The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

Filles de l'hiver
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2795
Sujet: Filles de l'hiver   Sam 4 Déc 2021 - 23:48
Maintenant que tout le monde avait repris ses marques dans l’ancien magasin de pièces de rechange automobile, nous nous étions tous réparés. Certains étaient partis jouer les sentinelles pendant que d’autres fouillaient Centralia afin de déterminer si les choses avaient évoluées dans le secteur. La ville était positionnée de façon stratégique entre Portland et Seattle, mais vu les derniers événements, nous avions également l’impression qu’elle était prise entre deux feux. C’était impératif que l’on maîtrise le secteur, et que rien ne soit laissé au hasard.

Fort heureusement, on pouvait jouir d’un début d’hiver plutôt clément. Les températures étaient basses, le temps pluvieux, mais ça restait très supportable… Surtout pour les deux canadiennes que nous étions, Alice et moi. Je me retournai vers elle, commentant un peu : « Je ne suis pas mécontente de revenir ici hors période caniculaire. La dernière fois, c’était vraiment insupportable. » Nous faisions équipe pour cette fois. Je lui avais proposé de m’accompagner pour visiter le magasin de drones laissé à l’abandon, qui se situait juste en face de notre planque. Le hasard avait bien fait les choses quand nous avions installé notre planque ici. « Tu t’y connais un peu en drone, ou pas du tout ? » Je ne savais même pas si ça l’intéressait vraiment. « J’ai besoin d’une base, de pièces détachées… N’importe quoi qui est en bon état pourrait être utile. » J’embaucherais ensuite les petites mains d’Elijah pour sa confection. Il serait sans doute ravi de travailler sur un projet aussi concret. Je prendrais le temps qu’il faudrait pour lui expliquer comment faire. Je ne douterais pas que ça nous serait utile dans le futur.

Cette petite excursion était aussi l’occasion de me retrouver seule à seule avec Alice, ce qui n’arrivait que rarement. J’avais beaucoup de questions à lui poser. Je m’approchai de la devanture à moitié effacée par la mousse qui la recouvrait. « Blue Skies ? J’aime bien ce nom. » Les vitres avaient été complètement brisées, même si les murs en briques anciennes avaient tenus bon. « J’imagine que les rôdeurs n’irait pas dans un magasin de drones, n’est-ce pas ? » Je promenai ma lampe-torche à l’intérieur, avant de me décider à entrer par la fenêtre. A l’intérieur, tout semblait calme. L’endroit était très petit. La végétation avait recouverte une partie du sol où s’entremêlait encore d’anciennes pièces de rechange de drones, dont certaines avaient pris l’humidité. « Quel désastre. » Je soupirai, en tentant de récupérer ce qui pouvait l’être. « Tu m’aides à faire le tri ? » Je lançai à peine un coup d’œil vers Alice, avant de commencer ma fastidieuse tâche. Après quelques minutes, j’hésitai un peu avant d’aborder le sujet : « Au fait… Où as-tu rencontré Alaska ? Je ne compte pas lui dire de partir, si c’est ce qui t’inquiètes mais… Les choses se sont faites très vite en ton absence, avec la chute de Seattle. On n’a pas vraiment eu le loisir de se poser des questions sur son compte avant de l’embarquer. » Les événements nous avaient naturellement poussées à lui faire confiance, même si Alaska était une personne assez étrange et… Originale.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Alice Foster
Alice Foster
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 985
Sujet: Re: Filles de l'hiver   Dim 19 Déc 2021 - 10:50
Alice ne se sentait pas vraiment sereine, depuis leur fuite de Seattle. Pas du tout, même. Pour un peu, elle aurait proposé aux S.T.A.R.S. d’essayer de survivre en posant le moins possible pied à terre, mais elle était bien consciente de l’impossibilité de la chose. Surtout après avoir perdu tout son équipage, perte qu’elle avait encore du mal à accepter, même si elle faisait son deuil petit à petit. Et que, bien qu’elle ne l’avouerait probablement pas à haute voix à part peut-être à Alaska, être parmi ce groupe lui était bénéfique. Seule… elle serait probablement déjà morte et, surtout, elle n’aurait peut-être pas eu envie de survivre bien longtemps. Même si baisser les bras n’était pas dans son caractère. Et même si elle ne s’entendait pas si bien que ça avec son groupe. Elle leur était utile et elle avait leur protection en échange, c’était tout ce qui comptait, non ?

Elle avait accueilli avec enthousiasme la proposition de Ruby de fouiller un magasin de drones – après tout, si elle pourrait trouver du matériel pour Ruby, elle pourrait aussi en trouver pour elle, pour améliorer ses équipements de navigation. « Je préférerai encore me rouler dans la neige que de subir encore une chaleur comme ça. C’était terrible. Affreux, même. » Si la navigatrice supportait bien le froid, le vent, les intempéries, c’était moins le cas de la chaleur. Parce que, même si elle pouvait se rafraîchir aisément, la chaleur n’apportait rien de bon. Elle causait des insolations, des brûlures… Non, elle n’aimait réellement pas ça. « Pas vraiment, non. » Elle haussa brièvement les épaules. « Mais je peux reconnaître les pièces utiles. » Après tout, l’assemblage et la finalité étaient différents, mais il devait y avoir des points communs avec ce qu’il y avait dans des appareils de communication, non ? Les drones en étaient à leur manière. « Mais j’apprends vite. » Elle retiendrait, si Ruby lui montrait exactement ce qu’elle recherchait.

Et, au moins, la petite blonde serait focalisée là-dessus et non pas sur leur rencontre. Alice n’était pas dupe : un mot de Ruby, et elle pourrait être jetée dehors. Ou exécutée, peut-être. Même si elle avait moins peur d’elle que de Salem, elle restait sur ses gardes. « Ca a une petite dimension onirique. » Même si, en réalité, c’était probablement plus terre-à-terre qu’Alice ne le pensait : des drones volaient mieux dans un ciel bleu, non ? Et pourtant, la Canadienne imaginait plutôt des grandes étendues à survoler, en parapente, par un temps magnifique.

Secouant la tête, elle grimaça. « Pas si des humains se sont réfugiés ici et y sont morts… Mais on le saura bien assez vite. Et on pourra les abattre. » Elles auraient l’avantage de pouvoir se dissimuler derrière les rayonnages, et de pouvoir leur mettre des bâtons dans les roues avec les meubles. Même si ça impliquait de détruire ce qu’elles étaient venues chercher. Allumant elle-même sa lampe-torche, elle suivit Ruby, s’efforçant de ne faire aucun bruit. Son sac quasiment vide sur le dos n’entravait pas ses mouvements. « Tu crois que l’humidité ne les a pas trop endommagés ? » Ce ne serait pas forcément irrémédiable, mais c’était à prendre en compte. « Mais je m’y attaque, oui. » Sans trop s’éloigner – on n’était jamais trop prudent – elle tria d’un côté ce qui lui semblait en trop mauvais état, gardant le reste d’un autre côté. Concentrée sur sa tâche, elle se retourna malgré elle vers Ruby à sa question, un peu surprise. Absente lors de l’arrivée d’Alaska, elle ne savait pas réellement comment son intégration parmi eux s’était passée. Elle avait été surprise, et ravie évidemment, de la trouver là à son retour. Haussant les épaules, elle réfléchit à la meilleure façon de formuler les choses quelques instants. « Je l’ai rencontrée à Olympia. J’étais en train de fouiller un musée maritime, pour des cartes, pour nous. Enfin, j’en avais trouvé, et j’essayais de les regarder, installée sur le rebord d’une fenêtre au deuxième étage. Histoire de pouvoir voir si des rôdeurs approchaient. Elle était au milieu de la rue. Je ne sais pas ce qui m’a poussée à l’interpeller… L’instinct, peut-être. Enfin bref, elle est venue m’aider à fouiller pour en trouver plus. Jusqu’à ce qu’on tombe sur un mort-vivant, et qu’on décide d’un commun accord que le risque était trop grand – et j’avais déjà mis la main sur plusieurs cartes en pas trop mauvais état. Elle m’a parlé de son ancien métier. Je lui ai dit de demander les S.T.A.R.S., si elle voulait me retrouver. Je ne pensais pas qu’elle tomberait sur vous en mon absence. Comment ça s’est passé ? Je veux dire, Tiago l’a ramenée, mais je sais même pas pourquoi… Il a pas dû la voir comme utile de prime abord. » Alice aimait beaucoup Alaska, mais elle était consciente de ses airs un peu… naïfs, et perdus. Ça ne l’aurait pas du tout étonnée, cela dit, qu’il l’incite à le suivre pour mieux la dépouiller ou la manipuler. Elle devrait peut-être aller lui demander pourquoi ça n’avait pas été le cas.


Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2795
Sujet: Re: Filles de l'hiver   Mar 28 Déc 2021 - 10:52
Je soufflai ce qui s’apparentait à un rire en réponse à Alice. Au moins, nous pouvions maintenant nous amuser de cette période si compliquée. Nous en aurions sûrement d’autres. « Les hivers sont aussi rudes que les étés maintenant. J’ai l’impression que c’est vraiment la fin du monde, et pas seulement parce que les morts se relèvent. » On pouvait mentionner également les tremblements de terre… La nature reprenait ses droits sur ce monde en perdition.

Alice était plutôt volontaire, même quand il s’agissait de chercher des pièces de rechange pour mon drone. Au moins, la mission n’était pas dangereuse. Les rôdeurs aux alentours se prenaient dans les pièges de notre planque, ce qui nous laissait le champ libre. Notre seul ennemi restait encore et toujours la végétation. Les pièces utiles avaient pris l’eau quand elles n’étaient pas entremêlées avec des lianes de lierre. J’en arrachai par touffe, pour tenter de mettre la main sur quelques pièces qui m’intéresseraient. « Tu peux juste chercher toutes pièces qui paraissent intacts ou faciles à retaper, je me chargerais de faire le tri ensuite. Tout ce qui a pris l’humidité risque d’être foutu pour de bon. » Et puis, certaines pouvaient avoir une autre utilité par la suite. Je grimaçai un peu. « Ah, ça y est ! Je commence à avoir de l’eau dans mes bottes. » Et pour couronner le tout, Alice jouait les oiseaux de mauvais augures. « Tu n’es pas l’optimiste de la bande, d’habitude ? Ce magasin est trop petit pour contenir des rôdeurs, on les aurait déjà vus. Par contre, ils viendront peut-être toquer à la porte si ceux à la planque font trop de bruits. »

Nous laissions de côté ses préoccupations assez terre-à-terre pour parler un peu plus de notre nouvelle recrue. L’avis d’Alice sur la question m’intéressait fortement. Au final, j’eus rapidement la confirmation que la canadienne ne la connaissait pas tellement. « Elle a l’air de s’être beaucoup attachée à toi en peu de temps, comme si tu étais… Une bouée de secours ? » Je n’avais pas de termes plus adéquats qui me venait. La référence devrait être parlante pour Alice. « Je pensais que vous vous connaissiez bien mieux que ça. On aurait dit que vous étiez de bonnes amies, quand Alaska me parlait de toi. Elle est un peu bizarre, non ? Gentille mais… Bizarre. » J’avais encore du mal à savoir quoi en penser. « Elle s’est révélée plutôt efficace et débrouillarde, lors de nos recherches concernant les Sinners. Elle n’a pas froid aux yeux. Je veux bien qu’elle reste, mais tu pourrais garder un œil sur elle ? » En vérité, nous devrions en faire de même pour Alice mais… Elle était avec nous depuis de longs mois maintenant. Nous n’avions pas eu le droit à de nouveau coups fourrés de sa part. Elle saurait sans doute canaliser Alaska et lui éviter de faire des choses stupides. Alice avait la tête sur les épaules.

Je m’assis le temps de fourrer dans mon sac les quelques pièces que j’avais pu glaner, avec un soupir quelque peu dépité. Je n’avais pas réussi à mettre la main sur grand-chose, mais c’était ce qui rythmait notre quotidien. Nous ne faisions que ramasser les miettes, c’était encore plus vrai en hiver. « Alice ? Je voulais te demander… » Je fronçai les sourcils, la mine interrogatrice. « Tu viens d’où exactement ? Tu n’as pas fait que voyager. »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Alice Foster
Alice Foster
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 985
Sujet: Re: Filles de l'hiver   Lun 17 Jan 2022 - 0:11
Elle ne pouvait nier que les hivers étaient rudes. Mais Alice y était plus habituée et souffrait moins du froid que de chaud. « C’est moins insupportable que l’été, en tout cas. Mais tu as raison, tout a changé. Parce que nous ne contrôlons plus rien, sûrement. » Tout ce qui les entourait pouvait être dangereux, plus encore qu’avant. Même s’il y avait déjà des dangers mortels à l’époque, ils pouvaient les prévoir, les anticiper, s’en protéger. Maintenant… La survie était réservée aux plus débrouillards, parfois aux plus intelligents, et quelques fois encore aux plus chanceux.

La navigatrice hocha simplement la tête. Compris, les pièces en bon état. Elle n’avait aucun doute quant au fait de pouvoir se rendre compte de ça et, si jamais ça n’était pas si évident, elle aurait qu’à mettre les pièces non claires à part. « Compris, chef ! » Concentrée, elle s’était appropriée une autre allée, s’aidant de son couteau pour enlever les morceaux de lierre les plus résistants. Cette plante était une vraie plaie – elle semblait belle mais, en réalité, elle envahissait tout et il était quasiment impossible de s’en débarrasser. Le plus simple serait de tout brûler une fois qu’elles auraient récupéré ce qu’elles voulaient, histoire qu’il ne prolifère dans les lieux proches. Mais, en même temps, la rue les en séparait, et les autres habitations… Alice s’en fichait. « Il va falloir te trouver des bottes de pluie ! De préférence kitsch, parce que ça ne se porte que comme ça, pas vrai ? » Comme si l’une ou l’autre accordait de l’importance à la mode. Alice avait dit ça d’une voix amusée, imaginant les pires bottes auxquelles elle pouvait penser. Ce qui était, aussi, la pire idée du monde en terme de discrétion. « … touché. Tu as raison, pour tout. Et s’ils viennent frapper à la porte, on aurait juste à dire qu’on ouvre pas aux inconnus. » Rien de plus facile. Et à se tirer par l’arrière, à supposer qu’il y ait une ouverture.

Si elle avait été prise au dépourvu par la question de Ruby, ne masquant pas sa surprise, elle répondit pourtant sans réserve. Elle avait sûrement déjà posé des questions similaires à l’intéressée, non ? Alice ne put s’empêcher de sourire pourtant, alors que sa vis-à-vis décrivait la relation qu’elle entretenait avec Alaska. « Tu n’as sûrement pas tort. Alaska a l’air… perché, un peu. Dans son monde, souvent. Mais elle est plus attentive qu’il n’y paraît, surtout si on lui confie une tâche précisé. Elle est appliquée, malgré elle. Même si ça ne serait pas pareil, si elle était en roue libre, je suppose. Et pourtant, elle a survécu jusqu’à ici. » Elle souriait malgré elle, alors que leur conversation s’enchaînait. « Je ne saurai pas l’expliquer, ni expliquer pourquoi je l’ai interpellée, ce jour-là, à Olympia. » Alors qu’elle était généralement plutôt sur ses gardes, encore plus depuis Fox Island. « Mais je lui fais confiance, et je tiens à elle. » Plus encore depuis ces quelques mois passés ensemble depuis l’arrivée de la rouquine et son retour. Même si c’était peut-être un aveu qu’elle n’aurait pas dû faire, quelle importance au fond ? Tant que ça ne nuisait pas aux S.T.A.R.S., Ruby n’avait pas à s’en inquiéter. « Je le fais déjà. Mais je serai plus attentive. » Plissant les yeux, elle se tourna brièvement vers Ruby, s’interrompant un temps. « Pourquoi vous avez accepté qu’elle reste, au final ? Avant qu’elle vous aide pour les Sinners ? » La cartographe n’avait aucun doute quant aux capacités de son amie, et à ce qu’elles pourraient leur apporter, mais la question méritait tout de même d’être posée. D’autant plus en sachant qu’Alice lui avait dit de demander les S.T.A.R.S. sur un coup de tête, sans être sûre que ça matcherait.

« Hein ? » D’où sa question sortait ? Bon, elle ne se confiait pas beaucoup sur son passé – principalement parce qu’elle n’avait pas envie que quelqu’un lui dise que toute sa famille était morte- mais elle ne pensait pas non plus que ça intéressait qui que ce soit. « En vrai, j’ai pas tellement voyagé. Je fais, faisais, partie de la garde côtière de la Colombie britannique.  » En même temps, elle portait un brassard l’identifiant comme telle, qu’elle n’avait pas quitté depuis. Ruby devait en connaître le sigle. « Je suis partie de Tofino, un petit village côtier au centre de l’île de Vancouver, pour aller à Burnaby. A côté de Vancouver. De la ville, je veux dire. Et je suis revenue travailler à Tofino, parce qu’il y avait une station de la garde côtière là-bas. Même si, en vrai, c’était juste un de nos points de départ. » Après tout, elle avait sillonné les mers alentours. « Mais on naviguait partout dans les alentours. On allait de base en base, parmi toutes celles établies de la GCC. » Se mordant légèrement la lèvre, elle reprit la parole. « Et toi alors ? Où tu étais avant tout ça ? Et comment tu t’es retrouvée ici ? »


Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2795
Sujet: Re: Filles de l'hiver   Lun 7 Fév 2022 - 14:12
« Il me faudrait de nouvelles bottes de randonnée plutôt. Et on m’a toujours dit de ne pas parler aux inconnus. » J’eus un sourire en coin, en réponse au ton enjoué qu’employait naturellement Alice. Il lui avait fallu un peu de temps pour s’ouvrir aux autres, surtout après son entrée assez discutable dans notre groupe. Elle en était pourtant devenue un membre à part entière, si bien que je me fiais à son avis concernant Alaska. N’était-elle pas la mieux placée pour m’éclairer la concernant ?

Pourtant, même pour la navigatrice, Alice était un rien déjantée. Elle l’appréciait malgré tout pour d’autres côtés. « C’est vrai qu’elle a des compétences insoupçonnées. On ne miserait pas sur elle au premier abord, et pourtant… Elle tient son rôle. » Je n’allais pas prétendre le contraire. Intégrer Alaska avait été un pari risqué, mais qui avait porté ses fruits. Son côté électron libre n’était pas vraiment un problème dans un groupe comme le nôtre. Nous l’étions tous. Nous nous étions réunis avant tout car nous étions plus forts ensemble. « Si tu lui fais confiance, je vais essayer de lui faire confiance moi aussi. » C’était difficile pour moi, mais c’était important que j’accorde à chacun le bénéfice du doute si je voulais que ça fonctionne. Je rendis un regard un peu surpris à Alice, quand elle me demanda ce qui m’avait motivé à lui proposer de rester. « Bonne question. » J’eus un sourire amusé en retour. « J’ai vu immédiatement qu’elle était un peu spéciale, mais elle a su bien se vendre. Elle paraissait insouciante, mais volontaire. Alors elle ne représentait pas un danger pour moi. » Je me méfiais davantage de mes semblables couleuvres. Alaska n’était pas de cette famille-là. Malléable et candide, elle m’avait parue être utile. Et si elle ne l’avait pas été, on l’aurait congédiée assez vite. Je ne faisais pas dans le sentimentalisme.

Le magasin de drones n’était pas très vaste. Il n’y avait qu’un comptoir avec trois rayons, comprenant un certain nombre de pièces détachés. Mais tout avait été mis à sac, certainement pour se servir en piles. Je ne voyais pas d’autres raisons. Quel gâchis de voir autant de pièces de valeur prendre l’eau, après avoir été piétinées par des personnes qui n’y connaissaient rien. J’avais attrapé un petit panier pour faire le tri entre les pièces qui pourraient servir et celles qui étaient peut-être rattrapables. Au moins, avec tout ça, je devrais avoir de quoi réparer mon drone en cas de dégâts causés à celui-ci.

J’embrayai sur un autre sujet qui eut l’air de surprendre aussitôt Alice. Je voulais en apprendre plus sur elle, et notamment d’où elle venait. Je savais déjà que nous partagions des racines communes, mais je ne pensais pas à ce point. « Tofino ? » Ce fut à mon tour de mal dissimuler ma surprise. Elle venait de l’île de Vancouver elle aussi ? J’arrêtai subitement ce que j’étais occupée à faire pour me rapprocher d’elle. « Je suis du Goldstream ! Juste à côté de Victoria… » Mon cœur s’emballa subitement, alors que je brûlais de lui poser une autre question, tout en redoutant la réponse qu’elle pourrait me faire. « Tu étais là-bas quand… Tout est arrivé ? J’étudiais l’aéronautique à Seattle. J-Je n’ai pas pu rentrer chez moi. »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Alice Foster
Alice Foster
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 985
Sujet: Re: Filles de l'hiver   Jeu 17 Fév 2022 - 17:52
La Canadienne hocha la tête, l’air amusé, alors que Ruby entrait dans son jeu. « Quelle pointure il vous faudrait, madame ? Vous avez une préférence de modèle et de couleur ? » Une simple plaisanterie, même si, si par hasard Alice tombait sur de telles chaussures, elle les prendrait sûrement pour Ruby. Mais elle était moins à l’aise, alors qu’Alaska venait sur le sujet. Sans doute que l’opinion de leur leader n’était pas arrêtée. Et que les paroles d’Alice pouvaient avoir un rôle déterminant là-dedans. « Elle est dévouée, et elle est bien déterminée à faire tout son possible pour rester parmi nous. C’est quelqu’un de bien, bien plus que la plupart d’entre eux, Alice incluse,  et je crois qu’elle se sent bien, ici. » Aussi étrange que ça puisse paraître.

Elle ne put s’empêcher de jeter un regard surpris à Ruby, alors qu’elle parlait de confiance. Réellement ? Parce qu’au-delà de laisser sa chance à Alaska – ce qu’elle avait déjà décidé de faire en l’acceptant en son absence – elle signifiait surtout qu’elle lui faisait confiance, à elle. Et ça, Alice ne l’avait pas vu venir. « Merci Ruby. Ça me touche. » Si elle était d’ordinaire expansive, la navigatrice était beaucoup plus sobre à l’instant, mais aussi beaucoup plus sincère. Peut-être interprétait-elle trop ces paroles, ou de travers, mais elle appréciait vraiment ce que ça sous-entendait à ses yeux. La surprise disparut cependant, avec la suite de ses paroles, lui arrachant un petit rire. « Elle est très spéciale, mais c’est ce qui fait sa force. Parce que, même si elle n’a pas la même vision des choses que les gens, elle se fond dans la masse à sa manière. » Chez les S.T.A.R.S., en mettant ses compétences à profit malgré leurs approches différentes, donc.

Elle continuait à fouiller les rayonnages, écartant sur le côté ce qui lui semblait trop endommagé, quitte à revenir dessus plus tard, si leur butin s’avérait trop maigre, presque machinalement, déposant sur l’étagère inférieure tout ce qui était définitivement hors d’usage. Concentrée sur la dissection de l’un d’eux qui n’était pas encore si endommagé, elle s’arrêta aussitôt, surprise. Pour l’être encore plus alors que Ruby semblait lui fondre dessus. Avait-elle dit quelque chose dont elle n’aurait pas dû parler ? Elle ne put retenir une grimace alors que Ruby précisait les choses. Elle ne comprenait que l’espoir et l’incertitude qui transparaissaient dans ses paroles. Sauf qu’Alice avait décidé de ne pas savoir. Décidé qu’elle ne voulait pas vivre en sachant toute sa grande famille perdue à jamais. « Je… Oui, j’ai été dans plusieurs stations que la garde côtière avait en Colombie britannique, et toutes celles de l’île. Je... » Elle déglutit légèrement, avant de poursuivre. « Il y en avait une juste à côté du Goldstream. Elle était relativement épargnée. Les gens n’allaient pas trop près des côtes. Parce que les lieux étaient plutôt dégagés. Je… Les gens qui y vivaient ont sûrement eu le plus de chance de fuir, de se dissimuler. Mon équipage, la plupart d’entre eux n’ont pas eu de nouvelles. Ils n’ont… Leurs familles n’étaient tout simplement plus là. » Elle baissa la tête, honteuse. « Je n’ai pas eu le courage d’aller chercher la mienne. Mais… On peut retourner là-bas. Si tu veux aller voir. Je connais bien les mers, j’ai noté tous les endroits dangereux où ne pas accoster, ceux où nous avons rencontrés des gens hostiles... » Elle avait peut-être perdu quelques unes de ces notes, mais elle s’en souviendrait.


Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2795
Sujet: Re: Filles de l'hiver   Dim 6 Mar 2022 - 13:04
Un rire m’échappa, quand Alice continua sa petite plaisanterie. Elle semblait s’être détendue avec le temps. Peut-être même qu’elle commençait à apprécier être avec nous, et ne le prenait plus comme une obligation réelle. Après tout, elle en était au point d’inviter quelqu’un d’autres à nous rejoindre… Alaska. Si savoir que c’était quelqu’un de bien m’importait peu, je ne pouvais qu’abonder dans le sens d’Alice. Elle faisait tout son possible pour se rendre utile. Sa volonté de bien faire suffisait bien souvent à payer son séjour parmi nous. Je n’avais, pour le moment, pas l’intention de m’en séparer, même si elle était un peu à part. J’étais certaine que ce serait un atout en temps voulu, et Alice me le confirmait plus ou moins.

Je m’interrompis dans ma collecte de pièces utiles quand la canadienne me révéla venir, elle aussi, de l’île de Vancouver. J’avais l’espoir fou qu’elle me donne quelques nouvelles – même particulièrement anciennes – de chez moi. La grimace qui déforma rapidement ses traits ne fit que renforcer mon incertitude. Alice cherchait ses mots. Je pâlis à vue d’œil, m’attendait soudainement au pire. Est-ce que je voulais vraiment le savoir ?

Je baissai lentement le regard, avec une once de déception. Evidemment, le peu d’informations qu’elle avait pu glaner n’était pas suffisant pour se faire une idée. « Ils ont tous fui l’île de Vancouver ? Et Victoria… » Ils auraient pu tenir l’île, même si elle était immense. Ca demandait sans doute un degré d’organisation que personne n’avait plus lors des débuts de l’épidémie. Elle nous avait tous pris au dépourvu. « Alors… Ils ne sont plus là. Même si j’y retourne… » Je restais le regard écarquillé, à fixer le vide. J’avais toujours eu l’espoir de pouvoir me procurer un navire pour faire la traversée et apprendre ce qu’il en était une fois sur place, tout en redoutant ce que je pourrais y trouver. Et si j’avais fait tout ça pour rien ? Pour simplement trouver une maison vidée de toute vie, sans aucun indice sur ce qui aurait pu leur arriver ? Est-ce que ce serait vraiment le pire ? Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, ni ce que je voulais comme réponse.

Visiblement, Alice non plus. Je relevai le regard vers elle, incertaine. « Tu as eu les moyens de te rendre là-bas tout ce temps… Et tu n’as pas voulu savoir ? » Je pouvais peut-être comprendre. L’incertitude n’était pas forcément le plus difficile à digérer. « Pourquoi maintenant ? Pourquoi tu serais prête à y retourner ? »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Filles de l'hiver   
Revenir en haut Aller en bas  
- Filles de l'hiver -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: