The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

So, what is the truth ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11989
Sujet: Re: So, what is the truth ?   Mer 1 Déc 2021 - 20:47
« C'est là qu'tu te trompes ! »
Et si Zelda est si sûre d'elle, si elle affirme haut et fort que Val est en tort, c'est aussi parce qu'elle n'a pas réellement le choix. « C'est là qu'vous vous trompez tous ! » June l'aime. À sa manière, selon ses termes. Mais elle l'aime. Elle se montre sévère avec elle, oui, mais c'est pour son bien. Pour qu'elle puisse un jour la remplacer dignement. « Je n'suis pas sa fille, je suis son héritage ! » Un sourire s'esquisse sur ses lèvres, assombrit par une ondée de folie dans son regard. « Et j'imagine que tôt ou tard, même June se préoccupera plus de ce qu'elle laissera derrière elle que de ce qu'elle peut tirer de l'avenir ! » Et c'est également pour cette raison que la rouquine ne se débarrassera jamais d'elle; parce qu'à défaut d'être sa fille, elle est la dépositaire de ses idées.

Et c'est justement cette foi insensée, cette assurance utopiste, qui permet maintenant à l'australienne de soutenir le regard de l'horticultrice, et de ne pas écouter cette frustration qui l'encourage à esquisser des gestes qu'on aurait tôt fait de lui faire regretter. « Au moins j'en ai, des convictions ! » ironise-t-elle sans grande maturité lorsque Valentine les qualifie de naïves. Quant au fait qu'une punition n'est pas toujours la preuve d'un attachement ou qu'elle est bien placée pour le savoir... « Chacune d'elles m'a aidée, d'une certaine façon. Si June n'voulait pas mon bien, elle me ferait pas traverser c'genre d'épreuves... » L'adolescente hausse les épaules et esquisse une petite grimace désabusée. Notamment car elle a l'impression que la française refuse l'idée-même que sa conjointe puisse tenir à elle.

« Objectivement, tu les trouves si nécessaires que ça, toi ? » s'étonne-t-elle quand leur avis diffèrent au sujet de l'importance de l'alliance avec les gueux. Zelda observe vaguement les environs sans se départir de son air sceptique. « Une fois qu'on aura construit cet avant-poste, on aura plus besoin d'leur aide. T'arriveras à faire pousser des trucs sans eux, non ? » Leur expertise ne sera guère utile. Tout comme leurs outils. « À part pour nous servir d'chair à canon, j'vois pas trop pourquoi on a tant besoin d'eux... » L'australienne hausse les épaules avec désinvolture. Ce que semble oublier Val', c'est que l'aide des bouseux n'est pas exactement gratuite. « J'te rappelle qu'on a dû sacrifier des vaccins pour quelques mecs qui manient la fourche et d'autres bidules pour retourner la terre ! Si y'en a qui doivent s'féliciter de c't'alliance, à mon avis, c'est sûrement pas nous ! » Leur conception du monde diffère cependant trop pour qu'elles puissent s'accorder sur ce point. Et Zelda ne cherche d'ailleurs pas à faire changer l'horticultrice d'avis, mais simplement à lui exposer son point de vue.

Sauf qu'elle a toujours un peu de peine à accepter l'avis des autres, elle aussi. Alors elle ne peut pas s'empêcher de lever les yeux au ciel lorsque son interlocutrice évoque le fait que les autres survivants n'accepteront pas la domination d'un autre groupe. « Depuis quand on tient compte d'leur avis ? » Dans tous les cas c'est à June de décider, ça. Tôt ou tard, elles finiront par avoir le fin mot de l'histoire. Il n'y a qu'à attendre. Et survivre. « J'me fais pas d'illusions, hein, j'ai bien compris qu'tu m'prends pour l'idiote du village ! » Elle ne s'en offusque même plus vraiment. Plus depuis qu'elle a compris qu'elle n'avait pas la moindre influence sur June, ni les moyens de lui être néfaste. « Mais c'est toujours mieux qu'd'être l'espèce de hippie du coin qui croit qu'la paix, ça peut encore exister ! » L'australienne ponctue son reniflement de dédain d'un glaire qui s'abat négligemment sur le sol. « Putain Val... J'ai seize ans et j'ai déjà capté qu'la guerre est notre seul avenir ! » C'est tout ce qu'elle voit, elle, en tout cas. Et ce, depuis le début de l'apocalypse. Et même avant, à la télé. « Fais un effort et grandis un peu, tu veux ? » Elle suppose que June peut la trouver très distrayante. Et l'australienne en vient à se demander si elle n'est pas, quelque part, cette conscience dont elle semble s'être délestée depuis longtemps. C'est mignon. Mais vaguement inutile, aussi. « T'aimes pas buter des gens ou quoi ? » C'est quoi, à la fin, son problème ?



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 522
Sujet: Re: So, what is the truth ?   Mar 7 Déc 2021 - 21:44
Peut-être y était-elle aller un peu dur avec Zelda. Et même si c’était vrai, Valentine hausserait les épaules. Elle doutait que l’adolescente soit capable d’une quelconque remise en question de ses agissements, de ses sentiments et de ses émotions. Quand on avait l’âge de Zelda, c’était toujours tout, tout de suite en oubliant bien souvent que les actes avaient bien souvent des conséquences.

« Son héritage ? » répéta t-elle, incrédule et moqueuse. L’héritage de June n’avait pas pour vocation de se résumer à une gamine, sinon, elle aurait eu des enfants naturels d’une manière ou d’une autre. Non l’héritage de sa compagne, c’était Fort Ward, son histoire et ce que les gens raconterons sur la reconstruction. Du reste, chacun serait une marche sur laquelle June montera pour arriver au sommet. C’était ainsi qu’il fallait le voir, c’était ainsi qu’il fallait le comprendre. L’ambition de June n’avait pas l’obstacle de l’attachement filiale, ni les jérémiades de sentiments omniprésents. C’était ça qui faisait que Valentine était avec June, c’était une des raisons premières. « Si tu es convaincue, c’est forcément la vérité. » reprit Valentine sur un ton sardonique et ironique. Peut-être que Valentine avait tort, mais après trois ans de vie commune, si la française avait apprit une chose au sujet de June, c’était bien que son ambition n’avait que des limites sanglantes. Valentine s’en tiendrait là.

« Tu n’es peut-être pas encore arrivée à ta date de péremption concernant ton utilité. Mais tu sembles travailler ardemment pour y arriver. » commenta t-elle, en glissant ses mains dans ses poches, un doigt puis un autre, et ainsi de suite, on arrivait bien vite à un manchot. Et quelle utilité pouvait-on avoir d'une adolescente impulsive sans mains ?

« Tu es plus idiote que tu n’y parais, ou tu fais simplement exprès. » s’agaça Valentine. « C’est bien pour ça que je doute que tu sois l’héritage de qui que ce soit. Si June estime l’alliance nécessaire, c’est qu’elle l’est. Tu n’as pas ta voix au chapitre sur ce sujet là. » Responsable des cultures ou non, ce genre décision ne lui revenait pas. Et d’ailleurs, elle s’en fichait éperdument, quand elle était dehors, aussi bien en dehors des murs de Fort Ward ou des murs de son foyer, Valentine travaillait pour June, elle était un bras, peut-être armé d’une simple truelle, mais l’était sans peine.

Valentine éclate de rire, elle regardait Zelda. Elle avait seize ans et elle avait compris que la guerre était son seul avenir. Elle l’avait dit avec un tel aplombs que l’horticultrice en était restée bouche bée quelques instants, avant d’exploser de rire quittant sa nonchalance légendaire. Elle essuya une larme de rire, avant de retrouver son calme.

« L’avantage d’être à ma place, Zelda, c’est que je n’ai à tuer qui que ce soit. Il y a des adolescentes dans ton genre avide de reconnaissance qui aiment le faire à ma place. D’une certaine manière… » elle marque une pause. « C’est toi ma chair à canon. Et je ne t’ai même pas demandé ton avis. » Elle lui sourit. « Tu vois ? J’ai 28 ans et j’ai déjà compris que je n’ai pas besoin de me salir les mains quand on peut le faire pour moi. »



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11989
Sujet: Re: So, what is the truth ?   Mer 8 Déc 2021 - 12:38
« On aura la réponse bien assez tôt, j'suppose... »
Au final, Val' a peut-être raison de couper court à la discussion. Elles pourraient s'écharper encore longtemps pour savoir qui des deux a véritablement raison. Mais le seul verdict qui fera foi, au fond, est bel et bien celui que les mois ou les années finiront bien par délivrer. Qui peut deviner, de toute façon, ce qui peut bien se passer dans l'écrin des pensées de June ? « Et j'me ferai un plaisir d'te rappeler cette discussion ! » Parce que l'adolescente reste convaincue qu'elle a raison. Elle n'a de toute façon pas réellement le choix. La plupart de ses certitudes reposent sur la conviction que la rouquine éprouve une affection particulière pour elle.

« J'suis pas sûre qu'tu sois la mieux placée pour m'parler de date de péremption... » ne peut-elle s'empêcher de relever, un peu plus tard, quand l'horticultrice l'accuse presque d'œuvrer à sa propre chute. « Y'en a qu'une des deux qui a toute la vie devant soi, ici ! Et c'est sûrement pas toi ! » Quoique... Au fond, Zelda sait bien qu'ils vivent désormais tous dans un monde ou les enfants meurent souvent avant les parents. L'espérance de vie ne veut plus dire grand chose. Sa remarque est ainsi vide de sens, oui. Mais elle marque également la volonté d'obtenir ce dernier mot si cher aux yeux de la plupart des adolescents.

Et la voici qui ne peut pas s'empêcher de lâcher un petit rire désabusé lorsque Val' reprend la parole pour lui rappeler à quel point elle la trouve stupide. « Oh, c'est pas gentil ! » ironise-t-elle en retour, lui faisant ainsi comprendre que son avis effleure à peine ses pensées. « Heureusement, j'peux m'rassurer en m'disant qu'ton avis n'a pas plus d'importance qu'le mien. C'est pas un peu frustrant, ça, d'ailleurs ? D'vivre avec une femme qui s'intéresse même pas à ton point d'vue ? » Se trompe-t-elle ? Après tout elle n'est pas présente pour écouter ces fameuses confidences sur l'oreiller dont tout le monde parle. Mais l'australienne est parfaitement consciente que June est douée pour compartimenter sa vie. Et qu'elle ne laissera probablement jamais l'amour ou l'affection influencer ses décisions. Sinon elle aurait encore tous ses droits, Zelda. Et ne parlons même pas de ses doigts...

Et puis vient l'apothéose !

Ce moment où Val' ose avouer sans la moindre gêne - et peut-être même avec une forme de fierté - qu'elle laisse les autres se sacrifier à sa place. L'australienne l'observe d'un air sincèrement interloqué. Elle attend ce fameux sourire ou les quelques mots supplémentaires qui lui confirmeront qu'elle tente de jouer la carte de l'humour. Mais non. Elle semble sérieuse... « Wow ! » souffle-t-elle, désabusée, ne sachant pas tout d'abord quoi répondre. Il lui faut un instant pour encaisser la situation. « Bah putain ! J'en ai déjà croisées, des pétasses. Mais là, tu viens d'exploser tous les records... » Et l'envie de sauter à la gorge de l'horticultrice traverse évidemment l'esprit de l'australienne. Car ce que Val' semble oublier, c'est que les gens qui lui permettent de vivre à l'abris sont aussi ceux qui pourraient la zigouiller sans grandes difficultés.

Mais Zelda a compris que les actes répréhensibles sont suivis de sanctions. Et même si ça l'agace, elle suppose que la Boss n'accepterait pas qu'on puisse la priver de son jouet... « T'en es vraiment fière ? » Parce que quelque part, l'adolescente refuse de croise que son aînée soit sincère. « D'laisser l'sale boulot aux autres ? Qu'des gens crèvent pour ton petit confort ? » Un rire glacial vient ponctuer ses questions. « D'être tout juste bonne à planter des putains d'graines ? » Qui y'a-t-il de compliqué à ça ? « Et d'même pas l'faire correctement, en plus, puisqu'on doit demander l'aide d'un autre groupe pour bouffer à notre faim ? » Elle hoche la tête de droite à gauche, avoue son incompréhension en levant les bras pour les relaisser tomber le long de son corps. « J'sais pas trop c'que t'essayais d'me faire comprendre. Mais moi, quand j'entends quelqu'un m'dire qu'il a vingt-huit ans et qu'il est même pas foutu d'protéger ses camarades, j'peux pas m'empêcher de trouver ça pathétique. » Cela dit, oui, elle aura au moins le privilège de vivre un peu plus longtemps que les autres. Ce qui pose finalement un débat de fond. « J'espère qu'tu sais faire preuve d'abnégation, Val'. Parce que quand il n'y aura plus personne pour t'protéger, ça m'étonnerait pas qu'tu t'retrouves à tirer des pipes ! » À ces fils de putes de New Eden, par exemple. Ou à d'autres maîtres qui, à l'instar de June actuellement, devront bien lui trouver une réelle utilité. Et peut-être tiendra-t-elle un autre discours, à ce moment-là ?



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 522
Sujet: Re: So, what is the truth ?   Mar 14 Déc 2021 - 17:27
« Pas correctement ? »

Valentine était excédée par l’ingratitude. Et pas seulement de celle de Zelda. L’horticultrice n’attendait aucune reconnaissance, ce n’était pas ça le bœuf du problème. Non, la reconnaissance, elle savait qu’elle ne l’aurait jamais, mais se passer de l’ingratitude d’une gamine de 16 ans qui avait le luxe de cracher dans la soupe ? Non. S’il y a quelques mois de cela, elle était à la limite de sa patience concernant son travail, c’était la cerise sur le gâteau.

« Non. Juste toi. Je respecte les autres, toi non. Ce que tu dois comprendre, c’est chacun son rôle. Le tien est de n’avoir aucun impact sur cette alliance. Simplement de fermer cette poubelle qui te sert de bouche. » assena t-elle. Les adolescentes en manque d’amour parental et de reconnaissance filiale elle en avait sa claque. La vie était dure, et Valentine avait bien compris qu’elle n’avait aucune capacité à se trouver au front.

« Je ferais passer le message comme quoi tu ne veux plus des fruits et des légumes qui sont à la disposition de chacun. Si c’est si simple, tu te débrouilleras pour l’hiver. Je suis certaine que tu sauras tous nous étonner. » reprit-elle. Trop de fois, la gamine lui avait envoyé à la figure que son travail n’avait aucune importance. Et bien soit. Si punir c’était tenir à elle, Valentine ne se priverait pas. Elle n’était même pas obligée d’avoir un quelconque attachement. Laisser une adolescente indépendante comme Zelda, ne devrait pas être trop difficile. Elle savait tout mieux que tout le monde, elle saurait se nourrir en plus de cela.

« Je suis excédée de cette ingratitude. Tu n’as qu’à aller supplier quelqu’un pour te nourrir, Zelda. Je ne supporterais plus une insulte concernant l’importance de mon travail, pendant que tu menaces des femmes enceintes d’éventrement, je nourris une communauté. Ne te crois à mon niveau, Zelda. » Valentine n’aurait aucun soucis à dormir, elle n’avait jamais eu de problème qui pourrait peser sur son sommeil. « Entre prendre plaisir à tuer des gens et se tenir éloignée de tout cela, je n’ai pas de problèmes à choisir mon camp. Ne me reproche pas ton sadisme sans but et ton vain manque de reconnaissance. »

Fierté ? Encore fallait-il qu’elle y trouve une quelconque importance. Elle n’avait jamais manqué à son devoir à l’intérieur des murs, elle avait atteint chacun des objectifs qu’on lui avait fixé, pour pallier a l’arrivée des nouveaux survivants, la fin des expéditions miraculeuses, les plantes médicinales, Valentine avait toujours tout fait. Elle n’avait aucune leçon à recevoir de cette petite ingrate. L’horticultrice n’avait jamais considéré sa survie comme acquise mais sa manière de le faire n’était de tout faire valdinguer comme une Calamity Jane du pauvre.



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11989
Sujet: Re: So, what is the truth ?   Sam 29 Jan 2022 - 13:44
« Tu m'respecteras, un jour ! Tu verras ! »
Et si le ton de Zelda s'était jusque-là cantonné à l'indifférence ou au dédain, il est désormais chargé de menaces. Val' incarne une frange de la population de Fort Ward, celle qui ne voit en l'adolescente qu'un parasite tout juste digne d'intérêt. Il fut un temps où Zelda espérait gagner le coeur des gens. Maintenant, elle se contenterait aisément de leur soumission. « Et j'espère vraiment que ce n'sera pas de ton plein gré ! » Parce que l'australienne a bien compris qu'il faut faire des exemples. C'est pour cette raison, d'ailleurs, qu'elle a perdu une phalange. Alors oui, elle espère vraiment que son interlocutrice ne fléchira pas trop aisément les genoux. Pour mieux les lui briser.

« Tu crois qu't'as ce pouvoir ? » souffle-t-elle, quelque peu séduite par l'audace de son aînée, lorsque cette dernière lui indique qu'elle pourrait bien avoir à composer avec le manque de nourriture. Plus de légumes, plus de fruits. « Celui d'choisir qui mange, et qui crève de faim ? » Honnêtement ? Zelda en doute. Mais si elle se trompe, la menace n'est pas anodine. « Ben essaies, pour voir ! » Elle suppose qu'elle a le droit de faire preuve d'ingratitude envers l'horticultrice. Cette dernière, d'ailleurs, ne l'a jamais remerciée pour les missions auxquelles elle a participées. Elles sont quittes, non ? « T'es pas au sommet d'la chaîne alimentaire... » C'est bien June qui est en charge. Et cette dernière ne tolérerait jamais que sa petite protégée meurt de faim, pas vrai ? Si elle en était si sûre, Zelda ne serait pourtant pas sur la défensive en cet instant...

Ce qui semble évident, en tout cas, c'est que l'absence de reconnaissance est le coeur du problème. Val' parle d'ingratitude, rappelle qu'elle est la mère nourricière de Fort Ward et bien sûr, qu'elles ne sont pas au même niveau. De quoi arracher un rictus à l'adolescente. « Pour une fois, on est d'accord : on est loin d'être au même niveau ! » ironise-t-elle. Même en essayant, elle a du mal à imaginer Val' autrement qu'à ses pieds, là où l'australienne peut l'observer de haut, et de loin. « Et pour ton information, je n'supplie pas les gens. Jamais ! » Plus maintenant, en tout cas. Parce que ceux qui ont survécu jusque-là, pour la plupart, ne sont plus vraiment sensibles à la détresse des autres. Et pire encore : parfois, ils s'en nourrissent.

Maintenant, Zelda ne voit pas exactement comment elle peut justifier sa tentative de meurtre sur Misha. Même si cet acte trouve toujours un écho logique en elle, il n'en reste pas moins qu'elle a compris qu'elle était allée trop loin. Du moins, pour la plupart des gens qui s'accrochent encore aux principes d'un monde qui n'existe plus. «  On fait tous des erreurs... » grommelle-t-elle, glissant ses mains dans ses poches d'un air agacé. Sauf June, évidemment. « T'es parfaite, toi ? Tu t'es jamais trompée ? » Qu'elle lui lance la première pierre, dans ce cas. Ou plutôt, la deuxième.

Quoi qu'il en soit ce débat est d'ores et déjà devenu stérile. Comme souvent, en fait, lorsque deux personnes qui ont décidé de camper sur leurs positions. L'adolescente esquisse un air blasé puis lâche un long et profond soupir. Tout ça, ça ne mène à rien. À rien de bien utile, du moins. « Franchement, l'plus simple, ce serait qu't'acceptes d'me présenter des excuses ! Et qu't'en profites pour m'remercier, tant qu'à faire ! » Cela dit elle ne se fait guère d'illusions : elle a plus de chances de voir June débarquer déguisée en Winnie l'Ourson que d'obtenir les signes d'un quelconque regret de la part de Val'. Et c'est peut-être ça, qui l'agace, Zelda : ces quelques similitudes qu'elle ne peut pas s'empêcher de voir entre la française et elle. « Si tu m'reproches d'être une sorte de gamine dégénérée alors essaie au moins d'te comporter en adulte responsable, toi ! » Qui s'abaisse au niveau de qui, dans le fond ? L'australienne n'est pas sûre de pouvoir répondre à cette question. « Alors ? J'attends... » conclue-t-elle en croisant les bras, pressant son aînée de son regard impatient. Et quelque peu rongé par la jalousie, aussi. Comment cette femme est-elle parvenue à capter l'attention de June ?




Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 522
Sujet: Re: So, what is the truth ?   Jeu 24 Fév 2022 - 21:51
Il était vrai que Valentine n’avait que bien peu d’affection pour l’adolescente. Elle ne voyait pas bien quelles qualités pouvaient pardonner ses défauts. Zelda lui semblait tout simplement impulsive, instable, imbue d’elle-même, insolente et tout bonnement étrange. La française avait toujours eu l’impression qu’un gouffre les séparaient et ni l’une ni l’autre n’avait l’intention de créer un pont entre les deux bords. Si June était le poids commun dans cette histoire, leur vision de la rousse ne pouvait pas plus diamétralement opposée. Sans compter que Valentine ne comprenait pas bien comment Zelda n’avait pas simplement perdu sa langue à force de l’avoir aussi pendue.

L’horticultrice avait l’impression d’avoir perdu une dizaine de point de QI en parlant avec Zelda. Leur conversation ne lui procurait aucune espèce de plaisir, si le dialogue semblait avoir commencé à sa grande surprise, il semblait évident que ce n’était plus le cas. Et face au ton menant de l’australienne, Valentine se jura de ne plus jamais adresser la parole à la gamine. Elle ferait simplement transmettre à la personne avec qui elle vivait si elle vivait avec quelqu’un, que la ration de la jeune fille serait tout simplement supprimée. Et l’horticultrice ne fichait bien de savoir qui paierait pour la jeune fille, eux aussi avaient une part de responsabilité dans le comportement tout simplement inacceptable de la jeune fille.

« L’avantage avec le respect, c’est qu’il ne se force pas. » fit-elle d’un ton sardonique. On ne force pas le respect, on le mérite, tout simplement. L’intimidation de l’adolescente était la dernière station avant le plus profond des mépris. Valentine ne se savait même pas capable d’avoir autant de mépris pour une seule personne. « Écoute Zelda, tu ne sembles pas satisfaite par mon travail. Loin de moi l’idée de vouloir t’imposer un travail qui ne réponds pas à toutes tes études. » L'horticultrice marque une pause. « Je n’ai aucun doute sur ta capacité à faire beaucoup mieux. Tu sembles à douter, ou peut-être avoir peur de ne pas manger à ta faim ? J’avoue que je ne comprends pas cette véhémence face à privée de quelque chose d’aussi médiocre que cela. »

Des excuses ? Valentine explose de rire. « Je suppose que tu en présenteras avant à ceux avec qui tu vis qui verrons leur ration diminuer. Je suis certaine que tu pourras leur prouver que tu avais raison de mépriser mon travail comme tu le fais. Ta participation active à faire pousser ce que tu consommeras sera un exemple à l’avenir, tu en as toutes les capacités, j’en suis cer-tai-ne. » Puis Valentine, se demande si elle ne ferait pas beaucoup mieux.

« Mais peut-être préfères-tu que je demande à ce que tu sois réassignée aux plantations, pour que tu puisses cultiver activement tes fruits et tes légumes ? Je pense que June n’y verrais aucun inconvénient. »



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11989
Sujet: Re: So, what is the truth ?   Dim 3 Avr 2022 - 17:30
« On verra ! »
Ouais, elles verront ! Si Valentine parviendra longtemps à lui refuser son respect lorsqu'elle aura pris la tête de Fort Ward et que son destin sera dans le creux des mains de l'australienne. Zelda est pressée que ce jour arrive, quand bien même il signifiera également que June aura passé l'arme à gauche. Elle ne doute pas mais regrette simplement qu'il faille encore attendre quelques années avant d'avoir le plaisir de voir la paysanne lui baiser les pieds.

Mais ça ne sert à rien d'épiloguer plus longuement sur le respect. D'autant plus que ce dernier est totalement absent de cette discussion. Ou plutôt, de cet affrontement. Leurs armes se limitent aux mots. Et là encore, Zelda le regrette. Mais Valentine est protégée par June. Et à ce titre, elle est toujours hors de portée des coups de l'adolescente. Pour l'instant.

Et c'est donc les bras croisés, les yeux plissés et les sourcils froncés que l'australienne écoute l'autre continuer dans son délire. Peu à peu, elle comprend que la paysanne a dans l'idée de la priver de nourriture pour lui faire payer ses mots. Ce qui arrache tout d'abord un ricanement à l'adolescente. « Tu vas vraiment jouer cette carte-là ? » Elle ne sait pas si ça l'agace ou si ça l'impressionne. Sûrement un peu les deux. Elle ne pensait pas que cette femme était capable de s'abaisser à faire ce genre de menaces. Mais elle n'est pas non plus aussi étonnée qu'elle devrait l'être, à vrai dire...

Là où elle est surprise, c'est lorsque Valentine se permet de menacer également les autres personnes avec qui elle vit. Elle irait vraiment jusqu'à réduire leurs rations ? Est-ce qu'elle en a seulement le pouvoir ? Zelda en doute. Mais ça n'a pas réellement d'importance puisque l'horticultrice vient de toute façon de taper dans le vide. « Franchement ? Ca m'étonnerait qu'ce soit à toi d'choisir qui mange, ou pas. Et puis Layla m'aime bien, elle te laisserait de toute façon pas faire ! » L'anglaise gère les stocks, non ? Alors c'est probablement elle qui s'occupe du rationnement. « Mais bon... T'auras un peu d'la peine à parvenir à tes fins d'toute façon vu que Clay' m'a foutue à la porte ! » Elle aura bien de la peine à se venger sur ses colocataires si elle n'en a pas, pas vrai ? « Eh ouais ! J'suis une putain d'clocharde, maintenant ! » Enfin ce n'est pas tout à fait exact puisqu'elle squatte chez diverses personnes en cas de besoin. Mais Valentine n'a pas à le savoir, ça, si ?

Quant au fait que la paysanne puisse demander à June qu'elle soit affectée aux champs pour cultiver ses propres légumes... « Ca m'étonnerait que June accepte ! » Mais si elle en était aussi sûre, Zelda ne serait sans doute pas aussi hésitante en cet instant. « Elle sait qu'je suis plus utile à l'extérieur qu'à faire la gueuse dans les champs ! » Cela dit, l'australienne pensait aussi que la rouquine l'aimait et qu'elle ne lui ferait jamais du mal. Alors non, là encore, elle n'est pas aussi assurée qu'elle voudrait l'être. « Et puis si tu m'réquisitionnes pour tes foutus champs, ça fera toujours une personne de moins sur le terrain pour protéger tes si précieuses petites fesses... » lui fait-elle remarquer. Et Valentine a besoin d'être protégée, non ? Elle qui est si importante...

« T'sais, Val' ! J'crois qu'le mieux, c'est encore qu'on fasse c'qu'on sait faire le mieux, toi et moi ! » C'est du simple bon sens. Du bon sens qui a sans doute un peu trop manqué à leur échange jusque-là. « Toi tu continues d'faire mumuse dans la boue et moi, à m'illustrer sur l'champ d'bataille ! Ca marchait pas trop mal jusque-là, non ? » Et puis surtout, elle était sûre d'avoir de quoi manger plus ou moins à sa faim. Et cet avantage-là, ouais, Zelda aimerait bien le conserver. « D'toute façon ce serait pas très juste de t'en prendre seulement à moi ! J'suis pas la seule à penser qu'ton boulot est pas satisfaisant, hein ! » Alors pourquoi devrait-elle être la seule à payer pour avoir simplement osé lui dire ce que la plupart des gens, manifestement, pensent ? Du moins les gens dont les voix comptent. « J'veux dire... C'est pas moi qui ai décidé qu'on avait besoin de l'aide des gueux pour bouffer à notre faim, hein ! » Si elle veut vraiment une coupable, Valentine aurait peut-être tout intérêt à se demander ce qui a pu pousser June a se lancer dans cette drôle d'aventure, non ?



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: So, what is the truth ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- So, what is the truth ? -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: