The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-21%
Le deal à ne pas rater :
-260€ sur Samsung GALAXY S21 ULTRA Noir 5G 128Go
999 € 1259 €
Voir le deal

Problem with me is you
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1872
Sujet: Re: Problem with me is you   Dim 21 Nov 2021 - 7:19
Le doute s'emparait de Cendrillon. Sa façon de l'embrasser était différente, comme s'il voulait reculer plutôt que d'avancer. Peut-être était-ce seulement elle qui déformait la réalité? Peut-être en avait-il assez de ses conneries, aussi. De tout ce qui était brisé et compliqué dans le crâne de la petite. May ne pourrait jamais le blâmer pour ça - même si son petit coeur était en miettes juste à imaginer qu'il puisse vouloir s'éloigner. Mais il s'expliquait, maintenant, répondant aux questions de la blonde avec un air bien sombre. Sa poitrine se déchirait juste à le regarder, putain. Il avait cet air torturé qu'elle ne pouvait pas supporter - de le savoir dans un état pareil la rendait complètement débile, elle avait juste envie de crier - à défaut de pouvoir lui enlever ce mal dont il semblait souffrir.

De la jalousie? C'était donc ça qui le rongeait? Elle hocha la tête à ses paroles, lentement. C'était le mieux qu'elle pouvait faire, pour l'instant. Il avait assumé les trucs les plus cons, au final. Il ne pouvait pas se trouver plus loin de la réalité. Liv n'avait jamais considéré une seule seconde que ce type puisse être autre chose qu'un patient un peu trop chiant. Il était aux antipodes de ce qu'elle voulait - et même s'il ne l'avait pas été, il n'était pas Nathan. Elle le réalisait, maintenant.

Dans tous les cas, le brun l'obligea plus ou moins à retourner à sa civière, l'aidant à s'allonger sans qu'elle ne proteste trop fort. May n'avait pas envie qu'il parte, pourtant. Elle voulait qu'il reste, elle voulait sentir sa chaleur contre elle - même s'il était encore trempé par l'averse. La miss en avait rien à foutre - et pourtant, la chemise d'hôpital dans laquelle elle flottait était particulièrement humide et froide, la faisant frissonner par moment. Ou peut-être était-ce qu'il venait de dire, après tout. D'un seul coup, sans prévenir. Il avouait ressentir plus que de l'amitié à son sujet. Enfin, avouer était un grand mot. Liv s'empara de la main de Nate, les yeux rivés sur leurs doigts entrecroisés. Elle n'y croyait pas. Comment un type aussi bien que lui pouvait-il tomber pour une fille comme elle?

« Tu crois? » Parce qu'entre peut-être y croire et le penser réellement, il y avait un monde de différences, non? Il n'était pas certain? C'était probablement mieux ainsi. La blonde laissa le silence remplir la pièce, essayant de réprimer ce trop plein d'émotions qui la frappait de plein fouet. Elle avait les yeux plein d'eau quand elle releva enfin son regard bleu sur Nathan. « Nate, je... » Elle ravala sa salive, incapable de trouver la meilleure façon de lui dire tout ce qu'elle voulait lui dire. May baissa la tête, ses mèches dorées cachant une partie de son visage alors qu'elle tentait de parler à nouveau. Ce serait peut-être plus facile ainsi. Et il méritait son honnêteté, pour une fois.

« La vérité c'est que - que je deviens folle quand t'es pas là, j'te jure, je - je respire mieux avec toi à mes côtés. » Et pas en tant que meilleur ami. « Quand tu m'as dit que t'arrêtais pas de penser à moi, j'ai vraiment été conne. J'croyais qu'en partant, en t'évitant, en te repoussant, je - j'pourrais essayer de nier l'évidence... » Évidence sur laquelle elle ne mettait toujours pas de mot, d'ailleurs. Goldenberg ne relevait toujours pas les cils, les billes rivées sur ce tatouage à son annulaire gauche. Ce coeur croisé du symbole de l'infini - pathétique souvenir de ses échecs et de ses fantômes. « Force est d'avouer que ça ne fonctionne pas, mais - mais je - » Mais quoi, à la fin? « Tu peux pas être amoureux de moi. Je porte malheur. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 643
Sujet: Re: Problem with me is you   Dim 21 Nov 2021 - 21:03
J'ai l'impression que j'ai merdé en essayant encore une fois de dire ce que je pense. Le fait qu'elle souligne mon « je crois », ne m'aide pas vraiment à avoir confiance en moi. J'ai peur d'avoir encore fait une bourde qui pourrait me coûter cher. Je... Je n'ai pas la moindre idée de ce que je peux bien dire de plus. Oui, je crois. Parce qu'après tout, on est jamais sûr de rien dans la vie. Il y a quelques années, j'étais persuadé que Ellie était la femme de ma vie. Ensuite, j'ai cru en un avenir commun avec Madisson. Aujourd'hui... Je n'ai plus vraiment d'espoirs dans le domaine.

Puis elle détourne le regard et là je sens mon estomac se tordre. Je m'attends à ce qu'elle me remette en place d'un instant à l'autre. Qu'elle me rappelle ce qu'elle m'a déjà dit : qu'elle n'a besoin de moi que comme un ami. Je n'ai pas d'autre place à ses yeux et je devrais certainement le comprendre. Mais pourquoi j'en suis pas capable ? Pourquoi j'ai l'impression que je peux pas me contenter de ça ? Sûrement parce que je suis le roi des débiles. Ça, c'est un fait.

Sauf que quand elle prend la parole, c'est mon cœur qui se serre en fin de compte. J'avais pas vraiment prévu qu'elle m'avoue une chose pareille. C'est presque poétique quand on y pense, et une part de moi craint que ce ne soit la douleur qui la fasse divaguer. Mais sans vraiment savoir pourquoi, j'ai pas trop envie de me dire que c'est du flan. Enfin si je sais. C'est parce que je lui fais confiance. Et qu'elle pourrait me demander de sauter du haut d'un toit que je le ferais, si ça pouvait lui permettre d'aller mieux.

Je soutiens son regard, presque difficilement, quand elle vient le planter dans le mien. Je déglutis alors que j'ai la bouche sèche comme si j'avais pas bu depuis une éternité. Tu peux pas être amoureux de moi. Je porte malheur. Ses mots résonnent dans mon esprit et me blessent sans que je n'arrive vraiment à comprendre à quel point. Et c'est sans vraiment réfléchir avant de parler que je prends la parole sans me démonter. Ça, c'est nouveau. C'est faux. Et clairement, j'ai besoin de personne pour m'attirer des emmerdes. La preuve juste avant, en pétant un câble au milieu du dispensaire. Crétin.

Je ne peux pas ne pas l'être. Parce que tu es toi. Que chaque fois que tu es près de moi, j'ai l'impression d'être entier. Qu'à chaque fois qu'on se sépare, c'est comme si on me privait d'air. Voir ton sourire, entendre ton rire, rien ne me rend plus heureux. Je peux comprendre que ce soit pas réciproque, mais tu pourras pas m'interdire de ressentir tout ça pour toi.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1872
Sujet: Re: Problem with me is you   Dim 21 Nov 2021 - 23:11
« Je parle pas d'emmerdes, je - » Pas des emmerdes, non. Plus que ça - la souffrance, la mort, bordel. C'était tout ce qu'elle attirait - il le savait. Tout ce qui se collait à elle de près ou de loin finissait mal, presque l'île toute entière pouvait en témoigner. En amitié ou en amour, d'ailleurs. Le destin resterait toujours fidèle à son karma de merde, c'était pas de chance. Or, si c'était ainsi, Liv se devait de s'éloigner. De toute façon, fuir était ce qu'elle savait faire le mieux. Ça avait été sa stratégie, au début de l'épidémie, et ce l'était encore aujourd'hui. Fuir les morts, puis ses problèmes avec les vivants. Fuir le Nathan d'avant, et même Adam. C'était bien parce qu'elle était incapable de faire du mal à Shot qu'elle osait s'ouvrir un peu plus, là, tout de suite. Jamais n'avait-elle rencontré un type comme lui - il méritait le meilleur d'elle-même. Non parce que le brun lui donnait l'impression qu'il serait prêt à crever pour la petite. Et cette réalité lui dévorait les entrailles autant que le coeur.

Dans tous les cas, il parlait comme s'il voulait vraiment peser ses mots. Même sa posture était différente. Il disait que c'était faux, et de toute évidence, il tenait à son point. Et il continuait sans qu'elle ne puisse l'arrêter. Nate disait qu'il n'y pouvait rien, la couvrant de mots qui faisait briller le regard de Cendrillon, autant parce que les larmes rôdaient toujours que parce que ses paroles semblaient lui faire pousser des ailes. La blonde replaça ses mèches pâles derrière ses oreilles en relevant ses billes bleues sur lui, souriant tristement. « Je, je - » Putain, elle avait tellement d'amour pour lui en ce moment que ça lui faisait mal. Mais avant de flancher, elle tenait quand même à le prévenir.

Elle garda sa main droite dans la sienne tandis qu'elle remontait la gauche vers son visage, lui montrant l'encre qui saturait le côté de son annulaire gauche. « J'suis sérieuse, Nate. » lâcha-t-elle en soupirant. « Le Nathan avant toi est mort peu après avoir imprimé ça sur mon doigt. L'équivalent d'une bague; mon premier tatouage, et le seul. Je l'ai rendu fou, avant ça. Enfin, je veux dire - » Elle pointa les marques d'étranglement à son cou, avant de continuer. « Adam est disparu, lui aussi. La merde lui a vrillé le cerveau peu après ma rencontre. » Elle lui montra encore son cou, là où la cicatrice de morsure était toujours rose. « Et tu sais bien où mes plans pour le retrouver nous ont menés... » Tout tournait au vinaigre, tout le temps. « Le seul survivant de mon groupe c'est Kaines, t'vois bien que quelque chose cloche avec moi. J'considère à peine que Lance est en vie - après Victoria... » Elle s'éparpillait - confuse, un brin perdue. Mais ce n'était pourtant pas compliqué. Pourquoi ne pouvait-il pas le comprendre? Il voulait se retrouver dans le morbide tableau de chasse qu'était son cou, lui aussi?

« J'suis juste un horrible petit démon qui doit retourner en enfer. » avoua-t-elle finalement, se sentant terriblement ridicule. C'était une façon assez sombre de mettre des mots sur ce qui l'habitait, certes. Mais elle se croyait damnée, et elle ne savait pas si elle allait un jour penser autrement. Tout ce qu'elle touchait tournait au noir, après tout. Une punition pour les horribles choses qu'elle avait pu faire, sûrement, malgré toutes ses bonnes intentions.

Mais elle refusait qu'il puisse croire qu'elle n'éprouvait rien pour lui - c'était le plus gros mensonge de toute l'histoire. « Et c'est justement parce que - parce que c'est réciproque que j'te dis tout ça. Je - » Elle ravala sa salive une fois de plus, respirant difficilement en hésitant vachement longtemps avant de continuer. La miss chuchota la suite, le regardant alors qu'une larme roulait sur sa joue. « Je - Nathan, je - je t'aime trop pour qu'il t'arrive la même chose. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 643
Sujet: Re: Problem with me is you   Dim 21 Nov 2021 - 23:27
Si seulement c'était possible, ne serait-ce que quelques secondes, de lui permettre de se voir à travers mes yeux. Oui, je l'entends me parler de son vécu et de tout ce qu'elle considère comme étant une malédiction. Franchement, je peux comprendre. En un sens, peut-être que je réagirais de la même façon si les dernières femmes avec qui j'avais été avaient trouvé la mort pendant que nous étions ensemble. Pourtant, j'ai beau l'entendre, je n'arrive pas à intégrer ce qu'elle dit. Simplement parce que je ne veux pas me résoudre au fait qu'on soit obligés de s'éloigner simplement pour contrer un truc aussi abstrait que le destin.

Mon visage s'assombrit pendant qu'elle parle, je reste silencieux. Je ne vois pas ce que je pourrais dire de toute manière. Ce n'est pas comme si mes mots pouvaient avoir le pouvoir de changer ce qui s'est passé. Ce n'est rien d'autre qu'une triste réalité, un fardeau avec lequel elle est obligée de vivre au quotidien. Je voudrais pouvoir être en mesure de la soulager de tout ça. De l'aider à porter cette peine. Mais je ne peux malheureusement pas la forcer à partager ça avec moi.

J'ai envie de m'énerver et je fronce les sourcils quand elle se décrit comme étant un démon. Dis pas de conneries plus grosses que moi. Non pas que je sois gros, mais je suis toujours plus imposant qu'elle. Alors ça prouve bien à quel point ce qu'elle vient de dire est ridicule. Elle est bien loin d'être ce qu'elle dit. Et si ça devait être vrai, alors je suis prêt à plonger la tête la première en enfer pour l'y rejoindre.

Mon cœur a l'air de rater un battement quand elle poursuit sur sa lancée. Je reste bouche bée face à elle lorsqu'elle m'annonce que c'est réciproque. Je t'aime trop pour qu'il t'arrive la même chose. Cette larme qui roule sur sa joue. Je sais pas combien de temps je suis resté sans bouger, à la regarder, mais je finis par enfin être en mesure de faire quelque chose lorsque je viens délicatement glisser mes doigts sur sa joue.

Mon pouce essuie lentement cette larme que je ne supporte pas de voir. La voir triste me tue. Je le sens au plus profond de mon être. Plutôt mourir que de lever la main sur toi d'une quelconque manière. Mes mots sont sincères, j'ai même pas besoin de réfléchir avant de les prononcer. Ça sort tout seul et je crois que c'est certainement la meilleure manière de faire. Laisse moi te prouver que tu as tort... Que cette boucle peut être brisée. Je continue de la regarder, caressant avec une infinie douceur sa joue du bout des doigts. Et si c'est en enfer qu'est ta place comme tu le dis, alors j'irai jusque là pour rester à tes côtés et pouvoir t'aimer chaque jour qui nous sera donné de passer ensemble.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1872
Sujet: Re: Problem with me is you   Lun 22 Nov 2021 - 0:21
« C'est pas des conneries, c'est - » Elle ferma sa petite gueule d'idiote en voyant l'air qu'il affichait. Okay, ce n'était probablement pas le moment idéal pour jouer l'emmerdeuse qui n'aimait pas qu'on lui dise quoi faire. Elle était plutôt inquiète, de toute façon. Non parce qu'il ne semblait pas trop réagir à ses paroles. May se demandait si elle avait été trop loin, du coup. Peut-être qu'il avait la trouille, finalement. Que les efforts qu'elle faisait pour le prévenir fonctionnaient enfin. Soudainement, elle regrettait cet acharnement. Elle ne voulait plus qu'il s'éloigne - plus jamais.

Elle ferma les yeux un moment, quand il posa la main à sa joue. C'était la même chose à chaque fois. Le simple fait de sentir sa peau sur la sienne faisait accélérer ses battements cardiaques, comme si tout un tas d'étincelles s'embrasaient dans sa poitrine et que des papillons dansaient dans son ventre. Et il promettait qu'il préférait crever que de lui faire du mal, chassant cette vilaine larme qui tentait de glisser jusqu'à sa mâchoire. Elle souriait, n'empêche - ou tentait de la faire, du moins. Jamais n'avait-elle voulu lui appartenir comme en cet instant précis. Lui donner le monde entier, si elle le pouvait. Nate lui demandait une chance, tout simplement - prétendant qu'il pourrait briser le cercle vicieux. Fuck, qu'est-ce qu'elle avait envie d'y croire.

« Je, je sais pas - » Bien sûr qu'elle savait. Elle était seulement terrorisée. « Et si j'y arrivais pas? » lâcha-t-elle en se délectant toujours de ses doigts à son visage, posant sa main sur la sienne en ayant toujours les yeux rivés sur lui. Il avait cet étrange pouvoir de la faire se sentir tellement mieux, cette capacité d'effacer ses facettes les plus sombres - peut-être avait-il aussi le potentiel de briser le cycle de malchance qui émanait de la princesse. Enfin, le pensait-elle vraiment? Elle ne savait plus. Elle ne pouvait que l'écouter parler, lui qui en rajoutait en disant qu'il la suivrait même jusqu'en enfer, si sa place y était réellement. « Au moins, en enfer, je serais pas tout le temps congelée. » Blague ridicule pour masquer le fait qu'elle n'avait qu'une envie, là, tout de suite. C'était trop pour qu'elle puisse rester immobile.

Goldenberg s'empara de son visage avec ses mains, l'attirant à elle pour s'emparer de ses lèvres. Ce n'était pas qu'un simple baiser, non. Elle lui montrait qu'elle avait besoin de lui, qu'elle préférait encore tenter le diable que d'être loin de lui, jour après jour. Liv ravalait ses larmes en faisant plutôt danser sa langue avec la sienne, amoureusement, le lâchant après quelques secondes tandis qu'elle plongea son regard dans le sien, une fois de plus. « Je survivrai pas s'il t'arrive quelque chose, tu m'entends? Je - je pourrais jamais me pardonner un truc pareil. » dit-elle d'une voix étouffée par l'émotion. C'était la vérité, il le verrait dans ses yeux. La main de Cendrillon se posa instinctivement à son thorax, puis à son cou, qu'elle effleurait doucement, réfléchissant à ce qu'elle allait dire ensuite.

« Je comprendrais, si - si tu voulais une porte de sortie, tu sais. » Loin d'elle l'idée de le piéger dans ce tourbillon de merde. Elle était parfaitement consciente d'être un brin compliquée - défectueuse, même. « Je t'en voudrais pas. » Elle ne savait pas si elle croyait à ce qu'elle disait. Enfin, May ne doutait pas qu'elle ne se fâcherait pas. Mais son petit coeur éclaterait en morceaux, lui.


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 643
Sujet: Re: Problem with me is you   Lun 22 Nov 2021 - 0:40
On dit que l'enfer est pavé de bonnes intentions. Et bien, si les miennes doivent m'y mener et peuvent me permettre de rester pour toujours aux côtés de celle qui estime avoir sa place là-bas, qu'il en soit ainsi. Plus les jours passent, et plus je me rends compte que je suis parfaitement incapable de me tenir loin d'elle. C'est comme essayer de retenir un morceau de métal face à un aimant. On a beau faire tous les efforts du monde, rien ne pourra empêcher ce phénomène d'attraction de se produire. Entre nous, c'est pareil. Elle est mon aimant, et quoi qu'il arrive je reviendrai toujours vers elle.

J'ai plus qu'à devenir frileux alors, que je lui réponds avec un petit sourire pour reprendre sa plaisanterie concernant la température qu'il peut faire en enfer. Mais je n'ai pas le temps de rajouter quoi que ce soit, ni même d'en faire trop comme je sais si bien le faire, que je sens ses mains se poser de part et d'autre de mon visage pour m'attirer à elle.

Sans opposer la moindre résistance, je me penche même pour venir à la rencontre de ses lèvres. Ce baiser vaut certainement mille mots. Ma main ne quittant pas sa joue, je la garde ainsi près de moi alors que je tente de transmettre par cet échange tout ce que je peux ressentir. La véracité de mes promesses envers elle. Littéralement, l'amour que je peux ressentir à son égard. Parce qu'il faut arrêter de se voiler la face à un moment. C'est purement et simplement ce de quoi il s'agit. De l'amour.

Bien obligés de nous séparer, ne serait-ce que pour respirer convenablement, je plante à nouveau mon regard dans le sien et hoche la tête avec un air sérieux au visage. Et inversement. Je ne laisserai personne te faire de mal. Je refuse de te perdre. Oui, c'est égoïste. Enfin, en un sens. Mais je m'en fiche pas mal. J'ai besoin d'elle. Et je ne laisserai rien ni personne me l'arracher.

Un sourire vient étirer le coin de mes lèvres quand elle me parle de porte de sortie. Je hausse les épaules, faisant mine de réfléchir un instant avant de lui faire un clin d’œil en captant son regard à nouveau. La seule porte de sortie que j'emprunterai, ce sera avec toi à mes côtés. Et ce sera celle qui te prouvera que tous les deux, on peut parvenir à briser cette malchance. J'en suis profondément convaincu.

Par contre, je prends subitement conscience de quelque chose. Je suis là, à lui parler et à l'embêter alors qu'elle devrait prendre soin d'elle et essayer de reprendre des forces après ce qu'elle a enduré. Tu... Tu veux peut-être que je te laisse te reposer ? Je fais une petite moue désolée, me rendant bien compte que le changement de sujet est brutal. S'ils acceptent, je peux rester là sur cette chaise aussi longtemps qu'il le faudra. Je te l'ai promis, je te laisserai plus jamais.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1872
Sujet: Re: Problem with me is you   Lun 22 Nov 2021 - 5:07
Elle ne pouvait que le regarder tendrement après ce baiser qui voulait tout dire. C'était tout ce qu'elle espérait, et même plus. Je refuse de te perdre. Elle tenta de lui offrir un sourire, complètement dépassée par les événements, par ses paroles et surtout par ce qu'il faisait fleurir en elle. Cette sensation à la fois écrasante et pourtant si exaltante. May ne savait pas si c'était la fatigue qui faisait couler ses larmes de la sorte. C'était plus fort qu'elle - elle était épuisée et à fleur de peau. La déclaration de Nathan, par-dessus tout ce qui venait de se produire aujourd'hui, depuis son retour de l'avant-poste - c'était assez pour la vider de toute énergie. Elle était terrorisée, finalement, même si elle était irrémédiablement amoureuse de lui. Elle l'était trop, sûrement. Trop pour ne pas se donner le vertige. Il était peut-être là, le problème.

Elle resta là, immobile, ses yeux mouillés dans les siens. Liv ne croyait pas à cette chance qu'elle avait d'avoir pu tomber sur lui. Jamais n'avait-elle éprouvé ce genre de sentiments. C'était plus grand qu'elle, plus grand que ce qu'elle avait pu imaginer auparavant. Sauf qu'il sembla hésiter un instant, quand elle proposa la porte de sortie. Elle fronça les sourcils, paniquant déjà à l'idée que le brun y songe réellement. Mais son clin d'oeil la rassura, la laissant partagée entre l'idée de l'embrasser à nouveau et celle de l'assassiner dans son sommeil quand elle serait en état de le faire. Heureusement, ses mots avaient le mérite de la rassurer - et de pardonner ces conneries, par la bande.

Briser cette malchance - il semblait vraiment s'y accrocher. Elle voulait bien essayer. Pour lui. Elle n'allait pas se faire croire qu'elle serait capable de le faire changer d'avis, de toute façon. La blonde le serra dans ses bras, incapable de se priver de contact qu'elle aimait tant. Ses paupières étaient lourdes, au creux de son cou. Elle perdait doucement contact avec la réalité, lui semblait-il. Elle était peut-être au paradis, finalement. Tant qu'il était là pour la tenir au chaud. La petite se décolla ensuite difficilement de celui qu'elle aimait quand il parla. Il s'inquiétait, demandant s'il devait la laisser se reposer. Il voulait se poser sur la chaise pour la nuit. Goldenberg plissa les yeux, se demandant soudainement pourquoi devrait-il quitter cette civière - la quitter elle.

« Pars pas. » lança-t-elle aussitôt qu'il proposa de dormir sur la chaise, posant ses doigts sur la jambe de Shot. Au même moment, la miss qui prenait soin de May tira le rideau dans un bruit sec qui ne manqua pas de la faire sursauter. Elle faisait des gros yeux à Cendrillon, n'approuvant visiblement pas ce qui passait ici après la scène de Nate. Sauf que la princesse en avait rien à faire. « Je - Je veux qu'il reste. » Non, il fallait faire mieux. « Il reste. » affirma-t-elle en se relevant sur ses coudes pour mieux la voir. Sa collègue se doutait bien qu'elle ferait tout pour lui tenir tête, même après avoir frôlé la mort. Elle abandonna donc, n'insistant pas plus avant de se barrer en refermant une fois de plus le rideau. « Reste. » répéta-t-elle au pâtissier en reportant son attention sur lui, se poussant un peu sur le brancard pour qu'il puisse s'étendre avec elle. Elle se sentait partir de plus en plus, se recroquevillant lentement sur le matelas, comme une gosse. Elle ne pouvait que chuchoter, maintenant. « Tout ça, tout - tout ce qui vient de se passer... c'est réel? Dis-moi que t'es réel. Dis-moi que c'est pas qu'un rêve. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Problem with me is you   
Revenir en haut Aller en bas  
- Problem with me is you -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: