The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -64%
Centrale Vapeur PHILIPS GC8735/80 PerfectCare Performer
Voir le deal
99.99 €

Silent running
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Silent running   Lun 1 Nov 2021 - 21:55
J'ai pas la moindre idée de pourquoi est-ce que j'ai fait ça. Et pourtant, quand mes lèvres rencontrent les siennes, j'ai l'impression de pouvoir enfin respirer correctement à nouveau. Mon cœur tambourine d'un coup dans ma poitrine et j'aimerais que ce moment ne s'arrête jamais. Sauf que c'est même moi qui y mets fin assez rapidement. Parce que je sais que j'ai fait une connerie. Que j'ai agi comme un con au lieu de réfléchir.

J'ai le regard fuyant, j'aimerais d'un coup faire la taille d'une souris pour pouvoir m'échapper dans le premier interstice que je trouverais. Histoire de disparaître et être sûr de ne pas avoir à assumer les conséquences de ce que je viens de faire. Je balbutie comme un gamin, j'essaie de trouver des excuses mais j'en ai pas vraiment. J'ai envie de m'enfuir, mais l'état de mon genou ne me le permet absolument pas.

C'est pendant que je suis en train de m'insulter de toutes les manières possibles et imaginables intérieurement que je me fige soudainement. Est-ce que je suis mort et que je viens d'arriver au paradis ? Est-ce qu'elle m'a injecté je ne sais quel médicament sans que je ne m'en rende compte et je me retrouve à délirer complètement ? Ou est-ce que May vient vraiment de m'embrasser à nouveau.

Je relève enfin le regard vers elle, battant des paupières sans rien dire, l'interrogeant du regard comme pour lui demander de me confirmer que j'ai pas rêvé ce qui vient de se passer. Euh, je... Mais... Je quoi, en fait ? Aucune idée. Il me faut bien quelques secondes pour réussir à remettre quelques petites neurones en marche et essayer de faire une phrase plus ou moins cohérente. Surtout que finalement, la blonde reprend la parole et s'excuse à son tour. Est-ce qu'on va juste passer notre temps à nous renvoyer la balle en demandant pardon et en disant à l'autre qu'il n'a pas à le faire de son côté ? J'en ai bien l'impression. Comme d'habitude, entre nous.

Je serre légèrement ses doigts entre les miens, puisqu'elle n'a pas retiré sa main, et détourne le regard en laissant un petit soupir m'échapper. Quand t'es partie... J'ai compris. On peut faire comme si rien s'était passé ou... Ou pas je- j'en sais rien... Mais je crois que les baisers qu'on vient d'échanger compromettent un peu la chose. Et me perturbent encore plus que je ne l'étais déjà. Mes yeux reviennent chercher les siens et je grimace un peu. Tout ce que je sais, c'est que j'arrête pas de penser à toi.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1880
Sujet: Re: Silent running   Mar 2 Nov 2021 - 4:09
C'était tellement difficile de se détacher de ses lèvres. À chaque fois. De plus en plus compliqué, même. Encore plus quand il la regardait comme ça, comme s'il lui demandait silencieusement de recommencer. C'était pas l'envie qui manquait, bordel. Son coeur semblait bien vouloir exploser dans sa poitrine, rien de moins - il lui criait de retourner le satisfaire à nouveau, peu importait le prix coûtant. Mais sa cervelle savait que c'était trop cher payé. May baissa donc les yeux sur la main de Shot, tandis qu'il serrait encore ses petits doigts froids. Elle cherchait son regard, mais lui l'évitait. Elle soupira timidement, au même titre que Nate - l'âme bien lourde, tout à coup.

Il disait qu'il avait compris, ce soir-là. « Compris - compris quoi? » qu'elle demanda d'une toute petite voix. Elle en avait pas la moindre idée. Qu'elle était une personne horrible? Qu'elle n'était, en aucun cas, digne de sa confiance? Qu'ils n'avaient pas la moindre option? Non parce qu'ils avaient tout foutu en l'air - il fallait bien l'avouer. Et de penser à tout ça lui faisait perdre la tête en même temps qu'elle avait l'impression de s'étouffer, de se noyer dans des problèmes qu'elle n'avait littéralement pas le temps de gérer.

Faire comme si rien de tout ça n'avait eu lieu - ou pas. C'était ce qu'il proposait. Enfin, il ne savait pas. La petite non plus. Tous les deux étaient complètement paumés. Liv demeurait silencieuse, vrillant chacun de ses mots dans son crâne encore et encore. C'était trop - et elle avait seulement envie de se blottir contre lui pour ne plus y penser. Toujours sans un mot, elle posa les fesses sur le peu d'espace qu'il y avait encore sur la civière, s'emparant de la main du brun dans la sienne avant de la poser contre sa propre joue, puis au creux de son cou. La princesse pencha un peu la tête sur le côté pour s'appuyer dessus, fermant les yeux quelques secondes - comme si elle avait besoin de ce petit moment de répit pour mieux affronter la suite.

Tout ce que je sais, c'est que j'arrête pas de penser à toi. Elle capta ses billes en rouvrant les yeux, incapable de réagir. Vraiment? C'était la vérité? Lèvres entrouvertes, elle tentait activement de lui répondre, mais elle n'y arrivait tout simplement pas. Elle ne quittait pas son regard, pourtant. Peut-être n'avait-elle pas besoin de mots, finalement. Peut-être que le bleu de ses yeux parlait pour elle, paralysée devant cette déclaration peu anodine. May ravala sa salive, crevant d'envie de lui dire qu'au final, lui aussi, flottait toujours dans sa tête. « Nate, je - » Douloureux soupir. « Tu - tu m'manques. » lâcha-t-elle péniblement, avant de préciser. « Mon meilleur ami me manque. » Enfin, pas seulement la partie meilleur copain - mais ça, il n'avait pas besoin de le savoir.

Liv le regarda longuement, les traits crispés sous cette tension qu'elle n'arrivait pas à faire disparaître. « Je - je crois que j'avais besoin de - de ça, de toi... pour oublier. » Ce n'était pas un mensonge, le pire. Mais peut-être n'arrivait-elle pas à voir toute la vérité non plus. Son estomac se tordait de douleur tellement elle avait l'impression de se battre avec elle-même, sur le coup. Et comme pour en rajouter, sa lèvre ouverte avait recommencé à saigner. Putain, si c'était pas le signe qu'elle devait la fermer, elle ne savait pas ce que c'était.


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Silent running   Mar 2 Nov 2021 - 10:00
Compris quoi ? Je sais même pas si je suis capable de trouver les mots pour décrire ça. Compris que j'étais qu'un idiot. Que j'avais pas été capable de me rendre compte d'à quel point j'étais en train de merder. Qu'au final, je suis pas mieux que tous ces types que j'ai toujours critiqué parce qu'ils pensaient avec leur service trois pièces au lieu de leur tête. Et depuis cet instant là, pas une minute n'a passé sans que je ne me sente comme la pire des merdes.

Je me décale un peu pour faire de la place à May au bord du brancard, la laissant placer ma main où elle veut en retenant un instant ma respiration. Je sais très bien que je me suis monté la tête tout seul. Peut-être à cause de ce que qu'Adrienne a dit, et maintenant je me fais des films. Mais de toute manière, les mots de la blonde ne tardent pas à me rappeler à la réalité.

Sans trop que je ne sache pourquoi, mon cœur se serre quand je l'entends. J'en ai presque du mal à reprendre mon air sur le coup. Je ravale difficilement ma salive et hoche lentement la tête, sans trop savoir pourquoi. Je... Ça sert à rien de parler, de toute façon. Je suis complètement en tort. T'as raison. Je te présente mes excuses. Pas besoin d'être devin pour remarquer que le ton de ma voix est devenu plus... fade ? Je sais pas vraiment si ça se dit, mais c'est l'impression que j'ai.

De toute manière, elle le dit. Elle avait juste besoin de ça pour oublier. Rien de plus. Je sais même pas ce que je me suis imaginé. Ni même pourquoi je l'ai fait. Qu'est-ce que je peux être ridicule. Hochant encore un peu la tête, je force malgré moi un sourire qui se veut bienveillant, même si je peux pas effacer cette pointe de tristesse ou d'amertume qu'on peut quand même y lire. Au moins, si j'ai pu t'aider, c'est tout ce qui compte. Et c'est la vérité. Son bien, j'y tiens énormément.

Retirant la poche de glace de mon genou dans une petite grimace passagère, je la tends ensuite à May en désignant du menton sa lèvre qui s'est remise à saigner. Tiens. Pour ta lèvre. Changer de sujet, essayer d'oublier. Ne plus penser à sa peau sur la mienne, à ses lèvres contre les miennes. Tout ça... C'était juste une erreur que j'ai été trop con pour pas commettre.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1880
Sujet: Re: Silent running   Mer 3 Nov 2021 - 4:31
Sa voix était différente. Elle avait l'impression qu'elle venait de tout faire péter, en quelques petites secondes. Qu'il semblait plus loin, déjà, et qu'il n'allait plus jamais oser se rapprocher. Nathan devait certainement la détester, à l'entendre parler de façon si détachée. Il s'excusait encore, le pire. À croire que c'était tout ce qu'ils savaient faire. Et si son petit coeur se déchirait, là, tout de suite - elle était aussi en colère. Pour aucune bonne raison, sûrement. Contre elle-même, sans en prendre conscience. May avait l'impression d'être rejetée, rien de moins. Que s'il ne pouvait pas avoir ce qu'il voulait, il préférait la repousser, mettre le plus de distance possible entre eux. Non parce qu'il parlait mais il semblait simplement vouloir combler le vide. Elle le perdait doucement, elle pouvait le sentir, tandis que lui cherchait seulement à remplacer le silence par des mots. « Arrête de t'excuser. » dit-elle d'un ton plutôt sec, un brin contre son gré.

Il allait vite réaliser que s'il voulait jouer à ce jeu là, Liv était la meilleure pour tenir les gens à distance. Elle se braquait, rien de moins. Blessée par ses propres agissements, évidemment. Parce qu'elle était la reine des imbéciles. Parce que dans son crâne d'entêtée, c'était la seule chose à faire. À quoi s'attendait Nate, de toute façon? À une histoire romancée à la sauce Hollywood? Cendrillon n'était plus si naïve. Leur histoire était impossible, elle le savait. Elle n'était pas prête à se lancer à nouveau dans de telles souffrances. Et si le brun tenait à rester en vie, il était bien mieux de se tenir loin d'elle, de sa malchance, et de ses plans à la con. Sauf que son putain de sourire si parfait ne semblait plus être aussi éclatant, maintenant. C'était comme un coup de couteau en plein dans sa poitrine. Bordel, elle se détestait. Elle détestait absolument tout, sur le coup. Mais c'était pour le mieux - le mieux pour son meilleur ami, surtout.

La petite ne savait pas comment interpréter son commentaire d'après, n'empêche. Ne savait-il pas qu'il était beaucoup plus qu'une simple personne qui l'aidait? Disait-il une telle chose pour se foutre de sa gueule? Son incompréhension, mêlée à cette stupide frustration qui l'habitait, s'imprimait de plus en plus sur ses traits - plus visible qu'un grand titre dans le journal local. Ça voulait dire quoi, exactement, puisqu'il parlait au passé? Il n'allait plus vouloir traîner avec elle, alors? Elle retira sa main de dans la sienne, sentant la panique s'emparer de son corps, doucement. Elle avait vraiment merdé. Et son silence n'annonçait rien de bon. Par-dessus tout, la miss avait l'impression de ne plus rien comprendre.

Goldenberg avait pourtant lâché un petit rire en le voyant lui tendre la glace pour sa blessure. Étrangement, c'était un rire teinté de sarcasme - de dédain, presque. On était bien loin de ses éclats de rire habituels, ceux qui faisaient briller ses billes. Alors c'était tout ce qu'il avait à dire? Elle l'observa longtemps - beaucoup trop longtemps. Il allait clairement se demander ce qui clochait. Enfin, pas qu'il ne le savait pas déjà. La blonde s'empara de son sac de glace, ne le quittant toujours pas des yeux en le posant sur sa lèvre. Un frisson graina sa peau - non sans lui rappeler les frissons qui avaient aussi parsemés son épiderme lors de cette douche paradisiaque avec lui. Mais c'était du passé. Elle en avait décidé ainsi, peut-être était-elle tellement habituée de vivre des emmerdes qu'elle ne réalisait même plus quand elle-même faisait des conneries. La princesse en avait les larmes les yeux, le regardant encore et toujours, ses yeux clairs montrant clairement qu'elle abandonnait. Mais elle secoua rapidement la tête, se relevant d'un seul coup, lui faisant dos pendant un bref moment.

Toujours en silence, elle s'empara d'une couverture qu'elle roula pour ensuite l'installer sous son articulation, le plus doucement possible. Peut-être que cette position serait plus confortable pour lui. Oui, elle tentait toujours de faire de son mieux pour soulager ses patients - mais surtout quand il était question de Nathan. Et déjà, ses doigts quittaient sa peau pour de bon, s'éloignant jusqu'au rideau qu'elle ne tarda pas à ouvrir, tentant tristement de sourire. « Je - j'vais chercher un médecin. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Silent running   Mer 3 Nov 2021 - 10:30
Les secondes s'écoulent et je sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'avec elles mon cœur s'effrite. Un peu comme un sablier duquel dégringolerait les grains de sable pour s'écraser au sol. Je me sens bien évidemment responsable de tout ça. Si j'avais été moins bête. Si je m'étais rendu compte de ce qui était en train de se passer dans ma tête pourtant bien vide. J'ai fait du mal à une personne extrêmement chère à mon cœur et ça... C'est sûrement la pire chose.

Et puis, il faut dire que la réaction de May ne m'aide pas vraiment à trouver du positif dans ce qui se passe entre nous. Je le vois bien. Quoi que j'essaie de faire pour tenter de rattraper le coup, ça ne servira à rien. En agissant comme un idiot, j'ai perdu ma meilleure amie. Je le vois bien dans ses yeux, dans les traits de son visage. Elle m'observe, ne dit rien. Je crois que je veux même pas savoir ce qui est en train de se passer dans son esprit. A quoi bon, de toute façon ?

J'ai la gorge nouée, l'estomac retourné, le cœur si serré que j'ai l'impression qu'il va s'arrêter de battre d'un instant à l'autre. J'ai mérité tout ça. C'est simplement très douloureux de se prendre la réalité en pleine tronche subitement.

Aucune idée de combien de temps elle est restée debout comme ça, à m'observer. Sûrement à se demander comment est-ce qu'elle a fait pour accorder sa confiance à un type comme moi. En réalité, je suis rien d'autre qu'un imposteur. Faisant croire à tout le monde que je suis un mec bien alors que c'est loin d'être le cas. J'ai si bien réussi à berner les autres que j'ai fini par y croire moi-même. Faut le faire quand même.

Quand ses doigts quittent ma main et qu'elle se relève du brancard où elle était installée avec moi depuis tout à l'heure, j'ai l'impression qu'on m'arrache une partie de moi. Qu'un froid glacial prend place dans la pièce, fait barrière entre nous. Comme si à partir de maintenant, il n'y avait absolument plus aucun moyen de faire demi-tour. Je l'ai perdue pour de bon, j'en ai peur.

Serrant les dents quand elle vient placer une cale sous mon genou, faisant simplement son travail dans le fond, je me contente de la remercier d'une petite voix et sans oser la regarder. J'ai l'impression que si je le fais, je vais encore plus l'offenser. J'ai déjà suffisamment fait de dégâts comme ça. Puis je hoche la tête quand elle m'annonce ensuite aller chercher un médecin. D'accord, dis-je machinalement. La voir se forcer à me sourire comme ça... Ça me tue.

Je me retrouve seul derrière ce rideau, et c'est là que la douleur remonte. Et avec elle, il y a la rage. La colère. La peine. Les regrets. Un besoin presque maladif de remplacer cette souffrance interne par quelque chose de plus réel. Palpable. Physique. C'est sûrement la raison pour laquelle je me relève sans chercher à ménager mon genou. Un grognement entre mes dents serrées m'échappe mais je m'en fiche pas mal. Je frappe dans la couverture utilisée pour mettre sous mon genou juste avant, hésitant à faire pareil avec tout ce qui peut bien m'entourer ici. Mais ce serait pas très intelligent de casser le matériel du dispensaire.

Le mieux sera certainement de rentrer chez moi et de casser des trucs là-bas. Au moins, ça m'appartiendra. Alors je force sur mon articulation, tente de me diriger vers la sortie. Mais j'aurais sûrement eu l'air bien moins ridicule si je n'étais pas tombé en fin de compte sans être capable de me relever. Quelques secondes à peine avant que May et un médecin n'arrivent. Super. Si le ridicule pouvait tuer, ça m'arrangerait, là tout de suite.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1880
Sujet: Re: Silent running   Jeu 4 Nov 2021 - 9:02
Elle était restée là, immobile, comme une idiote qui ne savait plus quoi faire de sa peau, derrière le rideau. D'instinct, elle porta une main à sa bouche pour s'empêcher de sangloter, avant de s'appuyer un brin contre un cabinet pour ne pas s'écraser au sol. Liv respirait trop vite, comme à chaque fois qu'elle devenait trop émotive, faisant de son mieux pour se calmer en fermant les yeux - chassant férocement tout ce qui pouvait causer un tel bordel dans son petit coeur. Lentement - trop lentement pour elle - sa cage thoracique sembla reprendre un rythme plus normal. Elle refusait catégoriquement de faire une scène ici. Non; elle refusait de faire une scène, point final. Elle ne pouvait compter que sur elle-même, là, tout de suite. Et la princesse n'avait pas envie de merder une fois de plus.

May se dirigea donc vers Hokulani, la seule doc disponible pour l'instant, dans le vacarme qui régnait ici. C'était curieux, même, de réaliser à quel point c'était bruyant de l'autre côté du rideau - alors que quelques minutes plus tôt, elle aurait pu jurer que le monde était sur pause. Enfin, Cendrillon n'allait pas se mentir; c'était aussi plus simple de discuter avec celle qui se spécialisait autrefois en gynécologie. Elle n'était pas particulièrement proche de la jeune femme, et se concentrer strictement sur le boulot rendait la suite plus simple, sûrement. Bien sûr, elle ne manqua pas de questionner la miss à propos de la lacération à ses lèvres, mais Goldenberg esquiva le sujet en quelques mots.

Elle lui expliqua donc la situation, détaillant l'événement menant à la blessure du brun, partageant ses doutes et ses inquiétudes, un peu comme un robot parfaitement huilé. Un robot un peu trop parfait, du coup - qui ne ressemblait en rien à la blonde. Or, ici, c'était la façon idéale de se camoufler, de se fondre dans la masse pour que personne ne remarque vraiment qu'elle se déchirait de l'intérieur. Qu'elle se battait avec elle-même pour faire disparaître ce voile sombre qui tentait constamment de faire surface à ses billes.

Enfin, les deux demoiselles retournaient déjà rapidement vers la civière où se trouvait Shot - mais à peine arrivaient-elles à destination qu'un bruit sourd se faisait entendre. Liv tira aussitôt le rideau - non sans un certain sentiment d'urgence - pour découvrir Nate qui, de toute évidence, avait eu la joyeuse idée d'essayer de marcher. Le projet avait lamentablement échoué, nul besoin de le préciser. « Mais - mais j'y crois pas, putain. » grommela-t-elle en se dirigeant machinalement vers son copain. Non parce que même si Nathan devenait le pire être humain de toute l'histoire demain matin, elle irait quand même l'aider. Et elle n'avait pas besoin de se justifier pour ça.

La douleur devait être particulièrement intense, n'empêche. Il devait vouloir s'arracher la rotule, bordel. La petite se pencha vers lui, le laissant un peu se redresser en se doutant bien qu'il ne voudrait probablement pas de son aide. Mais il allait faire avec. Sans lui demander son avis, et sans lui donner le choix, elle attrapa donc sa main pour l'aider à se remettre sur pieds. Le but était maintenant de retourner à la civière sans faire plus de dégâts.

« May, MAY! » C'était le mec de tout à l'heure, qui quittait l'endroit, cette fois. Il avait pu voir la demoiselle grâce au rideau ouvert sur la scène qui s'y déroulait. Elle sursauta, se plaçant contre Nate en un réflexe qu'elle se détestait d'avoir. « J'suis vraiment désolé pour ta lèvre! » qu'il ajouta en ralentissant sa cadence pour pouvoir continuer de lui parler. Le type était vachement... insistant. « Crois-moi, jamais j'ai voulu abîmer ton si joli minois. » Malaise.


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Silent running   Jeu 4 Nov 2021 - 9:54
Est-ce que je suis en train de sérieusement me demander s'il y a moyen que je disparaisse dans le sol là tout de suite ? Oui. Parce que sincèrement, je crois que j'ai jamais eu aussi honte de ma vie. J'ai voulu faire le grand, ignorer la douleur, tout ça pour que ma rotule décide tout simplement de me dire merde. Et de la pire des façons en plus. J'ai vraiment envie de crever.

Sauf que comme si l'humiliation était pas suffisante comme ça, il fallait que May et Hokulani débarquent à ce moment là. Que la blonde se dirige vers moi pour m'aider comme si j'étais un gamin apprenant à peine à faire ses premiers pas. Bon, évidemment, je dis pas non à un coup de main. Je suis désolé pour elle qu'elle soit obligée de faire ça, mais je ne lui en suis pas moins reconnaissant. Une fois sur mes pieds à nouveau, je fais une petite moue et me racle la gorge, toujours aussi honteux. Merci...

Je sais pas trop pourquoi quand j'entends une voix gueuler subitement le prénom de ma meilleure amie je me redresse et tourne immédiatement la tête pour voir d'où ça vient. Un type, en train de sortir. Oh, évidemment que je me suis rendu compte du sursaut de May. Et encore plus du fait qu'elle s'est mise contre moi. C'est la raison pour laquelle j'ai d'ailleurs instinctivement passé mon bras autour d'elle dans un geste protecteur.

Quand j'entends les mots de ce type, je fronce immédiatement les sourcils. Donc c'est lui qui l'a frappée ? Sous prétexte que môssieur avait mal ? Oh, wow. J'ai bien entendu là ? Il vient en plus de lui lâcher une phrase de beauf pour essayer de se rattraper en la complimentant ? Mais pour qui il se prend celui-là ?

Les mâchoires serrées, je le foudroie du regard et ce n'est que la douleur de mon genou qui m'empêche d'aller le voir et de lui faire comprendre que son comportement est absolument pas excusable. Du coup, j'ai pas trop le choix que de me contenter de lui parler d'ici. J'te préviens, t'as pas intérêt à essayer de lever la main sur elle encore une fois ou ce sera le dernier truc que tu feras t'as compris ?! Tu ferais mieux de dégager d'ici et de te foutre dans ton crâne de la laisser tranquille si tu veux pas que je m'énerve ! Ouais, c'est sorti tout seul. Mais en même temps... Il mérite.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Silent running   
Revenir en haut Aller en bas  
- Silent running -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: