The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -33%
HISENSE HS214 – Barre de son bluetooth – ...
Voir le deal
69.99 €

Okai... What do we got ? [Milice]
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Christian W. Stone
Christian W. Stone
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 75
Sujet: Okai... What do we got ? [Milice]   Lun 8 Nov 2021 - 22:13
08 Novembre 2021.
Bâtiment de la Milice.


Quelques semaines étaient passées depuis les tragiques évènements du Bidonville, et ceux, encore plus tragiques, des mouvements de rébellion qui secouèrent Walla Walla. Les temps étaient difficiles, dès lors. Quantités d’arrestations furent réalisées, menant à autrement plus d’interrogatoires, et autrement plus de tortures et… D’exécutions. Exécutions cachées, silencieuses, faites à grands renforts de lames, de nœuds coulants, de baquets d’eaux et autres techniques manuelles qui s’éloignent des bruits d’un coup de feu sans silencieux. Christian était épuisé physiquement… Mais ô combien épanoui psychiquement.

Jamais, au cours de sa vie, et même lorsqu’il pu enfin goûter aux plaisirs de la violence légalisée immédiatement après le début de l’apocalypse, Christian ne s’était senti aussi en phase avec ses pulsions. Il pouvait tuer, torturer, faire souffrir, sans que qui que ce soit ne puisse s’en plaindre. Au contraire, chaque arrestation, chaque torture, chaque meurtre, était béni par les autorités de New Eden… Et le visage du milicien n’en n’était que plus radieux !

D’ailleurs, en parlant d’enquêtes, Christian trouvait que certaines n’avançaient pas assez. Son rôle devant être tenu secret – et pour cela, il officiait dans le secret de la prison, d’une tenue noire, et le visage toujours caché – il avait proposé à la hiérarchie de la milice, de convoquer les miliciens volontaires pour le rencontrer. Le prétexte officiel était d’accueillir officiellement un nouveau venu au sein de la milice, et de mettre ledit nouveau venu « au parfum » de ce qui se tramait niveau enquêtes. Ainsi, la couverture de Chris était toujours maintenue.

Pour s’adapter, et faire aussi sérieux, et grâce à son nouveau salaire extrêmement affriolant, Chris installa des biscuits, un peu d’apéritifs, et de quoi boire un peu de bière. Rien de très transcendant, car il ne fallait point agir avec excès. Aux yeux de tous, la situation économique était difficile, et Chris ne devait point apparaître comme étant particulièrement riche, ou bien aisé.

Il s’était aussi préparé aux sourires, aux poignées de mains, et à une attitude sociale. Puisqu’il venait de passer des semaines à libérer ses pires pulsions, faire un peu d’efforts lui semblait tout à fait… Atteignable. Aussi attendit-il que des miliciens volontaires pour participer à ce pot d’arrivée, et à une mise en commun des informations, n’arrivent pour qu’enfin débute son œuvre ici-bas.
Revenir en haut Aller en bas  
River Atkins
River Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2191
Sujet: Re: Okai... What do we got ? [Milice]   Lun 15 Nov 2021 - 22:23
Les journées étaient longues et éprouvantes, au bidonville. J’avais connu bien pire comme conditions de travail durant la guerre d’Irak, mais on ne me laissait pas souvent l’occasion de me reposer. Au moins, l’occasion ne m’était pas souvent laissé de réfléchir non plus. Je pataugeais dans ma crasse avec d’autres personnes soumises aux mêmes travaux d’intérêt généraux que moi. Il s’agissait bien souvent de travaux de force, où il me fallait soulever pierres ou poutres pour les amener d’un point à l’autre. Je n’avais pas l’impression que les travaux avançaient vite sur la barricade, qui occupait la majeure partie de ma journée. Je ne parlais à personne, la plupart du temps. Nous étions tous là pour des raisons aussi diverses que variées, mais ça ne m’intéressait pas de connaître les leurs. Je n’avais pas envie de frayer avec ces gens-là. C’était la première fois que je me retrouvais pris en faute, et j’espérais que ce serait bien la dernière. J’avais parfaitement conscience d’avoir perdu mon calme au pire moment. Je n’aurais jamais dû me donner autant en spectacle… Des circonstances atténuantes avaient heureusement jouées en ma faveur. Mon supérieur était davantage déçu de la tournure que les choses avaient prises, considérant que je n’étais pas apte au travail dans l’immédiat.

Par conséquent, la surprise était réelle quand on me rappela ce jour-là pour un briefing. Apparemment, un nouveau milicien venait d’arriver dans l’équipe. Je n’avais pas revu la caserne depuis une bonne semaine maintenant, moi qui avais pourtant passé le plus clair de mon temps là-bas, de jour comme de nuit, après la mort de ma femme. C’était étrange de revoir Elijah et Mason dans de telles circonstances. Si nous étions réunis tous les trois, j’imaginais sans mal que nous nous retrouverions rapidement à mentionner les affaires que nous avions en commun. Pour la plupart, elles s’enlisaient. Nous n’avions pas assez de pistes ou de preuves pour incriminer quelqu’un, bien malheureusement.

Je rentrais dans le bureau où le nouveau nous attendait, marquant un temps d’arrêt à l’embrasure de la porte. Je le connaissais, en vérité. Christian n’était pas si nouveau que ça pour moi. Les autres, par contre, ne devaient pas du tout connaître son véritable rôle au sein de la milice. Je n’aurais aucun mal à jouer le jeu, même si je n’étais pas particulièrement d’humeur sociable. « Bienvenue dans l’équipe. Je suis le Sergent River Atkins. Et tu es… ? » Je faisais semblant de ne pas le connaître. Je ne serrai aucune main. Je ne souriais pas plus, ni ne goûtais à ce qu’il avait ramené pour nous. « La bière est interdite dans l’enceinte. » Je savais que certains ne s’en souciaient pas, flirtant dangereusement avec les règles… Mais pas moi. On me dirait sans doute que ce n’était qu’une bière, sauf que ça restait de l’alcool. Alors c’était interdit.

Je me tirai une chaise pour m’asseoir, bras croisés. Mon regard passa de l’un à l’autre. Ils attendaient peut-être que je prenne la parole ? « Bien. Je ne travaillerais pas avec vous pour les trois prochaines semaines, alors référez-vous à Elijah en cas de questions. Je commence. » Je réunis mes pensées, avant de reprendre. « Concernant les actes de rébellion, qui est le sujet qui nous accapare le plus actuellement, de nombreuses décentes ont été effectuées pour appréhender ceux qui ont fait l’objet de dénonciation. La récompense promise a très bien fonctionnée, tellement que nos cellules débordent et que le retard pour les interrogatoires est devenu conséquent. C’est malheureusement très difficile de démêler le vrai du faux, car les dénonciations sont devenues monnaie courante pour tout et rien. C’est le revers de la médaille. »

Mon regard se braqua un temps sur Elijah, avant que j’en revienne à d’autres faits. « Nous avons enquêté également tous les trois sur l’explosion qui a eu lieu à l’imprimerie durant les manifestations. Ortega soupçonnait un acte criminel et volontaire, mais nous n’avons rien trouvé de probant pour étayer sa théorie. Le personnel de l’imprimerie ne savait rien et faisait preuve d’une négligence incroyable. L’explosion a eu lieu dans les sous-sols, mais ils stockaient une quantité phénoménale de matières inflammables diverses là-dessous, et laissait même les fenêtres ouvertes, soi-disant pour aérer. Je ne serais cependant par surpris qu’un rebelle ait profité de cette aubaine pour y mettre le feu. J’ai trouvé des traces de sang à l’arrière du bâtiment qui attestait d’une présence autre que le personnel. Je songeais à Hoani Hayworth. Elle était blessée et couverte de suie à la manifestation et ne faisait pas partie du personnel évacué. Cependant, les témoignages attestaient qu’elle était occupée à aller de maison en maison pour s’enquérir de chacun lors de l’épidémie, avec Grace Osborne. » Je me doutais que ces insinuations risquaient de crisper l’ancien agent du FBI. « Tu l’as épousée, non ? » Je ne comprenais toujours pas ce choix discutable, mais passons. « Tu en as appris davantage ? Ou sur cette Grace ? »

Je marquai un silence, avant de reprendre sur la dernière affaire en cours. « Dernier point. Nous avons une jeune femme qui s’amuse à taguer les églises avec des messages de révolte dans le District 4. Je suis resté en planque avec Grant pour tenter de l’appréhender, et il s’en est fallu de peu mais… Elle est très douée. Ca devait une ancienne pratiquante de Parkour ou… Une gymnaste. Je n’ai pas réussi à la reconnaître, mais ma chienne lui a laissé une marque de croc sur le mollet dont elle saura se souvenir. Pensez à vérifier si une des personnes appréhendées peut correspondre. J’ai fait le tour, pour ma part. » Et j’acceptai volontiers un peu d’eau après avoir parlé autant. Je n’avais plus l’habitude, ces derniers jours.


« Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas;
car je suis avec toi pour te délivrer. » dit l'Eternel
Revenir en haut Aller en bas  
Elijah Hawksley
Elijah Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 239
Sujet: Re: Okai... What do we got ? [Milice]   Mar 16 Nov 2021 - 3:13
Un pot de bienvenue, vraiment ? Jesse se met à rire, lorsqu’Elijah lui explique pourquoi il doit soudainement s'éclipser de son poste. A vrai dire il se serait bien passé de lui dire les raisons de son départ, mais il préfère que ce dernier ne lui pose pas trop de questions. Enfin à la place, il doit maintenant supporter son rire de baleine, tandis qu’ils se dirigent vers la caserne. Pourquoi faire ? Tiens pour une fois, il ne pose pas une question si bête que ça. Quelle utilité pour eux de perdre leur temps de travail pour accueillir une nouvelle recrue... Un topo en début de journée a toujours été largement suffisant, non ? Je n'en ai strictement aucune idée. Et très honnêtement, il se passerait bien d'y aller.

Mais on lui a dit que sa présence serait plutôt appréciée, vu qu’il avait été en charge de l’enquête sur l’explosion de l’imprimerie, avec River et Mason. Cela signifie qu’ils vont certainement aborder le sujet, raison de plus pour être présent: autant être au courant de ce qui va être dit. En plus, son absence aurait plus le don d’interroger que de passer inaperçue. Dommage. Alors qu’ils s’approchent du bureau où doit se dérouler cette fameuse réunion, Jesse donne une tape sur l’épaule d’Elijah. Bon c’est pas tout, mais j’dois y aller. On se voit plus tard ! Le cinquantenaire se contente de lui répondre d’un signe de tête: s’il peut justement ne pas le revoir de la journée, il en serait bien content. Mais bien sûr il reste silencieux là-dessus, et ne tarde pas à rentrer dans le bureau.

Il se contente d’un signe de tête, lorsque son regard croise celui de River, puis Mason… Et celui qui doit être le fameux nouveau. Effectivement, il ne l’a jamais vu, mais cela n’attise pas plus sa curiosité, ni même son intérêt. Alors il se contente de s’asseoir à son tour sur une chaise, ne prenant la parole qu’après River. Bienvenue. Je suis Elijah Hawksley. De son côté, pas de Sergent ou autre titre avant son identité: rien de tel n’était utilisé au sein du FBI, les grades étant inutiles pour connaître la position hiérarchique qu’il possédait à cette époque. Il se contente d’approuver silencieusement la remarque de River sur les bières: si l’alcool a été autorisé pendant une certaine période, il n’en reste pas moins que c’est redevenu un produit interdit. Et s’il peut éviter des ennuis supplémentaires, alors il s’en passera largement, surtout que les sanctions derrière n’en valent vraiment pas la peine.

Il reste tout autant silencieux pendant que River résume les principaux soucis à régler au sein de Walla Walla: évidemment les actes de rébellion sont ceux qui occupent une bonne partie de leur temps, si bien que ça en devient même problématique. L’encouragement massif de la délation a certes permis des arrestations, mais elle remplit aussi plus que possible les cellules, leur donnant bien plus de travail qu’ils n’en ont déjà. Son regard croise le sien durant un instant, avant qu’il reprenne ses explications. L’enquête, bien sûr. Ces recherches qui n’ont rien donné, que ce soit sur place mais aussi de la part du peu d’employés présents, apparemment bien trop inconscients du danger que représentait leur bâtiment… Enfin manque de preuves, si l’on ne compte pas celle qu’il a volontairement dissimulée à tous. Si lors de sa première entrevue avec Hoani il n’avait rien appris de plus que ce qui était déjà écrit dans le dossier, celle s’étant déroulée juste après la fin de l’enquête le mettait directement au courant de l'implication de sa désormais fiancée.

Mais il avait déjà fait son choix, à ce moment-là: il n’allait rien dire. Alors ce n’est pas non plus maintenant qu’il le fera: hors de question de trahir sa parole. Son expression reste donc toujours aussi impassible lorsque River mentionne finalement Hoani dans son monologue: rien d’étonnant à ce que son nom ressorte, puisqu’elle a été mentionné par Neela durant son interrogatoire. La mention de ses fiançailles, bien qu’il ne se voyait pas aborder le sujet ici, n’a pas non plus le don de le faire réagir: la demande a été faite publiquement, il est donc bien évident que cela se sache assez rapidement. Pas encore non. Ils viennent à peine de se fiancer, alors le mariage ne sera certainement pas pour maintenant: cependant il ne prend pas la peine d’ajouter cette précision. Rien de plus que ce qui a été dit par Neela. Quant à cette Grace…

Il laisse River reprendre ses explications, cette fois-ci sur une autre affaire. Effectivement, une marque de crocs ne passera sûrement pas inaperçue, mais à la place cela leur rallongera d’autant plus leur travail, s’ils doivent vérifier les mollets des femmes emprisonnées à chaque interrogatoire... Mais soit. A la fin, il reprend la parole. Donc je disais. Pour le moment, je n’ai rien appris de plus que ce que Neela a déjà dit lors de son interrogatoire. Elles sont allées faire du porte-à-porte pour aider le voisinage, et elle se trouvaient proches de l’imprimerie lorsque cette dernière a explosé. Avec le souffle de l’explosion, les deux bâtiments à côté se sont effondrés, il n’est donc pas très étonnant qu’elles aient été blessées. Ses explications suivent celles données par Neela et Hoani.

Pour Grace Osborne, c’est encore autre chose. J’ai eu l’occasion d’interroger Daisy Trevi-Donaldson, inutile de préciser avec qui elle va bientôt se marier tant ce mariage revient dans les discussions, qui a été chargé de garder un œil sur elle. Apparemment son intégration était fragile, et on lui a demandé de veiller à ce que tout se passe au mieux. Il marque une pause. Cela n’a pas été suffisant, puisqu’elle se montre assez récalcitrante à notre manière de vivre. En plus d’avoir des déclarations plutôt aggravantes pour son cas. Il sort de sa poche un petit carnet, sur lequel il a griffonné les paroles en question: autant les répéter mot à mot. Elle parlait de New Eden comme d’un marché à esclaves. Puis elle a dit, toujours à miss Trevi-Donaldson, qu’elle était à ses yeux, je cite “une future poule pondeuse au service d’un vieux lubrique.”

Il referme le carnet, et le range à sa place. Autant dire que ce genre de paroles lui coûteront cher. Son regard se tourne ensuite vers Mason, qui n’a pas encore parlé.
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5940
Sujet: Re: Okai... What do we got ? [Milice]   Mar 16 Nov 2021 - 11:53
Dire que je suis enthousiaste à l’idée de faire ce briefing serait mentir. Pour autant, je sais qu’il sera bien utile. Que ce soit pour découvrir le nouveau mais aussi pour avoir un récap’ de la situation générale. Savoir où ils en sont, qui ils ont dans leur viseur, ce genre de choses. Et pouvoir réfléchir par la suite à la meilleure façon de contrer tout ça.

Je prends une grande inspiration avant d’entrer dans la pièce, histoire de bien rentrer dans la peau du milicien que je suis toujours. Je sais que je vais commencer un jeu dangereux et que je risque de payer le prix fort s’ils s’aperçoivent de tout ce que je peux savoir. Je repense à tout ce système de délation qui s’est mis en place et, rien qu’à cette idée, je sens le mal de crâne poindre le bout de son nez. Enfin, passons. Chaque problème en son temps.

J’ai un haussement de sourcils surpris quand je reconnais le nouveau membre de la milice. « Christian ? Et bien, ravi de te voir parmi nous. » Si je ne le connais pas plus que ça, je sais qu’il a été volontaire pour aller au bidonville et que son aide a été précieuse. J’ai une grimace en voyant les bières et je secoue la tête à mon tour. « Sans compter que je ne bois pas pour ma part. » Enfin… pas vraiment. Peu importe.

Je me contente d’un vaguement hochement de tête quand River nous confirme qu’il ne va pas travailler pour encore quelques semaines. C’est totalement mérité et j’ai encore du mal à passer outre ce mélange de colère et de déception vis-à-vis de son comportement. Je comprends tout à fait son deuil et son état, pour autant, son comportement était inacceptable. Et je garde le silence, alors qu’il fait le point sur les différentes enquêtes. Elijah enchaine et je l’observe avec attention, toujours dubitatif sur ses fiançailles avec Hoani, me demandant ce qu’il peut savoir sur elle.

Je fronce les sourcils, pensif, avant de me lancer à mon tour. « Ce serait intéressant aussi d’étudier les délateurs. Certains ont pu dénoncer des gens pour aussi se faire oublier, concentrer notre attention sur d’autres. » Je reprends, d’une voix tranquille. « Je n’ai rien de bien intéressant de plus de mon côté. Quelques dégradations de maisons vides, des comportements un peu sur le fil mais rien de marquant ou qui nous intéresse plus directement. J’ai passé beaucoup de temps à trier les délations à dire vrai. Et autant dire que oui, ce n’est pas des plus passionnants. » J’ajoute, à mi-voix. « De quand datent ces déclarations de la fille Osborne ? » Il va vraiment falloir parler à Grace. Et j’essaie de réfléchir à qui pourrait être la taggeuse. Quelques noms me viennent, mais il va falloir que je pousse un peu plus mes investigations de ce côté-là.


"I will walk by faith even if I cannot see..."
Revenir en haut Aller en bas  
Christian W. Stone
Christian W. Stone
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 75
Sujet: Re: Okai... What do we got ? [Milice]   Mer 17 Nov 2021 - 17:05
L’esprit de Christian fulminait, cogitait sans jamais cesser. Comment allait-il s’y prendre ? Il n’était qu’un milicien, de manière officielle, mais son rôle officieux, secret, sombre, le propulsait à un poste à responsabilité, dans le sens où, s’il se montrait masqué, et dans sa tenue d’office, il pourrait presque donner des ordres au Sergent Atkins. Mais Christian savait que cela ne devait point transparaître, en aucune manière… Il mesurait alors ses futures réactions.

Un premier point intéressant sauta aux yeux du bourreau : tous refusèrent la bière. Même dans l’enceinte feutrée de ce pot d’arrivée, aucun milicien ne succomba, ni ne joua un double jeu. Intéressant… Du moins, Christian le trouvait. Il se présenta tout d’abord :
« Bonjour messieurs ! Je m’appelle Christian William Stone ! Je suis un nouveau milicien. » Il se stoppe, recevant les félicitations et bienvenues de ses collègues. « J’ai été embauché afin de m’occuper des enquêtes et interrogatoires, et donner un coup de main à vos équipes surmenées. Une partie de mon travail se fera donc en lien avec la prison et l’administration, ce qui expliquera pourquoi, parfois, vous ne me verrez pas pendant quelques jours. Je sens qu’ensemble, nous ferons des merveilles ! D’ailleurs, en parlant d’enquête… Dites-moi tout ! »

Voilà qui était fait ! Couvrir son arrivée, ses départs fréquents, et pourquoi il risque de donner des ordres, ou de commander les enquêtes. Enfin, commander… D’une certaine manière. Il écouta alors, avec attention. Une grande attention… Et les rouages de ses machinations se mirent en route avec une rapidité déconcertante. Le psychopathe était dans son élément : manipuler, prévoir, réfléchir… Dans le but d’arrêter, torturer et, une fois la besogne menée à bien… Tuer ceux qui le mériteront. Ouuuuh, que d’excitation ! Christian parvint à contenir un sourire.

Hoani Hayworth, Grace Osborne, Neela… Des noms que Christian connaissait bien, car ils revenaient souvent dans les rapports, et dans les délations, ainsi que dans les témoignages récoltés sous la torture. Les choses devenaient donc… Intéressantes.
« Eh bien ! Honnêtement, je pensais avoir tout lu, mais ce briefing était bien plus intéressant qu’un millier de rapports ! Nul doute, vous êtes des enquêteurs de qualité ! » L’inconvénient lorsque l’on a aucune capacité sociale, lorsqu’il est impossible de se faire des amis… C’est que la reconnaissance d’autrui sonne facilement faux, et que donc, le psychopathe peut surcompenser afin de paraître… Normal. Espérons que ces compliments ne soient point trop gênants pour les miliciens, et ne leur mette pas la puce à l’oreille. Mais Christian avait une idée pour l’éviter : le professionnalisme et la surprise. « Je pense que Miss Hoani Hayworth doit être réentendue. Vous savez, parfois, entre deux témoignages, des choses changent, et ces imperfections peuvent faire découvrir de nouvelles pistes. Et un œil, ou une oreille nouvelle, peut peut-être changer la donne. Il faut la reconvoquer le plus rapidement possible. Tout comme Neela. Son identité ressort bien trop souvent à mon goût, il y a anguille sous roche… Peut-être rien, ou trois fois rien, mais il faut être sûr. » Dit-il, tentant de paraître souriant, calme, afin de ne pas troubler le… Fiancé de cette femme douteuse. « Convoquez aussi Grace, et emprisonnez-la pour quelques jours. Elle doit être interrogée, et mise au pas. Le personnel de la prison s’en chargea sûrement. » Dit-il, offrant un regard très appuyé à River, pour lui faire comprendre que ce point n’était pas négociable, et que Christian s’occuperait lui-même de… L’interrogatoire. « Et, je trouve que l’idée de Monsieur WENTWORTH est excellente ! Créons un algorithme : les personnes réalisant plus de 3 ou 5 délations – ce n’est qu’un chiffre arbitraire – devront être interrogés à leur tour. Êtes-vous d’accord ? »

Commençons doucement, mais sûrement.
Revenir en haut Aller en bas  
River Atkins
River Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2191
Sujet: Re: Okai... What do we got ? [Milice]   Ven 19 Nov 2021 - 21:59
Mon regard resta rivé sur Elijah, alors qu’il jouait sur les mots. Bien sûr qu’il n’était pas encore marié, mais il avait très bien compris. « J’espère bien que tu m’aurais convié, si ça avait été le cas. » Ou alors, il préférait peut-être s’en passer, vu mes dernières frasques ? Ca se comprendrait aisément.

J’hochai lentement la tête quand il rappela quelques points de détails, ceux-là même qui faisaient de ces trois femmes des victimes innocentes plutôt que des suspectes idéales. Je ne pouvais rien dire de plus à ce sujet. Ce n’était pas faute d’avoir mis du mien pour tenter d’incriminer Neela, mais elle continuait de m’échapper. Par contre, en ce qui concernait Grace...

Je tiquais un peu quand l’ancien agent du FBI nous fit part de ce qu’elle pensait de New Eden. « Elle est tarée… » Je poussai un profond soupir. Non, ce n’était même pas une figure de style. « Elle est suivie pour ses crises. Je n’ai pas demandé son dossier médical pour avoir le détail. » Je l’avais seulement appris de ma fille, même si j’aurais été curieux de savoir ce qui s’était passé pour elle après sa garde-à-vue. Sauf que je ne travaillais plus ici, alors… Je me retournai vers Mason. « Elle a été arrêtée, puis relâchée ? » Elle devrait sans doute suivre une thérapie, comme Ray. Ca lui avait bien réussi, non ? Enfin… Je commençais à en douter un peu.

Quand Christian intervint finalement pour nous gratifier de ces petits commentaires, je lui lançai un regard dubitatif sans bien savoir quoi en penser. Des enquêteurs de qualité ? Est-ce qu’il se moquait de nous ? Je ne saurais dire. Je préférais ne pas relever, même s’il avait désormais toute mon attention. La suite me figea un peu plus. C’était certain, il se moquait de nous. Il voulait réinterroger les témoins sur une enquête classée, très certainement parce qu’il estimait que nous n’avions pas suffisamment bien fait notre travail. Ce n’était pas ce qui me chiffonnait le plus. Qu’une autre équipe rouvre des affaires classées avec de nouveaux éléments ne me perturbaient pas plus que ça… Mais qu’il se permette de nous commander de la sorte ?

Je laissai échapper un souffle ironique. « Tu nous donnes des ordres, recrue ? Tu devrais apprendre à rester à ta place. Tu viens à peine d’arriver à ce poste, et tu penses déjà tout révolutionner ? » Je lui rendais service, quelque part. Il avait bien vite oublié le rôle qu’il devait jouer. Et même en tant que bourreau, nous devions collaborer. Il n’était pas question pour moi de me faire dicter ma conduite par le personnel carcéral. Je leur amenais des détenus ou des suspects, et ils en obtenaient des aveux ou appliquaient les sentences décidées par les juges, ni plus ni moins. Christian s’était révélé au grand jour pour s’impliquer davantage dans les enquêtes de la milice. Grand bien lui fasse, mais il ne devait pas oublier qu’il n’était qu’un maillon dans une chaîne. « Si tu souhaites reprendre cette affaire classée, alors fais-toi plaisir. Peut-être trouveras-tu des éléments que nous aurions négligés ? Ortega sera certainement satisfait de pouvoir trancher si la théorie de l’acte criminel volontaire était retenue. Quant à Grace… Je vous laisse consulter son dossier et vérifier ce qu’il en est actuellement. Elle aura peut-être des informations intéressantes, ou rien du tout. Elle n’est pas assez discrète, et bien trop instable, pour être une rebelle digne de ce nom. Ils n’auraient pas fait une erreur pareille à mes yeux. C’est juste une folle. »

Du reste… Ca ne me concernait pas. Il avait de la chance que je sois temporairement relevé de mes fonctions, sinon j’aurais pris un malin plaisir à le recadrer et lui faire comprendre qu’il n’avait aucunement le droit de me donner des ordres comme il venait de le faire. Je me contentais de désigner les deux autres miliciens d’un signe du menton. « Vois avec eux, si une arrestation doit être faite. Je suis venu uniquement pour consultation. » Je ne le raterais pas à mon retour.


« Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas;
car je suis avec toi pour te délivrer. » dit l'Eternel
Revenir en haut Aller en bas  
Elijah Hawksley
Elijah Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 239
Sujet: Re: Okai... What do we got ? [Milice]   Dim 21 Nov 2021 - 19:23
Oui, sûrement. Elijah hésite un court instant, avant de répondre à River: il faut dire que le comportement de ce dernier a été particulièrement irrespectueux lors du mariage de Min-Oh et Neela. Lui même ne le pensait pas capable de s'abaisser à ce genre de choses, alors oui après ça peut-être qu'il est légèrement moins sûr de sa réponse. La perte de sa femme ne peut pas excuser son comportement. Pour autant, et malgré tout, il sera quand même invité à son mariage.

Puis il écoute attentivement Mason, et se contente d’hocher légèrement de la tête suite à sa proposition vis-à-vis des délateurs. L’autre désavantage à encourager ce genre de comportements, c’est aussi faciliter la vie à des individus qui souhaitent se débarrasser d’un proche ou d’un voisin un peu trop gênant à leur goût. Et s’ils se mettent à prendre au pied de la lettre ce que chacun rapporte, il ne restera plus beaucoup de personnes vivantes dans la ville… Son collègue revient ensuite sur les propos de Grace Osborne, en lui posant une question. Les déclarations datent d'environ quatre mois.

Puis le nouveau reprend de nouveau la parole, visiblement enthousiaste après avoir entendu leur résumé à chacun. Voir un peu trop. Ses sourcils se froncent très légèrement, lorsqu’il commence par leur faire des compliments: malheureusement pour lui, brosser Elijah dans le sens du poil ne fonctionne pas vraiment, surtout lorsqu’il s’agit de son travail. Et la suite de ses propos ne le font que tiquer d’autant plus. Il se paye de nos têtes là ? Son expression reste cependant impassible, peu impressionné par ce comportement: qu’il ose encore insinuer que leur travail a mal été fait, et il ne se gênera pas de le remettre à sa place…

Mais River le fait à sa place, et plutôt efficacement: et s’il a un léger sourire en entendant ses premières paroles, il n’en reste pas moins que son regard reste posé un long instant sur Christian, restant toujours autant sérieux. Leur donner des ordres ? Elijah n’accepte que ceux de ses supérieurs, alors ce n’est pas un nouveau qui va lui dire quoi faire, loin de là. Comme l’a déjà dit River, si tu veux reprendre l’enquête, alors fais-le. Mais on a beaucoup d’autres choses à régler, la rouvrir n’est donc pas vraiment la priorité, même si toute nouvelle information supplémentaire sera évidemment la bienvenue.

Puis il marque un léger temps de pause, avant de reposer son attention sur Christian. Toujours avec calme, il lui adresse de nouveau la parole. Et seuls les supérieurs donnent des ordres, ici. Sous-entendu, ne t’avise pas à en donner d’autres si tu veux pas être de nouveau remis à ta place. Enfin cette vérité non dite est à peine possible à deviner, sous ce masque de patience que l’ancien agent du FBI revêt depuis que le nouveau a repris la parole, tandis qu'il commence légèrement à se méfier de lui...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Okai... What do we got ? [Milice]   
Revenir en haut Aller en bas  
- Okai... What do we got ? [Milice] -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: