The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Google Chromecast avec Google TV (4K) à 49,99€
49.99 €
Voir le deal

Here, in the calm after the Storm | ft. Elijah
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Elijah Hawksley
Elijah Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 676
Sujet: Re: Here, in the calm after the Storm | ft. Elijah   Mar 3 Mai 2022 - 1:03
Tout maîtriser, ou presque. C’est effectivement une tendance bien marquée chez Elijah, que l’apocalypse n’a pas aidé à atténuer: au contraire. La vie sur les routes -et celle au sein de Walla Walla- l’ont conforté dans le fait de ne rien laisser au hasard, ou du moins autant que possible. Il a donc un sourire amusé l’entendant. Ne serais-tu pas en train d’essayer de me flatter ? réplique-t-il avec un ton légèrement taquin. Même si Elijah ne le montre pas de prime abord, les propos d’Hoani ne le laisse pas indifférent. Admirative, vraiment ? Puis comme toujours, leur complicité prend toujours le dessus, et ce qu’importe les situations qu’ils peuvent traverser… Et apparemment, il y en aura encore sûrement d’autres, à présent.

Certes, c’est l’obligation de se marier qui les a menés jusqu’ici: mais le cinquantenaire ne pense pas réellement à ça, en cet instant même. En étant totalement focalisé sur cette fameuse demande et comment organiser tout ceci, il a mis de côté un détail pour le moins important: l’engagement en lui-même. Pourtant, contrairement à une bonne partie de la population vivant ici, il n’a pas vraiment oublié les principes entourant cette cérémonie si spéciale. Et surtout, sa réelle signification: un sacrement. Une preuve d’amour. Mais sa symbolique a désormais bien changé depuis l’apocalypse, et surtout avec New Eden. Dans ce cas, nous étions deux à voir les choses ainsi… Leurs regards se croisent durant un long instant, avant qu’Elijah détourne le sien. Et oui, ça ne peut pas être pris à la légère, du moins, il en est persuadé.

De son point de vue, se marier sur un coup de tête sans même avoir vraiment pris le temps d’y réfléchir, c’est un peu comme se tirer une balle dans le pied. Il le pensait déjà avant l’apocalypse, et si encore à cette époque il était encore possible de s’extirper de ce genre d’erreurs… Autant dire que c’est devenu impossible, à Walla Walla. Impensable. Son regard se pose ensuite sur l’anneau qui entoure toujours son doigt: depuis son mariage, il ne l’a jamais enlevé, refusant tout bonnement de s’en séparer. Et puis il s’en est servi comme un prétexte en intégrant New Eden, pour garder certaines femmes intéressées à distance… Mais à quoi bon ? Il n’aurait de toute façon pas échappé au mariage ad vitam aeternam, personne n’a de passe-droit là dessus.

Il s’était fait la promesse de ne jamais se séparer de ce bijou, suite à la mort d’Alison. Mais aujourd’hui cela ne faisait plus vraiment sens. Cela fait des années qu’elle n’est plus là, et il n’a de toute façon pas le choix de s’en séparer... Tout comme il serait peut-être temps de passer à autre chose, désormais. C’est vrai ce mensonge ? demande-t-il d’un ton amusé, avant de finalement hocher la tête. Oui… on peut dire que c’est un travail titanesque. Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, Elijah a beaucoup apprécié le fait de s’occuper de l’organisation de son mariage. Certes, les choses sont quelque peu différentes cette fois-ci… mais il lui paraît tout autant impensable que l’un fasse tout le boulot, tandis que l’autre se tourne les pouces. Exactement. Au moins, on sait ce qui nous attend. Aucune découverte pour eux deux, et c’est tant mieux.

Il ne peut qu’être d’accord aux restes des propos d’Hoani: autant faire de tout cela un moment dont ils pourraient profiter, réservé uniquement à eux deux. Je suis d’accord. Et s’il y a bien un jour où l’on peut être totalement égoïstes, c’est bien celui-là. Peut-être qu’ils se lancent un peu trop rapidement dans tout ce processus d’organisation, mais… C’est plus fort que lui. Il a besoin de prévoir, et ce même s’ils ont encore une certaine marge sur le sujet. Alors, pour éviter de trop y penser, il préfère emboîter sur autre chose. Et pas n’importe quoi: la fameuse bague de fiançailles. Désormais assis à côté de la blonde, il la lui présente sans plus tarder, non sans quelque peu guetter sa réaction. Elle ne se fait pas tarder, et sans trop de surprise, l’indifférence n’est pas au rendez-vous.

Lorsqu’elle prend de nouveau la parole, il se contente de l’écouter, sans l’interrompre une seule fois. Elle a rapidement deviné à qui le bijou appartenait auparavant, et ça ne l’étonne pas vraiment: après tout, la qualité de ce dernier parle pour lui.. Tu sais… Il s’arrête au beau milieu de sa phrase, son regard se posant sur ladite bague: ce n’est qu’après un instant de silence qu’il se met de nouveau à parler. Oui, elle lui appartenait. Nous avions choisi nos bagues respectives ensembles. Il a un léger sourire, rien que d’y repenser: c’était un bon souvenir, auquel il pense de moins en moins. Le temps, sûrement.

D’une certaine façon, il comprend sa réaction, mais… Il a un léger soupir. Tu ne m’en sépares aucunement. Il prend le temps de poser l’écrin et son contenu sur la table, avant de poser de nouveau son regard sur Hoani, imperturbable. Et si je souhaite de l’offrir, c’est justement parce que je ne m’en sens pas obligé. Au contraire... Le temps d’un instant, son attention est distraite par l’anneau qu’elle porte, et qu’elle est en train de triturer. Sa main se pose sur la sienne, tout naturellement, tandis qu’il reprend de nouveau la parole.

Tu n’es pas obligée de l’accepter, si tu n’en veux pas, ajoute-t-il simplement. Ou si tu préfères garder la tienne. Je comprendrais totalement. Après tout, ce choix ne dépend que d’elle, et il n’a pas son mot à dire là-dessus. Néanmoins… Je pense que tu la mérites largement. Après ça, son regard se détourne rapidement d’elle. Au moins, les choses sont dites: à voir comment la concernée va réagir...



Darkness is your candle.
Elijah Hawksley ☽ People will do anything, no matter how absurd, in order to avoid facing their own souls. One does not become enlightened by imagining figures of light, but by making the darkness conscious.
Revenir en haut Aller en bas  
Hoani Hawksley
Hoani Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 617
Sujet: Re: Here, in the calm after the Storm | ft. Elijah   Mar 5 Juil 2022 - 21:33


Here, in the calm after the storm



New Eden - rp suivant les trouble-fêtes du mariage de Neela & Min-Oh | Elijah & Hoani





Je dois bien avouer que c’est étrange, de planifier un mariage, ici, à Walla Walla. Je pensais être de celle qui trouverait toujours le moyen de déjouer cette tradition, d’esquiver, au risque d’affreuses conséquences, cette obligation. Mais finalement, me voilà, à échanger, calmement, avec un certain… contentement, presque, sur cette union que nous allons bientôt manifester, Elijah et moi. A quel moment aurai-je pu envisager que notre route s’achèverait ainsi à New Eden ? J’ai encore du mal à croire que l’homme devant moi a plié son genou pour me faire sa demande, à peine quelques heures auparavant. J’ai encore plus de mal à imaginer, en dépit de tout ce qui s’est ensuivi, que cette démonstration, au lieu de me faire me sentir mal à l’aise comme on aurait pu le croire aisément, a déclenché quelques fourmillements en moi, une vibration échauffée me ramenant bien des années en arrière, quand le bonheur était à portée de mains. Est-ce donc ce qui nous attend, pour le milicien et moi ? Un pavement inespéré, nous empêchant tous deux de nous écrouler, nous liant pour le meilleur et pour le pire ?

Il faut croire que ce n’est pas impossible en tout cas, à mesure que mes joues se creusent de fossettes amusées ou entendues, mes sourires étant loin d’être forcés. Il y a quelque chose de bienséant, bien plus revigorant que ce sobre jus qui descend dans nos gosiers, à se sentir sur la même longueur d’onde. Cette évidence, qui nous a rapproché tous les deux, d’abord sur les routes puis au sein du refuge, ne cesse de se renforcer, telle une destinée inévitable, quand bien même je suis la première à ne croire en rien d’autre que moi-même. Pour autant, je ne suis pas assez aveugle pour m’imaginer qu’une force supérieure s’est décidée à nous donner un coup de pouce, elle qui se serait lassée de nous meurtrir à chaque tournant de vie. Aussi je demeure prudente quant à ce qui se trame, qu’importe les plans que nous pouvons bien mettre en place. Si j’ai toute confiance en Elijah, et ce depuis bien longtemps, ce n’est pas la même en ce qui concerne les remparts et les gens qui nous entourent, nous enclavant bien malgré nous dans des jeux de pouvoirs et de faux-semblants. Même un mariage revêt une signification, à double tranchant, résidant sur un principe devenu bien trop commun en ce nouveau monde : la survie. Les cadavres ambulants n’ont qu’à bien se tenir, c’est bien New Eden et ses êtres vivants que je redoute le plus depuis plusieurs années, aussi faut-il bien admettre que ces engagements sont autant travaillés que toutes les autres comédies que nous avons pu mettre en scène avec Elijah. Je soupire alors, commentant un peu plus pour mon compagnon : « C’est certain. Au moins, nous pourrons mettre notre expérience à profit pour que tout se passe au mieux. » Parce qu’il est hors de question, en dépit de tout ce qui se passe autour de nous, que notre mariage soit de ceux qui échouent à peine la cérémonie débutée. « Je ne veux offenser personne, mais je n’ai pas envie que nous poursuivions la lignée des mariages ratés. Si on peut éviter d’abord une démonstration de chaos comme celle à laquelle on vient d’assister malgré nous… » Parce qu’il n’est pas que question de se conformer à la communauté, il est aussi nécessaire de profiter du moment présent.

Et c’est donc là que le sentiment de désir et de volonté, qui m’habitent malgré moi, prend un certain sens, je suppose. Pour Elijah comme pour moi-même, je rêve d’un instant où il n’y aura rien d’autres que nous deux, présents l’un pour l’autre, l’un avec l’autre. Sans drame, sans risque que le monde s’effondre sur nos têtes, juste le temps de quelques heures. Serait-ce trop demandé ? « Bon, il faut être égoïste avec modération. Parce que si je m’écoutais, je ramènerais tout mon pays natal pour rendre ce mariage extraordinaire. Même des kiwis, si je le pouvais, et s’ils ne sortaient pas que la nuit ! » Je m’exprime alors, d’un ton plus léger, les iris accrochés à ceux de mon partenaire. Et même quand il vient à me confier son bien le plus précieux, j’ai dû mal à le quitter des yeux. Pour autant, le diamant illumine bien trop la maison pour que j’ignore son pouvoir, la passion qui y réside, de manière invisible. Et quand je pense qu’Elijah fait erreur, ses mots apaisent soudainement mon cœur. Je plaisante, d’abord, fidèle à moi-même, la carapace abritant la personne que je suis depuis bien trop longtemps pour la laisser de côté. « Eh bien, vous aviez de sacrés bons goûts. Vous auriez dû faire carrière dans la joaillerie. » Cela étant, il faut bien avouer que le bijou est impressionnant. Sa beauté ne me laisse pas indifférente, et je me surprends à vouloir imager un Elijah plus jeune, tout fringuant et bien trop ravi d’investir ses économies dans une bague à couper le souffle.

Sa main se pose alors sur la mienne, me coupant dans ma réflexion, domptant aussitôt mon agitation. Sa peau frôle autant la mienne que cet anneau que je n’ai cessé de faire tourner, et je me rends compte, alors, que cet engagement est important. Tout autant que celui qui m’a lié pendant des années à William. J’ai un pincement au cœur à cette réalisation, et je baisse quelques secondes les yeux, lorgnant sur cette main ferme et rassurante, observant à travers elle ce bijou doré qui se cache en dessous. Doucement alors, je serre ses doigts, que je décale d’un mouvement fin et délicat, pour ensuite faire tourner une dernière fois l’anneau, cette fois pour l’aider à s’effacer de ma peau. Je me sens nue, dès lors que je le retire, et je ne peux masquer un frisson, tant j’ai pris l’habitude de me cacher derrière, il faut bien l’avouer, morte union. Je me promets, intérieurement, de faire la paix avec William, où qu’il soit aujourd’hui, s’il est seulement en vie. Je me mords la lèvre quand je réalise lentement que mon cœur est loin d’être étreint d’une énorme culpabilité, au contraire remplacée par une subtile harmonie. Comme si les choses s’imbriquent naturellement, finalement. « Je ne sais pas quoi dire Elijah, c’est beaucoup pour moi. » C’est sincère, mais je finis par me pencher reposer le bijou tant trituré par le passé, à côté de l’écrin sur la table. Je lui trouverai bien une autre place mais pour l’heure, je suis dévolue à l’être à mes côtés, décidée à l’accompagner, bien malgré tout. « Non, ce n’est pas que je veuille garder la mienne. » Je confesse enfin, comme délivrée d’un poids. « C’est étrange, mais peut-être que j’attendais le bon moment pour… me détacher d’un certain poids. Je me suis toujours accrochée à mon mari, tu sais. Me cachant derrière lui afin de mieux supporter cette vie ici. Mais… » J’ai un temps, d’incertitude, m’avançant peut-être un peu trop tôt. C’est trop tard, toutefois.  « Mais depuis que tu es arrivé, ça a changé. Je ne ressens plus ce besoin de croire en une possibilité que je sais être tout bonnement utopique. Je ne ressens plus cette nécessité de me cacher, de n’être que l’ombre de moi-même. Tu m’as rappelée, en quelque sorte, qui j’étais. Tu as apporté… enfin, tu m’as tellement apporté, en réalité. Je t’en suis reconnaissante, tu sais. »

Je le dévisage, cet homme qui a su raviver quelque chose, je ne saurai encore trop quoi, cet homme qui a su voir au-delà de la coquille brisée que j’ai pu être -et que quelque part, je resterai, même s’il n’est question que d’un petit morceau manquant, il ne faut pas se leurrer-. Je me délecte presque de sa vision, rassénérée qu’il soit ici, à mes côtés. Qu’envers et contre tout, il ait décidé de ne pas me lâcher, de ne jamais me laisser tomber. Il aurait pu, il a de quoi. Mais il est juste là. Et moi aussi. « Alors si tu me dis que c’est bien ton choix… dans ce cas, je le veux aussi. » Je tends à nouveau le bras, cette fois pour saisir cet écrin si précieux. Admirant une dernière fois le bijou avant de le donner à Elijah, nos peaux se frôlant à nouveau. « Je veux bien la porter. J’en serai ravie, à dire vrai. » Les mots se bercent ainsi entre nos deux corps rapprochés, et je laisse Elijah donner suite à ce mouvement entamé, consciente que ce mariage représente, pour nous deux, un acte conséquent qu’il convient de poursuivre ainsi que le veut la tradition. Cette fois, il n’est pas ici question de respecter les coutumes de la communauté, mais bien de nous laisser porter par nos propres idéaux, aussi illusoires, et d’un autre monde, peuvent-ils être. Il est tout simplement question de nous deux, et de ce que l'on veut.

Ⓒslytbitch.



✧ Now I'm gonna settle the score ✧

I never believed that I would concede, and get myself blown asunder. You strung me along, I thought I was strong, But now you have pushed me under. I've opened my eyes and counted the lies and now it is clearer to me. You are just a user and an abuser, and I refuse to take it. | Muse
Revenir en haut Aller en bas  
Elijah Hawksley
Elijah Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 676
Sujet: Re: Here, in the calm after the Storm | ft. Elijah   Dim 21 Aoû 2022 - 0:32
Elijah hoche simplement de la tête à ses propos: il est tout à fait d’accord là-dessus, hors de question que leur mariage tourne au chaos ou au drame. Tout sera fait pour que cela n’arrive pas, bien sûr, répond-t-il afin de la rassurer au mieux. Et il s’en chargera jusqu’au moindre détail, tout en sachant qu’il peut aussi compter sur l’aide de leurs proches. A eux deux, ils arriveront à faire de cette cérémonie le moment le plus agréable possible, épargné de tout éventuels problèmes ou autres personnes indésirables. Rien n’est impossible. Il ne cache même son amusement, ne lâchant pas du regard Hoani. Enfin, sauf ramener des kiwis jusqu’ici, bien sûr. Néanmoins, il note l’idée dans un coin de sa tête: après tout… il peut bien trouver un moyen d’en faire apparaître à travers la décoration, non ?

Mh, choisir un bijou est plus facile que de le créer, commente-t-il avec un sourire. Ils avaient d’ailleurs mis du temps à choisir les pierres précieuses ornant désormais la bague… Et mine de rien, ils ont fait le bon choix. L’attention d’Elijah se reporte néanmoins sur sa fiancée, la rassurant du mieux qu’il peut quant à cette bague: oui, il tient réellement à lui donner, et cette décision a été réellement réfléchie. Mais il se doute qu’il ne s’agit pas uniquement de ça: l’accepter revient aussi à dehors enlever celle déjà présente, un choix pouvant être particulièrement compliqué, il n’en doute aucunement. C’est pour cette raison qu’il se contente de rester silencieux, regardant le dernier mouvement de l’anneau, avant qu’Hoani le pose finalement sur la table, près de l’écrin.

Il l’écoute attentivement, sans l’interrompre une seule fois: et chacun de ses propos, des choses qu’elle explique au fur et à mesure, font effectivement sens. Terriblement sens, même: car il se reconnaît un peu, dans ce discours, le fait d’utiliser une ancienne alliance comme un moyen de protection, une façon de rester accroché à un passé révolu. Je comprends, dit-il simplement, tandis qu’elle semble un peu hésiter sur ses mots. Tu as fait de ton mieux, avec ce qui t’apportait le plus d’aide pendant cette période. Il est plus que compréhensible qu’elle se soit accrochée à son mari disparu, surtout en n’ayant pas d’autres choix que de subir la présence d’un homme à ses côtés. En aucun cas, il se permettrait de juger ça. Après un long instant de silence qu’elle reprend finalement le cours de ses explications: et en l’écoutant Elijah est plutôt… surpris, oui. Positivement. C’est le mot.

Le milicien ne saisit pas encore bien la portée de ses propos, mais d’une certaine façon cela le touche, plus qu’il n’est capable de l’admettre. Tu en as fait de même avec moi, avoue-t-il à son tour. Oh il en est sûr et certain, elle a bien plus fait pour lui, qu’il n’en a fait pour elle: et il lui en sera toujours reconnaissant, à ce propos. Et… je te dois beaucoup. Hoani l’a aidé à revenir à ce qu’il était réellement, avant d’atterrir ici: elle aurait pu repartir, ne pas faire le choix de se confier à lui, mais elle n’a rien fait de cela. Loin de là. Et après un long instant de silence, finalement… elle accepte la bague. Face à cela, il peine à trouver quoi dire: il se contente de la regarder, tandis qu’elle se saisit de l’écrin posé face à eux.

A nouveau, l’objet revient entre ses mains: et aux propos de sa désormais fiancée, il ne peut s’empêcher de sourire. Tant mieux, car elle est à toi maintenant. Ses yeux restant posés sur les siens, tandis qu’il place finalement la bague à son doigt: une fois ceci fait, il regard finalement le bijou, dont la taille semble convenir à sa nouvelle propriétaire. Elle te va très bien. Il garde sa main dans la sienne, pendant encore quelques instants, avant de finalement la relâcher. Tu sais… Pendant un instant, il semble hésiter, avant de se remettre à parler. Je le pense réellement, quand je dis que tu la mérites. Vraiment.


FIN.



Darkness is your candle.
Elijah Hawksley ☽ People will do anything, no matter how absurd, in order to avoid facing their own souls. One does not become enlightened by imagining figures of light, but by making the darkness conscious.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Here, in the calm after the Storm | ft. Elijah   
Revenir en haut Aller en bas  
- Here, in the calm after the Storm | ft. Elijah -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: