The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €
anipassion.com

/-18 violence\ Teach me, Senpai | Billee
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lee Greenwood
Lee Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4877
Sujet: /-18 violence Teach me, Senpai | Billee    Dim 31 Oct 2021 - 19:29
Partager cette chambre avec Lucinda devient de plus en plus compliqué à mesure que j’entasse les secrets. Dissimuler les vêtements tâchés de sang, le costume, et maintenant mes nouveaux trophées… si je peux compter sur la discrétion de mes alliés, j’ai le sentiment que cette situation ne pourra pas éternellement durer. L’adolescente prend régulièrement la mouche pour les non-dits et parce que je l’exclue de beaucoup de choses, même si je le fais pour son bien. Est-ce que je me suis lassé d’elle ? Possible. Il faut dire que j’ai trouvé quelques occupations bien plus prenantes, ces temps-ci.

Planqué dans l’ombre, le masque est baissé, le fusil contre l’épaule. Billie rabat la proie de notre petite chasse nocturne. Elle court, trébuche, se relève aussitôt, s'immobilise l’espace d’une seconde dans la lunette de mon fusil. Respiration contrôlée, je vise les jambes et tire.

La balle transperce son mollet, la plaque au sol. Mince sourire satisfait. Je baisse mon arme, remets mon masque bien en place et rejoins ma chère Calligula près de notre victime qui se tortille au sol en se tenant une jambe en sang.

C’est notre première sortie ensemble, rien que tous les deux. Exercice de confiance mutuel, jusque là concluant.

“La voie est libre ?” Pour m’assurer que personne n’a rejoint leur course entre-temps. Ca ne serait que quelques balles de plus cela dit, rien de bien méchant.

Je laisse ma complice menotter et bâillonner la proie en scrutant les horizons. Pas une lumière, pas un rôdeur. Les journées commencent à se refroidir. Pas question de jouer en extérieur.

Je reviens vers elle et me penche pour choper la fille sur mon épaule. Je la soulève malgré ses réticences évidentes. Elle bat de sa jambe valide et joue des épaules pour tenter de se défaire de ma prise, sans y parvenir. Ça me plaît déjà beaucoup.

“Allons-y.” L’endroit est déjà repéré, nettoyé quelques jours plus tôt. Il ne servira peut-être qu’une fois. Un studio de répétition, à quelques minutes avec la camionette. L’endroit n’est pas bien grand, découpé en quelques boxes, mais a le mérite d’être totalement insonorisé.

Pour le moment, je dépose notre proie dans le coffre, le referme sans plus de précaution et m'installe à la place passager. "Tu m'apprendras à conduire ?" dis-je en tournant légèrement la tête vers elle, gêné par le grand nez de mon masque. Derrière nous, les gémissements étouffés me mettent déjà l'eau à la bouche.

Dés:



AM I SO E M P T Y
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 649
Sujet: Re: /-18 violence\ Teach me, Senpai | Billee    Dim 31 Oct 2021 - 19:57

Je suis fébrile à l’approche de notre anniversaire à Sammy et moi. Il faut dire que nous n’avons pas été aussi organisées et confortables depuis des années. La fête promet cette fois et ça fait plusieurs mois que j’accumule doucement les paiements divers de mes clients. Drogue, alcool et sang sont au menu pour la nuit fatidique. Je ne tiens pas en place. J’ai l’impression d’avoir du feu dans les veines. Je dors peu aussi. Des signes d’excitation, mais aussi de crise sans doute… Si je m’y attardais et m’en souciais. Quand je suis en crise, c’est plus fort que moi de l’ignorer de toute façon. Trop dans mes délires, je me sens comme la reine du monde. Pourquoi m’en priver ?

Puis, en sortie avec Lee pour le voir à l’œuvre, comment pourrais-je ne pas être d’une humeur aussi électrique ?!

On a fait un peu de route avec la camionnette, puis on a trouvé une potentielle victime qui semblait lui plaire. En un rien de temps je me suis retrouvé à la poursuivre pour lui faire peur et menez notre petite biche dans notre piège. Elle court bien plus que moi, je ne m’essouffle pas du tout. Mon costume et mon couteau ont l’air de faire leur petit effet. Peut-être notre réputation aussi, mais il faudrait que je lui demande et pour l’instant, elle me fuit comme dans un mauvais film d’horreur.

J’aime qu’elle me craigne. Qu’elle soit aussi affolée. Qu’elle en trébuche et se tente de se relever en rampant, en s’égratignant la peau contre le bitume sale. Elle finit par reprendre sa course et moi je m’arrête. Une détonation retentit, une jolie gerbe de sang file dans l’air et à nouveau, notre biche se retrouve au sol à gémir et pleurer.

Je m’approche doucement en sortant les menottes que j’ai sur moi et le bâillon prévu pour la faire taire.

- Hmm hmm ! Que je réponds joyeusement à Faustus, pendant que je pose rudement un genou dans le dos de notre victime pour l’immobiliser de tout mon poids. Menottes et bâillon sont rapidement mis en place et je me retire de ce nouveau jouet pour laisser Lee la trainer. Je me suis assez sali les mains pour le moment, puis je devine parfaitement l’effet que ça lui fait d’avoir le dessus sur elle alors qu’elle se débat et gémis.

Je le laisse l’embarquer derrière et je me glisse à la place du conducteur. Lee finit pas me rejoindre et on file vers notre terrain de jeu insonorisé.

- Tu ne sais pas conduire ? Que je lui rétorque amusée. En rentrant, c’est toi qui prends le volant. Faut bien lui apprendre si on veut qu’il serve à quelque chose non ? Et puis, je suis excellente conductrice, il apprendra de la meilleure !

Le temps passe si vite et si lentement à la fois quand on sait qu’on va bien s’amuser. On arrive déjà à notre destination. Je cache la camionnette derrière le bâtiment, puis je coupe le moteur.

- J’apporte nos jouets, tu t’occupes de la jolie biche. Plan de match simple jusqu’ici.

J’ouvre la portière et descends de notre véhicule, avant de me diriger vers l’arrière. J’ouvre la porte coulissante et me recule juste attends avant de recevoir un coup de pied en plein visage. J’ai de bons réflexes il faut dire, elle ne m’aura pas si facilement cette pute. Je me mets donc nonchalamment à fredonner, attrapant un sac de sport un peu lourd, rempli d’outils, de lame et d’instruments en tout genre, puis je me dirige vers l’intérieur.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Lee Greenwood
Lee Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4877
Sujet: Re: /-18 violence\ Teach me, Senpai | Billee    Dim 31 Oct 2021 - 21:09
“Non.” Je ne sais pas conduire. Je n’ai jamais vraiment eu de véhicule à ma disposition, pour ma défense. Ce serait bien pratique, surtout pour transporter des colis dans ce genre. “Si tu veux.” dis-je en tournant la tête pour regarder la route devant nous. Je n’ai aucune idée du fonctionnement de ce levier ou des pédales, mais si tout le monde y arrive, ça ne doit pas être bien compliqué.

Pour l’instant, je préfère la laisser gérer. Quelques minutes passent et la tension grimpe peu à peu. Je m’impatiente à sentir sa présence derrière nous.

On s’arrête. Je descends avec elle, un regard de chaque côté de la rue, personne pour s’inquiéter de nous voir sortir quelqu’un de la camionnette. “Avec plaisir.”  La rousse esquive un coup de pied, ça me fait sourire sous mon masque. Je la laisse prendre un sac avant de m’avancer vers la fille qui recule en chouinant, la peur perçant son regard alors que ma cheffe fredonne joyeusement.

J’ai promis à Billie de ne pas me retenir. J’espère qu’elle était sérieuse.

Je l’attrape fermement par la cheville et la tire vers moi, la reprends sur mon épaule. Elle essaie de crier, s’étrangle dans son bâillon.

Il faut monter des escaliers sur un étage avant d’entrer dans un des box d’enregistrement. Si on pouvait faire tourner toutes ces machines, j’aurais bien fait un disque de ce soir, comme souvenir.

Je dépose la demoiselle au centre de la pièce, elle me frappe du pied contre l’épaule, à peine assez fort pour éveiller une légère douleur. Quand elle comprend que ça ne suffira pas, elle recule immédiatement dans un coin, le cul par terre, le dos appuyé contre les murs en mousse. Il n’y a plus qu’à faire preuve d’imagination, je suppose.

Je me redresse et approche du sac que Calligula a amené avec nous. Beaucoup de choix. Pour le moment, je dépose mon fusil contre la table et saisis un simple cutter. “Tu es hétéro ?” que je demande à la rousse, sans détour. Savoir si je serai le seul à prendre du plaisir de ce genre avec notre victime du jour.

“Tu sais, tu me parlais de cette course à la perfection inatteignable…” J’approche de la proie et pose un genoux devant elle, tout en m’adressant à ma complice - comme si l’autre n’était pas tout à fait là. “Entre temps, j’ai vraiment pris mon pied en baisant une fille que j’avais abîmé." C’est plaisant de pouvoir en parler librement. Et de lire l’angoisse se pointer dans les yeux de la biche, peut-être la prochaine. “Si tu veux m’imposer des limites, je les respecterai.” Je saisis le pull de l’inconnue et l’ouvre en deux d’un coup de lame. Elle a un nouveau mouvement de recul, le vêtement pendouillant par dessus son soutien-gorge. Je tourne la tête vers Calligula. “Dans tous les cas, on peut l’amocher ensemble.”



AM I SO E M P T Y
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 649
Sujet: Re: /-18 violence\ Teach me, Senpai | Billee    Dim 31 Oct 2021 - 22:06

Je monte joyeusement l’escalier jusqu’à l’un des box d’enregistrement. J’y laisse tomber le lourd sac de sport sans me soucier du bruit ou d’abimer quoi que ce soit. Je m’étire un petit moment, pendant que Faustus dépose sa victime au centre de la pièce. Bien sûr, elle essaie de le frapper et ça m’arrache un rire. Ce qu’elle est faible. C’est pitoyable.

Je la regarde se reculer jusqu’à frapper l’un des murs en mousse. Une larve. J’espère qu’elle sera plus réactive pour notre petite fête, sinon… quel gâchis. Je n’ai jamais aimé ceux qui acceptaient trop rapidement leur sort. Ennuyeux, médiocres et franchement chiant ceux-là. Ça enlève tout le plaisir !

Je ne lâche des yeux notre petite biche perdue seulement pour voir ce que choisira Lee pour commencer. Un cutter donc… Je m’assurerai de ne pas perdre le fusil des yeux, même s’il est posé à l’opposer de notre nouveau jouet pour la soirée. Bon, jamais elle ne m’aura quand même, je suis pas du genre tête en l’air, mais ce serait dommage de perdre le jeune plein de potentiel.

Je me contente de choper un petit carnet au fond du sac et un stylo.

- Bi. Que je réponds un peu distraitement en m’occupant de ramener une chaise un peu plus près de la fille et de son futur tortionnaire. Pas question que je rate cette occasion pour étudier tout ça. Le boulot avant le jeu, mais je compte bel et bien jouer.

Une vieille chaise d’ordinateur crade, mais qui me suffira amplement. Après tout, mon costume a vu bien pire qu’une chaise sale. Je m’assois donc et en profite pour me faire tourner un petit peu sur place en rigolant. Je m’arrête quand mon apprenti me parle de la dernière fois qu’il a vraiment pris son pied. Mon regard se fait un peu plus pétillant et je fais glisser ma chaise à roulette un peu plus près pendant qu’il déchire le pull de cette pauvre chose avec son cutter.

- Abimée à quel point ? Forcément je veux savoir. Je veux aussi lire encore plus de peur dans le regard de notre proie. Je veux qu’il me parle, qu’il m’explique ce qui lui plait, jusqu’où il va, à quoi il s’adonne ! J’éclate carrément de rire quand il est question de limites. Il me faut un petit moment pour reprendre mon sérieux. Je peux entendre d’autres rires autour de nous, comme si nous étions accompagnés d’autres malades comme nous le sommes. Pas de limite avec moi mon petit Faustus. Amuse-toi. Il finit par tourner la tête vers moi, me disant que j’aurai droit de l’amocher avec lui. Comme si c’était de son ressort, ah ! Il est mignon. Si je veux participer, il va me laisser participer, je suis la maitresse ici, il n’est que mon chien que je tente de dresser. Je veux te voir t’amuser d’abord. Que je lui souffle malicieusement, appuyant sur mon stylo dans un clic bien reconnaissable, prête à prendre quelques notes.  



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Lee Greenwood
Lee Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4877
Sujet: Re: /-18 violence\ Teach me, Senpai | Billee    Dim 31 Oct 2021 - 23:14
C’est assez amusant de voir Billie s’installer sur sa chaise, avec son carnet, en observatrice près de moi. J’espère lui donner un spectacle qu’elle appréciera - et qui lui donnera envie de participer.

“La première, je lui ai juste arraché une dent. J’ai dû m'y prendre à quelques fois, c’est plus dur qu’il n’y paraît. Elle s’est débattue, ça pissait le sang.” Je tire sur ses manches, tranche le tissu de manière à ce que le pull tombe petit à petit en pièces. “La deuxième, je… me suis laissé emporter. Je l’ai mordue à la gorge, je lui en ai arraché un bon morceau. Elle est morte vite, après ça.” Heureusement, car pour faire usage de mes dents, j’ai dû ôter mon masque. Je me demande si je risque une réprimande. Pas question d’évoquer Robyn, d’ailleurs. Je ne veux pas avoir à expliquer à Billie comment une fille m’a surpris avec mon costume.

Je pose la lame sur le creux de ses clavicules, descends doucement sur sa poitrine en laissant un fin sillon qui perle déjà quelques gouttes rouges. Il me faut appuyer un peu plus sur la peau pour traverser la chair avec le sous-vêtement qui libère mollement sa poitrine. Mes yeux s’y attardent un moment, toujours le même émerveillement.

“J’aimerais aller un peu plus loin. Et qu’on prenne notre temps, cette fois.” Le message s’adresse autant à ma boss qu’à ma proie. Je relève le nez pour regarder celle-ci dans les yeux, à travers les deux trous de mon masque.

“J’ai quelques idées.” Un peu trop pour tout faire, je le crains. “On a un crochet de boucher là-dedans ? Qu’on la suspende comme un bon bout de viande.” J’articule clairement, satisfait de la panique qui la traverse. La fille semble hésiter quelques secondes avant de se jeter en avant pour me repousser. Je la laisse faire, la rattrape par la jambe alors que sa tête arrive aux pieds de Caligula.

“Comme c’est bien insonorisé, on va pouvoir la laisser donner de la voix.” Je la tire un peu vers moi, étire le bras pour lui déserrer le bâillon. Elle finit de s’en débarrasser elle-même en jouant de sa langue et de ses lèvres, commence déjà à bafouiller quelques suppliques. Je me redresse en pliant sa jambe valide, prends appui sur sa cheville. Je presse alors brusquement du poids de mon corps, un grand “crac” sonore témoigne de la rupture du genoux. Elle crie, se voûte et pleure par terre, devant la rousse. Elle paraît sur le point de lui baiser les pieds - c’est déjà bandant.

A cheval au-dessus de ses jambes, j’attaque le jeans de nouveaux coups de cutter. Plus rapide que de s'embêter avec les boutons, quelques coupures en prime qui la font se secouer comme un poisson hors de l'eau. Je recule, tirant le vêtement avec moi, le regard glissant avec envie vers le fessier dévoilé. “Elle n’est pas mal.” Je souffle, en négociations avec moi-même pour ne pas la prendre sur le champ. Je lui ôte ses chaussures et le reste de ses vêtements. Qu’elle se tortille nue, ça nourrit ma métaphore.

Je me relève et me rapproche du sac, me presse un peu pour fouiller dans tout ce bazar et en sortir le fameux crochet, ainsi qu’une masse. Il faudra aussi installer une chaîne en profitant des câbles qui courent le plafond. C'est un peu de boulot, mais je suis sûr que ça en vaudra le coup. “Alors, tu en dis quoi ? Je me dis… par ici.” Je retourne la fille d’un coup de pied et place le crochet au niveau de son épaule. “Non ?”



AM I SO E M P T Y
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 649
Sujet: Re: /-18 violence\ Teach me, Senpai | Billee    Dim 31 Oct 2021 - 23:48

Je note ce que Lee veut bien me partager. Une dent en moins pour la première. Effectivement c’est pas nécessairement facile. Faut avoir une sacrée poigne ou alors faut que celui qui suivit ait des dents pourries. La deuxième, ça devient d’un coup plus brutal. Il se cherche. Heureusement il l’a tué, parce que ça veut dire que sa victime a vu son visage vu la façon dont il l’a attaqué. Je fronce momentanément les sourcils, mais j’ai envie d’avoir confiance en mon nouveau toutou. Après quelques discussions et quelques sorties de groupes, il est pas difficile de voir qu’il comprend l’avantage de l’anonymat. Sinon… on lui réservera le même sort qu’à ses propres victimes. Ça, se serait très séduisant comme idée. Lui faire perdre ce contrôle qu’il recherche temps, le faire passer de l’autre côté de la lame… J’ai déjà des images bien précises en tête, mais nous n’en sommes pas encore là pour l’instant.

Le pull n’est plus et j’observe la façon dont il laisse filer la lame du cutter sur la peau de la jeune femme qui gémisse et tressaille de douleur. Ça ne laisse pas une jolie ligne bien droite et ça m’irrite un peu, mais je suis ici plutôt en observatrice pour le moment donc… je ne dis rien. Je note surtout avec quel sang-froid Lee agit, réagit, me fait la conversation.

- Prendre son temps... Il peut certainement entendre le sourire dans ma voix. Faire durer le plaisir, on a appris au fil des meurtres et des occasions, il va devoir l’apprendre aussi s’il veut profiter pleinement de chacune de ses victimes.

Je suis toute ouïe quand il dit avoir des idées, mais je vais une petite moue dubitative quand il me parle du crochet de boucher dans le sac. La fille se jette d’ailleurs sur lui en espérant lui échapper. C’est ce que je préfère. Cet espoir vain qui empire tout, qui donne une saveur bien spéciale à ses moments pour les gens comme moi… et visiblement pour lui aussi. Suffit de le voir jouer comme un petit chaton avec une légère plume, lui retirant son bâillon pour l’entendre davantage crier, souffrir. Il l’a rattrapé sans même y mettre vraiment d’effort, l’arrêtant juste à mes pieds. J’ai bien envie de lui faire lécher mes bottes, de la faire me supplier encore plus qu’elle ne le fait déjà de la sauver de cette bête qui se repositionne par-dessus elle.

Le craquement distinct qui résulte de sa petite prise lui bousille sa jambe valide. Elle n’aurait jamais pu s’enfuir, mais ça elle l’ignorait jusqu’ici. Maintenant, ça doit un peu plus se préciser dans sa tête, même si elle doit encore se dire qu’il y a une chance d’y arriver. Le souci quand on leur casse trop de trucs rapidement, c’est qu’ils abandonnent plus vite aussi. Je me mordille la lèvre inférieure en observant le rouge colorer sa peau, sous les coupures du cutter de Faustus qui cherche à lui retirer rapidement son jean. Au moins ce n’est pas trop profond, elle ne perdra pas trop de sang rapidement. Elle a d’ailleurs une jolie peau, maintenant qu’elle est toute teintée du pourpre de son sang. Je trouve que ça met ses courbes en valeur, du moins pour son fessier blessé.

- Hmm hmm…

Je joue les mentors tranquilles, mais j’aime ce que je vois. Je vais simplement mettre un petit stop à un petit truc, comme l’Allemand l’avait déjà fait par le passé pour Sam et moi, quand on avait des idées trop… théâtrales.

- Tututut. Je fais tourner ma chaise en direction de Lee, croisant les jambes. Si tu veux faire durer les choses, pends-la au crochet. Sinon elle va perdre trop de sang rapidement, ou perdre conscience. L’expérience qui parle. Commence par de petites blessures, avant d’en arriver là, sinon tu t’enlèves toi-même du temps de jeu.

Je me lève finalement, carnet toujours dans une main pour me rapprocher de sa victime et lui poser ma botte sur la gueule pour qu’elle arrête un peu de gigoter. Je mets assez de pression pour qu’elle gémisse et ne puisse plus bouger sa tête.

- Par contre bien vu, l’articulation de l’épaule est assez solide pour les embrocher et les pendre. Faut bien le féliciter un petit peu pour l’encourager non ? Tu fais ce que tu veux au final. Je donne une pichenette sur le bec de son masque, avant de me retirer et lui laisser le plancher.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Lee Greenwood
Lee Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4877
Sujet: Re: /-18 violence\ Teach me, Senpai | Billee    Lun 1 Nov 2021 - 10:40
Je me vois déjà lui planter le crochet d’un bon coup de masse dans l’épaule. Il faudrait peut-être s’y prendre à quelques reprises, là encore, pour passer la chair et les os - ce ne serait pas pour me déplaire. Mais Caligula cherche à m’en dissuader.

Je me redresse, les yeux glissant sur les jambes qu’elle croise devant moi, pas assez mises en valeur par son costume. Mon poing, ganté de cuir, se serre autour du manche de la masse. Je l’écoute sagement, frustré d’être freiné dans mon élan.

Elle se relève, plante sa botte dans le visage de notre proie, je me tiens droit devant elle. Dans l’absolu, rien ne m’empêcherait de la mettre dans le même état que l’autre. Elle n’aurait plus rien d’un fantasme inaccessible, une fois les deux jambes cassées.

Mais je tiens à ma place dans ce groupe. Et à prendre un minimum de risques pour ma personne. Alors, qu’elle m’allume : je me défoulerai sur notre victime.

Elle suggère de lui infliger de petites blessures. Pour quoi faire ? Moi, je veux embrocher, éventrer, saigner. Je comprends, cela dit, qu'elle risquerait de perdre trop de sang de cette manière. Vrai que j’ai dit vouloir prendre mon temps - ça risquerait de m’en faire perdre. Et puis, je veux me montrer obéissant.

Petite tape sur mon bec. Je bouillonne un peu plus mais ne m’en plains pas. "Tu as raison."

Je balance la masse avec le reste des outils, vais chercher de la chaîne.

Quelques minutes sont nécessaires à installer la scène. La rousse peut s’en donner à coeur joie, en attendant, sauf si elle préfère me regarder faire. Mon costume n’est pas très confortable mais il a le mérite de flatter ma carrure.

Une fois la chaîne accrochée au plafond, j’y installe le crochet et reviens vers notre petite chose. Ses mains menottées sont derrière son dos. La suspendre par là devrait donc faire de la gravité son pire ennemi et finira par lui disloquer les épaules. J’enroule une main dans ses cheveux pour la soulever, tords sa nuque en arrière pour éviter les coups de dents intempestifs. Une fois ses menottes prises dans le crochet, je la relâche lentement pour faire peser peu à peu son corps sur ses pauvres articulations. Elle s’étend ainsi dans mes bras, le long bec de mon masque piquant sa gorge, mes mains longeant sa taille étirée, redessinant le galbe un peu trop maigre de ses hanches. Elle ne trouve plus l’énergie de se débattre de ces contacts, la tête sûrement trop pleine de la douleur qui lui éclate doucement les épaules.

“J’ai bien fait de t’écouter… C’est bien mieux comme ça.” Mes doigts courent un moment sur sa poitrine, étalent les quelques gouttes de sang sur sa peau, descendent sur son ventre. Elle crie à mesure que je la relâche et je sens chacun de ses muscles réagir à mes tortures. C'est extatique de sentir que pour avoir moins mal, elle s'accrocherait à moi. Honnêtement, ce serait assez. Pour que je prenne mon pied.

Mais je ne suis pas le seul qu'il faut satisfaire.

Je m'écarte, la laisse seule supporter tout son poids, elle hurle et chouine de plus belle. Je reviendrai la soulager quand j’aurai choisi ma prochaine arme. Alors, retour vers notre sac. Je glisse à Billie, la voix légèrement alourdie par cette excitation qui me comprime dans mes vêtements. “Tu préfères… entailler, découper, casser ou arracher ?”



AM I SO E M P T Y
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: /-18 violence\ Teach me, Senpai | Billee    
Revenir en haut Aller en bas  
- /-18 violence\ Teach me, Senpai | Billee -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: