The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-37%
Le deal à ne pas rater :
PLAYMOBIL – 9266 – City Life – La Maison Moderne à 76,99€
76.99 € 121.96 €
Voir le deal

Où est la vraie vie ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2599
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Mer 25 Mai 2022 - 16:54
Elle hocha légèrement la tête, sans être sûre qu’il ait le regard posé sur elle. « Oui. Celui que tu as préféré. » Après tout, il n’avait pas forcément eu besoin d’aller loin pour découvrir un bel endroit. Le regardant brièvement, elle esquissa un petit sourire. « Même si j’ai pas fait tout ça, même si tout n’est pas toujours facile… Je vais bien, tu sais ? Ici, avec vous. » C’était une évidence pour elle maintenant, mais peut-être que c’était nécessaire à dire et répéter à son parrain. Elle pourrait aller mieux, mais elle allait bien quand même. « Tu me laisserais aller rendre visite à Keira et Eli ? Je peux déjà aller voir les gens à The Haven même si j’en connais peu, c’est sympa. » Elle se mordit la lèvre, avant de poursuivre. « Je voulais demander à Tariq d’aller chercher un scooter. Pour aller facilement à Olympia. Et peut-être justement voir mes amis… En étant très prudente ! » Elle ne pouvait pas le regarder, mais ses silences – ou non – lui indiqueraient sa réaction.

Tout comme les expressions d’Amy trahiraient la sienne. Julian ne pourrait pas manquer de voir la coloration de ses joues, alors qu’il rebondissait sur Jayden. « Je… C’est mon petit ami. Pour l’instant. » Elle avait parlé plus vite qu’elle ne le souhaitait, sans se rendre compte de la portée de ses mots. « P, pas parce que je veux plus de lui ! Mais peut-être que je suis pas assez pour lui !  » Ou peut-être pas. Elle n’en savait rien du tout, et ça la travaillait plus qu’elle ne voulait l’admettre. « Il t’a dit quoi ? » Si seulement son parrain voulait bien le lui dire. Même si elle parlait avec son copain, c’était pas facile de tout évoquer. Elle rougit de plus belle, alors que ses pensées se bousculaient dans sa tête. Elle ne pouvait pas demander à son parrain si elle était assez pour Jayden ni comment elle devrait se comporter. « Je tiens beaucoup à lui… » Elle ne lui avait pas vraiment dit, mais c’était vrai. Est-ce qu’elle l’aimait ? Comment on le savait ? Est-ce qu’on pouvait aimer quelqu’un si vite ?

Elle ne put s’empêcher de tourner la tête alors qu’elle le questionnait sur Hazel, ralentissant en même temps. Juste au cas où. « Ils ont jamais eu personne d’autre ? » Elle aurait eu l’âge de poser ces questions à ses parents eux-même, quand leur quotidien avait éclaté, mais leurs relations étaient trop difficiles pour ça… « Tu sais, je me souviens pas très bien, j’étais trop petite, mais je t’ai jamais vu aussi tranquille avec quelqu’un. En couple, je veux dire. T’étais heureux quand tu venais à la maison, mais pas vraiment avec elles, si ? Je suis heureuse que tu aies trouvé ça avec Hazel. » Très heureuse, même. « Je suis sûre que vous pourrez tout surmonter. Et vous allez avoir un merveilleux bébé. » Qui aurait une très grande famille.

Elle fit semblant de prendre un air choqué, alors qu’il lui confiait ne pas se sentir adulte. « Mais t’as au moins 90 ans, bien sûr que tu es adulte. » Un rire lui échappa bien assez vite, alors qu’il surenchérissait malgré lui. « Quelque part entre les mammouths et les dinosaures ? » Lui tirant la langue, elle s’approcha pour le prendre spontanément dans ses bras – ce qu’elle n’avait pas pu faire dans la voiture, et qui était devenu inhabituel pour elle envers lui. « T’es le plus des cools des vieux jeunes de mon entourage ! » Il le prendrait comme il le voudrait. « Ce serait trop cool ! On pourra pas ramener celui-là ? » A moins que… C’était un peu son QG, avec ses parents, a priori. Ou en tout cas un vestige de ses souvenirs. « Non, oublie, il est mieux là ! On en trouvera un autre ! Ou alors… Vous pourriez en fabriquer un ? Avec Matias ? » Pourquoi pas ? Même s’ils ne manquaient pas de travail, avec toutes les maisons.

La tête un brin vexée, elle croisa les bras, avant de tirer la langue. « Je suis forte, c’est pas ça qui va gagner ! » Elle était à deux doigts de lui demander de la resservir, par provocation. « Heureusement qu’on a pas d’appareils avec nous ! Je suis sûre que vous auriez tous ri ! » Et peut-être même qu’elle aussi. Parce qu’au final, elle devait avoir fait une tête marrante. « T’as fait la même, la première fois que tu as bu de l’alcool ? » Il comprendrait peut-être pas. « Tête, je veux dire. » Elle grimaça, alors qu’elle parlait de bière. « Oh… Mais on les aidait bien, non ? » En réalité, si elle y pensait davantage, elle réaliserait que c’était surtout un moyen de les occuper, Sara et elle, au début. Même si elle avait vraiment pu apporter son aide une fois un peu plus grande. Grimaçant, elle hocha la tête, l’air gêné. « Vous aviez laissé une canette, avec papa et maman… » Elle l’avait piquée, et l’avait amenée chez son unique ami de l’époque. Elle en avait eu un peu honte, et en avait même rêvé, peu après.
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 881
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Lun 6 Juin 2022 - 19:32
J’ai une seconde de réflexion, avant de lâcher, songeur. « Le Grand Canyon. Tu ne dois pas t’en souvenir, tu étais trop petite. Mais on y était allé un été, avec tes parents. » Une véritable expédition en voiture, alors qu’Hannah était enceinte de Sara. Et j’ai un temps d’arrêt quand elle reprend, non sans prendre une inspiration avant de hocher la tête. « …vraiment ? Je sais que c’est parfois difficile pour toi Amy et … qu’on pourra jamais faire tout ce qu’on faisait avant. Mais peut-être, dans quelques années, on pourrait voyager un peu. » On sait jamais. Avec des… brrr… des chevaux par exemple. Je lève un sourcil au reste. « Depuis quand t’as besoin de ma permission ? » Il y a quelques mois, elle m’aurait balancé que, n’étant pas son père, j’avais pas mon mot à dire. Du coup ouais, je suis un peu étonné.

Et j’ai un sourire amusé quand je la vois bafouiller un peu. J’essaie de pas me moquer d’elle, ça risquerait de la vexer, mais je trouve ça vraiment mignon. « Ton petit ami donc. » Au moins, c’est clair. « Et pourquoi tu serais pas assez… assez quoi au juste ? » J’ai un temps, avant de hausser une épaule. « Qu’il tenait beaucoup à toi. Et qu’il espérait que je donnerais mon assentiment à votre relation. Quelque chose du genre. » Je préfère éviter de lui parler du reste, je connais Amy, je sais qu’elle va mal le prendre. « C’est une bonne chose non ? Que tu tiennes à lui alors. » Surtout s’ils sont ensemble. Et j’essaie une fois de plus d’ôter de ma tête qu’elle s’est rapprochée de Jayden juste parce que c’est le seul mec de son âge disponible. Après tout, elle en a croisé d’autres entre temps. Et s’il ne lui plaisait pas vraiment, elle ne serait pas allée jusqu’à se mettre en couple. Je crois. J’espère. Enfin, je me dis que j’aurais le temps de voir venir et de leur en parler à l’un ou à l’autre si je vois que c’est un truc du genre.

J’avoue que, pour le coup, je sais pas trop quoi répondre à Amy quand elle me demande pour ses parents. Et, après quelques secondes de réflexion je souffle, à mi-voix. « Personne d’important en tout cas. » Là, c’est une bonne réponse non ? Mon sourire se fait plus hésitant quand elle continue, peut-être même timide. « Je me suis jamais senti aussi bien avec qui que ce soit. Elle m’apaise oui. Et… je me sens à ma place avec elle. » Je me frotte la nuque, songeur. J’ai toujours fui mes responsabilités mais là, avec Hazel, c’est une évidence. Et ça fait un bien fou. « J’ai un peu peur de pas être un bon père pour le bébé. Mais je compte sur vous pour m’aider. » Histoire de pas tout foirer comme avec elle. Cette pensée me serre le cœur et j’avoue que, pendant une seconde, j’ai envie de tout lui dire. Et de m’excuser. Mais je sais que si ça pourrait me faire du bien, ce serait pas le cas pour elle. Alors, j’enterre ça bien profondément.

Avant de tousser un rire. « Calme-toi jeune fille. » Avant de lui asséner une pichenette sur le front. Et je me contente de relever le nez, faussement vexé, avant de fixer le billard. « Mmmmh… on doit pouvoir en trouver un ailleurs. Ou en fabriquer un oui. Même si le retaper serait plus simple. » Mais oui, celui-là doit rester ici. La question se pose pas vraiment. « Ta tête méritait le détour, toi aussi t’aurais ri à ma place. Et je t’avoue que je me rappelle pas vraiment de la tête que j’ai pu faire. C’était il y a 1000 ans au moins, oublie pas. » Un clin d’œil alors que je lui fais un signe pour qu’elle se rapproche du billard. « C’était quand même beaucoup de boulot tu sais, de tenir la ferme. » Trop même parfois, même s’ils s’étaient jamais plaints. « Ah, on a fait ça ? » Je lève un sourcil quand elle parle de la canette, attendant de voir la suite de l’histoire, non sans un sourire en coin.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2599
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Mar 21 Juin 2022 - 14:54
Elle tourna malgré elle légèrement la tête vers Julian, la voiture déviant un peu alors que ses mains suivaient son regard. « … désolée. » Elle grimaça malgré elle. Il manquerait plus qu’elle les envoie dans le fossé. « Il paraît que c’est quelque chose d’incontournable à voir ! » Même si elle savait que découvrir d’autres lieux, plus loin, était impossible maintenant. Même si son parrain avait plus d’espoir qu’elle à ce sujet. « Ce serait vraiment bien. » Peut-être qu’un jour, les morts-vivants seraient moins nombreux et qu’ils le pourraient, oui. « Tu emmènerais Hazel où, si c’était possible ? » Parce que c’était une certitude pour elle, il ne voyagera pas sans. Si elle regardait droit devant elle, elle était tentée de s’arrêter pour pouvoir regarder son parrain, et vraiment parler. « Je… Je sais que tu serais très inquiet, si je partais. Et moi, je serai très inquiète, aussi, si c’était l’inverse. Alors… C’est mieux non ? D’en parler avec toi, de voir, de m’organiser ? » Et avec les autres, mais d’abord lui. Parce qu’elle ne pourrait plus jamais lui refaire la même chose qu’avant. Jamais.

Et leur relation moins tendue était une bonne chose, qu’elle ne voulait pas mettre à mal. Pas encore, pas à nouveau. Pas alors que, malgré toute sa gêne, elle se sentait capable de lui parler de sa relation avec Jayden. « Je sais pas. Je sais rien. Il mérite plus. » Qu’une gamine caractérielle, paumée, qui est ignorante de beaucoup de choses et n’a presque rien vécu. Et pourtant, ses yeux s’illuminèrent malgré elle, alors qu’il lui parlait de sa discussion avec Jayden. C’était vrai ? C’était si important pour lui, qu’il ait eu besoin de dire tout ça à son parrain ? Peut-être qu’elle était complètement à côté de la plaque, au final. « C’est… ça me rassure. » Oui, plus qu’il ne pouvait l’imaginer. « Dis… Tu l’aimes beaucoup, non ? Jayden. Je, je voudrais pas causer de problèmes entre vous. Je te promets que si ça se passe bien, je… enfin, je m’énerverai pas si tu passes du temps avec lui. Et j’essaierai de faire en sorte que tout aille bien. » C’était ce que lui et Hazel avaient dit aussi, quand ils lui avaient avoué la vérité. Et c’était important, non ? Elle ne voulait pas que leur sanctuaire explose à cause de ça, et à cause d’elle.

Elle grimaça alors que le silence s'installait. Elle ne voulait pas mettre son parrain mal à l'aise. « T’es p… » S’interrompant net, elle fronça les sourcils. Donc il y avait eu d’autres personnes… Mais c’était normal, dans le monde normal, après tout. Est-ce que tous les autres avaient aussi eu beaucoup de copains et copines ? Comment ils pouvaient savoir qu’ils avaient trouvé la bonne personne ? « Il y a une formule magique pour être sûr qu’on est avec la bonne personne ? Parce que moi, j’ai l’impression que vous êtes faits pour être ensemble pour toujours. » Et même si elle ne pensait pas à un futur si éloigné, ça aurait été drôlement pratique de savoir ça. « Je suis sûre que tu vas tout faire pour le bébé. Même si des fois, ça sera pas parfait. Et si ça se passe mal, il te pardonnera, et t’aimera très fort. » Sa voix tremblait un peu, alors qu’elle disait ça. Parce que… parce que même si elle n’était pas sa fille, elle lui en avait longtemps voulu ces dernières années, et ce qu’elle se disait se rapportait aussi à eux.

Elle haussa les épaules, riant malgré elle. Oui, elle essayait peut-être de faire un peu la fière – alors qu’elle avait encore la gorge qui la brûlait. « On demandera aux autres si ça les intéresse ! Ça se trouve, ils aiment pas le billard. » Et peut-être qu’elle, elle n’aimerait pas ça. Mais ça lui plairait, de faire quelque chose qui la rattacherait à ses parents. Elle ne réalisait pas vraiment qu’elle avait la même vie qu’eux, à son âge, si on omettait les rôdeurs. « C’est vrai… » Elle se rendait d’autant plus compte du travail que demandait une ferme qu’ils n’avaient que leurs deux bras pour s’occuper de tout, et pas beaucoup de machines ni rien.

Détournant légèrement le regard, ses joues se colorèrent un peu. « C’est peut-être pas vrai… Vous en aviez pris pour vous et j’ai dit que je prenais du soda, et… j’ai bien pris une canette. » Ils allaient en prendre d’autres et pas remarquer qu’il en manquait, après tout, si ? « … tu vas pas me gronder pour ça ? » C’était trop tard, maintenant ! Et il avait dû faire pareil un jour non ?
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 881
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Mer 22 Juin 2022 - 16:45
J’ai un bref silence, mon regard se perdant un instant dans le vide. « C’était quelque chose ouais. Je me demande à quoi ça doit ressembler maintenant. » Avec la nature qui a repris ses droits un peu partout, je me dis qu’en vrai, aujourd’hui, doit y avoir un paquet d’endroits magnifiques à voir. Et je serais même curieux de voir ce que sont devenues certaines grandes villes. Si ce sont des ruines ou s’il y a eu quelque chose de nouveau. « Mmmh je me suis jamais posé la question. Au bord de l’océan je pense. Pas celui qu’on connait. Mais dans le sud. Là où il ferait vraiment chaud. » J’ai quand même une grimace au reste alors que, forcément, ça nous replonge tous les deux dans des évènements pas si vieux que ça. « Ouais. C’est mieux d’en parler avant. » Un silence, un peu trop long. Et je finis par toussoter. « Faudra que tu fasses gaffe avec le scooter. Je veux que quelqu’un le vérifie avant que tu partes sur les routes. Et tu sais que l’essence, tu vas devoir la payer de ta poche, on peut pas se permettre de laisser les gens vadrouiller juste pour aller voir leurs amis. » Là, voilà, adulte responsable, tout ça.

J’ai quand même un froncement de sourcils quand elle parle de Jay. « Plus ? Comment ça ? » Je suis pas sûr de vouloir entendre la réponse, mais c’est trop tard, la balle est lancée. Et forcément, ses paroles font un peu écho à ce que je lui ai dit à propos d’Hazel et moi il y a quelques mois. Alors ça me fait sourire. « C’est un peu comme le petit frère que j’aurais adoré avoir oui. Et j’aimerais bien ne pas perdre ce lien en effet. » J’ai une hésitation avant de reprendre. « Tu sais, ça se passe pas toujours comme on le voudrait. Reste toi-même et sois honnête avec lui. C’est le plus important. » Je suis pas le mieux placer pour parler relation solide et stable, même si ma situation avec Hazel est bien différente de ce que j’ai pu vivre jusque-là.

D’ailleurs, elle enchaine là-dessus. « Je quoi ? » Et je souffle, songeur. « J’en sais rien. Quand j’ai rencontré Haz’, dès la première seconde, y a eu un truc avec elle. Quelque chose qui m’attirait vers elle, sans même que je m’en rende compte. C’était encore jamais arrivé. Je me sens entier quand elle est là. Alors ouais, c’est peut-être ça quand c’est la bonne personne. » Difficile de pas entendre sa voix qui tremble au reste et j’ai une œillade dans sa direction. « Tu sais Amy… je l’aimerais pas plus fort que je peux t’aimer toi. » Ou que j’ai aimé Sara. Je pourrais jamais lui dire autrement, lui dire plus d’autant que, dans le fond, c’est pas important. Je me suis jamais senti de droit parental sur elle, sauf ces dernières années. Et pas parce que c’est ma fille biologique, mais parce que j’ai veillé sur elle comme l’aurait fait son père. Oh peut-être – sûrement – bien plus maladroitement. Mais j’ai essayé en tout cas.

Si l’ambiance est un peu bizarre, j’ajoute quand même, faussement sérieux. « Tout le monde aime le billard jeune fille. Question de principes. Du coup, ça ferait un chouette projet. » Et moi, ça me rappellera toutes ces soirées avec ses parents. Et je pars d’un grand rire à sa tête, surtout quand elle me demande si je vais la gronder. « Franchement, juste pour voir ta réaction j’aurais envie de dire que si. Mais je me demande surtout comment t’as pu le faire sous notre nez sans qu’on s’en rende compte de rien. Et t’as tout bu ? » Je la fixe, le regard pétillant, attendant l’histoire en entier maintenant.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2599
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Jeu 30 Juin 2022 - 9:19
« Ça doit être encore plus beau, non ? » Peut-être qu’il y avait des animaux sauvages, des plantes qui poussaient sans être piétinés par les gens qui voulaient découvrir à quoi les lieux ressemblaient… C’était un des parcs nationaux du pays, avec beaucoup de fréquentation, mais maintenant… « Tu sais quel type d’animaux on y verrait, si c’était le cas ? » Elle n’en avait, pour sa part, aucune idée. « C’est un peu le désert, là-bas, non ? Il doit y avoir plein de serpents, et des anlito… antoli… des trucs qui courent vite avec des grandes cornes. Comme dans le roi lion. » Est-ce qu’il y avait aussi des phacochères, et des Timon ? Ça serait super cool. « Au Mexique ? Ou encore plus bas ? » Ou moins bas, peut-être. Elle n’était pas très calée en géographie après tout. « Je partirai pas toute seule… » Même si elle était partie avec Sara, la dernière fois, ce ne serait pas pareil là. « Et puis, je vous dirai où je vais exactement. Et où me retrouver, et on pourra s’écrire, et je partirai pas longtemps, si je le fais. » Parce que comme la dernière fois, ils lui manqueraient, même si elle ne l’avait pas admis, bien trop concentrée sur le fait qu’elle avait l’impression d’être étouffée par son parrain. « C’est promis ! Je travaillerais dur ici, et je ferai ma part, pour l’avoir. » Elle se préparerait bien, de toute façon, ça ne serait pas pour tout de suite. « Je demanderai aux Cinder’s Vale de vérifier que tout va bien. »

Elle grimaça malgré tout, quand il rebondit au vol sur sa question. Elle avait dit ça spontanément, n’y avait pas vraiment réfléchi, et n’était pas sûre de vouloir que son parrain réalise à quel point elle se dénigrait, par rapport à Jayden. Mais elle en avait trop dit. « Eh ben… Quelqu’un de plus intelligent, qui le comprenne mieux, qui connaisse plus de choses… Quelqu’un avec qui il aurait plus de points communs. Quelqu’un de plus âgé, peut-être. » Tout ce qu’elle n’était pas, quoi. « C’est vrai ? Et ça… enfin, ça te fait pas bizarre, que lui et moi… Enfin, qu’on soit ensemble, quoi ? C’est… c’est ok ? » En même temps, qu’est-ce qu’elle ferait, s’il disait non ? Lui, il n’avait pas quitté ses copines parce qu’elle les aimait pas. Même si elle avait parfois, souvent, fait des caprices pour avoir son attention. Baissant la tête et se la frottant d’un air gêné, elle murmura. « Je suis désolée de pas avoir été très sympa avec toi concernant tes femmes… J’avais pas le droit de te dire que je les aimais pas. » Même si, surtout dans ce cas peut-être, c’était la jalousie qui parlait. « C’est difficile, quand je sais pas comment être moi-même… » Parce qu’elle avait jamais été la petite copine de quelqu’un. Et elle avait juste dû grandir, dans un monde où tous ses repères étaient bouleversés, et dans lequel elle était elle-même chamboulée. Elle n’avait aucune idée de celle qu’elle était. Déglutissant, elle garda pour elle qu’elle espérait que tout se passerait bien : elle était évidemment inquiète, mais Julian n’aurait rien pu dire de plus que ce qu’il avait déjà dit.

« T’étais pas obligé de répondre… Je voulais pas te forcer à repenser à tout ça, si tu n’en avais pas envie, c’est tout. » Même si elle avait besoin de réponse, de savoir comment ça se passait les relations, c’était le passé, et sa vie privée. Et c’était peut-être dur. « C’est vrai ? T’as su qu’il allait se passer quelque chose tout de suite ? C’était… un peu comme une vision ? » Elle grimaça à nouveau, en le regardant. « Je… C’était comme ça pour papa et maman aussi ? Je, j’espère que c’est pas obligatoire, parce que je me souviens pas de m’être dit ça pour Jay. Et j’ai jamais embrassé qu’un seul garçon à part lui. » Euh… Oups ? Elle n’était pas sûre de vouloir dire ça. Mais elle oublia bien vite sa confession malgré elle, alors qu’il surenchérissait sur ce qu’elle venait de lui dire sur le bébé qu’il allait avoir, rougissant malgré elle. « C’est vrai ? C’est vraiment vrai ? » Elle avait toujours été possessive au premier abord, et jalouse. Même de Sara, à sa naissance, bien que ça soit passé très vite. Mais depuis quelques années, elle avait surtout peur de perdre tous les gens auxquels elle tenait. Parce qu’elle était en froid avec ses parents, un peu, quand ils étaient morts. Parce qu’elle n’était pas l’enfant idéale. S’approchant de lui, délaissant le comptoir et le verre vide, elle le prit spontanément dans ses bras, comme elle ne l’avait pas fait depuis longtemps, restant là un instant. « Je t’aime parrain. » Et elle regrettait d’avoir été si dure avec lui, tout ce temps.

Elle chassa toutefois d’un geste rapide les larmes qui perlaient à ses yeux, se concentrant sur le billard, et sur le reste. Et sa confession tardive qu’elle aurait peut-être dû éviter. « On pourra nommer le billard ? L’appeler Hannah ? » Ça se faisait peut-être pas, de nommer un billard, mais… ça serait une belle façon de se rappeler de sa mère, non ? Si elle fronça les sourcils en premier lieu, elle se laissa aller à rire aussi après, un peu moins franchement quand même. « Il y a prescription ! Vous étiez déjà dans le salon, Sara était chez une amie, et vous avez pas fait attention. En plus, les canettes étaient de la même couleur que celles de coca light ! » Et ils se méfiaient sûrement pas du tout. Elle n’était pourtant pas discrète, pas peu fière de ce qu’elle avait fait. Même si elle l’avait amené chez Jude. « Pas toute seule ! Avec Jude ! » Elle ne put s’empêcher de sourire plus franchement. « En vrai, c’était hyper mauvais, et je sais plus si c’est lui ou moi qui l’avons fait tomber ‘sans faire exprès’ pour pas avoir à la boire. Et on l’a jetée dans la poubelle d’un de ses voisins. » A ce qu’elle savait, personne n’avait jamais rien dit aux parents de son ami. « T’as jamais bu avant d’en avoir le droit ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 881
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Mar 19 Juil 2022 - 10:13
J’ai un haussement d’épaules à sa question. « Difficile à dire. La nature a repris ses droits, c’est sûr. Et ça doit être beau. Mais ça l’était déjà avant. » Et j’aurais préféré que ça reste tel quel, sans qu’on ait à se soucier de savoir si on va se faire bouffer en cours de route ou pas. « Des antilopes. » Soufflé d’un ton un peu distrait, alors que j’essaie de réfléchir à ce qu’elle demande. « Franchement ? Aucune idée. Mais y aura clairement pas les mêmes animaux qu’en Afrique. J’aurais probablement dit des coatis si on trace jusqu’au Mexique. Des chiens de prairie. Des ocelots ptet même aussi. » Des animaux que j’ai surtout vu au zoo quoi. Au final, je me dis que, surtout, j’ai pas ce besoin de bouger, contrairement à elle. Parce que j’ai potentiellement le double de son âge et que je sais déjà ce que ça fait. Que je suis plus occupé à construire quelque chose ici. Pour elle. Pour Hazel.

Pour autant, l’idée qu’elle puisse de nouveau partir, même si les circonstances sont totalement différentes, me plait pas des masses. « On pourra s’écrire ? Et tu veux envoyer les lettres comment Amy ? » Autant je veux bien faire des efforts et prendre sur moi, autant là, c’est pas vraiment cohérent. Mais je préfère pas en dire plus sur le reste. Je suis heureux qu’elle ait pu se sortir de là et avancer, mais je sais que moi, j’aurais toujours à vivre avec le poids de ce qui s’est passé. Et de mon échec à les protéger toutes les deux. Forcément, ça m’angoisse pour Hazel et pour le bébé, mais j’essaie de garder ça pour moi. Comme le reste.

Je lui lance un regard curieux quand elle se confie un peu plus sur Jayden. Et je laisse filer un silence. « T’es jeune Amy. T’as le temps d’apprendre des trucs, d’en comprendre aussi. Faut pas que tu te bloques là-dessus. » Et j’ai un bref sourire quand elle continue. « Non. Enfin, ça me fait bizarre de te voir avec quelqu’un, c’est sûr. Mais si t’es heureuse, c’est le plus important pour moi. Alors ouais, c’est ok. » Un soupir avant que je reprenne. « En effet, t’avais pas le droit. T’es assez grande pour piger maintenant qu’on doit faire ses propres choix. Même si ça conduit droit dans le mur. J’ai mis du temps à trouver la femme avec qui j’ai envie d’être pour le reste de ma vie, mais si j’avais pas croisé les autres, si j’avais pas vécu tout ça, ptet que j’aurais pas su saisir ma chance avec Hazel. » Même si je sais que ça sera pas simple tous les jours, loin de là. « Comment ça tu sais pas comment être toi-même ? » Là, forcément, ça m’intrigue un peu plus.

« Je sais que je suis pas obligé de répondre. Et je le ferais pas si j’ai pas envie, t’en fais pas. » Une longue inspiration avant de reprendre. « Nan pas comme une vision. Parait que ça s’appelle un coup de foudre. » J’ai un rire, repensant au moment où j’ai croisé le regard d’Hazel il y a quelques mois de ça. « C’était plutôt comme une évidence. Mais c’est pas toujours le cas, t’en fais pas. Si t’es bien avec Jay, c’est ce qui compte. » Et quand elle me dit qu’elle a embrassé qu’un seul mec à part Jayden, je me dis que là, définitivement, va falloir que je lui envoie Hazel. Moi je suis clairement pas prêt pour ce genre de discussion. D’ici là, je préfère orienter le sujet sur un truc que je maitrise un peu plus. « C’est vrai ouais. » Soufflé d’une voix plus douce alors que je lui rends son étreinte, non sans un soupir quand elle me dit qu’elle m’aime. Ca fait du bien à entendre, surtout après toutes ces années et tout ce par quoi on est passés. « Moi aussi Amy. » Ca effacera rien, je sais bien, mais ça permet d’avancer tant bien que mal.

J’ai une grimace quand elle propose d’appeler le billard Hannah. « Euh, j’aime autant pas en fait. » Pas trop envie de lui expliquer pourquoi, mais entre les trous, les queues et j’en passe, ça me parait pas franchement approprié. « Pas de nom, c’est bien aussi. » Et je roule des yeux au reste. « Bin voyons. » Le reste de l’histoire m’arrache un rire avant que je lâche, d’un ton malicieux. « A ton avis ? » Evidemment que j’ai bu avant l’âge et avec sa mère en plus. Je sais, c’était pas très malin.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2599
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   Jeu 21 Juil 2022 - 21:35
Elle entendait ce qu’il disait, mais n’ayant jamais connu tous ces lieux avant tout ça… Elle se demandait plus ce à quoi ils ressemblaient maintenant que ceux qu’ils étaient avant. Même s’ils auraient aussi leur lot de danger… « Peut-être qu’ils sont aussi beaux, mais différemment. Peut-être qu’on pourra le savoir, un jour. » Enfin, elle s’imaginait pas y aller seule – pas aussi loin, pas sans être sûre de les revoir. Mais elle était bien consciente que ça n’arrivait probablement jamais : ce n’était que des paroles en l’air, un faux rêve un peu fou. Après tout, on ne pouvait au moins pas leur enlever ça. « Peut-être qu’il y aurait des espèces que l’on ne connaît pas, qu’on a jamais vues. Je veux dire, c’est possible, non ? Qu’ils se soient… regroupés ? » Ce n’était pas le mot, mais il comprendrait sûrement qu’elle sous-entendait qu’ils pouvaient être croisés, après s’être accouplées entre différentes espèces. Elle n’avait pas vraiment idée du fait que ce ne soit pas possible.

Elle grimaça, alors que son parrain la reprenait. Évidemment, ça ne serait pas aussi simple que ça, mais elle était sûre que c’était faisable. « En dressant un pigeon ! » Elle laissa échapper un petit rire, pas très convaincu, avant de poursuivre. « Un peu plus sérieusement, en leur passant si certains d’entre eux vont par ici. Ou s’ils vont à Olympia. Je sais que ça ne serait pas évident à faire mais… Enfin, ça doit être possible. » Elle hésita avant d’ajouter. « De toute façon, je m’éloignerai pas longtemps. Je, je suis bien ici, j’aurai toujours envie d’y revenir. » Peut-être qu’il n’en doutait pas, mais c’était important qu’elle le dise. « C’est juste que… J’ai jamais vraiment eu d’amis, je sais pas ce que ça fait, d’être avec eux. » Et… « On a des liens avec eux, ça pourrait les rafermir. » Même si ça n’était pas forcément son fort, de négocier. Mais amener quelques ressources qu’ils troquaient, des choses comme ça, ça ne faisait jamais de mal, si ?

Elle grimaça malgré elle. « Je sais mais… Enfin, Jay est pas comme ça, il s’impatiente pas, elle était pas certaine de vouloir dire ça, mais c’était important, mais il pourrait juste en vouloir plus. » Mais elle se faisait sûrement des idées. « Je le suis. Plus que je ne pensais pouvoir l’être un jour… » Elle avait été tellement mal, toutes ces années, même avant que tout ne déraille, que c’était totalement inattendu pour elle. Elle peinait même à y croire, en le disant, comme ça. « J’étais idiote. Je suis désolée, je comprends, maintenant. » Est-ce que Jayden serait un choix qui s’avérerait être une erreur ? Elle n’en avait pas du tout l’impression mais comment aurait-elle pu l’affirmer ? Elle ne l’espérait en tout cas pas, et croisa fermement les doigts pour conjurer le potentiel mauvais sort. La surprise prit place sur son visage, alors qu’il continuait. « … dans ce cas, on devrait toutes les remercier. Parce que c’est vraiment quelqu’un de très bien. » Et lui aussi, l’était. Ils s’étaient bien trouvés, aux yeux d’Amy en tout cas. Elle déglutit, détournant le regard et grimaçant malgré elle. « Je, je sais pas ce que je dois faire ou pas faire, ce que j’ai le droit de faire devant vous… Ce que je devrais pas faire. Et même comment être avec lui. Qui être. On était… amis, je crois ? Mais maintenant on est plus amis… Je, je sais juste pas. » Est-ce qu’elle devenait quelqu’un d’autre ? Et si oui, est-ce que c’était vraiment grave ? « T’as pas l’air tout à fait pareil, toi, quand tu es avec Hazel. Comment tu sais que tu es bien toi ? » Ça venait sûrement avec le fait d’apprendre et de comprendre mais c’était trop compliqué pour le moment.

Elle dévorait ses paroles, en revanche, alors qu’il lui parlait de sentir quelque chose de différent, concernant Hazel. Que quelque chose de plus les liait. Et elle rougit d’autant plus. « Oui je suis bien ! Et je l’ai toujours trouvé mignon. Et quand j’ai embrassé… euh, peu importe, c’était pas du tout pareil ! » Elle avait pas trouvé ça désagréable, plutôt l’inverse même, mais elle n’avait pas du tout ressenti la même chose. C’était plus intense, plus… profond, avec Jayden. Il réussit quand même à la contraindre au silence, ce qui était assez rare, alors qu’il parlait de son bébé à venir, et d’eux. Et qu’elle lui disait, simplement, sans arrière-pensée, sans dispute, qu’elle l’aimait. Elle n’était pas sûre, il y a peu, qu’il lui aurait affirmé aussi doucement et sereinement que lui aussi, et ça lui arracha un petit sourire. Un sourire un peu triste, mais présent quand même.

Hochant la tête, elle le regarda un bref instant avec surprise, avant de hausser les épaules. « D’accord, pas de nom. » Peut-être que ça ne se faisait juste pas. « C’est parce qu’on était déjà trop sages à l’époque, pour vraiment boire ça et faire des bêtises. » Pas du tout, plutôt trop jeunes pour vraiment le faire et boire un alcool plus fort, oui. « Évidemment que oui, ça se voit comme ton nez au milieu de ta figure ! » Elle utilisait une expression que son père disait tout le temps, alors qu’elle ne la comprenait pas vraiment. « Tu l’as jamais fait à l’école ? Les filles au collège parlaient d’en mettre au bal de promo… » Bon, elle avait entendu une fois une conversation comme ça, pour le peu qu’elle y était allée.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Où est la vraie vie ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Où est la vraie vie ? -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: