The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Problem with me is you
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Problem with me is you   Jeu 18 Nov 2021 - 19:09
Est-ce qu'il fait jour ? Nuit ? Franchement, je sais même pas si je suis capable de répondre à cette simple question. Assis là, sur les marches de sa maison, mes yeux ne quittent pas mes doigts ensanglantés. J'ai les mâchoires plus serrées que si j'essayais de retenir quelque chose qui devait sortir. Peut-être que c'est ce que je fais. J'ai envie de hurler. De frapper mes poings contre un mur assez longtemps pour que mon propre sang vienne recouvrir celui de la blonde. Mais je ne suis pas capable de bouger.

Le bruit de la pluie est si constant que je ne le remarque même plus. En fait, je n'en prends conscience que lorsqu'il est brusquement interrompu par une voix. Je sursaute, sortant de ma pseudo léthargie et clignant des yeux de nombreuses fois pour reprendre pied avec la réalité. Non, ce n'était pas sa voix. Ce n'est pas elle qui est debout devant moi, tenant ce parapluie au-dessus de sa tête pour s'abriter de l'averse. C'est là que t'étais ! Je te cherche depuis une éternité! J'ai du mal à savoir où elle veut en venir. En fait, j'arrive même pas à prendre la parole. Je me contente de l'observer, penchant la tête sur le côté en l'interrogeant du regard. May s'est réveillée.

L'annonce est simple et pourtant elle me frappe comme un poing en pleine mâchoire. Pourtant il me faut du temps pour que les connexions se fassent correctement et que j'arrive à comprendre le message. Elle est réveillée. Donc vivante. Je peux aller la voir. Non. Je dois aller la voir. Il le faut.

Je bondis sur mes jambes comme si j'avais subitement le diable au corps, remercie rapidement la jeune femme que je n'ai même pas reconnu tant je suis perdu dans mes pensées. La distance qui me sépare du dispensaire a l'air interminable. Je cours en ignorant toutes les recommandations faites quelques heures auparavant concernant la guérison de mon genou. J'en ai tout simplement rien à faire. Tout ce qui m'importe, c'est la voir.

Le temps d'arriver au bâtiment où elle se trouve, je suis trempé des pieds à la tête. Encore une fois, je m'en fiche. Mon regard balaie rapidement les alentours avant que je ne me souvienne du chemin emprunté plus tôt et que je ne me dirige instinctivement vers là où je l'avais laissée. Sauf que ça, c'était avant que mes yeux ne bloquent sur une autre silhouette près d'elle.

Je m'avance un peu, lentement, presque comme les morts qu'on a pris l'habitude d'achever à l'extérieur. C'est là que je capte quelques bribes de conversation. Il veut l'emmener boire un verre. Il est là avant moi. Donc il a été prévenu avant, aussi. Quand je prends conscience de ce que ça signifie... Putain je suis vraiment qu'un crétin. Quel con bordel. Faudrait sûrement que je fasse demi-tour, que je rentre chez moi et que je la laisse enfin tranquille. Pourquoi j'arrive pas à comprendre le message ? Pourquoi j'arrive pas à m'empêcher de sentir cette colère bouillir dans mes veines ? Je sais même pas si c'est de la colère. On dirait plus de la peine. C'est si bizarre...

J'ai les yeux humides, oui. Parce que j'ai l'impression que mon cœur est en cendres au même titre que ma rage est incandescente. Et je m'avance vers cet homme penché au-dessus d'elle. A quoi ça sert de proposer d'aller boire des verres quand t'es même pas capable d'être là quand elle a besoin d'aide ?! Je gueule. Et je me fiche bien de foutre le bordel, d'attirer l'attention et de n'avoir certainement que quelques courtes secondes avant de me faire foutre dehors. Mais je pouvais pas rester sans rien faire. Mes deux mains s'accrochent à son haut, le tirent violemment en arrière et le forcent à se tourner. Je l'attrape par le col, de mes deux mains, le soulève du sol pour le coller avec force contre le mur.

J'ai encore son sang sur moi. Et lui ? Il était où, à ce moment là ? Pourquoi c'est lui qui est là à son réveil et pas moi ? Pourquoi, putain, pourquoi ?!



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1880
Sujet: Re: Problem with me is you   Ven 19 Nov 2021 - 0:17
Prendre un verre? Avec lui? Il était vraiment en train de lui demander ça après avoir détruit sa lèvre? Savait-il seulement ce qu'elle venait d'encaisser dans les dernière heures? Il se prenait pour qui, sérieusement? Elle avait juste envie de le voir disparaître. Ce n'était pas la personne qu'elle voulait voir, pas celui qu'elle avait envie de serrer dans ses bras jusqu'à s'étouffer. Elle voulait qu'il foute le camp. Si Nathan n'était pas ici, elle ne voulait voir personne, putain. Mais Liv n'était pas vraiment en position de le chasser, du coup. Il était trop près, la petite avait l'impression qu'il allait se pencher pour l'embrasser d'une minute à l'autre - contre son gré. Aussitôt, de violentes images s'imprimaient en boucle dans son crâne, la forçant à revivre le jour le plus humiliant de sa vie tandis qu'elle essayait de trouver une façon de le forcer à partir.

Sauf qu'elle avait aperçu Nate, au loin. Son coeur rata un battement - ou plusieurs. Il était trempé, s'avançant comme un animal sauvage qui guettait sa proie. Le brun semblait menaçant, même. Elle balbutiait, cherchant à répondre au type qu'elle n'était pas intéressée. Réalisant que c'était avec celui qui se tenait plus loin qu'elle voulait prendre un verre, celui contre qui elle voulait se blottir, et ce depuis qu'elle avait ouvert les yeux. Dans tous les cas, la princesse était soulagée de le voir. Il ne l'avait pas abandonné, il était là - après toutes ces conneries. Ses paroles revenaient flotter dans sa cervelle, incapable de décoller les rétines de sur sa silhouette. Et si elle se savait en sécurité quand il était dans les parages, May était pourtant incapable de déchiffrer l'air qu'il affichait sur ses traits. Il semblait... différent. « Nathan... » lâcha-t-elle sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être avait-elle besoin de prononcer son nom pour s'assurer qu'il était bien réel. Peut-être se doutait-elle qu'un truc clochait, qu'elle le sentait bouillir parce qu'elle le connaissait par coeur. Mais rien n'aurait pu prévoir ce qui se passa ensuite.

« Shot, c'est un visiteur à la fois, si tu - » tenta de mentionner sa collègue en s'approchant de lui avant que tout ne tourne au vinaigre. C'était trop tard. Le pâtissier s'emparait du col du type, le projetant contre le mur avec une violence qu'elle n'avait jamais vu auparavant - enfin, elle en avait eu un avant-goût en mer, quelques mois plus tôt. Mais elle préférait de ne plus jamais penser à cette ballade en bateau.

Liv se leva de son lit d'un coup sec, ignorant les petites étoiles qu'elle voyait maintenant, en plus de voir chacune des personnes ici présentes en double. Elle se précipita vers Nathan tandis que le mec tentait de se justifier. « Non mais - putain, lâche-moi petit con, je, je faisais que - » Il tentait de le frapper, et May n'arrivait pas à voir s'il y parvenait vraiment. Mais le brun ne le lâchait pas. Et dans ce tourbillon d'émotions, l'accès intraveineux qu'il avait à son bras lâcha. C'était pour ça qu'il était ici, après tout - pour recevoir ses antibiotiques. Sauf qu'il lui faudrait dorénavant un nouvel accès, puisqu'il pissait le sang, là, tout de suite. Sincèrement, la princesse en avait absolument rien à foutre. Ce qui l'importait, c'était Nathan. Rien ni personne d'autre. Sans perdre une seconde, elle se jeta sur lui, plaquant son thorax contre son dos avant de tenter de l'entourer de ses bras. « Nate, je - ça suffit, arrête. » Elle tentait de ravaler ses sanglots. « C'est moi, c'est May. J'suis là, j'suis juste là. » lâcha-t-elle doucement. Tentative ridicule pour le rassurer, sûrement.

Et au même moment, on l'arrachait à sa peau. La miss qui prenait soin d'elle la tira vers elle jusqu'à ce qu'elle se décolle du brun, forcée de lâcher prise. Elle tentait de la protéger, sans doute. C'était compréhensible; d'un point de vue extérieur, Nate ressemblait probablement à un vilain Hulk en colère. « Non, je - laisse-moi, laisse-moi bordel. » À son tour de se débattre. « Il a besoin de moi. » Ses jambes lâchaient, la forçant à se mettre un peu à genoux. « Il a besoin de moi et - et moi j'ai besoin de lui. » Les larmes inondaient ses pommettes, à présent. « Tu m'entends, Nathan?! » cria-t-elle avec un peu plus de hargne que prévu. « Je - moi aussi j'ai - j'ai besoin de toi. Je t'en prie, NATE. » hurla-t-elle à s'en casser la voix.


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Problem with me is you   Ven 19 Nov 2021 - 8:33
Je sais que je n'ai pas beaucoup de temps avant que je ne me fasse dégager d'ici avec perte et fracas. Mais chaque seconde que j'ai devant moi, je compte bien l'utiliser pour faire comprendre à ce type qu'il n'est rien d'autre que la pire des merdes. Pourquoi lui? Il essaie de me frapper, m'insulte, mais chaque fois que ses mains atteignent mon corps je reste stoïque. La panique dans ses mouvements l'empêche de réellement me faire mal. Et de toute manière, je ne sens pas grand chose. Je suis bien trop concentré. Qu'est-ce qu'il a de plus que moi?

Je me tends légèrement quand je sens qu'on se colle à mon dos. Je serre encore davantage les mâchoires, à m'en faire grincer les dents les unes contre les autres. C'est elle. Elle doit sûrement vouloir le protéger lui. Pourtant ça ne fait que renforcer ma peine. La douleur qui me déchire de l'intérieur. Je resserre ma poigne sur le col de cet homme, le fixant d'un air mauvais. Oui, je pense que je serais capable de commettre l'irréparable, sous le coup de la colère. La seule chose qui m'en empêche c'est que je ne veux pas faire souffrir May en la privant de celui qui est vraiment important pour elle.

Quand est-ce que quelqu'un d'autre est arrivé ? Je sais pas, j'ai pas fait attention. Toujours est-il qu'on la sépare de moi. Évidemment. Pourquoi la laisser près d'un détraqué dans mon genre ? Depuis combien de temps est-ce que je suis là, à tenir ce mec au-dessus du sol à bout de bras ? Je ne l'ai pas frappé, à aucun moment. Je ne fais que le tenir. Je sais même pas pourquoi je fais ça.

Et puis il y a ce cri. Qui me perce les oreilles comme il a l'air de percer mon thorax pour atteindre directement mon cœur. Je suis en train de lui faire du mal à elle. Prendre conscience de ça me donne envie de vomir. Je me dégoûte. Et je comprends pourquoi est-ce que les choses sont comme ça entre nous. Elle doit sûrement ressentir la même chose. Du dégoût. Quel idiot.

Comme soudain vidé de mes forces, je viens reposer l'homme dont je ne connais même pas le prénom au sol. Je suis incapable de bouger. J'ai la tête baissée, le regard perdu dans le vide. Je ne suis décidément capable de rien de bien. Elle a besoin de repos et tout ce que je trouve à faire c'est venir foutre le bordel à côté d'elle. Par jalousie. Parce que je suis con. Effectivement. Elle mérite beaucoup mieux que moi. Et ce sera sûrement pas difficile à trouver.

Je lui ai pas fait de mal, t'en fais pas... S'il est important pour toi... Je... Je reviendrai plus tard... Il était là le premier. C'est lui qu'elle a voulu voir avant tout le monde. J'ai aucun droit d'être là, en fait.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1880
Sujet: Re: Problem with me is you   Ven 19 Nov 2021 - 9:23
Il ne semblait rien entendre. Enfin, jusqu'à ce qu'elle hausse le ton. Elle n'avait pas eu le choix de crier, hurler même, pour qu'il dépose enfin le type. Mais avait-il seulement compris un seul mot de ce qu'elle avait osé dire? La petite ne pouvait pas voir son visage, d'où elle était. Elle essayait de s'avancer, mais sa collègue la retenait toujours, et ses jambes tremblaient. Nathan se tenait là, immobile, alors que May observait chaque goutte d'eau qui s'écrasait sur le sol, à cause de ses vêtements trempés. La princesse respirait tellement vite qu'elle n'arrivait plus à se concentrer sur autre chose que son dos, sa nuque, observant ses épaules comme pour vérifier qu'elles se soulevaient toujours à un rythme décent et qu'il respirait toujours. Les secondes passaient, dans le silence le plus complet tandis qu'elle semblait agoniser en attendant un miracle quelconque. Sauf qu'il ne se retournait pas. N'empêche, Liv se releva - difficilement, certes - se défaisant finalement de l'emprise de sa vis-à-vis.

Elle avait l'impression d'être complètement vidée, détruite, même. Le type lui adressa un regard qui traduisait ses regrets. Il se disait clairement que la blonde était beaucoup trop débile pour en valoir l'investissement. Comme si elle en avait quelque chose à foutre. Elle n'avait de yeux que pour Nate, même s'il ne s'en rendait pas compte.

Sa comparse hésita à quitter la pièce, mais Cendrillon l'implora silencieusement pour qu'elle la laisse tranquille, et pour que Nate puisse rester - ne serait-ce que pour quelques minutes. Elle s'éclipsa donc dehors en suivant celui qui saignait toujours, refermant le rideau derrière elle non sans jeter un air mauvais au brun. Le pâtissier fixait toujours le mur, d'ailleurs. Cherchait-il à l'éviter à ce point? Comment avait-elle pu tout faire foirer de la sorte? Elle soupira péniblement, fermant les yeux pour tenter de réfléchir alors qu'elle savait très bien que c'était complètement futile. May avait brisé Nathan avec ses conneries. Il déraillait, et elle ne savait pas pourquoi.

Mais ce qu'il avoua ensuite la figea sur place encore plus. Il lui assurait que le type allait bien, qu'il reviendrait plus tard si le mec était véritablement important pour elle. Goldenberg fronça les sourcils, secouant la tête en se demandant sérieusement si une violente infection venait de lui monter directement au crâne. Et puisqu'il ne bougeait pas de là, elle irait à sa rencontre - que ça lui plaise ou non. Non sans peine, la princesse s'avança jusqu'à lui, s'insérant lentement entre Shot et le mur qu'il fixait encore. Il n'aurait pas le choix de la regarder.

Elle planta ses billes acier dans les siennes, soutenant son regard en ne sachant pas si elle devait être en colère ou terriblement triste. Les deux, sûrement. Et elle l'était. Il pourrait le lire sur ses traits. La blonde appuya le dos sur le mur pour être certaine de ne pas s'effondrer, avant de poser la main à l'angle de sa mâchoire. Elle voulait juste qu'il se calme. Elle voulait être son calme. Liv en avait jamais assez de le regarder, d'ailleurs, comme si le fait d'avoir frôlé la mort lui rappelait ce qu'elle aurait manqué en claquant sur cette civière. « Je sais pas comment t'as pu croire une seule seconde que ce type était important pour moi, Nathan. » murmura-t-elle, sombre. Elle baissa les cils sur ses lèvres avant de relever le regard sur lui à nouveau, se sentant faiblir un brin. « J'ai rien à foutre de ce con. C'est - c'est toi qui m'importe, c'est - » Elle soupira, avant de souffler quelques mots de plus. « Je croyais que c'était toi... qui venait me voir. C'est toi que - c'est toi que j'attendais. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Problem with me is you   Ven 19 Nov 2021 - 9:40
Pourquoi j'ai cette impression que le sol s'effondre lentement autour de moi ? Que plus je reste là sans bouger, plus mes chances de sortir de cette pièce s'amenuisent ? Comme si, au fond de moi, j'avais envie de tomber. De ne plus avoir à affronter mes erreurs et la dure réalité. En agissant comme je l'ai fait, j'ai perdu celle qui comptait le plus à mes yeux. Après avoir perdu Ellie. Voilà que je perds May. Peut-être que c'est un signe du destin ou je ne sais quoi du genre. Qui essaie de me faire comprendre qu'en fin de compte je suis nocif pour les gens de qui je m'approche un peu trop. Allez savoir.

Je crois que je ne fais même pas attention au fait que maintenant nous ne sommes plus que tous les deux. En fait, ce n'est que lorsque je sens ses doigts se glisser sur ma peau que je ne reprends contact avec la réalité. J'en sursauterais presque, mais je me ravise par je ne sais trop quel miracle alors que mes yeux descendent vers elle pour croiser son regard. Bien évidemment, j'ai envie de m'excuser. De lui demander pardon encore une fois, et aussi longtemps qu'il faudra le faire pour avoir un mince espoir qu'elle puisse accepter. Mais à quoi est-ce que ça servirait ? Ça ne changerait rien à ce que j'ai fait.

Lorsqu'elle prend la parole, j'ai de nouveau l'impression de me prendre une sacrée claque en pleine tronche. Mon cœur a l'air de faire un bond dans ma poitrine, comme si subitement il parvenait à se libérer du poids qui le paralysait jusqu'à maintenant. Quoi..? Ouais, c'est tout ce que je trouve à dire. Preuve, certainement, que je suis réellement le roi des cons. Mais j'ai du mal à comprendre. C'est toi qui m'importe. Alors pourquoi il était là ? C'est toi que je voulais voir. C'était donc simplement le hasard qui a fait qu'il soit ici avant moi ?

Si je m'en voulais déjà avant ça, je crois que maintenant c'est encore pire. Ce n'est plus pour les mêmes raisons, mais le résultat est le même. Je me sens idiot, et pas qu'un peu. Je... J'ai cru que... Comme si ce que je pouvais dire allait vraiment avoir un sens. Sans trop savoir quoi dire ou faire, je finis par fermer les yeux et simplement appuyer ma joue contre la main de la blonde. Ce contact... Il me fait un bien fou. Il m'apaise, sans que je sache trop pourquoi.

Au bout de quelques secondes, je rouvre les yeux et la regarde à nouveau. Sans prendre la parole, parce que je ne sais pas quels mots choisir. Puis ça finit par venir tout seul. Avec une fragilité certaine dans ma voix. La peur qui ressort. La peine. L'angoisse. J'ai cru te perdre tout à l'heure... Et... May je... J'pourrais pas vivre sans toi... C'est dit. C'est la dure réalité.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1880
Sujet: Re: Problem with me is you   Sam 20 Nov 2021 - 6:35
« Nathan, j'te jure que ce mec ne veut rien dire du tout. Il n'est personne. » assura-t-elle au brun en dirigeant doucement le menton de son copain vers son visage à elle, comme pour capter son regard et appuyer son point. Il ne bougeait toujours pas, n'empêche. C'était à se demander s'il était en mesure de capter le moindre mot qu'elle disait. Un peu plus et elle pourrait penser qu'une bombe avait explosé ici et qu'il en avait reçu la majorité du contre-choc. Mais pourquoi s'inquiétait-il à ce point de son opinion sur ce type? Pourquoi rager sur lui en le chassant de la sorte? Il se faisait des films, définitivement. Mais pourquoi la possibilité d'un autre avec la blonde le rendait aussi mauvais?

Enfin, elle pouvait bien parler. La petite non plus ne bougeait pas d'un poil, plongée dans cette tornade d'émotions dont elle tentait d'émerger. Sauf qu'il parla à nouveau. Je pourrais pas vivre sans toi. Des bribes d'images revenaient remplir sa tête - quelques minutes éparpillées du moment qu'elle avait vécu tout juste quelques heures plus tôt. Elle entendait encore sa voix qui lui permettait de tenir - de tenir jusqu'à ce qu'elle s'abandonne à lui, sachant très bien qu'elle était en sécurité dans ses bras. Mais sa voix semblait tellement brisée qu'elle lui défonçait le coeur, sur le coup.

Liv décolla le dos du mur, s'approchant pour le serrer dans ses bras. Elle le serrait si fort qu'il devait bien étouffer, les mains à sa nuque tandis qu'elle refusait littéralement de le lâcher. Elle essayait de trouver une blague à faire, le pire. Lui dire qu'une balle n'avait jamais été capable de l'arrêter dans le passé - qu'il en faudrait plus que ça pour l'achever. Une larme roula cependant sur sa joue, la tête toujours contre le thorax de Nate. Pas une seule connerie ne quitta ses lèvres. Elle recula à peine, laissant peut-être quelques vulgaires centimètres entre chacun de leur visage. « Me quitte pas, alors. » souffla-t-elle contre ses lèvres. « Je suis là. Juste là. J'reste ici, avec toi. » dit-elle encore, reprenant les mêmes mots qu'elle avait tenté d'utiliser plus tôt, quand elle était collée à son dos. En espérant qu'ils puissent avoir plus d'effet quand elle le disait en sentant son souffle qui se mêlait au sien.

Est-ce que sa pression artérielle flanchait ou bien le fait d'être si près de lui la rendait particulièrement faible? Non parce que May avait l'impression qu'elle allait bientôt flancher, se sentant progressivement défaillir depuis le temps qu'elle était debout. Mais la miss était bien trop entêtée - et fière - pour retourner à sa civière. Elle ne le lâcherait pas. Et elle avait particulièrement envie d'écouter son petit coeur, là, tout de suite. Pas sa tête de plomb.

Excessivement lentement, Cendrillon posa donc les lèvres sur les siennes, comme si elle l'embrassait pour la toute première fois. Et alors qu'elle y mettait un peu plus d'ardeur, son genou plia l'espace d'une seconde, rappel peu agréable de sa condition. Elle se stoppa net, s'écartant un brin en se reprenant immédiatement, bien droite devant lui. Si elle voulait lui prouver qu'elle tenait encore debout? Absolument. Mais une question lui brûlait les lèvres. C'était plus important que de retourner au brancard. « Nate, je... T'veux bien m'expliquer ce qui se passe? C'est à cause de ce qu'il a fait à ma lèvre? Pourquoi cette scène, tu - Depuis quand tu fais des trucs pareils - » Il comprendrait, si? Parce qu'elle était incapable de préciser sa pensée. « Et pourquoi - pourquoi le fait de voir ce mec à mon chevet te fait... dérailler? »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Problem with me is you   Sam 20 Nov 2021 - 9:27
Comment est-ce que je peux être aussi con ? Sûrement parce que je l'ai toujours été et que ça risque pas de changer de si tôt. On dit que la jalousie est un vilain défaut, et elle fait malheureusement partie des miens. Je n'ai tout simplement pas pu me contrôler. Quand j'ai vu ce type penché au-dessus d'elle, lui parlant d'aller boire un verre ensemble et ce genre de choses... J'ai eu l'impression de sentir littéralement mon cœur se briser.

Je peux pas m'empêcher de baisser le regard, évidemment honteux, quand May souligne que cet homme ne signifie rien pour elle. Si bien entendu ça me fait du bien d'entendre ça, je ne m'en sens pas moins coupable pour autant. J'ai mal agi, mal réagi, et toutes les excuses du monde n'effaceront pas ce que j'ai fait. J'ai certainement montré l'une des pires facettes de ma personnalité. Quelque chose que je préférerais garder pour moi. Mais malheureusement, ce n'est pas le cas.

J'ai l'impression de respirer à nouveau quand la blonde me prend dans ses bras. Ça me fait un bien fou et je ferme les yeux quelques instants tout en venant placer mes bras autour d'elle à mon tour. Je rouvre les yeux lorsqu'elle prend la parole, croisant son regard et sentant mon cœur battre un peu plus fort à ses mots. Je déglutis, presque difficilement, tant à cause de ce qu'elle vient de dire – et l'effet que ça a eu sur moi – qu'à cause de la proximité entre nous. Nos visages sont proches l'un de l'autre et j'ai l'impression que le temps s'arrête encore une fois. Comme à chaque fois.

Je sursauterais presque lorsqu'elle vient poser ses lèvres sur les miennes. Mais je ne fais finalement que répondre à ce baiser avec une certaine timidité. Comme si j'avais peur de la briser. Comme si j'avais peur de la perdre. C'est possible, après tout. J'en ai eu la preuve quelques heures plus tôt. Mais ce qui s'est passé m'a prouvé une chose. Je n'arrive pas à imaginer ma vie sans elle. Je serais prêt à sacrifier tout ce que j'ai pour la sauver. Pour ne serait-ce que quelques minutes de plus à ses côtés.

Instinctivement, je viens la soutenir quand je la sens flancher, mon regard se teintant d'inquiétude. Tu devrais aller t'allonger... Évidemment, elle n'en fait rien. Je garde mes bras autour d'elle pour l'aider au mieux. Puis ses mots... Je reste un instant sans voix, cherchant comment expliquer ma réaction. Je n'ai absolument aucune excuse, c'est certain. J'ai été un idiot, particulièrement violent. Simplement par jalousie.

Je baisse le regard, me mordant l'intérieur de la joue en grimaçant légèrement. Je... J'ai cru te perdre aujourd'hui et... Quand je l'ai vu je... Un soupir m'échappe et je ferme les yeux, honteux. J'étais jaloux... Et énervé contre lui parce que je pensais qu'il était important pour toi... Alors qu'il avait même pas été capable d'être là quand t'avais besoin que quelqu'un le soit. Contrairement à moi.

Prenant mon courage à deux mains, je relève le regard vers elle et le plante dans le sien. J'en tremblerais presque, mais je fais des efforts pour me contenir. J'insiste un instant pour qu'elle retourne s'installer sur la civière et l'y fait s'y allonger sans pour autant m'éloigner. Je m'assois sur le bord du matelas, restant proche d'elle et gardant les yeux rivés sur elle. Et ça me fait dérailler parce que... parce que je crois que je ressens plus que de l'amitié envers toi... La bombe est larguée. Au pire, elle me rejettera. Qu'est-ce que je risque après tout ? Au moins, je serai fixé.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Problem with me is you   
Revenir en haut Aller en bas  
- Problem with me is you -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: