The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

Small children in the background
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 778
Sujet: Re: Small children in the background   Lun 21 Mar - 14:31
Face à la réaction d’Ana, Matias se sent soulagé. Un peu. Au moins, elle lui accorde ce crédit. Ce n’est pas grand-chose, mais c’est déjà ça. Néanmoins, cela n’explique pas le temps qu’elle a mis à lui en parler - et encore moins le fait qu’elle n’en ai pas parlé d'elle-même. Qu’il ait fallu l’acculer pour lui arracher la vérité. Le cubain n’en est pas fier, pas plus que des doutes qu’il éprouve encore. Si elle ne le croit pas capable de la contraindre à quoi que ce soit, pourquoi se taire ? L’explication ne tarde pas, cependant, et le fait tomber des nues. Donc, tu prévoyais de porter seule ce fardeau jusqu’à la fin de tes jours, constate-t-il platement. Il a beau retourner ses paroles dans tous les sens, il ne parvient pas à comprendre. Il y a forcément une logique, mais elle lui échappe.

Le geste est beau, suppose-t-il. Honorable. Mais que se serait-il passé, d’ici quelques mois, quelques années ? Quand le poids de ce secret aurait fini par peser trop lourd sur ses épaules ? Quand elle aurait fini par lui en vouloir de ne pas savoir ? Secouant la tête, il recule d’un pas. Non pas pour s’éloigner, mais pour mieux la voir. Je suis désolé, je ne comprends. Aucune animosité, aucune hargne dans ses paroles. Pourtant, il ne demande que cela. Comprendre. Savoir. Ne pas être laissé dans le noir, incapable de prendre des décisions en toute connaissance de cause. Peut-être que s’il connaissait les raisons d’Ana, il serait plus à même de compatir. De se ranger à son avis.

Alors il lui demande. Et la réponse paraît tellement douloureuse, tellement déchirante, que le cubain regrette instantanément d’avoir posé cette question. Pourtant, Ana rassemble le courage, au milieu des larmes, et déverse sur lui la terrible vérité. Effaré, il l’écoute lui parler de Luz ; cette enfant qu’elle n’a fait qu’évoquer en demi-teinte jusqu’à maintenant. Maintenant qu’elle lève le voile, il comprend mieux. La rattrapant entre ses bras, il la serre contre lui, son menton posé sur le haut de son crâne. C’est sans doute le mieux qu’il puisse faire à cet instant, et pourtant, ce n’est pas assez. Ana, je suis désolé… Bien sûr, il ne pouvait pas savoir. Mais cela ne l’empêche pas de compatir. D’imaginer la souffrance que cela a dû être. Que c’est encore, en fait. D’un coup, ses réticences à mener cette grossesse à terme lui paraissent éclairées d’une lumière nouvelle.

S’écartant à peine, Matias embrasse son front. Dans sa tête, les pensées se bousculent. Et si elle avait raison ? S’ils décidaient d’avoir cet enfant, et qu’il naisse malade ? Il y a des limites à ce qu’Allegra est capable de faire, et il n’y aurait alors aucun espoir de guérison. Il n’est pas certain de pouvoir le supporter, si cela arrive. Ajouté à ses inquiétudes déjà latentes, le cubain se rend bien compte que mettre un enfant au monde relève de la folie pure. C’est du moins ce que lui dicte la raison, et il s’efforce de l’entendre. Tu as raison, c’est plus sage… de toute façon, ça fait longtemps que je me dis que ce n’est pas plus mal, de ne pas avoir d’enfants aujourd’hui. Et puis il y a Jackson, et Gatito... Ce n’est pas exactement pareil, mais après tout, c’est cohérent avec sa propre histoire, son passé de gamin quasi adopté. De là à dire qu’il ne regrettera pas cet enfant… le leur…


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Ana-Lucia Sanchez
Ana-Lucia Sanchez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1695
Sujet: Re: Small children in the background   Mer 23 Mar - 19:11
Il ne comprend pas. Pourtant quand elle lui explique avec ses mots, Matias ne peut qu'y voir plus clair. Et, oui, elle était prête à ça. Porter le poids seule de cette grossesse avortée, pour ne pas imposer ça à l'homme. Peut-être aurait-elle fini par lui en vouloir, peut-être que ça lui aurait échappé un jour. Pourtant, elle sait qu'elle est capable de garder tellement de choses pour elle, sans jamais laisser filtrer quoi que ce soit. L'ambition était semblable, même si elle n'a plus lieu d'être maintenant qu'il sait. Les lèvres pincées, le menton tremblant, Ana laisse son regard se perdre sur le sol quand Matias la prend dans ses bras.

Cette étreinte est un maigre soulagement. La mexicaine ne peut s'empêcher de saisir son pull, s'y accrocher fermement, en laissant ses sanglots la trahir. Elle cache à son regard ses larmes, le chagrin que ça lui fait ressentir. Car être mère était fait pour elle, encore plus quand il s'agissait d'être celle de Luz. Devoir se reconstruire sans elle, c'est aussi tirer un trait sur toutes les possibilités qui s'imposent en reconstruisant une famille. Elle en a la gorge nouée, tout lui parait douloureux. Garder cet enfant. Choisir de s'en défaire. Le fait est qu'ils sont d'accords finalement, sur la résolution.

Tu crois ? Fait-elle. Elle ravale ses sanglots, se redresse pour le regarder. Tu crois vraiment que c'est pour le mieux ? Est-ce vraiment ce qu'il veut pour lui ? Pour eux ? Elle s'était promis de se passer de son opinion, car en définitive, c'est son avis qui prévaudra sur le reste. Mais elle a besoin des certitudes de Matias pour s'aider dans cette impulsion. Et Ana se reprend finalement, plus consciente : Oui, souffle-t-elle après un temps. Ses mains essuient ses joues, elle renifle, se reprend. Oui, tu as raison, en fait, il a mis les mots sur ce qui importent véritablement. De toute façon, qu'est-ce qu'on aurait à lui offrir ? Et puis les Oblivions d'un côté, les New Eden de l'autre, je ne vois pas....

Elle hausse les épaules. Il n'y a rien ici. Aucun avenir, pour personne. Sanctuary est un bel endroit, mais s'il tombe par malheur à cause d'une des deux puissances, alors à quoi bon ? Ana ne compte cette survie qu'en temps, chaque jour est une petite croix à mettre sur son calendrier. Elle n'imagine pas qu'elles s'accumuleront. Je ne vois pas ce qu'il y a à promettre sur l'avenir, ajoute-t-elle, plus fermement résolue.

____________


Dans leur lit, Ana n'a pas encore fait les démarches qui s'imposent pourtant. Elle peine à trouver le sommeil. La gorge nouée, l'annonce à Matias quelques jours plus tôt ne l'a pas aidé à vraiment faire le tri dans ses pensées les plus sombres. Et à côté d'elle, l'hispanique le sait : son amant ne dort pas non plus. Et si on décidait de le garder quand même ? Demande-t-elle d'une voix enrouée. Les hormones la rendent émotive. Plus dure, plus triste, plus tendre, plus passionnée. Elle a du mal à se suivre, parfois.


Go ahead
Make my day

Revenir en haut Aller en bas  
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 778
Sujet: Re: Small children in the background   Mar 5 Avr - 20:21
Matias peut lire sur le visage de la jeune femme la tempête qui fait rage derrière les remparts de sa détermination. Même s'il est en colère, il admire sa force de caractère, ses convictions, pour lesquelles elle se bat comme une lionne, sans dévier de son objectif. Ce n'est pas la première fois qu'il se fait la réflexion, mais le cubain préfère cent fois l'avoir de son côté, plutôt que contre lui. De toute évidence, Ana est une force de la nature, et il est d'autant plus impressionnant de la voir vaciller et montrer des signes de faiblesse. Il ne doute pas un seul instant que cela l'énerve. Que montrer les failles dans sa carapace l'agace. Mais malgré tout, cela ne la rend que plus humaine, et plus belle. Depuis leur première rencontre, Matias s'inquiète parfois de n'être pas assez homme pour elle, de ne pas assez s'imposer. À cet instant, pourtant, c'est elle qui se repose sur lui…

Resserrant son étreinte sur elle, le menuisier pose le menton sur le crâne de la jeune femme. Ses sanglots lui fendent le cœur et il sent sa gorge se serrer. Bien sûr, il aimerait pouvoir soulager sa peine, trouver les mots qu'il faut pour la réconforter. Et surtout, remonter le temps, pour sauver Luz. Rêve utopique… S'écartant légèrement pour la regarder dans les yeux, il hoche la tête. Si on doit être réalistes… oui. Cette décision est loin d'être facile à prendre et ce simple petit mot pèse comme une pierre sur son estomac. Avec ce mot, il fait une croix sur ses rêves, ses espoirs. Des fantasmes qu'il porte en lui depuis des années, et qu'il doit maintenant enterrer. Non pas à cause d'Ana, mais à cause de cette épidémie, qui les a tous mis à genoux. Rien du tout, confirme-t-il. On risque de se retrouver au milieu d'une guerre, et même si on est perdus dans la forêt, on ne peut pas prévoir ce qui arrivera…

Naturellement, Matias s'interroge. Si ces réflexions valent pour leur bébé, elles valent également pour celui d'Hazel et Julian… Sa soeur n'a-t-elle pas fait une erreur en décidant de le garder ? Il est trop tard, maintenant, pour revenir en arrière, mais ces considérations doivent être prises en compte… Ne seraient-ils pas plus à l'abri dans une grosse communauté comme Nisqually, ou mieux, loin d'Olympia ? Cette pensée lui tord l'estomac. Perdre sa soeur, après toutes ces années… Il ne peut s'y résoudre. Il n'y a plus qu'à espérer, désormais, que la guerre les épargnera tous. Car celle-ci semble inévitable.

***

Allongé dans la pénombre, Matias fixe le plafond. Un bras derrière la nuque, l'autre enroulé autour d'Ana, il réfléchit. Tire des plans sur la comète, imagine un monde où ils n'auraient pas à se soucier des Oblivions, de New Eden, ou des Brotherhoods. Dans ces conditions, impossible de trouver le sommeil, bien sûr. À côté de lui, Ana n'en mène pas large non plus. Il le sent à sa respiration, trop rapide pour être celle du sommeil. Sa voix lui confirme ce qu'il savait déjà, et il s'accorde un temps de pause, avant de lui répondre. Que sa question face ainsi écho à ses propres réflexions le trouble, et le retourne. Est-il vraiment sain de lancer des et si, quand ils ont déjà arrêté leur décision ? Ana…, souffle-t-il d'abord. Ça ne sert à rien de ressasser ça… il faut être rationnels… Même si la maison est isolée, même s'ils sont pour ainsi dire autosuffisants, l'avenir est trop incertain pour se permettre de rêver. Bien sûr, cela réveille forcément de vieilles illusions, douloureuses. Mais non. Il doit être ferme, résolu, pour eux deux. Même si cela le peine…


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Ana-Lucia Sanchez
Ana-Lucia Sanchez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1695
Sujet: Re: Small children in the background   Mar 5 Avr - 22:28
Elle ferme les yeux à la réponse de Matias, sentant son cœur se serrer. La résolution raffermie de son amant lui fait l'effet d'un coup dans le ventre, mais elle inspire un grand coup pour se donner du courage. Lentement, Ana se redresse et vient rallumer la bougie sur sa table de chevet. L'allumette lui brûle légèrement les doigts quand elle vient effleurer la mèche, mais ça lui importe peu. Elle se retourne finalement vers Matias et le fixe un instant. Ses cheveux ont pris le pli du coussin, emmêlés, ils forment des boucles folles qui dégringolent sur ses épaules. Ses lèvres se serrent, comme ses mâchoires, il lui semble difficile de parler et en même temps, Ana en a besoin.

Je ne peux pas l'être, lâche-t-elle, poussée par elle ne sait quelle force. Elle ne peut pas être rationnelle, pas quand son instinct l'a guidé toute son existence misérable. Si elle n'est pas enterrée, c'est grâce à ça. Certes, l'hispanique n'est pas sûre qu'il s'agisse bien de son instinct aux commandes ce soir, peut-être davantage ses hormones mais, qu'importe. Je ne l'ai jamais été, et je ne le suis toujours pas aujourd'hui, ajoute-t-elle en esquissant un sourire désolé envers Matias. Il en a sans doute parfaitement conscience d'ailleurs, rien qui ne soit une découverte pour lui ce soir.

Je sais que tu trouves ça absurde, je le trouve aussi, mais je ne peux pas m'empêcher d'y penser, avoue-t-elle après un temps de flottement en fermant les paupières. Un soupir lui échappe alors qu'elle revient le fixer intensément, posant doucement la main sur son torse : M'attacher à toi n'a rien de rationnel non plus mais Matias, tu n'imagines pas ce que tu me fais ressentir à chaque fois que tu me prends dans tes bras, que nous dormons l'un avec l'autre ou que nous faisons l'amour, Ana saisit doucement sa main et l'embrasse du bout des lèvres, comme un remerciement qu'elle lui offre pour ça.

Elle hausse les épaules, par dépit peut-être. Je pourrais énumérer tous les moments où je suis belle et forte grâce à toi, j'en aurais pour la nuit entière pour t'expliquer à quel point ça n'a rien de rationnel, parce qu'elle a cette fâcheuse tendance à trop en faire. C'est dans ces excès qu'elle se définit. J'agoniserais de te perdre, admet Ana en penchant la tête, sa respiration se fait profonde de cet aveu intime. Pourtant, regarde où nous sommes, tous les deux, dans un même lit, à s'aimer éperdument parfois, à souffrir d'une décision rationnelle qu'ils doivent prendre.

Et à laquelle Ana n'arrive pas à se résoudre. Parce que l'espoir que représente cet enfant lui donne l'impression d'une nouvelle chance. Est-ce qu'elle a peur ? Oui, plus que jamais, elle est terrifiée. Ce n'est pas ma tête qui te parle, c'est mon cœur, mon cœur entier, lui fait-elle alors en le scrutant toujours, se redressant à nouveau. Elle ramène ses jambes sous elle, laisse la couverture lui tomber sur la taille. Et si nous le gardions ? Lui demande-t-elle comme une faveur.


Go ahead
Make my day

Revenir en haut Aller en bas  
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 778
Sujet: Re: Small children in the background   Lun 11 Avr - 23:26
Ana se tortille pour atteindre la bougie et la rallumer, embaumant la pièce d’une odeur de cire entêtante. Dans le même temps, le cubain porte une main à son visage et pince l’arête de son nez. Ont-ils vraiment besoin d’avoir cette discussion maintenant, à cette heure ? Surtout, il pensait qu’ils avaient arrêté leur décision, qu’ils ne changeraient pas d’avis. Depuis des jours, Matias a fait une croix sur l’espoir d’un revirement de situation. Tout, dans le discours et l’attitude d’Ana, indiquait qu’elle ne dévierait pas. Que la mort de Luz l’avait trop endommagée pour qu’elle prenne à nouveau ce risque. Pourtant, la jeune femme semble déterminée à remettre le sujet sur le tapis. Et Matias n’a d’autre choix que de l’écouter.

Immobile, il se soumet à l’examen qu’elle lui administre, la laissant l’observer sans rien dire, lui offrant à peine un pauvre sourire désolé. Puis elle commence à parler, à expliquer. Et chaque mot est une caresse, doublée d’un coup de poignard. Le contact léger de sa main sur son torse est aussi brûlant que glacial, mais cela ne l’empêche pas de la recouvrir de la sienne. De même, il la laisse porter ses doigts à ses lèvres, pour un baiser délicat. A chaque seconde qui passe, Matias sent sa gorge se nouer un peu plus, ses yeux s’humecter sous le coup de l’émotion. Cela fait moins d’un an qu’il connaît Ana, moins d’un an qu’il l’aime, mais il ne réalise que maintenant à quel point il avait besoin d’entendre ces mots. De savoir, intimement, qu’il compte pour elle. Qu’il n’est pas une simple passade, dernier en date d’une liste dont il préfère ignorer la longueur. Ce n’est pas tellement cela qui lui pose un problème, d’ailleurs. Il veut juste savoir qu’il est aimé. Aimé d’elle.

Pourtant, elle n’a pas parlé une seule fois d’amour. Mais il s’en fout. Ce qu’elle décrit, ce qu’elle ressent, c’est exactement cela. Et lui aussi est habité de ce sentiment de certitude absolue, de déraison sans doute un peu folle. Il sait qu’Ana est son opposé, son antonyme. Elle est tout ce qu’il n’est pas, et inversement. Il n’y a aucune explication à ce lien qui les attirent irrémédiablement l’un vers l’autre. Et pourtant. Et pourtant… Il écoute. Il comprend où elle veut en venir. Ce qu’elle veut dire, avec tout cela. Il ferme les yeux, douloureusement.

Oui, il en a envie.

Il a envie de cet enfant avec elle. De ce petit bout d’Ana, de ce petit bout de Matias, malaxé, mélangé, pour former un être à part entière. Dans l’obscurité de ses paupières closes, il la sent bouger, et, d’instinct, étend les bras pour enlacer sa taille. Pour l’attirer contre lui, la serrer contre lui.  

Ce n’est pas juste.

Que cela leur arrive maintenant, que cette décision soit aussi difficile à prendre, qu’ils se déchirent à ce sujet, qu’il ait toujours rêvé d’être père et voit cet espoir arraché sous ses yeux ; ce n’est pas juste. Inspirant profondément, il enfouit son visage dans ses cheveux, tentant de contenir les larmes. Il n’aime pas pleurer, particulièrement devant Ana. Mais ce soir, c’est une véritable tornade qui l’emporte.

Moi aussi, j’agoniserais de te perdre, répète-t-il du bout des lèvres, à mi-voix. De vous perdre tous les deux. En un sens, c’est une manière d’accepter. Un acte de foi, une folie, à laquelle il ne concède que parce qu’il est fatigué de lutter. Fatigué d’essayer de se convaincre qu’il ne veut pas de cet enfant, qu’il ne veut pas de ce futur. Ana… S’il te plaît, ne crois pas que, parce que je ne dis rien, je ne ressens rien. Au contraire. Sa voix n’est qu’un souffle, murmuré dans le creux de son cou. Te amo, te amo, te amo, gronde-t-il contre elle, comme une litanie, une prière. Une promesse d’avenir. Pour eux, et pour l’enfant qu’elle porte.


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Ana-Lucia Sanchez
Ana-Lucia Sanchez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1695
Sujet: Re: Small children in the background   Mer 13 Avr - 10:47
Elle se raccroche à son regard, consciente que c'est à double tranchant. Soit il s'obstine, soit il cède, Ana sait ce qu'elle veut entendre, elle sait aussi ce qu'il serait plus raisonnable de faire. Pour autant, sa tête s'accroche follement à cet espoir, elle sent son cœur peser lourd dans sa poitrine, tout est confus et incroyablement intense. Matias ne peut pas se rendre compte d'à quel point, ses hormones se déchainent, au point de créer un tourbillon dans son esprit, aussi incontrôlable qu'elle. Pire sans doute.

Et puis, il la prend fermement dans ses bras et lui rend ses mots. J'agoniserais de te perdre. De vous perdre. Ana reprend son souffle, constate que sa respiration s'était coupée sans qu'elle le réalise. Matias vient de lui redonner son air, même si le doute persiste toujours : Alors tu es d'accord ? C'est oui ? murmure-t-elle contre lui. Elle a besoin de cette certitude, qui lui vient sous la forme d'une évidence qui lui arrache un rire soulagé. Elle se sent émue, et plus encore, elle a l'impression de ne jamais avoir aimé Matias aussi fort qu'à cet instant : Tu parles italien-espagnol maintenant ? Rit-elle.

Elle ne s'écarte que pour le regarder, passant une main dans ses cheveux, Ana se penche pour l'embrasser. Fort, comme une morsure, elle aimerait le dévorer pour être enfin rassasié de lui. Mais ça lui semble impossible, et elle a trop besoin de lui pour l'avenir qu'ils ont décidé de s'offrir.

FIN


Go ahead
Make my day

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Small children in the background   
Revenir en haut Aller en bas  
- Small children in the background -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: