The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) ...
Voir le deal
7.75 €

Chassé-croisé
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4588
Sujet: Re: Chassé-croisé    Mer 5 Jan 2022 - 14:15
Tu m'as brisé le cœur ! La phrase résonna comme une autre accusation, volontairement violente. Connor eut encore un mouvement de recul pour s'éloigner, mais ne put éviter le reste. Les comptes se réglaient, après deux ans, d'une rupture annoncée. Ce qu'ils ne s'étaient pas dit à ce moment-là, et ce qui sonnait désormais comme le glas d'une relation à ses oreilles. Il n'avait pas envie que les choses tournent comme ça, instinctivement, ses mains se portèrent à sa tête, avec l'envie de se boucher les oreilles pour ne pas avoir à entendre ça.

Oui, j'en ai une plutôt bonne idée, marmonna-t-il sans chercher à l'interrompre. C'était injuste. Injuste de l'accuser maintenant de la situation, de lui dire la vérité, quand il n'avait pas cherché à ce que ça arrive. Les mâchoires serrées, il fut prêt à encaisser jusqu'au bout, à lui accorder toutes les raisons du monde, mais à sa dernière phrase, Connor se raidit sans attendre : Ne t'avise pas, claqua-t-il sèchement en l'interrompant. C'était quoi ? Comment osait-elle remettre ça en question ? Comment osait-elle ?! Qu'est-ce qu'elle en savait du haut de son bonheur retrouvé ? Ne t'avise surtout pas d'en douter, tu n'as pas le droit ! Tu n'en sais rien !

Lui aussi pouvait gronder, tempêter. Lui aussi avait des choses à dire. Tu m'as demandé de revenir avec toi pour vivre avec des fantômes, désolé d'avoir été lâché, de ne pas avoir réussi, le ranch, Nisqually ensuite, toutes ces personnes de passage dans leurs vies, qui avaient fini par disparaitre. Il n'arrivait pas à vivre avec leurs souvenirs. Je ne pouvais pas, je n'y arrivais pas, j'en étais malade, rappela-t-il. Je le suis toujours, j'ai voulu en crever dans l'espoir de faire taire la douleur : il aurait fallu en plus que je rentre pour te regarder en mourir aussi ? Pour que tu comprennes que t'étais avec un pauvre type qui tenait pas le choc ? Est-ce qu'elle se rendait seulement compte de ce qu'elle voulait de lui ?

Qu'est-ce qu'il lui fallait au bout ? Qu'il se tranche les veines pour qu'elle comprenne qu'il ne pouvait pas ? C'est ça que tu voulais ? Affronter nos difficultés ? Ou le voir mourir à petit feu à la place ? Voilà qui prendrait soudainement plus de sens. Si tu n'étais pas prête à l'entendre, tu n'aurais pas dû poser la question, lui rappela-t-il dans un soupir, il était remué lui aussi, à maintenir l'illusion qu'il pouvait affronter ça. Il n'y avait bien qu'une personne qui savait que ça n'était pas vrai, qu'il n'était pas aussi fort qu'il le laissait croire. Mais tu ne peux pas venir ici, vouloir des réponses, et t'énerver quand tu les obtiens, ajouta-t-il.

Il n'était pas question que ça se retourne contre lui alors qu'il s'était juste montré honnête avec elle. Qu'il lui disait la vérité, ce qu'il ressentait. Je n'ai rien décidé, je n'ai rien bousculé. Tu préfères que je te mente ? C'est ce que tu veux ? T'inquiète pas Elena, je suis content pour toi, vraiment, bêtement heureux comme tu dis ! Bêtement heureux de te voir heureuse, accomplir ce que je voulais accomplir avec toi, que tu fasses tout ça sans moi ! De te voir faire ce que tu m'as toujours refusé avec un autre ! N'était-ce pas ça ? Il lui avait proposé de partir aussi, de venir avec lui, de découvrir ce qu'il avait découvert. Et elle n'avait jamais franchi ce pas, par amour. Qu'est-ce que tu fais là ? Qu'est-ce que tu fais vraiment là ?


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 582
Sujet: Re: Chassé-croisé    Mer 5 Jan 2022 - 15:19
« Ce que je sais, c’est qu’on mérite tous les deux de trouver la paix, Connor… Or, on ne sait s’aimer que lorsque c’est la guerre. » trancha la grecque, le visage douloureux d’une prise de conscience qui ne datait pas d’aujourd’hui. Ils avaient constamment besoin de se faire du mal, de tester les limites de l’autre. Ils jouaient au chat et à la souris depuis la naissance de leurs sentiments, se poussaient jusque dans leurs derniers retranchements en permanence. Et là encore, quand tout aurait pu être simple, tout s’embrumait autour d’eux. Les certitudes d’Elena étaient pulvérisées, éclatées en mille débris épars. Il n’avait pas cessé de l’aimer. L’idée avait du mal à se faire un chemin, à s’arrimer à son encéphale rudement malmené. Comme si elle était nocive, dangereuse, que l’organisme de la jeune femme activait ses défenses immunitaires, qu’il cherchait à l’en préserver. Elena verrouillait son esprit, reculait comme un animal sauvage.

Les explications du sportif fusèrent. Celles qu’ils auraient dû échanger plus de deux ans auparavant et qui n’étaient pas venues. Ils avaient préféré renoncer, baisser les bras par épuisement. La grecque n’oubliait rien de cette époque maudite : de son profond désespoir à elle-aussi, de sa force vitale qui la quittait chaque jour de plus passé dans ce campement malgré tous ses efforts, tous les sacrifices qu’elle avait fait pour le protéger. Peut-être avait-il raison, peut-être s’étaient-ils ratés encore une fois. « Je n’aurais pas su t’aider dehors, je ne suis pas Joséphine. » se défendit avec une acidité palpable la brune. Elle aurait été incapable de le sauver de ses démons, incapable de l’aider à surmonter les deuils. « Je pensais qu’en rentrant, en retrouvant Quinn, Caroline et les autres tu pourrais te reconstruire et qu’on irait mieux tout simplement… » Qu’il saurait aseptiser ses plaies, soigner ses traumatismes à son tour. Qu’ils pourraient former un vrai couple, qu’ils pourraient avancer et laisser derrière eux les trop nombreux fantômes de leur vie. Mais le blond ne l’avait jamais ressenti de cette façon, elle n’avait jamais compris la détresse que lui inspirait l’idée même de rentrer chez eux.

« Je ne veux pas que tu me mentes, je veux juste que les choses redeviennent telles qu’elles étaient il y a quelques mois ! » Sa voix était déformée par l’émotion, par la souffrance qui creusait un trou béant sous sa poitrine. Pourquoi compliquait-il tout ? Ne pouvait-il pas être son ami, comme Valérian ? Ne pouvait-elle pas l’aimer lui aussi comme il prétendait l’avoir fait quand il était encore avec la pompière ? « Quand tu étais heureux, quand tu étais mon ami… » Ses doigts s’enfoncèrent dans sa crinière sombre, raclant son cuir chevelure au passage ; sa tête allait exploser. Les larmes continuaient leur chute le long de ses joues rougies. « Je ne veux pas te perdre, je… » Elle secoua la tête. Non, elle ne pouvait pas. Voilà pourquoi elle était là. Voilà pourquoi elle était vraiment là. Pourquoi avait-il le droit d’avoir aimé deux femmes, d’avoir joui de la chance de les avoir toutes les deux dans sa vie et elle non ? L’injustice lui remonta la gorge. La peur aussi. Elle avait besoin d’air. Elle tâtonna précipitamment derrière elle, cherchant la poignée de la caravane pour ouvrir la porte dans la foulée. Elle se hâta à l’extérieur, manquant de tomber au passage, pour aller régurgiter le contenu de son estomac.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4588
Sujet: Re: Chassé-croisé    Mer 5 Jan 2022 - 15:40
Donc on ne change pas ? On ne changera jamais ? On évolue pas ? Rétorqua-t-il en fronçant les sourcils, étonné qu'elle ne voit que le mal. Je suis le même qu'à Maple Grove ? Demanda-t-il, plus pour la forme que pour avoir une vraie réponse. Se rendait-elle seulement compte de l'absurdité du raisonnement ? Je suis ravi de voir que pour toi, on a été que malheureux ensemble, ou alors était-ce l'histoire qu'elle se racontait pour se souvenir de pourquoi ça n'avait pas marché. Comme s'il n'y avait jamais eu de bons moments, comme s'ils ne s'étaient jamais vraiment aimé. C'était sûr qu'à côté, sa relation avec Sebastian devait ressembler au paradis, il comprenait mieux l'idée.

Tu n'es pas Joséphine, et elle n'était pas la réponse à toutes mes souffrances, qu'est-ce que tu crois ? C'était dingue d'entendre ça, comme si elle avait été la solution incarnée pour tout et n'importe quoi. Dommage qu'elle ne soit pas restée vivante plus longtemps, elle était probablement la solution aussi pour la faim dans le monde, le SIDA et le cancer ! Le souci, c'est que les choses ne vont pas comme il y a quelques mois. Joséphine est morte, j'ai un fils, et si je vais pas bien pour moi-même, je dois aller bien pour lui, pour qu'il soit pas un orphelin de plus, rappela-t-il franchement en secouant la tête.

Un soupir lui échappa. Connor se sentait monstrueux. A la faire pleurer de plus belle. Il regrettait qu'elle soit venue, qu'ils se soient parlés. Il aurait mieux fait de mentir, de ronger son frein, de cacher ses sentiments. Tout ça n'apporterait rien de bon de toute façon. Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Ou que je fasse ? Que je me force ? Pour aller mieux, pour faire comme si j'appréciais Sebastian ? Pourquoi ? Pour que tu te sentes moins coupable de te reconstruire ? C'était absurde. Je suis pas en train de t'interdire de le faire, je te demande rien du tout mais si la condition principale de ton bonheur, c'est que je sois dans ta vie... il eut un soupir : P't'être que tu devrais te poser les bonnes questions...

De toute façon, Elena s'échappa vers la sortie, ouvrant la porte à la volée pour vomir le contenu de son estomac au sol. Connor laissa sa tête retomber en arrière, s'arma de patience pour sortir. Il prit tout juste le temps de saisir une bouteille d'eau qu'il cala sous son bras. Il contourna Elena, saisit ses longs cheveux et les remonta au-dessus de sa tête pour qu'elle ne se salisse pas. Qu'importait le reste. Le temps qu'elle termine de vomir, il libéra une de ses mains et lui ouvrit la bouteille : C'est bon, rince-toi la bouche, lui fit-il en lui montrant l'eau. J'ai nettoyé pire que ça, marmonna-t-il ensuite.


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 582
Sujet: Re: Chassé-croisé    Mer 5 Jan 2022 - 20:08
« Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. » assura la jeune femme en secouant la tête. Non, évidemment qu’elle ne regrettait pas leur histoire ; ils avaient connu des moments inoubliables, des sentiments puissants, immuables, gravés à jamais dans leurs chairs. Ils s’étaient aimés avec force, avec cette passion inédite et impétueuse qui avait consumé les anciens amants. Tout ça était réel, elle n’en oubliait aucune seconde. Mais aussi vrai qu’avait été cet amour, il était destructeur, toxique. Ils savaient se faire souffrir comme personne. Ils savaient se détruire, s’entretuer avec la seule force de leur affection.

De toute façon, la discussion prenait la pire des tournures, elle n’aurait jamais dû venir, elle aurait dû rester avec les filles, rejoindre sa chambre et ignorer la froideur évidente du sportif à son égard. Elle avait précipité les choses, il ne pouvait pas y avoir de retour en arrière après cette soirée cauchemardesque. En prendre conscience lui donna un haut le cœur de plus. Les mains appuyées contre la caravane froide, elle sentit celles de Connor glisser sous ses cheveux pour les lui tenir. Elle n’avait pas l’énergie de protester. Elle se redressa quelques minutes plus tard, le ventre creusé, douloureux. Elle se sentait poisseuse, et pas seulement parce qu’elle venait de vomir. Elle se sentait pitoyable, incapable, abattue. Comment avait-elle pu se croire assez maligne pour arranger la situation entre eux ? Prétentieuse Elena… L’amertume lui tapissait l’intérieur de la bouche et l’eau que lui tendit le blond ne suffirait pas à l’en débarrasser. « Merci… » souffla-t-elle en attrapant la bouteille.

« Je suis désolée Connor… Si je t’ai réveillé, que ça n’ait pas fonctionné entre nous, que tu aies perdu Joey et que ma relation avec Seb te blesse… Je n’ai rien souhaité de tout ça. » C’était tout l’inverse qu’elle lui souhaitait. Il ne comprenait jamais à quel point son bonheur lui importait. Comme il primait sur le sien. « Quand tu m’as annoncé que Joséphine était enceinte je… J’ai cru que mon monde s’écroulait, que je ne pourrais plus respirer normalement un jour… Et puis je me suis rappelée combien tu souhaitais cette famille, j’ai vu combien tu semblais heureux et… » Elle se mordit la lèvre, détourna le regard. Ce n’était pas simple pour être de se dévoiler ainsi. Mais elle éprouvait le besoin de se confier à lui, de dissiper la brume une fois pour toutes. Elle sourit, un léger rire ému s’échappant d’entre ses lèvres « Je ne sais pas, j’ai juste ressenti… de la reconnaissance et ton bonheur était la seule chose qui m’importait à ce moment-là. » Passé le choc, elle avait éprouvé une véritable gratitude à l’égard de la pompière qui avait réussi là où elle avait échoué. Elle inspira l’air frais qui s’infiltra dans ses poumons et lui arracha un frisson.

« Je croyais que tu pouvais être mon ami, comme Val, vu que j’y étais arrivée… Je me suis trompée. En beauté. » Un sourire sans joie étira ses lèvres. Elle réalisait maintenant à quel point il était absurde de lui demander d’être son ami, surtout maintenant, surtout après ce qu’il venait de traverser. « Et si j’ai besoin de toi dans ma vie, c’est parce que je t’aime oui. » Elle haussa les épaules comme si c’était évident. ça l'était pour elle. Depuis toujours. « Ce n’est pas quelque chose qui s’essoufflera et je n’en ai pas honte, je n’en suis pas désolée et Sebastian comprend que tu resteras quelqu’un d’important à mes yeux. » Ce n’était pas vraiment négociable, et le chef d’entreprise n’avait jusqu’alors rien trouvé à redire sur sa relation avec le sportif. Il s'était même investi pour gagner son amitié. Joséphine et Sebastian étaient sans doute trop bien pour eux. Meilleurs qu'ils ne le seraient jamais.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4588
Sujet: Re: Chassé-croisé    Mer 5 Jan 2022 - 20:47
Il détourna le regard, retenant un souffle. Dans le camping-car, Khan osa un mouvement vers eux. Sorti de sous la table après la tempête qu'ils venaient de traverser, cherchant d'une œillade un signe de son maitre. Connor le scruta un instant en lui offrant un sourire rassurant, un bref juste de la main pour venir lui dire que tout va bien. Qu'ils devaient bien aller, en tout cas. Maintenir l'illusion que c'était le cas. Après tous ces mots pourtant, le sportif n'eut que l'impression d'être le pire être humain de cette terre. Un égoïste, qui se complaisait dans la souffrance des autres.

On aurait pas dû en parler, murmura-t-il simplement avant d'avoir un soupir pour la situation. Rien de mieux à dire, il regrettait qu'elle soit venue frapper à sa porte. Il regrettait de l'avoir entendu. J'espère que tu oublieras tout ça demain, ajouta-t-il dans la foulée. Je sais pas vraiment quoi te dire. C'est bien que tu avances, que tu ais trouvé quelqu'un avec qui tu te sens bien, je te souhaite pas d'être malheureuse, il n'en a jamais été question d'ailleurs. Il y avait juste l'aigreur de la savoir plus heureuse avec quelqu'un d'autres, d'être responsable du fait qu'avec lui, ça aura toujours été au mieux médiocre, au pire toxique.

Mais je peux pas être là pour ça, il voyait là sa limite. Celle qu'il ne pouvait pas franchir au risque d'y laisser sa santé mentale. Par amour pour Elena, qui ne devait pas le voir plus à terre qu'il l'avait déjà été. J'aurais accepté avec toi de... De jamais être père, fit-il néanmoins pour la précision. J'aime Elliot, de tout mon cœur. Et je pourrais jamais regretter qu'il soit venu au monde. Jamais, articula-t-il d'une voix vibrante. C'était pas grave de pas construire ça avec toi, je l'ai jamais vécu comme un sacrifice. Mais... Je peux pas... Je peux pas rester à côté de toi, considérant que tu m'aimes toujours, que je t'aime toujours, et qu'il y a pas d'alternative où nous pouvons nous retrouver, souffla l'homme.

Il haussa les épaules. Tout ça n'était qu'un point final à cette aventure. Le livre se fermerait ensuite, il n'y aurait aucun chapitre à rajouter. Toutes les histoires ne se terminaient pas bien. En fait, trop peu avaient droit à cette issue. Et s'il aurait aimé y croire, il ne faisait pas exception. Et si pour toi on peut pas changer, qu'on sera de toute façon malheureux quoi qu'il arrive, ça vaudra pas la peine d'essayer, ajouta-t-il. Je suis pas venu là pour te faire du mal, je l'ai jamais voulu, tout comme il n'avait pas été avec elle pour la faire souffrir. Désolé de pas avoir été à la hauteur, c'était la conclusion qu'il tirait de cette discussion.


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 582
Sujet: Re: Chassé-croisé    Mer 5 Jan 2022 - 22:32
« On n’aurait pas dû, non… » lui concéda la brune, étranglée par les remords. Elle voulait serrer les paupières, suffisamment fort pour effacer cette scène, cette conversation. Que ni lui ni elle n’en garde le moindre souvenir. Elle n’avait pas arrangé les choses comme elle l’avait naïvement espéré, elle n’avait pas les réponses qu’elle attendait ; elle ressortirait de cette caravane avec plus de doutes qu’elle en avait à son arrivée. Plus troublée, plus bouleversée qu’avant. Les mots du blond l’éclaboussaient comme de l’acide brûlant. Il ne pouvait pas être là. Elle réalisait alors qu’elle était en train de perdre Connor, pour de bon. L’impuissance la saisit avec une violence inouïe, elle sentait le lien qu’elle avait longtemps cru indestructible se dérober sous ses yeux embués, lui glisser entre les doigts impitoyablement. Une détresse sourde retentit dans son crâne, une angoisse soudaine, un gouffre d’agonies insupportables se creusait sous son pull. Elle se sentie mourir, elle eut la sensation effroyable d’être plongée dans un océan de désespoir glacé, que ses membres s’engourdissaient, perdaient toute sensibilité et en même temps la morsure de ce froid qui se diffusait dans son corps lui semblait être la pire des tortures.

Respirer. Elle devait respirer. Ses lèvres s’entrouvrirent pour aspirer un filet d’air frais. Ses poumons se gorgeaient pourtant de cendres fumantes, âcres. Son rythme cardiaque tambourinait férocement dans ses tympans, lui lardait frénétiquement le crâne. Elle secouait la tête nerveusement, machinalement sans s’arrêter depuis de longues secondes. Non. Non, non, non… Il ne pouvait pas faire ça. Il n’avait pas compris, c’était forcément ça. Il ne pouvait pas sortir de sa vie. C’était une erreur. Un malentendu grossier, ridicule. Les perles salées glissaient sans interrompre leur chute silencieuse, en traçant des sillons incendiés sur ses joues. Un sanglot muet mourut dans sa gorge quand l’homme lui affirma qu’il aurait pu renoncer à son rêve de famille pour une vie avec elle. Le chaos dans son esprit redoubla, des dizaines de schémas, de probabilités qui s’imposèrent à elle : et si…

Une lutte sans merci s’amorça alors. Elena se sentait prise au piège au cœur d’une tempête déchaînée, d’un raz de marée menaçant de tout emporter sur son passage. Les digues de sa raison tremblaient dangereusement, prêtes à céder. Elle devait donner l’air d’avoir vu un fantôme. Elle s’était figée, paralysée par la dualité cruelle de ses sentiments. Elle aurait aimé avoir des certitudes, éclaircir cette brume opaque qui masquait leur avenir. Mais il y avait cette peur viscérale qui se répandait comme un poison dans son sang, la crainte de revivre la même désillusion que la première fois. C’était un grand saut, un risque à prendre qui demandait du courage, elle en avait conscience. Mais elle savait qu’elle ne pourrait pas se relever cette fois. Elle ne survivrait pas à un nouvel échec.

Le cœur sanguinolent, elle sentait désagréablement son âme étirée, déchirée. Elle n’avait plus la force d’ouvrir la bouche. Sa douleur lui gonflait la gorge et rendait la communication impossible. Elle hocha doucement la tête, scellant leur histoire dans une odeur de soufre. C’était comme s’ils venaient de craquer ensemble une allumette pour embraser le monde autour d’eux. Elena n’avait pas cessé de le dévisager, son affliction crevant ses orbes aqueux. Il venait de lui briser le cœur. Une nouvelle fois. La dernière peut-être.

Après de longues minutes, la jeune femme sembla gagnée par la réalité. Des éclats de voix plus loin. Khan qui s’agitait. La douleur, elle, ne disparaissait pas. Elle se fracassait continuellement contre ses côtes. Les sanglots s’étaient calmés. Les larmes commençaient à sécher. Elle renifla, s’essuya d’un revers de bras le visage et avala péniblement sa salive au goût amer. « Merci pour ta franchise. » articula-t-elle avant de lui tourner le dos, les jambes sur le point de se dérober sous son poids. La main sur la poignée, elle hésita une seconde. « Il y aura peut-être une vie où on arrivera à se retrouver. Et à faire mieux. » Mais visiblement pas dans celle-ci. C’était un nouveau rendez-vous manqué. Un nouveau chassé-croisé dans leur valse tragique.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Chassé-croisé    
Revenir en haut Aller en bas  
- Chassé-croisé -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: