The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
29.99 €

Le retour du frère prodige.
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Teresa Guevera
Teresa Guevera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 708
Sujet: Le retour du frère prodige.   Mer 30 Mar 2022 - 17:01



Voilà des jours, des semaines, qu'il était parti. Peut-être des mois, Teresa avait fini par perdre le compte. Elle ne chômait pas, comme souvent. Elle faisait ses travaux de coutures, aidait à la scierie, parfois aux travaux agricoles. Depuis peu elle cherchait des moyens pour retrouver quelques liens commerciaux, tous brisés lors de l'invasion de Seattle. Et puis il y avait Alejandro, qui lui prenait un temps infini. Un temps précieux à ses yeux, et qu'elle lui offrait volontiers, sans restriction. A vrai dire, son enfant passait souvent en priorité sur le reste. Il était son petit miracle, son nouveau souffle de vie.

Pourtant, tout n'était pas joie et papillons dans la tête de la cubaine. Elle avait perdu de vue beaucoup de ses connaissances et de ses amis depuis qu'ils avaient fui la ville, et à défaut de mieux, elle ne pouvait que prier pour qu'ils aient trouvé un refuge et n'aient pas été attrapé ou tués par New Eden.
Et puis, il y avait son absence à lui. Lisandro. Son frère de cœur, celui qu'elle considérait presque comme son jumeau tant ils étaient proches, tant ils étaient l'un et l'autre le soutien du second, dans les moments durs qu'ils avaient traversés. Habituée à dormir à ses côtés dans la caravane qu'ils partageaient, le lit pourtant d'une taille modeste lui paraissait immense et glacé chaque nuit, sans qu'elle ne sache s'y faire. Même la présence de son fils dans son petit berceau, collé au matelas, ne comblait pas cette absence.

Il finirait bien par rentrer un jour.

Puis, ce jour était arrivé. En pleine couture dans son petit chez-elle - chez-eux -, le nez sur une veste déchirée qu'elle reprisait à la lumière de la fenêtre, elle chantonnait en espérant endormir Alejandro, qui avait décidé ce jour-là de ne pas se reposer. Ce n'était pas tant un problème, tant qu'il jouait sagement dans son siège. Teresa pouvait continuer à travailler à côté de lui.
Elle ne prit pas garde à la lourde porte du Fort qui s'ouvrit puis se referma, trop lointaine pour la déranger dans son travail. Tout comme elle ne prêta pas attention aux voix qui s'élevaient plus loin, discussions diverses qui ne lui parvenaient qu'en un joyeux brouhaha étouffé. Les allers et venues n'étaient pas vraiment rares au camp.

Ce n'est que lorsque, un moment plus tard, on vint frapper à sa porte qu'elle daigna se détourner de son morceau de tissu à demi réparé, relevant le nez avant de se déplier et s'étendre.

- Une seconde !

Elle enfila une veste par dessus le t-shirt XXL et déformé qu'elle gardait pour traîner chez elle, rattroupa sa tignasse en un vague chignon et se dirigea vers la porte. Elle ne prenait pas un soin excessif à son apparence, mais de là à paraître totalement négligée...

- Sí ?

Ouvrant en grand, elle resta figée devant l'apparition aussi inattendue qu'espérée, avant de lâcher un Dios mio ! en dévalant les quelques marches vers Lisandro.



Smile, cry, laugh or scream.
But live, as long as you can.

Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1659
Sujet: Re: Le retour du frère prodige.   Jeu 7 Avr 2022 - 15:07
Après quelques mois d’absence, il est enfin rentré chez lui. Ces lieux qu’il avait été un peu soulagé de quitter, lui avaient manqué. Sa famille lui avait manqué. Ses filles, surtout. D’ailleurs, ce fut la première chose qu’il fit une fois les portes de Nisqually franchies ; trouver Andrea et ses deux gamines. Soo était venue le serrer fort contre elle - elle avait grandi, encore - et quand les éclats impérieux d’Annabella s’étaient fait entendre, il l’avait prise des bras d’Andrea en la cajolant de mots doux et d’amour. Il avait eu un regard reconnaissant pour son ex-compagne de s’être occupée d’elles en son absence ; il en avait eu besoin, il lui était évidemment redevable.

L’heure n’était pourtant pas de ramener les deux filles chez lui - demain, promis, puis il passera les voir ce soir dans la caravane qu’Andrea et Corray partageaient à présent. Il avait encore des choses à régler, des personnes à retrouver et en parlant de ça … Il était un peu surpris de ne pas avoir vu Teresa l’accueillir quand il avait débarqué. Il fallait dire que son retour n’était pas vraiment précis. Pour autant, on lui désigna leur caravane quand il entreprit de la chercher. Cette même caravane qu’ils partageaient depuis sa rupture avec Andrea, et qui s’était rapidement gorgée de vie entre Annabella, Soo et Alejandro. En partant, il s’était dit que la jeune Maman pourrait profiter de son fils en tête-à-tête. Mais aujourd’hui, accepterait-elle qu’il revienne squatter ici, après s’être habituée à cette vie à deux ?

Alors qu’avant, le chilien ne s’était jamais privé d’entrer sans s’annoncer, cette fois-ci, il frappe à la porte. Il a un sourire en l’entendant répondre, elle devait sûrement s’assurer d’être présentable avant d’ouvrir. Et puis la porte s’ouvre. « Holà Chica » S’amuse-t-il, juste avant qu’elle ne s’exclame et ne se précipite sur lui pour le prendre dans ses bras. Le geste est si brusque qu’il se doit bien de reculer d’un pas pour ne pas perdre l’équilibre avant de finalement refermer ses bras autour d’elle à son tour. « C’est bon de te revoir. » Qu’il lui souffle dans leur langue commune.

Puis il se redresse un peu pour la regarder, passe sa main sur sa joue pour lui remonter le menton. « Laisse-moi te regarder un peu, tu veux ? » Commence-t-il, avec cette complicité si facile à retrouver à son contact. « J’ai l’impression que mon neveu ne te laisse pas dormir beaucoup, tu as mangé quand la dernière fois d’ailleurs ? Pas dans l’heure, je n’te croirais pas. Et c’est moi ou t’as grandi toi aussi ? Parce que j’ai vu Annabella, j’ai peur qu’elle ne te dépasse bientôt » Il déblatère, trop heureux d’être rentré et de la revoir. Mais il se calme un peu, malgré la charge électrique qui traverse son corps et qui le rend aussi bavard. « Tu m’as manqué, tu sais. »


And I know this is the truth, 'cause I've been staring at my death so many times. These scary monsters roaming in the halls, I wish I could just block the doors and stay in bed until the clock will chime. I felt like I won, but I wasn't done. The nightmare repeats itself every time
❝If I had to lose you, I’d probably lose myself.❞


Revenir en haut Aller en bas  
Teresa Guevera
Teresa Guevera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 708
Sujet: Re: Le retour du frère prodige.   Dim 15 Mai 2022 - 12:22



C'est idiot comme parfois on attend quelque chose avec tant de ferveur qu'on ne le voit pas arriver quand il est devant notre nez. C'était un peu ce que ressentait la cubaine, au moment où son frère était apparu derrière la porte de leur caravane. Pendant une fraction de seconde, elle avait douté le reconnaître : elle ne l'attendait pas, il n'était pas censé être là. Le temps que son cerveau se remette en marche, et au salut taquin de Lisandro, ce sont ses jambes qui se mirent en mouvement, la propulsant dans ses bras.
Sans même penser qu'il puisse être blessé, fatigué, ou qu'importe, elle referma ses bras autour de ses épaules, presque suspendue à lui, le visage enfoui dans son cou de longues secondes. Elle renifla dans un rire ému, passant instinctivement en espagnol elle aussi. Tu m'as tellement manqué, bordel..

Elle se détacha de mauvaise grâce, laissant traîner l'étreinte quelques secondes encore avant de reculer d'un pas, le sourire plus pétillant que jamais. Elle redressa le visage sous les doigts du chilien, et le dévisagea longuement tout comme lui semblait l'examiner. Elle avait les traits fatigués et tirés, tant à cause de son fils que de la charge de travail qu'elle s'imposait elle-même. Les longues cicatrices de chaque côté de ses lèvres s'étaient atténuées, encore visibles mais bien plus discrètes qu'au départ de Lisandro quelques temps plus tôt. Elle laisse couler un rire en l'écoutant, levant une main pour l'ébouriffer en roulant des yeux.

- Est-ce ma faute si je ne peux pas refiler mon fils à son oncle de temps en temps pour passer une nuit correcte ?! La tactile couturière laissa courir ses doigts sur la joue barbue en renchérissant : Et toi, c'est quoi ton excuse pour être aussi mal rasé, hm ? Malgré elle, son regard descendit sur sa propre silhouette à la mention de son alimentation. Vrai qu'elle n'y portait pas assez d'importance depuis un bon moment. Elle avait repris le sport, les entrainements, mais ses repas restaient aléatoires, et quand Soo ne les lui apportait pas dans la caravane ou l'atelier de couture, il n'était pas rare qu'elle fasse l'impasse dessus.

- Fais pas ton papa-poule, je vais bien ! Elle lui colla une infime tape sur la main, sans quitter son sourire amusé. Annabella a tellement grandi, oui ! Aucun doute possible sur le fait qu'elle me dépassera rapidement. Surtout que moi je vais bientôt avoir l'âge de me rabougrir comme un raisin sec, t'en sais quelque chose... Elle s'avança pour poser une longue bise sur sa joue, revenant l'enserrer un moment encore. Toi aussi tu m'as manquée... Je n'attendais plus ton retour.

Elle se redressa dans un soupir d'aise, et tourna les yeux vers l'habitation quand un gazouillis s'en échappa. Viens ! Alejandro a sûrement oublié son tonton, depuis le temps.. La brune l'attrapa par la main et remonta rapidement les quelques marches, avant de refermer derrière eux. La caravane n'avait pas vraiment changé depuis le départ de Lis', pas de modifications profondes si ce n'était la profusion d'affaires appartenant au nourrisson, ici et là. C'était un peu le bazar, mais Teresa n'avait jamais été connue pour être particulièrement organisée.
Pour autant, les rangements dédiés à Lisandro étaient restés tels qu'il les avait laissé en partant. Un peu plus poussiéreux sans doute, mais toujours libres, à attendre les affaires du médecin. De toute évidence, Tesa lui avait gardé sa place parmi eux.

Le petit garçon fut délicatement retiré de son siège, pour atterrir entre les bras de Lisandro, qu'il observa avec curiosité. Par chance, il était aussi peu timide que sa mère. Regarde qui est rentré, mi angel.. Tonton Lisandro ! Elle débarrassa la table de ses affaires de couture, avant d'y poser de l'eau fraiche et quelques fruits secs. Je veux tout savoir. Comment tu vas ? Comment c'était ? Qu'est-ce que t'as fait là-bas ?



Smile, cry, laugh or scream.
But live, as long as you can.

Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1659
Sujet: Re: Le retour du frère prodige.   Jeu 21 Juil 2022 - 19:19
Ces retrouvailles faisaient du bien. Parfois, on ne se rend pas compte à quel point les gens vous manquent avant de passer du temps loin d’eux. Il avait eu raison de partir quelques mois ; il appréciait d’autant plus les gens qu’il avait laissés ici ces derniers mois. Après sa dépression, sa rupture, sa reconstruction… C’était tout ce dont il avait besoin pour apprécier les choses aussi simples que de prendre Teresa dans ses bras pour lui dire même, bonjour. Les cicatrices sur son visage étaient toujours présentes, le rendant toujours un peu plus coupable de n’avoir pas su la défendre, mais elles semblaient s’estomper avec le temps. Malgré l’urgence, il avait fait un travail propre et soigné pour son doux visage.

Il rit à sa remarque, avant de passer sa main sur son menton ; « On dira que je teste des choses ? » Essaye-t-il avec légèreté. La tendresse n’était pas difficile à retrouver, la complicité encore moins. Ils s’étaient manqués oui, mais dans le cœur, c’était comme si c’était hier, pas vrai ? « J’avais promis de rentrer au printemps… J’ai même quelques jours d’avance » Qu’il lui souffle, taquin. Le mois de mars débutait à peine à cette heure. Plus ou moins on va dire. La notion du temps était un peu plus vague de leurs jours.

Et puis le voilà à l’intérieur, de retour dans cette caravane qu’ils partageaient ensemble avec leurs enfants respectifs. D’accord, la chaleur de cet endroit lui avait follement manqué. C’est en revoyant les couvertures bariolées sur le lit défait qu’il sentit une bouffée de chaleur lui emplir le cœur. « Hey, Pequiño, comme tu as grandi » Qu’il s’exclame en réceptionnant le petit bout d’homme dans ses bras. Alejandro le regardait avec ses grands yeux ébahis, plus du tout familier avec son visage et sa moustache pourtant légendaire aujourd’hui. Qu’importe, Lisandro lui, ne l’avait pas oublié. Il vient ensuite s'asseoir à la table qu’elle venait de leur débarrasser pour répondre aux questions inquisitrices de sa sœur et amie.

« Oh eh bien, j’ai pris du bon temps là-bas… C’est incroyablement calme et reposant. J’avais oublié ce que c’était que de vivre au rythme d’une plus petite communauté… J’ai beaucoup aimé. » Confie-t-il, sans détour à la cubaine. « J’ai enseigné évidemment, à Hazel et Allegra. J’ai découvert une grossesse surprise aussi, mais Hazel s’en sortira très bien. Elle est bien entourée… Ils vont probablement passer bientôt pour le suivi de la grossesse. La vie était très belle là-bas et je crois… Que je vais m’y rendre un peu plus souvent. » Dit-il, en laissant sous-entendre quelque chose dans sa voix qu’elle ne pouvait manquer.

« Elle s’appelle Eden… Elle est arrivée là-bas juste avant la chute du No man’s Land » Dit-il, avec un sourire dans la voix. « D’ailleurs, comment ça s’est ressenti ici, la prise de New Eden ? Vous les avez rencontrés ? » Il n’avait eu que les échos lointains d’Olympia après tout.


And I know this is the truth, 'cause I've been staring at my death so many times. These scary monsters roaming in the halls, I wish I could just block the doors and stay in bed until the clock will chime. I felt like I won, but I wasn't done. The nightmare repeats itself every time
❝If I had to lose you, I’d probably lose myself.❞


Revenir en haut Aller en bas  
Teresa Guevera
Teresa Guevera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 708
Sujet: Re: Le retour du frère prodige.   Ven 19 Aoû 2022 - 12:57



C'était son super-pouvoir : Rendre le sourire et sa joie de vivre à Teresa. Ils avaient été si proches, puis si loin l'un de l'autre que son retour prenait des airs oniriques, au point que la brune ne se demande un instant si elle ne rêvait pas une énième fois le retour de son frère de cœur. Pourtant non, il était bien là, déjà à s'inquiéter et lui reprocher son air de rôdeuse mal dégrossie. De quoi la faire sourire d'avantage encore.
Elle passa une dernière fois sa main sur la barbe courte du chilien, lui lançant un regard moqueur. Des tests, je vois je vois.. Bon, ça te va pas si mal, t'as de la chance. Sans ça tu passais direct par la case "rasage" !

Avançant vers la caravane, elle se tourna avec une moue. Quelques jours d'avance sur une absence beaucoup trop longue, te trouve pas des excuses ! Une fois à l'intérieur, la porte rapidement fermée pour conserver la chaleur ambiante, un léger soupir lui échappa. Tout semblait comme avant. Elle n'était que rarement nostalgique, pourtant, et puis Lis' était bien là, devant elle. Mais les choses changeaient, évoluaient, elle en avait pleinement conscience, et la douce période de leur cohabitation sans nuage à l'horizon lui manquait. Ce sont les gazouillis de son fils qui la ramenèrent à la réalité, installant un nouveau sourire sur ses lèvres à voir ces semi-retrouvailles. On ne tire pas la moustache, petit monstre ! Elle avait lâché ça sur un ton qui se voulait réprobateur mais qui avait terminé sur un rire étouffé, alors qu'ils s'installaient autour de la petite table, la curieuse posant évidemment un début d'interrogatoire à son ami.

Menton dans la main, elle l'écouta avec attention, hochant un peu pour l'assurer de son intérêt. Son regard s'agrandit légèrement avant de finir avec deux soucoupes en lieu et place de ses billes d'onyx. Nan ! Naaan ! Me dis pas que ! Ah ben si, c'était tout à fait ce qu'il lui disait, avec un petit sourire qu'elle aurait presque qualifié de niais si elle avait voulu le charrier. La nouvelle balayait à elle seule les premières nouvelles données. Elle est comment ? Elle viendra aussi pour le suivi de la grossesse..? Je veux dire, elle profitera du déplacement pour venir ? Avec l'excitation d'une adolescente, la cubaine était de toute évidence impatiente de connaître celle qui faisait à nouveau battre le cœur de son frère, malgré le pincement du sien -de cœur- quand il avoua retourner d'avantage là-bas désormais. Elle n'en dit rien pour autant, rien ne devait entacher cette nouvelle et le bonheur apparent quoi que réservé de Lisandro.

La brune passa une main dans ses cheveux avant de s'accouder de nouveau à la table, laissant sa seconde main courir sur le bois pour s'en amuser avec Alejandro. On a été relativement épargnés ici.. Ils ne nous voient pas comme un danger.. ni même comme des ennemis, je crois. Très honnêtement j'ai passé une période particulièrement compliquée ces derniers mois, je ne suis pas la plus à même de te donner des nouvelles de l'extérieur. Tout ce que je sais c'est qu'on est toujours là et pas en état d'alerte a priori. Et pour vous, là-bas... ça s'est passé comment ?

Une mine ennuyée sur le visage, elle finit par demander maladroitement : Tu vas revenir vivre dans la caravane ou.. tu préfères avoir un lieu bien à toi, maintenant..? Avant d'ajouter précipitamment : Je comprendrais, hein ! Ça commence à faire beaucoup, avec Annabella, Alejandro, parfois Soo.. Puis j'sais pas, peut-être que ça te dérangera qu'on dorme ensemble, maintenant que t'as quelqu'un.. Bien que cette idée lui paraisse totalement insensée, leur relation ayant toujours été celle d'un frère et d'une sœur, sans que la question d'un "autre chose" ne se pose une seule seconde. Mais ne savait-on jamais...



Smile, cry, laugh or scream.
But live, as long as you can.

Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1659
Sujet: Re: Le retour du frère prodige.   Dim 11 Sep 2022 - 17:56
Quel bonheur en réalité, de la retrouver elle et leur chez eux. Il ne s’était pas rendu compte que leur routine lui manquait jusqu’à ce qu’il ne rentre à la maison. La caravane n’avait pas tant changé que ça. Si ce n’est que la cubaine avait pu profiter de l’espace pour elle seule et son fils pendant quelques mois quand même. « J’imagine que ça a dû te faire du bien d’être un peu seule avec ton fils, pas vrai niño ? » Demande-t-il, juste avant que le petit bougre ne vienne lui tirer la moustache avec curiosité. Lui en rit un peu, en écho à l’éclat de Teresa juste avant qu’ils ne s’installent tous les trois à table.

Il est tout sourire alors qu’il confie son coup de cœur à son amie et sœur, il a un rire bien masculin aussi alors qu’elle s’emballe et qu’il se doit de tempérer un peu ses ardeurs. Mais il est heureux à vrai dire, c’est difficile à masquer sur son visage. « Elle est… Elle est magnifique. Je ne sais pas trop ce que je dois dire de plus… Brune, asiatique, assez froide de prime abord - mais j’imagine que c’est un peu mon genre ? » Il suffisait de regarder les allures d’Andrea quand on ne la connaissait pas pour le confirmer. « Mais elle est incroyablement forte aussi… Je ne peux pas nier que je l’aime bien, beaucoup. » C’est qu’il en rougissait un peu. C’était pourtant clair entre eux ;  pas de promesse. Chacun avait leur vie. Lui à Nisqually et elle à Olympia. Tous deux avaient une famille aussi.

« Et non, je ne pense pas qu’elle ait prévu d’accompagner Hazel pour le suivi de la grossesse. Je… Ce n’est pas vraiment comme ça entre nous. On ne s’est pas promis autre chose que de profiter des moments qui nous étaient donnés. Mais j’ai promis de lui écrire… et elle aussi. » Qu’il confie, avec plus de sérieux. Il fallait dire que le sujet avait été débattu avec raison et objectivité, malgré les élans du coeur qui venait les distraire bien souvent. « Elle a deux enfants qu’elle a beaucoup de mal à laisser, ce que je comprends évidemment. » Qu’il explique ensuite. « D’où le fait qu’on ne se soit rien promis pour la suite. » Il avait lui-même Annabella et Soo ici, à Nisqually. Il ne tenait pas à les laisser pour… Il ne savait pas encore définir ce qu’il ressentait pour Eden mais ce n’était pas la priorité aujourd’hui. Ils allaient voir venir, à leur rythme.

Il soupire ensuite, alors qu’ils abordent le sujet de New Eden, de la situation, des inquiétudes aussi qui peuvent peser sur le camp. « Olympia est relativement bien épargné par les intrusions de New Eden - pacifiques ou non. Nous n’avons eu que les écho et puis un peu plus, via quelques survivants qui sont venus chercher refuge chez Matias. Le motel a été rasé complètement, la prise de Seattle a l’air d’avoir été vraiment violente… » Qu’il raconte, sombrement. Son regard se promène d’Alejandro à Teresa, et puis sur leur caravane. « J’espère qu’on sera encore longtemps à l’abri d’eux, je t’avoue. Depuis le premier jour je n’arrivais pas à me sentir à l’aise avec eux, malgré tout ce qu’ils ont commencé à offrir. J’étais là, à leur toute première visite. A l’époque, ils n’avaient encore aucune idée qu’il restait des survivants à Seattle. » Et maintenant, le centre-ville était sous leur domination. C’était effrayant.

Il a un doux sourire pour Teresa alors qu’elle s’inquiète de savoir s’ils partageront encore la caravane ou non. « Je pensais que peut-être ce serait toi qui, après avoir pris l’habitude de vivre seule ici, voudrait en profiter encore un peu… C’est comme tu le sens. » Qu’il lui dit, avec prévenance. « Je n’ai aucun problème à dormir encore ici, avec toi. Il n’a jamais été question de ça entre nous… Par contre, à un moment donné, je crois qu’elle sera trop petite pour nous tous » Dit-il, en riant doucement. « Quand Annabella sera un peu plus grande, je prendrais une autre caravane. Mais en attendant… J’avoue avoir envie de retrouver un peu ce qui m’est familier. Qu’en penses-tu ? Tu serais d’accord de nous avoir encore quelques temps ici ? » Qu’il lui demande, encore loin d’imaginer que quelques mois plus tard, une tempête viendrait ravager ces lieux.



And I know this is the truth, 'cause I've been staring at my death so many times. These scary monsters roaming in the halls, I wish I could just block the doors and stay in bed until the clock will chime. I felt like I won, but I wasn't done. The nightmare repeats itself every time
❝If I had to lose you, I’d probably lose myself.❞


Revenir en haut Aller en bas  
Teresa Guevera
Teresa Guevera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 708
Sujet: Re: Le retour du frère prodige.   Jeu 15 Sep 2022 - 21:33



« J’imagine que ça a dû te faire du bien d’être un peu seule avec ton fils, pas vrai niño ? » La brune étira un léger sourire triste, ou en tout cas, mélancolique. On peut pas vraiment dire ça, pour être honnête. Ses doigts s'entrelacèrent entre eux, son regard oscillant lentement entre son fils et la table, évitant soigneusement les yeux de Lisandro. A vrai dire, ça a été plus dur que j'le pensais. Je veux dire, j'étais tellement habituée à ce que tu vives ici que quand t'es parti, ça a surtout fait un vide. On s'est soutenu dans des moments vraiment difficiles l'un et l'autre, et on a été tellement proches.. Ça a été dur, ton départ. Après un raclement de gorge, elle releva les yeux en retrouvant un léger sourire. J'sais que t'en avais besoin, et honnêtement j'étais contente pour toi, et à aucun moment je t'en ai voulu. Vraiment jamais. C'est juste, tu vois. Certaines nuits j'aurais voulu que tu sois là pour me rassurer.

Alejandro se chargea de remettre un peu de légèreté dans la discussion, s'attaquant à la moustache de son oncle, déviant ensuite la conversation sur la fameuse Eden. Une mine ravie s'étira sur les lèvres ravagées de la cubaine, calant son menton dans une joue en l'écoutant. Tu veux dire que t'aimes t'entourer de femmes de caractère ? Ça se saurait ! Commenta-t-elle avec humour.
Quelques acquiescement prouvèrent au chilien qu'elle lui était attentive. J'comprends.. Difficile pour vous deux, avec vos enfants. Ils sont grands ? Je veux dire.. Elle les a eu avant l'invasion ? En tout cas c'est très romantique, la correspondance épistolaire. Elle lui offrit une petite mine mutine, taquine. Je vous souhaite tout l'bonheur pour la suite, en tous les cas. Et j'espère sincèrement la rencontrer.

- Je sais pour Seattle, j'allais très souvent au No Man's Land. Ça m'a foutu un sacré coup de savoir qu'il avait été.. rasé. J'avais tous mes amis, mes contacts, là-bas. Vraiment un sale coup. Tout le monde s'est dispersé comme une volée d'étourneaux. Passant d'un sujet à un autre, le moral et le sérieux faisaient des va et vient incessants. J'ai fait partie de ceux qui ont attaqué un avant-poste, tu t'souviens ? Je leur ai jamais fait confiance, tout était... trop beau, trop facile selon eux. Petit soupir à son tour. J'espère que les choses vont évoluer mais.. ils sont tellement plus avancés qu'nous. En un claquement de doigts le Fort pourrait disparaître. Son regard se posa, avec un voile d'inquiétude, sur son fils. Elle ne survivrai pas à une nouvelle perte. Elle ne survivrai pas à perdre son enfant une seconde fois. Dans un geste de crispation, elle recula dans le canapé, les bras enroulés autour de ses épaules.

Même les réponses de Lisandro sur leur cohabitation ne réussirent pas tout de suite à la détendre. Regarde autour de toi.. tout ce qui t'appartient est resté en place. Tes tiroirs n'attendent que tes vêtements. J'ai rien voulu y mettre, pour le jour où tu reviendrais, si tu souhaitais rester ici. Elle étira un pauvre sourire, faiblard mais sincère. J'ai très envie de retrouver notre petit quotidien à tous, ici. Soo est un ange, tu sais ? Et même si je vois moins Annabella, je l'aime toujours avec la même ardeur.
Avec grand sérieux, elle se pencha à nouveau au-dessus de la table, étendant les doigts pour les refermer sur ceux de son frère. Promets-moi juste, quand tu auras une autre caravane, que je pourrai toujours venir m'y réfugier si j'fais un cauchemar. Un regard tendre se releva vers lui. Il était le grand frère, celui qui devait veiller sur sa cadette, pas vrai ?



Smile, cry, laugh or scream.
But live, as long as you can.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Le retour du frère prodige.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Le retour du frère prodige. -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: