The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-22%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
34.99 € 44.99 €
Voir le deal

Would you marry me ?
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2058
Sujet: Would you marry me ?   Dim 12 Déc 2021 - 17:32
Dire que Hailey et Benjamin étaient faits l’un pour l’autre était un euphémisme tellement ils s’entendaient bien tous les deux. Toutes leurs connaissances pouvaient d’ailleurs le confirmer, ils étaient destinés à se marier ensemble et à fonder un foyer. Et ce même s’ils leur arrivaient d’avoir de temps en temps des divergences d’opinions. Le principal désaccord étant bien évidemment le pouvoir établit, que la demoiselle considérait comme une dictature, mais aussi l’Adonaï que le militaire vénérait comme un Dieu. Gabrielle était en tout cas un lien très solide entre eux, et ce même si Benjamin n’était pas le véritable père de cette enfant. A ce propos c’était peut-être elle, lorsqu’elle grandirait, qui ferait peut-être prendre conscience au soldat qu’Hailey disait vrai à propos des conditions de vie des femmes à Walla Walla. Ou peut-être pas parce que le Marines qui était endoctriné depuis maintenant très longtemps considérait toutes ces règles comme « normales ».

Benjamin était en tout cas éperdument amoureux de la rousse et ça ses camarades militaires le savaient parfaitement. Ils n’arrêtaient d’ailleurs pas de lui demander quand est-ce qu’il allait la demander en mariage. Et lui leur répondait à chaque reprise « Je lui demanderais dans quelques temps », non pas parce qu’il ne voulait pas s’unir à elle tout de suite mais plutôt parce qu’à chaque fois qu’il souhaitait lui faire sa demande en bonne et due forme un imprévu l’obligeait à repousser tout le temps ses projets. Mais aujourd’hui c’était très différent puisque Benjamin avait l’accord de Mason, l’un des membres de la famille de Hailey, pour qu’il se marie avec elle ainsi que la journée entière pour lui faire sa demande officielle. Pour l’occasion le militaire avait donc quitté son inséparable treillis pour revêtir une tenue civile dite classique, c’est-à-dire qu’il portait des baskets, un jean, une chemise, une casquette ainsi qu’une veste de cuir.

Il avait également été acheté une petite peluche pour Gabrielle ainsi qu’un magnifique bouquet de roses rouges destiné à la demoiselle. Mais pas seulement puisqu’il avait aussi et surtout, à l’intérieur de l’une de ses poches de veste, l’écrin en forme de cœur qui contenait la superbe bague de fiançailles qu’il comptait offrir à sa future femme. Lorsqu’il toqua à trois reprises à la porte du domicile de la rousse Benjamin était en tout cas inhabituellement stressé. Pourquoi ? Déjà parce qu’il espérait demander la main de la demoiselle en toute intimité alors qu’elle habitait dans une maison bondé de monde. Mais aussi parce que le militaire redoutait également que la jeune femme refuse son offre. Même s’il y avait très peu de chance pour que cela arrive puisqu’Hailey semblait avoir exactement les mêmes sentiments à son égard.



   
Semper Fidelis
I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA.
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 822
Sujet: Re: Would you marry me ?   Mer 22 Déc 2021 - 13:04
Des guirlandes d’anneaux en papier multicolores, des guirlandes en pompoms, une guirlande Joyeux Noël, sans parler de nombreuses boules fabriquées par les enfants qui parent le sapin. Le salon a vraiment des airs de Noël maintenant. Et c’est une sensation plus que bienvenue. Cela peut sans doute sembler quelque peu illusoire et frivole de vouloir fêter Noël, mais c’est tellement plaisant et agréable que je ne changerai cela pour rien au monde. Je ne parle pas de ce que ça peut représenter d’un point de vue religieux. Il suffit de regarder les enfants et leurs sourires, de voir leur joie et le plaisir qu’ils ont à participer à tout cela, de pouvoir célébrer une fête en famille, de pouvoir être heureux tout simplement.

Gabrielle contre moi, je tapote son dos après lui avoir donné son biberon pendant que les petits finissent de coller, ou du moins d’essayer, des bâtonnets entre eux pour faire de petits sapins à décorer puis à accrocher. Evidemment, il suffit que quelqu’un toque à la porte pour qu’ils arrêtent, se relèvent de la colle plein les doigts et se précipitent pour ouvrir avant moi. « Doucement les enfants. » Mais la porte s’ouvre déjà et je souris en voyant Benjamin. « Benjamin ? Bonjour ! Je ne t’attendais pas. Entre je t’en prie ! » Je m’écarte pour le laisser entrer, mon regard se portant une seconde sur le magnifique bouquet qu’il tient. Et je sens mes joues s’empourprer sans plus de raison. « On fait des petits sapins pour décorer ! » « Et on a fait des boules ! » « Et on a fait le tapin avec tata Ley ! C’était trop bien ! » « Oooooh il est trop beau ce nounours ! Il est pour moi ?? »Je les fais reculer doucement et grimace un sourire en regardant Benjamin. « On est en plein préparatifs de Noël comme tu peux le voir. » Déjà Keneka tend les mains vers le nounours. « Keneka, tes mains. Tu vas le salir, ce serait dommage. » « Ah voui ! Ze vais me laver les mains et ze reviens le prendre ! »

Les trois partent en courant vers la salle de bain, et je secoue la tête en soupirant, même si mon sourire ne me quitte pas. « Je suis contente de te voir. Tu as une journée de libre ? » Je désigne sa tenue civile. Je le préfère amplement ainsi, mais je lui ai déjà dit je crois. Je fais un signe de tête pour qu’il me suive dans la cuisine. « Tu veux un café ou autre chose ? » J’ai une moue. « Ce sont de très jolies fleurs. Elles sont aussi pour Keneka ? Je ne sais pas si les roses se mangent… » Je souffle un rire et m’approche pour l’embrasser sur la joue. « Je crois qu’il faudra que tu vienne avec plusieurs jouets la prochaine fois. Et ne t’en fais pas, Gabrielle ne sera pas trop jalouse si cette adorable peluche passe de main en main. »


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2058
Sujet: Re: Would you marry me ?   Ven 7 Jan 2022 - 23:57
Pour le militaire qui avait passé les trois quarts de ses Noëls très loin de chez lui, en l’occurrence à l’étranger et plus particulièrement en Afghanistan, la période des fêtes de Noël était une période un peu particulière. Il faut dire que réveillonner pendant plusieurs années consécutives sous une tente au beau milieu du désert du Registan avec tous ses camarades militaires étaient bien loin d’être le Noël idéal. Quant aux Noëls suivants le soldat n’avait pas eu beaucoup plus de chance puisqu’il les avait quasiment tous passé à protéger ses concitoyens des cadavres dévoreurs de chair. Face à autant de couleur, de guirlandes et d’autres objets de décoration il était donc tout à fait normal que le militaire soit quelque peu émerveillé. Benjamin esquissa en tout cas un sourire à Hailey lorsqu'elle l’invita à entrer chez elle.

Il s’effaça cependant très vite lorsque quelques-uns des enfants qui habitaient sous son toit vinrent tourner tout autour de lui. Et pourquoi réagissait-il ainsi ? Tout simplement parce qu’il ne supportait pas que ces enfants se « jettent » sur lui de cette manière et qu’ils ne viennent lui quémander cette peluche qui ne leur était absolument pas destinée. A ce propos Hailey avait parfaitement dû remarquer que Benjamin était à deux doigts de leur répondre sèchement puisqu’elle leur demanda d’aller dans la salle de bain se laver les mains. - « Je vois ça … » Répondit alors Benjamin à la rousse juste après l’avoir salué. - « … ils sont vraiment … » Insupportables pensa-t-il alors. Mais puisqu’il n’avait aucune envie de se disputer avec Hailey il continua : - « … impatients d’arriver au jour J » Ce qui devait d’ailleurs également être le cas.

Souriant le militaire rajouta ensuite : - « Je suis moi-même ravi de te voir … » Avant de suivre la demoiselle vers la cuisine en poursuivant : - « … j’ai effectivement réussi à avoir mon après-midi » Et puisque ces quelques moments de liberté étaient extrêmement rares Benjamin comptait bien en profiter. - « Je veux bien un café … » Lui répondit-il ensuite avant de sourire à nouveau lorsque la jeune femme évoqua le bouquet de fleurs. - « Ah oui pardon … » S’empressa-t-il alors de reprendre - « … elles t’étaient bien évidemment destinées mais … » L’intervention de ces petits monstres l’avait contraint à ne pas les offrir tout de suite à Hailey. - « … j’ai été un peu perturbé avec les enfants » Parce qu’il ne s’attendait absolument pas à leur présence aujourd’hui.

Quant aux jouets pour Gabrielle le Marines rajouta juste après avoir rendu le baiser sur la joue à la rousse : - « La prochaine fois j’en apporterais plusieurs oui » Parce qu’il n’était pas contre faire plaisir à ces enfants même s’il avait du mal à en supporter certains. Le jeune homme présenta en tout cas immédiatement après le bouquet de roses à Hailey en poursuivant : - « J’ai pensé que ce bouquet pourrait te faire plaisir » Souriant il continua : - « Je peux les mettre dans un vase si tu veux » Même s’il préférait clairement tenir Gabrielle quelques instants dans ses bras. Quant à la peluche il continua : - « Je ne savais pas trop quoi prendre pour elle » Parce qu’il ne savait pas vraiment si cette peluche était adaptée aux enfants en bas âge. Ni même si cet ourson lui plairait.

- « Cette décoration est superbe » Déclara-t-il ensuite à la jeune femme. Nostalgique il continua : - « Ça me rappelle la période des fêtes de fin d’année chez mes parents » Période qui était sans la doute la meilleure de sa vie. Benjamin se rapprocha ensuite de la demoiselle en poursuivant : - « Comment s'est passée ta journée ? Bien j'espère. Et Gabrielle, comment va t'elle ?  »



   
Semper Fidelis
I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA.
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 822
Sujet: Re: Would you marry me ?   Mar 11 Jan 2022 - 20:35
J’envoie les enfants se débarbouiller un peu, gagnant ainsi quelques précieuses minutes, et je me tourne vers Benjamin. Nul besoin de le connaître par cœur pour se rendre compte qu’il n’est pas aussi patient que Mason, et que ces gesticulades sont loin de convenir à ses habitudes de soldat. Il faudra pourtant bien qu’il s’y habitue. Ils ne vivront certes pas avec nous, mais je ne compte absolument pas cesser de les voir pour autant. Je m’avance sans doute, j’en suis consciente, en nous imaginant déjà mariés, mais le fait est que… Eh bien, il en a parlé à Mason, et puis, le fait que nous nous apprécions plus qu'un peu n’est pas un secret en soi. Comme pour le reste, pour tous ces sujets d’achoppement entre nous, j’escompte bien réussir à le faire réfléchir… A le faire changer d’avis pour être franche. Mais si les autres sont à prendre avec plus de pincettes, je n’ai pas envie de le faire avec celui-là.

Je hoche donc la tête en lui souriant. « Impatients c’est un doux euphémisme. Mais comment leur en vouloir ? C’est la première fois, la première fête de famille qu’ils peuvent fête. » J’ai une moue attristée. « Ils sont nés et ont grandi dehors, à devoir apprendre à survivre avant même de vivre. Alors quand je les vois comme ça, si joyeux, heureux… insouciants, comme tous les enfants devraient l’être, ça me rend infiniment heureuse… Pas toi ? » S’il ne peut décemment pas me contredire, cela lui remettra peut-être un peu en mémoire ce qu’ils ont dû affronter jusque-là, et le fera un peu revoir son opinion sur ces petits monstres. Du moins, c’est le but.  

Mon sourire revient et se fait plus grand alors qu’il me confirme être libre tout l’après-midi. Je mets de l’eau à chauffer, tout en le taquinant au sujet des fleurs. Je lui jette un coup d’oeil en biais, tout en préparant les tasses. « Un soldat tel que toi qui se laisse distraire par trois bouts de chou ? N’êtes-vous pas censé être habitué à subir pire que l’assaut de trois terribles garnements Marines Blackbird ? » Je lui retourne un sourire un peu moqueur, avant de déposer un baiser sur sa joue.

Mes doigts effleurent à leur tour le contour de sa mâchoire. « Merci. » J’ai un mini-silence, et je reprends en énumérant. « Des feutres, des crayons, des paillettes, des craies… Tout ce qui peut servir à dessiner. Ou des jeux qui se partagent, ça évite les disputes... » Je lui fais un clin d’oeil, et mon regard se pose de nouveau sur le bouquet qu’il me tend. « Je vais le faire. » Je descends Gabrielle de mon épaule, la plaçant pour qu’il l’attrape, et je récupère le bouquet. « Tu t’occupes d’elle en attendant ? » Ce n’est une question que pour la forme, je sais qu’il ne demande que ça. Je contemple le bouquet. « Elles sont magnifiques. Merci Benjamin. » Les posant juste le temps de trouver un vase et de le remplir d’eau, j’ai un rire en secouant la tête. « Elle mange ses pieds et fais des bulles en essayant de gazouiller… Elle demande juste de l’attention. » Je mets les fleurs dans le vase, réarrangeant le tout jusqu’à ce que cela me plaise. « On pourrait aller faire un tour ensemble la prochaine fois. Je te montrerais ce qui peut être intéressant en fonction de l’âge. Enfin, si tu veux. En vérité, tu n’es pas obligé de ramener un… ou des… cadeaux à chaque fois, tu le sais. »

« C’est nous qu’on a tout fait ! » Les trois enfants reviennent et nous entourent, montrant leurs mains en souriant. « C’est nous qui avons tout fait. » « C’est trop beau hein ? Moi zé fais la guirlande rose et verte en pompoms ! Et on a colorié le Zoyeux Noël ! » « Keneka, elle a mis de l’eau par terre ! » « C’est pas vraaaiii ! » « Ce n’est pas beau de mentir. Et il y en forcément un qui ne dis pas la vérité. » Elle me regarde et a le bon sens de détourner les yeux. « Zé pas fais exprès !…Pardon. » « Vous avez nettoyés ? » Ils hochent la tête, et j’imagine déjà le tas de serviettes par terre. Je retiens un soupir et leur offre un sourire. « D’accord. Ce n’est pas grave. » Elle se tourne vers Benjamin et le fixe d’un air bien trop sérieux. « Leo, l’a dit que le nounours c’est pour Gaby parce que t’es amoureux de tata Ley… C’est vrai ? Mais elle est toute petite, c’est un bébé, elle en veut pas… Zy ferais attention ! » « Amoureux ? Comme tata Neela et tonton Minou ? Vous vous pelotez aussi ? » Je fixe Dimitri et me mords la lèvre pour ne pas rire. « Non. » Je lance un regard vers Benjamin, rougissant malgré tout. « Enfin je… Non. » Je toussotte et laisse Benjamin donner, ou non, la peluche à la petite, pendant que je sers le café, me détournant en esayant encore de ne pas rire.

Ils finissent par redisparaître dans le salon, après une énième recommandation de faire attention, et je dévisage Benjamin. « Désolée? » Je ris un peu. « Ma journée se passe très bien comme tu peux le voir. Et la petite miss va très bien. Elle a eu son rendez-vous chez le pédiatre, et elle grandit. Elle a pris deux centimètres depuis la dernière fois. » Je l’observe et mon sourire se fait plus doux. « Et toi ? Quoi de neuf ?… Tu… Tu as une permission pour Noël ? Ça pourrait être chouette que tu le passes avec nous… Même si tu finiras dévorer par les enfants… ça me ferait plaisir. »
Et il ne serait pas seul. S’il y a une fête qui se passe en famille, c’est bien Noël.


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2058
Sujet: Re: Would you marry me ?   Sam 15 Jan 2022 - 16:04
Hailey avait entièrement raison, à cause de cette maudite épidémie ces enfants n’avaient encore jamais passé les fêtes de Noël en famille. Leur excitation était donc parfaitement compréhensible. - « C’est vrai … » Déclara alors Benjamin à la jeune femme. - « … quand je les vois comme ça, ça me fait tout de suite penser aux Noël qu’on passait en famille chez mes grands-parents » Le militaire esquissa alors un sourire à la jolie rousse avant de rajouter : - « Lorsque j’étais jeune j’adorais cette période de l’année. Tous les ans avec mes grands-parents, mes cousins et mes cousines ont décoraient le sapin. On regardait aussi toujours les mêmes films à la télévision et puis on jouait à tout un tas de jeux de société » Le jeune homme nostalgique se rapprocha alors d’Hailey en poursuivant : - « Je regrette tellement cette époque … » Confidence spontanée de sa part sur sa vie passée qui étonnerait sans doute Hailey puisqu’il n’avait pas vraiment pour habitude de lui en parler.

- « Excuses-moi, je dois t’ennuyer avec mes histoires » Lui déclara-t-il alors subitement. Souriant il continua : - « Donc pour répondre à ta question oui ça me rends heureux » Même s’il n’appréciait toujours pas le comportement de certains de ces enfants. Le jeune homme ricana ensuite un bref instant avant de répondre à la question de la demoiselle : - « Il faut croire que je les crains plus qu’une armée de rôdeurs » Ce qui amuserait sans doute Hailey. Le blond esquissa ensuite un magnifique sourire à la jeune femme après qu'elle l'ait embrassée sur la joue avant de continuer : - « Okay, donc la prochaine fois j’apporterais des feutres et des feuilles de papier. Voire peut-être même de la peinture à l’eau … » Ou pas parce que ces petits monstres risquaient de repeindre les murs.

Le jeune homme était en tout cas vraiment heureux de pouvoir tenir Gabrielle dans ses bras. Tellement qu’il déclara aussitôt à l’enfant comme si elle pouvait le comprendre : - « Coucou Gabrielle, comment vas-tu aujourd’hui ? » Tout en lui chatouillant le ventre avec son index droit. Quant aux fleurs il s’empressa de répondre à la jeune femme : - « Ce n’est rien, tu n’as pas à me remercier. Ça me faisait plaisir de te les offrir » Il esquissa alors un nouveau sourire à la rousse avant de rajouter : - « Et puis je trouve ça tout à fait normal d’offrir des cadeaux aux personnes qu’on aime » Juste avant que Gabrielle ne marmonne tout un tas de choses complètement incompréhensibles. - « Tu as entendu ? » Demanda-t-il ensuite à Hailey qui venait tout juste de lui proposer de l'accompagner dans une boutique de jouets. - « Je crois qu'elle est d'accord pour que je t'accompagne » S’empressa-t-il ensuite de rajouter avec le sourire aux lèvres.

Et puis les trois petites terreurs ne tardèrent pas à refaire leur apparition pour parler de la décoration. Le Marines qui souhaitait se montrer aimable leur déclara alors : - « C’est très joli en effet » Le jeune homme observa ensuite rapidement Hailey qu’il trouvait merveilleuse dans son rôle de tutrice avant d’ensuite écarquiller de grands yeux lorsque Keneka et Dimitri évoquèrent sa relation avec elle. Surprit Benjamin déclara alors à Keneka : - « Euh … » Il se gratta alors la tête, fixa Hailey puis les enfants en poursuivant en toute honnêteté : - « … je m’attendais pas à ce genre de question » Le soldat jeta alors un rapide coup d’œil vers la jeune femme qui venait de leur répondre et qui servait désormais le café en rajoutant : - «  Eh bien … j’aime beaucoup tata Ley en effet. Et je pense que c’est réciproque mais non on ne se tripote pas » Ce qui était d'ailleurs la stricte vérité.

Souriant il rajouta ensuite à l'enfant : - « Tu peux conserver la peluche si tu veux. J’en rapporterais une autre pour Gabrielle la prochaine fois que je reviendrais. Et rassurez-vous je ne vous oublierais pas, je vous apporterais également un petit quelque chose » Quoi exactement, à l’heure actuelle il n’en savait absolument rien mais il comptait sur Hailey pour lui venir en aide. Déclaration qui sembla aussitôt satisfaire les trois enfants puisqu’ils s’éclipsèrent une fraction de secondes plus tard. Amusé Benjamin répondit alors à la demoiselle : - « Ne t’excuses pas voyons » Il ricana ensuite brièvement lorsque Gabrielle attrapa son doigt avant de continuer : - « Je suis content que vous alliez bien toutes les deux » Avant de rajouter l’instant d’après : - « Deux centimètres ?! Wahou … mais c’est qu’elle grandit vite notre petite princesse »

Le jeune homme continua alors à s’amuser avec Gabrielle, qui ne voulait désormais plus lâcher son doigt, avant de répondre à la demoiselle : - « Oh tu sais c’est la routine. On s’entraîne durement chaque jour que Dieu fait et on obéit aux ordres en attendant de peut-être repartir vers Seattle » Parce qu’ils y retourneraient tôt ou tard, c’était une certitude. - « Oui j’ai une permission … » Continua-t-il ensuite avant de rediriger son regard vers la rousse lorsqu’elle lui proposa de venir passer Noël avec eux : - « … passer Noël avec vous ? Bah euh … oui ce serait vraiment génial » Sinon il le fêterait tout seul chez lui ou alors avec quelques-uns de ses frères d’armes à la caserne. - « Mais faut pas que ça vous dérange, enfin je veux dire que je ne veux pas m’imposer » Curieux il demanda alors : - « Mei-Lin sera présente ? » Il était persuadé qu'elle le serait mais il préférait tout de même poser la question.



   
Semper Fidelis
I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA.
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 822
Sujet: Re: Would you marry me ?   Mar 25 Jan 2022 - 23:10
Outre l’aspect religieux, Noël a toujours été ma fête préférée. Elle réunit la famille, multiplie les moments de joie – et les possibilités de disputes certes – et permet de se rappeler ce qui compte le plus. La famille donc. Les gens que l’on aime. Et si mon intention première était d’inciter Benjamin à être plus tolérant et plus patient avec les enfants, je me fige presque quand il commence à parler de lui. Il ne parle guère de son passé, et instantanément, mon regard se fait plus doux.
« Ne t’excuses pas ! Tu as le droit de parler de toi Benjamin. C’est comme ça qu’on apprend à se connaître non ? Cela n’a rien d’ennuyant, j’aime entendre des histoires sur toi. » Je lui souris. « C’était la même chose chez nous. Toute la famille, bien trop nombreuses, rassemblée pour quelques jours… C’est ce qu’on essaie d’offrir à ces enfants. D’aussi beaux souvenirs. » J’attrape sa main, la serrant doucement. « Il ne faut pas regretter. Au contraire, il faut célébrer et se souvenir. En mémoire de nos disparus et.. Parce que nous sommes toujours en vie. Il faut faire adorer cette période de l’année aux plus jeunes, les rendre heureux également ! » Je sais bien que cela sonne terriblement candide, mais c’est bien là l’un des avantages de la vie ici non ? Pouvoir célébrer le fait de ne pas simplement avoir à survivre, d’être rassemblés et d’apporter un plus de bonheur aux autres.

Mon sourire moqueur se fait plus franc en l’entendant. « C’est donc ta kryptonite. J’en prends bonne note. » Je secoue la tête, ravie malgré moi qu’un simple baiser sur la joue m’attire un tel sourire. « Ne le dis pas trop fort, ils risqueraient d’entendre et de te submerger pour les avoir plus rapidement. » Un clin d’oeil alors que je lui confie Gabrielle, mon regard s’attardant un instant sur lui et ma fille, avant que je ne m’occupe des fleurs. Personne n’oserait douter de la tendresse qu’il lui porte en le voyant aussi. Et c’est terriblement agréable et rassurant. Je lui souris, mes mains restant en suspension au-dessus des fleurs quand il continue l’air de rien, ne semblant pas se rendre compte de ce qu’il dit. Je me tourne un peu vers lui et acquiesce. « Oui, il est normal de prendre soin des personnes que l’on aime, je suis d’accord. » Comme si mes joues n’étaient pas roses de plaisir, je finis de disposer le bouquet, le plaçant assez loin pour que de petites mains ne puissent le faire tomber par accident, et je souffle un rire. « Alors si la demoiselle est d’accord, c’est ce que nous ferons. »

Pas le temps d’en dire plus que déjà les trois enfants sont là et sautent à pieds joints dans la discussion. Un immense sourire étire leurs lèvres en entendant la confirmation de leur talent artistique de la bouche de Benjamin. Et les enfants ont cela de magique qu’ils n’ont aucun – aucun – filtre. J’ai eu le temps de m’y faire, ce qui ne m’empêche pas d’être parfois encore surprise, mais ce n’est pas le cas du jeune homme. Je retiens difficilement un rire, d’autant plus en voyant la réaction de ce dernier. Ce n’est pas très gentil, mais… c’est beaucoup trop drôle. J’échange un regard avec lui, autant amusée qu’embarrassée, et je cache mon sourire et mon début de rire derrière ma main. Léo nous regarde à tour de rôle et s’arrête sur Benjamin. « Je crois qu’elle t’aime bien aussi. Faut être gentil avec son amoureuse, moi je lui ai ramené un cookie l’autre jour. » « T’as pas d’amoureeeuuuze ! » « Si j’en ai une ! Même qu’elle s’appelle Livia et qu’elle sent la pomme ! » « Tu la pelote ? » « Stop ! On arrête là. Personne ne pelote personne. » Je me mords l’intérieur des joues pour ne pas rire. Ils vont finir par m’avoir à l’usure en fait. Keneka attrape la peluche et la serre contre elle. « Z’en prendrais soin ! Ze vais l’appeler Pooka ! » Leo fronce un peu les sourcils. « C’est un cadeau ça ? » Je hoche la tête, me doutant qu’il parle du ‘petit quelque chose’, et les yeux des trois se mettent à briller. « On aura des cadeaux ? » « Zé pas encore de zirafe… Ah si, z’en ai une… Zé pas de lion ! » « Un popotame ! » « Dites donc les enfants, un cadeau est une surprise. On ne fait pas de listes, c’est très malpoli de réclamer. Allez filez, allez jouer avec Pooka ! »

Je les regarde partir et secoue la tête en souriant, avant de reporter mon attention sur Benjamin. « C’est trois à quatre centimètres par mois à cet âge-là, mais j’ai dû avancer le rendez-vous avec les fêtes et… Bref. Le pédiatre a dit que c’était dans la moyenne. » Je lui jette un coup d’œil. « Je t’aime beaucoup aussi. » Je souris, et hausse une épaule. « Mais Leo avait déjà vendu la mèche. Oh et Dimitri croit que se peloter signifie se faire un câlin… ou danser… ou le deux. Rien de déplacé en vérité. Mais c’est amusant. »

Bien plus amusant que de l’entendre parler comme si de rien n’était d’une éventuelle énième mission sur Seattle. « Il faut bien un travail quotidien pour survivre aux hordes de morts et au cohortes d’enfants. Ton entraînement de futur Trône n’est pas trop dur ? » Sans doute que si, mais il va pouvoir m’affirmer que non, avec un grand sourire, qu’il en faut plus pour mettre un Marines à terre. Il ressemble beaucoup aux enfants, très fiers d’avoir si bien décorés la maison, quand il se comporte de la sorte. Ce n’est pas pour rien que je le trouve plus qu’adorable parfois…

Evidemment mon sourire s’agrandit quand il répond à ma question. Avant de disparaître complètement quand il m’interroge concernant Mei. Je papillonne des cils. « Oh euh… » Je déglutis et retrouve un semblant de sourire. « Tu es le bienvenu. C’est Noël, on le fête en famille. Et tu fais partie de ma famille. Nous serons heureux de t’avoir parmi nous. J’en serais très heureuse, tu le sais. » J’ai une hésitation et  me passe la langue sur les lèvres. « Concernant Mei, je… Je l’ignore. Nous ne l’avons pas vu depuis… Presque un mois. J’espère qu’elle sera là oui. » Je fais taire une nouvelle fois l’angoisse qui m’étreint, et j’ancre mon regard dans le sien. « C’est ma sœur Benjamin. Nous avons traversé la perte des nôtres ensemble. Nous avons survécues ensemble. J’ai besoin d’elle. Et j’ai besoin que tu l’accepte, telle qu’elle est, parce que c’est ainsi que je l’aime. C’est vraiment important pour moi. » Parce qu’elle est la personne la plus chère à mes yeux, les enfants ne comptant pas.

Je laisse filer un silence, effleurant le front de ma fille de mes lèvres. « Elle s’endort, nous devrions en profiter pour la coucher. » Un peu de repos et de calme. Un peu de temps à deux aussi tant qu’à faire.


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2058
Sujet: Re: Would you marry me ?   Ven 4 Fév 2022 - 19:54
Benjamin n’avait effectivement pas vraiment l’habitude de « s’ouvrir » aux autres. Mais avec Hailey c’était totalement différent, le militaire avait une totale confiance en elle. Il avait d’ailleurs tellement confiance en elle qu’aujourd’hui il lui confiait des choses dont il n’avait encore jamais parlé à qui que ce soit. Le jeune homme apprécia en tout cas que la jolie rousse lui parle de ses Noël à elle en évoquant sa famille. A ce propos le soldat se demanda comment devait être Hailey, Mason et Mei-Lin à cette époque. Il se demanda en tout cas si lorsqu’elle était plus jeune Mei-Lin était aussi insupportable et aussi rebelle qu’elle ne l’était aujourd’hui ? Enfin bref en ce qui concernait cette période de fin d’année Hailey avait en tout cas entièrement raison, ils devaient absolument la célébrer en mémoire de leurs disparus.

Quant aux plus jeunes ils devaient également leur faire adorer cette période festive de fin d’année. Déjà parce que les moments qu’ils passeraient à ouvrir leurs cadeaux au pied du sapin seraient sans doute inoubliables pour eux. Mais aussi parce qu’ils seraient les futurs jeunes adultes qui transmettraient cette tradition aux générations à venir. Quant à savoir si les enfants étaient la kryptonite de Benjamin eh bien oui ils l’étaient. Et quelle était donc la cause de cette « faiblesse » envers eux ? C’était peut-être tout simplement le fait de ne pas avoir l’habitude de les côtoyer. Une chose était en tout cas sûre et certaine, si Hailey n’avait pas été présente le Marines n’aurait certainement pas été aussi sympathique avec eux. A ce propos Gabrielle et Hailey lui permettaient toutes les deux de voir la vie et également son avenir différemment.

En réalité lorsqu’il était en leur compagnie la vie était beaucoup moins sombre qu’elle ne l’était jadis. Elle restait toujours aussi aléatoire bien entendue puisqu’il pouvait à tout moment être envoyé au front, à Seattle ou ailleurs, mais elle était cependant bien moins formatée, triste et terne que par le passée. Aller à la boutique de jouets en leur compagnie emplissait donc le cœur de joie de Benjamin. A ce propos Hailey ne tarda pas à répondre à sa question à propos de la taille de Gabrielle juste après la disparition (momentanée ?) du trio infernal. - « Elle grandit vite c’est bien » Déclara-t-il alors à la jeune maman. Le soldat était en tout cas heureux que le petit bout de chou qu’il tenait dans ses bras soit en bonne santé. Quant à ce qu’avait précédemment dit Leo et ses deux petits camarades Benjamin rajouta : - « La prochaine fois que je reviendrais je suivrais le conseil de Leo, je t’apporterais des cookies … » Parce qu’elle était son amoureuse, non ?

Il esquissa alors un petit sourire à la jeune femme avant de continuer : - « … ils sont encore très jeunes. Ils répètent simplement les mots qu’ils entendent » Est-ce que c’était amusant ? Oui parce que dans la bouche d’un enfant les mots qu’ils répétaient n’avaient pas la même signification que pour les adultes et ça portait forcément à rire. Et non parce que cela prouvait que certains adultes, comme Neela, ne faisait absolument pas attention aux mots qu’ils employaient en leur présence. Le sourire du militaire s’effaça ensuite petit à petit lorsque la discussion s’orienta sur un sujet beaucoup plus sérieux que les précédents, à savoir son entraînement de futur Trône. - « Ça se passe bien oui … » Lui répondit-il alors brièvement. En réalité les entraînements étaient très physiques, très intenses, épuisants et encore bien plus difficiles que ceux qu’il avait l’habitude de pratiquer quotidiennement. Mais c’était tout à fait normal lorsqu’on souhaitait évoluer parmi l’élite des soldats de Walla Walla.

- « J’ai tout de même hâte que ma formation se termine » Rajouta-t-il ensuite car il était pressé de pouvoir enfin évoluer hiérarchiquement. - « Lorsque je deviendrais Trône, ma vie … » Enfin leur vie à tous les deux puisque d’ici là Hailey et lui seraient sans doute mari et femme - « … sera totalement différente de celle d’aujourd’hui » Il aurait en tout cas bien plus de responsabilité qu’il n’en avait actuellement. Il aurait également bien plus de pouvoir et serait dorénavant domicilié dans le District 2. Ce qui prouverait à toutes les personnes qu’il connaissait qu’il était un fervent partisan de l’Adonaï. A ce propos il se rapprocherait encore un peu plus de lui lorsqu’il évoluerait parmi les Trônes. - « Mais je ne veux pas t’ennuyer avec ça aujourd’hui, on en reparlera plus tard si tu veux bien » Parce qu’il craignait qu’Hailey n'évoque à nouveau l’Adonaï et les lois en vigueur qui n’étaient pas égales pour tout le monde et qu'ils se disputent.

- « Je te remercie … » Déclara ensuite Benjamin à la jolie rousse lorsqu’elle lui annonça qu’il faisait partit de la famille. Quant à Mei-Lin, qui était un nouveau sujet sensible entre Hailey et le Marines, Benjamin s’empressa de reprendre : - « Je sais très bien que Mei-Lin est ta sœur » Et c’était bien là le problème parce que le soldat savait très bien que s’il faisait du mal à Mei-lin ou s’il disait du mal d’elle Hailey ne lui pardonnerait jamais. Sérieusement il continua : - « Je ne sais pas ce qu’elle a contre moi. J’ai pourtant essayé d’être gentil avec elle, à maintes reprises. Mais à chaque fois elle me snobe ou alors elle n’arrête pas de m’envoyer des réflexions en plein visage » En réalité Mei-Lin détestait Benjamin et c’était dorénavant réciproque pour le jeune homme qui lui vouait maintenant une haine féroce. Ils s’étaient d’ailleurs confrontés verbalement à plus d’une reprise.

- « Je sais très bien que c’est important pour toi … » Continua-t-il ensuite. - « … je ferais donc tout mon possible pour éviter de me disputer avec elle » Sauf si Mei-Lin lui cherchait des noises bien entendu. - « Elle sera présente j’en suis certain » Rajouta-t-il ensuite pour rassurer la jeune maman. - « Je suis persuadé qu’on la laissera passer les fêtes de fin d’année avec sa famille » Seulement si elle se comportait bien sinon elle resterait sans doute enfermée à double tour dans sa chambre. Enfin bref puisque Gabrielle semblait effectivement s’endormir le militaire continua : - « Oui ce serait sans doute mieux de la coucher » Et c’est exactement ce que les deux adultes ne tardèrent pas à faire. C’est en tout cas après avoir couché Gabrielle que Benjamin déclara à Hailey tout en se rapprochant encore un peu plus près d’elle : - « Je suis vraiment chanceux d’avoir fait ta connaissance … »

Le Marines s’empara alors d’une des mains de la jeune femme en poursuivant : - « … tu sais quand je disais que je t’aimais tout à l’heure eh bien c’était véridique, ce n’était pas des paroles en l’air » Il esquissa alors un petit sourire à Hailey tout en se demandant comment il devait maintenant s’y prendre pour la demander en mariage. Parce que le lieu n’était peut-être le plus adapté à la situation et surtout parce qu’il avait peur que les trois petites terreurs ne reviennent ruiner ses plans. C’est pour cette raison qu’après une très courte pause il continua : - « J’ai quelque chose à te demander » Il fixa alors la jeune femme droit dans les yeux en poursuivant : - « C’est quelque chose de très important qui nous concerne tous les deux » Sourire aux lèvres il continua : - « Que dirais tu qu’on s’isole pour en parler. On pourrait peut-être emmener le baby phone et sortir dans le jardin ? » Même si la température était légèrement fraîche. - « Qu’en penses-tu ? »



   
Semper Fidelis
I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Would you marry me ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Would you marry me ? -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: