The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

The day
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2259
Sujet: Re: The day   Ven 25 Fév 2022 - 18:00
« J’ai hâte de voir ça ! » Après tout, voir la brunette essayer de trouver l’équilibre sur elles et dominer tout le monde de plusieurs mètres serait assez drôle. Même si elle écoperait sûrement de beaucoup de bleus et devrait tomber plusieurs fois, avant d’y arriver. Enfin, ce n’est pas comme si c’était sérieux, dans tous les cas. « Bien sûr que oui. Tu pourras même m’accuser de t’avoir laissée tomber et affirmer à tout le monde que je devrais être à ton service ! » Après tout, si elle voulait qu’il soit son commis, il fallait au moins ça. « Et je rétorquerai que, si tout le monde mange mal, ce sera à moitié ta faute, comme ça ! » Il lui adressa un petit sourire : personne de sain d’esprit ne voudrait le laisser cuisiner pour tout leur camp. Il ne put s’empêcher de rire alors qu’elle le réalisait elle-même. « Promis, je ferai de mon mieux, et je recommencerai même jusqu’à ce que ce soit mangeable ! » Bon, le lendemain peut-être, histoire de ne pas trop gaspiller.


« Enfin au moins, ça me donne une motivation supplémentaire pour vérifier que tu es bien assurée et que tu ne crains rien ! » Même si on était jamais à l’abri d’un accident. Mais il n’aurait de toute façon jamais fait l’impasse à ce sujet. C’était le b-a-ba de l’escalade, qu’on apprenait avant toute chose. « Mais je ne suis pas contre être ton commis, au moins pour apprendre les bases. » Il espérait ne pas devoir quitter Fort Nisqually, mais si ça devait être le cas, peut-être serait-il un peu mieux paré à l’avenir. « Comment tu faisais, dehors ? Avant d’être ici ? » Peut-être s’y connaissait-elle en herbes que l’on pouvait cuisiner sans risque, et en choses à cueillir qui ne risquaient pas de l’empoisonner.

« Berceau des artistes, aussi, il paraît. J’aurai adoré en rencontrer. » Peut-être en avait-il une version idéalisée, mais il connaissait bien peu de choses dessus. A peine plus que le nom de la ville. « Quel était l’endroit que tu as préféré ? » Parce qu’il devait bien y en avoir un, même si à l’entendre en parler, son séjour là-bas avait dû être magique. « Je ne savais même pas qu’elles étaient jumelles. » Il ne put s’empêcher de rire alors qu’elle précisait sa pensée sur les Italiens. « J’en conclus que tu as eu ton petit charme chez eux ! » Une taquinerie, rien de plus, dont il espérait qu’elle ne prendrait pas ombrage. « Mais du coup, les pâtes que tu dois cuisiner toi doivent être divines. »

Il hocha la tête, alors qu’elle le rappelait à l’ordre. C’était à se demander qui devait donner cour, aujourd’hui. Mais ce qu’elle lui racontait était passionnant, et le faisait presque regretter de ne plus être sur les routes. Sauf qu’elles n’étaient plus aussi sûres qu’avant, et qu’ils n’avançaient plus en clan. « Tu seras d’abord accrochée à moi, qui resterai en bas. Il faut d’abord vérifier que le nœud est bien fait, ne risque pas de se détacher, et qu’il y a un nœud de blocage au bout. Je n’ai pas besoin de te détailler ce qu’il en sera, s’il manque ou s’il n’est pas fait correctement. Généralement, tu le vérifies, et la personne qui t’assure aussi. Juste au cas où. Je vais te montrer comment le faire. Il faudra que tu choisisses un baudrier à ta taille, pas trop serré pour ne pas couper la circulation, et des chaussons d’escalade. » Ils en avaient pris de différents types et tailles, avec Raina et Cassidy. Désignant rapidement du doigt les caisses les contenant, il vérifia avoir son attention avant de faire le nœud, rapidement puis plus lentement. « A toi maintenant. Je vais te dire quoi faire au fur et à mesure. » Parce qu’elle n’assimilerait pas en ne le faisant pas elle-même. Mais elle était attentive et plutôt habile de ses mains. Son métier ne devait pas être étranger à ça. Une fois assurée, Rafaël vérifia le tout après elle. « Pas mal. N’oublie pas, aussi, de vérifier que le mousqueton est bien fermé.  »  Vérifiant une dernière fois, il lui sourit. « Ok, tu es parée. Normalement, on aurait fait quelques échauffements, mais tu vas surtout te laisser tomber. Si tu sembles vite en confiance et prête à monter, on les fera. Accroche toi là-haut, » il lui montra un point où le faire, et quand tu le sentiras, dis moi que tu veux descendre. Je contrôlerai la vitesse, et tu arriveras ici sans encombre. » Il laisserait aller la corde petit à petit, en évitant les à-coups et les chocs. Pour le préparer.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2086
Sujet: Re: The day   Lun 28 Fév 2022 - 18:16
J'ai un rire devant sa répartie, sincèrement amusée par ses réponses. Certes, ça n'est pas vraiment la solution idéale pour tout le monde, mais je suis quand même persuadée que j'arriverais à apprendre à Rafaël comment bien cuisiner. Du reste, comment l'expliquer ? J'ai un temps de réflexion avant de soupirer : A dire vrai, j'ai passé que très peu de temps, vraiment seule, donc ça ne change pas grand-chose pour moi. Trouver de quoi manger dans la nature, poser quelques collets, ça n'est pas très difficile, que j'ajoute en haussant les épaules. Et oui, il faut l'admettre : sur ces six ans, j'ai quasiment à chaque fois été au sein d'une communauté. Plus petite que Nisqually auparavant mais... voilà. J'ai appris à reconnaitre aussi ce qui était comestible du reste, et tu apprendras qu'on peut manger aussi des choses qu'on n'imagine pas, même si ça n'est pas forcément un premier choix, que j'ajoute.

Je songe aux racines, à certaines plantes qui ne donnent pas envie du tout quand on les regarde. J'imagine que ça ne devait pas être le cinq étoiles non plus pour toi dehors ? J'esquisse un sourire désolé. Surtout si tu as passé du temps seul, j'ai un soupir, l'avantage de savoir cuisiner, c'est qu'on peut faire face à des situations plus complexes. Aujourd'hui, nous pouvons survivre dans le confort, sans souffrir de la faim. Il y a des périodes plus difficiles rien d'insurmontable. Quand il s'agit d'être à l'extérieur, la donne est très différente quand il faut manger. Mais je fais l'impasse là-dessus et ai un rire : En vérité, les Italiens trouvent du charme chez tout le monde, c'est sans doute leur force, et au sujet de mes pâtes : Tu n'avais pas encore remarqué ? Il est vraiment temps que tu viennes faire un stage avec moi alors, déjà pour ta propre survie !

Je hoche la tête alors qu'il m'explique finalement la suite, m'exécute ensuite. Trouver un baudrier convenable, des mousquetons, observer ses gestes, recommencer par-moi même, j'imagine que c'est encore la partie facile. Quand j'ai l'autorisation de grimper, je saisis l'opportunité et m'applique pour faire les choses bien. C'est Rafaël qui me donne le top départ pour pouvoir redescendre en confiance. Je souffle un temps pour me préparer psychologiquement, et lui fais signe quand je me sens prête : Je... Je veux descendre, bon, la confiance n'est pas au rendez-vous, et c'est pire que ce que j'imaginais quand la chute se reprend. Notamment parce que ma main ripe quand je me relâche, et que ma tête heurte la paroi.

Merde ! que je grogne en sentant une douleur lancinante me prendre sur le front. Rien de grave, mais j'aurais droit à une jolie bosse sans doute. Rafaël me rattrape, il encaisse le choc et quand je reviens un peu brutalement que prévu au sol, j'ai conscience d'avoir fait les choses de travers : Désolée, j'ai paniqué en lâchant prise, que je lui explique. Je ne m'attendais pas à ça, que j'admets ensuite, avant d'esquisser une grimace. Le temps de vérifier du bout des doigts que je n'ai rien d'ouvert, mon front doit être un peu rougit par ce qu'il s'est passé. Pas bien grave. On retente ?




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2259
Sujet: Re: The day   Jeu 3 Mar 2022 - 23:34
Il se fit légèrement plus sérieux, alors qu’elle lui parlait, un peu, de sa vie avant d’arriver au camp. « C’est bien. De ne pas avoir été seule, je veux dire. Les gens avec qui tu étais sont ici ? » Il fronça les sourcils, avant de se reprendre. « J’imagine que tu es arrivée avec Ludwig, en fait. Secouant brièvement la tête, il se mordit légèrement la lèvre, confus. « Je ne veux pas paraître indiscret, tu n’es pas obligée de me répondre. » Il doutait qu’elle s’y force, mais il était bien conscient de sa maladresse et de son indiscrétion, et ne comptait pas faire comme si de rien n’était. « En tout cas, grâce à lui et à Cassidy, j’ai appris à connaître et reconnaître quelques plantes, ici. Oh, on se débrouillait bien avec mon frère, mais plus on en sait pour survivre, mieux c’est. » Parce qu’il savait que la quiétude n’était pas de mise.

Il haussa les épaules, alors qu’elle lui retournait la question. « Je n’ai jamais été tout seul. On a… on a perdu notre famille progressivement, avec Tiago. Mon frère, donc, qui a rejoint les S.T.A.R.S. Mais on est presque toujours restés ensemble, jusqu’à ce qu’on soit attaqués. J’ai été ramené ici, inconscient. Et lui… Il a eu une chance insolente. Parce qu’il a un bagout auquel peu de gens résistent. » Mais l’un comme l’autre étaient loin d’être des chefs. Au moins, ils faisaient des plats comestibles. « Je n’ai pas eu la chance d’en rencontrer ! Il y en a, ici ? » Pourquoi pas, après tout ? Des gens différents, il y en avait un grand nombre, dans le fort. « Ok, je ne peux plus me dédouaner, maintenant ! Il va falloir que tu m’apprennes à être au moins moitié moins bon que toi en cuisine ! Mais ça risque de prendre du temps, j’espère que tu n’as pas peur des défis. »

Il avait déjà la réponse à cette affirmation, en réalité. Après tout, elle était là, avec lui, pour apprendre à grimper, parce que son fils était casse-cou et grimpait partout. Et qu’il avait des étoiles dans les yeux, quand Rafaël lui parlait de ses aventures. Souriant, le sportif lui expliqua donc ce qu’il était nécessaire de faire, surveillant ses faits et gestes, et l’endroit où elle posait ses pieds. Elle faisait quelques maladresses, mais rien d’anormal pour une débutante. Il se concentra nettement plus, cependant, quand elle lui fit signe de vouloir descendre. C’était normal. « Je t’aide, vas-y doucement. Tu n’es pas toute seule. » Parce que la peur dans sa voix était réelle. Et, même s’il tenait la corde pour l’assurer et essayer de contrôler le tout, Olivia lâcha brutalement. La rattrapant du mieux possible, il la maintient un moment dans ses bras, pour s’assurer que ses jambes n’allaient pas lâcher. Mais elle semblait ne pas s’être réellement fait mal. Elle pouvait poser ses jambes, elle tenait debout… Tout avait l’air ok. « Quand tu veux. Tu peux aussi te reposer un peu, avant. » Il lui tendit une bouteille. « Tu devrais boire un petit peu, peut-être. Et n’aller qu’à un mètre, pour te tester, et voir que tu ne crains rien. Que même si tu tombes, tu es bien tenue. Ça te rassurerait ? » Parce qu’au fond, elle devait se sentir à l’aise, avant d’envisager d’aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2086
Sujet: Re: The day   Sam 5 Mar 2022 - 12:35
J'ai un moment de silence en écoutant Rafaël, ses questions remuent quelque chose en moi qui m'obligent à détourner les yeux un instant. Comment lui expliquer tout ça ? Non, en fait... Je pince les lèvres, marmonnant un moment pour faire le tri dans mes souvenirs et mes idées. Je ne suis plus aussi confiante, notamment parce que la mention de mon ex-compagnon n'est pas encore digéré pour moi. La séparation n'est pas si lointaine après tout... J'ai rencontré Ludwig en arrivant ici, mais j'étais toute seule, mon groupe venait de tomber, j'ai dû retourner sur les routes, enceinte de cinq mois... que je lui explique.

Quand j'y repense, c'était vraiment une période difficile. Aujourd'hui je donne l'impression que tout va pour le mieux, que j'ai pu franchir ça sans encombre mais en vérité, j'en ai souffert autant que d'autres, suffisamment pour... Avoir envie d'abandonner. Sans Calvin pour m'aider, je ne voyais pas l'intérêt. Mon mari était mort là-bas, j'ai dû me débrouiller jusqu'à ce que deux personnes du fort ne viennent me sortir du No Man's Land, Caroline et Jeff. S'ils sont décédés aujourd'hui, parler d'eux me rend nostalgique étrangement. Ils me manquent tellement... Ludwig est vraiment une bonne personne, que j'ajoute.

Je ne peux pas le nier, je suis heureuse qu'il soit le père de Romy. Et celui de Nicolas également. Il s'en occupe si bien, leur apporte énormément. Je regrette que ça ne fonctionne pas entre nous, parfois il me manque. Mais l'accouchement a eu raison de beaucoup de choses, et je n'ai pas aidé non plus. Je n'aide pas encore. J'esquisse un sourire néanmoins et lui demande : Tu as pu retrouver ton frère après tout ça ? C'est super ! il a de la chance. Il n'a pas voulu venir vivre avec toi ? Ou toi avec eux ? que j'ajoute, au sujet des STARS. Il y a probablement de la place pour lui, non ?

La question sur les italiens m'arrache un rire : Hmm je ne crois pas, peut-être ? Je n'ai pas demandé, mais si jamais ça se présente je le saurais très vite. Surtout que j'ai encore de beaux restes en italien ! Quoi qu'il en soit, l'ascension se passe et en revenant au sol, Rafaël se montre pragmatique et de bon conseil. Oui, sans doute, ça serait plus simple, que j'ajoute. Moins haut cette fois. Je prends une gorgée d'eau, et m'y remets dans la foulée, avec plus de résolution. Un mètre, je demande la confirmation à Rafaël qui me dit que c'est bon, et à nouveau nous répétons l'exercice.

Hey, c'est bien mieux cette fois ! que je lui souffle en me tournant vers lui, contente de moi. On recommence ? Je crois qu'on ne pourra plus m'arrêter à ce train-là. Il nous faut trois ou quatre fois supplémentaires pour que ça soit vraiment bon, sans encombre. Bien sûr, ça fait toujours un petit truc dans le ventre de lâcher prise et de devoir demander à l'autre de gérer pour nous. Mais c'est largement faisable. Je crois que cette partie-là, c'est maitrisé ! Que je lui souffle avec optimisme. Non ?




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2259
Sujet: Re: The day   Lun 14 Mar 2022 - 23:47
S’il avait pensé poser une question simple, le silence qui s’installa le détrompa aussitôt, et lui arracha une grimace. Il ne voulait pas mettre Olivia mal à l’aise, ni la forcer à se confier sur certaines choses si elle ne le voulait pas. Sa bouche s’arrondit, malgré lui, alors qu’elle lui expliquait ce qu’il en était réellement, le laissant coi pendant un court moment. « Oh. Je n’ose même pas imaginer la force dont tu as dû faire preuve pour ça… Tu es une femme épatante. » Et bien plus courageuse que beaucoup de gens, lui inclus. Il s’efforça de lui sourire, la taquinant. « C’est une aubaine pour les papilles de tout le camp, j’espère qu’ils ont été remerciés très chaleureusement. » Après tout, Olivia réussissait à faire des merveilles avec ce qu’elle avait à disposition. Il se fit pourtant plus sérieux, hochant la tête alors qu’elle poursuivait. « Oui… Presque trop sensible pour tout ça. J’espère qu’il pourra profiter de la quiétude qui règne ici pendant longtemps. »

Son sourire se fit beaucoup plus franc, alors qu’elle évoquait son frère, même s’il secoua la tête en signe de négation. « Je crois que Tiago, encore plus que moi, se sentirait enfermé ici. Et… Il est plus individualiste que moi, notre mode de vie ne lui conviendrait pas. La réciproque est vraie. » Il adorait son frère, évidemment, mais il était aussi lucide à ce sujet : ils étaient comme deux faces d’une même pièce, liés à jamais, complémentaires, mais très différents. « Mais j’ai eu peur de la perdre, et c’est la meilleure chose qui me soit arrivée depuis des mois, de le retrouver. » Ça semblerait peut-être un peu étrange à Olivia, mais depuis qu’il est ici, rien n’a été de tout repos. Ou calme.

« C’est vrai qu’il y a beaucoup de monde… Je ne suis pas certain de pouvoir affirmer qui est qui et, surtout, qui vient d’où exactement ! » Surtout que ça n’était pas forcément écrit sur le visage. Et que ça ne changeait au final rien du tout. Les origines importaient peu avant, maintenant plus du tout. « Un petit pas à la fois, d’abord une petite hauteur, puis une fois et demie celle-là, et ainsi de suite. » C’était le meilleur moyen d’apprivoiser sa peur et de voir qu’elle ne risquait pas grand-chose. Même si elle chutait, sauf si elle se réceptionnait vraiment très mal, elle aurait peut-être quelques contusions mais normalement rien de majeur.

Le gitan hocha la tête, alors qu’elle montait, se laissait tomber, recommençait, et recommençait encore. « Bien joué ! Tu apprends vite. Tu veux essayer d’un peu plus haut ? Et essayer, après, de m’assurer ? Parce que c’est important aussi. Pour la sécurité, car il faut toujours être en binôme, mais aussi pour que tu ressentes l’impact de ce que tu fais, une fois en haut. Chaque hésitation, chaque prise mal assurée par toi, chaque pied mal posé… Tout ça, ça a des répercussions. C’est pour ça qu’on commence par des murs comme ça, pour mieux apprendre à gérer ça. » Il en disait peut-être trop, mais il lui semblait important qu’elle comprenne le pourquoi du comment. Lui, bien trop énergique et trop jeune pour tout assimiler, avait souvent râlé à ce sujet, quand il avait commencé à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2086
Sujet: Re: The day   Mer 16 Mar 2022 - 18:16
Tu vas me faire rougir, que je souffle à Rafaël avec un petit sourire mutin, avant d'avoir un rire amusé. En vérité, je suis flattée par ses mots, c'est très agréable à entendre mais je ne sais pas vraiment comment composer avec eux. Pas l'habitude d'en entendre. Que d'émotions ! que j'ajoute pour essayer de faire passer mon trouble dans la foulée, un léger soupir m'échappe. J'aurais aimé savoir recevoir ce genre de mots, sans me sentir aussi peu à ma place, ou déméritante. C'est très étrange d'en être rendu à ne pas savoir si c'est sincère ou non. Pourtant, je ne peux pas prêter de mauvaises intentions à Rafaël, il a l'air trop gentil pour ça.

Tu te sens enfermé, ici ? Que je lui demande, après son explication au sujet de son frère. Je ne sais pas pourquoi, je bloque sur ça. Je suis curieuse de comprendre son ressenti, ce qu'il éprouve à ce sujet. Pourquoi ? Comment ? Nisqually n'est pas une prison, il en a sans doute conscience. Et il a toute sa place pour vivre confortablement ici, entouré de gens qui l'aiment. J'admets que de mon côté, le sentiment de sécurité prime sur tout le reste. Surtout avec des enfants, je crois que j'aurais été vraiment incapable de faire grandir Nicolas à l'extérieur, j'avais à peine de quoi me nourrir quand j'étais enceinte, je n'imagine même pas ce que ça aurait donné, que je soupire finalement.

Avec tout ça, l'entrainement et la leçon se font avec beaucoup d'application. Rafaël a de l'ambition, et à nouveau alors qu'il me félicite d'être une bonne élève, je ne sais pas vraiment où me mettre. Ok, que je lui souffle quand il me propose de continuer mais de compliquer un peu la chose. Je vais plus haut cette fois et... Je hoche la tête dans la foulée : Ensuite on échangera, j'ai un sourire, je suis persuadée qu'il sera content de pouvoir grimper à son tour, il a l'air à l'aise quand il n'est pas les pieds au sol. Je m'y attèle de mon côté, terminant à quelques mètres en l'air, avant de jeter un coup d'oeil en contre-bas. Le vertige ne me prend pas : J'ai du mal à me rendre compte, je suis haute comment maintenant ? Que je l'interroge.

Après la confirmation, je lâche un long soupir pour me donner du courage : Bon bah, je redescends ! Que je lui annonce dans la foulée. Je me prépare, me relâche doucement, compte sur Rafaël pour que je ne m'écrase pas comme une crêpe par terre. Weeeh ! J'ai une main qui tient ma corde, mais l'autre en l'air. Et les sensations ? Cette impression que mes organes remontent jusque dans mon cœur, c'est incroyable : Je comprends un peu les gens qui sont fan d'adrénaline, un petit shot de temps en temps, ça n'est pas si désagréable, que je lui souffle avec un rire amusé. Je suis toute chose, avec tout ça ! Tu veux y aller ?




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2259
Sujet: Re: The day   Dim 20 Mar 2022 - 23:36
S’il avait souri en réponse à sa remarque sur le fait de rougir, ce dernier s’était malgré lui transformé en un rictus, alors qu’elle le questionnait sur la sensation d’enfermement qu’il ressentait ou non. Ses mots avaient dépassé – ou trahi – sa pensée, et le gitan ne s’en était même pas rendu compte. « Je… C’est compliqué. J’ai toujours, ou presque, vécu sur les routes, avec ma famille, sans vraiment être entre quatre murs. Ici… Ici, la sécurité prime, évidemment. Mais je ne suis pas habitué à un tel mode de vie. Et c’est encore plus difficile depuis que j’ai été coincé dans les souterrains… » Il secoua vivement la tête. « Mais personne ne me met de couteau sous la gorge. J’ai choisi de rester ici après avoir été laissé pour mort dehors et secouru. J’ai choisi, encore, de rester, après tout ce qui a pu se passer. C’est chez moi, ici, mais… Je ne suis pas encore habitué, c’est tout. » En tout cas, il l’espérait. Il appréciait vraiment les gens ici, se sentait utile et à sa place, malgré tout ça. « C’est normal. Je n’ai pas les mêmes attaches, les mêmes choses à gérer que toi. Malgré tout, malgré les gens que j’apprécie ici, si je décide de partir… je n’entraînerai personne avec moi. » Elle ne pouvait se le permettre : elle devait penser à ses enfants, mais aussi à Ludwig qui était leur père et à qui elle les enlèverait si elle partait. « Surtout alors qu’un petit havre de paix, dans la mesure du possible, est né ici. » Et, plus que sa liberté, Rafaël l’appréciait à sa juste valeur. Même si tout n’était pas rose, même s’il restait sur ses gardes vis-à-vis de certaines personnes.

S’il la regarda remonter, il essaya de la guider du mieux possible : lui indiquer où poser le pied ensuite, et où placer sa main pour avoir l’impulsion nécessaire pour monter encore, sans avoir trop à se soulever ni à fournir trop d’effort. Pour qu’elle s’évite de ne pas y parvenir, et qu’elle bascule dans le vide ou ne chute brutalement. « Deux fois plus haut que tout à l’heure. Et avec des prises plus distantes les unes des autres. » Si elle poursuivait, elle serait capable d’anticiper elle-même quelle était la meilleure trajectoire, celle où elle s’économiserait le plus, celle où elle sera la plus stable. Sur un mur comme ça, c’était plus simple, évidemment, mais la balance du corps, le positionnement des pieds, tout cela dépendait aussi de la physionomie de chacun. 

Il ne put s’empêcher de sourire, en l’entendant manifester sa joie en redescendant – elle avait, pour le moment, vaincu sa peur. « Pourquoi tu crois que je ne m’en lasse pas ? Mon petit boost, ma drogue à moi, c’est ça. » Ça n’était pas un mensonge. Il fumait d’ailleurs beaucoup moins, depuis qu’ils avaient installé ça. Ses angoisses ne s’étaient pas envolés, mais il avait un autre exutoire. « Il faut pas me le proposer deux fois ! » S’équipant à son tour, il la regarda un bref instant, avant de reprendre la parole. « Je ne vais pas monter tout haut, pas tout de suite. L’idée est surtout que tu puisses ressentir ce qu’on ressent, quand la personne que tu assures fait des erreurs. Que son pied est mal positionné, qu’il glisse, qu’il lâche malgré lui avec ses mains. Tu es prête pour ça ? » Il lui adressa un sourire qu’il voulait rassurant. « Ne t’inquiète pas, je ne crains rien. » Même si son épaule le faisait souffrir par moment, parce qu’il ne l’avait pas ménagée. « On y va ? » Une fois son assentiment obtenu, il commença à grimper, avant de se pencher volontairement en arrière, tirant sur la corde tenue par Olivia. Ce n’était pas aussi abrupt que s’il tombait vraiment, mais elle pouvait ressentir un minimum la tension dans la corde entre ses mains.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: The day   
Revenir en haut Aller en bas  
- The day -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: