The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ ...
Voir le deal
71.99 €

Confidence
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7972
Sujet: Re: Confidence   Mar 26 Avr 2022 - 11:01
Putain, y a pas à dire, c’est quand même … compliqué. De devoir trouver les mots pour expliquer ce que je veux lui dire, d’arriver à discuter sans m’énerver et sans avoir envie de tout envoyer chier. Enfin, l’envie est là hein, mais j’me contrôle et j’essaie de me montrer du genre… constructif. Ou une merde de ce style. Parce que ça en vaut la peine. Qu’elle en vaut la peine, quelle que soit la relation qu’on finira par avoir après ça. J’ai pas envie de la perdre.

Et la discussion continue. J’me dis que ptet, en lui expliquant mon passif plus en détail, elle pigera certains trucs. Visiblement, c’est le cas. Et, à sa question, j’ai un hochement de tête. « Ouais. Même si j’ai un peu de mal avec la notion de famille. Mais … vous donnez du sens à tout ça. » Elle en tête, mais ça marche aussi pour les autres. Que ce soit Salem, Tony ou ceux qui se sont greffés au fur et à mesure. « C’est la première fois depuis le début de tout ce merdier que je suis pas avec des gens par défaut. Mais parce que j’ai envie. Tu vois la différence ? » Même chez les Exilés, au début, c’était parce qu’on avait pas beaucoup d’autres options à ce moment-là. Et, contrairement à ma vraie famille, j’ai pas peur qu’ils me trahissent. Sans raison tangible, juste, j’ai décidé que ce serait comme ça.

Je fronce les sourcils quand elle prononce mon prénom, m’attendant au pire. Mais cette fois, c’est elle qui commence à m’expliquer des trucs. Et j’garde le silence, parce que j’vois bien que c’est déjà compliqué pour elle, alors l’interrompre serait vraiment une idée de merde. A mesure qu’elle parle, y a des liens qui se font et j’ai l’impression de voir les pièces du puzzle qui me manquaient s’assembler petit à petit. C’est super bizarre et j’ai du mal à assimiler tout ce qu’elle m’a dit. Et, quand elle finit de parler, je garde le silence. Avant de finir par souffler, à mi-voix. « Ca explique pas mal de choses. Que ce soit quand t’as été furieuse que j’te fasse des cadeaux parce que tu considérais que je te traitais comme une pute … ou un paquet d’autres trucs. » Je me frotte le visage à deux mains avant de tourner les yeux vers elle. « J’suis désolé chica. Pour ce que t’as dû vivre avant qu’on s’rencontre. Pour ce que je t’ai rappelé aussi. » J’ai un temps, fronçant les sourcils. « Tu l’as dit toi-même, t’as fait ça pour survivre et t’as pas à avoir honte de quoi que ce soit. Et t’es plus cette fille de toute façon. Elle t’a aidée à tenir le temps qu’il fallait pour te sortir de là. »

Mes mains se crispent sur mon jeans et je laisse de nouveau filer un silence avant de reprendre, d’un ton plus hésitant. « J’ai… j’ai besoin de savoir un truc. » Même si je suis pas sûr d’avoir envie d’entendre la réponse. « Je t’ai… déjà forcé la main ? » Quelle que soit sa réponse, j’suis pas sûr d’oser la toucher après tout ça. Jusque-là j’étais persuadé qu’entre nous, de c’coté là, y avait jamais eu de soucis. Elle savait qu’elle me plaisait et je l’ai laissée venir mais bordel, si ça se trouve, j’me suis totalement foiré. Et j’lui fais du mal depuis tout ce temps. A cette pensée, mes yeux s’écarquillent et je déglutis, piquant du nez, incapable de cacher ma honte.  


“There are no heroes...in life, the monsters win.”
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2832
Sujet: Re: Confidence   Dim 8 Mai 2022 - 12:22
J’hochai lentement la tête en signe d’assentiment. « Tu es resté avec ceux de la prison uniquement parce que tu n’avais nulle part où aller. » Je pouvais le comprendre, à un détail près. « Ta famille n’était pas si loin que ça, pourquoi tu n’as pas cherché immédiatement à les retrouver ? » C’était ce que j’aurais fait, à sa place. Je n’aurais pas voulu continuer de nager dans quelque chose qui ne me convenait pas vraiment, si une autre opportunité s’était offerte à moi. Je n’avais pas eu cette chance, contrairement à lui. Ma famille était alors hors de portée. Mais si la sienne lui avait permis de s’ancrer dans quelque chose qui lui convenait mieux… alors pourquoi ?

Je me passais une main rageuse sur mes joues pour en chasser les larmes naissantes, sans trop oser le regard dans les yeux après ce que je venais de lui exposer. « Je suis désolée de ne pas t’en avoir parlé plus tôt, c’était juste… trop difficile. » Et encore plus avec lui, oui. Son comportement, au début, avait fait violemment écho à ce que j’avais déjà vécu. Il l’avait compris lui-même. « En vérité, j’avais peur de reproduire le même schéma avec toi. Je n’avais pas envie que ça se reproduise. Je pensais être au-dessus de tout ça. » Mais moi aussi, ça m’arrivait de céder à la facilité. Surtout quand celui qui m’accompagnait attendait simplement mon bon vouloir.

Alors, à sa question suivante, j’eus un temps d’arrêt sans bien comprendre. Ca avait l’air de lui coûter de me la poser. Je relevai la tête pour le fixer un temps, réellement confuse. « Non. » Je lâchai ce simple mot d’un ton un peu surpris. « Non, jamais Joaquin. Tu as… été très patient. Un peu trop même. » Je l’avais baladé un peu à ma guise, même si je ne lui avais jamais rien promis en retour. « Je n’ai pas connu cet homme que tu me décris, sinon je peux te promettre que je lui aurais mis une balle en pleine tête dans son sommeil. J’ai encore du mal à concevoir que tu aies pu faire des choses pareilles. »

Mais je pouvais comprendre qu’il se pose la question, après ce que je venais de lui confier. Je soufflai un sourire, avant de réduire la distance qui nous séparait pour l’enlacer, ma tête posée sur son épaule. « Honnêtement, la première fois… C’est arrivé uniquement parce que j’avais peur de te perdre. » Joaquin le savait déjà, je ne m’en étais pas cachée. Le désespoir n’était jamais une bonne raison pour coucher avec quelqu’un. Il nous faisait faire des choses que l’on pouvait regretter ensuite. « Quand on s’est retrouvé, tu m’as dit que tu voulais être avec moi. J’étais prête à refuser, parce que je ne recherchais plus ce type de relation. Et puis… tu m’as dit que tu voulais apprendre à mieux me connaître, et savoir plus de choses sur moi. » Mon sourire se fit plus doux, à mesure. « C’était la première fois que quelqu’un voulait bien s’intéresser à qui j’étais vraiment, et pas seulement se satisfaire de l’idée qu’il pouvait se faire de moi. Alors je t’avais répondu que notre histoire avait peut-être un lendemain au final et… » Je soufflai ce qui s’apparentait à un rire, en secouant un peu la tête. « Et là tu m’as dit que tu n’avais rien compris, et ça m’a vraiment mise en colère. » J’avais encore envie d’attraper un coussin pour lui balancer à la figure, même maintenant. Je relevai un peu la tête vers lui, avec un sourire mutin. « Et franchement pour une première fois, ce n’était pas si terrible… tu m’as laissé tout faire, comme si j’étais en sucre et que tu avais peur de me briser en deux. » Mais est-ce que je pouvais vraiment lui reprocher ? Toutes ses initiatives m’avaient parues particulièrement mauvaises, comme de m’emmener dans la cabane du Père Noël pour me séduire. Notre séance de shopping improvisée m’avait paru bien plus sympathique, surtout quand il s’était percuté au mur en perdant son anglais à me voir en robe. « Tu n’es vraiment pas doué pour séduire les filles, Joaquin… mais tu as toujours été là pour moi sans jamais rien me demander en retour. Alors… ne t’inquiètes pas. » Le Joaquin que je connaissais ne ressemblait en rien à celui qu'il venait de me décrire. Celui-là, c'était un parfait étranger pour moi.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7972
Sujet: Re: Confidence   Dim 8 Mai 2022 - 23:34
L’ambiance est franchement bizarre. Parler est difficile mais, pour la première fois depuis qu’on se connait, j’ai vraiment l’impression qu’on joue cartes sur table. Et putain, quelle que soit la façon dont ça évolue entre nous après ça, au moins elle sait vraiment tout d’moi. Ce qui était encore jamais arrivé avec qui que ce soit. « C’est l’idée ouais. » Quand on parle de la prison et des connards avec qui j’ai trainé durant des mois. A sa question, j’ai un temps, fronçant les sourcils. « J’sais plus si je t’ai dit mais… la semaine où tout ce merdier a commencé, ma femme était venue me voir. Avec les papiers du divorce. J’ai fini à l’infirmerie parce que les matons m’ont empêché de défoncer mon frère quand il m’a dit que… Bref, qu’il me remplaçait dans son pieu quoi. » Ouais ça, je lui avais dit. Pas forcément dans les détails quoi. « J’ai essayé de les retrouver quand on est arrivés à Seattle au printemps. J’suis allé chez ma mère, chez nous, chez mon frère. Et, quand j’ai vu des photos d’eux chez lui, j’ai été tellement en colère que j’crois que c’était pas plus mal que je les retrouve pas. » Franchement, je sais pas ce que j’aurais fait à mon frangin si j’étais tombé sur lui. Et d’un coup, j’me demande ce qu’il est devenu, s’il a planté ma femme pour qu’elle se retrouve entre les pattes de mon ancien groupe. Ou s’il s’est passé autre chose. J’fronce les sourcils à cette pensée avant de m’focaliser sur le reste.

Et ce qu’elle me dit me permet de piger un paquet de trucs. Je laisse filer un silence avant de souffler, d’un ton bourru. « Le sois pas. C’est… il t’a fallu du temps pour me faire confiance. » Là, qu’elle en parle, ça veut dire beaucoup de choses au final. Bien plus que si elle me l’avait balancé au bout de trois jours l’air de rien. Au moins, elle a réussi à pas répéter les mêmes conneries. Pas dit que j’ai pu en faire de même de mon côté. Le reste est plus compliqué, pour moi en tout cas. Et je retiens mon souffle le temps qu’elle me réponde. Un soupir de soulagement alors que j’me contente de hocher la tête en réponse, même si j’suis pas sûr de piger le trop patient. Par contre, j’laisse filer un rire quand elle continue. « Au moins, ça a le mérite d’être clair. »

Je la laisse continuer, passant mon bras autour d’elle quand elle vient se blottir contre moi et inspirant longuement. « Ouais, c’était genre des adieux. » C’était tellement la merde à ce moment-là que nous revoir était tout sauf certain. Pourtant, ça avait été le cas. Et on est passés par tellement pire depuis. Et, au rappel de nos retrouvailles, j’ai un hochement de tête. « J’ai ptet pas pigé sur le coup, mais je sais juste que… j’aime la femme que j’apprends à connaitre. » Même si ouais, je continue d’en apprendre tous les jours et que c’est tout sauf une partie de plaisir. Pourtant, je regrette rien de ce qui a pu se passer entre nous depuis qu’on se connait. Probablement parce que j’ai pu me sortir de ce bourbier merdique qu’était ma vie et que là, j’ai enfin l’impression d’être à la bonne place.

J’ai un éclat de rire quand elle conclut sur mes capacités de séduction avant de secouer la tête. « Bordel, heureusement que j’me prends pas pour un séducteur, ce serait moche pour mon égo là. Je te l’avais dit chica. Quand t’étais persuadée que je draguais la terre entière. J’sais pas faire et j’pige pas forcément qu’on puisse s’intéresser à moi. » On s’était même pris la tête à ce sujet… parmi d’autres… à un moment. « Enfin, j’espère pour toi que c’est mieux que ton pas terrible depuis le temps. » Ma main glisse sur sa taille et j’reprends, un peu plus hésitant. « Par contre… possible que j’ai encore peur de te faire mal. » Alors ouais, j’m’en suis pas vraiment rendu compte jusqu’à présent, mais d’en parler m’y fait penser. Et je relève la main pour effleurer ses lèvres du bout du pouce.


“There are no heroes...in life, the monsters win.”
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2832
Sujet: Re: Confidence   Mar 17 Mai 2022 - 14:06
« Je n’avais pas eu les détails, non. » Et j’en comprenais subitement les raisons. Joaquin avait réellement cherché à retrouver sa famille, malgré ce qui avait pu se passer avec son frère, mais il n’avait pas insisté en se doutant qu’ils avaient filé ensemble. Sans doute s’était-il dit que c’était pour le mieux, sans lui dans leur sillage. « Tu es arrivé trop tard, malheureusement. » Personne n’était resté cloîtré chez soi le premier hiver, car très peu possédaient les moyens suffisants pour le passer sereinement.

Je n’insistais pas. Ce ne serait que remuer le couteau de la plaie. Nous savions tous deux comment les choses avaient terminé, même s’il n’avait pas retrouvé trace de son frère. Sa femme, ainsi que sa fille, étaient mortes en le cherchant à leur tour. J’imaginais sans mal que son frère était mort plus tôt pour qu’elles entreprennent une quête aussi insensée. Je pouvais comprendre ce besoin d’avoir un point d’attache. Joaquin pouvait être violent et sanguin, mais sa force était rassurante quand on se tenait du bon côté. Je lui faisais confiance, oui. Même si bien souvent, nous n’étions pas sur la même longueur d’ondes, lui et moi.

Je me mordis la lèvre quand il me rappela nos débuts. « Avec ta belle gueule, tu aurais juste eu à te baisser pour les ramasser, pas besoin de draguer pour ça. » C’était difficile de lui faire comprendre, même si ce n’était pas plus mal en soi. Je n’aimais pas vraiment la concurrence. Ce n’était pas vraiment une histoire de jalousie à l’époque. J’avais trop eu à perdre s’il décidait subitement de s’intéresser à une autre parce qu’il aurait attendu trop longtemps après moi. Est-ce que ça m’avait décidé à sauter le pas ? Pas vraiment. Les raisons étaient ailleurs, comme je venais de lui confier.

Je soufflai ce qui s’apparentait à un rire. « Tu imagines bien que je ne serais pas restée avec toi si tu étais mauvais au lit, Joaquin. » Mais on déviait sur un terrain bien plus glissant à mesure. Je baissai la tête quand ses doigts effleurèrent ma bouche. « Pas ce soir. » J’espérais qu’il ne le prendrait pas mal, mais tout ce que nous venions d’évoquer était encore bien trop frais dans ma tête. Je relevai lentement mon regard sur lui. « Mais tu veux bien rester dormir avec moi ? » J’avais décidé de lui faire confiance, malgré celui qu’il avait été. J’avais également pris la décision de m’écouter davantage. Notre relation n’était plus si récente, alors j’imaginais qu’elle pouvait supporter un refus, et qu’il saurait se montrer encore patient.  


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7972
Sujet: Re: Confidence   Sam 21 Mai 2022 - 21:01
J’ai une grimace, avant de hausser une épaule. « C’est pas trop le genre d’histoires qu’on aime raconter. » En tout cas, perso, ça m’rend pas particulièrement jouasse de parler de mon frangin qui se tape ma femme. Au final, j’réalise que je sais pas s’il est toujours en vie. Ou ce qui a pu arriver à mes frangines. Parce que j’ai jamais eu envie de me poser la question. J’aurais peut-être dû, j’en sais trop rien. Mais, depuis toutes ces années, c’est probablement trop tard. Et les paroles de Ruby semblent faire écho à ce qui tourne en boucle dans ma tête. Ca permet d’appuyer sur le bouton pause, même pour quelques secondes. Et j’me contente de souffler un « … ouais… » dans un murmure, mon pouce effleurant le tatouage sur mon poignet alors que mon regard se perd dans le vide.

J’laisse le silence s’installer sans essayer de l’interrompre, ça me permet de m’remettre un peu les idées en place. Pour la première fois depuis longtemps, je me sens plus… calme. Comme si de balancer tout ça, me permettait enfin de faire table rase, surtout avec elle. Oh, j’sais bien que je vivrais toujours avec ces putains de démons, qu’ils seront toujours là, prêts à me sauter à la gorge pour me bouffer dès que je baisserais ma garde, mais là, au moins, j’me sens jouer franc jeu avec Ruby. C’est toujours ça de pris. Et je me retrouve même à me marrer quand elle enchaine, me frottant la joue du revers de la main. « Quand j’ai pas ma sale gueule de taulard au réveil tu veux dire ? » Et j’ajoute, avec un haussement d’épaules. « Ca m’intéresse pas de draguer de toute façon. » Clairement, les rares fois où j’ai tenté le coup avec elle, j’me suis bien vautré la gueule. Alors j’ai appris à juste prendre les choses comme elles viennent. Finalement, c’est ptet la meilleure solution. Et c’est pas comme si on avait vraiment à réfléchir à notre avenir ensemble dans tout ce merdier. On a un présent, c’est déjà bien. Mieux que ce que j’aurais imaginé il y a quelques mois.

Je lui lance un regard en coin à sa répartie quand j’lui demande si j’suis un mauvais coup. « Me voilà presque rassuré. » Vrai que ça aurait été sacrément moche, surtout pour elle. J’ai un temps d’arrêt quand elle continue. « Quoi ? » Avant que ça monte au cerveau. Ouais, ouais, je sais, mais à ma décharge, j’ai eu beaucoup d’informations d’un coup là quand même. « Je… t’en fais pas pour ça. » En vrai, je m’attendais déjà pas à ce qu’on arrive à causer. Encore moins à ce que ça se termine comme ça. Alors autre chose c’était clairement pas au programme. Bon, j’aurais pas dit non, on va pas s’mentir, mais j’peux pas trop jouer au mec surpris. Le reste par contre me plait carrément plus. Et j’ai un léger sourire avant de souffler, à mi-voix. « J’ai pas la moindre envie de dormir ailleurs chica. » Ma main serre son épaule quelques secondes et je finis par aller me caler au fond du lit, chopant le bouquin que je tentais vaguement de lire avant notre dernière virée. Libre à elle de venir me rejoindre ou de rester à bonne distance, elle le sait très bien. Et je la forcerais à rien de toute façon. Dans tous les cas, pour la première fois depuis longtemps, je sais exactement où est ma place. Et ça, ça fait du bien.


“There are no heroes...in life, the monsters win.”
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Confidence   
Revenir en haut Aller en bas  
- Confidence -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: