The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1412
Sujet: Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn   Sam 12 Fév 2022 - 11:17
“Je le veux.” De tout son être, il désire cette vie qu’elle incarne. Lynn est magnifique, plus encore dans sa robe blanche, silhouette élancée et visage parfait. Une figure qui, accrochée à son bras, le protègera des regards accusateurs et de la haine qu’il se renvoie lui-même.

L’anneau qu’elle lui passe au doigt lui semble bien froid, contrainte désagréable sur la peau. La bague est belle pourtant, mais son regard s'accroche plus solidement à celle qu'il enfile sur la main de la jeune femme.

L’union est scellée dans un chaste baiser, leur premier, performé devant quelques dizaines d’invités. Le contact de ses lèvres le soulage d’un poids immense : enfin, il va pouvoir goûter au calme d’une vie bien rangée.

Le soir est tombé, ils ont fait la fête - sagement. Mangé, bavardé, reçu une tonne de félicitations. Son frère s’est montré particulièrement fier et enthousiaste. D’autres visages sont restés plus fermés, incrédules face à leur bonheur.

***

“Aaattention…” Il la porte dans ses bras pour passer le seuil de la maison. Par tradition, et parce que ça le fait rire de se donner ainsi en spectacle sous les regards curieux et souriants de ses voisins - ceux-là même qui ont saccagé sa façade quelques mois plus tôt. La vie de couple lui a donné le droit d’en récupérer les clés. La levée de son impôt sur le célibat va lui permettre de payer le loyer.

Ray replie la robe de la blonde sur ses jambes pour passer la porte sans encombre. Il la referme en y appuyant le dos et poursuit leur chemin tout le long du couloir. A droite, la chambre de leurs futurs enfants sert à entreposer tout son matériel de kiné - il faudra songer à l’aménager. Car Ray ne souhaite pas faire traîner les choses : il l'emmène dans la chambre de gauche, la leur à présent.

Il dépose la jeune mariée sur son lit, profite d’être ainsi penché sur elle pour l’embrasser à nouveau. Un peu plus lentement. Un peu plus longtemps. C’est… différent, sans le regard des gens. Il apprécie la douceur réconfortante des lèvres de Lynn et s’y attarde quelques instants avant de s’écarter.

Il n’y a pas de désir dans son regard. Rien que de l’affection, et une bonne dose d'appréhension. Tous les deux savent ce qui les attend. “Je… Je vais t’aider avec ta robe. Je reviens, j’en ai pour une seconde.” Il esquisse un sourire et se relève pour s’éclipser. Deux portes plus loin, la cuisine, il ouvre un tiroir et soulève quelques papiers qui ne sont là que pour dissimuler la petite boîte qu’il saisit fébrilement. Min-Oh lui a indiqué de prendre un cachet trente minutes avant. Il jette un coup d’oeil par-dessus son épaule, peur de se faire prendre en flagrant délit de triche, avant d’ouvrir la boîte. La vue des médicaments lui serre le ventre. Peut-être pourrait-il s’en passer, à vrai dire il n’est sûr de rien. Mais il ne peut pas se permettre d’échouer.

Le cachet passe sa gorge avec un verre d’eau. Pour justifier ce détour, il en remplit un deuxième pour sa… femme.

Son coeur lui semble partir en palpitations à cette pensée. L’angoisse se fait passer pour l’excitation, les émotions du kiné sont un véritable sac de noeud qu’il n’est pas prêt de défaire.
Il revient dans la chambre, dépose le verre sur la table de chevet. “Tiens.” souffle-t-il simplement en s’asseyant à ses côtés, glissant les doigts dans le col de sa chemise pour le desserrer. Il manque déjà d’air. Quelques respirations conscientes pour reprendre discrètement son calme, il finit par souffler, “Tu… Je peux ?” en posant une main hésitante sur le haut du dos de la jeune femme, près de la fermeture éclaire qui descend jusqu’à la chute de ses reins. Il y a un brin de curiosité à la découvrir, même s’il sait d’avance qu’il ne trouvera aucun tatouage, aucune cicatrice de guerre. Lynn a grandi entre ces murs, son corps bien à l’abri de toutes les menaces. Ray, lui, a écopé de quelques traces de ses années à l’extérieur, mais c’est surtout son dos qui est dorénavant criblé de cicatrices. Dans l’obscurité du soir, peut-être paraîtront-elles moins laides.

Dans le silence de la chambre déchiré par les bruits de leurs vêtements sur leurs draps, il souffle timidement, "Est-ce que tu as déjà…?” Sans oser vraiment le dire, conscient qu’elle pourrait se vexer. Il veut juste savoir à quel point il devra être délicat.




I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:

Revenir en haut Aller en bas  
Lynn Dobrowolski
Lynn Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 218
Sujet: Re: Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn   Dim 13 Fév 2022 - 21:31
Je le veux.

Trois petits mots, soufflés d’une voix timide et qui font écho à ceux de Ray. Mes joues s’empourprent alors que ses lèvres effleurent les miennes dans un premier baiser et que je deviens officiellement Madame Dobrowolski. J’ai encore du mal à vraiment saisir tous les tenants et aboutissants de ce qui vient de se passer mais, dans l’immédiat, je préfère profiter de cette journée qui nous appartient. Je me sais plus que jolie dans cette robe et Ray est tellement élégant dans son costume que mon cœur bat un peu plus vite en sa compagnie. Danser avec mon père est un plaisir, tout comme profiter de la compagnie de Grace ou de Daisy, quand bien même elles ne s’entendent toujours pas vraiment.

J’ai un rire quand il faut couper le gâteau et suivre toutes les traditions propres à un mariage mais, au final, je suis heureuse. La journée s’est passée exactement comme je l’avais imaginée. Comme ces mariages de princesse que je me surprenais à vouloir il y a bien longtemps. Et je joue mon rôle à la perfection, finissant par lancer mon bouquet au milieu de mes rares amies encore célibataires, avant d’être entrainée par Ray loin d’ici. Dans notre nouvelle maison.

***

Je ne peux pas m’empêcher de glousser quand il me fait passer la porte, accrochée à son cou. Evidemment, je pouvais compter sur lui pour jouer le jeu jusqu’au bout et me faire passer le porche de la sorte. Tout aura été parfait. Jusqu’à présent. Et j’essaie de ne pas songer à cette appréhension qui commence à me serrer le ventre. Je sais pourtant que ça aussi, ça fait partie de cette journée, de ce qui doit se passer entre nous, même si j’aurais largement préféré qu’on… oublie cette étape.

Mais le baiser qu’il m’offre est différent. Rassurant et le rouge qui me monte aux joues a quelque chose de plutôt agréable. Et pourtant, il manque quelque chose d’indéfinissable. Ou plutôt, que je me refuse à définir, qui ne devrait pas exister. Je chasse ça aussi vite que possible, me concentrant sur l’affection que je peux lire dans les yeux de Ray. C’est plus important que tout le reste ça non ? Et je hoche doucement la tête quand il parle de ma robe. « D… d’accord. »

Je me mordille l’intérieur de la lèvre quand il quitte la pièce, laissant filer un profond soupir pour essayer de me détendre un peu. Autant dire que ce n’est pas gagné. J’essaie de me concentrer sur cette journée, sur les bons moments, sur les rires que j’espère sincères et cette complicité que j’ai envie d’avoir avec celui est maintenant mon époux. J’ai malheureusement le sentiment qu’il n’est parti que quelques secondes quand il revient et j’attrape le verre d’eau avec un sourire reconnaissant. Bien, ça va bien se passer. Il n’y a pas de raisons que ce ne soit pas le cas. Tout le reste s’est bien passé.

Et je glisse une mèche de cheveux derrière mon oreille en hochant la tête à sa question, sans réussir à prononcer quoi que ce soit. L’ambiance est vraiment étrange en cet instant, mais je finis par tendre la main pour défaire les boutons de sa chemise, non sans une moue quand il est question de défaire sa cravate. A sa question, je secoue la tête, piquant du nez. « Je… non… jamais. Je… je sais que ce n’est pas le cas de la plupart des filles de mon âge, qu’elles ont déjà connu… enfin… j’ai embrassé deux garçons. Trois avec toi. Ca compte ? » Je suis secouée par un rire silencieux avant de poser mon front contre son épaule, sans réfléchir. « J’ai un peu peur Ray. Je n’ai pas envie que … enfin que ce soit désagréable pour toi. Mais je me sens en sécurité avec toi. » Je ne sais pas si c’était vraiment la réponse qu’il attendait, mais c’est la première qui me vient spontanément.



Be Brave - Be Kind - Be You
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1412
Sujet: Re: Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn   Lun 14 Fév 2022 - 11:52
Il l’aide à se défaire de sa cravate, ravi de s’en débarrasser et de pouvoir ainsi mieux respirer. Et il la laisse entrouvrir sa chemise alors qu’il descend lentement la fermeture éclair de la robe jusque dans la chute de ses reins, le tissu fébrilement maintenu par les manches sur ses épaules.

“Ne t’en fais pas. Tu es jeune, c’est normal.” dit-il en voyant qu’elle semble gênée. La virginité est pourtant encensée par le groupe, elle devrait en être fière... Et puis, Ray ne peut pas tellement se targuer d’une grande expérience non plus. Il n’a couché qu’avec une femme, parce qu’on le lui a ordonné.

Quand elle vient s’appuyer contre lui, le kiné enveloppe sa nuque d’une caresse affectueuse. Peut-être pourra-t-elle entendre son coeur battre un peu plus fort. "Ça ne peut pas être désagréable si on se sent bien ensemble.” Il esquisse un sourire rassurant, essaie de se convaincre tout autant qu’elle. Il ne doute pas qu’ils puissent vivre un moment de douceur, craint bien davantage les réactions imprévisibles de son corps - et de son esprit.

Du bout des doigts, il écarte délicatement les pans de la robe dans le dos de Lynn pour dévoiler ses épaules. Un baiser sur le sommet de l’une d’elles, un murmure contre son oreille, “Dis moi si je vais trop vite, ok ?” Probablement qu’il accepterait aussi d’arrêter, si elle était trop mal à l’aise.

Il se penche pour l'entraîner avec lui, qu’ils s’enfoncent ensemble dans l’épaisseur confortable de la couette. En la surplombant, il récupère ses lèvres un instant avant de glisser dans son cou, humer son parfum, repoussant un peu plus le corsage sur le passage de ses baisers.

Ce léger malaise qui monte en lui, il le met sur le compte du jeune âge de Lynn. Leurs dix ans d’écart ne sont pas si anodins, et même si bon nombre de couples à New Eden ne s’en formalisent pas, il y a quelque chose de culpabilisant à vouloir lui retirer ses vêtements. Alors ses lèvres s'attardent sur le relief de ses clavicules, la couvrant d’affection avant de trouver le courage d’emmener le tissu de la robe jusqu’à sa taille. Il le laisse là, conscient de déjà franchir une étape importante, et se redresse sur ses genoux pour ôter sa chemise, qu'ils se retrouvent sur un plan d'égalité. Dans l’obscurité grandissante du soir, la silhouette de sa femme se découpe, parfaite, dans les draps qu’ils partagent désormais. Il se demande si elle le trouve désirable, lui ; il l’est probablement plus qu’à l’époque où ils se sont rencontrés et qu’il se laissait mourir de faim.

"Ça va ?” souffle-t-il timidement en se glissant à côté d’elle, regard ancré dans le sien pour jauger de sa nervosité alors que la sienne ne fait que grimper en flèche. Il n’a qu’entre-aperçu la pièce de sous-vêtement qui lui couvrait les seins, assez soulagé de la trouver là comme dernier rempart de pudeur.

Lentement, sa main glisse sur le ventre de la blonde, découvrant du bout des doigts le toucher doux de sa peau et la chaleur du creux de sa taille, remontant les reliefs de ses côtes. Ils ont tout leur temps - du moins une vingtaine de minutes encore avant les premiers effets de son médicament - pour découvrir la personne avec laquelle ils partageront leur vie toute entière.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:

Revenir en haut Aller en bas  
Lynn Dobrowolski
Lynn Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 218
Sujet: Re: Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn   Jeu 17 Fév 2022 - 19:25
La douceur de Ray, sa prévenance, tout ça a quelque chose de passablement rassurant. Et pourtant, c’est comme si cela ne faisait que me confirmer qu’il manque quelque chose d’impossible à définir. Ou que je ne souhaite pas définir. Ce n’est ni le lieu, ni le moment. Alors, je me contente d’un sourire un peu contrit, soufflant, à mi-voix. « Je me sens vraiment jeune dans l’immédiat. » Et j’espère que ça ne va pas lui poser problème.

Mais il continue d’être doux avec moi. « Tu crois que ça fonctionne comme ça ? Si on est bien ensemble… le reste se passera bien ? » Je relève la tête vers lui, un peu rassénérée par ses propos, non sans prendre une grande inspiration, alors que j’essaie de me détendre. Je sais que sinon, ça ne se passera pas bien. Mais c’est bien plus facile à dire qu’à faire. « Ca va pour le moment. C’est… agréable. » Oui, je crois que le terme est bien choisi. Je me sens comme dans un cocon en cet instant et je sais qu’avec n’importe quel autre homme, la situation n’aurait probablement pas été la même.

Les gestes assurés de Ray, même s’il prend son temps, me confortent dans l’idée qu’au moins, il sait ce qu’il fait, ce qui n’est pas forcément mon cas. Il saura au moins nous guider pour que cette nuit ne soit en effet pas un calvaire. Et peut-être même que quelque chose de positif en sortira, quelque chose de solide, qui nous aidera à construire cette nouvelle vie qui est la nôtre. Surement même. Après tout, nous faisons exactement ce que Dieu attend de nous non ?

Pourtant, quand il me demande si ça va, j’ai mon estomac qui se noue brusquement.

Non ça ne va pas.

Nous ne devrions pas être là. Ni lui, ni moi. Voilà ce que me souffle cette petite voix que je m’efforce d’ignorer depuis des mois. Ce n’est pas comme ça que ça devrait se passer. Il devrait y avoir une étincelle entre nous, une attirance, quelque chose qui me donne réellement envie d’être dans ses bras et pas qui, au mieux, me rassure parce qu’il ne me fait pas de mal.

Ca devrait être aussi facile. Evident. Sa main glissée sur mon ventre devrait me faire frissonner. Je devrais avoir envie qu’il continue, malgré une appréhension sommes toutes légitime. Parce que c’est comme ça que ça fonctionne. Et pas autrement.

Ou peut-être que non finalement. Que c’est la punition pour avoir eu des pensées déviantes, pour avoir eu des gestes que je n’aurais jamais dû même imaginer. Ne plus avoir le cœur qui bat un peu trop vite sous les caresses de celui qui est devenu mon époux. Ne pas avoir spécialement envie qu’il continue, même si ça… ça ne me dérange pas.

Juste ça. Ca ne me dérange pas.

Et je me rends compte à quel point tout ça est horrible. C’est encore pire que je le pensais. Et je m’en veux terriblement. Surtout après tous les efforts qu’il a fait pour guérir et pour m’avoir moi. Il aurait pu trouver quelqu’un de plus accessible, que son père aurait accepté plus vite que le mien. Mais non, il tient assez à moi pour avoir fait tout ça.

Je ne suis qu’une petite ingrate.

Mais je peux encore me rattraper non ? Lui donner du plaisir. Lui confirmer qu’il a choisi la bonne voie et lui rendre son nouveau foyer aussi accueillant et chaleureux que possible. Je peux au moins faire ça pour lui. Alors, je lui rends un sourire que j’espère convaincant, mon regard accrochant le sien quand ma main se tend vers lui pour effleurer son torse du bout des ongles. Je suis les dessins de ses muscles, laissant filer un silence avant de me redresser un peu pour aller chercher ses lèvres dans un baiser plus appuyé, moins timide qui, je l’espère, traduit cette envie que je dois avoir de lui. Ma main glisse sur sa nuque et je finis par reprendre mon souffle contre ses lèvres, avec un léger rire. « Ca répond à ta question ? » Ca ira. Il le faut de toute façon.



Be Brave - Be Kind - Be You
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1412
Sujet: Re: Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn   Dim 20 Fév 2022 - 10:05
Dans le contact léger de ses doigts fins sur son buste, puis dans ce baiser fiévreux, il comprend que Lynn apprécie vraiment ce moment et est prête à en découvrir davantage. Et ça le rassure, bien évidemment. Il ne veut pas être le mari qui force à se donner, qui fait du mal. Ils n’ont pas eu tellement le temps d’apprendre à se connaître, alors il a toute confiance en ces signaux.

Il sourit tout près de ses lèvres, la main de la blonde dans sa nuque, et ne la quitte pas des yeux quand son pouce longe sa taille pour saisir le tissu et le chasser plus bas encore. Il passe la courbe de ses hanches pour aller flotter sur ses jambes. Ray se redresse, assis sur le lit, pour finir d’ôter sa robe, la repliant précieusement d’un tour de bras pour la poser sur la chaise à leurs côtés. River a dû dépenser une petite fortune pour l’habiller, il ne veut pas l’abîmer. Il revient s’allonger un instant pour retirer son pantalon de costume, comme une étape de plus à suivre dans cette drôle de procédure. Il n’a jamais été très pudique, et pourtant, il se sent très gauche à retirer ses vêtements en fixant le plafond. Comme si la blonde allait le scruter de haut en bas pour vérifier qu’il est bien ce à quoi elle s’attend, comme si ses péchés pouvaient se lire autrement que dans ses scarifications.

Les voilà tous les deux en sous-vêtements, aussi à l’aise que deux adolescents. Ray revient doucement la surplomber, décroche d’un geste délicat le bout de tissu qui couvre encore ses seins. Son corps n’y détecte rien de très érotique, mais son esprit tente de se convaincre du contraire, guidant ses baisers sur la peau parfaite, les yeux fermés, le contact de la chair lui est plutôt agréable.

Une main dégringole sur le ventre de Lynn, et sans grands détours, effleure son sexe à travers la lingerie. Le geste est inexpérimenté, mais bien renseigné. Il veut lui donner du plaisir, bien sûr, mais surtout leur faciliter la suite. Le visage enfoui entre ses seins remonte pour retrouver ses lèvres dans un énième baiser, langoureux. Il ne peut pas s’empêcher de penser que c’était tout de même bien plus simple avec la prostituée. Il suffisait de la laisser faire, et il n’avait pas peur de la brusquer.

Il capte brièvement son regard avant de l’enlacer, le visage paumé dans ses cheveux, un léger froncement de sourcils invisible lorsqu’il passe la barrière du tissu et plonge la main entre ses cuisses. Ce contact lui rappelle sa première petite-amie, au secondaire : il avait trouvé assez dégoûtant tous ces replis trempés et n’y a plus jamais touché. Aujourd’hui, ses études lui confèrent un point de vue purement anatomique dans lequel se réfugier. Ca ne l’empêche pas d’y mettre du coeur, et de se dire que c’est à son goût à présent, alors qu'il commence à sentir les premiers effets de son médicament.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:

Revenir en haut Aller en bas  
Lynn Dobrowolski
Lynn Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 218
Sujet: Re: Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn   Mar 22 Fév 2022 - 21:32
Je crois que j’ai bien fait. Que ce baiser lui prouve que j’ai envie d’être là, avec lui. Et c’est ce qui compte. Je sens mon corps se détendre un peu alors qu’il me sourit et peut-être que mon estomac se dénoue. Un peu. Pas suffisant pour faire taire tout ce qui ne va pas et que je dois oublier, mais assez pour me dire que j’ai fait le bon choix avec lui. C’est peut-être idiot, naïf et j’en passe de tout miser sur ce simple sourire et pourtant, c’est le cas.

… je n’ai pas d’autre choix que d’y croire de toutes mes forces de toute façon.

Et je me sens rougir jusqu’aux oreilles quand je me retrouve en simples sous-vêtements, réalisant que le moment fatidique ne saurait tarder. Je me mordille la lèvre, alors que je pique du nez pour éviter de le dévisager alors qu’il se déshabille de son côté, même si, pour être parfaitement honnête, je me sens un peu… curieuse. Mais, quand il revient près de moi, je ne peux pas m’empêcher de le regarder. Sans trop savoir ce que je suis supposée ressentir. Heureusement, la chaleur de sa peau contre la mienne me fait mettre de côté ces questionnements. Ca, c’est agréable. Et ma main va spontanément effleurer sa tempe dans un geste doux alors qu’il continue de me découvrir.

Une fois de plus, je ne peux qu’apprécier le fait qu’il prenne son temps et qu’il n’essaie pas de me brusquer. C’était probablement l’une de mes plus grandes craintes, surtout après avoir entendu Jenny parler de sa propre nuit de noces. Et je lui rends son baiser, me cambrant contre lui sans même m’en rendre compte quand sa main descend plus bas. « Oh… » A peine une interjection, dans un souffle, alors que je ne sais pas du tout comment je dois réagir. Si je dois réagir. C’est une bonne chose non ? Qu’il fasse… ça. Je suppose. Il sait ce qu’il fait. Ou en tout cas, il essaie. Sans réfléchir, je murmure à son oreille, dans un sursaut de lucidité. « Ca va aller Ray. Nous sommes juste tous les deux. » Et le reste n’a pas vraiment d’importance. Ca ne doit pas en avoir en tout cas. Pas maintenant. Jamais.

L’espace d’une toute petite seconde, d’autres images se superposent et me coupent le souffle. Mais je les chasse avec un froncement de sourcils, alors qu’une main se glisse dans ses cheveux et l’autre rejoint la sienne. Pour l’accompagner et qu’on ne se retrouve pas tous les deux à guetter une réaction qui n’arrivera pas. Parce que, comme je viens de lui dire, nous sommes tous les deux. Ma main glisse de ses cheveux à sa joue et l’entraine vers mon propre visage alors que je l’embrasse, lui offrant un sourire que j’essaie de rendre rassurant. Et le soupir que je laisse échapper n’est pas feint celui-là.



Be Brave - Be Kind - Be You
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1412
Sujet: Re: Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn   Mer 2 Mar 2022 - 21:05
“Je n’ai pas besoin d’être rassuré.” Souffle-t-il en réponse à son murmure, la voix teintée d’un léger reproche et appuyant un peu plus son geste sur son intimité. Il n’aime pas ce qu’elle pourrait insinuer sous ses airs bienveillants, sous toute sa bonne volonté candide.

Qu’elle réagisse ainsi à ce qu’il lui fait le rassure bien davantage que tout ce qu’elle pourra dire. Outre son passé problématique, dans une société qui pousse à tout prix au mariage, l’idée de s’imposer à sa femme le terrifie encore - quand bien même beaucoup le vivent sans la moindre culpabilité.

Ray se détache doucement d’elle pour faire rouler la dernière pièce de lingerie jusqu’à leurs pieds. Il prend soin de regarder Lynn dans les yeux alors qu’il se libère de la même façon, et revient la surplomber tout entier en se glissant entre ses jambes.

Il prend son temps, sans forcer, guettant les signes d’inconfort sur les traits de Lynn quand il ne se perd pas dans le creux de son cou. Qu’elle l’enveloppe petit à petit, jusqu’à ce qu’ils s’unissent enfin, dans une vague de plaisir qui vient comme un immense soulagement. Comme si la capacité de son corps à apprécier le contact mécanique suffisait à le convaincre qu’il est effectivement à sa place, là où il aurait toujours dû être.

Mais son attention s'égare à mesure qu'il y prend ses aises. Chaque coup de reins est un clou planté lentement dans le cercueil de son ancien lui. Il ferme les yeux et s’y perd, en oublie qu’il devait être délicat, patient, romantique et plein de douceur. La violence de ce qu’il s’inflige à l’esprit déborde peu à peu dans ses gestes, et, collé à Lynn, il n’entend plus rien de ce qu’elle pourrait lui dire.

***

Il dépose un baiser sur le coin de ses lèvres en rabattant la couette sur leurs épaules, chaleur un peu moite qui enveloppe leurs corps. Il la prend dans ses bras, sans rien dire, sans lui demander si elle a mal, si elle a pris du plaisir. Une part de lui s'en soucie, l'autre est simplement absente. Alors il serre ses épaules contre lui. Sensation vertigineuse que le monde entier s’écroule, tout planqué dans un regard figé sur la plante verte devant lui. Les mèches de cheveux qui chatouillent les lèvres alors que son esprit embrumé s’égare dans ses affres passées.

Une inspiration profonde, il s’ancre un peu plus dans le présent, au contact du corps de Lynn contre le sien, à la vie qui s’ouvre à eux. Dehors, il serait déjà mort. Là, il aura tout ce qu’un homme peut vouloir, du toit sur sa tête jusqu’à une famille et une carrière accomplie. Un vrai petit bout de paradis.

“J’ai hâte qu’on devienne parents.” Souffle-t-il tout bas, alors qu’aucun bruit ne vient déranger le calme pesant de la maison. Plus tard, il l’espère, le vide sera déchiré par les cris d’un nourrisson.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn   
Revenir en haut Aller en bas  
- Que Dieu vous accorde le vrai bonheur | Lynn -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: