The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-56%
Le deal à ne pas rater :
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go – 2,5″
24.99 € 57.21 €
Voir le deal

What's next ?
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5860
Sujet: What's next ?    Mar 30 Nov 2021 - 7:52
Okay, on reste cool. Je regarde l’entrée du restaurant abandonné où on s’est donnés rendez-vous, alors que, dans ma tête, résonnent les recommandations de Ruby. Rester près de la fenêtre, toujours à portée de son viseur. Garder le talkie allumé pour qu’elle entende la discussion et puisse intervenir si nécessaire. Pas de geste brusque ou qui pourrait prêter à confusion. Et j’en passe. Je sens le poids de son regard sur ma nuque sans même avoir besoin de la voir. Et, pour être honnête, c’est vachement rassurant d’avoir une meuf qui peut snipper depuis le haut d’un immeuble. Ou le premier étage. Je sais pas exactement où elle est, mais c’est pas plus mal, ça m’évite de la trahir en jetant des coups d’œil dans sa direction. Et puis, c’est bien d’avoir mon ange-gardien qui me surveille de loin. Sans compter que ouais, elle m’a répété un paquet de fois les mêmes consignes, pour être bien sûre que ça me rentre dans le crâne.

Je sais, la situation est délicate, mais, avec un temps de réflexion, c’était pas déconnant que ce soit moi qui m’y colle au final. Après tout, j’ai démarré ce merdier d’une certaine façon. Alors à moi d’assumer et de montrer que non seulement on a rien à voir avec ces fils de putes mais qu’on est fiables.

Je lève un pouce dans le vide, soufflant, alors que mon talkie est bien allumé. « Ca va aller chica. » Je m’épate, parce que je parais vachement plus assuré que je le suis réellement. Et je finis par passer la porte du restaurant, m’installant à la table qu’on avait repérée en amont avec Ruby avec une grimace. Bon, je suis un peu en avance, mais ça nous permet de les voir arriver aussi. Et de réfléchir une nouvelle fois à ce qu’on a trouvé. Mais aussi à ce qui a pu se passer les dernières semaines. Ca fait vraiment beaucoup d’informations d’un coup bordel.

Un grésillement dans le talkie alors que j’entends la voix de ma blonde me souffler qu’une voiture arrive. Et je ferme les yeux quelques instants, me passant une main sur le visage, alors que j’essaie de rester aussi calme que possible. Pas de raisons que ça merde hein ?

… bon okay, y a des TAS de raisons. Mais là, je me dis que vu ce qui s’est passé au NML, y a des détails sur lesquels il va pas falloir trop s’attarder. Je relève la tête quand la porte s’ouvre et que je reconnais la silhouette d’Elena. Un hochement de tête à la personne qui l’accompagne et je souffle, alors qu’elle se rapproche. « Merci d’être venue jusque-là. Et… j’suis content de vous voir tout court, en fait. Surtout avec tout ce qui s’est passé. » En vrai, quelle que soient nos relations avec eux, j’suis soulagé qu’ils se soient pas fait chopés par New Eden. Quelle merde sérieux.


"Monsters don’t sleep under your bed, they sleep inside your head…"
Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 581
Sujet: Re: What's next ?    Mar 30 Nov 2021 - 23:15
Si la présence de Gabriel à ses côtés avait quelque chose d’indéniablement rassurant, les récents évènements et les innombrables menaces engendrées flottaient comme un nuage gonflé, prêt à laisser éclater un violent orage au- dessus de leurs têtes, dont rien ni personne ne saurait les protéger. La chute brutale de Seattle aux mains de leurs ennemis signait officiellement la déclaration d’une guerre, jusqu’à présent opérée en souterrain, dont l’issue paraissait plus obscure que jamais. New Eden s’était autoproclamé communauté souveraine de la cité Emeraude, imposant son autorité indiscutable au reste du monde. Ils avaient, en quelques heures, pulvérisé des années d’efforts conjoints, des années de coopération. Il ne restait plus rien. Ni troc, ni alliés. Ils avaient soufflé impitoyablement les espoirs naïfs de cette Coalition trop fragile ; cette insignifiante épine qu’ils avaient toléré sans jamais réellement la prendre au sérieux.

Elena n’avait que peu dormi depuis que le message relayé en boucle par The Haven. En témoignaient les auréoles violacées qui soulignaient son regard d’ambre, et l’extrême pâleur de son visage. Une appréhension pernicieuse s’était logée dans le creux de son ventre, profondément amarrée à la manière d’une tumeur nocive qui enflait sans discontinuer. Elle releva le menton lorsque le véhicule s’immobilisa devant le lieu de rendez-vous. Elle échangea un long regard avec l’hispanique au volant. Etait-ce une bonne idée ? N’accumulaient-ils pas déjà suffisamment d’ennuis pour aller chatouiller de nouveaux prédateurs ? La grecque souffla sa lassitude par le nez avant d’échanger les dernières instructions avec son ami. L’ancien sicario était tout désigné pour la mission : son expérience le dotait de l’intuition, du sang-froid et de la discrétion nécessaires pour ce type de mission. Il s’extirpa du véhicule, non sans procéder à une observation circulaire des lieux déserts, invitant d’une tape sur la taule sa protégée à le suivre. Il affichait son sempiternel sérieux, l’onyx de ses orbes dissimulé derrière se paire de lunettes noires.

La grecque lui emboita rapidement le pas, peu désireuse de s’éterniser loin de chez elle en ces temps troublés. Malgré les précautions prises, ils restaient en terrain hostile. A l’intérieur du restaurant, son regard glissa immédiatement vers la table derrière laquelle Joaquin était accoudé. Seul, en apparence. Elena marqua un léger temps d’arrêt, avant de le rejoindre, son expression figée feintant l’indifférence, quand sous sa poitrine, son pouls fracassait ses parois depuis qu’elle avait quitté leur refuge. Elle le scruta un moment, partagée entre le mépris que lui avaient inspiré ses agissements passés, et une certaine compassion pour l’homme qui avait exprimé ses regrets à l’égard de Tori. En laissant couler sur lui son observation muette, la jeune femme était tentée de croire à la sincérité dont il semblait faire preuve. Elle mesurait toutefois son jugement. « Je reconnais que j’ai été surprise lorsqu’on m’a fait passer votre message. En toute franchise, je ne pensais pas vous revoir. Pas si vite, en tout cas. » admit-elle, sur un ton, certes, enrobé d’une froideur propre à la brune, mais qui témoignait aussi de sa surprise. Son agréable surprise. Parce qu’évidemment, elle n’imaginait pas le groupe l’avoir fait déplacer pour rien. « Vous n’avez subi aucune perte suite aux récents événements ? » Si elle n’en donnait franchement pas l’impression, Elena s’intéressait sincèrement à la réponse. Il ne s’agissait pas seulement de courtoisie. Chaque perte parmi les opposants à New Eden était fâcheuse. Chaque homme comptait à leur niveau. « Je suppose que vous ne m’avez pas faite venir pour le plaisir d’une discussion avec moi. » poursuivit-elle finalement, prête à entrer dans le vif du sujet sans s’étendre davantage. Elle eut l’esquisse d’un sourire. Ils n’étaient pas amis, inutile de prétendre l’inverse. Peut-être parviendraient-ils à devenir des collaborateurs, à défaut.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5860
Sujet: Re: What's next ?    Mer 1 Déc 2021 - 16:00
J’avais pas vraiment pris l’temps de l’observer quand on s’est rencontrés. Faut dire que l’ambiance était pas particulièrement propice pour faire connaissance. Alors j’sais pas si elle a toujours l’air crevée comme ça ou si c’est juste les circonstances. Mais faut dire que là, c’est un sacré merdier dans lequel Seattle se trouve. Préférant éviter une question qui fâche, j’ai un hochement à sa remarque. Et je tousse un rire. « Franchement ? J’étais pas sûr qu’on pourrait vous recontacter aussi vite. Et encore moins que ce serait moi qui viendrais. Mais… ça me paraissait évident de v’nir vous parler. »

A sa question, j’secoue la tête. « Pas ces évènements-là non. On a la chance d’être mobiles et jamais longtemps au même endroit. Mais on a perdu deux amis pendant une autre expédition il y a quelques semaines. Et vous ? Tout le monde s’en est sorti ? » J’ai un temps, alors que j’hésite et j’finis par souffler. « Vous avez des nouvelles des autres groupes ? » Ouais, possible que j’m’inquiète un peu. Surtout avec leurs mioches en bas âge. Quelle merde sérieux.

« Pas que j’sois pas ravi d’voir que vous êtes en un seul morceau hein. Même si c’est cool. Mais en effet, on a … trouvé des trucs. » J’lui rends quand même un sourire sans avoir à me forcer. J’me sens quand même moins tendu à pouvoir lui causer comme ça, ça joue pas mal. « On avait éventuellement une piste. Pour les Sinners. Alors on a tenté notre chance. » J’ai une grimace, jetant un œil à mon bras bandé avant de continuer. « J’avais retrouvé ma môme dans un entrepôt l’année dernière. On est partis de là-bas. Il été piégé, donc ça veut dire qu’ils avaient utilisé cet endroit jusqu’à récemment. Et on a trouvé des trucs. La preuve que la petite qui était avec vous… elle était bien là-bas. » J’ai les photos mais franchement, je sais ce que ça fait de voir quelqu’un qu’on connait dessus. Encore plus quand on y tient. Alors, tant qu’elle réclame pas, j’vais pas lui montrer. J’continue, non sans me frotter la nuque. « Des adresses aussi. Probablement des planques. C’est pas de première fraicheur, mais y a moyen de remonter encore un peu plus jusqu’à ces fils de pute. Des noms aussi. Des filles qu’ils ont embarquées. » J’ai un temps, guettant sa réaction, avant de continuer. « Y a beaucoup à faire avec tout ça. Et j’pense qu’en ce moment, c’est la merde pour tout le monde. Alors… on pourrait ptet bosser ensemble. » Sur ça, sur le reste.


"Monsters don’t sleep under your bed, they sleep inside your head…"
Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 581
Sujet: Re: What's next ?    Mer 1 Déc 2021 - 23:09
Elena hocha doucement la tête ; elle comprenait ce besoin pour l’homme d’affronter ses démons, d’expier ses fautes en se rachetant auprès de ceux qu’il avait directement ou indirectement blessé. Son attitude était louable. « C’est une bonne chose que vous soyez venu en personne. » affirma-t-elle les mains posées sur la table devant elle. Joaquin était le seul responsable de ses actes, et s’il tenait sincèrement à faire table rase du passé, il devrait prouver son honnêteté, employer son énergie à faire le bien pour s’affranchir de la culpabilité qui l’asphyxiait. Gabriel, à leurs côtés, en savait quelque chose…

Lorsque l’homme évoqua ses pertes, la brune se pinça les lèvres, baissa presque religieusement les yeux une poignée de secondes. « Je suis navrée de l’apprendre. » Elle ne mentionna pas la mort accidentelle de Sawyer parmi ses rangs. Volontairement. Par pudeur ou parce que sa mort, brutale, lui faisait encore l’effet d’une lame chauffée à blanc plantée dans ses chairs. Elle compatissait néanmoins, plus que jamais à leur deuil. Elle en partageait la peine. « Nous étions suffisamment éloignés de Seattle pour ne pas être inquiétés. » l’informa-t-elle à son tour. Bien sûr, maintenant que leurs ennemis plantaient leur pavillon sur la Cité Emeraude, leurs forces militaires seraient probablement renforcées dans la région, et il n’y aurait pas assez de quelques dizaines de kilomètres pour les prémunir contre leur expansion pilotée. Tôt ou tard, l’hémorragie s’étendrait, et nul ne serait plus à l’abri.

« Je pensais que vous seriez davantage informé à ce sujet… Depuis l’alerte donnée par la Cage, c’est le silence radio. Je… J’ignore si Valérian a eu le temps de fuir la ville… » souffla-t-elle, la gorge serrée. La possibilité du contraire menaçait de souffler ses dernières ressources. Elle n’était pas certaine d’avoir la force de continuer à lutter sans son ami… « L’adresse des Expendables était gardée secrète, j’ose espérer qu’ils sont eux aussi passés à travers les mailles du filet. » Sans Connor, sans Valérian, sans Bill… Leur mouvement se retrouvait défiguré, fragmenté. C’était évidemment l’objectif de cette frappe soudaine et violente ; diviser leur coalition pour mieux régner. Et pour le moment, difficile d’envisager la suite…

Joaquin aborda finalement l’objet de leur rencontre. De leur discorde, avant ça. L’intérêt de l’ombrageuse grecque fut aussitôt piqué, et imperceptiblement, sa colonne vertébrale se raidit. « Les Sinners ? C’est comme ça qu’ils se font appeler ? » Il y avait dans sa voix l’inflexibilité qu’elle réservait à ces individus. Son regard semblait même s’être émoussé tandis qu’elle sondait silencieusement l’azur perçant des orbes de son interlocuteur. Un frisson désagréable coulissa jusque derrière sa nuque à la mention d’Emily. « Une preuve ? » Articula-t-elle avec l’impression d’avoir la respiration coupée. Evidemment qu’elle avait son idée de la nature du témoignage des souffrances de sa jeune amie. Elle en devinait l’obscénité écœurante malgré la nausée qui lui tordait le ventre. Elle tâcha de maîtriser ses émotions, sentit le regard appuyé de Gabriel contre sa joue. Elle devait être certaine : « Vous êtes sûr ? Que c’était elle ? » Ils l’avaient à peine aperçue après tout, dans un contexte qui ne prêtait pas vraiment à l’observation tranquille et attentive de l’environnement. Le mexicain intervint alors, pour la première fois : « Si ça ne vous ennuie pas, j’aimerais pouvoir le confirmer. » L’ancien membre de cartel était sans conteste le plus conditionné pour encaisser le choc de telles images ou vidéos si elles existaient.

Quelque peu ébranlée, la jeune femme se raccrocha aux informations de Joaquin. Ils avaient de vraies pistes, des adresses à visiter. Des noms aussi. « Nous soupçonnions aussi un réseau important... S’il y a plusieurs planques et si c’est aussi gros qu’on le pense, on ne pourra pas s’en occuper seuls. » confirma Elena, peut-être un peu plus pâle encore que quand elle était arrivée. Ils ne pouvaient pas gérer cette chasse aux esclavagistes sans l’assistance de leurs alliés, c’était évident. Mais impossible, pour l’heure, de compter sur le soutien de leurs amis… « C’est ce que vous voulez ? » demanda-t-elle de but en blanc. « Travailler avec nous sur cette affaire ? » L’homme en face d’elle, mieux que personne, connaissait les risques, il connaissait maintenant l’ampleur de la gangrène qui sévissait impunément leur région depuis trop longtemps.

« J'imagine que les derniers bouleversements dans le paysage ne sont pas propices à vos affaires... » déduit logiquement et sans reproches la brune. « Que proposez-vous ? » La grecque était prête à écouter. Les STARS venaient de gagner son attention et peut-être, un peu de son estime.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5860
Sujet: Re: What's next ?    Jeu 2 Déc 2021 - 19:26
C’est marrant, juste le fait qu’elle me dise que c’est bien j’sois venu moi-même, bah ça me soulage d’un poids. Ptet que j’vais enfin finir par arrêter de me trainer cette putain de culpabilité à la longue, ce serait pas plus mal. Même si je suis plutôt doué pour faire comme si ça existait pas en temps normal. « C’est normal. » D’être venu. D’assumer. Même si j’suis pas responsable de ce qui est arrivé à la gamine et à Tori il y a quelques mois, ça change rien au reste.

J’ai un bref haussement d’épaules quand elle continue. « On a tous perdu beaucoup trop de monde ces dernières années. J’sais pas vous, mais j’ai jamais vraiment réussi à m’habituer. » Ca fait mal. A chaque fois. Surtout quand on a commencé à s’attacher. Comme si on vous arrachait un morceau qu’on pourra jamais récupérer. Un hochement de tête au reste. « Tant mieux. Va falloir continuer de rester à l’abri alors. » Un sourire qui se fane aussi sec quand on évoque les autres groupes. « Nan. On était pas dans le coin quand c’est arrivé. On a vu c’qui se passait de loin et on a eu les infos via nos autres contacts qui sont pas à Seattle. » Je me passe une main dans les cheveux, soupirant profondément.

Avant de souffler, plus confiant que je l’aurais cru. « Valérian leur fera jamais le plaisir de crever comme ça. J’suis sûr qu’il est en vie. Et qu’il s’est tiré à temps. Les exilés sont malins, ils s’étaient surement préparés à ce genre de merde. » Le contraire serait quand même vachement étonnant. J’ai quand même une grimace alors que je continue, pensif. « Ca fait bizarre. D’imaginer Seattle sans eux. » Après toutes ces années à voir la ville reconstruite brique par brique avec des têtes de plus en plus connues. Le coup porté par New Eden est violent. Et je me dis que le prochain, parce qu’il y en aura forcément un prochain, sera encore pire. Au moins, si des gens avaient des doutes sur leurs intentions à Seattle, ça a dû les calmer.

On finit par embrayer sur le sujet qui m’a amené ici. « Ouais, les Sinners. » J’ai un temps quand elle me demande de confirmer qu’il s’agissait bien d’Emily et j’avoue que ouais, j’suis soulagé quand le mexicain intervient. Je sors quelques polaroïds de ma poche et je les glisse dans sa direction, avant de souffler, à mi-voix. « Oubliez pas qu’elle est en vie. Et que vous pouvez toujours vous occuper d’elle. Perso, j’ai trouvé les photos de ma môme, mais c’était déjà trop tard. » Je sais, ça rendra pas la vision de ces saloperies moins horribles mais, au moins, ils peuvent l’aider à surmonter ça. Ou un truc du genre. Je lance un bref regard à Gabriel quand il retourne les photos. Leur ado amaigrie, clairement maltraitée. Et exposée comme un putain de trophée.

Je laisse filer un silence quand elle réfléchit presque tout haut sur les premières infos que je lui ai données. Et, à sa question, je hoche la tête. « C’est ce qu’on veut. » Surtout moi en vérité. Et si j’ai une ombre de sourire quand elle reprend, je hausse une épaule. « On s’en sort pas si mal en vrai. Et y a de quoi faire dans le coin. Mais cette histoire, c’est… personnel. » J’ajoute, d’un ton carrément plus tranquille que ce qu’elle a pu entendre lors de notre première rencontre. « Pour ces infos, juste les infos, comme on avait prévu de base. Des infos sur les Oblivions. Ca me parait aussi important l’un que l’autre. » Un temps, alors que je me redresse un peu. « Pour l’aide… comme je vous l’ai dit, c’est personnel et c’est un truc qui passe pas chez nous. Alors disons qu’en contrepartie, ce serait… une entente cordiale entre nos deux groupes. On peut vous proposer nos services à prix réduits, vous pourrez faire de même de votre côté. » Je laisse encore filer quelques secondes, histoire de lui laisser aussi le temps de réfléchir à ce que je dis. « Et je pense qu’on pourrait bosser ensemble pour retrouver les autres groupes. On échange nos infos sur ce qu’on peut trouver. Que ce soit les factions ou les mouvements de New Eden. Pour continuer de leur échapper. Même si on deviendra pas forcément les meilleurs amis du monde, on doit se serrer les coudes avec ce qui se passe. » Ca permettra de se dire qu’on est pas tous seuls, malgré la chute de Seattle.


"Monsters don’t sleep under your bed, they sleep inside your head…"
Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 581
Sujet: Re: What's next ?    Ven 10 Déc 2021 - 22:56
« Je ne crois pas qu’il soit possible de s’y habituer. Et c’est sans doute tant mieux d’une certaine manière. » répondit-elle sur un ton égal. Ne pas accepter, souffrir la perte de leurs proches n’était-elle pas la meilleure preuve de ce qu’il restait de leur humanité ? La douleur ne disparaissait jamais vraiment. « Le plus difficile en fin de compte, c’est de leur survivre… » un sourire amer ourla les lèvres serrées de la grecque. Etre les derniers était un supplice plus cruel que la mort. Condamnés à la longue et douloureuse pénitence d’une existence accablée de tourments. Forcés de vivre avec des regrets comme de lourds boulets enchaînés à l’âme.

« Nous allons tenir nos distances, au moins pour l’hiver. » confirma la brune en hochant la tête. La bête était probablement encore agitée, mieux valait ne pas l’approcher dans l’immédiat. Pas avant d’avoir retrouvé les autres. « Je pense que c’est ce que feront les autres survivants aussi. » Valérian, Connor, Bill, Oxana… Toutes les factions contraintes à la fuite auraient besoin de temps pour panser leurs blessures. Ces groupes avaient misé sur Seattle, ils en avaient fait leur territoire, et leurs différentes activités étaient à présent impossibles. Les uns étaient condamnés à l’exil, à une vie clandestine pour échapper aux traques, les autres devraient se reconstruire ailleurs, en espérant qu’ils parviennent à passer la saison froide…

A la mention de Valérian, Elena se raidit imperceptiblement. Son cœur se serra douloureusement alors qu’elle n’osait imaginer une version différente de celle que Joaquin affirmait avec une telle confiance, qu’il était trop tentant de s’y raccrocher avec le souhait désespéré qui était le sien. Le grec était forcément quelque part, en sécurité, loin des desseins funestes que lui promettaient leurs ennemis. Valérian Pietro Zacharias était trop obstiné et fier pour leur accorder cette victoire-là. Une lueur brillante, presque reconnaissante lui traversa les prunelles. « Je le crois aussi. » souffla-t-elle, avec une certitude qui lui broyait les côtes. Elena se sentait tellement connectée à son ami, qu’elle était persuadée que s’il cessait de respirer, son cœur manquerait un battement à son tour. Elle était aussi convaincue qu’il s’agissait là de la raison pour laquelle il n’avait jamais cessé de la chercher lui aussi… « Seattle ne sera jamais plus pareil. J’ignore comment nous pourrons rebondir après ça mais ce qui vient sera sans doute un tournant décisif de nos histoires. » Peut-être même le chapitre final. Elena se sentait de plus en plus rapprochée du gouffre béant inévitable.

Quand il fit glisser les photos faces cachées vers l’hispanique, Elena détourna instinctivement les yeux. Elle ne voulait pas voir Emily dans une position dégradante, humiliée et maltraitée par des hommes sans scrupules. Elle ne voulait pas mettre d’images sur ce qu’elle devinait déjà sans peine. Elle ne pourrait plus regarder l’adolescente dans les yeux après ça, elle en était convaincue. Gabriel détailla les clichés avec expérience ; plissa les yeux en cherchant le moindre indice qui aurait pu leur échapper. Il les reposa sans un mot, les traits peut-être plus sévères, la mâchoire serrée. Il hocha silencieusement la tête pour confirmer l’identité de leur jeune amie. C’était bien elle. « Je suis désolée pour votre fille. » Elle aurait voulu qu’il ait leur « chance », qu’il ait l’opportunité lui aussi de ressouder les morceaux disloqués de l’âme dévastée de sa petite fille avant qu’elle ne parte. Si Elena n’avait pas conscience du quart de ce qu’avaient enduré Emily et Tori, elle mesurait les progrès admirables de ses deux amies qui luttaient chaque jour contre leurs peurs et combattaient avec une abnégation et un courage remarquables les séquelles invisibles de leur longue captivité.

L’homme affirma avec fermeté sa détermination à coopérer avec eux dans le cadre de cette mission. Avant d’exposer ses contreparties. Raisonnables. « C’est honnête. » estima la grecque. « Pour ce qui est des Oblivions, deux des nôtres s’en sont évadés après des années entre leurs murs. Ils sauront, mieux que personne vous renseigner à leur sujet. » Sebastian en tête de liste, compte tenu de ses compétences et sa capacité à gravir les échelons.  « Pour le reste… » L’entente cordiale, l’entraide entre leurs deux groupes… « La confiance, surtout dans notre cas, se bâtira sur la durée. Ce ne sera pas simple, mais en ce qui me concerne, je me suis surprise à m’allier à d’anciens ennemis quand notre lutte est devenue la même. » révéla-t-elle. « Ces gens doivent cesser de répandre le mal dans notre région. Je ne suis pas, à titre personnelle, à la recherche de la vengeance. Je veux simplement éradiquer ce fléau qui nous menace tous. Plus personne ne doit souffrir de leur cruauté, nous sommes d’accord là-dessus. » C’était évident. C’était leur cause commune manifestement.

« Nous sommes autosuffisants en grande partie mais nous aurons des besoins auxquels le No Man’s Land ne pourra plus répondre. Nos amis communs de Sanctuary Point nous avaient évoqué le Store et ses opportunités et nous devrons sans doute l’envisager comme solution alternative. » C’était une piste évoquée évidemment. « Peut-être aurons-nous besoin, à terme, d’éclaireurs. La route est longue jusqu’à Olympia. » Et sans donner la position de leur refuge, Joaquin devait deviner qu’ils n’étaient pas tous proches. C’était une idée posée. En échange de ressources, de vivres divers, les STARS pourraient peut-être, sécuriser leurs trajets. A conditions que leur alliance contre les Sinners se déroule sans encombre et que Peter donne son aval. Ils avaient tout à gagner d’une collaboration efficace. Pour tous les points soulignés par le latino précisément.

« Je suis du même avis. Nous devons faire front commun, et mettre à profit toutes nos compétences réunies. » à l’heure actuelle, seuls Sanctuary Point, les Stars et les Fuckers étaient parvenus à maintenir le contact. Ils devaient capitaliser là-dessus pour ne pas se laisser couler. Ils avaient les moyens, à eux tous, de retrouver leurs alliés et de rebondir. « L’hiver risque de nous immobiliser. Mais nous pourrions déjà nous répartir des adresses pour écarter les informations désuètes. » Gabriel à ses côtés tapotant la table du bout de son index pour les interpeller. « Quoiqu’on projette, va se poser le problème de la communication. On n’peut pas juste se donner rendez-vous dans un restau chaque 15 du mois en espérant que les autres s’y pointent. » La jeune femme le scruta un instant avant de soupirer doucement. Il avait raison.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5860
Sujet: Re: What's next ?    Lun 13 Déc 2021 - 12:15
J’ai un silence, avant d’ajouter, à mi-voix. « Et de pas les oublier. » Parce que ça fait aussi partie du deal non ? Si on est les seuls à être encore debout, d’être capable de se rappeler de chacune des personnes qui ont compté mais qui sont mortes. C’est violent et douloureux la plupart du temps. Et rarement agréable. Mais nécessaire.

Un bref hochement de tête quand il continue. « Ca reste le plus sage à faire. Ils doivent être dans un état de nerfs, surtout en voyant que vous leur avez échappés. Quelques mois à garder vos distances, ce sera une bonne chose. » Et ce serait le plus logique, même si ça impliqué des semaines, des mois de galère loin de leur principale source d’approvisionnement, de trocs et d’informations. « S’il vous manque des trucs, hésitez pas à me demander, on peut éventuellement trouver des pistes pour vous dépanner. » Histoire de survivre à l’hiver quoi. On est plutôt bien placés pour savoir à quel point ça peut être compliqué de repartir de zéro. Mais aussi pour montrer qu’on s’en sort quand même. « Y a un truc que les New Eden ont pas percuté par contre. Ces dernières années, ils les ont vécues derrière des barrières. Et nous, en milieu hostile. Ca va leur faire tout drôle quand ils vont voir qu’on s’en sort malgré tout. »

Et, même si je suis pas franchement convaincu que Valerian ait réussi à s’en sortir, ça se voit qu’Elena a besoin de le croire. Sans compter que ouais, ça me ferait bien chier que ces connards aient réussi à l’avoir. « J’en suis certain. Il va revenir, souffler sur une de ses mèches et parler des 43 plans auxquels il a pensé pendant sa fuite épique. » Ou un truc du genre. J’ai pas envie de réfléchir aux autres options de toute façon, à celle où les exilés auraient fini par se faire choper. « Comme dit, on est tous des survivants. Les choses vont changer, c’est sûr, mais je sais qu’on retombera tous sur nos pattes. » Pas que je sois du genre optimiste, plutôt que je me dis qu’au final, Seattle ou ailleurs, ça change pas grand-chose. Tant qu’on échappe à ces fils de pute.

Je peux piger, quand on commence à parler des Sinners, qu’ils aient besoin de preuves. Et je me contente d’un bref hochement de tête en direction de Gabriel quand il les regarde, avant de souffler. « Vous voulez que je crame les photos ? » C’était une preuve pour eux, maintenant, elles ont plus d’utilité. Et, à la remarque d’Elena, j’ai un bref haussement d’épaules. « J’ai pas été là pour elle. J’ai pas fait ce qu’il fallait. J’vais devoir vivre avec ça le reste de ma vie. Mais, à défaut d’avoir fait les bons choix à ce moment-là, j’peux les faire maintenant. » Et aider des filles comme Tori, Emily, ou toutes celles qu’on a vues sur ces putains de photo.

Je finis par lui exposer ce que j’ai en tête et, quand elle me dit que c’est honnête à ses yeux, j’ai un bref sourire. « On pourra organiser une rencontre alors. On a une ancienne journaliste avec nous, je me dis qu’elle saura poser les bonnes questions directement, en évitant que ce soit trop long et douloureux de ressasser tout ça. » Et je garde le silence quand elle continue, acquiesçant de nouveau à ses propos. « On est d’accord oui. » Que ce soit pour le fait que la confiance doit encore se bâtir, surtout vu qu’on est pas partis sur les meilleures bases. Mais aussi qu’on doit s’allier contre ce qui nous attend.

« On a commencé à zieuter un peu du coté de The Store. Y a du potentiel là-bas. Et on a pas mal déjà cartographié la région. Ca fait des mois qu’on traine dans le coin. » Pour les éclaireurs ou autres, la balle est dans son camp. Elle sait qu’on est ouverts à la discussion, mais je suppose que ça dépendra aussi de comment ça se passera dans notre chasse contre les Sinners. « Bonne idée, pour les adresses. » Je relève la tête en direction de Gabriel avant de hocher la tête. « Ouais, effectivement. » J’ai un temps de réflexion avant de reprendre, pensif. « Vous connaissez Salem Parker ? C’est notre mécano. Une de ses spécialités, c’est de mettre en place des radios mobiles. Dans les bagnoles notamment. On pourrait vous proposer ça en échange… j’sais pas trop… un coup de main pour nous aider à renforcer une de nos planques ? » Un temps, avant de reprendre. « Vous auriez un de nos points de chute en gage de bonne foi. Et un endroit où nous trouver en cas d’urgence. » Un regard à Gabriel puis à Elena. « Vous pouvez prendre le temps d’y réfléchir. Et je dois aussi en parler avec mon groupe de toute façon. Mais en attendant, un rencard régulier ça me parait le compromis le plus acceptable. The Store est un peu loin pour vous, c’est ça ? » Histoire qu’on essaie de trouver un coin qui leur sera pas trop galère d’accès non plus.


"Monsters don’t sleep under your bed, they sleep inside your head…"
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: What's next ?    
Revenir en haut Aller en bas  
- What's next ? -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: