The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-62%
Le deal à ne pas rater :
ABEIL – Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme matelassés- 60×60 ...
14.54 € 37.99 €
Voir le deal

Relooking extrême
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Brody Lockwood
Alex Brody Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras Droit | Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8607
Sujet: Re: Relooking extrême   Ven 22 Juil 2022 - 22:01
« J’ai un nez de femme enceinte en plus d’un joker pour avoir toujours raison. Du coup, ca sent forcement le bouquetin… et puis, depuis quand un homme viril sent bon naturellement ?»

Je lui tire un peu la langue comme une sale gamine capricieuse avant de rire de ma bêtise. Ceci dit en passant, ça sent vraiment le fauve ici. Je sais que c’est devenu un peu un jeu entre nous. Si mes premières visites avaient été mal vécu par celui qui était un peu devenue mon fils de cœur malgré son âge, j’avais fait des efforts pour me montrer montre moins intrusive et lui de me laisser gérer sa lessive en plus de son rangement. En fait, ca se passait vraiment bien, a mes yeux, le jeune garçon sans attache et pas sur de rester ici avait fini par trouver a place, une famille et peut être lui-même, aussi, dans notre petit groupe hétéroclite. Je lui souris avec tendresse quand il m’affirme que j’aurais dû remarquer qu’il n’était qu’amour depuis longtemps :

« A ton avis, pourquoi est ce que je t’aime autant ? Maintenant si je n’ai plus le droit de te taquiner, j’ai peur que tu prennes la grosse tête. Je fais ca pour ton bien, évidemment. »

J’ai un œil mutin en finissant cette phrase avec un air de gamine qui jure ne jamais avoir manger de chocolat alors qu’elle en a plein la bouille. Je m’abandonne complétement et en toute confiance entre ses mains, savourant cette attention avec un plaisir non dissimulé alors que nous abordons un sujet que je sais sensible pour lui qui avait été rejeté par sa famille de sang. Je plante mes yeux dans les siens pour lui dire, avec autant de sérieux que d’émotions :

« Ma mère disait qu’il n’y avait rien de plus ingrat que la famille et, grâce a vous, surtout garce a toi et Milou, je sais a quel point elle se trompait. Vous m’apportez énormément, et pas seulement avec ce soin qui est merveilleux, mais juste d’être vous, d’être là, avec moi. Avec vous je me sens bien, je me sens aussi capable d’affronter n’importe qui pour vous, comme je sais que vous serez là, si un jour je suis une difficulté. Vous êtes la famille que je me suis choisie et je ne la changerais pour rien au monde. »

Mon petit tour fait son effet et je ris doucement en voyant son regard d’enfant devant ces restes de mon passé. C’était aussi ce que j’aimais dans ce métier : la magie était dans les yeux de ceux qui venaient voir les spectacles de David Wood, le grand magicien de Vegas. J’ai du mal a caché mon amusement quand je l’entends appeler mon fiancé « Dada ». C’est mignon je trouve.

« Si tu veux je t’en ferais d’autres et je te montrerais des trucs. Et, oui, en fait Daemon était maçon, avec une formation de plombier, il a déjà travaillé pour moi a Vegas, il m’avait même invitée a prendre un verre un soir mais…»


Je sens le rouge monter a mes joues alors que je me mordille la lèvre, pas certaine d’assumé ma bêtise qui fait encore rire mon fiancé.

« … j’ai cru qu’il voulait parler du chantier, je suis arrivée avec mes plans et mes notes. Ca l’a peut être fait fuir. »


La honte, du moins, je crois. Je sens qu’il s’active sur mes cheveux et ca me donne une bonne excuse pour regarder ailleurs. Il a le droit de se moquer, enfin, j’imagine. En vrai ce n’était pas clair et ca ne l’est toujours pas vraiment pour moi qui ai passé ma vie d’adulte la tête dans le guidon pour ma carrière, sacrifiant beaucoup pour n’être être vu comme un manager dans ce milieu très masculin. Si j’avais du a cette époque que j’allais devenir maman d’autant d’enfants, grands ou petit, être pas loin de me marier avec un bébé en route et vivre dans une caravane… je pense que je ne l’aurais pas cru.

« Quant au catch, tu sais, avec ce qui s’est passé avec les Divas, c’est pas plus mal que tu ne connaisse pas. »


J’ai toujours le cœur qui se serre quand il évoque son enfance, spontanément, ma main se lève vers son bras et se pose doucement dessus, pour ne pas le gêner dans son opération bigoudis. Je veux, par ce geste, qu’il sente bien que, maintenant, les choses ont changé, qu’il n’est plus seul. Mon sourire revient en entendant son rêve qui, forcement, pour une fille qui a vécu a Vegas, me parle.

« Il n’est pas trop tard pour tenter, peut être que Carrie pourrait te prêter sa guitare en attendant qu’on te trouve la tienne. Tu sais un peu en jouer déjà ? »


Je savais un peu faire de piano et de flute à bec, coté guitare, a part quelques accord de base retenue a la va vite, je n’allais pas être d’un grand secours. Sa question me surprend un peu. Je souffle un peu et c’est plus a mes genoux que je raconte, d’un ton doux qui cache pas mal d’amertumes malgré mon nettoyage de peau si agréable :

« En fait, j’ai mis un peu de temps a comprendre que je n’avais pas le bon sexe pour mes ambitions. Une femme, dans le milieu de la magie, c’est la diversion a paillettes, peu vêtue, qui ne sera jamais qu’assistante. Je ne m’entendais pas vraiment avec la nouvelle assistante de mon père, le jour ou il a failli me trancher en deux parce qu’une trappe avait été mal orientée, j’ai pris ca pour un signe du destin…. Je n’avais pas le gabarie pour être catcheuse, mais, au fond, la vraie magie, si on y pense bien, ca reste l’électricité. »

Ma voix reprend un peu de joie sur cette fin. Peut être que j’avais été déçue, au final, j’avais trouvé ma voix a moi et ma carrière avait été toute ma vie jusqu’à cette fin du monde. Maintenant, encore, j’aimais toujours pourvoir apporter la fée électricité un peu partout, comme un vestige delà civilisation, même dans le coin le plus reculé de ce monde dévasté. Ca avait un coté réconfortant.

« Tu sais, je ne te le dis pas assez, mais je suis heureuse que tu sois resté avec nous… merci encore »




'till the end of the line
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 668
Sujet: Re: Relooking extrême   Ven 12 Aoû 2022 - 1:19
- Ecoute, jeune femme. Toutes les pubs pré-invasion l'ont dit et répété. Être un homme viril, ça passe par le fait de sentir bon les hormones, avoir des poils sur le torses, une barbe bien taillée et... des aisselles rasées, a priori. Je plisse les yeux en tentant de me remémorer ces conneries avant de ricaner. Bon, j'ai faux sur toute la ligne. Pas les muscles, pas un poil qui veut pousser sur ma trogne, trois qui se battent sur mon torse et par contre ces cons se sont donnés rendez-vous sous mes bras. ... Et tout ça m'empêche visiblement pas de sentir le bouquetin, à en croire le nez un peu trop sensible de Madâââme. Mine de bouder quelques secondes, je finis par lui tirer la langue à mon tour. Ses visites ne sont plus aussi fréquentes, plus aussi intrusives, et je travaille activement à ce qu'elles ne le soient pas d'avantage. Je range le linge sale à l'entrée -en général-, et je fais mon lit. Enfin.. je rabat ma couverture sur les oreillers, quoi. De temps en temps je laisse trainer quelques affaires qu'elle juge bon de remettre à leur place dans mon dos, mais elle a l'air d'avoir compris que certains trucs étaient intouchables, simplement. Genre. Virer un t-shirt de Milow quand il est sous un oreiller. Ça, c'est un crime.

Je me fige quand elle me sort une de ses déclarations d'amour comme je m'y attends jamais vraiment. Une belle, une vraie, une qui me fait lui lancer un regard sombre et boudeur -encore- dans le miroir, alors que j'ai les oreilles et les pommettes qui chauffent d'un coup. Ah o-ouais.. Tu m'aimes tant qu'ça ? Ben tu caches bien ton jeu, t'es la reine des emmerdeuses..! Fuite vers l'avant, je me penche pour récupérer un peu de bordel de coiffure pour m'arracher à sa vue. Quand je reviens à elle, le sujet dévie, bien plus sérieux. Je crois qu'elle s'en fait plus que moi vis à vis de mon vécu et de mon ressenti. Je veux dire.. j'en veux même plus à mes cons de parents. Je les ai juste effacés de ma vie. Je reste malgré tout immobile et figé en l'écoutant, avant de me pencher dans son dos pour l'enserrer entre mes bras, les croisant sur son torse.

- T'as décidé d'me faire chialer, c'est ça..? Toi et Dada.. J'crois.. Je me sens con. Et si elle se fout de moi ? Si elle m'envoie chier ? J'crois qu'on s'est choisis... D'un sens ? J'vous considère comme des parents et.. j'sais que c'est réciproque. Même si franchement, vous coltiner un ado attardé, vous auriez pu faire un choix plus judicieux...! Je soupire un brin, elle me rend vraiment faible, hein. Je pose un baiser sur sa tempe. Et hop ! une trace de noir à lèvres. Je ferais n'importe quoi pour vous. Pour Milow. Et.. Nouveau soupir lourd. Ça, ça m'arrache un peu la gueule de l'avouer : Et même pour le reste de la faction.. D'un sens. En tout cas.. Faut avouer que ta mère était pas un exemple de.. maternité.

La conversation tourne court quand elle me fait un joli tour de passe-passe, en rallumant en moi une flamme que je croyais éteinte depuis longtemps. T'as intérêt ! j'en veux encore plein d'autres ! et tu m'en apprendras. Je me la péterai un peu. Devant Milow, déjà. Je tire une moue. .. Ouais nan Milow, j'doute qu'il soit bon public. Pas grave, je trouverai ! Je continue de m'occuper d'elle sans me presser, le but c'est quand même qu'on passe un bon moment tous les deux, et si mon sourire ne cesse de s'agrandir en l'écoutant raconter sa première rencontre avec Daemon, je finis immanquablement par partir en fou-rire à sa conclusion. Ho nan M'man Alex, t'es la pire, sérieux.. Je me reprends à rire avant d'essuyer une larme -mon maquillage est pas waterproof-, et inspire profondément pour retrouver mon calme.
Quand on reprend la parole, je me contente de hausser les épaules pour le catch. Ouais, je tiens très moyennement à m'y connaitre d'avantage, je vais pas mentir.

Son geste me prend au dépourvu, sa main qui se pose sur mon bras et sur laquelle je pose ma joue brièvement en me penchant en avant, avant de reprendre ma position initiale. Nan j'ai pas la moindre connaissance musicale. Enfin, Dada dit que je chante pas trop mal ! Mais on était bourrés, je suis pas sur que ça compte. Puis, bon. Chanter pour les rôdeurs, t'sais.. Public ingrat, tu dois t'en être rendu compte. Même pas un qui applaudit quand on se donne à fond ! Je souris en coin, comme toujours. Finalement tournée vers moi, j'entame mon nettoyage de peau en l'écoutant me raconter ses ambitions brisées. Ça me fait toujours un drôle d'effet. Je devrais m'en foutre. Mais j'y arrive pas. Ça me fait mal pour elle. Je veux dire.. pour elle en particulier. Moi je me suis blindé, et puis toute façon j'avais pas d'avenir à part pute pour payer ma dope, à terme.

- Avec mon respect.. Ton père était un con. Il aurait dû voir ton rêve. Il aurait dû.. t'aider à l'accomplir. T'aurais été merveilleuse, j'en suis sur. Et puis.. t'es là toi, aujourd'hui. Silence gêné de ma part. .. Et je dis pas ça juste pour que t'arrêtes de venir renifler mes chaussettes sales.
Peau nettoyée et essuyée, je glisse mes doigts dans le pot de crème pour venir lui en glisser sur le visage. Avec un savoir-faire étonnant, si je peux me lancer quelques fleurs au passage. Je masse doucement jusqu'à ce que le derme ait tout bu. Ça lui redonne un éclat plus frais et doux, ça lui va bien.

« Tu sais, je ne te le dis pas assez, mais je suis heureuse que tu sois resté avec nous… merci encore »

Je manque de m'étouffer et de faire tomber ma palette de maquillage en l'entendant, avant de lui lancer un regard assassin. Arrête de déstabiliser la coiffeuse-maquilleuse, j'te prie ! Bordel ! ... J'ai beaucoup hésité. Beaucoup. Mais j'crois que j'suis content d'être resté... aussi. Je roule des yeux dans un geste digne d'une drama-queen, et la fait tourner pour qu'elle me fasse face, lui cachant l'accès au miroir. Bieeeen.. Du coup pour me venger, je te fais quoi ? Ambiance princesse Disney rose à paillettes ? Ambiance "Derek c'est le plus beau" avec du noir et du rouge ? Ou aloooors.. un petit truc un peu drag-queen plein de couleurs, là, hm ?


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Brody Lockwood
Alex Brody Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras Droit | Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8607
Sujet: Re: Relooking extrême   Ven 14 Oct 2022 - 15:27
« Jeune femme ? »

Je glousse a cette appellation et encore a son argumentaire pro : bazar qui ne tient pas la route.

« Depuis quand les pubs ne disaient pas que des bêtises ? Je ne regrette pas de ne pas avoir regardé la télévision si ca m’a permis d’échapper a ces bêtises.»

Malgré ce moment joyeux, je suis assez sensible et attentive pour ne pas avoir peur que les paroles de Derek ne cachent quelques choses d’autres. Je sais qu’il a traversé des moments affreux, qu’il a été rejeté pour ce qu’il est et je vois bien qu’il tente, ici, petit a petit, de se dévoiler. Si au départ j’ai été étonnée de le voir parfois en robe, ca n’a jamais été autre chose que de la surprise. Qu’elles que soient mes croyances religieuses, je viens de Vegas et surtout, j’ai appris a connaitre assez le jeune homme pour l’aimer tel qu’il est, tout simplement. Je pose ma main sur la sienne en douceur alors qu’il fait mine de bouder

« Tu n'as pas besoin d’être viril selon les pubs ou vouloir une barbichette, te raser les aisselles ou quoique ce soit d’autre Derek, tu es toi, ca me suffit amplement pour te trouver parfait, a un poil de rangement et de douche près. »

Je lui fais un petit clin d’œil malgré mon masque sur ses derniers mots avant de retirer ma main et me laisser coiffer. J’ai un sourire sincère quand il me demande si je l’aime tant que ca. En vrai, ca me parait tellement étrange qu’il puisse douter alors que j’ai réussi a passer outre pas mal de mes envies de rangements pour lui laisser plus d’intimité dans sa caravane. Je le vois rougir un peu et essayer une de ses boutades quand il tente de fuir la conversation.

« Si je cache mon jeu c’est pour ne pas te mettre mal a l’aise. Mais s’il y a une chose dont je ne veux pas que tu doutes, c’est bien du fait que je tiens a toi et que tu fais partie de ma famille. »


Quand il cesse de bouger et se fige devant moi je reste a le regarder avec un peu d’inquiétude. Derek est peut-être le plus ouvert de nous tous, le pus joyeux en apparence aussi, mais je sais bien que cela cache beaucoup de blessures. Mon sourire revient vite, prenant un éclat tendre quand il m’explique, avec ca façon a lui, qu’il nous voit, aussi, comme ca famille.

« Il faut croire qu’on n’est pas connu pour être judicieux, en tout cas, moi, car ca fait déjà un certain temps que je te vois comme un fils… et le pire c’est que ca me rend heureuse. Tu crois que c’est grave ?»


Je reçois avec plaisir son baiser sans m’inquiéter de la marque de maquillage. Avant, surement que cela me serait venu à l’esprit, maintenant, j’ai appris qu’il y avait bien plus important que les apparences ou la réussite. Joyeusement, c’est avec un brin d’humour que je relève :

« N’importe quoi ? Attention, vu la pile de linge que j’ai à plier, ne me tente pas d’abuser de toi parce que tu as mal tournée ta phrase. »

J’hausse les épaules en soupirant quand il parle de ma mère. J’ai un air navré car je sais que j’ai été une peste et une plaie pour cette femme qui a souffert, au final. J’ai refusé, enfant, de la regarder telle qu’elle était, préférant la magie et les rêves de papa, sans m’inquiéter du mal que je lui faisais. Jusqu’au bout j’ai été mauvaise, ingrate et, maintenant que j’arrive à avoir un regard plus ouvert sur ma mère, je devine que juste d’avoir été dans son ventre la enchainée a une vie de sacrifices pour laquelle elle n’a jamais eu de reconnaissance. Avec un air solennel digne d’un adoubement, quand on aborde les tours de magie, je déclare :

« Promis, je t’en apprendrais plein et même Milou devra s’incliner devant toi quand j’en aurais fini avec toi ! »

C’est a mon tours de rougir et de ne pas savoir ou me mettre alors que Derek explose de rire. Je me sens vraiment sotte et ridicule mais en vrai, c’était tellement impensable qu’on m’invite a autre chose qu’a une réunion de travail. En fait, quand je n’étais pas en tenue d’assistante de magicien, j’étais en tenue de régisseur électrique mais personne ne voyait au-delà de mes vêtements, personne… sauf Daemon.

« Tu sais, en même temps…. Personne ne m’avait jamais invitée en dehors du travail… alors forcément… je ne pouvais pas deviner. En fait… j’ai toujours été un peu invisible quand j’étais pas sur scène ou au travail. »

La bonne humeur semble de retour alors qu’on évoque un possible concert pour les zombies. Les imaginez essayer d’applaudir me fait rire.

« C’est vrai qu’il y a mieux comme publique, mais tu sais qu’il y a nous aussi et qu’on arrive a applaudir presque correctement. »

Je me laisse a nouveau chouchouter avec bonheur, partageant avec lui ces drôles d’embranchement qui font que j’en suis là maintenant. Derek est plus dur avec moi sur ce que papa a fait pour moi.

« Tu sais, je ne regrette rien, parce que sans tout ça, on ne se serait surement jamais rencontré… »

Les divas n’auraient pas gardé une magicienne en vie, d’ailleurs, je n’aurais pas été avec elles quand tout est parti en vrille, je serais surement restée à Vegas avec un autre destin. Les yeux fermés pendant que Derek s’affaire. C’est vraiment agréable de se faire masser comme ça. Je ne me souviens même pas quand j’ai eu ce genre d’attention pour la dernière fois, mais je sais que je me détends vraiment en plus d’adorer. C’est sans filtre que je me laisse aller a me confier sur mes pensées :

« Non, les choses sont comme elles doivent être et tant pis s’il y a eu des horreurs, parce que je suis vraiment heureuse ici avec vous. En fait je ne voudrais pour rien au monde qu’il en soit autrement. Peu importe le lieu, peu importe ce qui nous attend, tant qu’on est ensemble, je sais que ca ira. Et promis, je ne renifle pas tes chaussettes, je n’ai pas besoin pour savoir si elles sont sales ou pas.»

A mon aveu sur le fait que je suis contente qu’il soit resté, je sens qu’il s’arrête et me risque a ouvrir un œil pour le voir me lancer un regard noir sans que je comprenne pourquoi. Il finit par m’expliqué et je suis soulagée, vraiment. Sa place est ici, comme la mienne. On a trouvé notre foyer quand on s’est tous trouvé et ca, je pense qu’il l’a compris lui aussi.

« Tu m’as percée a jour, zut ! Moi qui espérait que tu me fasses un maquillage de panda nazi, je suis déçue. Sinon, je ne sais pas trop choisir, on tente un mixe des trois peut être ? »




'till the end of the line
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 668
Sujet: Re: Relooking extrême   Jeu 20 Oct 2022 - 17:28
Je ris de bon cœur quand Alex démonte mon argumentaire en accusant les publicités de raconter des conneries. C'est bien le cas et ce n'est pas pour rien que je m'en sers pour raconter mes idioties qui ne tiennent pas la route.

- Parce que tu crois que j'avais la télé dans la rue ? Et si je les avais écouté.. Je doute que je ressemblerais à ça aujourd'hui, nan ? Côté masculinité et poils sur le torse, je me pose là. En plus je porte des jupes, imagine le tableau. Comment ça se fait que tu n'avais pas la télévision, toi ?

A croire qu'on est tous les deux particulièrement tactiles aujourd'hui, sa main revient se poser sur la mienne pour retirer ma moue faussement vexée. Merci Alex.. Tu sais, j'ai toujours pris le parti de me foutre du regard des autres. Mais.. être accepté et aimé comme je suis, c'est encore autre chose. Et c'est qu'elle en rajoute une couche en me parlant de famille. Moi qui n'en ai jamais vraiment eu, il y a fallu que j'attende la fin du monde pour trouver des parents de substitution, c'est quand même un comble. Et le fait que ce soit réciproque me laisse toujours un peu sur le cul. C'est vrai quoi, qui voudrait de moi comme progéniture ? Je suis tout ce qu'on rejetais dans le monde d'avant.

- Ça pour pas être judicieux.. tu sais même pas si t'as adopté un fils ou une fille, on part pas sur le meilleur bail. Je dodeline un peu en me rappelant difficilement de ma soirée alcoolisée avec Daemon. Mais Dada a dit qu'il s'en foutait, que l'un ou l'autre, suffisait de lui dire pour qu'il s'adapte. J'entortille une de ses mèches pour l'embêter un peu, avant de prendre un théâtral air grave. Je suis pas officiellement médecin, mais je crois qu'être heureuse pour moi, c'est relativement grave. Peut-être même impossible à soigner. Genre.. genre un cancer fulgurant mais on en meurt pas. ... Normalement en tout cas.

Et voilà que je fais la terrible erreur de m'ouvrir un peu plus à elle, trop sentimental :

« N’importe quoi ? Attention, vu la pile de linge que j’ai à plier, ne me tente pas d’abuser de toi parce que tu as mal tournée ta phrase. » J'éclate de rire avant de secouer la tête. A toi de voir si tu veux vraiiiment me voir tenter de plier ton linge. Ça risque d'être pire à l'arrivée qu'au départ, c'est toi qui vois !

J'acquiesce à sa promesse de faire de moi un prestidigitateur à en faire rêver Milow -on peut toujours espérer-, avant de me moquer de sa première rencontre avec Daemon. J'avoue c'est pas cool mais c'est beaucoup trop drôle.

- Excuse-moi, je sais que t'es.. très innocente ! Moi pas, alors, forcément.. Ça c'est sur que mon innocence, elle s'est fait la malle y'a déjà un moment. Puis t'es plus du tout invisible maintenant. Au contraire, t'es importante pour nous tous. Autant que Connor, même, vous gérez pas les mêmes choses. Et vous êtes très différents.

Bon, je lui dirai pas que je la préfère elle plutôt que Connor, ça crève déjà les yeux, même si mes relations avec le chef de faction s'améliorent de jour en jour, ou presque. en continuant mes soins, je hausse un peu les épaules. T'as raison, je crois pas au destin, alors.. sans doute qu'on ne se serait pas croisés. Mais ça excuse pas tout pour autant. Si mes parents avaient pas été des connards j'aurais pas été un enfoiré. On se serait pas croisés mais j'aurais été un mec bien. Sans doute.

Contrairement à Alex qui se détend et se laisse aller à se confier à moi, je ne peux m'empêcher de me crisper brièvement quand elle évoque les horreurs qu'il y a pu avoir. Je pose les yeux sur mes doigts amputés mais ce n'est pas à ça que je pense, plutôt à ce qu'elle a dû vivre elle. Elle est bien plus forte qu'elle ne l'imaginera jamais, j'en suis persuadé. Pour faire passer la pilule, je ne renchéris pas, me contentant de sourire en coin : Je pue pas des pieds toute façon.

Finalement ne reste que le maquillage, et sa réponse m'arrache une mine carnassière. Elle n'a pas peur, pour me dire des trucs comme ça. Je suis capable de lui donner des airs du leader de Kiss si elle me cherche !

- Donc du rose et du noir sur les yeux, des joues couleur barbie et une bouche gigantesque en rouge pétant, compris ! que je lui lance joyeusement en attrapant la palette. Je fais mine de me diriger vers le noir, avant de bifurquer vers du beige, à peine plus foncé que sa carnation. Et avec application, je commence à m'occuper d'elle.


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Brody Lockwood
Alex Brody Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras Droit | Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8607
Sujet: Re: Relooking extrême   Mar 10 Jan 2023 - 0:03
« Je suis désolée, j’ai été maladroite… »

Je m’en veux de ma maladresse alors qu’il m’a déjà di qu’il était SDF. Je me rends compte que je n’ai absolument aucune idée de ce qu’avait pu être la vie dans la rue avant la fin du monde. Je suis sincèrement triste pour lui. Certes, ma famille avait eu des moments compliqués, mais on n’avait jamais été réduit a cette extrémité là…

« Je pense que c’est parce que j’avais d’autres centre d’intérêts. J’étais presque tout le temps au travail et ça me rendait heureuse.  Réussir a gérer une équipe dans un milieu d’homme était…un investissement de tous les moments. Je n’avais pas le droit a l’erreur. »

Au grand damne de mon père, j’avais décidé de ne vivre que pour mon travail. Ce n’est que maintenant que j’ai Daemon et une famille que je me rends compte a coté de quoi j’ai failli passer. D’ailleurs, ce moment avec Derek continue de me prouver a quel point la moi du passé avait torts.

« Tu es plus qu’accepté Derek et c’est important pour moi que tu te sentes bien avec nous. »


Je laisse ma main sur la sienne en le regardant avec tendresse avant de commencer a légèrement rire a sa repartie, pas seulement parce qu’il vient d’appeler mon futur époux « Dada » comme Ana et Elliot.

« Je crois que de suis d’accord avec « Dada », t’adopter juste toi, comme tu es, ca me va très bien. Et ne t’inquiète pour le linge, je fais des supers atelier pour apprendre a le plier ! »

Même si je suis rouge de gène et vraiment honteuse, je glousse un peu sur ce mot qui n’a pas le même sens pour moi que pour le reste de la planète : « innocente ». Avec une œillade entendue je lui dis :

« Je crois que c’est un peu un comble de dire ca d’une ancienne traitresse, mais si on te pose des questions, je compte sur toi pour continuer dans cette version là.  »


La suite me touche, plus que je ne le sais l’exprimer :

« Merci… vraiment du fond du cœur et Derek… tu es déjà une belle personne, je ne sais pas si venant de moi après tout ce que j’ai fait, cela a un sens, mais tu es bien meilleur que tu n’as l’air de le penser et je suis contente que t’es parents n’aient pas réussi a te mettre dans un moule pour faire de toi quelqu’un comme eux.»


Je ne vois pas le mal être gagner de Derek alors que je me laisser bercé par ce soin et cette ambiance de confidence. J’ai appris a apprécier ces petits moments précieux et a leur donner toute la valeur qu’ils méritent. Je préfère rire de sa présentation du choix du maquillage plutôt que de m’en inquiéter. C’est joyeusement, tout en fermant les yeux pour le laisser jouer avec sa palette, que je lui dis:

« J’imaginais quelques choses de plus naturel… mais j’ai le gout du risque et tu ne pourras jamais faire pire que ce que j’ai vu dans les coulisses des matchs de catch coté maquillage de clown. »



'till the end of the line
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 668
Sujet: Re: Relooking extrême   Sam 14 Jan 2023 - 21:30
- Arrête de t'excuser ! J'ai vécu ce que j'ai vécu, je le regrette pas. Qui regretterait les pubs à la télé, franchement. Je glisse mes doigts dans ses mèches, en l'écoutant. Moi j'ai toujours eu des travails de merde ! Mais du peu que j'ai pu en vivre, les femmes qui dirigent des mecs.. elles en chient. Et pas forcément à cause de moi ! J'étais déjà un petit merdeux irrespectueux, mais j'emmerdais tout le monde de la même manière. Pas de jaloux dans ma connerie !

- Merci. De m'accepter... et de me le dire. Mes mots la font rire, et ça me donne un sourire d'autant plus fier. Dada a toujours raison, et ouais ! Enfin.. En ce qui me concerne. Tu sais qu'il me fait un compliment par jour depuis longtemps ? S'il le fait pas, je râle. J'y tiens. C'est devenu comme un rituel, presque une plaisanterie entre nous. Mais surtout le signe d'une complicité que j'affectionne particulièrement. J'ai pas le temps pour l'atelier pliage, je suis o-ver-booké !!

Elle réagit à ma définition hasardeuse de l'innocence. Certes.. je n'avais pas vu les choses comme elle le dit. Je parlais pas de ce genre.. d'innocence, hm Je suis désolé. C'est moi qui ait été maladroit cette fois. Mais tu sais que tout ça.. c'est du passé. Un passé qui me semble tellement loin. Un passé qui ne me concerne même pas totalement, puisque tout ça s'est passé juste avant que je rejoigne la faction. Bien sur, je fais l'impasse sur notre passé commun avec le Fou dangereux que je préfère effacer de ma mémoire.
Je souris tristement quand elle m'assure que je suis une bonne personne. Je suis aussi innocent que toi, pour reprendre tes mots. Crois-moi, je sais ce que je dis. J'ai fait des choses que tu ne veux pas savoir. Non, elle ne veut pas savoir... Alors je m'empresse de changer de conversation, basculant sur le maquillage que je vais lui faire. J'ai beau charrier, je sais que je ne vais pas la tartiner comme je le lui dis.

- Garde les yeux fermés ! Et j'entame mon maquillage. Couleurs sombres sur les paupières, sans exagération. Petite touche claire pour éclairer son regard. Un peu de rosé pour ses joues, un peu de khôl sous les yeux. Ça me prend quelques longues minutes, sans que je ne me presse. Je sais que ça sonne la fin de notre petite entrevue.
Finalement je dessine une toute petite croix au coin de son œil, comme celles que j'arbore souvent quand je me maquille moi-même. Petite touche d'excentricité tout juste visible.

- Et voilà, tu peux ouvrir les yeux ! Je lui souris tandis qu'elle se regarde, et commence déjà à ranger mon petit matériel tranquillement. J'espère que ça t'a fait plaisir, "maman Alex"... Moi en tout cas, ça m'a plu de m'occuper de toi !

Quelques mots échangés encore, et je viens la prendre timidement entre mes bras pour la serrer contre moi. A regret, je la relâche ensuite. Allez.. file. On t'attend probablement quelque part.
Et tandis qu'elle repart, je la suit des yeux, un air bien trop tendre sur le visage... Je me ramollis.


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Relooking extrême   
Revenir en haut Aller en bas  
- Relooking extrême -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: