The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal

Offrande | James
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lee Greenwood
Lee Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1859
Sujet: Offrande | James   Mar 19 Oct 2021 - 21:59
Fin d’après-midi, le temps est frais, il pleut. “James ?” Je frappe d’une main à l’entrée de son wagon, sans être tout à fait certain de l’y trouver. Dans la poche de ma veste, je fais tourner la dent entre mon pouce et mon majeur, apprécie le toucher de l’émail lisse et le piquant des racines. Ça me ramène à tout un tas de souvenirs grisants et frustrants à la fois. Des gémissements et des effusions de sang. Je pensais que ça me soulagerait pour de bon, mais c’est tout le contraire.

J’en veux encore, et j’en veux plus.

A l’abri des regards de Lucy, je l’ai bien nettoyée pour la faire briller. Une part de moi aurait voulu la garder, mais… je suis certain qu’il appréciera le symbole.

Après tout, l’anglais m’a aidé à m’intégrer au groupe et à démarrer ce nouveau chapitre palpitant de ma vie. Entre nouvelles premières expériences et son coup de génie pour la Milice - malgré ses amis bizarres et imprévisibles à en être insupportables, ses conseils ont été précieux et j’aimerais que ça continue dans ce sens. Et puis, au-delà de ça… James dégage quelque chose de particulier. Un sentiment familier, quelque chose qu’on partage mais que les autres n’ont pas et qui me donne cette envie irrépressible de nous connecter. Il incarne à perfection le paraître que je peine encore à maîtriser. J’ai très envie de lui ressembler.

“Hey.” Quand il m’ouvre, je le dévisage une seconde, sans sourire, sans trop savoir comment lui parler. Pas timide, juste encore à vouloir le décrypter.

Enfin, je jette un oeil autour de nous - personne. Je sors alors la dent de ma poche et la lui tends, au creux de ma main. Blessure encore fraîche au niveau de mon pouce : la fille m’a mordu jusqu’au sang, ça laissera sans doute une cicatrice.

Les gouttes de pluie éclatent sur l’offrande. “C’est pour toi.” Ma voix est neutre. Ici, on m’a bien fait comprendre que ça n’était pas la peine de faire semblant. Alors pas de fausses émotions, rien qu’une lueur d’admiration sincère dans le regard. “Tu les collectionnes, non ?” Un léger rictus commence à m’étirer les lèvres. J’espère que ça va lui plaire. “Tu peux me montrer ?”



AM I SO E M P T Y
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1193
Sujet: Re: Offrande | James   Mar 26 Oct 2021 - 15:08
Debout devant ce grand miroir, James s’observait depuis quelques longues secondes déjà. Ses yeux clairs étaient rivés sur la chemise blanche qu’il portait. Là, sur son torse. Un maigre sourire mesquin venait étirer ses lèvres. Les tâches de sang avaient disparues, les giclées rouge vif n’étaient plus. Depuis que Billie lui avait donné cette astuce prodigieuse du sel et du bicarbonate de soude, l’anglais n’avait plus peur de porter ses plus beaux habits dans ses plus beaux moments que lui offrait la vie. Cette chemise était à son image. Impeccablement repassée, parfaitement immaculée aux yeux du commun des mortels. Personne ne pouvait y déceler les froissures passées, moins encore la saleté et les infamies qui s’étaient répandues sur le tissu pâle il y avait encore quelques heures. Son sourire s’élargit alors un peu plus alors que ses pupilles remontaient pour croiser son propre regard dans le miroir. Cette chemise était parfaite. Il était parfait.

Mais un bruit malvenu dans ce wagon silencieux le sortit de sa contemplation. L’ancien garde du corps bascula son crâne en arrière, soupirant avant de finalement tourner le visage vers la porte de son wagon. Il fronça les sourcils, se doutant que ce n’était certainement pas Tyler. Ils ne s’amusaient jamais deux fois de suite ensemble dans la même journée. C’était une sorte d’accord tacite entre eux, pour distiller un peu plus le plaisir. Pour le savourer encore plus. Il ne lui fallut qu’une seconde pour reconnaître la voix qui appelait son prénom. Machinalement, James passa une main dans ses cheveux avant de se diriger vers l’entrée, posant nonchalamment sa main sur la poignée. Il fît coulisser cette porte qu’il jugeait trop bruyante à ses oreilles et ses yeux s’ancrèrent bien vite dans les prunelles bleutées de Lee. Il resta un court instant à le jauger avec qu’un sourire en coin ne reprenne l’assaut de ses lèvres en guise de réponse au bonjour du jeune homme. Ce sourire qui s’effaça rapidement dès lors qu’il vit le petit nouveau regarder autour d’eux. Sa curiosité piquée au vif, James dressa un sourcil interrogateur.

Ses yeux quittèrent ceux de Lee pour suivre le mouvement de sa main, celle fourrée dans sa poche. Cette même main qui finit par s’ouvrir pour y dévoiler une dent blanche, propre ; détonnant avec le doigt blessé. L’escort boy demeura un instant silencieux, se demandant bien où le jeune homme voulait en venir. Jusqu’à ce qu’il ne retrouve son regard où il lui semblait lire une sorte d’adulation. Ce fût à ce moment que ses pupilles se dilatèrent légèrement. C’était bien plus qu’une dent. C’était une offrande.

Sans piper mot, James se décala doucement sur le côté, indiquant d’un geste du bras au jeune homme d’entrer. Il referma la porte derrière lui, une fois chose faîte.

- Pourquoi est-ce que tu veux le voir ? finit-il par dire

Il savait forcément à quoi Lee faisait référence. À dire vrai, ils n’avaient pas besoin d’échanger beaucoup de mots pour se comprendre. James fît alors volte-face, avançant d’un pas délibérément lent vers le jeune homme. Dans un geste tout aussi lent, tout aussi calculé, ses doigts commençaient à défaire les premiers boutons de sa chemise alors que ses yeux restaient attachés à ceux de Lee. Il s’arrêta à seulement quelques centimètres de lui, ouvrant le fermoir du collier qui pendait constamment autour de son coup, le regard toujours fixé sur son vis-à-vis. Lentement, l’anglais fît glisser la clef du collier, jouant de ce petit morceau de métal entre ses doigts. Sa main libre, elle, descendit saisir celle de Lee. Celle où trônait encore la dent. Ses doigts effleurèrent le pouce blessé du jeune homme, plus fasciné par la couleur de cette blessure que par le cadeau dans un premier temps : un sourire à mi chemin satisfait, à mi chemin perfide accroché aux lèvres.    

L’escor boy finit alors par coincer la dent entre son pouce et son index, glissant au même moment la clef dans la main de Lee. Si son corps barrait la route au jeune homme, il lui désigna tout de même d’un coup de menton ce grand coffre au pied de son lit. C’était une large malle en métal, noire aux moulures dorées.

- Ce n’est qu’une infime partie mais vas-y, je t’en prie. dit-il, la voix presque rauque.

Ses pieds restaient fermement ancrés au sol, décidant que ce n’était pas à lui de s’écarter. Mais avant que Lee ne bouge, l’anglais décida de rattraper sa main, appuyant légèrement sur la blessure.

- Tu devrais porter des gants la prochaine fois. Le cuir, c’est difficile à déchirer. Et rien ne peut plus te vendre aux yeux d’une victime qu’une cicatrice reconnaissable.



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Lee Greenwood
Lee Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1859
Sujet: Re: Offrande | James   Ven 29 Oct 2021 - 10:33
Pourquoi ? Pour mieux comprendre qui il est et ce que je m’apprête à devenir. Estimer son nombre de victimes, dissocier la réalité du fantasme, me rapprocher de lui, confirmer qu’on a bien quelque chose en commun, que j’ai raison d’y voir un modèle, que tout n’est pas que du vent.

La porte se referme, la pluie frappe le toit du wagon plutôt que ma tête. Je souffle très simplement, “J’ai envie de voir… ce que tu as accompli.” Les mots ne sonnent pas tout à fait justes, il y manque une dimension que je ne saurais exprimer. Je le fixe, très sérieux, sans l’ombre d’un sourire, en espérant qu’il comprenne.

Il approche. Je ne bouge pas, les yeux levés vers les siens, percés d’une subtile lueur d’intimidation. James ne me dépasse que d’une poignée de centimètres, pourtant l’écart me semble plus imposant. Son expérience, peut-être. Ou l’aura qu’il dégage, quelque chose de puissant que je n’ai jamais côtoyé auparavant. Je baisse doucement le regard pour suivre les mouvements de ses doigts sur son col, glisse le long de sa gorge jusqu’au relief partiellement découvert de ses clavicules, l’envie piquée de voir un peu plus de sa peau vite détournée quand il me montre cette clé. Le contact de sa main sur la mienne est électrisant. Sensation étrange quand il s’attarde sur ma blessure. Il l’effleure assez superficiellement pour que ça ne fasse pas mal. Je guette le chemin de son pouce sur le mien, me laisse faire sans y opposer la moindre résistance. Je n’arrive pas à le lire. Pas encore. L’autre nuit, il n’a eu aucun mal à me mettre au sol pour me passer à tabac. Je reste persuadé que s’il décide de me tuer, personne ici ne cherchera à me défendre.

Il prend la dent, la remplace dans ma paume par sa clé. Transaction symbolique : mon offrande comme ticket d’entrée dans son univers.

J’avise la malle qu’il me désigne. Je trépigne d’impatience, souffle, “... Merci.” Je ne perds pas une seconde pour me décaler. Mais James n’a pas l’air encore tout à fait décidé à me laisser passer. Grincement douloureux quand il m’attrape la main au niveau de ma blessure, j’ai le réflexe de vouloir m’y arracher mais lui concède le contact après un bref mouvement de recul. Je me tiens bien de me plaindre. J’avais songé aux gants. Mais pas au cuir. Alors je baisse les yeux, conscient qu’il s’agit d’une erreur de débutant.

J’acquiesce d’un hochement de tête docile, les traits légèrement crispés par la douleur. “Entendu.” Je continuerai de suivre ses conseils. Vrai que jusqu’à ce que la cicatrice s’estompe, c’est un risque de la faire voir. “Elle m’a mordu.” Je relève les yeux vers lui, attentif. Pas pour me justifier d’une quelconque manière, juste pour… lui partager. “J’avais mon costume. Je n’ai rien laissé sur place. Mais je l’ai laissée en vie.” Était-ce un risque inutile ? Je me demande s’il en comprendra les raisons.



AM I SO E M P T Y
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1193
Sujet: Re: Offrande | James   Mer 3 Nov 2021 - 15:09
Les mots finirent par filtrer entre les lèvres rosées du jeune homme qui lui faisait face. Un accomplissement, voilà ce que cette malle représentait donc à ses yeux. Une moue approbatrice vint alors prendre place sur le visage de James. C’était une réponse qui pouvait lui convenir mais qui avait un goût de trop peu, c’était un début mais la fin semblait lui manquer pour être pleinement satisfait. Ouvrir ce coffre avait, pour lui, une dimension bien plus symbolique que d’exhiber des trophées gagnés dans les cris et le sang. Tendre cette clé pour ouvrir ce coffre ; c’était ouvrir son monde le plus intime. C’était donner une autorisation à entrer dans ce monde fermé qu’était le sien. Offrir l’opportunité de pénétrer un tant soit peu son esprit malade. D’avoir un aperçu, aussi minime soit-il, de son univers détraqué, tordu. Tout ce que l’anglais s’efforçait de cacher quotidiennement aux yeux du commun des mortels se trouvait en partie dans cette malle. Et aucun masque, aucune mascarade ne serait assez grande pour dissimuler ce qui se passait dans son crâne déséquilibré.

L’ancien garde du corps s’était battu à de nombreuses reprises contre des gens qui avaient osé ne serait-ce qu’effleurer cette clé par curiosité, à la recherche de réponses. Il pouvait offrir son corps, jamais cette clé. Et pourtant, aujourd’hui, le voilà à la remettre délibérément dans la main de Lee. Son ego était bien trop gonflé par la fine lueur d’admiration qui dansait dans les yeux du jeune homme, bien trop gonflé par les mots qu’il semblait utiliser spontanément, bien trop gonflé par la tension indéchiffrable et obscure qui semblait les lier.

Si la dent fût remplacée par cette si précieuse clé dans un symbole lourd ; James ne manqua de lui faire comprendre d’un geste tout aussi symbolique que le moindre débordement pourrait avoir des conséquences en appuyant sur la blessure de Lee.

Le sourire que le britannique affichait s’élargit d’ailleurs un peu plus en voyant que le jeune homme stoppa son mouvement de recul. Une concession pour une autre, il relâcha la pression sur le pouce de Lee, l’effleurant d’une légère caresse avant de relâcher totalement sa main. Il finit alors par s’écarter d’un court pas, plaçant une main dans le dos de Lee pour l’intimer d’avancer vers la malle. Un rire presque gras quitta sa gorge.

- J’aime quand elles mordent. Pas toi ? demanda-t-il en reprenant son sérieux

Il n’y avait rien de plus grisant qu’une victime qui cherchait à se défendre, qui tentait de s’accrocher à la vie par tous les moyens. La suite, James pouvait également la comprendre. Peut-être mieux que quiconque.

- Les erreurs, ça arrive à tout le monde au début dit-il en relevant son bras devant lui, remontant la manche de sa chemise pour dévoiler la cicatrice à son poignet Mais la plus grosse erreur que tu peux faire, c’est de les laisser repartir en vie sans aucun moyen de pression derrière

Lentement, James s’avança vers la malle.

- Mais j’imagine que si tu l’as laissé en vie, c’est parce que tu avais ce sentiment… d’inachevé ? Cette envie de la hanter, de la posséder, d’en faire ce que tu veux jusqu’à ce que tu n’en aies plus envie ?

C’était le schéma qu’il avait reproduit avec Alex. C’était comme ça qu’elle était devenu son jouet préféré pendant des mois, jouant du chantage avec sa chose, titillant sa peur et ses nerfs jusqu’à ce qu’il n’en soit presque las et que quelque chose d’encore plus grand ne l’attire. Jusqu’à ce qu’elle ne devienne l’hôte de sa descendance.  Un court frisson vint alors agiter son corps en repensant aux nombreux jeux morbides auxquels il avait forcé sa chose à jouer pour et avec lui. Il ferma les yeux, le temps d’un battement de cils avant de les rouvrir pour les planter dans ceux de Lee.

Son sourire réapparût et d’un léger mouvement de tête, il incita Lee à ouvrir ce précieux coffre. Dedans, chaque objet était compartimenté dans d’autres boites. Les dents allaient avec les dents, les ongles avec les ongles, les cheveux avec les cheveux, les bijoux avec les bijoux et ainsi de suite. Sur certains trophées étaient apposés de petites étiquettes. Certains avec des prénoms, d’autres des noms de lieux ou encore des dates. Il y avait aussi une autre boite, plus petites que les autres où les trois mots « pas encore morts » étaient écrits.  

Les yeux clairs de James étaient à présents rivés sur le visage de Lee. Dans ses yeux mais pas que. Il scrutait ses traits, à la recherche de la moindre réaction ; faisant toujours danser la dent entre ses doigts.



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Lee Greenwood
Lee Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1859
Sujet: Re: Offrande | James   Jeu 4 Nov 2021 - 14:25
“Si, j’ai aimé qu’elle se défende. Qu’elle me partage un peu de sa douleur.” Ça m'a aidé à ressentir la sienne, et… "C’était un geste désespéré. Animal.” Mes yeux glissent sur ma blessure, la sensation de sa caresse qui persiste quelques secondes après le contact. Si les autres s’animent de puissantes émotions, moi, je vibre de sensations. Alors chacune est précieuse et mérite d’être explorée.

James m’encourage à avancer vers sa malle, d’une main dans le dos. J’approche donc, les doigts crispés autour de cette clé, tourne les yeux vers la blessure qu’il me montre. Ce n’est pas la marque d’une morsure. Plus d’une coupure. J’ai envie de toucher. Mais je me retiens.

Bref froncement de sourcils. Je n’ai pas de moyen de pression sur la blonde. Je ne sais même pas comment elle s’appelle. Est-ce que ça jouera contre moi ?

Je pose les genoux au sol, devant son trésor, attentif à ses paroles. Elles m’inspirent, mais je ne sais pas si je m’y reconnais encore totalement.

“C’est la première fois que je baisais une fille de cette manière. Je ne lui ai rien laissé qui aurait nécessité de la tuer et j’ai envie de recommencer.” C’est bien la raison première : la facilité. Car elle m’a satisfait et j'ignore si ce serait le cas avec une autre. Je détourne les yeux une seconde, me repasse ce souvenir. “Sur la fin, elle ne disait plus rien, elle ne se débattait même plus. C’était cool d’avoir le dessus, mais… J’ai l’impression qu’elle voulait juste que ça se finisse. Alors je ne veux pas que ça se finisse.” Je tourne les yeux vers ceux de James, curieux de savoir si c’est ce qu’il entend par la hanter, la posséder. Je n’ai pas encore assez réfléchi à tout ça pour y mettre ces mots. “Je ne sais pas. Je veux surtout prendre du plaisir.” Peut-être ma vision deviendra-t-elle plus claire avec l’expérience. Peut-être les enjeux changeront ils aussi, quand la surenchère dans la violence ne suffira plus à me combler.

Je cherche une dernière fois l’autorisation de James avant d’insérer la clé dans le cadenas. Je l’ouvre délicatement, soulève le couvercle du coffre avec la même précaution. Ce trésor se compartimente en plusieurs boîtes dont l’organisation attise ma curiosité.

Je prends l’une des boîtes au hasard, l’ouvre : plusieurs mèches de cheveux, de différentes teintes, méticuleusement séparées et conservées. Impossible de ne pas rattacher des visages à ces tignasses, même si je les invente de toutes pièces. Je rapproche légèrement ces trophées de mon visage pour humer leur parfum terni par le temps mais toujours bien humain. Un léger rictus sur les lèvres, et l’attention complètement focalisée sur les histoires que je découvre, j’en oublie presque la présence de James dans mon dos.

Je referme la boîte des cheveux, la repose très précisément à sa place, au millimètre près, avant d’en ouvrir une autre : dans les dents, je me permets de passer un doigt pour toucher le piquant de l’émail, fasciné d’y voir autant de variété de formes et de couleurs.

“Un seul trophée par victime ?” à voix basse, sans quitter le trésor du regard. Si c’est le cas, ça en fait… beaucoup. Énormément. Et c’est aussi vertigineux qu'impressionnant.

Je range les dents de la même manière que les cheveux, avant de saisir la boîte marquée “Pas encore morts”. Là, je tourne un regard à James, sans l’ouvrir - car elle me semble infiniment plus importante que les autres. “Tes histoires inachevées ?” dis-je très sérieusement, en sous-pesant seulement son contenu. Je la replace aussi avant d’ajouter, “Qu’est-ce que tu vas faire de la dent que je t’ai donnée ? Tu n’as pas de boîte “cadeaux”.”



AM I SO E M P T Y
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1193
Sujet: Re: Offrande | James   Mar 9 Nov 2021 - 16:18
Sa tête dodelina de haut en bas, un simple mouvement qui imageait tout aussi simplement qu’il comprenait ce qu’il entendait. Le jeune homme qui lui faisait face n’était pas des plus expressifs, tant dans ses traits que dans le timbre de sa voix et pourtant, les mots qu’il employait sonnaient des plus justes aux oreilles de James. Ce côté animal était le fil conducteur de chaque être humain. Dans les moments les plus désespérés, lorsque la fin semblait si proche, c’était cette régularité qui ressortait. La peur faisait pousser des ailes, la perceptive de la mort les poussaient à libérer les plus bas instincts propres à l’homme, à oublier toute morale ; à les rendre plus forts aussi l’espace d’un instant. C’était aussi fascinant qu’intriguant de découvrir que chaque homme couvait cet aspect animal en lui. Certains ne laissaient parler cette pulsion qu’à la toute fin et d’autres ;  comme lui, comme Lee, choisissaient de ne pas étouffer cet instinct, de le laisser guider chacun de leur pas.

Les yeux toujours rivés sur son interlocuteur, l’anglais se plaisait à détailler le moindre de ses mouvements. Il le regardait, silencieusement, mettre un genou à terre puis le second devant sa si précieuse malle. Son attention se détacha un bref instant alors que son esprit vagabondait ailleurs. Il se demandait jusqu’où ce jeune homme pourrait aller. Il se demandait aussi ce qu’il pourrait en tirer. Ce qu’ils pourraient être amenés à faire, ensemble. Des desseins morbides, des intentions charnelles, des scénarios macabres ou bestiaux. Ces idées se bousculaient dans son crâne, toutes aussi malsaines qu’immorales. Et le regard qu’il portait sur Lee manifestait sans doute l’ébauche de ses pensées. Ce fût d’ailleurs la voix de celui-ci qui le ramena à la réalité à laquelle il venait de se déconnecter.

L’ancien garde du corps inclina légèrement son visage sur le côté, fronçant les sourcils alors que le jeune homme lui racontait succinctement son premier viol, à bien comprendre.

- C’est généralement quand elles se taisent, quand elles arrêtent de se débattre que dans ma grande Miséricorde je leur accorde la fin. Parce que bon… Autant baiser un cadavre si elles bougent plus, tu penses pas ?  

James marqua une courte pause, réfléchissant à ses propres souvenirs passés.

- Si tu es amené à la recroiser, fais en sorte de lui donner des raisons de se débattre. Jusqu’au bout. Laisse lui percevoir un moyen de s’en sortir, donne lui un espoir avant de définitivement refermer tes griffes sur elle. Sois inventif pour la briser mentalement avant de la briser physiquement et tu verras ce qu’est le vrai plaisir.

Il brûlait d’envie dans savoir plus, de l’aider peut-être à élaborer des plans pour cette mystérieuse femme dont la dent tenait entre ses doigts. Mais il y avait un temps pour tout et James ressentait bien que ce n’était pas le moment. Pas maintenant. Lee devait d’abord découvrir une partie de son univers peut-être pour attirer son envie d’en faire plus à son tour. Un léger pincement vint d’ailleurs serrer son cœur en voyant le coffre s’ouvrir sous d’autres mains que les siennes. Mais l’attitude du jeune homme le força finalement à sourire en coin. L’escort boy notait et appréciait les gestes presque délicats de Lee, de la précaution dont il faisait preuve en touchant les boites, en y découvrant ce qu’elles contenaient. La façon, aussi, dont ses lèvres s’étiraient en reniflant les cheveux de ses victimes. Lui aussi, il les avait sentis à maintes reprises.

-  Un seul trophée par victime répéta-t-il tout aussi sérieusement Le but est de garder une sorte de… Souvenir palpable. Un moyen aussi de stimuler ma mémoire, de ne pas laisser le temps déformer mes souvenirs. Ça m’aide aussi à redoubler d’imagination, à trouver différents schémas encore inexplorés.

Ses yeux se posèrent alors sur la dernière boîte que saisit Lee, une bref grimace venant barrer son visage.

- Inachevées et sans doute inachevables.

Il s’interrompit un instant, songeant au fait de ne pas en dire plus.

- C’est des gens qui manqueraient trop au paysage. Des gens des factions importantes ou simplement avec des connaissances trop proches des miennes.

Il repensait notamment aux cheveux ébènes de Teresa qui, au dernier moment, avait réussi à sauver son insignifiante vie en dévoilant être la compagne de Bill, à l’époque. Ou les deux ongles de Derek, tristement devenu Expendable.

L’ancien garde du corps releva lentement son avant-bras, portant la dent qu’il tenait à portée de vue.

- Je ne sais pas trop…dit-il à voix basse

Il se déplaça alors, se rapprochant de son lit avant d’ouvrir le tiroir de sa table basse pour en sortir une mèche blonde.

- Ce n’est que la deuxième fois qu’on m’offre ce genre de cadeau.

Cette mèche était une offrande d’Alex. Elle venait de tuer Charlotte lorsqu’elle le lui avait donné. Ce cadeau avait une histoire. Et cette dent devait en avoir une.

- Raconte-moi. Raconte-moi à qui elle appartenait dit-il en faisant référence à la dent Raconte-moi pourquoi tu l’a choisi elle et pas une autre. Raconte-moi à quel point t’as pris ton pied



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Lee Greenwood
Lee Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1859
Sujet: Re: Offrande | James   Ven 12 Nov 2021 - 17:25
Lui donner l’espoir de s’en sortir - pour faire en sorte qu’elle gigote davantage ? Non, c’est un peu plus que ça : je comprends que James s’amuse de les voir souffrir psychologiquement, de les manipuler, les emmener où il le veut, mais… est-ce que j’y prendrais mon pied de la même manière ? “J’ai du mal à lire les gens.” L’avouer est désagréable, revient à révéler une part d’intimité - la moindre des choses en échange de ce qu’il me laisse découvrir. “Mais les blessures, le sang, les os qui cassent, c’est facile à comprendre.” Je baisse les yeux un instant, vers ses trophées. Découper, détacher des morceaux, réduire le corps à un amas de chair, voilà toutes les idées qui me font bander. Et si je trouve amusant l’idée de traquer une proie, de la hanter dans chacun de ses pas, ça me paraît… compliqué, si ce n’est impossible de jouer avec des codes que je ne maîtrise pas.

“J’essaierai, en tout cas.” Toute expérience est bonne à prendre, je suppose. Je pourrais être agréablement surpris, qui sait ?

Je l’écoute avec attention m’expliquer les raisons de cette collection. Fixer dans la réalité ce qui s’étiolerait avec le temps : je comprends. Les sensations se déforment dans les souvenirs, se ternissent. On aimerait que ces moments durent éternellement. “Ça représente combien de personnes ?” Je pourrais compter. A vrai dire, ça ne me dérangerait pas, au contraire, mais ce serait peut-être inapproprié. “Tous après le début de l’épidémie ?” Probablement, car notre liberté a décuplé avec la disparition des lois. Mais je me demande tout de même s’il y a une chance pour qu’il ait commencé son oeuvre plus jeune. Comme moi.

Je relève le nez et le suis du regard qui s’approche de sa table de chevet pour en tirer une mèche de cheveux, à l’écart des autres. Un autre cadeau. “Qui te l’a offert ?” Une note d’irritation dans la voix. Pourquoi ? Je ne suis pas le premier ? Je me raidis légèrement en me relevant face à lui.

Je m’accroche à ses yeux clairs quand il me demande des détails, de quoi charger cette offrande de plus de sens. Compréhensible. J’acquiesce sagement, détourne inconsciemment les yeux pour extraire les informations de ma mémoire. “Elle est blonde. Quelques années de plus que moi, fine et… un joli visage. Le genre femme fragile, petite chrétienne parfaite, je me demande si elle était encore vierge.” Je l’espère. Quant à justifier ce choix - qui n’en était pas vraiment un, “Je l’ai repérée pas loin du No Man’s Land. Elle… collait bien à l’image que j’avais en tête. De ce que je voulais voir, et faire. Je l’ai suivie un moment sans me faire voir. Histoire de vérifier qu’elle était bien seule, qu’elle n’était pas un appât pour d’autres pilleurs. J’ai déjà fait le coup avec ma soeur, plusieurs fois.” Alors pas question de me laisser avoir à ce jeu-là.

“Je voulais… essayer des choses, voir ce que ça me ferait ressentir. En gros…” Je souffle un coup, “J’avais trouvé une pince, l’idée a germé, et… il fallait que je le fasse. Je l'ai assomée pour la traîner dans une boutique. Le temps qu'elle se réveille, je lui ai attaché les mains. Ensuite, je lui ai arraché la dent. En deux fois. Elle a pleuré, elle m'a repoussé, mordu... Elle s’est mise à saigner, genre, abondamment.” Je me pince les lèvres, les mordille une seconde. “Elle savait déjà ce que je voulais quand je l'ai prise. Elle était super serrée, même en forçant..." J'ai un début de rictus aux lèvres, le désir réactivé en racontant tout ça librement, cherchant une sorte de validation dans le regard de James. "C’était comme… un fantasme qui prend vie, tu vois ? J’avais beaucoup… pensé à ce genre situations.” A m’en faire vriller le crâne. “J’ai vraiment pris mon pied. Rien à voir avec les filles avec qui j’ai couché jusque là. C’était comme une nouvelle première fois, et... je crois que ça ne me sortira jamais de la tête.”



AM I SO E M P T Y
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Offrande | James   
Revenir en haut Aller en bas  
- Offrande | James -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: