The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

The day
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2087
Sujet: The day   Jeu 27 Jan 2022 - 11:27
Quand je te vois grimper aussi facilement, je suis bien contente de ne pas avoir le vertige, je lève les yeux vers Rafaël qui est sur les derniers ajustement sur le montage d'une nouvelle cabane avec une passerelle entre deux troncs maitres de notre forêt encore dense malgré notre présence à côté. Quand il baisse le regard, je lui fais un signe de la main pour confirmer ma présence, et lui signifier que je n'ai pas oublié notre deal de la dernière fois. La conversation remonte d'il y a quelques jours à peine, mais elle me reste en mémoire.

En échange de quoi je lui cuisine son plat préféré ? Il ne m'a pas fallu longtemps pour lui demander de m'apprendre à grimper, avec la promesse d'une cuisinière personnelle rien que pour lui, pour une soirée. Evidemment, il me faut les détails de son plat préféré mais, ça n'est jamais le plus difficile à obtenir considérant que les gens ont souvent l'envie de partager avec les autres ce qu'ils aiment par-dessus tout. En tout cas, je n'ai jamais eu de mal à obtenir ce genre d'informations, étrangement.

Je suis prête pour la leçon, que je lui assure, levant mon deuxième bras pour lui montrer que j'ai un sac plein de cordages, de protection, de harnais... en bref, si avec ça je me plante en tombant, si je ne m'en sors pas qu'avec des échardes, c'est vraiment qu'il vaut mieux que je reste les deux pieds bien au sol. Et oui, ce soir tu auras le droit à ton plat préféré, que j'ajoute dans la foulée avec amusement. Nous sommes des personnes de paroles chez les Cooper, tu peux en être sûr, que je lui souffle.

Le temps pour lui de me rejoindre en abandonnant un instant ce qu'il tient dans les mains et ce qu'il a commencé pour fixer les planches débitées par Caleb, je fronce les sourcils. A part si tu préfères qu'on fasse ça une prochaine fois ? Parce que moi, je débarque, je m'impose, mais il n'est pas question non plus de distraire Rafaël de ses responsabilités.




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2264
Sujet: Re: The day   Sam 5 Fév 2022 - 1:55
Rafaël était concentré, même si, vu d’en bas, il donnait probablement l’impression de se balader entre l’endroit où il a entreposé les planches et la cabane. Il venait de remonter, avec tout ce qu’il fallait pour les fixer, quand il entendit une voix familière. Parce qu’Olivia était présente lorsqu’ils s’étaient rendus chez les S.T.AR.S., parce qu’elle était connue et appréciée dans tout le camp et parce qu’il appréciait sincèrement ses enfants, pour les avoir vus de temps à autres chez Ludwig ou dans le camp – peut-être parce qu’il était l’ami rigolo de leur papa, qui ne se prenait pas au sérieux et cherchait à les faire rire. Et parce qu’ils le regardaient avec de grands yeux ronds, quand il leur racontait ses différentes escapades dans les montagnes – en les enjolivant un peu, quelques fois, et surtout en laissant de côté les plus difficiles et les plus dangereuses.

Mais toujours est-il que, quand Nicolas lui avait demandé de lui apprendre, une fois le mur d’escalade et les prises qu’ils avaient pu récupérer avec Raina et Cassidy installées avec l’aide de Caleb, Rafaël n’avait rien promis au petit garçon mais en avait parlé avec sa mère. L’avait-il fait avec Ludwig ? Il avait un doute. Mais tant que rien n’était mis en place… Il aurait encore le temps. En attendant, Olivia avait demandé à apprendre elle-même, et à voir comment tout se passait – pour être rassurée, sûrement. Et Rafaël ne pouvait pas l’en blâmer. Il était malgré tout surpris de la trouver ici. Avait-il convenu de ça, et l’avait-il oublié ? Il s’était engagé à aider pour les installations en hauteur, mais il s’en voudrait de l’avoir oubliée.

Descendant rapidement pour la rejointe, il lui sourit malgré lui, même s’il lui répondait avec un temps de retard. « Il paraît qu’on peut vaincre le vertige mais, heureusement, je n’en ai jamais souffert. » Il secoua légèrement la tête, alors qu’elle poursuivait. « Non non, ne t’inquiète pas. Je reviendrai finir le travail plus tard, j’ai déjà bien avancé. » Probablement parce que, quand il était lancé, il ne savait pas s’arrêter – situation qui pouvait être problématique à bien des niveaux. Mais il était beaucoup plus soucieux de l’état des autres que du sien, et Olivia n’aurait aucun mal à s’arrêter. « Tu m’as l’air d’être prête, en tout cas. Mais on va peut-être commencer par le mur installé à côté des écuries, avant de passer aux prises sur la paroi de cette dernière, si ça te va ? » Parce qu’il était moins haut, forcément plus équilibré, et donc plus accessible.

S’assurant avant tout de ne laisser traîner aucun clou ou outil, il finit par entraîner Olivia vers les installations. « Tu es inquiète pour Nicolas, je me trompe ? » Ce serait normal. « Tu serais rassurée, si je te disais avoir commencé l’escalade à cinq ans, et me souvenir plutôt bien de ce que l’on pouvait et ce qu’on le ne pouvait pas faire faire à un enfant aussi petit ? Et c’est, je plaide coupable, parce que j’ai tanné mes professeurs pour tout essayer avant d’en avoir les capacités, la force et la concentration nécessaire. Peut-être même la maturité. Ils étaient exemplaires, à persister à me dire non. »

Il la regarda, souriant d’un air malicieux. « Tu sais que ça va être une lourde tâche, de reproduire mon plat préféré ? Parce que je ne connais pas la recette, et parce qu’on pimentait beaucoup nos plats, en plus de les épicer, chez nous. » Le premier obstacle était suffisamment grand, de toute façon. Les hommes chez les gitans ne cuisinaient pas, et il n’avait jamais appris. Il n’était même pas sur de savoir cuire le plus simple plat. « Et je risque d’avoir du mal à te guider pour la réaliser, je ne sais même pas faire cuire des pâtes. »
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2087
Sujet: Re: The day   Sam 5 Fév 2022 - 13:39
Ah bon, on peut vraiment ? Je fronce les sourcils avant d'esquisser un sourire pour Rafaël. Il me rejoint au sol, et je vois si je peux l'aider à se déséquiper. Mais l'homme est assez grand pour ça, et je ne suis pas persuadée d'être d'une grande aide dans cette situation. Vu ma taille, je n'aurais pas pu aller très loin avec le vertige, que j'ajoute dans la foulée, plus complice que je ne l'aurais cru. Passé mon mètre cinquante, c'est clair que je ne peux pas aller haut si la peur me tient au ventre. Le problème étant que la moindre marche pourrait me poser souci. Je soupire, hausse les épaules à la suite de sa remarque.

C'est toi le professeur alors peu importe comment tu veux t'y prendre, je te suis ! Je n'ai rien à redire sur ses méthodes d'enseignements, un peu plus sur l'histoire qu'il me raconte. Nicolas est en ce moment un cascadeur invétéré, qui ne s'arrête jamais d'essayer d'escalader tout ce qu'il peut. Un jour, un meuble va lui tomber dessus, ou il va tomber d'un endroit trop haut, et ça risque d'être suffisamment grave pour que j'ai envie de le clouer au sol. Le problème étant qu'on a du mal à arrêter un enfant de trois ans. Je ne vois pas en quoi c'est rassurant, tiens ! Mais c'est une jolie histoire. Tu ne t'es jamais rien cassé en tombant à l'escalade ?

Par curiosité, même si ça ne change pas grand-chose à ce que je vais apprendre aujourd'hui. Je suis trop têtue pour renoncer maintenant. Sans rire, on verra l'année prochaine s'il a toujours autant envie de grimper sur des murs, comme son nouveau héro : spiderman. Je préfèrerais que Ludwig lui lise des livres sur les contes de Grimes, pas que Nicolas s'amuse avec les comics qu'il pique à Kaya et Isalin. Quant à la recette pour Rafaël, j'esquisse un sourire plus confiant étrangement : Tout dépend si je n'ai le droit qu'à un essai, ou plusieurs pour trouver la bonne recette, que je lui souffle. Il me faudra la liste des ingrédients et... que tu y goûtes, forcément, autant admettre que pour lui, c'est la partie amusante : Comment as-tu survécu tout ce temps sans faire cuire des pâtes, dis-moi ?




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2264
Sujet: Re: The day   Dim 13 Fév 2022 - 18:57
Il hocha vivement la tête. « En tout cas, c’est ce qui se dit. C’est peut-être une légende urbaine, mais je crois pas. Même si ça doit demander beaucoup de volonté. » Vaincre une phobie…Il n’imaginait même pas à quel point ça devait être dur. N’en ayant jamais eu, il n’en avait pas la moindre idée. Et maintenant, maintenant, il n’avait aucune idée de la façon de vaincre sa claustrophobie. Si seulement il y en avait une. Secouant la tête, il se reconcentra sur la conversation, laissant échapper un petit rire à la précision d’Olivia. « Heureusement qu’on a inventé des escabeaux et des choses comme ça ! Et, au pire, je suis certain que tu saurais convaincre quelqu’un de t’attraper ce dont tu as besoin. » Olivia était avenante et sympathique, le gitan n’avait pas vraiment de doute quant au fait qu’on lui rende service.

« Dans ce cas, ce sera le mur ! Mais de toute façon, on n’ira peut-être pas bien haut, aujourd’hui. Parce que je vais déjà te montrer comme on assure quelqu’un, puis comment réagir si tu lâches prises. Tu n’as pas le vertige, mais je vais avoir besoin de voir comment tu réagis, quand tu tombes. Et de te montrer comment faire. Ça demande un sacré lâcher prise… Sans jeu de mots. » Il se tourna un instant vers elle, interrompant sa marche. « Et c’est ça, plus que tout ce que je pourrai te dire aujourd’hui ou te montrer, prouvera si tu me fais confiance. La préparation est essentielle. » Elle n’exemptait pas de faire face à des problèmes, mais elle permettait d’en anticiper pas mal. « Parce que si je lui apprends ce qu’il peut faire, et ce qu’il pourra faire plus tard, il verra ça comme un but, mais pas comme un défi. » En tout cas, Rafaël l’espérait. Il ne put s’empêcher de sourire, à la question suivante. « Alors ça dépend, tu parles de la vraie escalade, ou de mes tentatives sur et dans les caravanes de mon clan ? Ou du chapiteau de cirque ? Je n’étais pas un enfant très sage, dirons-nous. Mais quand j’ai commencé l’escalade… Toute ma fougue et mon énergie, je les ai dépensées dedans. Donc tous les bobos de chutes que j’avais eu auparavant ont été grandement réduits. Mes blessures, je les ai eues parce que je n’ai pas su m’écouter et m’arrêter. Ludwig pourrait même témoigner… » Après tout, il lui avait conseillé le repos total, parce qu’il en faisait trop, même si ça n’était pas lié à l’escalade. « Réellement dus à l’escalade, j’ai surtout eu des bleus. » Il s’arrêta un instant. Il devait être honnête avec elle, quoi qu’il en soit. « Je me suis mal réceptionné, et je me suis cassé la cheville, une fois. Parce qu’elle était fragilisée, que j’avais une compétition importante pour moi à venir, et que je n’ai pas voulu m’arrêter. » Il soupira légèrement. « J’étais encore plus jeune, j’étais idiot, et j’avais eu une bourse grâce à l’escalade pour aller à l’université. » Inutile de préciser qu’il voulait absolument gagner cette compétition pour prouver qu’il n’était pas qu’un moins que rien à sa petite amie de l’époque, qui le rabaissait constamment et l’accusait de n’avoir aucune ambition. Dire qu’il était jeune et idiot suffisait.

« Je ne veux pas t’apporter de mauvaises nouvelles, mais je doute que ça passe aussi facilement. » En tout cas, ça n’avait pas été le cas pour lui. « Mais tu peux toujours essayer de le distraire en le faisant essayer autre chose. Tout y est passé pour moi : dompter les animaux, jongler, jouer de la musique, faire le clown, monter à cheval, le funambulisme et les acrobaties… Bon, pas tout à fait, j’ai voulu en faire, et on m’a bien souvent envoyé bouler, parce que j’étais trop énergique. Mais ça m’occupait… un temps. » Même si Nicolas n’avait pas un Tiago pour l’entraîner dans plusieurs bêtises qui leur valaient des engueulades mémorables.

Il fit mine de réfléchir, avant de sourire franchement. « Je veux bien me dévouer pour toutes tes tentatives, voyons ! Dans ma bonté d’âme. » Évidemment. « Un peu plus sérieusement, ma mère appelait ça ‘ses petits farcis’. C’était des légumes farcis, avec du jambon et une autre viande, avec des champignons, et plusieurs épices. De l’alcool aussi, je crois, je me souviens qu’ils en faisaient des spéciaux pour nous, quand on était petits, parce que les autres étaient parfois trop imbibés. Mémé Mariana avait la main lourde, d’après maman. » Il n’avait aucune idée des épices utilisées, en réalité. Son sourire se fit plus malicieux, alors qu’elle continuait. « Eh bien… Je fais des marchés, pour qu’on cuisine pour moi, évidemment ! Et, sinon,elles n’étaient pas tout à fait ratées, mes pâtes, mais la cuisson n’est jamais parfaite. Elles sont pas assez cuites ou trop, dirons-nous. » Autant dire que, sans les restaurants universitaires, il n’aurait jamais mangé quoi que ce soit de cuisiné correctement. « Mais dis moi, qu’est-ce qui t’a poussée à devenir cuisinière ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2087
Sujet: Re: The day   Lun 14 Fév 2022 - 14:00
Non, je crois que c'est un travail sur soi de toute façon, et la peur ne disparait jamais vraiment. Le vrai courage ne vient pas de l'absence de crainte, tu sais ? C'est justement en ayant peur et en choisissant de franchir cette peur qu'on parvient à être vraiment courageux, que je lui souffle en y songeant, avant de froncer les sourcils. Peut-être que je fais fausse-route mais... Je crois quand même que ça fonctionne comme ça. Il en va de même pour les phobies, je crois qu'il faut faire un long travail sur soi pour aller de l'avant, mais quand on a déjà pris la décision de ne pas se laisser arrêter par ça, on a fait une belle avancée, que j'ajoute dans la foulée.

Néanmoins, pas de raisons pour moi de m'inquiéter : le vertige ne me touche pas, ni rien d'autres à dire vrai. Je suis peut-être trop insouciante, ou effrontée, pour en avoir quelque chose à faire. De toute façon, c'est peut-être pour mes propres enfants que je développe des craintes, mais il parait que c'est tout naturel. Et ça a été inventé juste pour que les petites comme moi puissent atteindre la dernière étagère, que je plaisante. Le reste me laisse plus songeuse peut-être alors que je le fixe avec méfiance : Tu comptes vraiment me faire tomber ? Pour m'entrainer ? J'imagine que c'est comme se couper pour ne plus avoir peur de le faire en cuisine. Ok, ça fait un peu peur, mais rien d'insurmontable, que je lui souffle en réponse.

Nous verrons quand nous y serons, je suis attentive à ce que Rafaël me confie, et hoche la tête. Pas spécialement rassurée, mais pas pour autant trop inquiète non plus, je soupire : Sacrée histoire. Et tu as réussi à retrouver la mobilité de ta cheville sans problème ? Que je lui demande. J'y pense parce qu'après une blessure, c'est toujours plus difficile de regagner ce qui a été perdu. rien que le fait d'être dans l'impossibilité de bouger comme on le voudrait. Un soupir m'échappe : On a tous des fixations quand on est petits, certaines passent, d'autres restent, tant qu'elles ne sont pas dangereuses, ou en tout cas gérer en sécurité, je crois que ça ne posera pas de soucis, que je lui dis. Mais il faudra que mon fils réalise qu'il ne pourra pas devenir Spiderman en trois jours, malheureusement.

Je prends note de ce qu'il me dit sur sa recette préférée, imagine déjà les solutions qui s'imposent. Rien de très compliqué ! Mais j'ai un sourire plus franc et plus sincère à sa question : Ma grand-mère... Elle n'était pas cuisinière, mais un vrai cordon-bleu quand même. Ensemble, nous nous lançions des défis, c'est comme ça que je suis rentrée là-dedans, elle m'a poussé à faire une école et j'ai pu partir en France et en Italie pour travailler dans de grands restaurants et apprendre le métier, tout ça remonte à loin maintenant, il n'empêche : c'est une partie de moi. C'était très gratifiant, mais j'aimais vraiment ces moments que nous avions toutes les deux, que j'ajoute, nostalgique.




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2264
Sujet: Re: The day   Mar 22 Fév 2022 - 13:06
Il hocha la tête, alors qu’elle affirmait que faire face à ses craintes rendait quelqu’un plus valeureux. Elle avait raison, évidemment. Mais était-ce aussi simple ? Il n’avait pas l’impression, lui, d’arriver à dépasser sa propre phobie, maintenant qu’il y pensait. Ludwig lui avait dit qu’il serait peut-être nécessaire qu’il en parle à un professionnel. Mais qui, où ? Était-ce vraiment envisageable ? C’était une perte de temps et, peut-être, de ressources, qui plus est. Secouant légèrement la tête, il s’efforça à sourire. « Les gens qui parviennent à vaincre leurs peurs et leurs phobies sont des gens admirables. C’est incroyablement difficile. » Impossible, même, à ses yeux.

« C’est forcément quelqu’un confronté aux mêmes difficultés, qui l’a inventé. Mais, si tu apprends à grimper, tu n’auras plus à te soucier de ça. » Il lui sourit en disant ça. C’était une boutade, rien de plus. Les meubles n’étaient pas faits pour qu’on les escalade et ne résisteraient pas à plusieurs assauts. « A moins de te fabriquer des échasses. Je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer de monter dessus – ce n’est pas faute d’en avoir eu envie – mais il faut une réelle force pour tenir. » Il peinait à voir comment réellement y arriver. « Pas de bien haut. Et pas sans m’assurer qu’il ne peut rien t’arriver. Tu seras correctement encordée, tu tomberas sur un tapis fait exprès pour ça. Et surtout, tu décideras quand tu le feras. Si tu ne le sens pas, je ne te brusquerai pas, ce serait la prochaine fois. Tu pourras monter un peu, même sans ça. » Pas très haut, au cas où, mais tout de même. Il fallait qu’elle sache comment se réceptionner en cas de chute pour limiter les dégâts, donc il faudrait limiter sa progression aussi en attendant.

Il essayait de déceler toute inquiétude dans ses yeux, avant de sautiller légèrement sur place. « Sans aucun problème. » Et c’était vrai. Elle ne le faisait quasiment jamais souffrir, et il ne s’était pas refait mal depuis. Il ne put s’empêcher de prendre un air amusé, alors qu’elle évoquait l’homme araignée. « Qui peut lui en vouloir ? Il est sacrément classe. Mais il réalisera bien assez tôt qu’il est un héros, et qu’il n’a pas besoin de super-pouvoirs pour ça. » D’autant plus dans un monde comme celui-ci, où ils risquaient leur vie. Même si Nicolas était bien trop petit pour ça. « Promis, il n’y aura pas d’araignée radioactive et mordeuse dans mon cours. » Les monstres mordeurs dehors étaient déjà bien trop effrayants pour ça.

« J’imagine qu’elle cuisinait pour vous tous ? » Il hésita un peu avant de poursuivre. « La mienne était loin d’être une cheffe, mais elle cuisinait divinement bien. Et ma mère et ma sœur aussi. Et avant que tu ne le dises, je sais, c’est démodé, que les femmes cuisinent et que je ne sache pas cuire de simples pâtes. » Même s’il pensait toujours que c’était l’ordre normal des choses. On le lui avait toujours dit et il n’envisageait pas vraiment qu’il en soit autrement. Même si les femmes ici étaient de sacrés guerrières et qu’elles l’impressionnaient. « Tu penses beaucoup à elle, en cuisinant, n’est-ce pas ? » Il ne partageait pas de passion comme cela avec ses proches et se les remémoraient déjà souvent. « Comment c’était, l’Italie et la France ? Je n’ai jamais quitté les États-Unis. » Même s’il avait vécu sur les routes.
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2087
Sujet: Re: The day   Mar 22 Fév 2022 - 13:44
Bien vu pour les échasses ! Je vais demander ça pour mon anniversaire, et je ne sortirais plus qu'avec ça, que je plaisante avec un sourire complice, pour détendre l'atmosphère. Pas besoin de s'éterniser sur les phobies, le sujet semble sensible pour Rafaël, qui regrette de ne pas réussir à surmonter les siennes. Je peux comprendre, ça n'a rien d'évident, rien de simple, je ne vais pas insister plus longtemps. Lui est plus occupé à me rassurer sur la suite des choses, et comment on va dérouler la séance et l'apprentissage. Ok, de toute façon, on dit que tu me portes à l'infirmerie si jamais ça foire, non ? J'esquisse un sourire amusé.

Au moins ! Parce que j'imagine sans peine qu'une chute quelconque peut être très dangereuse. Comme ça, c'est toi qui devras t'occuper de me cuisiner des bons petits plats pour te faire pardonner, que j'ajoute, rêveuse rien que d'y penser. Avant de me rappeler qu'il a du mal à cuisiner des pâtes, et donc que je ne vais pas vraiment m'en tirer grandi à ce train-là. Mieux vaut revoir le plan quand il est encore chaud, sinon je risque d'être très déçue : Pas sûre d'être totalement gagnante dans un premier temps, mais, y'aura peut-être moyen de faire de toi un très bon commis à force de te donner des ordres ! que j'ajoute, plus convaincu !

Dans tous les cas, je crois qu'il y a de quoi faire, et je ne pense pas que je me retrouverais blessée quoi qu'il arrive. Rafaël semble vraiment s'y connaitre, je n'ai pas besoin de creuser pour voir que ça le passionnait à l'époque, que c'est toujours le cas aujourd'hui. Elle cuisinait pour mon grand-père et moi oui, mais ça n'était pas une cheffe non plus, que j'ajoute. Elle aimait juste faire plaisir, et oui, à sa question, j'hoche la tête : Evidemment, j'ai néanmoins un sourire attendri à son histoire. Lui aussi, ça semble lui manquer, les bons petits plats des femmes de sa famille. Je hausse les épaules à sa remarque, je ne suis pas là pour juger qui que ce soit.

Paris était une belle ville, pleine de vie, historique, originale, pour tout le monde, que je lui souffle. J'aimerais lui montrer les photos, mais ça fait longtemps que je ne les ai plus. Je la voyais surtout de nuit, à la sortie du service, je crois que c'est de toute façon l'endroit où elle est la mieux, que je lui explique. Mon discours se déroule, je lui parle des bars que j'ai le plus connu, les restaurants que j'ai préférés, aussi des quelques musées visités. Rome... Dans le même genre, pas pour rien que les deux villes sont jumelles. Mais les Italiens sont beaucoup plus accueillants que les Français, que j'ajoute, plus volubile encore. Et je parle bien des Italiens, pas des Italiennes, que je précise enfin. Finalement, j'ai beaucoup trop parlé ! Si avec ça, il n'a pas voyagé aussi, je ne peux plus rien faire pour lui ! Bon, on s'y met ?




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: The day   
Revenir en haut Aller en bas  
- The day -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: