The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) – Jeu de société
7.75 €
Voir le deal

Culture shock by the fireside
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10580
Sujet: Culture shock by the fireside   Jeu 14 Oct 2021 - 7:46

Kent, aux alentours de mi-septembre 2021
« Putain d'bordel de merde ! »
C'est sur ces belles paroles que l'adolescente s'allonge contre l'une des troncs bordant le feu et qui sert d'ordinaire de bancs. Elle est fourbue. Entre la garde de la nuit et cette journée supplémentaire de labeur, elle a l'impression que ses heures de sommeil fondent comme neige au soleil. Et une Zelda qui n'a pas assez dormi, c'est une Zelda qui tire une gueule de six pieds de long.

D'autant plus qu'elle a l'impression d'avoir été enflée. Elle, elle pensait surtout qu'elle venait ici pour veiller sur le périmètre du futur avant-poste. Un travail qui n'a rien de bien attractif mais qui lui aurait au moins épargné les travaux physiques. Et qui lui aurait permis de s'amuser avec les rôdeurs égarés dans les environs. Seulement elle met la main à la pâte comme les autres. Déjà parce qu'elle compte bien rentrer le plus vite possible à Fort Ward pour retrouver Ka' et ses proches. Et ensuite, parce qu'on ne lui a de toute façon pas laissé le choix...

Ainsi l'adolescente savoure cet instant de calme avant une nuit qu'elle espère tout aussi apaisée. Elle dépose son fusil à côté d'elle. Normalement, elle devrait le nettoyer. Mais ça attendra demain. Ou le surlendemain. À chaque jour suffit sa peine... Alors à la place, elle observe les gens autours du feu. Elle, elle aurait souhaité que les deux groupes ne se mêlent pas. Après tout on ne mélange pas les torchons avec les serviettes, non ? Seulement il paraît que l'homme est un animal sociable. Et ça semble se confirmer puisque même des anciens ennemis semblent capables de s'asseoir ensemble pour évoquer la vie, la mort, le futur ou encore le passé. Et bien sûr, l'australienne désapprouve !

Alors comme chaque soir - ou presque - elle attendra simplement que le repas soit servi, elle l'engloutira puis s'isolera loin des autres. Pour observer les étoiles en fumant en joint. Ou simplement pour retrouver ce calme bien trop rare à Fort Ward ou même ici, à Kent. Seulement le repas à du retard, ce soir. « Joa', c'est ça ? » interpelle-t-elle le mec à côté d'elle. Elle fait comme si elle ne s'en rappelait pas. Comme pour montrer à tout le monde qu'elle fait peu de cas des représentants de la gueuserie. « T'es pas avec Kirikou ? » Elle a l'impression qu'ils sont inséparables, ce Ruben et lui. Ce qui est un peu pénible si l'on considère qu'il n'y a que trois adolescents en tout et pour tout dans les parages. Après ce n'est pas non plus comme si elle était un exemple d'intégration, c'est sûr.

« M'enfin bref ! Tomas me parlait c'matin d'une femme de votre camp. Tu sais, celle qui avait une agence de mannequinat ? » explique-t-elle en faisant mine de réfléchir un instant. « Kara, un truc du style ? » Elle agite ensuite vaguement sa main comme pour lui signifier que ce n'est pas important alors que pourtant, oui, ça l'est. Donner le change, c'est une activité tout aussi épuisante que celle qui consiste à labourer le sol ou à ériger des barricades. « Tu vois d'qui j'parle ? » Elle l'espère sincèrement. Tout comme elle espère que Tomas ne s'est pas foutu d'elle et qu'elle n'aura pas à puiser dans les forces qu'il lui reste pour aller lui défoncer la gueule. Elle est en mode économie d'énergie, là, l'australienne...


Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2274
Sujet: Re: Culture shock by the fireside   Dim 17 Oct 2021 - 20:58
Les journées étaient bien remplies, ce qui n’était pas un mal en soi. On avait commencé à prendre nos marques ici, et également avec les gens de l’autre groupe. Nous constituions une étrange association à nous tous, mais le courant passait plutôt bien et le travail avançait à un bon rythme. On pouvait espérer avoir fini d’ici une semaine ou deux.

Je m’occupai avant tout des chevaux qui n’étaient pas utilisés en l’état pour leur vocation première. Ca m’arrivait de faire quelques patrouilles autour du camp nouvellement constitué sur le dos de Cochise, mais la plupart du temps, elle nous aidait pour les travaux de force aux barricades tandis qu’Amarok faisait de même aux plantations avec Cassidy et Valentine. Je passais bien entendu le plus clair de mon temps avec Ruben et Duncan, simplement parce que j’étais trop timide pour me mêler à ceux que je ne connaissais pas, et que j’étais surtout plus proche d’eux deux.

Mais ce soir là, l’autre adolescente du groupe était d’humeur sociable. J’ouvris de grands yeux ronds quand elle s’installa à côté de moi, avant de m’interpeller. « C’est ça, oui. » Je me souvenais qu’elle s’appelait Zelda. Le nom était assez peu commun pour que je ne puisse pas l’oublier, et surtout, nous n’étions pas assez nombreux pour qu’on ne fasse pas rapidement le tour. Je fronçai les sourcils d’un air peu amène quand elle me demande si Kirikou n’était pas avec moi. « Il s’appelle Ruben. » Elle en faisait exprès pour nous énerver ou quoi ? Elle avait appelé notre chef Hagrid !

Je la regardai sans bien comprendre où elle voulait en venir, quand elle me mentionna une femme du nom de Kara qui devait être dans notre camp. Elle aurait eu une agence de mannequinat, avant l’épidémie. « Euh… Je ne connais qu’une Kara, et elle est au troc au No Man’s Land. » Elle ne devait donc pas parler d’elle. Ruben finit par nous rejoindre, s’installant sur le tronc d’arbre à ma droite. Je lui adressais un sourire de remerciement quand il me tendit une écuelle avec le repas du soir, s’en étant pris une lui aussi. « Dis, Ruben… Zelda cherche une certaine Kara chez nous qui aurait été dans une agence de mannequinat. Euh… Ca te parle toi ? » Autant lui demander non ? Je m’en voudrais de ne pas accéder à la demande de Zelda quand elle faisait en sorte d’être un peu plus gentille, si on excluait sa mauvais tendance à donner des surnoms peu appropriés à tout le monde juste pour les vexer.


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3250
Sujet: Re: Culture shock by the fireside   Dim 17 Oct 2021 - 23:50
Putain, tu veux rire ? Que je souffle à Daryl qu'est là un peu. On discute comme des cons, le cœur léger faut dire, comme s'il se passait rien. Y'a un autre type du groupe en face qui nous écoute, et qui rigole à nos remarques. Non, y'avait du bon dans les deux côtés, East et West, mais j'avoue, ma mère était vraiment fan de 2pac, elle m'a un peu élevé avec ça, que j'ajoute rapidement. Du coup, j'ai découvert Biggy tout seul, et toute l'influence de là-bas à ce moment-là, je hausse les épaules.

Sucre - parce que c'est son nom - finit par intervenir pour participer. Il nous parle du fait que le rap c'est bien, mais est-ce qu'on a déjà écouté de la musique latine ? J'ai un éclat de rire, en secouant la tête. Et le voilà qui nous explique par le menu ce que c'est, ce qu'on peut faire avec, comment ça fonctionne et pourquoi c'est la meilleure musique du monde. Avec Daryl, il peut pas s'empêcher de rire. Notamment parce que y'a clairement pas plus opposé que nous trois à cet instant, c'est clair.

Je les abandonne au bout d'un moment pour rejoindre Joachim finalement, qu'a l'air pris en pleine discussion avec l'autre chieuse. Si j'ai fait tous les efforts du monde pour pas l'approcher, c'est qu'elle a visiblement un don extraordinaire pour taper sur les nerfs de tout le monde. Je fronce les sourcils en comprenant qu'ils parlent, genre, vraiment. J'ai un regard interrogateur pour Joachim, avant de revenir sur la cruche de l'équipe, et lui m'interroge sur une certaine Kara :

Euh quoi ? Je fronce les sourcils à nouveau, et secoue la tête : Kara ? Non, clairement pas. Et ça me dit rien. Mais celle qui tenait une agence de mannequin, c'était Lara j'crois, que je rectifie. Pour avoir discuté avec elle sur le bateau quand on s'est fait attaquer par les New Eden, j'en suis sûre. Le souvenir est encore frais dans ma mémoire, j'peux donc l'affirmer. T'es sûre que c'est Kara son nom ?

Je demande ça à la fille, en venant croiser les bras contre mon torse. Je m'installe, m'affale un peu et soupire.





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10580
Sujet: Re: Culture shock by the fireside   Jeu 21 Oct 2021 - 6:36
« Ouais ouais, si tu veux... »
L'essentiel c'est que Joachim ait compris à qui elle faisait référence. Même s'il semble ne pas avoir apprécié le surnom qu'elle a dégotté à Ruben. « Détends-toi, j'plaisante ! » lui assure-t-elle avant de le questionner sur Lara. Ou plutôt Kara. Une précaution qu'elle juge utile et qui lui semble même nécessaire. Zelda ne tient pas particulièrement à ce que le jeune homme fasse le lien entre sa génitrice et elle. Pas pour l'instant, du moins. L'heure est surtout à la collecte d'informations utiles, là.

Mais son stratagème ne lui apporte pas la réponse qu'elle escomptait et l'adolescente évoque surtout Kara, la fameuse vendeuse du No Man's Land. « Ah oui ! J'la connais aussi, j'ai bossé pour elle avec une amie il n'y a pas si longtemps... » se rappelle-t-elle. Il lui semble que ça fait déjà une éternité qu'elle s'est échouée avec Ka' et qu'elle a rencontré cette femme sur le trajet du retour à Fort Ward. Presque une autre vie. « Mais non, il ne parlait pas d'elle. Il a bien insisté sur le fait qu'elle faisait partie d'votre bande de... gens ! » se rattrape-t-elle comme elle peut, détournant le regard. Vexer Joachim ne l'aidera pas à obtenir ce qu'elle souhaite...

L'australienne relève toutefois la tête lorsque Ruben s'approche et que le gueux l'interpelle. Il faut dire que leurs rapports sont plutôt compliqués. Voir inexistants depuis le premier jour, lorsqu'ils ont échangé quelques mots guère amicaux. Ce qui n'empêche pourtant pas l'adolescente de scruter le nouvel arrivant avec attention. Et c'est finalement de sa bouche qu'elle obtient la confirmation qu'une Lara se trouve bel et bien parmi eux, dans leur camp qu'elle imagine envahi de boue et de bestioles.  Cette image lui arrache une petite grimace. « Ah voilà, Lara ! C'est ça ! » confirme-t-elle, faisant de son mieux pour conserver un ton neutre et un air semblable. « J''trouvais bizarre qu'une femme comme elle ait survécu jusqu'à maintenant mais, eh, on est jamais à l'abri d'une surprise visiblement ! » s'amuse-t-elle. Car quelque part, la confirmation que sa mère est encore vivante ne peut que lui mettre du baume au coeur. « J'veux dire... Les mannequins sont plutôt des chochottes, non ? » explique-t-elle, désirant préciser le fond de sa pensée.

La voici qui lorgne sur l'auge de son voisin avec attention. « Tu permets ? » Ses doigts sont déjà en train de farfouiller son assiette à la recherche d'un morceau de choix, qu'elle récupère entre le pouce et l'index puis glisse bien vite entre ses lèvres. Elle essuie, dans la foulée, ses mains sur le pantalon du jeune homme avant de fouiller dans sa poche à la recherche d'un peu d'herbe. « J'ai apporté le dessert ! » indique-t-elle. Même si elle ne compte pas vraiment partager avec eux. C'est plus informatif qu'autre chose, comme remarque. Son regard glisse ensuite un instant sur les autres personnes présentes autours du feu avant d'arracher une page d'une petite bible. « Ca fait une feuille très correcte une fois qu'on s'est habitué au goût ! » explique-t-elle, bien qu'on ne lui ait rien demandé.

L'australienne s'efface un peu, le temps de rouler. Puis elle glisse le joint entre ses lèvres et l'allume. Avec la fumée qu'elle inhale, vient cette impression de paix qu'elle chérit tant. Quant au sourire qui se dessine avec insistance sur son visage, il est autant dû à la drogue qu'à l'espoir - désormais légitime - de pouvoir revoir sa mère vivante. « Les jeunes s'amusent comment chez vous, en fait ? » interroge-t-elle les deux garçons après avoir recraché la fumée et s'être installée plus confortablement contre le tronc d'arbre. « Vous avez des... rituels ou des trucs comme ça ? » Quelque chose qui puisse ressembler à un jeu plus ou moins digne de ce nom ? « Une fois j'ai lu qu'en Afrique - et dans les pays pauvres en général - les gamins construisaient des jouets avec des bouts d'bois, des cailloux ou même des morceaux d'plastique qui leur tombaient sous la main. Et ils avaient l'air de trouver ça plutôt cool, en plus ! » s'étonne-t-elle. « J'dis juste ça au cas où, quoi... » Elle ne sait pas si cette suggestion sera la bienvenue mais ça leur donnera peut-être des idées, non ? Même les gueux ont le droit de se détendre...


Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2274
Sujet: Re: Culture shock by the fireside   Lun 25 Oct 2021 - 22:01
Ruben parvint à mettre un nom sur la personne que Zelda recherchait. Il s’agissait de Lara, en fait ? « Je ne savais pas qu’elle tenait une agence de mannequin avant… Tu la connais d’où, toi ? » En même temps, cette information n’avait pas tellement d’importance. Ce que nous faisions avant, nous l’avions presque vécu comme dans une autre vie. Lara était Lara. Elle ne se définissait plus par son métier depuis bien longtemps.

Et pourtant, Zelda s’empressa de nous livrer ses clichés sur les mannequins. Je la regardai un peu de travers, sans bien savoir quoi répondre. « C’est quelqu’un d’une grande sagesse, et qui se soucie des autres. » Je faillis rajouter qu’elle avait même du respect pour eux, ce qui semblait cruellement lui manquer… Mais je n’en fis rien. En vérité, ce que Zelda s’empressa de faire ensuite me coupa complètement le sifflet. « Mais ! Non… Je… » Elle venait vraiment de se servir dans mon assiette à pleine main avant de s’essuyer les mains sur mon jean ? Je la regardai ahuri, sans bien savoir comment réagir. Mais… Ca ne faisait pas en fait ! Elle venait pourtant d’un camp civilisé, non ?

Je lançai un regard interdit à Ruben à mes côtés, avec une expression assez équivoque. Je l’appelais un peu à l’aide, sans bien savoir comment le formuler. Entre les propos racistes, les clichés, et son comportement sans gêne… Je n’avais pas vraiment envie de poursuivre cette discussion avec elle. Et maintenant, des effluves bizarres s’élevaient depuis ce qu’elle s’était mise à fumer. « Euh… On va sans doute y aller, nous. Maintenant que tu as eu tes réponses… » Je n’avais même pas fini mon assiette en vérité.

Je me levai lentement en faisant signe à Ruben, avant d’adresser un sourire poli à Zelda. J’essuyai vaguement la trace sur mon jean. On pourrait sans doute se réfugier auprès des barricades non ? Peut-être même qu’elle n’aimait pas particulièrement les chevaux. Cochise et Amarok me serviraient d’excuses ou sinon… J’espérais que Ruben ait une meilleure idée de comment me tirer de ce faux-pas.


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3250
Sujet: Re: Culture shock by the fireside   Lun 25 Oct 2021 - 22:44
Oh wow, je sais même pas quoi penser sur le coup. Devant le comportement médusant de cette fille, je suis clairement sur le cul. J'ai jamais vu ça je crois. J'veux dire que ça en est au point de faire passer Kaya pour une fille vraiment civilisée, c'est incroyable. Je fixe à mon tour Joachim, et son dernier commentaire sur ce que font les gamins en Afrique me fait forcément froncer un peu plus les sourcils. Je rêve ? Elle a vraiment osé ? Mon ami essaie de s'esquive poliment, mais moi elle est en train de me flanquer gentiment les nerfs, et je vais pas me laisser cracher à la gueule.

T'es quand même culottée hein, que je lance en me relevant. Pour quelqu'un qui se croit supérieur, t'es la morveuse la plus mal élevée qu'on ait pu croiser, et pourtant des gens, on en a rencontré. Y'a qu'à voir Zoey par exemple, dans le genre sale et mal élevée, elle se posait là. Mais pourtant, elle a des circonstances atténuantes pour défendre son cas. Cette merdeuse là ? Certainement pas. Madame se vautre dans le luxe de son campement et fait la maline comme c'est pas permis, elle croit vraiment qu'on va jouer copain-copain avec elle ? Tu parles d'un camp civilisé hein ? T'es vraiment une pouilleuse, et on a mieux à faire, que je lui souffle.

J'adresse un regard à mon meilleur ami en secouant la tête. On va se casser oui, pas question de s'attarder d'avantage et de perdre notre temps. Ou qu'on se fasse enfumer en plus avec son truc bas de gamme. Quand on fume ce que nous offre Nihima, on s'abaisse pas à pactiser avec les cochonnes dans son genre. Bref, on passe notre tour.

Pas la peine d'être polis avec les filles dans son genre, Joachim, je hausse les épaules. Elle l'est avec nous ? Elle s'essuie sur mon pote et faudrait encore qu'on lui dise merci, peut-être ? Mais elle rêve. Elle a qu'a aller se faire des copains dans un autre avant-poste. Si elle en est à gratter notre amitié ici, c'est sans doute que chez elle, ils en veulent plus. On est pas assez cons pour récupérer le caca des autres. Je souhaite pas la bonne soirée aux racistes, mais tu peux encore te rattraper et t'excuser, et revoir ton attitude de débile, que je lui glisse d'un signe de la main. Bref, on va ou ?





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10580
Sujet: Re: Culture shock by the fireside   Jeu 11 Nov 2021 - 7:47
« En fait j'la connais pas vraiment... »
Zelda se sent obligée de mentir. Elle voit cependant mal ce qui empêcherait Tomas de parler et de révéler à ses camarades la nature du lien qui l'unit à Lara. Mais le sujet lui semble particulièrement intime. Et elle craint surtout que les deux jeunes s'en servent comme d'une arme, ou quelque chose du genre. « Tomas m'a parlé d'elle et c'est juste que... J'sais pas... J'trouve ça intéressant, quoi ! » Son argumentation est plutôt pauvre et elle le sait bien, ça, Zelda. Mais elle n'est pas réellement armée pour faire face à tout ceci. Ou même pour répondre aux questions qui allaient inévitablement succéder aux siennes.

Alors elle joue la carte du détachement. Peut-être même de l'insolence. Pourtant lorsque ce Joa' lui indique que Lara est d'une grande sagesse et qu'elle se soucie des autres, l'australienne ne peut pas s'empêcher de sourire d'un air un peu absent. De toute évidence, sa génitrice est parvenue à capter le respect du garçon.  « Je vois... » souffle-t-elle en faisant de son mieux pour insuffler un certain désintérêt à son ton. Et pour réprimer ce sourire qui, sans aucun doute, prend un peu trop ses aises sur ses lèvres.

Seulement l'adolescente se montre un peu trop familière - certains diraient même un peu trop méprisante - en prélevant un peu de nourriture dans le plat de Joa' puis en s'essuyant sur son jeans. La réaction gênée de l'intéressé l'amuse. Est-ce qu'il est si mal à l'aise que ça pour un peu de graisse ? « Oh, désolée ! » lâche-t-elle avec un semblant de sincérité. Elle ne lui fait même pas l'affront de se justifier en lui indiquant qu'il est sans doute habitué à la saleté. « Vous allez où ? J'peux vous accompa... » L'australienne ne peut pas terminer sa phrase. Car si la réaction de Joa' était mesurée, celle de Ruben la pousse instantanément sur la défensive.

Elle l'écoute parler, surprise par cette véhémence qu'elle n'estime pas vraiment mériter. Elle encaisse les premières remarque avec un certains stoïcisme. Notamment parce qu'elle voit mal ce que le jeune homme peut lui reprocher. « Les filles de mon genre ?! » relève-t-elle, sourcils froncés, cherchant toujours à comprendre ce qu'elle a pu faire de si dérangeant. « Franchement ? Ca m'étonnerait qu'vous en connaissiez d'autres... » L'adolescente tente la carte de la légèreté. C'est largement insuffisant. Surtout qu'elle comprend enfin ce que l'afro-américain lui reproche. « Raciste ? Moi ?! » Elle entrouvre la bouche, surprise par cette accusation. « Mais n'importe quoi ! » Sans vraiment s'en rendre compte, elle se redresse et cherche un quelconque soutien, de ses yeux clairs, parmi les personnes attroupées autours du feu. Mais les rares regards qui se tournent vers eux semblent un peu désintéressés. « Mon meilleur ami est black ! » se justifie-t-elle, évoquant Dean. C'est une bien pauvre preuve. Mais si Ruben pense sincèrement que sa remarque sur les jouets et l'Afrique avait des relents racistes, c'est qu'il n'a franchement pas compris qu'elle essayait simplement de leur donner des idées pour se divertir...

Pourquoi faut-il toujours que les gens lui prêtent de mauvaises intentions ?

Sonnée, un brin dégoûtée, Zelda glisse une main dans sa poche et hausse les épaules. Les choses seraient plus simples si elle se foutait totalement de l'avis des deux garçons. Mais le fait qu'ils soient de la même génération la pousse à désirer leur attention. Et peut-être même leur amitié. « Je n'suis pas sûre que j'doive m'excuser, là... » relève-t-elle, un brin irritée, lorsque l'afro-américain laisse une porte ouverte. « Mais bon, ouais, si j'vous ai un peu offensés alors j'vous assure que c'était pas totalement volontaire... » L'adolescente n'étant pas vraiment la reine des excuses, elle espère qu'ils sauront se contenter de ces quelques mots. Elle ne souhaite pas endosser seule la responsabilité de cette incompréhension qui règne entre eux.

Elle est toutefois prête à faire un geste de bonne volonté. Alors après avoir un peu hésité et poussé un léger soupir, Zelda se décide à leur fournir une raison d'accepter sa présence à leur côté. Un peu plus longtemps, du moins.« Lara est ma mère ! » lâche-t-elle brusquement. Elle détourne le regard et esquisse une grimace. Elle se sent un peu bête de révéler une chose dont elle est pourtant fière. Se dévoiler de la sorte, ça n'a rien de bien facile. « Tomas m'a annoncé qu'elle était encore vivante. Et j'comptais m'servir de vous pour m'assurer qu'il ne m'avait pas menti. » Elle écarte un peu les bras et les laisse retomber le long de son corps. Un geste traduisant un sentiment d'impuissance, ou de vulnérabilité. « J'aimerais beaucoup qu'vous me parliez d'elle... » C'est peut-être l'une des rares choses pour laquelle elle pourrait supplier quelqu'un. Elle espère simplement qu'elle n'aura pas à en arriver là. « S'il-vous-plaît ? » Avec le mot magique, peut-être que ça passera mieux. Et au cas où, Zelda tire une bouffée supplémentaire sur son joint avant de le pointer en direction des deux garçons. Au cas où l'un d'eux aurait envie de fumer le calumet de la paix. Ou ce qui y ressemble le plus, en tout cas.


Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Culture shock by the fireside   
Revenir en haut Aller en bas  
- Culture shock by the fireside -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: