The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -48%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
89 €

Shouting silent...
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5232
Sujet: Shouting silent...   Sam 9 Oct 2021 - 23:26
Je regarde par la fenêtre sans dire un mot, alors que Tiago conduit et que Lennox et Ruby sont installés sur la banquette arrière. On roule direction Mukilteo, là où on avait commencé à faire du repérage les jours précédents, pendant que les autres causaient avec The Haven. Le petit village côtier, le truc de touristes par excellence. Mais le bon plan pour amarrer le bateau quand on aura pas besoin. Pas vraiment de passage et une baraque avec une espèce de petit phare pour voir de loin ce qui peut se passer. En tout cas, c’était l’impression qu’on avait eue au premier abord.

Vu que c’est à peine à une grosse demie heure de notre… rencontre… ouais, on va appeler ça comme ça, autant y retourner direct. Je me contente de montrer les directions à prendre avec la main, les mâchoires toujours serrées. Et une fois qu’on arrive à bon port, je sors de là brusquement, claquant la porte sans même m’en rendre compte. Me faut bien quelques minutes dehors, loin d’eux, pour souffler un coup. Et franchement, j’aurais bien aimé avoir un truc à cogner, ça aurait été quand même vachement plus simple pour me passer les nerfs.

Mais j’attrape quand même un bout de bois qui traine par terre pour cogner sur une bagnole. Oh, ça dure pas bien longtemps vu que le bâton me pète entre les doigts. Mais ça me fait du bien. Un peu quoi. Vite fait. Je prends une grande inspiration avant de revenir vers la bagnole et d’ouvrir le coffre. J’en sors le sac que m’a fait préparer Kaycee en cas d’urgences et je me tourne vers Lennox. « J’vais m’occuper de ta cuisse. » Pas besoin de lui dire que ça va faire mal, j’pense que c’est déjà le cas de toute façon. « On a des anti-douleurs si tu veux. » Je lui sors la boite, mais aussi une bouteille d’alcool, lui laissant choisir l’option qu’il préfère, alors que je lui fais signe de s’assoir sur la couverture que j’viens de poser par terre. Ouais, niveau propreté et compagnie, on repassera, mais c’est pas comme si on avait des milliers d’options.

Et j’attends qu’il se pose, jetant pour la première fois vraiment un regard à tout le monde. Ca faisait longtemps que je m’étais pas senti aussi merdique. Autant dire que ça me manquait pas vraiment. Surtout que ça s’était sacrément arrangé ces derniers mois. Et je finis par lâcher, d’un ton bourru. « Désolé. Pour … tout ça. » J’me dis qu’ils auraient dû me planter là, ça aurait été mieux pour eux. Pour le groupe.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Lennox A. Coleman
Lennox A. Coleman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
S.T.A.R.S.
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1024
Sujet: Re: Shouting silent...   Dim 10 Oct 2021 - 12:36
Chaque vibration du moteur est une plaie. Je tâche de pas râler, pas plus que nécessaire, j'élève ma jambe pour tenter d'encaisser la douleur mais bordel, j'ai connu mieux. Pantalon retroussé pour m'épargner un peu, j'essaie aussi d'regarder aucun d'entre eux, au risque de péter une autre pile dans la foulée. Quand on arrive, j'suis un peu contraint d'm'aider de Tiago pour me transporter, comme je peux, à l'intérieur de notre abri. J'le relâche quand on arrive, pour me déplacer tout seul avec ce qui me reste de fierté comme béquille. Joaquin a fini d's'énerver sur son bout d'bois, il revient dans la foulée.

C'est bon, j'm'assoie où il le dit. Alcool ou anti-douleur ? J'attrape la bouteille à la place, la dévisse, en prend une gorgée et m'adosse sur le mur derrière moi avant d'souffler un grand coup. Je fixe longuement l'ancien taulard, l'ancien trop de trucs en fait, alors que c'est lui qui va me soigner : Les flèches de ce genre sont faites pour arracher la peau et les chairs si tu les retires, faut élargir la plaie et la décrocher, que je lui annonce. Dans tous les cas, je vais en chier...

Non vraiment, j'suis le plus gros con de cette planète, c'est pas possible autrement. J'aurais pas dû m'interposer, même si les choses se sont tassées, qu'on est tous repartis quasiment entier, sauf moi à l'évidence. J'crois qu'faudra de toute façon que je cause avec Camila quand on y sera. J'saurais pas dire comment, ça me gave que ça ait tourné comme ça.

Laisse-moi dix minutes le temps que ça agisse, que je lui souffle, comme une faveur avant de le fixer plus longuement. Mon regard dévie également vers Ruby l'instant d'après et je soupire : Vous avez d'autres histoires à la con à nous raconter qui pourraient nous retomber sur la gueule ? Évidemment ils sont les deux concernés. Non mais qu'on soit au courant tout de suite avant de se reprendre des briques sur le crâne, mes yeux s'attardent aussi sur Tiago. Toi, aussi. Si tu crois que j'ai pas capté comment tu l'as bien fermé pendant l'échange, tu te fous le doigt dans l’œil jusqu'à t'en gratter le trou de balle, j'te le dis.


It is not how you hit the mat, it's how you get up
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2551
Sujet: Re: Shouting silent...   Dim 10 Oct 2021 - 22:50
Je restais parfaitement silencieuse tout le long du trajet du retour, le visage fermé. Mon regard ne cessait de s’échapper au dehors, comme si un danger pouvait survenir de n’importe où. Je craignais qu’on nous suive ou qu’on nous attende quelque part. Je ne me sentais plus à l’abri nulle part. La confrontation avait été à rien de dégénérer. J’avais conscience de ne pas avoir aidé à apaiser les choses. Je n’avais pas compris tout de suite ce qu’on nous reprochait. Ce manque d’information aurait pu nous être fatal.

Je sursautai quand la porte côté passager claqua brusquement, une fois arrivé à bonne destination. Je sortis du véhicule pour faire un tour rapide du bâtiment où nous avions élus domicile à Mukilteo. Mais… Rien. Nous étions bien seuls, livrés à nous même. Rien que tous les quatre.

Tiago conduisit Lennox à l’intérieur pendant que Joaquin se défoulait sur la carcasse d’un vieux véhicule. Je ne fis aucun commentaire, même si son geste complètement futile risquait de nous attirer quelques rôdeurs. Il s’en chargerait de toute façon, puisqu’il en serait l’auteur. J’avais appris à ne pas rester dans sa trajectoire quand il commença à s’énerver.

Je rentrais à l’intérieur pour me réfugier un peu. Nous n’avions pas eu le temps d’aménager le lieu, à peine de pousser les meubles. Au dehors, la remorque à moitié dissimulée nous aurait fourni un meilleur abri pour procéder à une intervention rapide, mais c’était inutile de faire encore marcher Lennox. Je lui lançai un regard désemparé quand il nous interrogea quant à d’autres cadavres que nous pourrions avoir au fond de nos placards respectifs. Tiago prenait aussi. C’était vrai qu’il s’était fait étrangement silencieux, lui qui avait l’habitude de désamorcer ce genre de situation. Je soufflai à voix basse : « Tiago et moi… On a survécu en volant les autres. Parfois chacun de notre côté… Parfois ensemble. On s’est connu comme ça. » Je me laissai retomber contre le comptoir de l’ancien magasin de souvenirs, les deux mains refermées sur mon fusil, comme s’il pouvait me donner un peu de courage. « J’ai été dans un groupe de pillards aussi avant de rencontrer Joaquin. En fait… J’ai volé beaucoup de monde. Je ne savais faire que ça. » Je plissai les lèvres, avant de lui lancer un regard brûlant. « Mais franchement, qui peut encore se vanter de n’avoir agressé, volé ou tué personne pour survivre en six ans ? C’est notre quotidien à tous. Et parfois, ça nous rattrape. » Comme aujourd’hui.

Je calai ma tête en arrière, en poussant un profond soupir. J’espérais que mon entrevue à venir avec Valérian se passerait mieux, sans pour autant trop y croire. « Je ne sais pas quoi te dire, Lennox… Je n’ai pas eu le temps de comprendre ce qui nous arrivait. J’ai eu peur qu’ils cherchent à tuer Joaquin sans autre forme de procès, et nous avec. » Ca aurait été légitime, mais… « Ils cherchaient d’autres personnes que nous. J’ai l’impression qu’ils nous ont assimilés à… Je ne sais quoi. » C’était encore trop flou pour moi. Mais si seulement je l'avais compris plus tôt... On aurait eu une chance que les choses se passent mieux.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
Flynn Rider version Wish
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1390
Sujet: Re: Shouting silent...   Mar 19 Oct 2021 - 22:50
Un désastre…

Cette rencontre a été un désastre. Fait chier. Bande de cons. A vouloir jouer les preux chevaliers et défendre une pauvre victime alors qu’on est dans un putain de monde détruit et en perdition et qu’il n’y a pas vraiment de moralité qui tienne. Franchement, qui sont-ils pour vouloir faire justice comme ça ? Je me demande comment ils ont réussi à rester en vie avec leurs beaux principes. Et ces foutues insinuations pour venir nous mettre des bâtons dans les roues auprès des autres groupes… n’importe quoi. Je suis tendu et j’enchaine les clopes tout en conduisant, les jointures des mains blanchies alors que je serre le volant entre mes doigts et nous éloigne du musée… Franchement, si je n’avais pas risqué de remette de l’huile sur le feu, j’aurais ouvert ma gueule mais là… Du coup, je suis passablement énervé et frustré. Est-ce que cela aurait pu être pire si j’avais parlé et attiré l’attention sur moi ? Possiblement… Au lieu d’un blessé, on aurait pu tus l’être, ou perdre la vie. Mais ils auraient aussi perdu la leur. On se serait entretué, faut être con pour pas en avoir conscience.

L’ambiance est lourde dans la voiture et je suis content d’arriver enfin, me garer et sortir pour bouger. Joaquin est encore plus rapide, claque la portière et va se défouler un peu plus loin. Je ne dis rien, mais je comprends son besoin. Il a du vouloir frapper ces abrutis, mais cela aurait signé le début des hostilités physiques. Et personne ne voulait en arriver là. Je vais aider Lennox à sortir de la voiture et lui offre mon aide pour clopiner jusqu’à l’abri, en attendant que le mexicain ai fini de frapper avec son bout de bois. Ce serait bien que ça ne dure pas 1 heure quand même. Lennox finit par me lâcher et va boitiller avec une dignité factice. Je hausse une épaule et le laisse faire, allant faire un petit tour en attendant pour m’assurer que tout est en ordre.

Joaquin se calme et se décide à s’occuper de Lennox. Ah ben valait mieux passer ses nerfs sur la bagnole que sur la blessure, c’est clair, même si à la place de Lenny, je ne serais pas serein. J’ai quand même un frisson quand j’écoute leur échange et imagine ce qu’il va se passer pour le blessé. Je ne sais pas si je serais aussi courageux dans son cas. Rien que le descriptif de « l’opération » me soulève le cœur en fait. C’est pas une bouteille qu’il lui faut… Il interpelle alors Ruby… et moi. Ah… Ils ont remarqué. Je soupire avant d’opiner du chef quand Ruby s’explique et parle de notre association. Je la laisse continuer de son côté, expliquant pour Joaquin et elle. Pendant ce temps, je joue avec mon couteau, silencieux encore. Je suis tellement d’accord avec ce qu’elle dit… Que j’aurais pu tenir les mêmes propos. Ce sont des hypocrites. « Comme l’a dit Ruby, on volait pour survivre. Et manque de pot, cette asiatique… Je m’en suis pris à elle. Même si au final, je ne lui ai rien volé. Et que je ne lui ai pas fait de mal. Mais vu comment ils étaient à cran et que j’ignore complètement ce qu’elle raconte… j’ai préféré ne pas rajouter de l’huile sur le feu. Ils avaient déjà un violeur en ligne de mire et une piètre opinion de lui, manquait plus qu’on ajoute un voleur… » Parce que j’ai eu l’impression qu’elle racontait pas vraiment la même version que Joaquin en fait. Ou les autres ont compris ce qu’ils voulaient. « Mais ouais, on dirait bien qu’ils pensaient que vous connaissiez d’autres personnes. Des… esclavagistes si j’ai bien retenu… Luke et Emmett. » A défaut d’avoir parlé, j’avais écouté. Mais Ruby a assuré ne pas les connaître. « Vous croyez qu’ils sont des alliés de votre ancienne bande alors ? Il y avait des esclavagistes dans le tas ? Et vous sauriez où chercher ? » Si tant est qu’on se lance là dedans, en plus du reste ça commence à faire beaucoup. Je soupire et me pince l’arête du nez. « Ils auraient pu donner davantage de détails ces abrutis. »


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5232
Sujet: Re: Shouting silent...   Mer 20 Oct 2021 - 12:24
J’essaie de me calmer et le fait de défoncer ce putain de bout de bois, même si ça sert à que dalle, fonctionne. Un peu. Assez pour que j’arrête de trembler sous le coup de la colère et de l’envie de retourner les défoncer. Et pour que je puisse causer, suivre un peu ce qui se passe. Surtout pour aider Lennox qui s’est pris une putain de flèche à ma place.

Je souffle un coup avant de lui tendre la bouteille et je me contente d’un hochement de tête à sa remarque. « Ouais, les dégâts des flèches, on connait avec Salem. » Pas besoin de lui confirmer qu’il va en chier. Je pose tout le matos à côté de lui, lui laissant les dix minutes demandées qui m’aideront à finir de me calmer. C’est pas plus mal.

Et je soutiens son regard, avant de secouer la tête à sa question. « De mon côté, rien d’plus que ce que tu sais maintenant. J’peux te faire la version longue, mais j’sais pas si ça aurait vraiment un intérêt. » A lui de voir. Pas comme si je comptais le cacher vu le nombre de personnes déjà au courant dans le groupe.

Je laisse filer un silence quand Ruby enchaine, expliquant son propre historique, notamment rapport à au pillage. Et je grimace quand elle conclut en disant qu’elle a eu peur qu’on se fasse tous buter. Je mentirais si je disais que j’y ai pas pensé non plus, alors je préfère m’abstenir d’en rajouter une couche. Par contre, j’fronce les sourcils, me faisant plus pensif quand elle évoque d’autres gens.

Je peux pas m’empêcher de lever un sourcil quand Tiago annonce qu’il s’en est aussi pris à elle. « Putain, c’est karmique niveau manque de bol là. Heureusement qu’elle a pas tilté. » Je tique quand même au mot violeur. Ouais, c’est ce que j’suis après tout. Et je finis par souffler, alors que je suis en train de désinfecter un scalpel. Je reste concentré dessus, ça m’évite d’avoir à les regarder. « De ce qu’on a pigé, le mec qui a repris la tête du groupe après que j’ai buté leur chef voulait voir plus grand. J’crois qu’il était en contact avec un plus gros groupe pour… revendre des filles. Quand on a fait une descente chez eux, une des gonzesses qu’on a libérée nous a parlé d’un entrepôt où ils laissaient les… enfin où elles transitaient quoi. » J’ai un temps, mes mâchoires se contractant brusquement.

Et je finis par souffler, fixant toujours le scalpel. « On y est allés, mais ils avaient mis les voiles. Enfin, on a croisé deux gonz là-bas qui nous ont expliqué que les … marchandises avaient été embarquées. Et qu’ils avaient cramé les malades et les plus jeunes. Dont ma fille. » Histoire que Lennox ait un bout de l’histoire en plus donc. « Possible qu’il y ait un lien avec les esclavagistes dont ils ont parlé. » Je relève la tête pour fixer Ruby quelques secondes. « Valérian en saura peut-être plus, vu qu’il a passé du temps là-bas. Les noms lui seront peut-être familiers. » Parce que perso, ça me dit vraiment que dalle. « Parce que je peux affirmer qu’il reste plus un putain de survivant de ce foutu groupe. A part moi donc. »  


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Lennox A. Coleman
Lennox A. Coleman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
S.T.A.R.S.
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1024
Sujet: Re: Shouting silent...   Mer 20 Oct 2021 - 13:15
J'ai jamais agressé, violé ou volé pour survivre, que je rétorque sèchement en portant un regard dur sur Ruby. Si elle se cherche des excuses pour avoir agi comme une merdeuse, elle peut aller se faire cuir le cul pour moi, parce que j'vais pas lui donner l'absolution. De toute façon de ma part, ça vaudrait rien. J'suis un tueur. J'ai agi pour protéger mes proches, à chaque fois, et j'porte sur le dos chaque merde du genre. J'ai toujours compté que sur moi, parce que la stratégie et la cohabitation c'est pas mon truc, que j'explique.

Il m'faut une autre gorgée. J'ai l'alcool mauvais mais la douleur me rend plus méchant encore alors que j'porte un regard sévère sur chacun d'entre eux. Une grimace m'échappe, suivi d'un rire sans joie. Bordel, mais dans quoi j'me suis foutu avec eux ? Pourquoi faut que j'sois redevable envers un mec qu'a toute une batterie de cuisine accroché au derrière ? Niveau discrétion pour se promener, c'est le zéro pointé à ce niveau-là. J'suis étonné qu'ils aient pas tous une prime sur le coin de la gueule agrafé avec tout ça.

Et regardez où j'suis maintenant ! Au milieu d'une bande de mecs pas mieux lotis qu'moi mais qu'a réussi à s'faire plus d'ennemis que d'alliés au cours de ces dernières années, champagne ! J'vais m'abstenir, un soupir m'échappe : P'tain, j'suis pas une lumière, mais même dans la rue quand j'vendais de la came, on savait à qui on avait à faire, les dealeurs et les clients nous respectaient ou nous craignaient, que j'appuie d'un mouvement de l'index. Deux solutions, deux issues qui sont applicables pour tout. Le business fonctionne de cette manière, c'est la loi du plus fort qui prévaut. C'est le même principe, les mêmes deals, et aujourd'hui, ils font ni l'un ni l'autre quand ils nous voient...

J'suis un peu affligé, j'admets. Affligé par ce que y'a du potentiel, mais sur les trois en face de moi, y'en a pas un capable de gérer ses affaires. D'autant plus qu'ils dépendent littéralement des gens qui leur fileront des informations. Donc les éliminer pour régler les histoires est pas viable.

J'suis étonné qu'ça fonctionne, qu'vous creviez pas simplement la dalle. C'est sincère. Je pige pas comment c'est possible. Ils ont parlé de The Haven, de The Remnants. Mais faut voir que ces gros, là, quand ils auront plus besoin d'eux, ils auront aucun problème à les sacrifier pour se sauver les miches. Ils sont dispensables. Vous avez tous des choses à régler, indépendamment. Réglez-les. Où vous allez couler avec vos bonnes idées et votre bonne volonté.

J'avise Joaquin :

Va y, retire-la, que j'lui grogne en retirant ma ceinture pour venir la replier sur elle-même et la caler entre mes dents.


It is not how you hit the mat, it's how you get up
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2551
Sujet: Re: Shouting silent...   Mer 27 Oct 2021 - 18:09
Un profond soupir m’échappa quand Tiago s’expliqua quant à son silence plus tôt. « Comment c’est seulement possible une poisse pareille ? » Elle avait une tête victime ou quoi ? Ils s’en étaient tous les deux pris à la même cible ! Heureusement pour lui, Joaquin avait fait office d’exutoire. Ils ne s’étaient même pas aperçus de sa présence… Mais si nous venions à les recroiser, le mieux serait qu’il ne soit pas de la partie. Si on retirait également Joaquin et moi de l’équation, il ne nous restait que Lennox pour assurer l’intermédiaire. J’espérais que les autres ne tarderaient pas à revenir, ils me manquaient déjà cruellement.

J’écoutai attentivement Joaquin qui nous faisait un résumé de leurs précédentes recherches. Je secouai la tête négativement. « Je n’avais pas toutes ces informations… » Ils se seraient alliés avec des esclavagistes ? C’était presque surprenant qu’ils ne nous aient pas fait le meurtre de Dany et de tous ses hommes. Ils ne devaient pas peser si lourds dans la balance. Je fixai Joaquin, un peu indécise. « Tu veux vraiment le faire ? » Nous ne savions pas dans quoi nous risquions de nous engager. Je savais très bien comment ça pouvait se terminer et… Je n’étais pas certaine d’être prête à me mouiller autant. Je restais terrifiée par l’idée de ce qui aurait pu m’arriver, si Joaquin ne m’avait pas tiré de ce faux pas. Et… Il ne serait pas toujours là.

Lennox m’extirpa de ces sombres pensées par son coup d’éclat. Je relevai subitement la tête pour le fixer longuement, sans bien comprendre où il voulait en venir. Il n’avait jamais eu à voler, ni même à agresser quelqu’un ? Je soufflai sur un ton froid : « Tant mieux pour toi. » Mais la suite me figea sur place. Je restais interdite, alors qu’il se permettait de nous juger, et pas qu’un peu. Son ton suffisant m’insupportait au plus haut point. Je me redressai vivement, sans bien savoir ce que je faisais. Il avait réussi à nouveau à effriter ce beau vernis dont je me parais en toute occasion.

« Tu es assez fort pour survivre seul ? Félicitations, alors ! Ce n’est pas mon cas. Ca ne l’a jamais été. Il a toujours fallu que je compte sur les autres… Et quand ils se faisaient flinguer ? Je n’étais pas assez douée pour subvenir seule à mes propres besoins. J’étais mauvaise chasseresse. Je ne faisais même pas le poids contre un rôdeur isolé... J’étais stagiaire en ingénierie chez Boeing, putain ! Tu as déjà connu la faim, Lennox ? Je te parle de la vraie faim, celle qui t’empêche d’aligner un pied devant l’autre en plein hiver, parce que tu n’es pas foutu de mettre la main sur une prise correcte ! » Mon regard brillait d’une lueur folle. Je m’animai subitement devant lui, avec le cœur lourd. « Alors oui ! J’ai dû voler à de nombreuses reprises. Et c’était encore le moins pire à faire pour moi… Car sinon quoi ? Je m’offrais au premier venu, contre un peu de sécurité ? C’est aussi ce que je me suis retrouvée à faire, figure-toi. Et bon sang, le seul homme qui ne m’a jamais forcé la main se trouve devant toi, et on le traite comme un violeur ! » Je désignai Joaquin d’un geste rageur, la voix brisée. Des larmes perlèrent en coin de mes yeux, sans que je ne parvienne à les réprimer. « Parce que pour toi c’est quoi, quand tu dois te dois te donner au moins pire du lot, simplement pour avoir la paix ? Des hommes gentils, j’en ai connu des tas. Ils voulaient tous la même chose en définitive. Ils ne voyaient même pas ce qu’ils faisaient de mal. Les vols, les viols, les agressions… Ce n’est qu’une question de perspective. On est tous devenus des monstres. »

Je secouai la tête négativement, avant de tracer aussitôt ma route. J’avais l’impression que quelque chose s’était brisé en moi, ou simplement… Que Lennox avait fini par réveiller ce que je m’étais donnée tant de mal à enfouir pendant des années. J’avais déversé sur eux toute cette crasse dont je ne savais plus que faire. Je ne savais même pas si ça m’avait fait du bien, en définitive. J’avais simplement envie de crier et de pleurer un bon coup. C’était juste trop pour moi.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Shouting silent...   
Revenir en haut Aller en bas  
- Shouting silent... -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: