The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Silent running
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1872
Sujet: Re: Silent running   Ven 5 Nov 2021 - 7:53
Merci? Il disait merci? Pas d'explications supplémentaires? À quoi avait-il pensé, merde? À quel moment se lever tout seul avec une jambe en compote était une bonne idée? Elle était un brin frustrée, sur le coup. Pas nécessairement parce qu'il jouait avec le feu, non - elle pouvait comprendre ce besoin de prouver ses capacités dans une telle situation. Elle était plutôt dépitée de se rendre compte, en le revoyant, que tout ce qui était arrivé avant qu'elle ne tire ce rideau était bien réel. May soupira donc discrètement, n'ajoutant rien de plus à la situation déjà bien à chier.

Enfin, l'autre type rendait tout ça encore plus pénible, d'ailleurs. La blonde le dévisageait, incapable de répondre à ses mots maladroits tandis que Nathan prenait la parole pour elle. Même dans cet état, et même après cet épisode éprouvant pour le duo, le brun faisait toujours de son mieux pour couvrir ses arrières. Il menaçait le mec, lui affirmant sans hésitation qu'il allait devoir assumer des conséquences bien peu agréables s'il osait la frapper à nouveau. Et c'était complètement con, mais Liv ne pouvait pas s'empêcher de sourire un brin. Sourire qui ne s'afficha que pendant quelques maigres secondes, puisqu'en réalisant que Shot lui donnait l'impression d'être invincible, elle réalisait aussi à quel point elle était ridicule.

Sauf qu'elle n'avait pas envie que l'éclopé saute sur l'autre idiot. Elle voulait seulement qu'il parte, que le pâtissier puisse souffler et recevoir les soins dont il avait besoin. May posa donc doucement la main sur le bras qu'il avait passé autour d'elle, levant les cils sur lui comme pour lui comprendre qu'elle allait bien. Qu'elle était là, tout près de lui, en un seul morceau. Il n'avait pas besoin de s'en faire.

Or, si elle savait être particulièrement douce avec Nate, elle se retourna sèchement vers le type qui venait de recevoir ses antibiotiques - beaucoup plus farouche. « T'inquiète pas, j'suis plus solide qu'un tas de mecs comme toi. Et j'ai déjà reçu un simple crochet plus piquant que ça. » Elle ne le laissa pas répondre, ordonnant d'un coup d'oeil à ses collègues de l'accompagner jusqu'à l'extérieur. C'était plutôt satisfaisant de jouer la petite peste, au final. Mais il était temps de revenir au plus important; Nathan. « Allez, on va s'allonger. » Il savait bien que la médecin devait jeter un oeil à sa blessure, après tout. Goldenberg faisait de son mieux pour paraître normale, devant Hokulani. Son ami devait se rendre compte que c'était une performance particulièrement nulle, mais au moins, elle essayait.

Son regard se posa ensuite sur la couverture précédemment roulée sous l'articulation de sa jambe, plissant les yeux en glissant les billes sur Nate, qui reprenait position sur la civière. C'était étrange tout ça - presque louche. Enfin, elle répéta les informations les plus importantes à sa supérieure, qui s'approchait finalement du patient en palpant sa jambe sans trop de délicatesse. Rapidement, elle marmonna quelques mots à Cendrillon avant de saluer celui qui croyait avoir une rotule en titanium, puis de s'éclipser. De toute évidence, elle n'était pas impressionnée par ses agissements. La petite se dirigea tout de suite vers une trousse contenant médicaments, seringues et aiguilles avant de parler. « Une attelle, des béquilles au besoin, plusieurs jours de repos et peut-être quelques exercices spécialisés et tu pourras danser à nouveau. » lâcha-t-elle en sachant très bien qu'il ne dansait pas. Elle était soulagée du diagnostic relativement bénin, peut-être que c'était ce qui lui donnait la force de blaguer.

La miss s'approcha à nouveau de lui, seringue en main. « Pour ta douleur. » dit-elle en lui montrant ce qu'elle avait dans les mains. « J'te préviens, tu risques d'être vachement plus assommé qu'avec les cachets. » Pas de décompte, cette fois-ci. Des plans pour qu'il s'empare de ses lèvres une fois de plus - et elle ne savait pas si elle allait être en mesure de résister.


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 643
Sujet: Re: Silent running   Ven 5 Nov 2021 - 9:21
C'était plus fort que moi. J'ai tout simplement pas pu rester de marbre face à ce type lorsqu'il s'est adressé à May. Déjà la façon dont il lui a parlé et puis... Je sais pas, de l'entendre essayer de la draguer en prime... Ça m'a mis hors de moi. En un sens c'est pas plus mal que je puisse pas bouger convenablement parce que sinon je sais que je serais allé le voir directement et j'imagine qu'il aurait pu faire demi-tour pour retourner se faire soigner.

Je hoche la tête, me raclant légèrement la gorge avant de présenter mes excuses à Hokulani pour la petite démonstration que je viens de faire et qui a dû lui faire perdre du temps. C'est pas une partie de plaisir de retourner jusqu'au brancard et je dois dire que je me fais tout petit pendant que la blonde découvre le résultat de mon petit pétage de câble de tout à l'heure. C'était prévisible mais j'en suis pas fier pour autant.

Le truc c'est que je m'attendais pas à ce que la doc ne prenne absolument aucune pincette avec moi et vienne me manipuler le genou comme si c'était un vulgaire morceau de viande. Je serre les dents, grogne un peu de douleur sans pouvoir m'en empêcher et je crois que je suis même à deux doigts de tourner de l’œil à un moment.

Puis voilà que l'asiatique repart aussi vite qu'elle était arrivée, me laissant là sans trop comprendre. Et laissant aussi cette pauvre May seule avec moi. J'imagine que ça doit être le dernier endroit où elle veut être. Ou peut-être pas. J'en sais rien en fait, et c'est pour ça que ça me perturbe autant. En tout cas, moi j'ai toujours aussi honte de ce que j'ai pu faire avant. L'attirer à moi, l'embrasser.

C'est sûrement la raison pour laquelle quand elle s'approche avec cette seringue je repense à ce que j'ai fait tout à l'heure quand elle a fait le décompte avant la poche de glace. Du coup, je grimace et baisse le regard. J'ai envie de disparaître, encore et toujours, tellement j'ai honte. Mais malheureusement je peux pas. Faut assumer jusqu'au bout le fait d'être une merde je crois. Je... Désolé pour ce que j'ai fait avant, c'était déplacé... Je me sens vraiment mal d'avoir fait ça. D'avoir été un idiot jusqu'au bout. J'imagine qu'une fois qu'elle aura piqué, elle sera tranquille et pourra repartir et arrêter de s'imposer ma présence.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1872
Sujet: Re: Silent running   Sam 6 Nov 2021 - 6:07
C'était facile de voir qu'il avait désespérément besoin de cette injection, putain. Hokulani était débordée, et du coup, la médecin n'était pas particulièrement tendre. Elle ne faisait pas dans la douceur, non - mais elle était au moins rapide et efficace. May avait simplement hoché de la tête en la regardant partir, sachant très bien ce qu'elle avait à faire, avant de reporter son attention sur Nate. Le voir en douleur lui arracha même une grimace. « J'croyais que tu serais content de savoir que tu pourrais danser à nouveau. » lâcha-t-elle en se demandant si c'était à cause de la douleur qu'il n'avait rien su répondre à ce qu'elle avait mentionné un peu plus tôt. Peut-être n'avait-il tout simplement pas envie de rire parce qu'il détestait absolument tout de la blonde, n'empêche. Elle baissa les yeux à cette réflexion, ravalant péniblement sa salive.

« Non mais arrête de t'excuser, à la fin. » Liv soupira, tirant une chaise juste à côté du brancard pour ensuite y poser les fesses. « Je sais parfaitement qu'on pose parfois des gestes un peu débiles quand on a mal. » expliqua-t-elle en le regardant, se demandant si son ton trahissait le fait que ses mots ressemblaient d'avantage à une question qu'à une affirmation. Parce que c'était pour cette raison qu'il avait embrassé la blonde, n'est-ce pas?

« Tu me laisses te donner quelque chose pour te soulager, alors? » qu'elle demanda en nettoyant son bras. Après tout, elle ne voulait pas l'injecter si le brun n'était pas d'accord. Sauf qu'il l'était, évidemment. Cendrillon n'ajouta donc pas un mot, prenant simplement une grande inspiration en lui faisant un signe de tête pour lui signifier qu'elle allait passer à l'action. Et une fois l'injection terminée, la princesse recula un peu, pressant un pansement en massant lentement son bras pour faire passer la brûlure momentanée. « Tu devrais te sentir mieux d'ici quelques minutes. » Elle hésita avant d'ajouter un truc. « Te lèves pas, je t'en prie. » Elle l'emmerdait, bien sûr. Sauf qu'elle souriait. C'était toujours aussi marrant de déconner, avec lui. May n'y pouvait rien.

Goldenberg se leva ensuite, approchant une collègue qui passait devant le rideau. « T'veux bien me ramener une genouillère, s'il en reste quelque part? J'viens de donner un narcotique, j'dois rester à son chevet. » demanda-t-elle en pointant Nathan du menton. Sa vis-à-vis accepta rapidement avant de disparaître dans le boucan, alors que Liv revenait se poser sur sa chaise en ne le quittant pas des yeux. Elle posa les doigts à son poignet pour calculer son pouls, hésitant quelques secondes de plus avant de poser une question qui lui brûlait les lèvres.

« ... Qu'est-ce qui s'est passé avec - avec la couverture, Nathan? » Le simple fait de prononcer son prénom lui faisait presque mal. « Pourquoi tu t'es levé? » Elle ne savait vraiment pas ce qu'elle espérait obtenir comme réponse - surtout qu'il allait probablement se sentir un peu dans les nuages, suite à l'injection. Enfin, c'était peut-être pourquoi elle se permettait de telles questions.


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Nathan Q. Shot
Nathan Q. Shot
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 643
Sujet: Re: Silent running   Mar 9 Nov 2021 - 21:48
En vrai, vu que je danse comme un tétraplégique, j'imagine que ça peut pas être pire de toute façon, dis-je simplement en haussant les épaules suite à la plaisanterie de May. Je dis pas ça méchamment, juste pour rebondir sur ce qu'elle a dit en faisant un rappel rapide du fait que je ne sais absolument pas danser. Je crois que même un cul-de-jatte a un meilleur jeu de jambes que moi.

Mais faut dire que le moment où elle dit qu'on fait des trucs débiles quand on a mal... Wow. Alors là, bien visé. En plein dans l'amour propre. C'est moi ou ça brûle ? Alors forcément, je détourne le regard et me sens encore plus con qu'avant. Bon, c'est par où pour disparaître ? Non ? Personne n'a la réponse. Bah c'est bien dommage ça.

Je reste assez silencieux pendant qu'elle parle, me contentant de hocher la tête de temps en temps quand elle me donne des consignes et patientant qu'elle reçoive l'atèle qu'elle a demandé. Mais en vrai plus le temps passe et plus je me sens dans les vapes. J'ai la tête qui tourne, les paupières un peu lourdes et j'ai l'impression d'être enveloppé de coton. Je sais pas ce qu'elle m'a injecté, mais c'est puissant.

Clignant des yeux lentement, comme si ça me demandait un effort de dingue, il me faut quelques secondes pour essayer de mettre mes pensées en ordre. Sauf que c'est plus compliqué que je le pensais. J'étais énervé, que je dis sans vraiment pouvoir retenir les mots. Par contre, j'ose toujours pas la regarder. J'me suis levé parce que je m'en voulais de ce que j'avais fait. D'avoir gâché notre amitié parce que j'suis trop con... Et merde, c'est parti. Je crois qu'avec ce médoc, je suis juste pas capable de fermer ma gueule.

Ce qui s'est passé... Ce baiser tout à l'heure... Je sais que j'aurais pas dû et que j'ai été débile mais... J'arrête pas de penser à toi depuis. Plus que d'habitude, j'veux dire... Je ferme les yeux, à la fois honteux et aussi parce que je suis de plus en plus fatigué avec ce qu'elle m'a injecté. J'veux pas te perdre... C'est tout ce que j'arrive encore à articuler, d'une voix endormie, avant de sombrer dans les bras de Morphée à cause du narcotique. Je sais pas si c'est normal, mais moi j'ai pas pu m'en empêcher.



« Switch your mind off, we’re not perfect » by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1872
Sujet: Re: Silent running   Mer 10 Nov 2021 - 0:56
Un danseur tétraplégique? L'image était choquante, honnêtement. Elle ne pu s'empêcher de rire, le pire. La petite retrouva pourtant bien vite son sérieux, ne perdant pas de temps pour lui donner ce médicament - la seule chance qu'il avait pour soulager un peu sa douleur. Il ne disait pas grand chose, probablement en réaction à l'injection. May s'en doutait bien, elle savait que les effets secondaires d'une telle dose pouvait rapidement vriller les neurones d'un patient, surtout pendant les premières minutes, peut-être même les premières heures. Sauf qu'elle pensait trop loin, trop vite. Il allait lui échapper, lui filer entre les doigts - elle pouvait le sentir.

Liv l'observait toujours, les yeux rivés sur lui - seulement lui. Une bombe pourrait exploser à côté qu'elle ne bougerait pas de là, à son chevet. Elle guettait le moindre mouvement, le moindre geste qui pourrait lui faire comprendre que ça n'allait pas. Sauf qu'il lui répondait finalement - non sans difficulté, semblait-il. Elle était vraiment conne de lui poser de telles questions alors qu'il était si vulnérable. Cendrillon s'en mordait les doigts, là, tout de suite. Dans tous les cas, il disait qu'il était simplement énervé, tout à l'heure. Qu'il s'en voulait pour ce qu'il avait fait.

La vérité, c'était que May ne lui en voulait pas, elle. La princesse n'avait simplement pas les couilles de se l'avouer, et encore moins de le lui dire. Cette vérité la rendait d'ailleurs horriblement stupide, méchante, voir même cruelle. Si elle ne savait pas exactement ce qu'elle ressentait, ce que toute cette histoire signifiait, elle savait pourtant qu'elle devait s'en méfier à tout prix. « Tu - tu gâches rien du tout, Nate... » lâcha-t-elle péniblement en se rapprochant encore plus du brun.

Il répétait qu'il n'arrêtait pas de penser à elle, sans toutefois oser la regarder. Le temps semblait s'arrêter une fois de plus, alors que la miss s'accrochait à chaque mot qui passait le cap de ses lèvres. Plus qu'à l'habitude? Que devait-elle comprendre de tout ça? Qu'il avait peur de gâcher leur amitié, ou plus? Mais il semblait à peine capable de continuer, sonné par le médicament. Avant de fermer les yeux pour de bon, il osa encore dire quelques mots, n'empêche. Je veux pas te perdre. Son pauvre petit coeur se serra si fort qu'elle aurait pu s'effondrer sur place. Elle posa la main à sa mâchoire, pour le forcer à la regarder - sauf qu'il dormait déjà. Sa collègue revenait vers eux, de toute façon, l'attelle en main. Goldenberg se leva d'un bond, la remerciant d'un signe de tête avant que cette dernière ne s'éclipse pour la laisser seule avec Nathan. Elle se retourna vers lui, plantée là comme une idiote à ne pas savoir comment arrêter de le regarder. Pour une fois qu'il semblait apaisé dans son sommeil, l'image était trop belle pour être ignorée.

Doucement, la miss installa l'attelle, prenant toutes les précautions nécessaires pour ne pas lui faire mal. Il n'aurait pas à endurer la procédure totalement éveillé, c'était déjà ça. Mais au lieu de quitter la pièce, Liv retourna poser les fesses sur la chaise qui se trouvait toujours à côté du brancard. Elle posa les bras sur la civière pour s'y appuyer, passant une main dans les cheveux de son copain, les yeux mouillés de larmes. « C'est justement parce que je veux pas te perdre que j'dois m'éloigner, Shot. » Elle posa les doigts à ses lèvres, embrassant son front. « Si seulement tu savais. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Silent running   
Revenir en haut Aller en bas  
- Silent running -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: