The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-44%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS HD6563/64 – Machine à café SENSEO Viva Café
49.99 € 89.99 €
Voir le deal

Rebuild our home, rebuild our life
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 778
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Ven 24 Sep 2021 - 21:39

Layla pouvait voir l’inquiétude qui creusait les traits du grand blond, l’hésitation, le malaise… Elle ne demandait aucune confession, aucun aveu ni même d’anecdote concernant sa vie d’avant. Cela ne voulait pas dire pour autant qu’elle n’avait aucun intérêt envers la chose. S’il souhaitait partager, elle serait tout ouïe, pour le bon et le mauvais. Pour ce qui le rongerait ou ce qui le rendrait heureux.

Un instant, la jolie brune observait le liquide tournoyer dans le verre de Jeremiah, jusqu’à ce qu’il brise le silence qui s’était installé. Là, l’Anglaise cherchait ses yeux et ce malgré le regard fuyant de garde forestier. Attentive, Layla s’abstenait de tout commentaire, continuant toujours de caresser du bout des doigts l’avant-bras de Jeremiah. Jusqu’à ce qu’elle devine certaines choses qui n’étaient pas dites… Jusqu’à ce qu’elle comprenne ce qui était délibérément tu.

Que des hommes…

Les méfaits pour survivre ne la choquaient pas à dire vrai, mais ce qu’elle devinait, supposait plutôt venait lui serrer la gorge, lui retourner l’estomac.

Ils avaient fait pire…

Ils faisaient toujours pire. Layla se redressait doucement dans son lit, venant s’adosser contre la tête de celui-ci. Ramenant un drap à elle, elle se couvrait. Parce que les souvenirs lui revenaient, parce qu’elle avait le luxe de la pudeur aujourd’hui, parce que le sujet aborder en amènerait un autre inévitablement. Parce que même si elle redoutait plus que tout de devoir faire des aveux, l’Anglaise ne pouvait pas cacher ce passé tortueux tandis que Jeremiah lui venait de se confier. Ou en fait, si elle pouvait le cacher, mais n’avait pas envie de le faire avec lui. Parce que cela signifiait trop, parce que Layla souhaitait réellement que les choses fonctionnent entre eux et qu’il faudrait tôt ou tard briser l’abcès.

Dire que cela n’était pas prévu était un faible euphémisme. Elle n’avait pu se préparer mentalement, n’avait pu réfléchir à comment annoncer les choses, à accepter de les énoncés tout haut.

- Je ne suis pas choquée par ton passé. Soufflait-elle d’abord, avant de prendre une gorgée de whisky. J’ai confiance quand tu me dis ce que tu as fait ou non. J’ai confiance tout court. Pour survivre, il faut parfois se salir les mains... N’avaient-ils pas fait exactement cela dans les bois quelques mois plus tôt après tout ?

Quittant l’azur des iris qui l’observait, Layla ramenait ses jambes à elle tout en laissant son regard se perdre sur le blanc du drap qui la recouvrait.

- Je suppose que mon tour vient. Elle avait un sourire sans joie en disant cela, puis finissait d’un trait son verre. Par où commencer… par quoi ? Comment annoncer cela à Jeremiah, comment raconter ces horreurs ? Je… Je n’ai pas eu à survivre comme toi… Comme bien d’autres en fait. Je… nous étions dans un camp militarisé au départ. Incapable de rentrer chez nous. Le camp est vite tombé et nous avons tenté de fuir vers le Canada, mais nous avons été interceptés par… des sauvages. Voilà, essayer de raconter les choses avec détachement, cela serait sans doute plus facile de s’en tenir aux faits. Ils ont tué les hommes qui nous accompagnaient et nous ont kidnappés, une autre femme et moi, pour nous ramener sur leur île. Nous avons essentiellement servi d’esclaves… pour tout. Attachées par des chaines comme des animaux. Nous étions nourris de restes de tables, régulièrement battues et violées. Quand je suis tombée enceinte, ils m’ont frappée sans s’arrêter, pour m’avorter. Ensuite, ils nous ont privés de nourriture longtemps. Ils ont recommencé à nous nourrir seulement pour nous garder en vie, mais s’assurer également que les grossesses futures seraient impossibles. Cela a duré trois ans, avant qu’une équipe des Remnants ne nous découvrent. Évidemment, cela s’est soldé par des échanges de coups de feu. J’ai eu la chance de tuer certains de mes geôliers moi-même, puis j’ai été rapatriée ici. Niveau rage, je sais dans quoi je mets les pieds, mais tu as besoin de le savoir toi aussi. Soufflait-elle, la gorge serrée.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 638
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Dim 26 Sep 2021 - 21:14
Comme durant l’attaque subie durant leur expédition en forêt, aucun jugement ne transparaît sur les traits de la jeune femme, ni dans son discours. Il mentirait s’il affirmait ne pas ressentir un certain soulagement, lui a toujours émis un avis tranché sur sa non réaction, lui qui s’inflige une culpabilité qui ne le quitte pas. Les cauchemars s’en mêlent aussi, parfois. Moins souvent que les premiers temps, mais toujours présents. Le fait qu’elle ne rompt pas immédiatement le contact le rassure et il accuse le coup. Le quadragénaire ne sait pas vraiment s’il se sent soulagé d’avoir vidé son sac. Ce n’est pas exactement le sentiment qui domine présentement. Ça ne rend pas les choses plus aisées, ça ne le libère pas du fardeau qu’il a décidé de garder sur ses épaules, mais c’est un pas en avant vers elle, une ouverture dans les secrets qui le rongent, la preuve qu’il lui fait confiance. Il vient de lui confier la lame qu’elle pourrait facilement retourner dans la plaie, non cicatrisée. Et c’est beaucoup pour lui. Énorme. Alors quand il la voit se couvrir et amorcer les mêmes confidences, il ne peut s’empêcher de lui affirmer un “Tu n’es obligée de rien…” pour ne pas qu’elle se sente forcée de quoi que ce soit. Il n’attend pas forcément un retour, ils ont le temps pour ça.

Mais Layla est une force brute et suffisamment pragmatique pour juger du moment opportun. Alors il se fait attentif, terminant son verre d’une traite avant de le poser sur la table de chevet, de son côté. Se couvrant lui-même, au moins le bas de son corps, il repose rapidement son regard sur elle, restant silencieux pour ne pas la couper.

Mais plus les mots se succèdent, plus le tableau dépeint se noircit et plus il sent une boule se former dans sa gorge et son estomac. Son discours fait précisément écho à son inaction, à ce qu’il n’a pas fait pour ces deux femmes. Et bien qu’il ait toujours soupçonné un parcours chaotique pour justifier la dureté du caractère de l’intendante, Jeremiah n’avait pas anticipé de tels traumatismes. Comment aurait-il pu? Ce n’est pas le genre de chose que l’on devine, et quand bien même, les hautes barrières érigées par l’anglaise auraient masqué les atrocités subies. Trois années… de calvaire, de sadisme, d’abus… S’il fait tout pour ne pas visualiser les scènes décrites, il ne peut s’empêcher de se refaire le film de leur histoire. Les premiers sous-entendus, les premiers regards, les premiers élans de séduction. Avait-il été trop brut de décoffrage? Trop insistant? Probablement pas. Certains mots se répètent, comme ceux lui signifiant qu’il avait été le premier à qui elle avait fait confiance. Est-ce que Layla parlait aussi de cette intimité partagée? Est-ce qu’elle lui avait fait à ce point confiance sans qu’il ne puisse deviner l’impact que ça avait sur elle à cet instant? Et s’il avait su, les choses auraient-elles été différentes?

Il a du mal à l’imaginer victime, prisonnière de bourreaux sadiques, avant que tout fasse sens. Son intransigeance, son besoin de se protéger, cette carapace pour ne pas être blessée, trahie, utilisée. Et malgré tout ça, la jeune femme lui avait offert une seconde chance. Leur avait offert une chance tout court. Ce qui en disait long sur ce qu’elle ressentait. Sans doute trop pour qu’il ne veuille réellement se laisser porter par tout ça. Pas après tout ce qu’elle venait de lui confier.

Le garde forestier reste de longues secondes silencieux. Non pas par désir de l’inquiéter mais parce que tout lui semble sonner faux. Il ne peut s’excuser pour ce qu’elle a subi, il n’en est pas responsable, et la limite entre compassion et pitié était trop mince pour que ce dernier prenne le risque de tomber du mauvais côté. Il ne peut lui dire qu’il comprend, n’ayant pas vécu ni subi ce genre de choses. Et il n’est définitivement pas assez fin psychologue pour comprendre ce que Layla a peut-être besoin d’entendre. Oui, tout lui semble faux ou maladroit. Mais le silence est sans doute pire que tout maintenant. “Je comprends pourquoi il a été si difficile de briser ta carapace” souffle-t-il en relevant les yeux dans les siens. “Pourquoi tu es si forte aujourd’hui.” Et il n’était pas tombé loin en pensant qu’il y avait plus derrière le masque. Et à défaut de savoir quoi dire, il se montre au moins honnête. “J’ai l’impression que tout ce que je pourrais répondre à ça sonnerait faux ou maladroit.” Doucement, il prend sa main dans la sienne. Difficile d’initier un contact plus appuyé après avoir entendu tout ça, de peur de la brusquer. “Ça ne change rien à ce que j’ai dit plus tôt, si la question était implicitement soulevée. Ça ne fait que renforcer l’estime que j’avais déjà pour toi.” Voilà une certitude qui n’était pas prête de s’effacer. “Et j’embarquerai dans le même bateau que toi avec plaisir, avec la rage et les traumatismes, les tiens comme les miens.” Il ne ferait guère mieux niveau prose, et c’était finalement tout ce qu’il avait à offrir de sensé.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 778
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Lun 27 Sep 2021 - 17:17

Un énième silence s’installait entre eux, cette fois cependant plus lourd, plus… important. Bien sûr, s’étant montrée dans toute sa vulnérabilité, Layla s’inquiétait un peu de la réaction de Jeremiah désormais. Pesait-il le pour et le contre ? Est-ce que les promesses tombaient à l’eau ? Avait-elle trop de bagages d’un coup ? La voyait-il différemment ? Plus faible ? Plus usée ? Plus sale ?

Le grand blond brise finalement son silence, comprenant certains traits chez l’Anglaise qui avait été exacerbée par son passé. Certes, Layla avait toujours eu une certaine carapace, une certaine force de caractère, mais après avoir vécu ces traumatismes… Relevant les yeux, son regard clair rencontrait celui du garde forestier. Ses yeux ne la fuyaient pas, mais ce fut la main dans la sienne qui finit par la rassurer, plus que tous les mots. Ce respect, cette distance, mais ce contact, cette lucidité dont il faisait preuve. Jeremiah avait toujours été bien plus que ce rustre bourru très premier degré, ce n’était que ça carapace et la jolie brune l’avait toujours soupçonné. C’est ce qui l’avait irrémédiablement attiré, conquise.

Il parlait de l’estime qu’il avait pour elle, qu’elle ne s’en trouvait que plus grande désormais. Bien le contraire de ce à quoi s’attendait Layla à dire vrai. Puis, il confirmait bien vouloir d’elle, d’eux, avec le bon et le mauvais. Serrant la main dans la sienne, Layla vint se blottir contre Jeremiah, posant la tête contre son torse et fermant les yeux. Si son orgueil était mis à mal de se montrer sous ce jour, de dévoiler sa faiblesse, elle ne voulait pas repousser l’homme qu’elle aimait pour autant, préférant au contraire retrouver sa chaleur, son parfum, la sécurité de ses bras. Cela était bien mièvre, mais pour une fois, Layla laissait son cœur la guider plutôt que son esprit acéré et froid. Du réconfort, de l’affection, de l’amour, voilà de quoi l’Anglaise avait soif.

- Vous êtes remplis de surprises Mister Bishop. Soufflait-elle en riant doucement. Relevant la tête, ses iris clairs rencontraient celles de Jeremiah un court instant avant que Layla ne vienne lui voler un tendre baiser.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   
Revenir en haut Aller en bas  
- Rebuild our home, rebuild our life -
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: