The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -25%
-25% Nike Air Max Genome – Chaussure pour Homme
Voir le deal
127.47 €

Où est la vraie vie ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 878
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Sam 30 Juil 2022 - 23:27
Je hoche brièvement la tête à sa remarque. « J’aimerais bien que tu puisses découvrir tout ça un jour. » Moi j’ai déjà eu la chance de découvrir pas mal de trucs. Mais j’ai comme l’impression que ça risque d’être un peu plus limité pour Amy. Même si on est plus vraiment au stade de la survie ici, qu’on s’est habitués à vivre avec les morts, je doute qu’on puisse avoir la même liberté de mouvement qu’avant. Je lève un sourcil quand elle continue, faisant toujours preuve d’une imagination débordante. Elle m’a toujours impressionné avec ça, d’aussi loin que je me souvienne. Comme si son cerveau carburait à 1000 à l’heure avec tout ce qui lui venait. « Euh… alors j’y connais rien du tout, mais je suppose qu’il y aura forcément une évolution de la faune. Elle va devoir s’adapter aussi pour survivre aux rôdeurs. » Plus de camouflage, plus d’animaux volants. Ce genre de trucs. J’avoue que je suis curieux de voir ce que ça pourrait donner, même si j’y avais jamais pensé jusque-là.

Au reste, je secoue la tête, sans cacher que je suis un brin dépité. « Un pigeon hein… » Et je l’écoute, alors qu’elle essaie d’argumenter, sans que ce soit réellement nécessaire, sur le fait d’aller voir ses amis. « Tu sais que tu es adulte. Et que tu fais ce que tu veux. » Elle m’a suffisamment répété que j’étais pas son père et qu’elle me devait rien pour que ça, je l’ai bien retenu. Alors ouais, c’était souvent sous le coup de la colère, mais je sais très bien qu’il y avait une part de vérité là-dedans. J’ai pas le droit d’avoir mon avis sur ce qu’elle veut faire, encore moins maintenant qu’avant. « Je suis content en tout cas. Que t’aies envie de revenir ici. Et que tu te sentes chez toi. » Au moins, j’ai pas tout foiré, c’est toujours mieux que rien. « Et c’est cool d’avoir des amis. Je vais pas te le reprocher hein. T’as pas besoin de raison pour aller les voir. » J’ai l’impression qu’elle a vraiment besoin de se justifier. Et j’ai du mal à piger pourquoi.

Forcément, à l’évocation de Jay, je me sens un peu bizarre. Et j’imagine que ce serait la même chose si elle me voyait comme son père. « Y aura forcément un moment où il voudra plus, je vais pas te mentir. Mais … il doit aussi s’adapter à ton rythme. Et à tes envies.  C’est important dans un couple. » Ca commence quand même à devenir un peu gênant. Et je me contente de toussoter avant de laisser filer le reste. Pas la peine d’en rajouter une couche je crois. Je fronce les sourcils quand elle continue, essayant de comprendre où elle veut en venir. « Je pense que tu réfléchis trop Amy. » Je me penche vers elle et je lui assène une petite pichenette sur le nez. « Est-ce que tu sais qui tu es en temps normal déjà ? » Je sais pas trop si la question est claire, mais faut bien démarrer quelque part j’imagine. « Quant à ce que tu peux faire avec lui ou pas… imagine ce qui te mettrait mal à l’aise venant d’autres personnes. Tu vois ce que je veux dire ? Tu aimerais qu’Hazel et moi on soit en train de s’embrasser dans tous les coins ? » J’attends de voir sa réponse avant de réfléchir à ce qu’elle me demande. « Je… je sais pas trop. En quoi je suis différent exactement ? » Là aussi, j’arriverais peut-être à mieux lui répondre selon ce qu’elle me dira.

J’ai un sourire quand elle reprend. « C’est un bon début ça. De trouver la personne avec qui tu es à ton goût. Et… tu as embrassé qui au juste ? » Je suis curieux, j’avoue. Et pas mécontent qu’elle ait un autre point de comparaison pour être parfaitement honnête. Un silence que je cherche pas à interrompre durant quelques secondes, avant que je reprenne, avec un rire. « Trop sages ? Bin voyons. Qu’est-ce qu’il faut pas entendre. » Soufflé d’un ton amusé avant de secouer la tête de plus belle. « Et bien, j’ai jamais fait de conneries à l’école non. Ta mère prenait tout ça bien trop au sérieux à l’époque. Et je me serais pris une soufflante de mon père si je m’étais fait choper. » Je me penche vers elle, d’un ton plus complice. « Par cooontre… en dehors… ta mère avait fait une fausse carte d’identité pour ton père et moi. Hors de question que ça lui retombe dessus. Elle était douée pour ce genre de trucs. » Après tout, ça coûte rien de raconter ça maintenant. Pas comme si ça avait vraiment de l’importance. Et puis, c’est bien que d’autres personnes se rappellent de Luke et Hannah. J’en ai besoin. Surtout maintenant que je suis heureux et que j’ai un peu l’impression de trahir leur mémoire.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2592
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Mer 3 Aoû 2022 - 18:02
« Moi aussi. » Elle aimerait bien, surtout, marcher sur les traces de ses parents et de son parrain. Découvrir ce qu’ils avaient visité, plus jeune. « Tu pourrais me montrer, sur le livre que Tariq m’a offert, tout ce que vous avez vu ensemble ? Ce serait chouette de reproduire votre périple… » Sur une feuille, en carte, ou peut-être avec des photos… À défaut de pouvoir le faire pour de vrai. Elle grimaça un peu alors qu’il lui avouait qu’elle lui avait posé une colle : pas surprenant, en fait, alors que comme d’habitude, elle partait dans des interrogations et des considérations qui importaient peu et auxquels les gens ne pensaient pas.

Mais peut-être aurait-elle dû insister à ce sujet, plutôt que d’évoquer la possibilité d’échanger des messages. Elle ne put cacher le rictus qui déforma son visage, alors qu’il semblait dubitatif au sujet de sa proposition. Elle savait que dresser un pigeon serait impossible mais le reste n’était pas si improbable, si ? Ou alors peut-être qu’elle n’était pas plus que la cancre qui ne comprenait rien à l’école et ne s’y intéressait pas, et qu’elle ne faisait que dire des trucs idiots. Baissant la tête, elle se contenta de la hocher distraitement alors qu’il lui disait qu’elle était adulte et qu’elle faisait ce qu’elle voulait, laissant le silence planer un petit moment. « Oui je sais, mais c’est aussi pour ça que je te dis ça. Parce que je, j’essaye d’être responsable. Et que je veux pas que vous vous inquiétez ou faire n’importe quoi... » Parce qu’elle savait à quel point ça pouvait faire peur, de ne pas avoir les gens qu’on aimait sous ses yeux, alors que les voyages et les communications étaient si compliquées. Parce qu’elle avait failli perdre son parrain et Erin, et qu’ils avaient tout risqué pour les retrouver. « C’est grâce à toi. » Et aux habitants du domaine, bien sûr, mais quand même grâce à son parrain. C’était lui qui l’y avait amenée, pensant que ça serait la meilleure chose. Il ne s’était pas trompé. « Je… Je veux pas que ce soit un caprice, que j’utilise des ressources, même si je les aurai récupérées moi-même, pour rien. On peut pas se permettre ça… » Elle avait mûri, ces derniers mois, et elle ne prenait pas les choses à la légère.

Et même si elle lui avait demandé de la traiter comme une adulte, elle se sentait loin de l’être, alors qu’elle évoquait Jayden. Si elle avait réussi à plus ou moins donner le change, ses joues se teintèrent de rouge, alors qu’il lui disait que son copain devrait s’adapter à elle aussi, même s’ils en étaient pas au même point. C’était très, trop, gênant, et elle voulait juste lui demander si ça le dérangeait pas, à la base. Elle aurait peut-être dû demander à Hazel, qui lui aurait demandé pour elle – même si elle aurait totalement eu l’impression d’être une petite fille à faire ça. Elle le regarda avec surprise, alors qu’il se penchait vers elle, criant un EH offusqué en sentant la pichenette, avant de sourire malgré elle. « Pourtant, c’est pas mon fort. » Une plaisanterie, qu’elle n’aurait pas faite il n’y a pas si longtemps. Parce qu’elle n’avait pas l’autodérision pour. Grimaçant à nouveau, elle secoua la tête. « Je sais pas… Je crois pas. Quand est-ce que tu as su qui tu étais, toi ? » Parce que ce n’était pas si facile.

Elle prit une mine dégoûtée, exagérée, avant de relever les yeux vers lui, l’air un peu perdu. « Non, je… Enfin, je voudrais pas. Mais juste être dans ses bras ou lui tenir la main, ou m’asseoir à côté dans le canapé, ou… Enfin, des choses comme ça. Ça te gênerait pas ? Si je le faisais, ou si Chad et Allegra le faisaient ? » Parce qu’au final, c’était surtout ça : est-ce que c’était gênant si ça venait d’elle ? Après tout, son parrain le faisait avec Hazel, et Ana et Matias aussi. Mais c’était pas pareil. Pas à ses yeux, en tout cas. Pas quand c’était devant son parrain ! « T’es… C’est comme si t’étais là et pas là à la fois. T’es là, mais vous êtes vous deux, et nous on évolue autour, comme si vous étiez dans une bulle et que vous nous autorisiez à la percer un peu. Je sais pas si c’est clair ? » Sûrement pas, parce que ça ne l’était pas pour elle.

Elle ne put s’empêcher de rougir deux fois plus, quand il rebondit sur son baiser. Elle avait espéré qu’il ne fasse pas vraiment attention. « Euh… C’est Tiago, c’est un ami d’Eli et d’Hazel, et on a passé une soirée ensemble. Tous les quatre, hein ! Et on a rien fait, juste, euh… Bah, je leur ai dit que j’avais jamais embrassé quelqu’un, et Hazel, bah, voilà, c’est une fille, et puis Eli il est avec Keira, et… Enfin, voilà, il m’a embrassée ! Mais c’était rien, et j’étais d’accord, hein ! » Elle ne voulait pas qu’il s’imagine autre chose. Et elle ne voulait pas lui dire qu’ils avaient fumé, non plus. « Oui bon… On avait peur de se faire gronder. » Et ça serait probablement arrivé, sa mère aurait été la plus ferme, et son père lui aurait dit plus tard, dans sa chambre, qu’il fallait toujours être prudent, et que si elle buvait et qu’il lui arrivait quelque chose, elle pourrait toujours lui demander son aide – elle n’aurait pas compris sur le coup mais aurait retenu l’essentiel. Elle écarquilla les yeux, ouvrant grand la bouche. « Maman a fait ça ? Pour de vrai ? Mais elle était si… » Elle grimaça, alors que le premier mot qui lui venait n’était pas très sympathique. « Si sérieuse ! » Non, vraiment, ça n’était pas possible. Elle n’arrivait à voir sa mère comme capable de faire des folies ou de déroger aux règles.
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 878
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Jeu 11 Aoû 2022 - 22:57
J’ai un bref hochement de tête quand elle continue. « Je pourrais essayer oui. » Même si de mémoire, je suis pas sûr de me rappeler de tout. Une fois de plus, j’ai l’impression qu’elle me met la tête à l’envers avec ses questions. Heureusement, elle insiste pas trop et on est pas obligés de partir dans un débat dans lequel je me sentirais particulièrement con. Pour changer. Je sais que je suis pas le type le plus malin de la création, mais elle a toujours le chic pour poser des questions totalement improbables.

Une fois de plus, je vois qu’elle tient à vouloir la jouer honnête avec moi et tout. Et je comprends. Sauf que… je saurais pas dire pourquoi, mais je me sens pas légitime à lui donner mon autorisation ou mon aval. A dire vrai, je sais pas trop ce qu’elle attend. Enfin si, compenser pour ce qu’elle a pas fait y a bientôt deux ans. Pour éviter un nouveau drame. Et c’est normal. Même si j’ai envie de lui dire que ça changera rien à ce qui s’est déjà passé. Que ça ramènera pas Sara. Mais ce serait profondément injuste, alors je me contente d’avoir un sourire un peu triste. « C’est bien d’essayer d’être responsable. Pour toi. » Et je lui rends un sourire quand elle dit que c’est grâce à moi si elle a envie de revenir ici. « Tant mieux alors. » Avec le temps, je sais que j’arriverais à passer outre et à arrêter de m’inquiéter, d’avoir peur du moment où ça va repartir en vrille. Avec le temps. Et j’évite de relancer le sujet. J’ai compris le message, elle veut faire les choses bien. Alors j’attends de voir maintenant.

Au reste, j’essaie de répondre à peu près intelligemment. Mais l’exercice reste compliqué. Parce que j’ai plutôt foiré assez souvent mes propres relations et je suis pas vraiment le type le plus indiqué pour donner des conseils, quand bien même ça marche étonnamment bien avec Hazel. « Je suis toujours pas sûr de savoir qui je suis pour être parfaitement honnête. » Un sourire en coin, avant de tousser un rire quand elle continue. « On est d’accord. Après, les petits gestes du quotidien, ça me choque pas tu sais. C’est même normal. A vous de voir de toute façon. Tu sentiras vite si ça va un peu trop loin. Faut juste que tout le monde soit à l’aise. Tu vois ce que je veux dire ? » Je me frotte la nuque avant de reprendre. « Je sais que je ressens pas le besoin d’embrasser Hazel en public. Ou de la prendre dans mes bras. » Mais je sais aussi que je la suis des yeux dès qu’elle rentre dans une pièce, que j’ai besoin de savoir où elle est et que je me sens vraiment entier que quand elle est là. Et je l’écoute, curieux, quand elle parle de nous deux. « Oh, je vois. » J’avoue que je sais pas trop quoi répondre à ça. Parce qu’on fait rien de spécial ou de particulier. C’est naturel ce comportement. « Du coup… tu voulais savoir quoi exactement ? Comment on faisait pour être comme ça ou… ? » Ouais, j’ai un peu perdu le fil j’avoue.

Je lève une main vers elle quand elle commence à me raconter et qu’elle a l’air de s’emballer un peu. « Doucement Amy, c’est pas un interrogatoire. T’es grande, t’as le droit d’embrasser qui tu veux. Et même plus encore si t’en as envie. » Vu le ventre arrondi d’Hazel, je me vois pas trop faire un cours sur la contraception, alors je préfère passer ça sous silence. « Tant que vous avez passé une bonne soirée, c’est le principal. » Et s’il y avait Hazel avec eux, je suis rassuré. Même si ça me rappelle que j’ai quand même 10 ans de plus qu’elle et que, peut-être qu’elle aimerait passer plus de temps avec des gens… plus jeunes. J’ai pas envie qu’elle se sente coincée non plus. Je fronce les sourcils avant de chasser ça de mon esprit et je me concentre sur le reste. « Vous vous seriez faits engueuler ouais, c’est certain. » On va pas se mentir, ils étaient trop jeunes pour ces conneries.

Et je me fais plus malicieux au reste. « Ta mère a été jeune. Et elle a fait quelques conneries. Ca arrive à tout le monde tu sais. » Probablement qu’on l’a poussée un peu, mais elle était quand même partante à chaque fois ou presque. Elle me manque. Luke aussi.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2592
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Ven 19 Aoû 2022 - 9:46
Si elle avait voulu essayer de faire comprendre à son parrain qu’elle disparaîtrait pas, ce n’était peut-être pas le meilleur moment. Ils savaient tous les deux ce qui se cachait derrière cette promesse et cette volonté de faire les choses biens, et ils en souffraient tous les deux. Elle aurait préféré mille fois que Sara soit là à sa place, et c’était une blessure qui ne guérirait jamais, mais… elle devait faire avec. Elle essayait. Parfois, elle avait l’impression d’oublier et de profiter, et elle culpabilisait beaucoup après. Mais elle n’insista pas : à quoi bon ? Il n’était pas idiot, elle savait pertinemment qu’il savait pourquoi elle disait ça. Est-ce qu’elle aurait pu le dire d’une meilleure façon ? Elle n’était pas sûre qu’il y en ait.

Alors elle se recula dans son siège, essayant de changer de sujet, pour parler d’autre chose qui lui tenait à cœur. Qui était beaucoup plus positif, même si c’était gênant pour elle d’évoquer ça. Elle le regarda avec surprise, alors qu’il lui confiait ne pas savoir qui il était. Mais… Il était beaucoup plus âgé, responsable, il allait même avoir un bébé. Il était pas obligé de savoir qui il était ? « Moi qui croyais que tu savais tout… » Elle souriait en disant ça, montrant bien qu’elle plaisantait, mais elle ne savait pas trop comment réagir différemment. Elle ne put s’empêcher de grimacer un peu, en l’entendant. « D’accord, je… Je regarderai, et je ferai au mieux pour pas vous gêner. » De toute façon, c’était tout nouveau pour elle et tout lui semblait totalement incongru, et Jayden n’était pas le plus expansif ou le plus confiant, alors ça devait sûrement être pareil. Secouant la tête légèrement, elle laissa filer un instant, le temps de trouver ses mots. « Non, non, je… Enfin, je crois pas que je doive vous copier. Je me demandais comment tu savais que tu étais toi, mais c’est une question débile. Je suppose que c’est naturel. » Il devait pas se demander comment se comporter avec elle, quand ils étaient ensemble. C’était encore une fois Amy qui se posait trop de questions. « Je crois que… Enfin, ça me stresse un peu, faut que je me pose moins de questions. Je sais, tu me l’as déjà dit. C’est… pas facile. » Parce qu’elle avait loupé toute cette phase où elle aurait pu expérimenter, faire des erreurs, souffrir, revivre autre chose. Elle ne s’était jamais vraiment construite, au final, ni en tant qu’enfant, ni en tant qu’adolescente. Encore moins en temps qu’adulte.

Mais elle recommençait, alors qu’elle parlait de la soirée ‘secrète’ avec ses amis, grimaçant malgré elle alors qu’il l’arrêtait. « Oui, oui, c’est vrai. » Elle ne put s’empêcher de détourner le regard, rouge, alors qu’il évoquait plus que s’embrasser, sans rebondir dessus. Elle ne voulait surtout pas parler de ça avec lui. C’était vraiment trop… Elle ne savait pas, mais elle ne voulait surtout pas qu’ils approfondissent. « C’était une super soirée ! Ils sont très gentils, tu sais ! Enfin, Hazel est la plus gentille du monde, mais les autres aussi. Eli… Il avait été super désagréable, quand on a été chasser ensemble, mais en fait, pas du tout. Il s’est laissé emporter parce qu’il me comprenait pas avec mes gestes, mais après, on a écrit sur son carnet, et on a vraiment parlé, et… » Et il l’avait écoutée, comprise, pas jugée parce qu’elle était pas comme les autres. Elle était sûre de s’être fait un ami pour la vie, ce jour-là. Elle finit par hocher la tête concernant la bière volée il y a presque dix ans, sans rebondir : ça aurait été normal, en vrai, qu’ils se fassent engueuler.

Un petit sourire apparut sur ses lèvres, alors qu’il lui disait que sa mère avait fait des conneries, avant de se faner un peu. Elle aurait tellement aimé qu’ils le lui racontent eux-même, maintenant qu’elle était grande. Qu’elle leur avoue, à mi-mots, avoir volé cette bière et l’avoir recrachée à la première gorgée. Se levant d’un coup, comme pour chasser la nostalgie, elle reregarda son parrain. « Bon on fait quoi ? On joue au billard ? Aux fléchettes ? On observe les photos collées sur les murs ? » Il y avait toujours un mur dédié aux gens célèbres venus dans les bars, non ? Même si ça pouvait être des méga inconnus, quand on était pas du coin. Elle s’ennuyait pas, mais ils avaient parlé de choses beaucoup trop sérieuses, et elle voulait pas plomber sa journée.
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 878
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Lun 22 Aoû 2022 - 0:03
La discussion s’enchaine. Comme toujours, elle a toujours mille et une questions et moi… bah j’ai toujours pas toutes les réponses. Je me demande si Polly sera comme ça. Du coup, ça voudrait dire que ça vient de moi. Ou si elle essaie juste pas de compenser des mois, des années même, à pas pouvoir dire tout ce qui lui passait par la tête. Si c’est ça, ça me fait un peu mal au cœur. Et je sais qu’Hannah aurait adoré la voir comme ça. Pleine de vie, de questions. Le regard curieux et pétillant. Même si l’ombre de Sara est toujours là, celle de ses parents aussi, Amy a réussi à surmonter ça. Et j’en suis heureux.

Elle pourra vraiment être heureuse maintenant. En espérant que ça se passe bien avec Jayden aussi. Je souffle, d’un ton léger, quand on continue de parler de ça. « Fais ce qui te vient naturellement. Et essaie de… pas trop te prendre la tête ? » Elle aura assez de sources d’inquiétude pour se rajouter celle-là. « Et j’avoue que je sais pas trop comment on peut être soi-même… là encore faut ptet y aller au feeling, ou quelque chose du genre. » J’ajoute, me faisant un peu plus doux. « T’as toujours le droit de te rater tu sais. Personne t’en voudra pour ça. » Tant qu’elle essaie et qu’elle sait quand elle a merdé. C’est toujours le plus compliqué. Reconnaitre ses torts. Mais là aussi, je crois qu’elle avance. Doucement mais surement.

J’ai un sourire plus rêveur quand elle parle d’Hazel. « Evidemment que c’est la plus gentille, tu crois quoi toi ? Mais c’est cool. Que ça se soit arrangé avec Eli. Et que vous soyez amis. » Qu’elle en ait. Qu’elle ait ce genre de soirées. Comme une jeune adulte tout ce qu’il y a de plus normal. Je la suis des yeux quand elle se relève avant de hocher la tête. « Une petite partie de billard, ça me plait ça. Mais avant… »

J’attrape mon sac à dos pour en sortir quelques paquets. Et je les dépose soigneusement devant Amy. Dans le premier, un pendentif. Je souffle, en le désignant. « J’ai offert presque le même à ta mère pour ses 21 ans. T’as dû le voir souvent autour de son cou. » Un sourire un peu triste, avant que je désigne le deuxième paquet, un peu plus gros. « J’ai mis du temps pour ça, j’espère que ça te plaira. » Et le dernier. Quelque chose de plus basique, mais pour qu’elle puisse noter ce qui lui passe par la tête. « Bon anniversaire Amy. » Et j’ai presque l’impression de voir les silhouettes d’Hannah, Luke et Sara derrière elle, qui la protègent malgré tout.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2592
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Mer 31 Aoû 2022 - 19:06
Elle grimaça avant de hocher doucement la tête. Faire ce qui lui vient. Ne pas se prendre la tête. Le premier pourrait aller mais le second… Elle n’avait pas pu se construire normalement, pas totalement, pas alors que l’apocalypse de morts-vivants avait frappé à leur porte, et elle avait du mal avec tout ce qu’elle ne connaissait pas et aurait dû découvrir dans un monde normal, où elle n’avait à se soucier que de ça. Dans un monde où ses erreurs n’auraient pas été fatales. Inspirant légèrement, elle le regarda un instant dans les yeux, plus touchée qu’elle ne le pensait par ses paroles auxquelles elle ne s’attendait pas. Est-ce qu’il le pensait vraiment ? Est-ce que ça voulait dire que, même si elle ne pourrait jamais revenir en arrière, il lui avait pardonné ses erreurs ? Elle l’avait vu s’apaiser, construire sa relation avec Hazel et… ils avaient réussi à communiquer autrement qu’en se criant dessus mais elle avait toujours eu cette arrière-pensée comme quoi il lui en voulait. Même si elle s’était faite plus discrète, plus rare, dernièrement. Peut-être que, maintenant, c’était réellement derrière eux, d’une certaine façon. Ça serait toujours un souvenir douloureux, mais plus quelque chose qu’ils brandissaient comme un bouclier entre eux, se repoussant. « Merci, parrain. »

Elle le regarda d’un air curieux alors qu’il parlait de faire quelque chose, avant la partie de billard. Elle ne s’attendait à rien, sinon à essayer de passer une soirée normale, comme celles qu’ils avaient dû passer eux. Dans la mesure du possible, parce que le bar aurait été rempli, elle supposait, il y aurait eu des chansons, des gens bruyants… Mais ce qui comptait, c’était qu’il ait fait ça pour elle. Et elle ne pensait pas du tout qu’il y avait autre chose. D’autres cadeaux. Elle le regarda avec surprise et excitation, alors qu’il lui tendait trois paquets, hésitant sur celui à ouvrir. Mais il les lui désigna les uns après les autres, l’incitant à les ouvrir dans cet ordre-là. Elle avait totalement oublié le pendentif de sa mère, ayant récupéré beaucoup de choses qui appartenaient à ses parents mais pas ça. Est-ce qu’elle l’avait toujours autour du coup ? Elle l’espérait. « Tu l’attaches ? » Elle ne le quitterait plus jamais. Ses yeux s’écarquillèrent, en voyant les bracelets, la surprise étant encore plus grande. « Waow… Ils sont magnifiques. Comment tu as fait ? » La gravure était superbe, et ils avaient l’air parfait. Ils avaient les outils pour, mais ça avait dû lui demander un temps fou. Elle prit un peu de temps avant d’arrêter de les observer sous toutes les coutures, en enfilant un à son poignet, laissant le second devant elle, pour déballer le dernier paquet. Le carnet était magnifique lui aussi. Elle l’ouvrit aussitôt, pour y glisser sa fausse carte d’identité. Elle y écrirait la date et une petite phrase, pour garder un souvenir écrit de la journée. « Je m’attendais pas à tout ça… » Forcément, elle avait oublié le jour présent. « T’es le meilleur. » Et ce n’était pas les propos d’une enfant qui idolâtrait son parrain, mais ceux d’une adulte reconnaissante de l’avoir dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Où est la vraie vie ? -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: