The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-22%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
34.99 € 44.99 €
Voir le deal

Wakatépé Baboune
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11966
Sujet: Wakatépé Baboune   Lun 21 Fév 2022 - 1:20
« Ouais ouais, j'essaie ! »
Elle ne sait même pas pourquoi elle a accepté l'offre de ce type, Zelda. Elle avait testé une ou deux fois le tir à l'arc dans le monde d'avant, pas plus. Mais elle en avait gardé un bon souvenir. Peut-être parce que ses parents étaient alors là pour l'encourager. Et que lorsqu'on est gamine, le simple fait de ficher une flèche dans une cible a des allures de victoire ?

Mais aujourd'hui, c'est différent. Non seulement les autres personnes qui s'entraînent sont plus compétentes qu'elle - ce qui suffit déjà bien assez pour l'agacer - mais en plus, ils l'observent avec ce qu'elle perçoit comme de la suffisance. Le genre de regards qu'elle déteste, qui la font se sentir comme une bête de foire. Pourtant Zelda s'accroche encore. Par fierté.

Alors elle bande l'arc, essaie de respecter les consigne qu'on lui a données pour viser correctement, relâche la corde et... voit sa flèche parcourir un petit mètre cinquante avant de tomber mollement au sol. Elle lâche un juron, quelques rires y répondent. Pas forcément méchants. Mais c'est bien trop pour sa susceptibilité. « Eh ! Ca va, hein ! J'vis au 22ème siècle, moi ! » gronde-t-elle avant de jeter son arc à terre. « Vous savez ? Les armes à feu ? Les tanks ? La Playstation ? » Ils peuvent la prendre de haut mais ils rigoleront moins quand elle tirera dans le tas pour leur rappeler que la technologie l'emportera toujours sur les vestiges du passé !

Bon, sauf qu'on lui a confisqué ses armes. Peut-être pour cette raison, d'ailleurs, non ?

« Pas de stylos pour vous ! » Voilà ce qui conclue son saut d'humeur, quand bien même personne ne semble en avoir grand chose à faire. Tant pis pour eux ! Qu'ils continuent à dessiner avec des cailloux, si ça leur chante. Putain, la matinée va être longue... Lara n'est pas disponible ce matin. Quelque chose lié à son poste pour le conseil. Encore une raison supplémentaire pour l'adolescente de tirer la gueule. Sa mère était sensée annoncer son départ du conseil depuis quelques mois, maintenant. Pas l'intégrer...

C'est sur ces sombres pensées que l'australienne continue d'avancer entre les terrains d'entraînement. Elle s'arrête de temps à autre pour observer. De ce même regard méprisant qu'elle condamnait pourtant quelques instants plus tôt. Mais au final deux femmes parviennent à attirer son attention. L'une d'elle à la peau d'ébène, solide sur ses appuis, évoquant plus une fière guerrière africaine qu'une bouseuse en manque de décence. Et l'autre au teint halé, vêtue d'une manière que l'adolescente reconnaît sans trop de mal et qui fait ressurgir des souvenirs qu'elle avait négligés.

Alors elle s'assoit, l'australienne. Elle prend appui contre un tronc qui sert de banc et fouille dans ses poches à la recherche d'un vestige de joints. Une fois rallumé, elle le savoure tout en reportant son attention sur les deux guerrières. Honnêtement ? Le spectacle est loin d'être pitoyable... En fait Zelda se retrouve même à apprécier l'instant. Et à prendre peut-être trop ses aises. « Plus haute, la garde ! » Oui, il lui semble avoir aperçu une erreur dans la parade de la seconde femme, l'amérindienne. Et bien sûr, elle n'a pas pu s'empêcher de le lui faire remarquer. « Ouais, enfin... Seulement si tu comptes rester vivante ! » Elle dit ça pour son bien. Et c'est précisément pour cette raison qu'elle se résout à se taire. Elle n'est pas là pour aider les gens, malgré le délire humanitaire dans lequel elle s'est engagée pour prouver une fort relative bonne volonté. Que ces gens qui sont en train de lui voler sa mère crèvent, pour ce que ça peut lui faire...



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 792
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Lun 21 Fév 2022 - 20:52

La lance en bois la frôle d'extrême justesse, Frances ne mesurant pas sa force comme à chaque entraînement. Se permettant à ses côtés de frapper sans hésiter, alors que leurs peaux se marbrent mutuellement sous l'impact des coups. Esquivant un coup d'estoc avant de revenir frapper la lance dans l'espoir de la briser, sans succès. Les sorties et le manque de sommeil ne lui permettent pas d'être aussi vive que d'habitude, mais l'entraînement n'en reste pas moins violent alors que l'afro américaine ne lui tolère aucun manque d'effort, ni aucune tendresse. C'est une remarque sur sa garde qui lui fait relever la tête, plissant les yeux pour reconnaître une jeune adolescente, dont l'odeur de son joint atteint bientôt leur terrain d'entraînement; Tu la connais ? Au moins la question posée à le mérite de lui éviter un nouveau coup d'estoc en pleine poitrine, alors que Frances se retrouve dos à elle pour éviter une frappe à la gorge. Pas le moins du monde. Et arrêtes les effets de surprise. qu'elle grogne en venant mettre un coup de pied dans la lance qui saute des mains de l'afro américaine quand celle-ci tente à nouveau de l'empaler, relevant de justesse son arme factice face à la gorge de son amie alors quand celle-ci venait de foncer sur elle, prête à la poignarder avec une petite dague. Vicieuse. Comme à son habitude, quand il s'agissait de mettre à mort l'adversaire. Et la remarque arrache pourtant un sourire satisfait à l'ex militaire, visiblement ravie d'avoir perdu cette-fois ci.

Ex aequo ? propose néanmoins la native. Haletante, elle ne peut retenir un soupir soulagé quand l'afro américaine hoche enfin la tête, annonçant la fin du combat. Ca ira pour cette fois. qu'elle ose même souffler avec un air satisfait, venant poser sa main contre son épaule alors que la native s'apprêtait à quitter le terrain. On reprend dans une heure. Ton cheval aura largement le temps d'être sellé, avant que tu ne retourne l'épuiser en extérieur. ordonne t-elle même, ne récupérant qu'un bref rictus en guise de réponse. Tout ça pour l'empêcher de repartir au dehors, elle le savait pertinemment. Venant masser son épaule endolorie par l'un des coups, relevant néanmoins la tête quand la silhouette de la militaire se détourne d'elle. Bonne chasse. souffle t-elle néanmoins à Frances en se détournant d'elle, avisant l'adolescente toujours installée sur son tronc, à les observer. La fille de Lara, donc. Hochant la tête en guise de salut, récupérant ses armes d'acier pour les rattacher à sa ceinture, ne relevant les yeux que brièvement, songeuse. Bien vu, pour la garde. souffle t-elle néanmoins humblement, alors que son visage lui parle. Quelqu'un de plus enfantin, à n'en point douter. A une époque bien plus lointaine que ces derniers jours.

Du feu ? demande t-elle sans détour, lui tendant un briquet quand le joint entre ses doigts s'éteint. Peut-être trop curieuse d'avoir observé le combat ? Ou des feuilles de mauvaise qualité, peut-être. Et c'est comme un flash qui lui revient en mémoire. Le ranch. Evidemment. Dégrafant les liens qui rattache ses nattes pour laisser ses cheveux retomber sur ses épaules, récupérant son briquet une fois utilisé par leur spectatrice de dernière minute pour venir le ranger dans une des poches de son pantalon.

Je ne savais pas que la fille de Lara avait connu le ranch. Le Conseil avait été avisé de sa venue, après tout. Mais jamais elle n'aurait cru revoir cette gamine qui jouait avec Kaya quand elles étaient encore enfant, ici. Et si l'idée d'avoir des membres de Fort Ward au sein de leur campement avait tendance à la crisper, il n'empêchait. Ca ne serait qu'en s'alliant, qu'ils parviendraient tous à faire face à New Eden. Tu as bien grandi depuis la dernière fois. Il allait sans dire.



we must sound the drums of war

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11966
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Mar 22 Fév 2022 - 12:50
« Ouais... J'imagine ? »
Sur la défensive, Zelda observe l'amérindienne la rejoindre. Elle s'imaginait que cette dernière allait la gratifier d'une remarque ingrate. Après tout elle n'est pas la seule à posséder une fierté mal placée, non ? Mais non, la femme fait preuve d'une étrange humilité. Et l'australienne est nettement plus habituée aux insultes qu'à une quelconque forme d'approbation.

C'est avec autant de méfiance qu'elle tend finalement la main pour saisir le briquet que l'autre lui tend. Elle rallume son joint puis glisse l'objet dans sa poche. « Heu... Merci ? » Non, là, clairement, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Les adultes semblent détester l'herbe. Ari' l'a même menacée de lui faire bouffer son joint si jamais elle la croisait avec une de ces choses à la bouche. Mais peut-être que les gueux sont moins regardants ? Et peut-être qu'ils fument tous, aussi ? Un peu comme ces enfants qui sniffaient de la colle pour s'évader. Il y a certaines images qui restent gravées étonnement longtemps dans une mémoire...

Il faut croire que c'est le cas pour la sienne puisque cette femme semble faire le rapprochement avec la fille de Lara, et le ranch. Zelda se fige, prise au dépourvu. Elle avait vraiment fini par croire qu'on l'avait oubliée, ou que personne ne ferait le lien. Et franchement ? Ca lui convenait très bien. « C'était il y a longtemps, tout ça... » Une éternité. Et pourtant l'australienne conserve encore une rancune intacte envers ces gens qui l'ont abandonnée et qui entendent maintenant la prive de sa mère. « Vous vous souvenez vraiment de moi ? » L'adolescente pensait avoir changé, s'être distancée de son apparence d'autrefois. Après tout elle est presque une femme et elle se plaît à croire qu'elle n'a plus grand chose à voir avec la fille qu'elle était autrefois.

Il y a cet instant de silence gênant. Un silence contre lequel elle ne cherche d'ailleurs pas particulièrement à lutter. Zelda n'est pas venue à Fort Ward pour sympathiser. Ce qu'elle souhaite, c'est simplement sauver sa mère de ce qu'elle estime être une forme de perdition. Et puis elle le sait bien, au fond, que si elle commence à trop côtoyer ces gens il lui sera alors plus difficile de leur faire du mal lorsque June décidera que la mascarade des alliances à assez duré. C'est naze, d'être humain. Parce qu'on s'attache parfois aux gens sans même l'avoir désiré.

« Tenez, c'est pour vous ! Pour écrire des trucs ! » souffle-t-elle après avoir extirpé un stylo de la poche de sa veste pour le déposer à côté de l'amérindienne. Un échange de bons procédés. Et aussi - et surtout - une manière de changer de sujet. Parce qu'il ne peut rien sortir de bien bon de cette discussion, non ? « Quelle tribu ? » demande-t-elle ensuite en laissant son regard glissant sur les signes distinctifs de cette femme, et qu'elle affilie aux natifs. Pour le coup, l'adolescente est vraiment curieuse. Sans ces gens-là, zelda ne serait probablement plus en vie. Il lui ont sauvé la vie, à elle ainsi qu'à Mary. Et même si vivre avec des étrangers aux moeurs étranges ne fut pas toujours facile, ce ne fut pas non plus la pire de ses expériences...



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 792
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Mar 29 Mar 2022 - 20:20

Elle devine une lueur interloquée dans le regard de l'adolescente, alors qu'elle insiste pour savoir si elle dit vrai.

Bien sûr. Je peux même te dire qu'à l'époque, tu jouais avec ma fille. Mais les Remnants l'avaient fait disparaître. Emmenée captive, sans jamais parvenir à la retrouver. Sans doute que l'absence de sa famille mêlé à l'urgence de la situation n'avaient pas aidé à s'en inquiéter d'avantage. Tu semble avoir trouvé tes aises chez eux en tout cas, c'est bien. Tu t'es adaptée. Nul trace de reproche dans sa voix, avant d'hausser un sourcil en voyant la petite lui tendre un stylo en précisant son utilité. Le réceptionnant du bout des doigts avant d'éclater d'un rire franc, secouant doucement la tête.

Quoi, tu pense que les natifs ne savent ni lire, ni écrire ? La situation est tellement burlesque, qu'elle ne peut s'empêcher de la trouver hilarante, plutôt qu'offensante. Haussant les épaules avant de re déposer le stylo à sa place initiale, reprenant à l'attention de la petite blonde. Ne t'inquiète pas. J'ai l'habitude que les gens nous voient comme des sauvages analphabètes. Elle au moins, avait l'excuse de l'âge, il allait sans dire. Bien qu'elle semblait plus proche du chemin des adultes que de celui de l'enfance mais ... Au vu de la mentalité des gens de Fort Ward à une époque, elle n'en était qu'à moitié surprise. Secouant doucement la tête, avant de relever les yeux vers sa nouvelle question.

Lakota, des Sihasappa. Les Sioux, comme vous dites. qu'elle précise pour la forme, habituée à ce que le terme natif ne soit que peu connu des populations américaines. Ses yeux noirs dérivant sur sa silhouette, sans mot dire. Analysant cette question qu'elle avait posé si spontanément, reprenant avec mesure.

Si tu pose la question, c'est que ces signes ne te sont pas inconnus. Restait à savoir lesquels lui avaient parlés. Scarifications, plumes, tressages ? Ou le tomahawk peut-être. Haussant les épaules, avant de préciser son propos. Tu as connu des natifs.

Ce n'était pas vraiment une question, il allait sans dire. Mas elle ne décelait aucune curiosité malsaine dans la question qu'elle avait posé.


we must sound the drums of war

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11966
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Dim 3 Avr 2022 - 21:25
« Ouais, la manchote ? »
Le tact et Zelda, ça a toujours fait deux. Pourquoi s'embarrasser de délicatesse alors qu'il suffit simplement de dire les choses comme elles sont, et ainsi éviter les incompréhensions ? « Elle, j'm'en souviens ! » Il faut dire que la plupart des jeunes de son âge avaient leurs deux bras, au Ranch. Du moins dans ses souvenirs. Sauf Kaya. Alors le rapprochement est assez vite fait. D'autant plus qu'elle n'a pas croisé beaucoup de natifs dans ce camp, jusqu'à présent.

Quoi qu'il en soit elle finit par hocher la tête lorsque son interlocutrice lui fait remarquer qu'elle s'est bien adaptée à sa nouvelle vie. « Ouais, on peut dire ça ! » Il faudrait être sacrément difficile pour trouver quelque chose à redire à la vie à Fort Ward. Ils ont de l'électricité, l'eau courante, de la nourriture en quantités satisfaisantes et puis surtout, assez d'armes pour se défendre. Si ce monde possède un avenir, c'est sur Bainbridge Island qu'il se trouve. « Et puis eux, au moins, ils n'abandonnent pas les leurs... » Et même si elle ne compte pas vraiment en dire plus, cette remarque et le ton qui la charrie sont déjà assez éloquents. Mais le passé n'intéresse plus vraiment l'australienne. Plus depuis qu'elle a retrouvé sa mère, du moins.

« Hein ?! Mais non ! » s'empresse-t-elle de répondre lorsque la native lui demande si elle pense qu'elle ne sait ni lire, ni écrire. Visiblement ce geste qui n'était rien d'autre qu'une forme de preuve de bonne foi a été mal interprété. Et soucieuse de ne pas mettre Lara dans l'embarras, Zelda se sent donc obligée de préciser la nature de son geste. « C'est juste que... comment dire... » hésite-t-elle tout d'abord. Parce que le sujet est délicat et qu'il s'agit de bien le présenter. « Imaginons qu'Fort Ward soit l'Amérique, d'accord ? Alors Fort Nisqually serait un peu comme... heu... le Yémen ? » Ou n'importe quel autre pays pauvre dont personne ne connaît l'emplacement, et dont tout le monde se fout. « Du coup ça m'semblait être une bonne idée de vous amener un peu d'technologie, quoi. C'est tout ! » Si tant est qu'on puisse considérer qu'un stylo soit de la technologie, bien sûr.

Après ce que Zelda ne se dit pas, c'est qu'elle voit surtout là une occasion en or de rappeler à tous ces gueux quelle est leur place sous le couvert d'une démarche humanitaire. Mais ça, bien sûr, elle ne peut pas l'avouer ouvertement...Et elle n'a pas à le faire puisque elles se mettent alors à converser sur les natifs. L'australienne hoche la tête en entendant parler des sioux. Elle les connaît, ceux-là. Enfin disons plutôt qu'elle les a vus dans un film avec Kevin Costner, plutôt. « Et c'est une bonne situation, ça, Sihasappa ? » Est-ce un titre ? Un rang social ? Quelque chose de ce genre-là, peut-être ? Ou alors un sous-groupe ou quelque chose du genre ? Un peu comme il en existe pour les batraciens, par exemple ?

Elle hoche à nouveau la tête lorsque cette femme pressent qu'elle a déjà vu des insignes comme les siens. « J'sais pas si c'était exactement les mêmes mais ouais, ils y ressemblaient ! » Et dans la foulée son interlocutrice parvient à la conclusion qu'elle a connu des natifs. Là encore, l'adolescente hoche la tête pour lui signifier qu'elle a vu juste. « Ouais ! J'ai vécu quelques mois avec des wenatchis, dans la réserve de Colville. Ca vous parle ? » Ils doivent un peu tous se connaître entre emplumés, non ? « Ils nous ont recueillies, une amie et moi. Et puis une horde a décidé de passer sur le territoire et... c'est parti en couilles ! » C'est simplement résumé mais l'idée est là. Toujours est-il que ces natifs lui ont sauvé la vie. Et qu'elle leur en sera toujours reconnaissante, même si la sagesse qu'ils ont tenté de lui inculquer s'est depuis longtemps dissipée. « Et vous ? Pourquoi vous êtes plus dans votre réserve ? » Est-ce qu'elle s'est évadée ? Zelda plisse les yeux en observant son aînée. C'est quand même un peu louche tout ça, non ?



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Brown
Nihima Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 792
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Mar 5 Avr 2022 - 15:37

La manchote. Elle ne cille pas devant la remarque, se contentant d'un bref hochement de tête pour confirmer sa question. Ne jugeant pas utile de préciser en quelles circonstances Kaya à pu perdre son bras, au risque de raviver de vieilles rancunes qui ne se doivent désormais, que d'être enterrée. En revanche, ses paroles teintées d'un soupçon de reproche lui font doucement tourner la tête vers Zelda, la détaillant sans mot dire quelques secondes durant. Tu étais une enfant à l'époque. Les Remnants ne faisaient aucun prisonnier, moins encore pour une bouche à nourrir supplémentaire qui ne savait ni se battre, ni manier une arme à feu convenablement. Et ton état affaibli de l'époque me laisse à penser que tu n'étais pas plus utile pour t'occuper de tâches ingrates. Donc, tu as dû savoir comment te rendre utile. La question, c'est de savoir comment, maintenant. Et elle se doute, de comment. Son regard s'ancrant dans le sien sans mot dire, lui laissant le temps de réaliser à quel point elle risquait de s'engager sur une pente glissante en cherchant à jouer la carte du mélodrame avec elle, qui avait versé du sang sur les terres d'Issaquah. Le sien, et celui de sa fille. Penchant la tête sur le côté non sans esquisser un bref sourire amusé de la situation, reprenant. Quand bien même. Tu restais une gamine sans défenses, qu'on à cru morte. Le poids des années pouvait effacer ce qu'elle avait pu faire ou dire à l'époque. Sans parler de son jeune âge.

Mais c'est d'autant plus amusant de la voir s'empêtrer dans ses propos, alors qu'elle hausse un sourcil à sa remarque sur la technologie. Oui, en somme... Tu joues un peu les conquérantes, en supposant qu'un manque de technologie fais de nous des sauvages, et ... Tu le dis en plus, à la seule native du coin, qui peut te garantir qu'elle n'a jamais eu besoin que des américains viennent mettre le nez dans les mode de vie de mon peuple ? Elle était donc, encore plus stupide qu'elle ne l'avait imaginé de prime abord. Dommage. Je t'imaginais bien plus intelligente et dégourdie que ça. Loin des clichés de l'ancien de monde. souffle t-elle même avec un semblant de sincérité. Mais qu'importait. Tu crois vraiment qu'un stylo est une technologie de pointe ? Juste histoire d'être sûre.

Quand à sa situation, elle hausse les épaules. A toi de me dire. C'est une bonne situation, d'être adolescente ? Elle ne pouvait pas nier ses origines. Moins encore, sa culture. L'écoutant néanmoins évoquer cette tribu dans laquelle elle à survécu, hochant la tête à l'évocation de leur nom. De nom, seulement. C'eut été mentir que de lui confirmer qu'elle les connaissait réellement, il allait sans dire. Et comme beaucoup... Ils étaient visiblement tombés sous l'assaut des morts. Ton amie n'a pas survécu je suppose. Elle n'avait aucun souvenir d'une autre fille en sa compagnie, quand Zelda était arrivée au ranch. Retirant avec lenteur les pièces de cuir son équipement, glissant une main dans ses cheveux d'ébène avant d'esquisser un bref sourire amusé au regard suspicieux que Zelda lui lance, comme si elle était définitivement une fugitive.

Parce que ma fille vivait à Seattle. J'étais venue la voir, et l'épidémie à démarré. Quand aux siens ? Elle ne pouvait qu'espérer qu'ils aient survécu, et aient été aptes à se débrouiller, à Rosebud. Relevant brièvement le regard vers l'horizon en ne pouvant qu'imaginer ce qu'il pouvait en être, restant silencieuse un bref instant. Je pense à eux tous les jours. Mais je ne sais pas comment le Dakota du Sud à pu s'en sortir au moment de l'épidémie.

Au moins la réserve avait-elle l'avantage d'être loin de la ville. Mais était-ce suffisant ? Il n'y avait bien que le vent qui puisse lui répondre, et les doutes en suspens qu'elle conservait dans un coin de sa tête à cette idée. Tu te plais ici ? Tu as été bien accueillie ? demande t-elle néanmoins pour faire la conversation, avant de sortir la pierre à aiguiser de son sac, venant la limer avec lenteur sur son tomahawk pour en travailler l'affût.


we must sound the drums of war

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11966
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   Mar 5 Avr 2022 - 17:59
« C'est toute la question, ouais ! »
De savoir comment elle est parvenue à se rendre utile pour Fort Ward alors qu'à l'époque elle ne possédait aucune compétence martiale. Et que l'aide qu'elle pouvait apporter avec ses mains était tout aussi relative. Le regard qui se pose sur elle la met mal à l'aise. Elle n'aime pas ce qu'elle y perçoit. Ou plutôt, ce qu'elle croit qu'il signifie. La vérité fait toujours un peu peur. « Mais avec un peu d'imagination, j'suis sûre que vous arriverez à inventer une réponse à peu près satisfaisante... » Ce qui est sûr, en tout cas, c'est qu'elle ne compte pas s'attarder plus longtemps sur ce sujet. Et puis il y a sans doute prescription, non ?

« Ouais... Ben je l'étais pas ! » Morte ! Et même si elle refuserait aujourd'hui de l'admettre, elle a souffert de cet abandon. Ce n'est pas seulement l'intérêt qui l'a poussée dans les bras des remnants mais aussi le désir de pouvoir compter sur des gens qui se souciaient d'elle. Ela l'a fait. Pas le Ranch. « Mais au fond j'devrais vous remercier... » Car elle a ainsi pu rejoindre Fort Ward, et participer à construire le seul avenir dont ce monde a besoin. Ouais, c'était un mal pour un bien. Et quelque part, elle devrait effectivement se montrer reconnaissante...

Un mince sourire amusé vient ensuite s'installer sur ses lèvres lorsque la native lui reproche de se comporter en conquérante, de les considérer comme des sauvages et en plus, de le dire à la seule native du coin. Celle qui n'a jamais eu besoin, selon ses dires, que les américains viennent mettre le nez dans leurs affaires. « Ils ne l'auraient pas faits si vous aviez été capables d'vous défendre, non ? » fait-elle remarquer en haussant les épaules. Elle n'est pas bien douée en histoire, Zelda. Mais si on parle anglais aux États-Unis aujourd'hui et pas le comanche, ce n'est pas non plus dû au hasard.

« Et puis les clichés, sans vouloir vous offenser, c'est pas moi qui les entretiens... » affirme-t-elle ensuite en désignant d'un geste du menton le terrain de tir à l'arc, un peu plus loin, derrière cette étrange machine d'entraînement que certains s'acharnent à traverser. « J'ai l'impression d'être en immersion dans un parc à thème, là. Et on n'peut pas dire qu'vous fassiez grand chose pour m'donner tort ! » Il n'y a qu'à voir la tenue de son interlocutrice. Ou encore, les semblants de maisons dans lesquels les gens habitent.

Concernant le stylo et le fait qu'il puisse incarner une technologie de pointe, Zelda se contente simplement de botter en touche : « Non ! Pas pour moi, en tout cas ! » Ce qui sous-entend naturellement que ce devrait être le cas pour la native. « Mais je note que vous préférez les vaccins aux stylos... » Une façon comme une autre de lui rappeler qu'il existe bel et bien un monde entre Fort Ward et Nisqually. Peu importe ce qu'elle en pense.

La conversation a néanmoins le mérite de s'apaiser un peu lorsqu'ils évoquent le passage de l'australienne chez les wenatchis. Et que la femme répond à sa question par une autre, lui demandant si être adolescente est une bonne situation. « Vous devriez poser la question directement à votre fille, non ? » Elle tourne le regard vers son aînée et lui décoche un petit sourire amusé. « J'suis sûre qu'elle aurait pas mal de choses à dire sur le sujet... » Comme tous les adolescents, d'ailleurs. Mais peut-être que Kaya est un ange, allez savoir ? Une fille sans problèmes, qui passe à côté de ses plus belles années. Même si ce n'est pas exactement le souvenir que lui a laissé Kaya...

Toujours est-il que Zelda hoche à son tour la tête lorsque la native lui indique qu'elle ne connaît les wenatchis que de nom. Elle n'a rien à redire là-dessus. Et la voici qui se renferme un peu lorsque l'autre évoque son amie et pressent qu'elle n'a pas survécu. Une boule se forme dans la gorge de l'australienne, qui pose le regard ailleurs. « Vous supposez bien, ouais ! » répond-t-elle finalement sur ce ton qui indique qu'elle n'a pas envie d'épiloguer sur le sujet. Qu'y'aurait-il à en dire, de toute façon ? Ce n'est qu'une victime parmi tant d'autres. Si ce n'est que celle-là était son amie.

« Pas plus mal qu'ici, j'imagine ? » Elle ne saurait dire ce qu'il est advenu du Dakota du Sud. Mais elle suppose que des gens ont trouvé la ressource nécessaire pour survivre un peu partout. « Vous avez qu'à aller voir sur place maintenant qu'vous avez retrouvé votre fille, non ? » Qu'est-ce qui la retient ? La loyauté envers ces gens ? La crainte de se perdre en route ? « Et puis si c'Dakota est au sud, il fera sûrement plus chaud qu'dans l'coin ! » Qu'attend-t-elle pour retrouver ses racines ? D'autant plus que là-bas, ils ne doivent peut-être pas composer avec une harde de bigots déterminés à soumettre tout ce qu'ils croisent...

Enfin, lorsque son interlocutrice lui demande si elle se plaît à Fort Nisqually et si elle a été bien accueillie, Zelda ne peut pas retenir un rire jaune. Elle hoche la tête avec ironie et reporte son regard sur l'amérindienne. « Oh oui, très bien ! » Elle n'aurait pas pu espérer mieux. « On a commencé par me confisquer mes armes. Ensuite j'ai dû me taper des heures sur un bateau avec un espèce de viking dégénéré et la personne que je déteste le plus à Fort Ward. » Son aînée fera sans doute facilement le lien avec Maddison. « Heureusement, il y avait ma mère. Sauf qu'en arrivant ici, j'ai découvert qu'elle avait adopté une esquimau et qu'au lieu de demander la permission à votre Conseil de m'rejoindre, elle l'a intégré... » Et elle lui passe l'épisode où Preston l'a percutée avec la délicatesse d'un semi-remorque. Pourtant elle dramatise un peu. Cet endroit n'est pas aussi naze qu'elle l'imaginait. Et les gens, pas toujours aussi désagréables qu'ils le devraient. « Oh, et j'imagine que dans une petite dizaine de minutes maximum, j'pourrai rajouter à ma liste une sioux qui s'est mise en tête de m'scalper... » Elle ne se fait pas d'illusions. Il y a bel et bien un fond de tension dans leur conversation et Zelda est parfaitement consciente de sa capacité à agacer les gens. « Vous pourriez p't-être me signer une décharge, d'ailleurs, maintenant que vous avez un stylo tout neuf ? » Histoire qu'on ne lui en veuille pas trop si elle est obligée d'envoyer cette femme à l'hosto pour se défendre...



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Wakatépé Baboune   
Revenir en haut Aller en bas  
- Wakatépé Baboune -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: