The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-59%
Le deal à ne pas rater :
Balance cuisine électronique Raniaco (batterie rechargeable)
6.99 € 16.99 €
Voir le deal

Wakatépé Baboune
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 792
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Mer 6 Avr 2022 - 1:04

A dire vrai, j'ai déjà ma réponse. souffle la native avec une esquisse de sourire, sans pour autant dévoiler à quoi elle pense. Dans tous les cas, peu importe. Tu n'étais qu'une enfant à l'époque. Le principal c'est que tu ai survécu. Elle ne présenterait pas des excuses pour une chose qu'elle n'avait pas commise. Si elle ne doutait pas de la détresse de l'enfant qu'elle avait pu être, l'adolescente semblait même à deux doigts de la remercier. Tu n'en à pas besoin. lui confirme t-elle par ailleurs, ne pouvant s'empêcher de lâcher un rire bref quand la blonde pense pouvoir la coincer sur les propres origines de son peuple. Haussant les épaules, songeuse.

L'histoire se répète, que veux tu. Elle n'avait rien à prouver, après tout. Moins encore à une enfant qui s'estimait adulte, et compensait visiblement sa solitude par beaucoup de piques et de remarques déplacées dans l'espoir de se faire voir. S'installant un peu plus confortablement en continuant sa besogne, alors que Zelda continue de s'enfoncer dans son histoire de cliché et de parc à thème. Et bien au moins, tu pourras dire que tu as voyagé en terre inconnue. La native ne peut s'empêcher de sourire légèrement. Ce genre de remarques, ces piques, cette mesquinerie gratuite. De l'enfant, il restait finalement bien des traces ancrées en elle, si l'on enlevait l'absence de visage poupin, et les centimètres supplémentaires. En effet, le vaccin à sauvé l'un des nôtres. Merci pour ça. précise t-elle pour la forme, et une sincérité crue sur la question, pour en avoir un exemplaire qui coulait désormais dans ses veines. Quand à Kaya ? C'est différent. souffle t-elle avec un amusement certain sur la question. Vous n'avez pas la même histoire, pas le même vécu. Pas les mêmes manières de raisonner non plus. Chaque adolescent est différent à sa façon, comme peut l'être n'importe quel être humain, tu ne crois pas ?

Ne venait-elle pas d'insister si lourdement, sur le fait qu'il y avait un monde entre leurs deux camps ? Si tel était le cas, comment Kaya et elle auraient-elles pu se ressembler ? Mais son regard s'assombrit à l'évocation de cette amie disparue, alors que son regard croise à nouveau le sien. Je suis désolée pour elle alors. concède t-elle avec franchise, hochant la tête avec respect à cette idée. Secouant doucement la tête quand Zelda semble si soucieuse qu'elle puisse s'en aller d'ici, esquissant un sourire. Non. Ma place est ici, et les miens comptent sur moi. Je suis membre du Conseil, avec ta mère, après tout. La sécurité des nôtres, passe avant tout le reste. Elle avait pris le temps pour le glisser, de la manière la plus anodine possible, certes. Continuant d'ailleurs comme si de rien n'était, laissant quelques secondes à Zelda pour encaisser l'annonce. Se retenant de rire avec brio quand elle devine sans mal que Tomas à dû lui rappeler qui était le capitaine du navire, la laissant cracher sur Maddie qu'elle à également eu l'occasion de rencontrer, et apprécier. Fronçant légèrement les sourcils à cette histoire d'adoption, opinant en la laissant vider son sac. Quelqu'un s'occupe de toi à Fort Ward, d'ailleurs ? sa question faisant parfaitement écho à cette remarque sur l'adoption d'Isalin, curieuse de savoir si elle lui sortirait le fameux ça n'a rien à voir, ou bien trouverait une pirouette quelconque à balancer pour se sortir de là.

Et la remarque au scalp lui fait relever les yeux dans sa direction, les plissant un court instant. Avisant ses cheveux blonds sans mot dire, avant de lever les yeux au ciel. Tout ce temps passé avec les Wenatchee, et tu ne sais même pas en quoi consiste un scalp alors ? De pire en pire, donc. Rassure toi. Le tien ne m'intéresse pas le moins du monde. Et surtout... Pourquoi te scalper ? Parce que tu as agis comme une adolescente de seize ans qui à passé une très mauvaise journée, et avait besoin de vider son sac ?

La question méritait d'être posée. Et les bases remises à leur place. Non, pas besoin de décharges. Si vraiment ça t'inquiètes, tu peux en revanche quitter le terrain d'entraînement si tu le souhaites. Le combat est terminé après tout, et ... Tu es encore là. Pour quelqu'un qui se plaignait, elle semblait pourtant relativement immobile, plutôt que de fuir un potentiel danger comme elle semblait le pressentir. C'est que ça ne doit pas se passer si mal. Si ? Lui offrant un bref sourire avant de juger l'affût de son arme, effleurant la lame avec douceur pour s'assurer que le travail était bien fait. La posant à ses côtés avant de passer à son couteau de chasse, fouillant dans les poches de son sac en bandoulière pour sortir à son tour une cigarette industrielle, et en inspirer une bouffée.


we must sound the drums of war

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11966
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Mer 6 Avr 2022 - 17:26
« Ah ouais ? »
Zelda est évidemment mal à l'aise mais elle fait de son mieux pour donner le change, pour avoir l'air assurée. Les mouvements nerveux de sa jambe la trahissent malgré tout un peu trop aisément. « Moi j'crois que c'que vous avez, c'est surtout des hypothèses ! » Mais elle n'en est pas sûre et c'est bien là le problème. Le sujet est casse-gueule. Trop pour qu'elle s'y aventure davantage. Aussi se contente-t-elle simplement de hocher la tête lorsque la native lui indique que, quoi qu'il se soit passé, elle n'était alors qu'une enfant. Comme si ça excusait tout. Peut-être est-ce le cas ici, après tout ?

« Tant mieux ! Parce que j'comptais pas vraiment l'faire, d'toute façon... » répond-t-elle quand la femme lui assure qu'elle n'a pas besoin de les remercier. Mais avec un petit sourire. Et presque sur le ton de la plaisanterie. Parce que malgré tout, son interlocutrice ne lui a pas donné de raison d'être vraiment désagréable avec elle. D'autant plus si elle est véritablement au courant de sa trahison mais quelle s'obstine à garder le silence là-dessus.

L'australienne hausse vaguement les épaules quand la femme lui annonce que l'Histoire se répète. « À Fort Ward j'avais un professeur qui nous disait que si on étudiait l'Histoire, c'était justement pour éviter qu'elle se répète... » Aodhan est tout de même doté d'une certaine sagesse, quand on y pense. « Mais l'humain est une sale race ! On retient jamais rien... » Et même si la remarque de Zelda n'avait rien d'agréable, elle condamne néanmoins ce que les amérindiens ont pu subir. Même si elle est loin de tout savoir à ce sujet. « Ouais ! Et ça, honnêtement, c'est plutôt cool ! » De (re)découvrir un autre camp, de voir comment d'autres survivants évoluent. C'est clairement mieux qu'un documentaire animalier. Mais pas si éloigné non plus...

« Si ça n'tenait qu'à moi, vous auriez jamais eu accès au vaccin. Pas sans vous soumettre à Fort Ward, en tout cas ! » répond-t-elle sincèrement à la remarque sur le vaccin qui aurait sauvé la vie de l'un des leurs. « Alors vous non plus, vous n'avez pas besoin de me remercier, vous savez ? » Une petite œillade plus tard, Zelda hésite à préciser que les choses sont différentes maintenant qu'elle sait que sa mère vit parmi ce groupe. Mais non, elle va s'abstenir. Ca ne ferait que souligner son manque de pragmatisme dès l'instant où une personne qu'elle aime fait partie de l'équation.

Concernant le fait que chaque adolescent soit différent et que poser à Kaya une question similaire à celle qu'elle vient de lui poser ne lui apporterait pas la bonne réponse, l'australienne se retrouve obligée d'approuver. « Ouais, j'suppose... » Ca l'arrange, à vrai dire, ce postulat. Parce qu'il signifie que les gens ne sont pas égaux. Et ne fait que confirmer la théorie de Zelda sur la supériorité des habitants de Fort Ward.

« Pourquoi ? C'est pas vous qui l'avez tuée, si ? » Elle n'a pas besoin de s'excuser pour la parte de Mary. C'est ce que la politesse exige, oui. Mais qui en a vraiment quelque chose à faire du sort des gens qu'ils ne connaissaient pas. Pas l'adolescente, en tout cas. « Et puis quelque part j'imagine qu'on devrait plutôt l'envier. Elle n'a plus à subir tout ça, elle ! » Toute cette merde, toute cette tristesse. Où qu'elle puisse être, Zelda se rassure en se disant que ça ne peut pas être pire qu'ici. Quelqu'un a dit un jour que seuls les morts ont vu la fin de la guerre. Alors ouais, peut-être qu'ils devraient envier leurs camarades disparus...

Les épaules, elle les hausse à nouveau lorsque son aîné lui reproche de ne pas avoir retenue en quoi consiste un scalp. « J'ai dit que j'avais vécu avec eux, pas que j'étais devenue l'une des leurs... » Et en effet, il y a toujours eu une forme de barrière entre les deux australiennes et leurs sauveurs. Malgré leur jeune âge. Elles ont été bien traitées, nourries, logées. Mais pas réellement acceptées. Ce n'est pas l'impression qu'elle a eue, en tout cas, elle. « Vous êtes toujours aussi mesurée, vous ? » s'étonne-t-elle quand l'autre ne lui tient pas rigueur pour ses propos, et ne semble pas encline à la scalper. Pourtant elle donnait tout il y a quelques instants, sur le terrain d'entraînement. « On dirait ma psy... » regrette-t-elle. La violence, Zelda, elle la comprend plutôt bien. Mais pas la tolérance. Ni la sagesse.

« Disons que ça pourrait être pire, ouais... » admet-elle quand la femme lui fait remarquer qu'elle est toujours là, à discuter, alors que l'entraînement est terminé. Et que les choses ne doivent pas être si horribles que ça pour elle, donc. Même si la méfiance tente son regard lorsque son interlocutrice commence à vérifier le tranchant de sa lame. « J'vous l'déconseille... » la prévient-elle, estimant que l'autre entend peut-être s'en prendre à elle. Ce n'est pas le cas. Et au final c'est la curiosité qui finit par supplanter ses soupçons lorsqu'elle se rend compte que l'autre n'a pas d'intentions hostiles.

Et la voici qui se retourne même entièrement vers la native, quittant un instant le banc pour s'installer à califourchon dessus pour faire face à son interlocutrice. « Dites... » hésite-t-elle. « Les wenatchis m'avaient donné un surnom. Ou un prénom, je sais pas trop. Mais ils ont toujours refusé de me le traduire. » C'est une décision qu'elle n'a toujours pas compris, d'ailleurs. Pourquoi ont-ils fait ça ? « Ca veut dire quoi, Nootkah ? » finit-elle par demander, observant son aînée avec attention. Elle doit sûrement pouvoir l'aider, elle, non ?



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 792
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Jeu 7 Avr 2022 - 12:11

Si ce ne sont que des hypothèses, tu ne devrais pas avoir à t'en inquiéter alors ? demande la native avec un regard neutre, sans ciller quand ses iris captent celles plus clairs, de son interlocutrice. Ne pouvant qu'esquisser un sourire un peu moqueur quand Zelda assure qu'elle ne comptait de toute manière, pas s'excuser. Soufflant le chaud et le froid en fonction de ses réponses, qui visiblement semblaient ne pas toujours la satisfaire. Mais parfois, elle trouvait pourtant un éclat de lucidité, comme en évoquant ce professeur qu'elle avait visiblement eu.

Ton prof à tout compris, alors. Au moins une personne à Fort Ward, doté de sagesse. C'était toujours mieux que rien. Et si la conclusion était presque parfaite, la nouvelle remarque de Z lui arrache un rire très bref sans réelle joie, alors qu'elle assure que si ça ne tenait qu'à elle. Levant la main avec douceur pour l'inciter à se taire, lui coupant exceptionnellement la parole. En l'occurence, ta voix n'a pas compté dans la décision finale. Alors, pourquoi t'acharner à refaire l'histoire ? D'autant que ce n'est pas à toi que les remerciements se doivent, mais à tes dirigeants donc... Elle laisse planer le silence un instant, laissant à l'adolescente tout le loisir de réaliser à quel point elle peut faire preuve de stupidité, si elle ne prend pas le temps de réfléchir. C'était à la fois fascinant, et harassant. Elle ne pouvait que plaindre Lara en silence, pour devoir gérer une telle plaie.

Non je ne l'ai pas tuée. Mais je sais la douleur que peut donner la perte de quelqu'un. précisant son propos, alors que l'adolescente songe qu'elle est peut-être la plus chanceuse d'elles deux. Pas forcément. Tu as bien retrouvé ta mère, non ? La mort ne le lui aurait pas permis. Ou alors, bien plus tard. Dans l'autre monde, celui ou les esprits finissaient toujours par retrouver leur chemin. L'écoutant argumenter son manque de connaissance sur les Wenatchee, alors qu'elle s'étonne de sa neutralité légendaire. Lui jetant un bref regard amusé, non sans reprendre avec le même calme. Je ne dépense jamais mon énergie inutilement. Je la conserve pour le champ de bataille. Celui la même ou elle l'a vu à l'oeuvre quelques instants plus tôt, alors qu'elle la compare à une psychologue, fronçant légèrement les sourcils à cette idée. Oh non. Je ne serai absolument pas douée dans ce domaine, crois moi. Rien que de s'imaginer dans une telle situation lui donnerait presque envie de rire, alors que Z semble prendre pour menace le simple fait de vérifier sa lame.

Non, je te le déconseille. réplique la native avec calme, ne trouvant satisfaction que lorsque la pulpe de son doigt est entaillée par l'affût du métal. Tu ne vérifie jamais que tes armes sont en bon état de marche ? A son âge, elle devrait en avoir, non ? Et elle semblait du genre bagarreuse en prime. Lui désignant la lame du tomahawk, précisant son propos. Il suffit qu'une arme blanche ou une arme à feu ne soit pas impeccable, pour changer drastiquement l'issue de ton combat. A moins que tu n'ai déjà un plan d'avance pour esquiver une attaque, ça peut mal finir. Rangeant son arme une fois celle ci impeccable, ne relevant la tête que lorsque la blonde se fait plus intriguée qu'agressive.

Un bref instant, ses yeux noirs se relèvent sur elle, quelque peu interrogée par ce ton qui semble presque hésitant. Ca n'avait rien de surprenant qu'on ne veuille pas lui donner la signification. Certains termes, étaient jalousement gardés par la tribu. Si elle avait depuis longtemps dérogé à la règle, elle n'en comprenait pas moins le sens.
Nootkah. la rectifie t-elle en reprenant le terme, ne pouvant s'empêcher d'esquisser un sourire à ce surnom.

Tu viens de loin, n'est-pas ? Un autre continent, peut-être ? Et si une partie d'elle est très tentée de lui dire que le mot veut dire quelque chose comme petite chose fragile, ou parasite blanc, elle se contient. ne serait-ce que par respect pour ses frères.

Au delà des montagnes et des mers. traduit-elle rapidement, songeuse, avant de reprendre à son attention. Ils t'ont considéré pour ce que tu étais réellement. Une enfant qui à survécu par delà les océans et les montagnes, pour arriver jusqu'à eux. Et pour une fois, sa voix se fait plus douce à cette idée. Zelda n'avait pas toujours été cette tête à claque à qui Frances aurait depuis longtemps mis un coup de tête, quitte à déclencher un incident diplomatique. A une époque, elle avait certainement été plus pure. Plus naïve, plus humaine. Moins prompte à cette violence qui était devenu son quotidien.

En résumé, ils ont apprécié t'avoir à leur côté. Même s'ils ne te le montraient pas forcément. Et c'était sans doute l'un des plus beaux surnoms qui auraient pu être attribué à une enfant de cet âge, sans repères, et sans protection. Tu peux être fière de ce nom. Il à une connotation très forte. lui confirme t-elle, esquissant même une ébauche de sourire.


we must sound the drums of war

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11966
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Jeu 7 Avr 2022 - 22:29
« D'un autre côté... »
Zelda hésite et continue à faire de son mieux pour paraître détachée. L'acte en lui même ne lui a jamais posé d'état d'âme. Mais se retrouver observée comme ça par une native qui sous-entend de vilaines choses véridiques, c'est agressant. « Si je n'm'inquiétais pas alors que j'me trouve dans un groupe qui n'est pas l'mien, j'serais un peu gogole ! » Elle ne serait pas constamment sur la défensive, elle, si elle séjournait à Fort Ward ? L'australienne compte sur cet argument pour faire mouche, et pour apaiser cette méfiance gênante. Elle n'envisage même plus de la faire disparaître. C'est têtu, une squaw !

L'australienne donne ensuite raison à son interlocutrice lorsqu'elle prétend qu'Ao a tout compris. « Yep ! » ne peut-elle que reconnaître. Du moins lorsque ça concerne l'Histoire. « L'ennui, c'est qu'il semble avoir perdu ses couilles en chemin ! » L'homme condamne la violence, s'est replié sur lui-même. Il n'est plus qu'un prof. Un truc qui sert pas à grand chose par les temps qui courent. Elle ramasse ensuite un copeau de bois, avec lequel elle se met à jouer tandis que la native lui demande pourquoi elle s'acharne à refaire l'histoire puisque son avis n'a eu aucune influence sur la livraison du vaccin, « C'est juste que j'essaie toujours d'comprendre pourquoi on n'vous a pas vassalisés en retour... » souffle-t-elle en haussant les épaules. « M'enfin bon ! Y'aura p't-être d'autres occasions ? » Elle décoche un sourire à son aînée. Ce qu'elle n'indique pas, c'est que si Fort Ward avait pu ingérer Nisqually, elle serait déjà réunie avec Lara depuis longtemps...

« C'est la vie... » se contente-t-elle d'éluder lorsqu'il est question de la douleur que peut provoquer la perte d'un être cher. Avant d'esquisser une légère grimace lorsque l'autre lui fait remarquer qu'elle a retrouvé sa mère. « Ouais... » ne peut-elle qu'approuver. N'empêche qu'elle se demande si c'est bien la femme qu'elle a connue, parfois. Celle qui n'avait d'yeux que pour elle. Et qui n'aurait sûrement pas adopté une islandaise à la con. Parce qu'l'australienne suffisait amplement au bonheur de sa mère, avant... « Mmh ! Pas con ! » conclue-t-elle sobrement, distraite par ses pensées, quand l'autre lui indique qu'elle préfère conserver ses forces pour le champ de bataille. C'est qu'à son âge, ouais, on doit probablement veiller à s'économiser un peu.

Et la voici qui esquisse un petit ricanement amusé quand l'indienne lui retourne sa menace. C'est agréable, les personnes de caractère. Un peu chiant, aussi. Mais toujours préférable à ceux qui se laissent marcher dessus. L'autre lui demande si elle ne vérifie jamais ses armes et l'australienne hoche la tête. « Si ! Mais j'évite d'le faire à côté d'une personne que j'cotoie depuis cinq minutes, quoi, en général... » explique-t-elle. « À part si c'est une sombre merde ! » Ou Misha. Mais là n'est pas la question. Et la voici qui défie la native du regard pour la dissuader de prétendre qu'elle en est une, de sombre merde. « Et merci, ouais ! J'sais qu'on dirait pas mais j'suis soldat, si jamais ! » Elle sait bien ce qu'une arme défectueuse pour entraîner. « Et non, j'sniffe pas d'colle ! » Rapport à cette blague que Todd lui fait constamment sur l'Afrique et des enfants-soldats. Elle a toujours pas compris, d'ailleurs, Zelda.

Là où elle trouve des raisons de se réjouir, en revanche, c'est lorsqu'elle apprend la signification de son surnom amérindien. Elle hoche la tête d'un air appréciateur alors que son aînée lui explique qu'il a une forte connotation. Positive, donc, hein ?. « Classe ! » Ca aurait pu être bien pire... « J'ai toujours dit qu'c'était malin, moi, l'indien ! » lâche-t-elle en tentant de ne pas trop se la péter non plus. Mais ouais, clairement, elle est plutôt fière. « Merci ! » finit-elle par lâcher du bout des lèvres. Parce que pour la première fois depuis le début de leur conversation, elle a l'impression de lui devoir un brin de respect.

« Vous vous appelez déjà comment, vous, en fait ?» se hasarde-t-elle à demander après quelques instants. La preuve qu'elle daigne accorder davantage d'intérêt à cette femme. Et puis c'est pas tout les jours qu'on croise une relique du passé américain non plus. En fait c'est la première native qu'elle recroise depuis Colville. Ou alors c'était plutôt Kaya, en fait. « Et c'est qui, ce Marlon ? » demande-t-elle ensuite, curieuse. Elle a entendu quelque fois ce prénom depuis son arrivée. Et il était rarement prononcé sur le ton de l'affection. « Un ado ? » Elle n'aime pas trop la bande à Ruben alors peut-être qu'avec un peu de chance, il y a un autre clan d'adolescents dans le camp. Du genre fun !



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 792
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Dim 10 Avr 2022 - 14:29

Elle inspire profondément alors que Zelda ne cesse de continuer ses piques, concernant la liberté retrouvée de Nisqually. Regrettant amèrement de ne pas avoir à nouveau eu la main mise sur leur groupe, alors qu'elle se fait chaque fois plus provocante, l'observant sans mot dire. Je n'aurai jamais cru que tu veuille vassaliser ta propre mère, en réalité. Et quelque part... Je suis désolée pour elle.

Lara n'avait pas vraiment tiré le bon numéro, il allait sans dire. Zelda jouait les adultes, mais ne restait qu'une enfant capricieuse et perdue dans un environnement ou elle avait tenté de s'adapter en jouant à celle qui aurait la plus grosse, visiblement. L'écoutant se définir soldat, ne pouvant s'empêcher de rire à cette histoire de colle. Je ne juge jamais sur l'apparence. Ton âge ne veut pas dire que tu n'es pas apte à te battre. Moins encore quand sa propre fille avait croisé le fer et versé son sang à un âge bien plus bas que celui de Zelda actuellement.

Native. rectifie néanmoins la brune, quand l'adolescente reprend un mot qui ne lui correspond pas. Je ne viens pas d'Inde. Mes ancêtres sont nés sur cette terre, avant que les américains n'y parviennent. Alors je te remercie de respecter le mot. Histoire de lui rappeler tout de même à qui elle s'adressait, alors que sa patience avait malgré tout certaines limites. Par respect pour Lara, elle ne l'avait pas encore jeté en pature à Frances, qui se serait fait un plaisir de refaire son éducation en la poussant du haut du terrain d'entraînement.

Appelles moi Nima, comme tout le monde. se contente t-elle de donner son surnom, fidèle à elle même de ne jamais donner son nom complet aux inconnus. Seuls quelques rares privilégiés pouvaient connaître son nom entier, et sa signification exacte qui n'était pas forcément la plus reluisante. Tiquant néanmoins au prénom de Marlon, alors qu'elle tourne à nouveau la tête vers Zelda, qui semble persuadée qu'il est un adolescent du groupe.

Non, pas vraiment. C'est un membre de notre groupe, mais c'est un adulte. Si elle et l'asiatique ne se portaient pas dans leur coeur, il n'empêchait. Zelda n'avait pas à en connaître les tenants et aboutissants, qui ne la concernaient en rien. Et préciser ce qu'avait pu faire Marlon, ne serait positif pour personne. Ni lui, ni elle, ni le reste du groupe.

Tu as dû déjà rencontrer les ado du groupe, je pense. Et si elle cherchait à en connaître d'autre, sans doute que le courant n'était pas très bien passé. Ne suffisait que de voir comment elle avait évoqué Isalin quelques instants plus tôt pour s'en douter un peu.

Bien. Tu comptes encore espérer me provoquer pour me voir sortir de mes gonds, ou tu pense plutôt utiliser ton énergie d'une manière plus utile ? lui demande t-elle néanmoins en se relevant souplement de son assise, récupérant son tomahawk qu'elle vient rapidement faire tourner entre ses doigts avant de le déposer à sa ceinture. Tu es peut-être soldat, mais pour ma part, je n'en ai pour l'instant vu que des mots en guise d'argument, et aucune preuve de ta maturité. Donc, nous avons deux solutions envisageable. Tu essaie de te comporter en adulte pour que je te considère en tant que tel, ou tu peux continuer de t'acharner à jouer les ados rebelles et de ne pas être crédible, pendant que je retourne sur le terrain d'entraînement.

Si la proposition était dites avec douceur, les termes n'en restaient pas moins drastique. Mais elle n'avait jamais été réputée pour sa diplomatie, ou sa douceur légendaire. Mais j'ai envie de croire que les Wenatchee t'avaient bien cerné à l'époque, et qu'il reste encore une part de vrai dans ce surnom. Si tu es survivante et soldat, tu devrais savoir être plus sérieuse de temps en temps. Ne restait qu'à voir si elle en était capable.



we must sound the drums of war

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11966
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Dim 10 Avr 2022 - 18:05
« Ma mère a une place réservée à mes côtés... »
Ca va de soi, non ? Elle n'entend pas la laisser dépérir plus longtemps ici alors qu'elle pourrait goûter à la quiétude - relative - de Fort Ward. L'adolescente soupir et pose un regard aux reflets curieux sur son aînée. « Et puis vous semblez croire qu'se soumettre à Fort Ward est une mauvaise chose. Mais vous auriez notre protection... » lui fait-elle remarquer avec aplomb. « Même si bon, on sait toutes les deux comment ça s'est terminé la dernière fois... » Inutile de refaire l'histoire. Que ces gens restent indépendants, s'ils le souhaitent. Mais elle, elle compte bien ramener sa mère là où elle sera vraiment en sécurité. Là où il y a des blindés, des avions et une armée digne d'être qualifiée ainsi.

« Amen ! » clame-t-elle quand l'amérindienne lui explique qu'elle ne juge pas sur les apparences. Ca change. ils sont bien peu à faire comme elle. Mais quelque part ça l'a toujours un peu avantagée, ça, Zelda. D'être sous-estimée. « Ouais, pardon... Native ! » Et pas indienne. Une erreur courante mais tellement installée dans les habitudes qu'on en vient à l'oublier. L'australienne ne compte pas batailler là-dessus, d'autant plus qu'elle aurait tort. « Nima, donc ! » Elle hoche la tête tout en se demandant ce que ce prénom signifie. Elle le lui demandera peut-être plus tard, quand elles auront réglé cette histoire de Marlon.

Zelda est d'ailleurs plutôt étonnée lorsqu'elle apprend qu'il s'agit d'un adulte. « Ah ouais ? » Il y a un pestiféré à bord ? Il aurait sûrement des choses à lui raconter, lui, non ? « Et il ressemble à quoi ? » sa curiosité se heurte à celle de Nima, qui souhaite savoir si elle a déjà rencontré les ados du groupe. « Ouais... » souffle-t-elle, amère. « J'connaissais déjà Ruben et Joachim depuis quelques temps, on s'est croisés sur l'chantier d'notre avant-poste. Y'en a un qui m'trouve raciste et l'autre qui suit l'avis d'son pote, j'crois ! » Tout ça à cause d'une blague, et d'une simple volonté de ne pas se laisser marcher sur les pieds par des gueux. « Isa' m'aime bien j'crois, mais c'est moi qui peux pas la blairer ! Les autres, j'les connais pas ! » Et elle ne tient pas à faire leur connaissance de toute façon. « Ah oui et il y a Kaya ! On se calcule pas, si ça peut vous rassurer ! Même si j'ai l'impression qu'elle veut m'sauter à la gorge ! » Mais ce n'est peut-être qu'une fausse impression, donc, justement. Elle n'en sait trop rien, N'empêche qu'il y a des regards qui ne trompent pas. « Vous pouvez lui dire que j'suis partante pour une baston, si elle veut, hein ? » Autant profiter d'avoir sa mère sous la main pour lui transmettre un petit message, non ? C'est ça, la diplomatie !

Bref !

Comme le fait si bien remarquer Nima, elle dépense pas mal d'énergie à la provoquer. Sans grands résultats. Ni même, sans s'en rendre compte. Par habitude de la défiance. L'adolescente suit la native du regard lorsque cette dernière se redresse puis glisse sur le tomahawk qu'elle fait jouer entre ses mains. « Vous voulez qu'on s'entraîne ? » s'étonne-t-elle, suspicieuse. « Vraiment ? » L'australienne observe les environs à la recherche de sa mère, ou de Maddie. Ou d'une personne qui risque de les empêcher de s'amuser convenablement. « Okay ! » Elle essaierai de ne pas y aller trop fort. C'est fier, l'indien. Enfin, le natif... La fille de Lara se lève à son tour et chasse les copeaux de ses genoux pour se porter à la hauteur de Nima.

« C'est quoi, votre délire, ici ? » questionne-t-elle, investie. C'est qu'elle se dit que cette journée devient enfin un peu intéressante. Elle aime les défis, Zelda. « L'premier sang ? L'abandon ? » Ou bien ils se contentent de se battre contre des pantins, ou le vide ? Si ça se trouve Nima a simplement dans l'idée de lui apprendre à tirer à l'arc. Ou un truc inutile de style. « C'est quoi, votre came ? » L'échauffement, c'est pour les nazes. Allez hop, on fonce dans le coeur du sujet !



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 792
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Dim 10 Avr 2022 - 19:37

Non, Zelda. Tu n'étais pas là, la dernière fois. souligne t-elle avec une douceur qui contrecarre avec ses mouvements. Zelda n'avait pas été là, lors de l'ultime bataille. N'avait pas vu le sang abreuver la terre, le cri des agonisants, la terreur dans le regard de chacun. Les corps sans vies d'hommes entre mêlés qui ne s'étaient jamais croisés auparavant, et moins encore toute l'horreur qui avait découlé de cette journée. Tu peux manquer de respect aux vivants. Mais ne le fait pas pour des personnes qui ont payé leur vie dans ce combat. Et qui l'espace de quelques heures, t'ont accueillie au ranch avant que tu n'entame une autre vie loin d'ici. Et son ton ne souffrait d'aucune tentative de discussion sur le sujet. Les cicatrices qui apparurent sur ses membres quand elle retira sa veste, encore moins. Si tu as quelque chose à dire à Kaya, c'est à toi d'aller la voir. Vous souhaitez être considérée en adultes, non ? qu'elle la piège avec innocence, haussant les épaules concernant Marlon. Une quarantaine d'année, à tout casser. Grand, brun, peut-être un peu plus d'un mètre quatre-vint à vue d'oeil.   Objectivement, bel homme. Mais pas pour elle.  Quand au fait que Ruben la trouve raciste ? Racisme et absence d'ouvertures d'esprits sont souvent étroitement liés. Si tu lui à offert un stylo en le pensant stupide, il y avait en effet de quoi te trouver raciste. Comme le fait de penser la même chose des Lakota, ou de témoigner d'une totale absence de respect à l'encontre d'un groupe qui t'accueille, te loge, et te permet de voir ta mère. Qu'elle ait une place privilégiée ou non à tes côtés, par ailleurs.

De toute manière, elle n'était plus là pour discuter, dès lors qu'elle activa la machine d'entraînement. Avisant les tronçons se balancer en se positionnant à une extrémité, sautant souplement sur la plate forme alors que Zelda s'intriguait de leur came. Commence déjà par rester debout, et économise ton souffle. se contente t-elle de faire remarquer, se tenant immobile en la laissant se débrouiller. L'observant réussir à esquiver le premier tronçon de bois sans problème, avant que le second ne lui cause un réel soucis, et qu'elle ne se raccroche d'extrême justesse au poteau pour éviter la chute 5 mètres plus bas.

Sautant à son tour sur le premier poteau une fois le tronçon passé, rejoignant rapidement l'adolescente pour lui tendre la main, et se remettre debout en équilibre, reprenant à son égard. C'est un bon début. Mais si tu parlais moins, et que tu te concentrai plus, tu serai d'avantage utile. A trop parler, elle en manquait les base d'un combat. Analyse de son terrain, jeu de jambe, agilité. Retourne au point de départ. Et recommence. qu'elle lui exige en venant exécuter un bref moulinet avec son arme factice, retournant au bout de la plate forme. L'observant réussir à nouveau une belle prouesse de vitesse, esquivant deux tronçons, avant d'à nouveau, manquer de tomber. Esquivant à son tour les deux tronçons d'une esquive, venant percuter l'adolescente de plein fouet avec son arme factice, directement dans l'estomac.

Tes jambes, reste en équilibre.   qu'elle lui ordonne avant de la repousser avec force, avisant Zelda qui perd l'équilibre, se rattrapant in extremis avant le vide.

Reprends ton arme. Et recommence de zéro.   Exige froidement la brune sans se retourner, revenant à nouveau sur un poteau plus élevé au milieu de la plate forme. L'attendant de pied ferme. Si la came de Fort Ward résidait dans la force brute, alors .. Elle ne s'inquiétait pas outre mesure de l'issue de ce combat.


we must sound the drums of war

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   
Revenir en haut Aller en bas  
- Wakatépé Baboune -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: