The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -100€ dès 999€, -50€ dès 499€, ...
Voir le deal

Jusqu'à ce que la mort nous sépare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
River Atkins
River Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1761
Sujet: Jusqu'à ce que la mort nous sépare   Ven 22 Oct 2021 - 23:47
Le temps était pluvieux, ce jour-là. C’était comme si le ciel nous accompagnait, à pleurer avec nous sa peine. Une volée de parapluies noirs surplombait la scène macabre. Les têtes étaient basses, les échanges limités au strict minimum. La cérémonie s’était terminée peu de temps auparavant et chacun repartait chez lui car l’heure n’était pas aux retrouvailles. Ils avaient néanmoins été nombreux à venir à l’enterrement de Willow, même si nous devions fleurir une tombe vide. Que nous ne soyons pas autorisés à récupérer les corps de nos défunts me laissait encore un goût amer en bouche. Comment allait-elle pouvoir reposer en paix ? Est-ce que nos prières arriveraient seulement à l’atteindre ? Rien n’était moins sûr, ce qui renforçait encore davantage mon sentiment de voir son fantôme partout là où je me rendais, à l’exception de la caserne. C’était bien le seul endroit où elle ne m’avait jamais accompagné. J’aspirais à être partout sauf ici. L’envie d’être réaffecté à Glenwood était forte… Juste le temps que cette douleur qui menaçait de m’engloutir tout entier s’estompe un peu.

C’était encore plus difficile à supporter qu’ils étaient précisément si nombreux à m’adresser leurs condoléances, tour à tour. Je devais les accueillir poliment, sans ne rien laisser paraître plus que nécessaire. Willow avait eu tellement d’amis, tellement de personnes sur qui elle avait pu compter… Et elle en avait aidé aussi tellement, que ce soit dans la vie de tous les jours ou de par ses fonctions d’infirmière. Elle avait été comme un rayon de soleil dans cette existence pour nombre d’entre eux, et surtout pour moi. Et maintenant, elle s’était éteinte.

Je levai le regard vers le ciel chargé de nuages sombres. J’avais pris un peu de distance pour respirer. Je ne savais pas comment Lynn faisait pour discuter calmement avec eux, accepter leurs mots avec le sourire… J’avais seulement envie de crier.

Je n’avais pas eu conscience de prendre l’eau avant qu’un parapluie ne vienne me surplomber pour me mettre à l’abri. Je rivai un regard absent vers la personne qui se tenait à mes côtés… Jena. Je secouai négativement la tête en croisant son regard, croassant de vagues excuses d’une voix éteinte. « Il y avait trop de monde. » J’aurais dû m’en réjouir, certainement. Ou me sentir honoré peut-être ? Peu importait qui était venu ou non, aucun d’eux ne serait capable de me la ramener. « Ils sont tous venus fleurir une tombe vide. » Ma mâchoire se crispa, dans une grimace contrite. « Tu penses qu'elle a pu partir en paix ? » Est-ce que toute cette cérémonie n’était finalement pas une vaste mascarade, seulement pour consoler les vivants ?


« Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas;
car je suis avec toi pour te délivrer. » dit l'Eternel
Revenir en haut Aller en bas  
Jena Cox
Jena Cox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 164
Sujet: Re: Jusqu'à ce que la mort nous sépare   Mer 27 Oct 2021 - 11:53
Elle ne sait pas pourquoi, mais elle aurait trouvé malvenu qu’il fasse un soleil radieux aujourd’hui. Comme si le temps devait s’accorder aux meurtrissures du cœur et qu’il aurait été offensant qu’il en soit autrement. Plusieurs vies avaient été arrachées, de la plus cruelle des manières. Quand elle songeait aux bidonvilles, son esprit se cabrait face aux inégalités de chances. Qui allait les pleurer, eux, désormais ? C’était terrible… Mais elle n’avait pas assez de compassion en elle, ni de force, pour verser des larmes pour chaque être disparu. Elle n’avait déjà que trop pleuré les siens. La mort de son époux l’avait touchée. Si elle n’en était pas amoureuse, il demeurait un ami, un homme sincère et aimant. Et elle s’était surprise à découvrir qu’il lui manquait, dans le quotidien. Elle ne connaîtrait jamais la passion qui l’avait liée à Locke, mais du respect et de l’affection lui convenaient tout autant désormais. Et elle en avait été de nouveau privée.

Son regard s’attarde sur l’assemblée. Sur ces visages graves. Tout est morne aujourd’hui. La pluie est désagréable. Elle rend un dernier hommage à sa chère Willow. Si, quelque part, son âme existe, si, comme on le dit pour se rassurer, elle peut encore veiller sur les siens de là où elle est, alors Jena lui promet de s’occuper de ses filles et de faire ce qu’elle peut pour elles. Pour ce que cela vaut. Tout lui semble injuste. Jamais elle n’aurait du mourir ainsi. Elle aurait du mettre au monde son fils, lui mettre les horribles chaussons tricotés par Jena en riant et se moquant gentiment. Oui, elles auraient du rire, Jena prenant le bébé dans ses bras et le gâtant outrageusement. Au lieu de ça… Il était en couveuse, en soins intensifs, surveillé. Orphelin de mère.

Lynn se tient avec dignité et reçoit les condoléances sans faillir. Elle force l’admiration. Du regard, elle cherche son père… Qui s’est éloigné, discrètement. Pour ce qu’elle connaît de lui, il ne doit pas apprécier d’être ainsi le centre de l’attention générale, ni d’attirer les regards de pitié ou de compassion. Il lui fait davantage penser à un loup qui se retire loin des siens pour lécher ses plaies, loin du regard du monde. Elle hésite, une poignée de secondes, avant de se décider et de le rejoindre, l’abritant sous son parapluie alors qu’il est trempé. « C’est vrai. » Beaucoup d’amis de Willow venus lui rendre un dernier hommage. Et elle exhale un petit soupir alors qu’il continue et lui demande son avis. « Peu importe où repose le corps. Tant que les pensées s’envolent vers la personne. » Elle a un sourire un peu triste pour le militaire. « Elle était aimée et le savait. Elle avait un époux qu’elle adorait, des filles adorables… Oui. Je pense qu’elle est en paix. » Elle marque une pause, avant de continuer, d’une voix atone, en fixant le vide : « J’aime croire qu’il n’y a pas besoin d’honorer un corps pour honorer une âme… Les fantômes n’existent que dans notre esprit, nés de notre chagrin, de nos regrets. Il faut savoir les laisser partir. » C’est son intime conviction depuis la mort de son fils. Pas de petit corps à pleurer. Pas de tomber à fleurir. Elle aussi a vécu avec des fantômes… Avant de le laisser s’en aller et de simplement chérir son souvenir. Et ce qu’elle voit dans les yeux de River est la même chose qu’elle a pu voir dans le miroir à cette époque…


Depending on the reality, one must face, one may prefer to opt for illusion
Revenir en haut Aller en bas  
River Atkins
River Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1761
Sujet: Re: Jusqu'à ce que la mort nous sépare   Lun 1 Nov 2021 - 13:28
Je ne devrais pas m’en plaindre. Je devrais même me satisfaire qu’autant de personnes soient venues pour rendre hommage à Willow. Ca ne me faisait pourtant que prendre conscience du vide qu’elle allait créer dans nombre d’existences, parce que c’était une femme exceptionnelle. Elle me manquait terriblement.

Je rivai mon regard à Jena qui s’était approchée de moi comme un soutien muet. Elle ne prit la parole que lorsque je l’interrogeais. Est-ce qu’elle était chrétienne ? J’imaginais que oui, sans lui avoir jamais posé la question directement. Je me rendais compte que ça n’avait pas tellement d’importance en cet instant, parce que ses paroles arrivaient à apaiser un peu mon tourment. La culpabilité, pourtant, restait bien présente. « J’aurais voulu être là davantage pour elle. » Ca n’avait pas toujours été le cas, en plus de vingt ans de mariage. Willow s’était montrée d’une patience exemplaire avec moi. Elle m’avait toujours attendu sans faillir. Et quand c’était arrivé… J’étais en mission, proche du bidonville. J’essayais d’éviter que l’épidémie ne se propage dans les autres Districts pour les tenir à l’abri, sans savoir que c’était déjà trop tard pour elle.

« La laisser partir… » Je répétai ses mots d’une voix éteinte, sans bien savoir quoi en faire. Je secouai négativement la tête, avant de détourner le regard. « Je pensais avoir réussi à les garder à l’abri, loin du danger, mais… Je n’ai rien pu faire pour la sauver, seulement la regarder mourir. » Mes yeux s’embuèrent en repensant à ces derniers instants, à la fois si longs et si courts, où j’avais tant espéré qu’elle rouvre les yeux. J’avais cru la perdre en même temps que Lynn quand elles s’étaient mises à pleurer des larmes de sang. Puis un choix cruel avait été fait. Lynn s’en était sortie sans séquelles, contrairement à sa mère, bien trop affaiblie par sa grossesse. Le couperet était tombé. Certains avaient été rappelés, d’autres non. Je n’avais contracté qu’une fièvre passagère, pour ma part. J’avais été rétabli en très peu de temps. « Ce qu’il s’est passé… Ce n’était pas juste. » On m’avait pris un fils pour m’en accorder un autre, miraculé. Je soufflai d’une voix lointaine, perdu dans la tourmente. « Je ne sais pas ce que je vais devenir sans elle. »


« Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas;
car je suis avec toi pour te délivrer. » dit l'Eternel
Revenir en haut Aller en bas  
Jena Cox
Jena Cox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 164
Sujet: Re: Jusqu'à ce que la mort nous sépare   Dim 7 Nov 2021 - 15:56
La jeune femme a un petit hochement de tête, accompagné d’un sourire compatissant. Pas besoin d’être devin pour déceler qu’en cet instant, River avait juste l’impression de ne pas avoir passé assez de temps avec son épouse. De ne pas avoir été un mari à la hauteur de la femme exceptionnelle qu’elle était. Pas seulement lors de ses derniers instants d’agonie, mais tout au long de leurs deux décennies de vie commune. C’était beau, un tel amour. Un mariage qui dure aussi longtemps. Et il était fait d’abnégation. De la part de l’épouse surtout, Jena en avait conscience, en avait discuté avec son amie… Qui ne s’en était jamais plainte. « Elle a épousé un militaire. Elle avait conscience des sacrifices qui allaient avec. » Jena a un petit soupir, doux comme une brise : « Ne regrette rien. Elle était amoureuse de l’homme de devoir que tu es, loyal et protecteur. » Elles ont eu l’occasion de discuter au cours des mois écoulés, de se confier au sujet de leurs vies. Jena a longuement échangé avec elle concernant Locke, mais aussi, son fils à jamais perdu. Au détour des discussions féminines, elle a recueilli les confidences d’une épouse fier de son mari.

Et c’est difficile de balayer ainsi autant d’années. Jena pense encore souvent à son fils, mais également à Locke, aux jours heureux. Elle regrette amèrement la tournure qu’a prise leur relation, certains choix… Et elle s’en veut également de ne pas assez songer à la mort de son mari. Mais le feu qui l’a consumée pour Locklan n’a jamais brûlé ainsi depuis qu’elle est ici. Comme si il n’avait laissé que cendres dans son cœur après son passage passionné et dévastateur. Ces pensées là pourtant, se doivent de rester silencieuses et ne jamais être évoquées. Si elle est ouverte, elle est méfiante et ne se confie pas aisément. C’est bien plus aisé de se concentrer sur les tourments des autres. Sur ceux de l’homme qui se tient devant elle, abattu. Il demeure grand, fort, et pourtant, il est fragilisé par la perte de sa moitié, celle auprès de qui il devait trouver refuge. Celle qui le hante aujourd’hui. « Cet endroit est un paradis illusoire. Il reste meilleur que ce qui nous attend à l’extérieur, mais tu ne peux te fustiger de ne pas avoir pu vaincre un virus. » La voix est douce, mais assurée.

Devant sa détresse, elle pose une main sur son avant bras, serrant doucement entre ses doigts pour lui signifier qu’elle comprend. Qu’elle est là. Son cœur se serre à la suite. « Non, cela ne l’est pas. Comme beaucoup de choses. Il n’y a aucune notion de justice dans le chaos. » Encore moins quand la nature frappe ainsi, au hasard, rappelant que les hommes sont éphémères et peuvent être balayés d’un revers de la main. Si seulement les pêcheurs pouvaient être punis et les justes récompensés n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas ainsi que cela fonctionne, pas sur cette vie terrestre. Jena n’est pas assez imbibée de la Bible pour en citer des versets complets, mais elle sait que la souffrance endurée sur terre permet la félicité dans les cieux. « Trouves-tu un peu de réconfort dans l’idée que les anges l’ont accueilli parmi eux maintenant ? » Elle lui rappelle subtilement les textes appris en ces lieux et elle sait le militaire dévot. Cela l’aidera-t-il à engourdir la douleur ? Sa dernière déclaration lui noue la gorge et des larmes papillonnent à ses paupières. Heureusement qu’il pleut cela ne se remarquera peut-être pas. « Laisse-toi du temps. C’est normal de ne pas savoir comment faire… Elle laisse un vide énorme… Mais Lynn et April ont besoin de toi. Et ton fils aussi. » Pour eux, il va devoir se montrer fort. Comme tous les parents frappés par la vie le font. Ou essaient de le faire. Certains réussissent. D’autres non. « Tu n’es pas seul. »


Depending on the reality, one must face, one may prefer to opt for illusion
Revenir en haut Aller en bas  
River Atkins
River Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1761
Sujet: Re: Jusqu'à ce que la mort nous sépare   Ven 19 Nov 2021 - 0:43
Les paroles de Jena étaient comme un baume au cœur. Je voulais croire que ce qu’elle me disait sur Willow était vrai, parce qu’elle arrivait à soulager ma douleur en peu de mots. J’hochai lentement la tête en signe d’assentiment, avant que les larmes ne coulent sans que je ne parvienne plus à les retenir. Je me frottai les yeux d’une main, dans une grimace meurtrie, avant de détourner momentanément le regard. Je n’avais pas envie que quiconque me voit dans cet état. « Elle n’avait pas choisi. La naissance de Lynn était un accident. On a seulement cherché à rectifier le tir, à l’époque. Je n’étais pas certain qu’elle savait dans quoi elle s’engageait, alors que la petite était née deux jours à peine après les attentats. » Je ne savais pas exactement pourquoi je lui disais tout ça. Ca n’avait plus vraiment d’importance désormais. « On a appris à s’aimer que bien plus tard. En fait… Il a fallu la naissance des jumeaux pour ça. » Il avait surtout fallu que nous nous éloignions l’un de l’autre. Un sourire triste me vint. « Et que je manque de mourir aussi. » Ca nous avait aidés à réaliser des choses. Aujourd’hui, j’en réalisais d’autres. Elle me manquait terriblement. Elle avait été dans ma vie dès ma sortie de formation dans l’armée de terre. C’était comme… Si elle avait toujours été là, immuable. Willow avait été un point d’ancrage pour moi pendant de longues années de tourmente. J’avais l’impression de dériver en eaux troubles maintenant qu’elle s’en était allée.

Je revins à Jena quand elle me confia que ce que nous avions bâtis ressemblait pour elle à un paradis illusoire. Je ne savais pas vraiment quoi en penser, mais sa remarque me piqua un peu au vif en songeant à tous les sacrifices que nous avions dû consentir depuis le début pour en arriver là. « C’est la meilleure chance que je pouvais offrir à ma famille. » Mais elle avait raison. Nous avions beau avoir dressé des murs solides autour de nous, instaurés des règles strictes pour nous prémunir de l’anarchie, rien n’aurait pu nous protéger de ce virus insidieux qui s’était répandu en un rien de temps dans chaque District. « J’ai essayé… » Je n’avais eu aucun scrupule à ouvrir le feu sur ces disgraciés, dans l’espoir de contenir l’épidémie. « J’ai tout essayé. » Le remède était arrivé trop tard pour elle. Même si elle avait eu la chance d’être une épouse, elle n’aurait pas survécu. Au moins, le Docteur Vanhooten avait pu guérir Lynn avec. J’aurais pu la perdre également, avec mon fils, et nous aurions eu trois tombes vides à fleurir. Ces pensées-là me glacèrent d’effroi. Je me serais très certainement tiré une balle.

Jena me rappela à la réalité d’une simple pression sur mon avant-bras. Je lui lançai un regard perdu. Elle pensait que les anges avaient emmené Willow loin des horreurs que nous devions encore vivre en ce bas monde. Je voulais y croire, moi aussi, même si son enveloppe terrestre n’était plus que cendres laissées au vent. J’espérais que nos prières avaient su l’atteindre, qu’elle était en paix. Aujourd’hui, c’était plutôt elle, l’ange envoyée sur Terre pour réconforter les âmes meurtries. J’étouffai un sanglot avant de détourner soudainement le regard. Son contact me brûlait presque, même si je ne cherchais pas à m’en soustraire. J’espérais surtout que Lynn ne me voit pas dans cet état. Le ciel avait été clément avec nous, à couvrir notre peine de la sienne.

Je secouai négativement la tête quand elle me parla de mes enfants. « Ce sont de leur mère dont ils ont besoin. Je ne peux pas m’occuper d’eux. » Je marquai un temps d’arrêt, les mots me manquant subitement. « Ils ne me rendront pas mon fils sans elle. » C’était certainement le plus dur à encaisser. C’était aussi pourquoi j’avais refusé de le reconnaître, comme si on m’en privait également.


« Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas;
car je suis avec toi pour te délivrer. » dit l'Eternel
Revenir en haut Aller en bas  
Jena Cox
Jena Cox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 164
Sujet: Re: Jusqu'à ce que la mort nous sépare   Sam 20 Nov 2021 - 11:19
Une flèche de douleur passe dans le regard brun de Jena alors que River lui explique ce qui l’a uni à Willow à l’époque. Une grossesse accidentelle… Comment ne pas songer à sa propre situation avec Locklan ? Et les deux hommes, bien que très différents, l’un faisant respecter la loi de façon martiale et l’autre fricotant avec les limites, ont pourtant fait le choix de rester et d’assumer leurs responsabilités… Elle a un léger sourire, tendre et douloureux tout à la fois. « C’est étrange… C’est une grossesse accidentelle qui m’a fait épouser mon premier mari, tu sais ? » Non, probablement pas. Pourquoi le saurait-il ? « On était jeunes, on s’amusait. C’était passionnel, tumultueux mais nous avions décidé de prendre de la distance… Et je suis tombée enceinte. Il m’a épousée. On s’aimait déjà et on a tenté de s’aimer autrement. On a été heureux ensemble, jusqu’à l’épidémie. » Il y avait des hauts et des bas, comme dans tous les couples, mais la vie avec Locke était une montagne russe. Un feu d’artifices. « Qu’importe, vous vous êtes aimés. C’est tout ce qui compte. » Que cela ai été au début ou ensuite. Il y a tant de façons de s’aimer après tout. D’exprimer son amour. Et de le ressentir.

Face à l’impensable, River vacille. Derrière ces hautes murailles, il pensait les siens en sécurité. Elle a un sourire un peu tordu quand il répond que c’est la meilleure chance qu’il pouvait offrir à sa famille… Locke aussi pensait cela, en plongeant les siens dans l’univers violent des Bikers et des gangs. Il s’était trompé. Ce que River avait offert aux siens semblait bien plus stable. Une grande communauté, dirigée par un homme fort et charismatique. Un accès à la civilisation quand partout ailleurs, c’est la bataille pour avoir des miettes… Mais personne ne peut se prémunir d’une maladie. Même avant, les médecins étaient parfois impuissants, les scientifiques cherchaient, sans trouver de remèdes. C’est encore plus vrai maintenant. « Je sais. Et personne ne peut te le reprocher… Hormis toi-même. » Il a fait ce qu’il a pu. Cela n’a pas été suffisant. Et il est bien le pire juge.

Elle sent bien qu’il se raccroche à la spiritualité. Quoi d’étonnant dans cet environnement ? Et elle n’est personne pour balayer des convictions, bien au contraire. Si cela peut l’apaiser alors elle va dans ce sens. Et quelque part, elle aussi a besoin de se rassurer. Voir ce colosse s’effondrer est vraiment rude. Pudiquement, la jeune femme détourne les yeux et le laisse tenter de se reprendre. Elle peut imaginer qu’il n’apprécie pas de montrer des larmes devant les autres. « Tu es leur père. Que tu ai été absent ou non, cela compte. Tu es tout ce qu’il leur reste, alors ils vont se reposer sur toi désormais. » Surtout ses filles, en âge de comprendre. « Tu es leur repère. » Elle esquisse une grimace quand il parle de son fils. Il y a bien une solution pour le récupérer, mais il n’est pas encore prêt à l’envisager. Partager sa vie avec une autre femme. Qui élèvera son fils, tout simplement. Mais remplacer Willow ainsi, dés maintenant… « Chaque chose en son temps. Tu dois d’abord prendre soin de toi. Faire le point. Je peux garder Lynn et April encore quelques temps. Cela ne me dérange vraiment pas. Elles ont été bien élevées. » Son sourire se fait plus sincère, malgré la tristesse encore présente dans son regard.


Depending on the reality, one must face, one may prefer to opt for illusion
Revenir en haut Aller en bas  
River Atkins
River Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1761
Sujet: Re: Jusqu'à ce que la mort nous sépare   Dim 21 Nov 2021 - 23:38
Mon regard revint croiser le sien, quand Jena établit un parallèle entre nos deux expériences. Ainsi, elle avait épousé également son premier mari suite à une grossesse accidentelle, tout comme moi avec Willow. La brune l’évoquait avec un mélange de douleur et de tendresse qui ne m’échappa pas. « Non. Je ne le savais pas. » J’imaginais sans peine qu’il devait être mort à l’heure actuelle, comme beaucoup qui n’avaient pas eu la chance de rejoindre notre nouvel éden à temps. Le reste de son histoire divergeait grandement de la mienne, mais Jena parlait avec une passion qui m’était difficile d’ignorer. « Tu avais l’air de beaucoup l’aimer également. » Une fois entre ces murs, on ne lui avait sans doute pas laissé d’autres choix que de se remarier rapidement, sans terminer son deuil. Mais se remettait-on un jour de la perte de l’être aimé ?

J’étais certainement le seul qui se blâmait de la mort de Willow, comme elle le soulignait si bien. C’était un sentiment difficile à écarter, alors que c’était Lynn qui avait dû se charger de l’emmener à l’hôpital, elle-même dans un état préoccupant. Je peinais à garder mon calme, face à celle qui me faisait face. Jena faisait preuve d’une telle prévenance qu’elle fissurait la carapace que j’avais eue tant de mal à me façonner. Je ne pouvais pas me laisser aller autant devant mes filles, parce qu’elles avaient besoin que je reste ce roc inébranlable à leurs yeux. Sauf que… « C’est impossible. » Je ne pouvais pas être leur repère dans la tourmente, quand je ne parvenais pas à savoir moi-même comment remonter à la surface. « Tu ne comprends pas. Je ne… Je ne peux pas. » Je savais très précisément ce dont j’étais capable. La colère pouvait tout emporter, avant même que je ne réalise ce que j’avais fait, comme à Bellevue. C’était plus prudent que je garde mes distances, avec tout le monde.

J’hochai lentement la tête quand elle me proposa de prendre du temps pour moi. Jena était prête à garder les filles le temps qu’il faudrait. « Je te remercie pour tout ce que tu fais pour nous. Willow avait de la chance de te compter parmi ses amies. » Je songerais à la remercier, d’une façon ou d’une autre. Les temps étaient durs, avec la famine. Je faisais partie des privilégiés qui n’avaient pas à s’en inquiéter pour leur famille. Je ferais en sorte de la garder à l’abri du besoin également. Ce n’était pas comme si mes tickets de rationnement me servaient beaucoup à la caserne actuellement.

Je relevai le regard vers Lynn que j’aperçus au loin. Un à un, tous ceux qui étaient venus à l’enterrement avaient fini par repartir. Je ne pouvais plus me cacher derrière une foule épaisse, désormais. Je posai ma main sur l’épaule de Jena avant de la contourner. « Je vais rejoindre ma fille. On se revoit plus tard. »


« Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas;
car je suis avec toi pour te délivrer. » dit l'Eternel
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Jusqu'à ce que la mort nous sépare   
Revenir en haut Aller en bas  
- Jusqu'à ce que la mort nous sépare -
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: