The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay Doll avec artbook
10.80 €
Voir le deal

Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jodie Holmes
Jodie Holmes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 114
Sujet: Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten   Ven 11 Mar 2022 - 17:03
Bonnet enfoncé jusqu’aux oreilles, emmitouflée dans un sweat qui m’arrive quasi aux genoux, avec mon blouson qui me donne presque l’air épaisse, je sais que je dois avoir l’air d’un gamin plus que d’une nana. Ce qui m’arrange pas mal vu que je bouge seule la plupart du temps. C’est pas pour autant que je peux pas envoyer chier celui qui dira que je suis petite ! Mais vu qu’il est pas là et que je parle à personne, c’est pas le cas. Et non, j’ai pas envie de me trimballer le vieux, il ferait que me ralentir. Et puis, il est toujours dans ses magouilles de son côté, il a sans doute pas que ça à foutre. Même si je me doute qu’il doit le chercher aussi. Il a beau dire, ça reste son gamin non ? Dès fois, souvent, je me dis que ça aurait été plus facile si c’est moi qui avais été séparée. Ou pas, mais au moins, il aurait été en sécurité avec Egon. Alors que là…

Et bientôt, on va arriver au printemps, et ça, ça fait chier. Pas seulement parce que je pourrais plus me planquer sous des trucs trop grands, mais parce que… ça fait trop longtemps. Ça fera bientôt 6 mois. 6 putain de mois ! Et non, c’est carrément hors de question que j’envisage que ce petit con ait pu mourir là-bas. Et puis, on est pas morts nous, y a pas de raison. Et non, c’est pas que grâce à Egon, j'me débrouille très bien toute seule ! Et lui aussi, il sait faire, donc merde. Voilà. Merde ça marche avec tout. Donc MERDE.

Mais s’il est quelque part, en toute logique, ça devrait être par là. Y a du monde, de quoi marchander, de quoi piquer des trucs. Et même un putain de tableau comme au No Man’s Land. Évidemment que je viens de poser un mot pour lui, c'te question. Je continue de parcourir les annonces sur le panneau, d’un air absent, totalement sourde à ce qui se passe autour de moi. C’est pas prudent, mais y a du monde, je suis en rollers et je suis armée. Donc peu de chances que je me fasse choper par qui que ce soit. Et je suis possiblement un peu fatiguée. Ouais, je reviendrais demain, toute façon, là, ça me gonfle.

Je fais quelques pas, évitant les contacts visuels autant que possible, et je me fige, en mode off durant quelques secondes.  « … Lukas ? » Un chuchotement, un souffle que je ne suis même pas sûre d’avoir prononcé. Non. Ça peut pas être lui. Pas si facilement. C’est pas… Et je repars, plus rapidement, et de tourner dans la rue suivante. Putain, mais j’ai bien vu quelqu’un non ? Okay, c’était pas forcément lui, mais ça ressemblait vachement à sa silhouette trop grande, et trop maigre. Et ptet que je fonce dans un piège comme une débile. Et si c’était lui ? S’il est parti ? Si je l’ai loupé ? « Lukas !! » Je passe quelques rues, tournant en rond pour essayer de le repérer de nouveau. Il a quand même pas disparu ! Je l’ai pas rêvé quand même !... Bon si c’est possible.

Ah non. Il était là. Et j’ai pas le temps de m’arrêter que je le percute et me casse la gueule, en l’entraînant avec moi. Je me mets à genoux, mon regard écarquillé rivé sur lui. Lukas. C’est lui. C’est bien lui.
« Putain, mais t’étais où ? »


Sometimes you have to stand alone to prove that you can still stand
Revenir en haut Aller en bas  
Lukas Holmes
Lukas Holmes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3075
Sujet: Re: Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten   Sam 12 Mar 2022 - 5:08
Je passe encore dans le coin sans grande conviction. Je ne peux pas nier que le fait que Mary ai retrouvé sa sœur me fait mal quelque part. Bien sûr, c’est cool pour elle, et je me dis que si c’est arrivé pour elle, il y a de l’espoir pour moi, mais je suis jaloux en même temps. Que cela lui soit arrivé. Et puis… Quelque part… Je regrette un peu les quelques semaines où on était que tous les deux. C’est complètement con, mais je m’y étais habitué et là, c’est un nouveau changement, même si à trois, on est sûrement plus dégourdis encore qu’à deux. Bref, c’est ce qui me pousse à sortir assez souvent et à les laisser toutes les deux. Autant pour qu’elles profitent l’une de l’autre et parce que je me sens étranger à leur vie, que parce que cela me comprime méchamment la poitrine, à cause de bien trop de sentiments mélangés.

Arrivé au Store, je fouille la foule des yeux, je vais faire un tour au panneau d’affichage, sans rien voir de nouveau. Fait chier. Et en plus mon affiche a disparu et j’ai oublié de prendre le papier. Mais quel con, franchement. Je frapperais bien un truc de frustration là, tout de suite, mais je me retiens et me contente de jurer, avant d’enfoncer les mains dans mes poches. Au moins le petit tour de… hum… shopping, avec Mary, a été utile et j’ai pu me fringuer un peu mieux et surtout à ma taille. Enfin, pour le coup, j’ai surtout un sweat trop large malgré tout, mais ça, c’est parce que je suis encore trop maigre. Cela va mieux, mais j’ai encore besoin de me remplumer après des mois de disette.

Déçu, je fais demi-tour. Ca fait chier. Vraiment chier. Mais j’ai plus qu’à rentrer, récupérer des feuilles et revenir. Et j’ai la flemme d’avance. Il fait un froid de canard, je suis claqué, alors que mes nuits sont trop courtes. Et que mes réveils sont toujours chaotiques. J’ai peur de m’endormir. Je soupire et repars, décomposé. Pourtant, je me redresse quand j’entends mon prénom hurlé par une voix féminine, que je crois reconnaître. Enfin, je la reconnais, mais c’est juste pas possible que ce soit ELLE. Je fronce les sourcils et tend l’oreille, avant de faire demi-tour, intrigué et n’osant pas trop y croire en fait. Et pourtant… A l’angle, j’ai pas le temps de comprendre ce qu’il se passe que je me prends un missile en pleine face et me retrouve projeté en arrière. Machinalement, je mets mes mains pour m’amortir et ressens une douleur au poignet, avant de me redresser, prêt à gueuler un grand coup sauf que… « Jodie ? » Je constate bêtement que c’est ma sœur qui est assise en face de moi. Elle a ses rollers. Putain, tu m’étonnes que j’ai l’impression d’avoir pris un mur, je sais comme elle va vite dessus. Mon cœur s’emballe alors que je n’ose pas y croire, et pourtant, vu ses premiers mots, c’est bien elle… « Merde… t’es vivante… je le savais, je le savais. » Impulsivement, je me penche un peu et l’attrape pour simplement l’attirer contre moi. Elle est toujours aussi frêle et petite, et putain, ça fait un bien fou de la retrouver cette peste. Elle m’a vraiment trop manqué. Elle a toujours été là, un repère stable dans une vie de merde. Une boule se forme dans ma gorge, mais je retiens les larmes, elle serait fichue de se foutre de moi.
Revenir en haut Aller en bas  
Jodie Holmes
Jodie Holmes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 114
Sujet: Re: Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten   Ven 18 Mar 2022 - 15:44
Cinq mois. Cinq longs et interminables mois. Même plus que ça. Qu’on le cherche partout, que ce soit à deux, ou chacun de son côté. Je sais pas trop si Egon a pu envisager que son gamin ait pu mourir dans l’attaque, on en a jamais parlé. Pas comme ça. Je sais juste que pour moi, c’est juste impossible. Pas qu’il soit spécialement redoutable ou violent, loin de là même, on dirait plus un bisounours qu’un survivant… Bon, il est loin d’être naïf et débile, encore heureux, même si j’ai souvent envie de lui en coller une. Ce que je veux dire c’est que… J'peux pas l’imaginer mort. Je VEUX pas. Et puis, en vrai, il se débrouille pas si mal, alors… Je finirais bien par le retrouver. Ou le vieux aura un contact qui aura un contact qui aura vu…

Comme dit, il est assez malin pour s’en sortir, genre venir trainer vers les endroits où se sont regroupés les gens, sans pour autant prendre le risque de les approcher vraiment. Enfin si, lui il le ferait, avec son sourire de premier de la classe et sa tête de puppy. Sauf qu’il devient trop grand pour que ça marche encore ça. Mais ça marche mieux que ma tête de groumpy cat comme il dirait. Fait chier, ça craint, même ses vannes pourries me manquent.
C’est peut-être pour ça que je crois l’apercevoir. Que je lui cours après, même si j’ai l’impression de courir après un fantôme.

Mais non ! Putain de merde c’est lui ! J’ai pas rêvé ! J’aurais pu faire mieux en retrouvailles, là, c’est un peu violent. Mais au moins, je m’assure que c’est bien lui. Je me serais bien passée de la chute, mais j’oublie momentanément la douleur. Et c’est con comme l’entendre prononcer mon prénom me fait du bien. « Evidemment que je suis vivante ! Tu crois quoi ! » J’ai pas le temps de l’examiner que je finis ma phrase dans ses bras. Je passe les miens autour de lui, un rire nerveux m’échappant alors que je le serre contre moi. Il est là. Il est vivant. Je l’ai retrouvé. Il est là. Rire rapidement remplacé par des larmes. Putain, qu’est-ce qu’il m’a manqué ! Parce que, y a pas à dire, mais ça craint sans lui. J’ai réussi à faire sans tout le reste, sans tous les autres même, même avant tout ça, même quand c’était difficile, mais là, sans lui, c’était juste un cauchemar. Ça je lui dirais pas, faut pas déconner.

« Tu m’as manqué frangin. » Pas la peine que j'lui mente là-dessus, pas à lui. Je finis par le relâcher, m’éloignant un peu en m’essuyant d’un geste rapide le visage, et je le dévisage. J’attrape son menton d’une main, tournant un peu son visage, et je fronce les sourcils. « T’as une sale gueule. T’as maigri. » Je le relâche et reste un instant à genoux, le cul posé sur mes pieds, sans le quitter des yeux. « Egon va bien. Enfin aussi bien que peut aller un vieux croulant qui a perdu son petit poussin. » Je hausse une épaule. « T’es tout seul ? T’étais où tout ce temps ? Qu’est-ce qui s’est passé ? » Un soupir m’échappe et je grimace un sourire. « Putain, je suis contente de te voir. »


Sometimes you have to stand alone to prove that you can still stand
Revenir en haut Aller en bas  
Lukas Holmes
Lukas Holmes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3075
Sujet: Re: Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten   Sam 19 Mar 2022 - 14:25
Je sais pas ce que j’ai cru… Qu’elle puisse disparaître du paysage ? Non… Définitivement pas. Jodie est une petite teigne, pas le genre à abandonner et à se laisser faire prisonnière par ces salopards de New Eden. J’ai entendu des atrocités sur ce qui est arrivé à ceux qui ont résisté. Impossible d’imaginer que cela arrive à Jodie ou à Egon. Mais c’est comme la maladie, cela ne touche que les autres. Ou les incendies… j’ai un frisson en y pensant, alors que je serre mas grande sœur dans mes bras, bien trop heureux pour jouer au petit frère chiant avec elle pour le moment. On a beau se chercher tout le temps, je n’ai jamais douté de son affection pour moi, même quand elle m’envoyait chier. Et je pense… j’espère, qu’elle sait que c’est pareil pour moi. Au-delà de me raccrocher à elle depuis l’enfance, bien sûr.

Une boule se forme dans ma gorge quand elle m’avoue que je lui ai manqué. Je hoche la tête contre elle. « Tu m’as manqué aussi. » Qu’elle profite, je ne lui dirais pas souvent. Comme je profite bien de ces quelques paroles, mues par le soulagement indicible. Tant de gentillesse entre nous ne durera pas. Je ravale les larmes qui pourraient venir, parce qu’un mec, ça ne pleure pas comme ça, n’est-ce pas ?  Jodie s’échappe finalement de mon éteinte pour mieux m’observer, saisissant mon menton entre ses doigts, tandis que mon regard un peu trop brillant plonge dans le sien. Ah, je n’aime pas qu’elle fasse ça. Je secoue un peu la tête en grognant pour échapper à sa poigne, alors qu’elle me balance que j’ai une sale gueule et que j’ai maigri. Ah ben voilà, ça c’est davantage Jodie. « C’est déjà mieux qu’il y a un mois. Et j’ai pris quelques centimètres encore, ça aide pas. » Je l’observe, avec un sourire narquois : « T’as pas trop changé Razmoket. » C’est gratuit.

Avant que je ne puisse demander, elle m’apprend que mon père va bien aussi. Oui parce que si je me préoccupe surtout d’elle, je me demande bien entendu si il a survécu lui aussi. Ils ont du rester ensemble du coup. Ca a du être… quelque chose. Dommage que je n’ai pas assisté à ça tiens. Mais du coup, c’est vraiment fini ? On va vraiment être de nouveau tous les trois, reléguant ces mois de cauchemar au placard, avec les autres épreuves qu’on a traversé ? Je fronce les sourcils à l’évocation du petit poussin. « Parce que cela l’a inquiété ? » Je réponds avec un peu de brusquerie. J’ai toujours su que j’étais un poids pour lui. Une responsabilité qu’il ne voulait pas assumer. Là, c’était l’occasion d’être libéré de toute obligation envers moi quand même. Bon après, avec Jodie dans les pattes, il s’est peut-être senti obligé de me chercher, je la connais, elle ne lâche rien.

A ses questions je soupire et me relève. Mon poignet me fait mal, mais ça passera. Je lui tends la main pour l’aider à se relever, vu qu’elle est en roller, c’est un peu plus compliqué. « J’ai trouvé un endroit où crécher début février. Avant ça, j’ai fui vers ici avec quelques survivants. Jonas… Il m’a permis de m’échapper… » Ma voix se fêle à son évocation. Il y a laissé la vie. Je prends une inspiration, pour me donner une contenance et affecter une nonchalance que je ne ressens absolument pas. « Je vis avec deux sœurs. Enfin, la plus jeune, Mary, m’a permis de rester dans sa planque et on s‘est débrouillés. Elle est cool. Pour une fille. Puis sa sœur nous a rejoint… » J’ai un sourire, alors que je pose ma main sur sa tête, je sais que ça l’agace. Mais son aveu me fait du bien. « Je me suis dis que si elles, elles s’étaient retrouvées… y’avait pas de raison que ça soit pas notre cas. Vous en avez mis du temps à venir ici. »



           
Reality is nightmare
All the dreams I dream are nightmare and those nightmares are the ones I live.
Revenir en haut Aller en bas  
Jodie Holmes
Jodie Holmes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 114
Sujet: Re: Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten   Dim 27 Mar 2022 - 9:51
Ce murmure qu’a jamais arrêté de souffler en arrière plan, qui m’disait qu’il était mort lui aussi, qu’il m’avais abandonné lui aussi, que je le verrais plus, que je saurais jamais comment ni où il était mort, se tait enfin. Cette salope de petite voix que je refusais d’écouter. Pas juste parce qu’il est aussi buté que moi, mais parce qu’au final, sans lui, j’ai plus grand-chose. Plus rien. Enfin y a bien le vieux, mais ça a rien à voir. Mais du coup, j’avais raison et je peux enfin respirer pour de bon.

Et si je sais qu’il va rapidement me gonfler, mais là, je suis juste trop heureuse pour faire semblant ou me montrer désagréable. Il faudra un peu de temps j’crois pour que je réalise qu’il va vraiment bien et qu’il va pas disparaître, mais pour le moment, il est là et je me contente de le serrer dans mes bras. Un sourire éclaire rapidement mon visage  quand il me retourne mes paroles. Je sais bien que je lui ai manqué, c’est carrément évident. Il a dû pleurer et s’emmerder sans moi pour lui raconter des histoires à la con. Sans moi tout court d’ailleurs, faut être honnête. Je finis pourtant par le relâcher et par l’examiner. Ah bah tiens. Est-ce que l’entendre râler m’a manqué ? Vu qu’il fait presque que ça, on va dire que oui. Je fronce un peu les sourcils en l’entendant. C’était pire que ça ? Et genre, il a encore grandi, il se fout de moi non ? Il était déjà aussi grand qu’Egon ! « Mais va te faire foutre ! » C’est sorti tout seul, c’est fou comme les bonnes habitudes reviennent vite tiens ! Bon, on verra plus tard pour la répartie par contre.

Faut dire que je suis quand même vachement contente de le voir, de pouvoir le toucher et m’assurer qu’il va bien. Même si ça reste un grand con. Je le fixe et hausse les sourcils. « Ouais, il en pleurait la nuit et tout, c’était dramatique et un peu gênant même. » Je soupire. « C’est pas parce que c’est un abruti de première qu’il t’aime pas. Il sera jamais aussi cool que moi c’est clair, et je vais être trop heureuse de lui dire que c’est moi qui t’aie retrouvé, mais faut croire qu’il s’est habitué à toi ces dernières années. Je crois qu’il aurait préféré me perdre moi à choisir, ce qui est pas très sympa. » Je hausse les épaules et reprends un peu plus sérieusement. « Ouais, j’crois qu’il s’est inquiété. » Même s’il l’a pas dit et qu’il le dira pas, je suis pas aveugle non plus, et à force, je le connais un peu quand même.

J’attrape sa main et parviens à me remettre debout. J’ai un temps d’arrêt en me rendant compte que putain je lui arrive au menton ! Avec mes rollers ! C’est quoi cette arnaque ?! Mais j’oublie de faire la gueule quand il répond à mes questions. « Ah. Je suis désolée Lukas. » Je sais qu’il était attaché à Jonas, peut-être plus qu’à Egon… Ou autant, je sais pas trop. Au moins Jonas était sympa avec lui. Mais j’ai pas envie de sombrer dans le mélo, et lui non plus, pis il en a pas besoin. Par contre… « Whooo ! Quoi ? » Quel sale petit… Je vire sa main d’un geste rageur, lui lançant un regard assassin. « Recommence et je te coupe la main ! Jte jure ! Je dirais à Egon que je t’ai trouvé comme ça ! » Je glisse un peu en arrière pour me prémunir de ses conneries, et je le dévisage. « T’es en train de me dire que tu squattes avec deux nanas. Toi ? Elles ont eu pitié ?… Tu sais que les poupées gonflables ne sont pas de vraies personnes hein ? » Quand t’es tout seul, tu finis par parler à n’importe quoi non ? « Et t’auras qu’à dire ça à ton paternel, on a croisé des gens qu’il connaissait et tu connais ses magouilles… Bref ! On est là maintenant ! Et je vois pas de quoi tu te plains en plus, ça t’a permis de faire connaissances avec tes copines. Mais quand même, deux sœurs, c’est dégueu ! »


Sometimes you have to stand alone to prove that you can still stand
Revenir en haut Aller en bas  
Lukas Holmes
Lukas Holmes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3075
Sujet: Re: Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten   Jeu 7 Avr 2022 - 4:57
Je ne peux empêcher un sourire malicieux de venir fleurir sur mes lèvres alors que je taquine ma sœur et qu’elle me répond au 1er degré. On n’est pas trop du genre à se dire je t’aime en boucle. On n’a pas vraiment besoin de ça. Après tout ce qu’on a traversé ensemble et pas seulement depuis l’apocalypse, mais depuis notre enfance, on n’a pas vraiment besoin de ce genre de mots pour savoir ça. Même si on se balance quantité de vacheries et qu’on s’envoie chier… J’ai jamais douté que Jodie serait toujours présente en cas de coup dur. Même si ces derniers mois, elle n’était pas là. Et pas parce qu’elle l’a choisi, c’est ce qui fait toute la différence. Mais si je ne doute pas de lui avoir manqué, je ne suis clairement pas aussi certain que ce soit le cas pour mon géniteur. J’ai une expression un peu amère quand elle renchérit en me détaillant à quel point il a mal vécu de me perdre durant ce laps de temps. « Tu en fait trop, pas crédible. Il a jamais montré d’émotion. » Et surtout pas pour moi. Quand elle explique un peu plus sérieusement, j’ai un ricanement : « Ouais, on va dire ça… Mais t’es plus chiante que moi aussi, ça se comprend. » Evidemment que je la vanne, même si je ne pense pas que la question de choisir qui perdre se pose vraiment au final. Je hausse une épaule quand elle conclut que oui, il a du s’inquiéter pour moi. Possible. Comme elle dit, il s’est habitué à ma présence. Pour autant, je ne décèlerais probablement aucune émotion sur son visage quand je le reverrais. Parce que là, bien sûr, je vais aller avec Jodie.

Je me relève et l’aide à faire de même, lui apprenant que Jonas est mort quand Seattle a été attaquée… Elle ne se permet aucune vanne à ce sujet et je lui en suis reconnaissant, parce qu’elle sait qu’il comptait pour moi. Il a fait attention à moi, lui. Par contre, elle vrille quand je lui dis vivre avec deux filles. A moins que ce soit de lui patpater la tête. Ou les deux combinés ? « Quelle susceptible. » Elle recule un peu, se mettant hors de portée, pour s’offenser ensuite. Et me tacler aussi. « Je t’emmerde en fait. » Pour le coup, je me referme et je fais demi-tour, commençant à marcher pour reprendre la route vers l’appartement que je partage avec Mary et sa sœur. Je crois que je vais rester avec elles finalement, elles sont moins chiantes. Enfin quoiqu’il en soit, je dois quand même leur dire que j’ai quand même retrouvé les miens et ça, c’est pas rien. « Franchement, je sais pas trop pour qui tu me prends… » Comme si j’allais me faire deux frangines. Ou même qu’une en fait. C’est pas parce qu’elle a croisé des violeurs que j’en fais partie. Même si oui, évidemment que ça me manque cet aspect là. Je me demande si Sofia a survécu et ce qu’elle est devenue… Elle était gentille. Et pas trop chiante. Je lui souhaite de s’en être tirée, même si j’ai un doute sur ses compétences de survie seule… Comme les miennes, même si a me crève de l’avouer.



           
Reality is nightmare
All the dreams I dream are nightmare and those nightmares are the ones I live.
Revenir en haut Aller en bas  
Jodie Holmes
Jodie Holmes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 114
Sujet: Re: Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten   Dim 17 Avr 2022 - 8:31
Agaçant, ça suffit pas. Casse-burnes plutôt. Je suis hyper contente de le voir, de l’avoir là en face de moi, de pouvoir lui en coller une si jamais il m’emmerde. Comme là. Même si là, j’suis encore trop surprise et trop contente de l’avoir enfin retrouvé pour vraiment y penser. Et puis, il est vraiment grand ce con. Tu m’étonnes qu’il paraisse encore plus maigre s’il a grandi. C’est abusé quand même cette différence ! Je me focalise pas sur ça, c’est lui là qui en rajoute ! Ouais j’ai dit que ça m’avait manqué, parce qu’on fonctionne comme ça, depuis genre toujours. Manquerait plus qu’on soit affectueux et bienveillants trop longtemps, beurk. Faudrait voir à pas trop déconner J’dis ça, mais j’exagère un peu quand je parle de son vieux. Il me croit pas c’est clair, il le connait. Mais quoi qu’il pense, il a dû lui manquer. Obligé. Je lève les yeux au ciel. « Ouais, un vrai robot. » Je plisse les yeux et il a le droit un gentil doigt d’honneur. « Tu rêves ! On s’est super bien entendus ces derniers mois. » Non j’ai pas dit le contraire juste avant, juste que ça reste son gamin, et moi, bah la gamine qu’il s’est récolté en le voulant encore moins et qui hurle parfois la nuit. Tout ça pour dire que ouais, il lui a manqué, j’en suis sûre. Même si j’en plaisante un peu.

J’plaisante pas sur tout non plus, je suis pas totalement débile. Je sais que Jonas comptait vachement pour lui, et j’suis désolée qu’il ait encore perdu une personne qu’il aimait… Il me laisse pas trop le temps d’en pleurer – et tant mieux – et il me laisse un peu sur le cul quand il continue. Forcément que je le tacle ! J’veux dire, lui, avec deux nanas ? Il déconne non ? Comment il veut que je me foute pas de sa gueule ? « Et c’est moi la susceptible ? » J’ai un rire et je glisse jusqu’à lui, me plaçant devant lui. « Ou tu vas comme ça ? » Je fronce les sourcils. « J’viens à peine de te retrouver, et tu te casses parce que j’énonce une vérité ? » Je pose une main sur son torse. Hum, il est vraiment pas épais. Va falloir faire quelque chose. « Je plaisantais, ça vaaaa ! Je sais bien que t’es pas un connard. » Il s’est un peu conduit comme un sale con avec Sofia quand même, mais elle était pas très futée non plus. « T’es avec elles depuis longtemps ? Vous squattez où ? » J’arrive à avoir l’air pas trop contrariée. « Tu l’as rencontré comment cette Mary ? »


Sometimes you have to stand alone to prove that you can still stand
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten   
Revenir en haut Aller en bas  
- Ohana means family. Family means nobody gets left behind or forgotten -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: