The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

All along the watchtower
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: All along the watchtower   Mar 15 Fév 2022 - 15:57
« Un yōkai, c'est tout ! »
Le regard de la nippone s'attarde encore un peu sur le cadavre qui tente de lutter contre le courant. Il est balloté par les flots. Ces derniers finissent par l'emporter à nouveau loin du rivage où il a menacé de s'échouer. « Je rentre ! » C'était sa dernière patrouille de la journée et il est maintenant temps de laisser place à l'équipe suivante, et de savourer la soirée. Même si cette dernière se résumera principalement à un brin de méditation et un sommeil réparateur.

C'est sur cette pensée que la kenshi remonte le petit talus qui mène à la barge pour retrouver un sol plus plat et, bientôt, la demeure emménagée en avant-poste. Sun échange rapidement avec sa remplaçante pour lui indiquer que sa garde était sereine, et lui souhaiter bonne chance. Et la voici qui dépose son fusil et le reste de son matériel à l'armurerie avant de se masser la nuque d'un geste marqué par une forme de lassitude.

Qu'attends donc New Eden ?

Cette question, elle se la pose en boucle. Et elle n'y trouve aucune réponse satisfaisante. Cette guerre d'usure éprouve sérieusement ses nerfs. Et le fait qu'une équipe exclusivement masculine ait quitté le camp quelques jours plus tôt n'améliore pas son humeur. Sera-t-elle privée d'action sous prétexte qu'elle est une femme, à l'avenir ? Elle lâche un juron face au miroir devant lequel elle fait maintenant un brin de toilette. Le nécessaire, guère plus. Agate n'est pas Fort Ward. Et c'est précisément la vie spartaite de l'avant-poste qui lui plaît. Juste l'essentiel, et aucun superflus.

C'est à peu près à ce moment-là qu'un bruit caractéristique brise la quiétude des lieux. Caractéristique mais... imprévu. Que vient faire un hélico ici ? Le premier réflexe des personnes présentes ? S'armer ! Car d'ordinaire Fort Ward communique par talkie ou par voie terrestre. Certainement pas en hélico. Alors soit il se passe quelque chose de grave, soit ils sont en train de se faire attaquer. « Reste près de moi ! » indique-t-elle à Junior quand ce dernier la rejoint pour s'équiper à nouveau. « Mais pas trop près non plus ! » se sent-elle obligée de préciser dans la foulée. Elle va garder un oeil sur lui, pas le couver.

Et voici que le garde d'Agate sort à l'instant où l'hélicoptère se pose sur la route et envoie valdinguer la neige. La nipponne met un genou un terre et pointe son fusil en direction de l'habitacle du véhicule qui, lorsque le souffle s'estompe, dévoile le visage d'un certain québécois. « Fausse alerte... » souffle-t-elle en se relevant pour adopter une posture moins martiale. La kenshi laisse glisser l'arme dans son dos et attend simplement que les passagers veuillent bien se montrer. Ce n'est qu'au bout de quelques secondes qu'elle comprend que Will semble seul. Quelque part, ça l'intrigue encore plus. « On peut vous aider ? » demande-t-elle en articulant bien ses mots, de manière à ce que le pilote puisse en deviner la signification à travers la verrière de l'appareil. Elle termine en haussant les épaules pour marquer son incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1061
Sujet: Re: All along the watchtower   Mar 22 Fév 2022 - 13:09
William était reparti, pour observer les mouvements autour de l’île. Tout avait – normalement – été prévu minutieusement, du carburant au temps qu’il devait passer en vol. Il avait lui-même tout vérifié une dernière fois avant de se mettre en vol. On n’était jamais trop prudent après tout, et leurs ressources étaient trop précieuses pour les gâcher et les dilapider en trajets inutiles. Même s’il était indispensable de s’adapter, parfois, à son environnement. Le temps était clair, pourtant, avant son départ, et rien ne présageait que le ciel noircisse aussi soudainement qu’il l’avait fait. Et, s’il ne voulait subir ni les foudres d’Adrienne ni celles de Locklan pour avoir à nouveau, pour la deuxième fois seulement quoi qu’il en soit, endommagé un des hélicoptères, il était plus prudent qu’il se pose et reparte plus tard. Même s’ils se demanderaient un instant ce qu’il en était à l’aérodrome, ils comprendraient bien vite. Les dégâts que pouvaient occasionner un orage sur un hélicoptère pouvaient être conséquents. Principalement à cause de la force du vent.

Alors, même s’il n’était en réalité pas très loin de celui-ci, le pilote choisit d’interrompre son vol à Agate, plutôt que de poursuivre jusqu’à sa destination finale. Pour mieux être accueilli par des armes pointées sur son fidèle cobra et sur lui. Rien de particulièrement surprenant, ni de vraiment inquiétant. Gardant les mains le long du corps, il entreprit de descendre sans se presser, attendant qu’on le distingue. Il avait bien vu les lèvres articuler des mots, mais il était trop loin pour les distinguer, et le son ne s’était pas totalement estompé.

« Professeur Masako. » Elle ne l’était plus réellement, et ce n’était très certainement pas son grade lorsqu’elle donnait des cours auparavant, mais il lui suffirait de rectifier les choses pour que William l’appelle de façon qu’elle souhaiterait. « Un orage ne va pas tarder, j’ai jugé plus prudent de m’arrêter ici, et de repartir une fois que le danger serait écarté. J’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de la surprise occasionnée. Dès que ce sera possible, je repartirai et ce serait comme si rien ne s’était passé d’inhabituel. » Il s’arrêta un bref instant, lui souriant. « Vous commencez votre garde ? »

S’il ne la connaissait pas personnellement si bien que ça, il connaissait sa valeur et ses compétences. Et, aussi, le fait qu’elle n’ait pas pu aller sur le terrain, parce qu’elle n’était pas suffisamment fiable. Une frustration certaine pour elle, qu’il ne pouvait que comprendre. Même si ce qui les en avait empêchés n’était pas de même nature. « Aucun danger à l’horizon ? » Lui n’avait rien décelé, mais elle pouvait avoir vu des choses qui lui avaient échappé, et inversement.


WE ARE SOLDIERS
All along the watchtower Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender All along the watchtower Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: All along the watchtower   Mar 22 Fév 2022 - 14:23
« William-San... »
Elle s'incline sans vraiment s'en rendre compte, de manière moins prononcée que d'ordinaire. Peut-être parce que le fait qu'un hélico se pose juste à côté de l'avant-poste à le don de l'agacer. « Inutile de me donner du professeur, je vous en prie. Vous n'êtes pas mon élève ! » Elle note néanmoins l'effort et très franchement, c'est suffisamment rare pour être apprécié. La plupart des gens, ici, se moquent bien de la plus élémentaire politesse.

Elle l'écoute tandis qu'il raconte les raisons qui l'ont poussé à venir briser la relative quiétude des lieux. Un mince sourire s'esquisse furtivement ses lèvres lorsque le pilote dit espérer qu'elle ne lui tienne pas rigueur de tout ceci. « Nous verrons ! » avoue-t-elle simplement. « Pour le moment il est plutôt difficile de mesurer la portée de votre arrivée, n'est-ce pas ? » Peut-être qu'un observateur de New Eden a pu estimer l'endroit où l'hélico s'est posé, et en déduire que les lieux sont intéressants. Ou peut-être que ce petit incident n'aura pas la moindre conséquence, sinon un bon coup de stress pour les vigiles d'Agate.

« Ca fait plus de cinq ans que je l'ai commencée, maintenant, ma garde... » Elle répond sur ce ton dénué d'agressivité et pourtant si caractéristique de cet imposant balais qui squatte son derche. Et bien sûr, au premier degré. C'est un autre tout petit sourire qu'elle se retrouve ensuite à esquiver lorsque le nouvel arrivant lui demande s'il y a du danger à l'horizon. « Vous voulez dire, à part un hélicoptère qui se pose là où il n'est pas sensé se poser ? » La encore le ton n'aurait pas dépareillé dans la bouche d'un militaire incapable du moindre humour. Sa question est sérieuse. Et la réponse qu'elle lui donne, tout autant : « Quelques yōkais diminués, rien d'inhabituel... » Rien de très passionnant, en soi. Et c'est pour cette raison qu'elle semble un peu déçue, sur l'instant. La routine est plus dangereuse que le plus aiguisé des katanas.

Toujours est-il que Sun est peu à l'aise avec les discussions qui ne servent pas d'autre véritables buts que celui de meubler les silences. Son regard sombre glisse avec désapprobation sur le cobra et les armes qui se devinent sur sa carlingue. C'est typiquement le genre d'invention qui a rendu la guerre moins propre, plus sauvage. Donner la mort en appuyant sur un bouton, ça lui enlève un peu de son sens. Mais ce point de vue, la nippone le garde pour elle. William n'en aurait sûrement que faire. Et il aurait probablement raison.

« Soucis technique ? » demande-t-elle plutôt en désignant du menton l'hélicoptère. Car après tout, il ne semble pas y avoir une réelle urgence qui justifie sa présence. À part, peut-être, l'orage qui se devine à l'horizon et ce vent qui s'amplifie pour annoncer sa venue. « Ou un simple besoin de fuir l'agitation de Fort Ward, peut-être ? » Si Sun regrette la quiétude d'Agate - et l'indiscrétion dont elle vient de faire preuve - que dire alors de celle du camp principal de l'île ? L'endroit est fortifié. Et même si l'attaque de New Eden a mis un peu d'animation et rappelé aux autres civils qu'ils sont en guerre, la sécurité est largement plus assurée là-bas.

La kenshi se montre en tout cas plus hésitante lorsqu'elle se retourne de trois-quarts vers l'avant-poste, dans son dos. « Il y a du café chaud à l'intérieur, si ça vous tente ? » lui propose-t-elle. Parce que c'est sans doute ce que la politesse ordonne. « À moins que vous préfériez rattraper l'équipe qui vient de partir vers le pont ? » Est-ce de l'action, qu'il recherche ? Quelque chose qui trompe l'ennui qu'on doit sans doute ressentir en pilotant ce genre de monstre d'acier ?
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1061
Sujet: Re: All along the watchtower   Jeu 3 Mar 2022 - 23:26
S’il fut surpris de l’appellation que Sun Masako lui donne, le pilote n’en montra rien. Après tout, même s’il venait de se poser de manière inattendue à l’avant-poste, il restait un professionnel. Il se contenta de hocher la tête, alors qu’elle parlait du titre qu’il lui avait donné. « Comme vous le souhaitez. Comment voulez-vous être appelée ? » C’était, après tout, le meilleur moyen de ne pas faire d’impair : sa culture étant tellement différente de la sienne que lui demander de but en blanc était probablement le mieux à faire.

« En effet. Il m’a semblé ne pas avoir amené de danger ici, mais je ne doute pas que vous saurez, avec vos collègues, la déceler s’il s’avérait que ce soit le cas. Auquel cas je ferai tout ce que je peux pour que la menace n’en soit plus une. » C’était tout ce qu’il pouvait dire : prétendre qu’il n’y avait aucun risque aurait été, de un, absurde, le risque zéro étant impossible, de deux, faire preuve de trop d’égo. Sans plus attendre, et prêt à montrer patte blanche, il emboîta d’ailleurs le pas à la jeune femme. Si elle était plus jeune que lui, elle était beaucoup plus stricte et exigeante – et pince-sans-rire. Si tant est que ce qu’elle avance soit bien une plaisanterie prononcée sur un ton beaucoup trop sérieux et ne correspondant pas du tout avec son propos. William n’était pas certain de pouvoir l’affirmer, et trouvait cela assez déroutant. « Ce tour-ci de votre garde, dans ce cas. Mais peut-être est-elle amenée à se terminer ici. » Il n’était pas ignorant de ce qu’elle avait vécu, suite aux premiers vaccins inoculés, sans en connaître tous les détails. Mais maintenant qu’il était maîtrisé, contrôlé et – même – partagé avec certains de leurs alliés, alors peut-être pourrait-elle revenir.

Il sourit malgré tout légèrement, à sa répartie. Tant pis si ça n’était pas une marque d’humour ! « Mon arrivée impromptue mise à part, oui. Je ne réitérerai pas mes excuses, mais j’émets à nouveau le souhait que vous ne m’en teniez pas rigueur à l’avenir, si rien de fâcheux ne se passe. » A l’inverse… Eh bien, il se serait sûrement fait une ennemie mortelle en prenant cette décision. « Si vous souhaitez vérifier qu’il n’en reste pas, je suis votre homme. » On n’était jamais trop prudent, même si les hommes et femmes basés ici devaient régulièrement faire le nécessaire.

Le Québécois ne put s’empêcher d’arquer un léger sourcil, alors qu’elle semblait remettre en cause la raison de sa présence ici. « Rien de tel, hormis un sursaut de prudence chez un homme qui a été abattu dans son hélicoptère par New Eden et voudrait éviter de compromettre à nouveau l’appareil qui lui a été confié. » L’agitation ambiante où que ce soit ne le dérangeait pas – ça lui évitait, au final, d’être trop confronté à ses pensées assourdissantes et pas toujours encourageantes. Surtout après avoir été de ceux qui étaient en première ligne pour défendre le camp. Il le faisait toujours, mais différemment.

S’il s’apprêtait à accepter le café, il hésita un bref instant. « De quoi cette équipe est-elle chargée ? M’accompagneriez-vous pour leur prêter moins forte ? A moins que vous ne préfériez un café, évidemment. » Même si l’asiatique lui semblait davantage être une femme d’action que quelqu’un qui badinait et entretenait une conversation. S’il en croyait ses phrases depuis le début de cette conversation, en tout cas.

Spoiler:


WE ARE SOLDIERS
All along the watchtower Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender All along the watchtower Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: All along the watchtower   Mar 5 Avr 2022 - 16:07
« Juste... Sun ? »
Honnêtement ? C'est l'une des premières fois, depuis qu'elle est arrivée en Amérique, que quelqu'un lui demande comment la politesse exige qu'on l'appelle. Le geste la touche. Elle le perçoit comme une preuve de bonnes manières. C'est agréable. Et déstabilisant, aussi. « Voire Sunset ou Sunny, si vous êtes également doté de ce... légendaire humour américain. » Oui, elle s'est risquée à faire une pointe d'humour. Sur un ton qui a pourtant pour vocation de le dissuader à faire des jeux de mots. Elle en a déjà trop bouffés.

« En effet, oui ! » confirme-t-elle lorsqu'il suppose que la garnison de l'avant-poste saura gérer le danger que le bruit de l'hélicoptère pourrait attirer. C'est un fait, rien de plus. Ceux qui ont survécu jusque-là ne craignent pas quelques yôkais. Et certains d'entre eux vont même jusqu'à souhaiter leur présence. « Et au fond je devrais peut-être vous remercier... » Car il n'y a rien de pire que l'ennui. Un semblant de sourire plus tard et un vague débat sur cette garde que Sun a commencé cinq ans plus tôt, le visage de Sun a retrouvé son masque d'impassibilité habituel. « Je me sens bien ici. » Ce qui était une prison s'est muée en endroit où elle se sent chez elle. Même davantage qu'à Fort Ward. « Même si ça doit sûrement paraître un peu étrange ? » Le confort d'Agate est spartiate, fonctionnel. Mais ici, oui, elle est parvenue à trouver ses marques. Et désormais, elle s'y accroche. Une forme de syndrome de Stockholm, peut-être ?

Et la voici qui fait un petit geste de la main pour lui confirmer qu'elle ne lui en tient pas rigueur. Elle ne sait pas vraiment s'il a commis une faute en se posant aussi. Mais la prudence n'a rien d'une tare. Et puis William s'est montré agréable et elle n'a aucune raison de lui en vouloir alors que oui, il lui a déjà présenté ses excuses. « Ne vous en faites pas. L'essentiel c'est que l'appareil soit intact. Et vous aussi. » s'empresse-t-elle de préciser, un peu gênée d'avoir présenté les choses dans cet ordre. « J'apprécie votre motivation. » SUn n'a pas beaucoup de mal à émettre des commentaires lorsque quelque chose la dérange. Mais pas davantage à complimenter les personnes qui, à ses yeux, le méritent.

La kenshi hoche la tête lorsqu'il lui confirme donc qu'il sait faire preuve de prudence, évoquant au passage le désir de ne pas se faire abattre une nouvelle fois. « Oui, je crois savoir que vous comptiez parmi les blessés de l'attaque de New Eden ? » Comme tant d'autres qui étaient en premier ligne ce jour-là. « Je ne sais pas si c'est nécessaire mais... merci. Pour votre service. » Pour son courage, parce que les pilotes ont sauvé la mise à beaucoup de monde ce jour-là. Au prix de leurs appareils et, parfois, de leur intégrité physique. « On vous doit une fière chandelle, à vous et à vos collègues. » Et là encore, c'est avec aisance qu'elle lui témoigne sa gratitude. Même si elle n'était pas sur place lors de l'assaut. La voici qui s'incline devant lui. Parce que le geste doit suivre la parole. Parce que la politesse l'exige.

« Patrouiller sur la rive, s'assurer qu'aucun yôkai n'approche le périmètre ou qu'aucun ennemi s'aventure trop loin sur le pont. » résume-t-elle sobrement la mission de l'équipe à laquelle William s'intéresse. « Et puis surtout, à regarder les aiguilles trottiner sur leurs montres en attendant la relève. » Sun se risque à lui faire un sourire. Monter la garde n'a rien de passionnant. D'autant plus que c'est plutôt calme, ces temps. « Je ne crois pas qu'ils aient besoin d'aide mais sentez-vous libre de les accompagner, si le coeur vous en dit. » Après tout elle n'est pas sa supérieure et là encore, elle ne peut qu'encourager la motivation de cet homme. « De mon côté je viens de terminer ma garde et j'avais plutôt dans l'idée de... je n'sais pas trop. » Se détendre ? Elle n'y parvient jamais réellement. Glander ? Ce mot l'insupporte. Et pourtant oui, elle aime se changer les idées avant de plonger dans les bras de ce Morphée qu'évoquent les occidentaux.

Elle pose les mains sur ses hanches et observe à nouveau l'appareil. « Votre radio fonctionne ? Vous avez pu avertir Fort Ward que vous alliez passer quelque temps avec nous ? » Combien de temps, d'ailleurs ? Peu importe, dans le fond. Il est le bienvenue. Les gens comme lui se font rares, ces jours-ci. « Sinon vous pouvez utiliser la nôtre, évidemment. » C'est la moindre des choses. Et peut-être qu'il avait peur de gêner, qui sait ? Autant le rassurer à ce sujet. « Nous devrions peut-être déplier un filet de camouflage sur votre appareil, non ? » Des fois que des avions ennemis se risquent jusque-là pour faire une reconnaissance. L'engin n'est pas exactement discret. Et il fait une cible plutôt facile, en prime.
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1061
Sujet: Re: All along the watchtower   Lun 11 Avr 2022 - 23:20
« Sun, dans ce cas. » Il secoua légèrement la tête, alors qu’elle poursuivait, évoquant clairement un humour qu’elle ne comprenait pas, et qu’elle appréciait certainement encore moins. « Je ne suis pas des États-Unis mais du Québec, et nous avons évidemment un meilleur humour. » Pas forcément, en réalité. Mais, quoi qu’il en soit, il était surtout issu de familles nobles, et ce genre de surnom ou de plaisanterie était considéré comme vulgaire. Même s’il s’abstiendrait bien de le préciser.

« Dans ce cas, je suppose que nous n’avons aucune inquiétude à avoir. » Malgré son arrivée impromptue, donc. Les compétences et le professionnalisme des gens basés à Agate saurait compenser tout problème à venir. « Je suis honoré de vous avoir apporté un peu de divertissement, dans ce cas. » Une boutade, qu’elle ne prendrait peut-être pas comme telle, même si elle ne lui semblait pas aussi fermée qu’elle paraissait. Quoi qu’elle pouvait encore démontrer le contraire. Il secoua légèrement la tête, à sa question. « J’ai fait le choix, par le passé, de m’engager en tant que pilote pour secourir des gens dans des pays soumis à des catastrophes naturelles ou à des crises diverses. Sans abandonner au bout de la première mission, contrairement à beaucoup de gens. Je suis mal placé pour juger de ce qui est, ou non, bizarre. » Et surtout, il connaissait peu l’avant-poste, pas plus qu’il ne connaissait les gens qui y étaient basés. Peut-être avait-il des secrets insoupçonnés.

Il ne put retenir un sourire alors qu’elle précisait rapidement qu’il était aussi essentiel qu’il ne lui soit rien arrivé à lui non plus. « Croyez-moi, si l’appareil n’était pas intact, je préférerai être trop mal en point pour ne pas subir les foudres d’Adrienne. » Une plaisanterie à nouveau – oh, bien sûr, la française serait furieuse s’il endommageait à nouveau un des appareils, mais elle ne serait pas indifférente à son sort non plus, et sa colère finirait par s’estomper. Il le supposait, en tout cas. « Je ne rechigne pas à prêter main forte quand je le peux. » Qu’importe les raison qui l’y poussaient.

Il hocha la tête assez sobrement, alors qu’elle évoquait sa condition suite à l’attaque de New Eden. « Rien de trop grave, heureusement. » Il n’aurait pas supporté être à nouveau blessé au point de devoir lever le pied et laisser de longs mois passer. Il la regarda avec surprise, malgré lui, alors qu’elle poursuivait. C’était… habituel, dans le passé, que l’on remercie et félicite les militaires américains ainsi. Peut-être était-ce aussi le cas dans son pays d’origine. Mais il ne s’était pas engagé dans l’armée et faisait du travail de l’ombre. Même s’il avait défendu les Remnants de bien des manières, ces dernières années. « Je vous remercie. » Si cela ne s’entendait pas tant que ça dans sa voix, il restait touché. « Nous avons fait de notre mieux, pour préserver la vie des nôtres. » Adrienne et Levi bien plus que lui, mais il pouvait au moins se féliciter d’avoir distrait certains de leurs adversaires…

« Je ne vais pas m’imposer auprès de gens qui n’ont pas besoin de moi. » Même s’il pourrait être d’excellente compagnie pour eux. « Ni auprès de vous, je ne voudrais pas briser vos habitudes ou déranger. Mais si vous souhaitez de la compagnie, je peux vous accompagner, quoi que vous fassiez. » Parce qu’il était habitué à se sociabiliser, même face à l’inconnu. « De quoi disposez-vous, ici ? » Sa question portait davantage sur ce dont ils bénéficiaient pour se détendre, plus que pour leurs fonctions, mais les deux réponses lui conviendraient, selon le sens qu’elle y donnerait.

Il secoua légèrement la tête. « Non. Enfin, ma radio fonctionne, mais j’ai estimé plus urgent et plus prudent de descendre vous informer de la situation et du fait que ce ne soit pas une attaque, avant de les prévenir. » Même s’il ne se serait pas posé si c’était le cas. « Nous pouvons peut-être le faire ensemble, si vous me montrez où se trouve la vôtre. » Ils s’étaient déjà éloignés et elle devait de toute façon communiquer avec l’île, de temps à autre. « Ce ne serait pas de refus. Vous en avez, donc ? Puis-je compter sur votre aide pour l’installer ? » Même si la tâche ne serait pas si laborieuse. « Êtes-vous déjà montée à bord d’un hélicoptère, Sun ? » Il supposait qu’elle avait déjà pu monter dans un avion, peut-être à tort, mais cela restait plus rare quant il s’agissait d’un hélicoptère. Même s’il ne pourrait pas lui proposer un petit vol touristique, à moins que sa présence à Fort Ward ne soit requise fortuitement, mais cela ne coûtait rien de poser la question. « Avez-vous vécu en Amérique toute votre vie ? » Il ne savait que peu de choses de son passé et même si elle se distanciait des Américains, peut-être n’était-ce dû qu’au fait d’avoir été éduquée dans la culture asiatique, même sur le territoire.


WE ARE SOLDIERS
All along the watchtower Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender All along the watchtower Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
Invité
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: All along the watchtower   Mer 13 Avr 2022 - 6:38
Et de meilleures manières, aussi.
Elle sait bien qu'elle a tort de se fier à ses propres expériences pour catégoriser des peuples, et leurs cultures. Mais l'humour de cet homme n'a rien d'envahissant. Et oui, ses manières sont agréables. Il fait preuve d'un respect peu commun. La nippone a beau le soupçonner de faire un effort dans le choix de ses mots pour ne pas la heurter, elle trouve le geste plus appréciable encore.

Un brin pensive, elle hoche la tête lorsque William lui fait remarquer qu'ils n'ont pas réellement de raisons de s'inquiéter pour le bruit de l'hélicoptère, et les yokais qu'ils risquent d'attirer. Mais c'est plus fort qu'elle : elle s'inquiète constamment. Ou plutôt, elle ne baisse jamais sa garde. Honoré, hein ? note-t-elle sur une touche de légèreté peu commune pour elle. Elle doute aussi que ce mot appartienne à son vocabulaire. Pourtant oui, cet homme incarne bien une forme de divertissement à ses yeux. Et pour une fois, ce n'est pas forcément négatif.

Le voici qui lui dévoile un brin de son passé. La kenshi écoute son camarde lui parler de ce qui l'a mené à piloter un hélicoptère. Je vous imaginais militaire, pour être honnête. Sans trop savoir pourquoi, d'ailleurs. Il marque toutefois un point lorsqu'il lui fait remarquer qu'il est mal placé pour juger de ce qui est bizarre ou non. Sun hésite, puis hoche la tête. Nous le sommes tous, je crois.  C'est pourtant un mince sourire qui vient éclairer son visage d'ordinaire si neutre. Mais pour autant, est-ce que ça nous empêche de porter des jugements ? Pas elle, en tout cas. Elle est née dans une culture ou le jugement des autres est important, où il vous enjoint à vous conformer à ce que l'on attend de vous. Mais l'humanité n'a pas de nationalité, et aucune limite. Je m'égare... Peut-être était-ce trop philosophique ? Ou peut-être juste inapproprié ?

Quoi qu'il en soit, elle se reprend vite. Et lui fait remarquer que l'essentiel, c'est finalement qu'il soit sain et sauf malgré la gêne occasionnée S'ensuit une remarque sur cette Adrienne. Ou plutôt, une plaisanterie. Elle préfère ses appareils à ses pilotes ? s'étonne la nippone, imperméable à sa plaisanterie. Elle ne connait pas beaucoup la française. Elle la trouve trop arrogante. C'est d'ailleurs ce qui l'a encouragée à ne pas trop s'approcher des pilotes jusque-là. Elle ne peut que regretter son erreur. Mais à moitié, seulement. Je peux lui dire que vous vous êtes montré très professionnel, si vous voulez ? lui propose-t-elle après une légère hésitation. À ses yeux William mérite plutôt des félicitations. Mais elle n'a pas réellement envie, pourtant, de se mêler de ce qui ne la regarde pas vraiment.

La kenshi note en tout cas l'enthousiasme de William lorsqu'il lui propose son aide. De la volonté. C'est précisément ce dont ils auront besoin pour reconstruire le monde. Puis elle hoche la tête lorsqu'il lui assure que son accident n'était pas trop grave. Son regard sombre se pose sur l'hélicoptère puis à nouveau sur le québécois. Est-ce de la fierté ? Ou de l'arrogance ? Ce qui est sûr, en tout cas, c'est qu'elle apprécie de ne pas avoir à l'écouter se plaindre. Ce qui lui permet d'ailleurs de le remercier pour l'aide précieuse apportée par les pilotes lors de l'attaque. même si elle n'était pas sur place pour l'apprécier à sa juste valeur. Il semble touché. Il n'a pas à l'être. Cette gratitude, il l'a gagnée.

Vous ne me dérangez pas. lui indique-t-elle plus sobrement, ensuite, lorsqu'il préfère ne pas accompagner l'équipe de garde en poste et plutôt profiter de sa compagnie. S'il l'ennuyait, il s'en serait rendu compte. Mais à nouveau, le fait qu'il s'inquiète de ne pas gêner ne peut que conforter Sun dans l'idée que cet homme a quelque chose de différent. Ce dont nous disposons ? Elle n'est pas bien sure de comprendre la question de son interlocuteur. Des armes, des lits, des couvertures, un réchaud... Plein de choses ? Il faudrait qu'il précise un peu le sens de son interrogation. Car elle n'a pas très envie d'énumérer tout le matériel dont l'avant-poste dispose.

Toujours est-il qu'elle lui propose d'utiliser la radio s'il le souhaite. La sienne est fonctionnelle mais il ne refuse pas l'offre. Notamment parce qu'elle est pratique. Nous devons faire un rapport à la base dans une dizaine de minutes. Une fois qu'il sera terminé et si ça vous convient, nous pourrons glisser quelques mots à votre sujet ? Car il y a une procédure, et qu'il vaut mieux tout régler d'une seule fois. Dans l'intervalle, donc, la nippone propose à leur hôte un filet de camouflage pour l'hélicoptère. Vous pouvez compter sur mon aide. lui confirme-t-elle lorsqu'il accepte, et l'invite à l'aider. Pourquoi refuser ? C'est tout autant dans son intérêt, que le sien. Et Sun, de toute façon, n'appartient pas à cette catégorie de personnes qui refusent de tendre la main.

Là où Sun se montre déconcertée, c'est lorsque William lui demande si elle a déjà fait un tour en hélicoptère. Elle se remémore son voyage en avion depuis le japon, et l'angoisse qu'il lui avait alors insufflé. C'est une proposition ? demande-t-elle, un brin méfiante. Je... Disons que je ne suis pas vraiment taillée pour voler dans les airs, je crois. Son ton évoque l'excuse. Quelque part, oui, elle a un peu honte. Ce qui explique d'ailleurs le rire un peu gêné qui vient ponctuer son aveux.

Aussi n'est-elle pas mécontente de changer de sujet. Même si c'est pour parler de ses origines, et de sa date d'arrivée aux États-Unis. Nous avons emménagé à Seattle au début de l'année 2004. quand mon père a été muté au consulat japonais. Ca fait presque vingt ans. Plus, si elle se fie à ses impressions. Et vous ?Quand êtes-vous arrivé ? Elle doit bien avouer de savoir ce qui a pu mener un québécois si loin de ses contrées. Mais elle estime que lui poser la question reviendrait à pénétrer son intimité. Alors la nipponne lui montre plutôt l'endroit où se cache le filet de camouflage avant qu'il rejoigne l'hélico pour commencer à la déplier. L'exercice se révèle vite compliqué. Ou plutôt, pas aussi évident que ce que Sun espérait. On peut replier les... les... Elle n'a plus le nom en anglais. Il faut dire qu'elle n'est même pas sûre de l'avoir prononcé une seule fois. Aojiroi ? Bon, elle n'est pas sûre que ça puisse beaucoup l'aider à comprendre ce à quoi elle fait référence.

Alors de dépit, et non sans un regard dans son dos comme pour s'assurer qu'ils sont seuls, elle lève l'index et commence à le faire tourner pour imiter les pales d'un hélicoptère. Et le tout, en rougissant légèrement. C'est... ridicule !
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: All along the watchtower   
Revenir en haut Aller en bas  
- All along the watchtower -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: