The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -11%
PC Portable – HP Pavilion Gaming – ...
Voir le deal
824 €

Rebuild our home, rebuild our life
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 771
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Ven 10 Sep 2021 - 23:06

Il osait lui reprocher d’avoir traité tout cela comme une entente ? Comme lui-même l’avait appelé bien avant elle ? L’hôpital qui se fichait de la charité, rien de moins. Layla ne l’écoutait plus, il n’était que du bruit, il fallait qu’il le devienne du moins.

Elle s’écartait, mettait de la distance entre eux, s’assurait de reprendre sa route en le laissant sur place pour ne plus perdre son temps avec lui. Croyant avoir clos cette discussion pour de bon, elle fut surprise de le sentir attraper son poignet. Son cœur s’emballa comme au temps d’avant Fort Ward, celui où un tel geste n’annonçait absolument rien de bon pour elle. Il la forçait à lui faire place et l’Anglaise tentait bien que mal de retenir ce vieux réflexe. Celui qui la fit légèrement détourner le visage et fermer les yeux, comme s’attendant à recevoir un coup.

Bien sûr celui-ci ne vint pas. Les reproches eux par contre se déversaient toujours sur elle. Difficile de reprendre bien parmi tout cela, parmi les souvenirs, les traumatismes, la frustration, les sentiments naissants qu’elle essayait d’avorter au plus vite, l’humiliation… Le masque se fissurait légèrement, doucement, et la brune faisait de son mieux pour retrouver ce détachement apparent qui sauvait les apparences, qui lui permettait de garder le contrôle en toute situation. Elle n’avait visiblement pas le choix de l’écouter, ou… au fond, tout au fond d’elle-même, elle souhaitait tendre un peu l’oreille, espérer.

- C’était mon but bien précisément. Soufflait-elle. Nous avions une entente. Des termes précis. Pas d’attentes. Pas d’engagement. Rien. L’orgueil était son plus grand conseiller, mais pas le plus avisé. Même après ce que venait de lui reprocher le garde forestier, même après ce qu’il venait d’avouer et de sous-entendre, cet orgueil continuait de lui serrer la gorge et le cœur.

Laissant quelques secondes de silences s’installer, son esprit surchauffait. Entre le combat tête et cœur, entre ce refus de paraitre faible, entre la peur qui la tiraillait, touchée aussi personnellement dans ces scénarios ne rendait pas ses réflexions plus claires, plus limpides.

Soupirant, elle retirait tout de même ses lunettes soleil, ne fuyant plus, ne tentant même pas de se défaire de la prise de Jeremiah, plantant plutôt ses yeux froids dans les siens.

- Ce que je t’ai dit ce soir-là n’était pas pour t’éloigner toi, mais pour m’éloigner moi. Avouait-elle sobrement. Les mots lui brûlaient la langue et les lèvres de par ce qu’ils signifiaient. Elle regrettait déjà de les avoir prononcés. Oui, je ne voulais pas être celle qui n’allait pas avoir respecté notre petit accord. Oui, j’ai préféré la facilité, la distance, le détachement. Pour bien des raisons, par peur. Content ? Lui sifflait-elle, mécontente de se justifier, de se confier, d’avouer.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 635
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Sam 11 Sep 2021 - 22:16
Tentant de capter le regard de la brune, il doit se contenter de son propre reflet dans le verre fumé de ses lunettes. Frustration supplémentaire alors qu’il essaie par tous les moyens, aussi maladroits soient-ils, de briser une nouvelle fois cette barrière entre eux. Il a envie de balayer tous ses mots d’un revers de la main, parce qu’elle se persuade d’une chose qui n’existe pas. Qui n’existe plus. Dont lui-même à chercher à se convaincre, en vain. Ils savent depuis longtemps maintenant qu’ils ont glissé trop loin, bien plus que les règles établies des mois auparavant. À partir du moment où les confidences se sont enchaînées, où les draps ont accueilli autant de moments tendres que  d’ébats passionnels. Oui, pendant un temps, il leur a été plus facile de se mentir, de préserver le déni. Jusqu’à ce que ça ne fonctionne plus. Ni pour lui, et visiblement pas davantage pour l’intendante.

Alors que la forteresse se fissure, quand, enfin, il perçoit sa véritable nature reprendre le dessus, celle qui l’a charmé, qui la fait revenir sur toute une vie de fuite sentimentale et de non attache, il sent un poids libérer ses épaules. Si différents, et pourtant si semblables. Deux lâches, voilà ce qu’ils étaient. Lui, dans sa brutalité d’ermite, elle, dans son orgueil incendiaire. “Oui” souffle-t-il du tac-o-tac alors que le garde forestier peut enfin se plonger dans l’acier de son regard. “Pas parce que ça me donne raison ou parce que tu t’sens en position d’infériorité” précise ce dernier en reprenant un ton plus calme, plus mesuré.

La quadragénaire soupire longuement, cherchant, pour une fois, à peser ses mots. “Parce que ça fait de nous deux parfaits idiots.” Gardant sa prise sur son poignet, il remonte lentement sa main à hauteur de son visage et glisse tout aussi doucement deux doigts sous son menton pour ne pas la brusquer. La forçant à maintenir le contact, il laisse passer un ange. “J’ai eu la trouille et j’ai agi comme le gros bourrin que j’suis. T’as eu la trouille et t’as agi… comme ça. Et? Est-ce qu’on est plus heureux ou satisfait de la situation maintenant? Moi pas en tout cas, et si j’en crois ce que tu viens d’m’avouer, toi non plus.” C’est compliqué, il n’a clairement pas l’habitude d’avancer sur ce terrain. Mais il en a marre de fuir pour une facilité qui le frustre bien plus qu’il n’ose l’admettre. “Oui, je déteste le pouvoir que tu as sur moi mais je déteste encore plus te voir me regarder et agir avec moi comme n’importe quel autre type ici. Ce n’est pas ce dont j’ai envie avec toi.” Et pour palier à une question à laquelle il n’a pour le moment pas de réponse, il enchaîne : “Je sais pas c’que j’veux, mais clairement pas ça.”

Retirant les doigts glissés précédemment sous son menton, il lui rend sa liberté. “J’te demande juste une chance de me rattraper. Sans fuite, sans lâcheté, sans se planquer derrière un je m’en foutisme qui n’a pas sa place. Ce soir, chez toi, à l'heure que tu voudras.” Les dés étaient jetés et la balle dans le camp de l'Anglaise.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 771
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Sam 11 Sep 2021 - 22:44

Ce oui lui fait l’effet d’un acide sur sa peau, brûlant et dévorant sa chair. Bien qu’il ajoute que son contentement n’est pas lié au fait qu’elle lui donne raison ou parce qu’elle se retrouve en position de faiblesse face à lui, cela n’amoindrit point l’irritation qui l’assaille.

Deux idiots… Il lui en coute de même le prononcer mentalement, mais il semble que cela soit effectivement le bon qualificatif. Il suffit de voir comment il ne souhaite pas démordre de la situation, la poursuivant, la confrontant, lui reprochant tout et rien. Il suffit de voir qu’elle ne met pas fin à cette discussion, qu’elle argumente, qu’elle reste au lieu de partir. Layla a l’impression de ne plus être en contrôle, d’avoir perdu sa maitrise des choses. Pour quelqu’un d’aussi calculateur, de prisant la maitrise de sois et des situations dans lesquelles elle se retrouve, l’Anglaise se sent humiliée, vulnérable et pathétique.

La main qui relâchait finalement son poignet, qui glissait sur son bras pour venir poser deux doigts fermes sous son menton l’insultait presque autant que l’apaisait. La brune n’avait pas l’intention de détourner le regard, mais elle laissait faire Jeremiah non pas docilement, mais en lui prouvant que cela n’était pas du tout nécessaire. Droite, fière, elle ne reculait pas malgré le développement actuel, malgré ce qui venait d’être mis à jour.

Le garde forestier parle de ses envies, sans même savoir ce quelles sont. Layla ne saurait dire ce que sont ses désirs à l’instant précis non plus. Il est si tôt et si tard à la fois. Les non-dits sont inutiles, tout comme les propos qui sont verbalisés. La stagnation. La zone grise. L’indécision qui lui hérisse les cheveux sur sa nuque pâle.

Les doigts se retiraient et l’Anglaise ne bougeait toujours pas d’un poil. La banquise de ses iris plantée dans le ciel de ceux qui lui faisaient face. Il osait lui demander une seconde chance. Quémander une occasion de plus et pour quoi faire exactement ?

Layla n’arrivait pourtant pas à le lui refuser et cela lui rongeait les tripes. Elle détestait cette faiblesse, celle qui lui chuchotait cet espoir vain, ces sentiments qui l’avaient mise dans cette position désagréable. Cette faiblesse qui l’empêchait de faire preuve de pragmatisme, qui la tentait dans peu importe ce que lui proposait le grand blond. Pourquoi devrait-elle lui donner une autre chance ? Il avait prouvé de quelle façon il agissait dans l’eau trouble, de quelle façon il la traiterait à la moindre embûche, à la façon dont il ne se priverait pas d’étendre leurs lessives sales aux yeux de tous.

Et pourtant. Malgré les muscles de ses mâchoires qui roulaient sous sa peau, contractés à s’en casser une dent, elle abdiquait.

- 20h. Rétorquait l’Anglaise sévèrement au bout d’un long silence où elle fulminait sur place.

Sans un dernier regard, elle tournait enfin les talons pour s’éloigner, pour reprendre son sang-froid loin de lui, loin de ce qu’il lui faisait ressentir. Pourquoi avait-il cette chance ? Pourquoi la lui laissait-elle ? Agacée, elle remettait ses lunettes soleil et filait droit chez elle pour ruminer la chose, pour passer sa colère d’une façon ou d’une autre sans même se retourner pour croiser le regard de Jeremiah.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 635
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Sam 11 Sep 2021 - 23:38
L’heure tombe, froidement, sans appel, dans ce combat de regard où aucun d’eux ne cille, probablement pour des raisons diamétralement opposées. Intransigeante, aucun mot de plus n’est prononcé et pourtant, quand l’Anglaise lui fausse à nouveau compagnie, sans qu’il ne la retienne cette fois-ci, il ne peut empêcher un petit sourire en coin d’étirer ses lèvres. Elle aurait pu le planter là sans un mot, elle aurait pu vomir un venin acide et le mettre plus bas que terre pour avoir osé demander une autre chance. Mais elle avait cédé. Et pour lui, c’était un pas en avant plus parlant que tous les autres. Parce que ça signifiait qu’il aurait peut-être encore la possibilité de briser les chaînes qui la retenaient dans son schéma de vie établi, si tenté qu’il ne foire pas tout.
Son regard la suit jusqu’à ce que la jeune femme disparaisse, expirant bruyamment maintenant qu’il est de nouveau seul. C’était bien la première fois qu’il revenait en arrière et tentait de sauver les meubles avec une femme et maintenant que l’invitation avait été acceptée, il ne savait foutrement pas quoi foutre pour regagner son respect, et, plus tard, sa confiance. S’il pensait que le plus dur était passé, Jeremiah prend conscience que ce n’est finalement que le premier pas.

***

Il passe le reste de la journée à travailler sur la réfection du toit du dispensaire et n’a heureusement pas le temps de s’appesantir davantage sur ses craintes. Quand le soleil commence doucement à décliner, le chef d’équipe leur gueule d’arrêter pour aujourd’hui et il ne rêve que d’une chose, une douche glacée.

***

Il lui faut finalement une heure pour retirer la crasse de la journée et se reposer au moins vingt minutes, le regard rivé régulièrement sur la pendule. Manquerait plus qu’il arrive en retard et qu’il se fasse taper sur les doigts…

Pourtant, quand il arrive devant la porte de l’Anglaise, il ne sait pas vraiment comment agir. Il avait toujours joué la carte de l’honnêteté, et de l’humour piquant, appréciant le répondant de la brune. C’est comme ça que tout avait commencé mais après l’avoir blessée, l’approche semblait plus que maladroite. Baissant les yeux sur ce qu’il tient en main, le garde forestier pense un instant à les balancer discrètement dans le jardin pour les reprendre plus tard mais décide finalement d’assumer jusqu’au bout.

Il planque le tout dans son dos avant de frapper quelques coups secs contre le bois, inspirant un grand coup. Quand l’intendante lui ouvre enfin la porte, il prend conscience que les premiers pas vont devoir être initiés par sa part. Alors doucement, il fait repasser le bras qu’il cachait dans son dos devant lui, avec, dans sa main, un bouquet de… carottes. S’il allait devoir ramer avant de revoir un sourire sur ce visage, peut-être que la surprise l’aiderait à accélérer le processus. “J’me suis dit qu’un tas de types beaucoup plus classes que moi avaient dû t'offrir des bouquets de fleurs hors de prix pour te charmer” commence-t-il en lui tendant le bouquet improvisé. Bouquets qui avaient dû tous finir à la poubelle. “Avoue que c’est plus original?” Plus drôle aussi? Allez Layla, un sourire, même un début de rictus pour lui prouver que tout n’est pas perdu. “Et plus pratique aussi.” Son colocataire dont il ne rappelait - volontairement - jamais le nom pourrait les cuisiner. C’était bien son larbin ou un truc dans le genre non? Mais pour une pragmatique comme elle, l’utile valait sans doute plus, du moins l’espère-t-il. “J’ai gagné mon ticket d’entrée?” Et il prend sa petite mine de chien battu.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 771
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Sam 11 Sep 2021 - 23:55

Perdue dans les différents rapports à analyser depuis l’attaque de New Eden, Layla sursautait tandis qu’on frappait à la porte. Ses yeux cherchèrent instinctivement l’horloge accrochée au mur de la cuisine pour y découvrir qu’il était déjà 20h tapante. Son cœur s’accélérait soudainement et l’intendant serrait une fois de plus les dents. Elle détestait cela. Qu’on la fasse se sentir ainsi, que lui par-dessus tous les autres réussisse à lui arracher de telles réactions.

D’un pas lent, elle se dirigeait vers la porte, pas question qu’il ait l’impression qu’elle l’attendait, qu’elle se dépêchait à aller lui ouvrir. Elle ne s’était pas changée non plus, pas apprêtée différemment. Toujours en short et en débardeur sombre, elle n’avait fait aucun effort pour tenter de retrouver un semblant de détachement. Cela était vital pour elle, de retrouver pied dans tout cela, de reprendre un tant soit peu de contrôle.

Ouvrant la porte, elle fut accueillie par un bouquet… de carottes. Incrédule, elle relevait les yeux vers Jeremiah, semblant tout fier de son cadeau. Comme elle le haïssait et l’appréciait à la fois. Soupirant, elle portait une main à sa tempe pour la masser, ne pouvant empêcher un fin sourire d’étirer discrètement ses lèvres.

- Effectivement. On ne lui avait jamais offert quelque chose du genre. Des fleurs elle en avait tellement reçu, à ne plus savoir quoi en faire. Exotiques, rarissimes, colorés, douces, fragrantes, délicates, dispendieuses ou de bon marché.

L’Anglaise roulait les yeux au ciel quand il se vêtit de sa mine d’épagneul triste, à la fois agacée et amusée. Elle s’écartait d’un pas pour le laisser entrer, avant de refermer derrière eux. Bouquet de carotte en main, l’intendante ne savait trop qu’en faire. Le frigo ? Le comptoir ? Un vase ? Non pas un vase…

Prenant le chemin de la cuisine, elle optait pour le comptoir. Les choses allaient être plus difficiles qu’elle ne l’avait craint jusqu’ici… Heureusement, ce n’était pas les bouteilles qui manquaient sous le toit du professeur et de l’intendante.

- Je te sers quelque chose ? Demandait-elle au grand blond, sans animosité cette fois.

Cela lui donnait bien évidemment une impression de déjà vu, un goût acide en bouche en repensant à cette dernière soirée partagée avec l’Américain. Cette fois, elle ne lui laisserait pas l’occasion de l’humilier cependant.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 635
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Dim 12 Sep 2021 - 19:41
C’est fugace, discret, mais il le perçoit, brisant le marbre du masque que la jeune femme porte trop souvent, cette ébauche de sourire. Oh, il sait que la partie est loin d’être gagnée, qu’il a trop écorché la confiance installée, écorné l’ego démesuré. Mais c’est un début prometteur, bien plus que le regard froid et la neutralité de traits figés.
Franchissant le seuil de la porte, il colle les deux mains dans les poches de son jean, la suivant docilement dans la cuisine tandis qu’elle dépose son présent sur le comptoir. Inspirant profondément mais discrètement, il ne dit effectivement pas non à une dose ou deux de courage liquide. “J’crois que ça sera pas de trop” répond-il simplement, attendant qu’elle choisisse leur nectar, cherchant par où commencer. C’était lui qui avait initié cette soirée, c’était donc en toute logique à lui de briser la glace, ou au moins de tenter. Et parce qu’il n’était pas très doué pour la diplomatie, les faux semblants ou les chemins de traverse, autant y aller franco.

Le verre en main, il le dépose sur le comptoir, préférant garder les idées claires au lieu de s'embrouiller inutilement les idées. Finalement, ce serait davantage un réconfort liquide que du courage à ingurgiter. “Écoute, je suis pas doué pour tout ça, les malaises, les excuses alors je vais sauter les deux pieds dans le plat et advienne que pourra” Se rapprochant de l’anglaise, il conserve néanmoins une distance raisonnable pour ne pas empiéter dans son espace vital. “Je l’ai déjà dit plus tôt, j’ai agi comme un couillon, j’en ai bien conscience, pour des raisons qui me sont propres et un passé que je ne me sens pas de partager maintenant.” Merde, c’est que c’était beaucoup plus sensé dans sa tête et surtout beaucoup moins brouillon. “J’ai fait de la merde, mais tu ne peux pas me résumer à cette seule soirée. On s’est côtoyé pendant des mois, on a passé un nombre incalculable de moments ensemble. Et c’était chouette, en tout cas pour moi. Tout comme je peux pas te résumer à certaines de tes attitudes” Celles que la trentenaire avait évoqué elle aussi plus tôt, elles aussi pour se protéger. “Je ne sais pas pourquoi tu as eu envie de t’éloigner ou pourquoi c’est si difficile pour toi de simplement être toi, de te lâcher et je ne te demande pas de raisons. Peut-être un jour, si tu te sens prête…” Il déglutit, reprend une bouffée d’air alors qu’il se sent soudainement étouffer, empêtré dans ce méli-mélo. “Ce que je veux dire, c’est que… c’est précisément tout ce que tu caches qui m’a attiré vers toi dès l’instant où j’ai renversé cette brouette et que j’ai ruiné ton manteau.” Une légère grimace se dépeint sur ses traits à l’évocation de la bourde qui les avait fait se rencontrer. “Ce n’est pas Miss Jones qui m’a donné envie de creuser et de découvrir ce qu’il y avait derrière cet écran de froideur et de détachement. Et je me fiche de savoir que les autres se contentent de l’image que tu renvoies. Tant pis s’ils sont trop cons pour voir que Layla vaut la peine.” Parce que c’était ce qu’elle avait dévoilé dans l’intimité, les failles, les sourires invisibles en public, le rire non contenu, les piques humoristiques sans ce côté guindé qu’elle gardait pour la foule. C’était tout le reste.

Il se rapproche encore un peu, toujours en conservant une certaine retenue. Ce n’était que des mots, mais elle le connaissait assez pour savoir qu’il n’était pas doué pour la manipulation. Assez pour savoir que peu à l’aise avec les grands discours, ça lui coûtait et lui demandait un effort qu’il n’aurait pas fourni pour n’importe qui. Du moins l’espère-t-il.

“C’est aussi cette Layla qui m’a donné envie de revenir. Et cette Layla qui me manque.”


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 771
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Lun 13 Sep 2021 - 0:13

Ouvrant un placard, l’Anglaise sortait une bouteille d’alcool fort sans étiquette. Ce n’était pas du même calibre que ce qu’ils avaient bu la dernière fois ensemble et ce malgré le manque d’information sur la bouteille, il s’agissait d’un whisky quelconque assez buvable néanmoins. Elle allait chercher quelques glaçons au congélateur, puis leur servait chacun un verre.

Si elle commençait à siroter le sien, il semble que Jeremiah lui ne l’entendait pas ainsi pour l’instant. Comme à son habitude, il ne tourne pas autour du pot, déclarant immédiatement qu’il n’était pas doué pour les excuses ou les situations emplies de malaises. Cela fit arquer un sourcil à l’intendant, mais celle-ci restait néanmoins silencieuse. Après tout, ce n’était pas du tout à elle de faire les premiers pas. Il s’était invité chez elle pour le faire et elle n’allait certainement pas l’interrompre dans sa lancée, toujours partagée entre l’agacement et cette envie de le revoir, de retrouver ce qu’ils avaient perdu, aussi minime cela avait été.

C’était… brouillon, maladroit, plein de non-dits, mais Layla l’écoutait toujours avec cet air neutre au visage, le laissant faire quelques pas vers elle, tant qu’il n’empiétait pas trop dans sa bulle personnelle. La jolie brune n’était pas prête à cela, pas maintenant non.

Il avait au moins de mérite de ne pas faire dans le superflu, de flatter pour tromper. Il ne semblait pas mentir non plus. Il semblait faire preuve de cette franchise un peu gauche qu’elle lui connaissait, de ce manque d’envie de complexifier les choses, malgré tout. Il ne mettait pas les mots exacts sur tout, mais ne jouait pas non plus de ce flou comme un lâche. Le silence tombait après ses derniers mots et l’Anglaise reprenait une gorgée de whisky sans pour autant détourner ses deux billes de givre du regard de Jeremiah. Et maintenant ? Que dire ? Quoi ajouter ? Que voulait-il ? Que voulait-elle ? Pouvait-elle à nouveau lui faire confiance ? Essayer de s’ouvrir encore ? Accepter de partager plus ? Lui le ferait-il seulement ?

Layla ne pourrait pas se perdre indéfiniment dans ses pensées, dans ses réflexions et il faudrait donc faire le point inévitablement.

- Nous nourrissons donc certains sentiments l’un pour l’autre. Déclarait-elle sans détour. Il n’est pas possible de revenir en arrière, autant pour toi que pour moi, mais que souhaites-tu accomplir maintenant ? Que recherches-tu exactement ? Les zones grises très peu pour moi. Pas que de poser tes buts les concrétisera immédiatement non plus, spécifiait-elle, mais je connais ton aversion pour l’engagement et… c’est ce que nécessite une relation plus poussée que cette entente qui nous liait au départ. Je ne compte pas être plantée dans une ruelle à nouveau, surtout pas si je fais l’erreur de m’ouvrir encore à quelqu’un. Cela était déjà assez rare en soi, alors de tendre la deuxième joue… Réfléchis. Sérieusement.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   
Revenir en haut Aller en bas  
- Rebuild our home, rebuild our life -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: