The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch – Précommande à ...
49.99 €
Voir le deal

Fear is a prison.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 434
Sujet: Fear is a prison.    Jeu 23 Sep 2021 - 0:12
J’essaie d’ouvrir les yeux tant bien que mal. J’ai mal au crâne et ça tambourine dans la tête. Je me souviens avoir pris un coup violent qui m’a sonné. Et après, c’était le trou noir. Je fronce les sourcils et j’essaie de faire la mise au point pour comprendre où je suis. Et, autant dire que c’est… compliqué.

J’ai mal partout en plus. Il me faut bien quelques secondes avant de réaliser, quand j’essaie de porter ma main à ma tempe que j’ai bien du sang qui a séché et fini par croûter. Ca veut dire que ça fait plusieurs heures déjà. « … merde. » Je regarde autour de moi, alors que je prends appui contre le mur derrière moi pour essayer de me relever. « C’est quoi ce bordel… » Notre accident me revient en tête et, surtout la suite. Ce type, ce qu’il nous a demandé. Et après, c’est le trou noir. Je finis quand même pas me redresser tant bien que mal, non sans sentir la douleur dans mes côtes en plus du reste Décidément. Et j’essaie de comprendre où je suis. A froid, on dirait une maison. Tout ce qu’il y a plus normal. Pas beaucoup de meubles. Un vieux canapé défoncé, une table remplie de restes de nourriture. Un fauteuil plus loin. Des trucs accrochés au mur, que j’arrive pas à trop distinguer vu que…

Merde. Il fait nuit. J’ai mis un temps avant de tilter, je sais, je sais. Ca veut dire qu’on est là depuis un paquet d’heure déjà. J’ai un pincement au cœur alors que je me dis que les autres doivent déjà commencer à s’inquiéter. Après tout ce qui s’est passé ces dernières semaines… Je déglutis, alors que je réalise que j’ai la gorge sèche. Avant que mon cerveau ne fasse de nouveau un autre rapprochement. Et que, pris d’un élan de panique, je regarde de nouveau autour de moi, cherchant Erin des yeux. Elle est là, un peu plus loin, assise contre le mur. « Erin ? » Dieu merci, elle a les yeux ouverts et elle bouge. « Comment tu te sens ? » Ses vêtements sont maculés de sang. Celui de sa blessure à l’épaule j’imagine. Mais on dirait que quelqu’un lui a fait un bandage.

J’essaie de faire un pas vers elle avant de réaliser – vu que j’ai décidément un temps de retard sur à peu près tout ce qui se passe dans cette pièce – que j’ai la cheville emprisonnée. Et que la chaine est attachée au mur. Sans trop réfléchir, j’essaie de tirer dessus et, bien entendu, ça ne sert absolument à rien. Mon regard se porte de nouveau sur la jeune femme pour voir qu’elle aussi est attachée. Et l’inquiétude commence à laisser place à autre chose, alors que je commence à capter les bruits dans le reste de la maison. A de la peur. Tout simplement.


Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain.
Revenir en haut Aller en bas  
Erin J. Bennett
Erin J. Bennett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Cinder's Vale
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 525
Sujet: Re: Fear is a prison.    Jeu 23 Sep 2021 - 11:21
Rouvrir les yeux semble me demander un effort considérable. Ma tête tourne encore, j'ai cette désagréable sensation de vertiges couplée à une douleur diffuse à l'arrière de mon crâne. Instinctivement, mes doigts viennent se poser sur la zone douloureuse et me permettent de remarquer un amas poisseux dans mes cheveux. Du sang, à n'en pas douter. Je reconnais sa texture, et lorsque je ramène ma main devant moi pour confirmer ma théorie mes yeux confirment ce que je savais déjà. Mais oui bien sûr, dis-je à voix basse tout en soupirant.

Observant les lieux où je me trouve, je fronce légèrement les sourcils. Une maison, ou peut-être un appartement. Il suffit de tendre l'oreille pour entendre des voix à l'extérieur. C'est suffisamment étouffé pour que je ne parvienne pas à distinguer ce qu'ils disent mais cela signifie bien que nous ne sommes pas seuls. D'ailleurs, ce n'est qu'à ce moment là que je me rappelle que nous étions deux la dernière fois que j'étais éveillée.

Après quelques instants de recherche dans la pénombre, mon regard se pose sur la silhouette encore inerte de Julian. Au moins, je vois son thorax se soulever. Il est donc vivant. Bien. Cependant, cela ne nous en dit pas plus sur le sort qui nous est réservé. J'ai bien compris qu'ils comptaient demander une rançon pour le brun et me forcer à leur installer l'électricité. Chose qu'ils peuvent toujours espérer puisque je ne leur donnerai rien.

Assise contre le mur, les yeux fermés et la tête en arrière, je patiente simplement. Je ne peux pas faire grand chose, avec cette chaîne accrochée à mon cou. J'estime d'ailleurs qu'ils auraient au moins pu faire l'effort de choisir une contention un peu moins canine. Ma foi, je n'ai pas vraiment mon mot à dire dans l'histoire.

Rouvrant les yeux en entendant du bruit puis la voix de mon partenaire d'infortune, je l'observe puis hausse un sourcil à sa question. Prête à courir le marathon de Boston, ça se voit non? L'acidité de mes sarcasmes ne me quittera donc jamais, quelle que soit la situation. Pourtant, cela ne m'empêche pas de renvoyer la question à l'homme. Toi, ça va?

Les genoux ramenés vers moi, un coude appuyé dessus, je relève la tête légèrement pour observer au travers de la fenêtre à barreaux qui se trouve à côté de moi. Je ne sais pas où nous sommes, mais ils ont pris la peine de s'assurer qu'on ne puisse pas s'enfuir. J'ai entendu des bruits à l'extérieur et dans la maison. Quelque chose me dit qu'on risque d'avoir de la visite bientôt. Après tout, je serais surprise de les voir se lancer dans un nouveau concept de maison d'hôtes. Ce n'est pas pour un séjour détente qu'ils nous ont amenés là.



Time goes by, but anger still remains

by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 434
Sujet: Re: Fear is a prison.    Ven 24 Sep 2021 - 0:37
Je suis secoué par un rire silencieux, totalement malvenu à la répartie d’Erin. « Okay, t’es assez en forme pour m’envoyer bouler, c’est plutôt positif. » Je prends une inspiration avant de me rassoir contre le mur. Rester debout n’aurait pas grand intérêt de toute façon. Et, plus par acquis de conscience qu’autre chose, je regarde ma cheville, essayant tant bien que mal de tirer sur la chaine, sans succès évidemment.

Je fronce les sourcils quand elle reprend, avant de souffler, me frottant le visage. « T’étais consciente quand on a fait le trajet ? Et ton épaule ? » Au reste, je hoche la tête. « J’ai entendu aussi ouais. » Forcément, dire que je suis en train de flipper serait un doux euphémisme. D’autant que j’ai pas la moindre idée de la façon dont on va pouvoir se sortir de là. Je suis pas sûr qu’ils se contentent de rentrer dans la pièce pour nous dire que c’était une blague et pour nous libérer. Un truc du genre quoi. Je réprime un soupir avant de me figer quand la porte finit par s’ouvrir.

Sur le type qui nous a parlé il y a quelques… heures ? Ouais, j’imagine. Je plisse des yeux en le regardant alors qu’il s’approche juste ce qu’il faut pour, j’imagine, ne pas être à portée si on décide de se lever. De toute façon, le couteau qu’il a en main et l’arme à feu à sa ceinture me dissuaderaient de tenter quoi que ce soit dans l’immédiat. « Ah, vous êtes réveillés ! Parfait. » Il s’appuie contre la table et nous observe quelques secondes avant de reprendre, avec un sourire. « Alors, j’vous l’ai déjà dit, j’ai besoin de quelqu’un pour remettre en place l’électricité dans le bunker qu’on a trouvé sous cette maison. » Il pointe Erin de son couteau avant de se tourner vers moi, avec une grimace. « Bon toi, tu m’arranges pas trop. J’vais tenter de voir ce que ton groupe est prêt à cracher mais, je vous le cache pas, j’vais pas non plus trop me prendre la tête non plus. » J’écarquille les yeux, incapable de répondre quoi que ce soit dans l’immédiat. « Comme je suis pas non plus totalement un monstre, on vous a mis un sac sur la tête pour pas que vous sachiez où on est. Si vous êtes sages et que vous faites tout ce que j’veux… ptet que ça se passera bien pour vous. » Il se rapproche de moi et se penche pour me tapoter la joue avec le plat de son couteau. « Pigé ? Répète après moi. Pas. De. Connerie. » Je laisse échapper un grognement avant de hocher la tête. « Pas de connerie ouais. » C’est bon, j’ai compris l’idée.

Et il se tourne vers Erin, se contentant de lui faire un clin d’œil avant de reprendre. « On attaque demain. T’auras intérêt à être obéissante ma jolie, sinon je verrais comment ton copain supporte la douleur. » Et il claque la porte sans se retourner. Je laisse échapper un soupir et je souffle, à mi-voix. « Putain de psychopathe. » Je me redresse un peu et j’essaie de me rapprocher d’Erin. « On fait quoi ? » Elle a l’air de garder bien plus son sang-froid que moi de toute façon. Alors on sait jamais, elle a peut-être une idée.


Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain.
Revenir en haut Aller en bas  
Erin J. Bennett
Erin J. Bennett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Cinder's Vale
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 525
Sujet: Re: Fear is a prison.    Ven 24 Sep 2021 - 15:42
Lorsque la porte s'ouvre, je ne bouge pas. La seule chose que je fais est tourner mon regard pour observer du coin de l’œil l'homme qui vient d'entrer. Je n'ai pas vraiment eu le temps de répondre aux questions de Julian, mais j'imagine que celui qui nous toise actuellement n'est pas là pour nous tuer. Après tout, ils n'auraient pas pris la peine d'organiser un tel kidnapping pour en arriver là. J'aurai donc pleinement l'occasion de parler tout à l'heure.

Silencieuse pendant que les menaces sont proférées, je me contente de soupirer alors que la question de l'installation électrique est remise sur le tapis. Il n'a donc pas compris tout à l'heure lorsque je lui ai dit non ? Décidément, beaucoup de gens ont du mal à comprendre un mot aussi simple. Consonne, voyelle, consonne. Trois lettres, rien de plus simple. Et pourtant cela semble donner un concept parfaitement abstrait pour certains.

Avant même que je n'ai le temps de protester d'une quelconque manière – ou plutôt d'affirmer une nouvelle fois que je ne compte pas les aider – voilà que cet inconnu repart aussi vite qu'il est arrivé. Quelle était la raison de sa venue ? Hormis celle de simplement vouloir exposer sa testostérone devant nous et se convaincre lui-même qu'il en possède une quantité assez conséquente pour se rendre impressionnant.

Puisque le silence revient dans la pièce, je finis par tourner la tête en direction de Julian pour enfin répondre à ses premières questions avant d'aborder la suivante. Ils ont soigné mon épaule, certainement pour me permettre de travailler. Quant au chemin que nous avons fait pour arriver jusqu'ici, je n'étais malheureusement pas consciente. Je n'ai donc pas la moindre idée d'où nous nous trouvons. Malheureusement, c'est la vérité. Ma foi, je ne suis pas certaine qu'en ayant été consciente j'aurais été capable de reconnaître le chemin emprunté pour avoir la moindre idée de notre localisation.

Me plongeant dans une réflexion un peu plus poussée, je fronce légèrement les sourcils lorsque le brun me demande ce qu'on fait à présent. En voilà une bonne question. Déjà, la première chose à faire est de rester calme. Parce que je sens bien qu'il a l'air de rapidement perdre son sang froid. A l'évidence, ils ont besoin de moi, mais pas forcément de toi. Il faut trouver une manière de te rendre utile à leurs yeux. Pendant que je leur ferai perdre leur temps en leur faisant chercher du matériel pour leur remettre l'électricité, il faudra que tu trouves un moyen de nous faire sortir. Ce n'est pas compliqué. Tout du moins, sur le papier.



Time goes by, but anger still remains

by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 434
Sujet: Re: Fear is a prison.    Ven 24 Sep 2021 - 20:09
Je devrais probablement pas me détendre quand le type s’en va et pourtant, c’est le cas. J’ai un profond soupir alors que je fixe la porte encore quelques secondes, avant de me concentrer de nouveau sur Erin. « Okay. A vue de… sang… » J’effleure ma tempe. « … je dirais que ça date de ce matin notre accident. Les autres commenceront pas d’éventuelles recherches avant demain au mieux. » Surtout que les incidents sont nombreux. On peut s’être planqués dans un coin un ou deux jours le temps qu’une horde passe, on peut avoir eu un souci technique et revenir à pied. Bref, un paquet de trucs qui fait que, dans le monde qui est devenu le nôtre, on peut pas se permettre de s’inquiéter dès qu’on a cinq minutes de retard.

J’inspire longuement quand elle me dit de rester calme. « Okay, okay. Je… okay. » Ca sert à rien de paniquer de toute façon. Rester concentré, focalisé sur quelque chose de concret. Et trouver comment sortir d’ici. La panique ne m’aidera en rien du tout dans cette histoire. « Ouais, ils garderont pas une bouche inutile à nourrir. Je vais trouver un truc. » Et je hoche la tête au reste. « Je suis sûr que je peux trouver de quoi nous débarrasser de ces foutues chaines. » Ce serait déjà une étape essentielle pour nous sortir de là. Et un truc vraiment tangible sur lequel bosser.

J’ai pas le temps d’en dire plus que la porte s’ouvre de nouveau. Un mec nous balance au sol deux écuelles remplies d’un truc douteux et referme aussi sec. J’attrape l’une des deux assiettes et je renifle avant de la reposer. « J’arrive même pas à deviner ce que c’est… » Mais au moins, s’ils nous nourrissent, c’est qu’ils veulent vraiment nous maintenir en vie tous les deux. Pour le moment en tout cas. C’est toujours ça de gagné visiblement.

Finalement, les minutes, les heures s’égrènent. Difficile d’avoir vraiment une notion du temps alors qu’on voit à peine la lumière du jour à travers les planches qui condamnent la fenêtre. Pour autant, je me rends compte que je me suis assoupi quand je me réveille en sursaut, le cœur battant à tout rompre. Il me faut bien quelques secondes pour me rappeler où je suis. Même pas le temps de demander à Erin comment elle se sent que la porte s’ouvre de nouveau brusquement.

Toujours le même type, accompagné de plusieurs hommes cette fois. « Embarquez-la. Faites-lui le tour de la maison, pour qu’elle sache le boulot à faire. » Deux armoires à glace la chopent par le bras après avoir ouvert le cadenas qui retient sa chaine et la tirent hors de là, non sans quelques difficultés. Le type finit par s’avancer avec une chaise et par s’assoir à califourchon dessus, me fixant avec curiosité. « Tu me poses un gros problème. J’pensais pas qu’elle serait accompagnée. Et si j’me souviens bien, t’es quoi ? Charpentier ? Une merde du genre ? Pas besoin de toi donc. » Y a deux autres types qui s’approchent. Un qui a un flingue pointé dans ma direction et qui me dit de pas bouger. L’autre qui m’attache les mains avec des menottes en plastique. « Par contre… tu m’intéresses pour deux trucs. Comme je vous l’ai dit hier, tu m’aideras à convaincre ta copine que je déconne pas. Et puis… j’ai cru comprendre que tu vivais dans un coin plutôt sympa. Avec mes gars, on aimerait bien aller y faire un tour. Alors, tu vas nous dire gentiment où c’est. » Il a parlé d’une voix douce et je cille, avant de secouer la tête. « Je crois pas non. » Jamais de la vie. J’ai parlé d’un ton plus assuré que je l’aurais cru et c’est probablement pour ça que son sourire se mue en grimace. « Ouais, ça aurait été trop simple. Bon, on va faire un truc. Lui là, c’est Jason. Et il aime pas qu’on réponde pas à mes questions. Il va s’occuper de toi et je reviendrais plus tard pour voir si la réponse est toujours la même. D’accord ? » Un clin d’œil et il se relève, sans même un regard derrière lui.

De toute façon, tout ce que je vois, c’est ledit Jason qui m’assène un premier coup. Puis un autre. J’ai le souffle coupé, mais il me maintient contre le mur alors que les coups continuent de pleuvoir. Le visage, les côtes, le ventre. Je crois que tout y passe. Jusqu’à ce qu’il me relâche et que la porte se referme derrière lui, me laissant à moitié dans les vapes alors que je crache du sang.


Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain.
Revenir en haut Aller en bas  
Erin J. Bennett
Erin J. Bennett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Cinder's Vale
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 525
Sujet: Re: Fear is a prison.    Ven 24 Sep 2021 - 20:54
Se retenir de manger et de dormir simplement par esprit de protestation ne servirait à rien. Alors, certes, cela n'a rien de ragoûtant mais il faudra composer avec ce qu'on nous donne. Au moins, nous pouvons nous estimer heureux qu'ils prennent la peine de nous nourrir. Cela signifie qu'ils comptent nous garder en vie. Un point non négligeable lorsque l'on est retenu contre son gré quelque part.

Quelques heures avant que la lumière du jour ne perce au travers des planches recouvrant partiellement la fenêtre, j'ouvre à nouveau les yeux. La douleur de ma blessure à l'épaule m'a empêchée de réellement pouvoir me reposer mais je peux au moins dire que j'ai pu glaner quelques heures de sommeil au cours de la nuit. De quoi être plus en forme pour la journée qui s'annonce.

Julian se réveille en sursaut et je me contente de l'observer silencieusement. De toute manière, nous n'avons pas vraiment le temps d'échanger le moindre mot que la porte s'ouvre à nouveau et que plusieurs hommes pénètrent à l'intérieur. Instinctivement, je me surprends à rechercher mon couteau à ma taille. Bien entendu, il ne s'y trouve pas. Ils auraient été particulièrement stupides de me le laisser en même temps.

Portée par deux hommes bien trop imposants pour que je puisse envisager la moindre action, je me laisse sortir de la pièce sans même avoir le temps de me mettre sur mes pieds. La visite des lieux se fait de manière relativement sommaire mais me permet au moins de repérer quelques points importants. Ce n'est qu'au bout de plusieurs minutes que je me retrouve dans ce bunker qui avait été mentionné hier.

Retrouvant enfin une certaine liberté de mouvement lorsque les deux gorilles me lâchent, j'observe un instant ce qui m'entoure. Cet endroit est une véritable place forte. Quiconque envisagerait d'attaquer ce lieu se heurterait à un mur – sans mauvais jeu de mot – s'ils décidaient de se retrancher ici. T'es pas là pour du tourisme. C'est l'heure de bosser.

***


Je leur avais pourtant dit que je ne comptais pas les aider. Peut-être est-ce la raison pour laquelle ils ont estimé qu'il serait nécessaire de trouver quelque chose pour punir mes refus répétés. Délestée de mon haut pour n'être plus qu'en sous-vêtement, je me retiens tant bien que mal à cette gouttière à laquelle j'ai été menottée. Je sens mes jambes trembler, prêtes à me lâcher tant la douleur est intense. Mais cette colère qui bouillonne en moi me fait tenir. Frappez tant que vous voulez... Je ne ferai rien tant que je n'aurai pas le matériel que je vous ai demandé. Quelque chose de bien inutile, certes. Mais que je leur ai cependant demandé. Exigé.

Et moi j'ai dit que t'allais faire comme on te dit et avec ce qu'on te donne, dit l'homme d'un ton ferme avant d'abattre encore une fois son jouet de prédilection sur mon dos. Un fouet fait de chaînes, déchirant ma peau comme si ce n'était qu'un bout de papier. Un grognement de douleur m'échappe alors que mon sang coule encore davantage sur mon dos. Un seul moment d'inattention. C'est tout ce qu'il me faut. Et je lui ferai payer, à ce porc.



Time goes by, but anger still remains

by Wiise

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 434
Sujet: Re: Fear is a prison.    Sam 25 Sep 2021 - 15:57
Je sais pas combien de temps je suis resté comme ça, à demi-conscient, incapable de réussir à me relever. Erin n’est toujours pas revenue et je commence à vraiment m’inquiéter pour elle, avec ce qu’ils sont capables de lui faire. Sauf que je saurais pas dire si ça fait cinq minutes ou cinq heures. Je finir par trouver assez de forces pour me redresser et pour remarquer qu’on m’a balancé une nouvelle écuelle de nourriture. Cette fois, je fais pas la fine bouche, même si c’est encore plus dégueulasse que je l’aurais cru. J’ai la nausée à plusieurs reprises mais hors de question de perdre des forces. Il faut que je sois prêt à agir dès que j’en aurais l’occasion.

Je regarde ce qu’ils m’ont laissé, incapable de trouver un intérêt à la pauvre cuillère ou au bol avant de pousser un profond soupir. Rien qui puisse me servir. D’un coup, je pense à ma ceinture et j’essaie de la défaire tant bien que mal, les mains toujours attachées. Si j’arrive à la tordre, je pourrais peut-être arriver à crocheter la serrure de la chaine. Je sais, c’est totalement improbable, mais j’ai besoin de me concentrer sur quelque chose. Et ça marche. Tellement que je sursaute quand la porte s’ouvre et que je n’ai pas le temps de planquer la boucle de ceinture que j’avais réussi à détacher. « Tu fais quoi là ? » Il soupire longuement, clairement agacé. « On avait dit quoi déjà ? Ah ouais. Pas de conneries. Visiblement, t’es trop con pour arriver à te rappeler des règles de base hein. » Je déglutis, alors que l’autre type m’arrache la ceinture des mains. J’ai quand même réussi à planquer une partie de la boucle sous ma cuisse et, pour le moment, il a pas l’air de s’en rendre compte. En plus, il se contente de balancer le morceau de cuir un peu plus loin.

« Robb ? Occupe-toi de lui. Je reviendrais demain. Et je vais voir si sa copine est plus… coopérative. » Il lève les yeux au ciel avant de quitter de nouveau la pièce. Et ledit Robb s’approche de moi, une pince à la main. J’écarquille les yeux alors qu’il attrape ma main gauche. Je mets quelques secondes avant de comprendre ce qu’il va faire. Quelques secondes de trop. Et je suis incapable de retenir le hurlement de douleur quand il m’arrache le premier ongle. Sans rien me dire. Sans rien me demander. Juste parce que … parce que rien en fait. Parce que ce sont des putains de tarés.

J’ai la main qui tremble quand il quitte la pièce et je reste comme ça. A attendre. Pendant un temps infini. Jusqu’à ce que la nuit commence à tomber et qu’Erin finisse par revenir.


Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Fear is a prison.    
Revenir en haut Aller en bas  
- Fear is a prison. -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: