The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Rebuild our home, rebuild our life
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 638
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Jeu 16 Sep 2021 - 23:12
Sage, mais réactive. Si le garde forestier maintient un certain contrôle, c’est pour mieux savourer la perte de ce dernier chez sa compagne. Même dans les premiers instants dans leur rencontre, bien avant qu’il n’ose espérer quoi que ce soit d’elle, il avait toujours aimé la voir flancher, la voir céder. Sous le marbre froid, apercevoir l’étincelle qui mettrait le feu aux poudres, et pas nécessairement dans le mauvais sens du terme. Quelques minutes plus tôt, il pensait encore qu’ils se contenteraient d’un moment à deux sans forcément aller plus loin. Forcé de constater que le chemin semble prendre une toute autre voie, pour sa plus grande satisfaction personnelle, et, il l’espère, celle de sa partenaire.

Pourtant, contre toute attente, la belle lui échappe une nouvelle fois et s’il fronce les sourcils d’incompréhension, il ne peut s’empêcher de déglutir quand la vision de son corps, humide et encore recouvert de mousse à certains endroits se dévoile intégralement face à lui. Il se soudain un peu con, là, figé dans la flotte, à suivre du regard les nuages blancs dévaler ses formes. Jusqu’à cet ordre qui le ramène un peu trop brutalement dans la réalité. Enfin… brutalement… l’invitation laisse peu de place aux doutes et si le quadragénaire a toujours été réfractaire à l’autorité, face à une telle proposition, il ne peut que se montrer docile, sans quoi il serait définitivement le plus demeuré des idiots. Il l’avoue… ça a un petit quelque chose d’excitant qui éveille un peu plus son appétit.

Sans commentaire, il s’extirpe de l’eau, rinçant rapidement les dernières traces de ce moment pour emboîter le pas de Layla. Un instant, ce dernier imagine la tronche du colocataire de l’anglaise s’il débarquait précisément à cet instant, retenant un rire, rapidement de nouveau absorbé par ce fessier qui disparaît dans la chambre.

La rattrapant juste après en avoir franchi le seuil, il referme d’un coup sec la porte du pied pour venir acculer l’intendante contre le bois de celle-ci, bloquant toute tentative de fuite de son corps contre le sien. S’il avait en tête de se montrer doux et de prendre son temps, les minutes passées dans le bain ont raison de sa patience. Détachant les cheveux de la trentenaire, il a juste le temps de voir cascader ses mèches d’un noir de jais sur ses épaules avant de fondre sur ses lèvres, ne lui accordant plus aucun répit. Il n’y a pas de retour en arrière pour eux. Passant un bras autour de sa taille, son autre main glisse à l’arrière de son genou pour relever sa cuisse toute contre lui et accentuer ainsi les zones de contact entre eux, si tenter que ce soit possible. “Le lit peut attendre” souffle-t-il contre sa bouche avant de s’en emparer avec gourmandise et envie. Trop banal pour tout ce qu’il a en tête….

***

Un large sourire idiot figé sur les lèvres, il remonte le long du corps de la Britannique, n’épargnant aucune zone avant d’aller se nicher dans son cou, pesant un peu plus de son poids sur elle. Si le premier round a été des plus justement partagé contre cette fameuse porte, le second n’a été que pour elle. Privilège de femme qui se remet plus vite…
La respiration encore un peu courte, il se laisse bercer quelques longues minutes par les échos des gémissements passés et finit par se détacher, assez pour rejoindre le confort du matelas, s’appuyant sur un coude sur le côté, mais pas assez pour rompre le contact avec la jeune femme, une main posée sur son ventre comme pour vérifier qu’elle n’aura pas envie de repartir à l’assaut avant un moment. Après tout, la nuit ne faisait que commencer non?

Les yeux dans les siens, il lui laisse le temps de revenir doucement dans la réalité. “Comment une femme si autoritaire peut se montrer si… lascive?” la cherche-t-il histoire de retrouver cet équilibre qui leur a plutôt bien réussi les premiers temps avant qu’ils ne gâchent tout. Masochiste, il attend presque avec impatience le retour de bâton, mais elle était habituée à ce qu’il soit aussi un grand couillon.






Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 778
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Ven 17 Sep 2021 - 15:17

Le souffle court, la jolie brune fermait un petit instant les yeux en souriant. Les joues rouges, sa chevelure corbeau ébouriffée, les lèvres gonflées par tous les baisers échangés, Layla se laissait redescendre doucement après les dernières attentions de son amant. L’Anglaise n’avait pas connu beaucoup d’hommes aussi… consciencieux de son plaisir et qui ne s’arrêtait pas après une bonne partie de jambes en l’air. Non, Jeremiah était visiblement des rares qui profitaient pleinement et longuement des heures partagées en compagnie de sa partenaire. Layla. Qu’elle seule désormais, pour le temps qu’ils voudront bien l’un de l’autre. De garder le beau blond pour sa personne uniquement avait un charme certain aux yeux de l’Anglaise, aucune autre ne lui mettrait la main au collet maintenant- ou même ailleurs, ce qui calmerait sans doute un peu sa jalousie. Elle lui offrait bien évidemment la pareille. L’exclusivité en tout.

Ouvrant de nouveau les yeux alors qu’elle sentait les baisers migrer sur sa peau pour trouver son cou, elle observait Jeremiah s’installer plus confortablement à ses côtés. Elle ne se retint pas cette fois pour se blottir un peu plus contre lui. Il était agréable de ne plus avoir à réfréner ces impulsions, ces gestes naturels guidés par le cœur. De ne plus craindre un attachement, mais de pouvoir plutôt s’abandonner à celui-ci. Il y avait si longtemps que la jolie brune ne s’était sentie ainsi. Qu’on avait fait battre son cœur à cette vitesse et avec cette force. Enivrant et effrayant à la fois pour celle qui ne jurait que par le contrôle.

Layla arquait rapidement un sourcil à cette pseudo pique venant de son homme. Il ne perdait pas ses bonnes habitudes et cela plaisait toujours autant à l’Anglaise à dire vrai.

- Une question légitime, tout comme de savoir comment une brute pareille peut faire preuve d’autant de déférence ? Un petit sourire railleur étirait les lèvres rougies de l’intendante se disant. Qui s’y frottait s’y piquait et Jeremiah semblait en être un grand amateur.

Lui volant un baiser, elle étouffait un petit rire contre ses lèvres. Les petites joutes comme celle-ci lui avaient cruellement manqué. Les yeux plongés dans ceux qui lui faisaient place, Layla s’y perdait un petit instant. Pour une fois son flot de pensées ininterrompu n’était plus. Le silence mental, l’apaisement. Elle savourait cet instant volé, l’une de ses mains remontant contre le bras de son bellâtre pour venir se perdre dans sa courte tignasse blonde.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 638
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Ven 17 Sep 2021 - 22:02
Un rire franc et charmé passe ses lèvres, posant la main sur la hanche de la jeune femme tandis qu’elle vient chercher davantage de contact. C’est tellement paradoxal, cette distance que Layla se plaît à maintenir avec les gens en règle générale, qu’elle soit physique ou émotionnelle, et ce besoin de toucher dès que l’on perce la bulle de l’intimité. Non pas que le garde forestier s’en plaignait, bien au contraire. Parce qu’il se sent privilégié. Pas dans dans ce sens mégalo où ça gonfle son ego. Non, mais parce qu’il sait à quel point l’intendante ne baisse pas si aisément sa garde, parce qu’ils sont rares ceux qui peuvent se targuer de connaître cette facette de sa personnalité, et surtout parce qu’elle prend le risque qu’il piétine ses remparts érigés trop hauts. Conscient de sa chance, il ne la respecte que plus. Elle, et ce qui semble fraîchement les lier. “Touché!” Lance-t-il, tout sourire, alors qu’il se penche pour déposer ses lèvres sur son épaule. “Bon je sais foutrement pas ce que veut dire déférence mais il me semble…” commence-t-il, tout contre sa peau, remontant sur son cou. “... que vous avez aimé ma déférence, madame, et plutôt deux fois qu’une…” Il se recule, toujours le sourire aux lèvres, laissant ses doigts s’attarder nonchalamment sur sa hanche en des lignes abstraites. “Et je ne suis pas une brute” la corrige-t-il en prenant une mine faussement vexée. “Bourru conviendrait mieux” acquiesce le blond à ses propres mots.

Certes, il n’était ni le plus poétique, ni le plus cultivé des hommes, mais il avait au moins le mérite d’être franc et la plupart du temps honnête. Son regard se perd dans le bleu des siens, si différent et il laisse volontiers, pendant de longues secondes, le silence reprendre ses droits, avant de se rappeler un léger détail qui lui donne maintenant cruellement envie, bien plus que lorsqu’il est arrivé…. il ne sait plus trop quand, la notion de temps ayant déserté sa conscience. “Je reviens, ne t’échappe pas!” Et il s’éclipse, nu comme un ver, se moquant bien de croiser son homologue masculin.

Une minute à peine, c’est le temps qu’il lui faut pour revenir dans la chambre, les deux verres dans une main et la bouteille dans l’autre. Il s’arrête un instant, juste le temps de contempler l’anglaise dans son plus simple appareil, les joues encore légères rosies de leurs ébats. Lui tendant l’un des verres, il pose la bouteille sur la table de nuit et revient reprendre place à ses côtés, louchant sur ses courbes sans aucune gêne, tendant le verre pour cette fois-ci trinquer. “Si je dis que tu es magnifique, c’est de la déférence?” Il était sérieux, il ne savait vraiment pas ce que ça voulait dire et bien qu’il ne cherchait pas une définition précise, il gardait le doute que ça veuille dire qu’il était le roi des cons.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 778
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Dim 19 Sep 2021 - 17:35

Un petit sourire mutin étirait les lèvres de la jolie brune, tandis que Jeremiah lui concédait le point. Les lèvres qui venaient caresser son épaule, les mots prononcés tout contre sa peau, jusqu’à ce que les baisers atteignent son cou… Layla savourait un instant avant de pouffer de rire en entendant qu’il ne savait pas ce que le mot qu’elle avait employé voulait dire. Il ne se privait cependant pas pour l’utiliser immédiatement en parlant de leurs ébats. Se mordant la lèvre inférieure en repensant à ceux-ci, elle voulut lui voler un baiser, mais le grand blond s’écartait, la corrigeant elle sur les mots qu’elle avait employés. Arquant un sourcil, Layla se pinçait les lèvres pour ne pas rire à nouveau.

- Hmm, hmm. Bourru alors. S’amusait-elle à répéter à sa suite.

Le silence redevenait maitre de cet instant tandis que les deux amants plongeaient dans les yeux de chacun. Ils étaient rares ces moments où l’intendante s’était adonnée à la chose dans sa vie. Ne rien dire, ne rien penser, simplement nager dans le bleu des iris lui faisant face. Sans calculs, sans machinations, sans penser au travail, sans ressasser quoi que ce soit.

Cette tranquillité fut brisée lorsque Jeremiah décidait de se lever, lui demandant de ne pas s’enfuir. La jolie brune ne posait pas de question, mais roulait les yeux au ciel lorsqu’elle le vit sortir de sa chambre, nu comme un vers. Elle espérait que le professeur ne le rencontre pas dans le corridor pour le coup. S’étirant au creux de ce lit lui semblant bien trop grand d’un coup, Layla décidait de se redresser un peu et de mettre de l’ordre dans sa chevelure en bataille. Son homme revenait sur cette entrefaite, bouteille et verres en main. Une vision fort plaisante pour l’Anglaise qui en profitait pour se rincer allègrement les yeux. Il était beau et ce regard qu’il avait pour elle… Lui aussi semblait en profiter pour se rincer l’œil avant de revenir auprès d’elle, lui tendant un verre.

Il lui arrachait un énième rire en revenant sur cette histoire de déférence, tout en voulant trinquer avec elle. Cognant délicatement son verre contre le sien, Layla prenait une gorgée de whisky avant de lui expliquer ce que ce mot signifiait finalement.

- De la déférence… L’on peut dire qu’il s’agit en fait de considération, du dévouement. Certes elle vulgarisait, mais ce serait plus simple ainsi. Et oui, tu es très dévoué avec moi ce soir. Plaisantait-elle avant de l’attraper par la mâchoire pour lui voler ce baiser appuyé qu’elle avait envie de lui donner depuis tout à l’heure.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 638
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Dim 19 Sep 2021 - 19:28
Les verres tintent agréablement et pour la première fois de la soirée le garde forestier s’autorise une gorgée. Ce n’est pas son alcool préféré et d’ailleurs, il n’a jamais été très porté sur la bouteille mais ce dernier doit reconnaître que l’anglaise connaît son sujet et semble savoir où se procurer encore des breuvages acceptables. Le liquide lui brûle agréablement la gorge et il ne pourrait rêver mieux pour continuer cette soirée. Il ne porte pas de toast, n’ayant pas envie de marquer le coup avec des mots qui seraient vides de sens où rendraient l’instant plus mièvre qu’il ne le mérite. Les regards et les actes parlent davantage pour eux et pour la première fois depuis de longues semaines, le quadragénaire se sent apaisé. Les fantômes des dernières missions semblent lui offrir un instant de salut nécessaire et l’attaque subie par le camp passe même au second plan. La reconstruction de Fort Ward doit signifier aussi leur reconstruction à eux. Et sans une défense efficace, ils auraient pu perdre tellement plus, en infrastructure, mais surtout en population. Se focaliser sur leur chance et non ce qu’ils avaient raté lui semble maintenant essentiel. Parce que la guerre maintenant à leur porte ne va pas cesser demain, et qu’ils pourraient payer plus cher encore.

Il n’a néanmoins pas l’envie de s’appesantir sur le futur quand le présent est aussi délectable qu’une femme nue à ses côtés, loin des aventures sans lendemain ou d’une banale partie de jambes en l’air. Il ne sait pas ce que l’avenir leur réserve et comme toujours, il décide de s’ancrer dans l’instant présent. “Merci professeur Jones” souffle-t-il dans un sourire avant qu’elle ne l’attire pour un baiser.

Il ne s’échappe pas tout de suite, répondant à sa requête et quémandant plus. Toujours plus, tant qu’elle voudra bien de lui. Jeremiah est prêt à accepter le pouvoir qu’elle a sur sa personne, le risque de souffrir sans doute pour la première fois de sa vie, la dépendance qu’elle fait naître de sa présence, les sentiments qui s’en sont mêlés. Des femmes comme Layla, il en existe trop peu et il se réjouit que ses yeux se soient arrêtés sur lui. Clairement, il ne la mérite pas, mais ne laissera pas son foutu ego lui souffler de faire marche arrière.

S’écartant suffisamment pour plonger dans le vert et le bleu qui rendent ce regard si particulier et intense, il laisse un sourire sourire se peindre sur son visage. “Seulement ce soir?” Joue-t-il alors qu’il s’octroie une nouvelle gorgée. Lui être dévoué… en mettant de côté l’aspect purement charnelle et physique de sa dévotion, il sait qu’il n’a jamais vraiment cédé de terrain le concernant. S’il lui a parlé de sa vie d’avant, de ses voyages, il est toujours resté mystérieux sur sa survie, hormis Jill. C’est peut-être sur ça qu’il devrait concentrer ses efforts. Ouvrir un peu la porte et laisser enfin quelqu’un entrer dans cette partie de sa vie.

Se redressant légèrement, son regard se pose sur la cicatrice de morsure sur son avant-bras, vieille de quatre ans maintenant et qui n’est guère esthétique. Pensif de longues secondes, sur ce qu’il est encore préférable de taire, sur ce qu’il peut dire, il relève finalement les yeux vers l’intendant. “Tu sais que je ne te ferais jamais de mal hein?” Physiquement il entend.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 778
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Jeu 23 Sep 2021 - 16:23

Le goût de ses lèvres et la saveur de l’alcool qui s’y mélangeait étaient tout simplement délicieux. Ses doigts glissèrent de la mâchoire du blond à sa chevelure courte, pour s’y perdre doucement. Jeremiah répondait à ce baiser avec un peu plus d’avidité, offrant sans même le savoir un agréable vertige à la jolie brune. Layla n’aimait pas perdre le contrôle, mais c’était exactement ce qui se passait avec le garde forestier depuis le tout début. Il avait cette faculté à s’immiscer dans les interstices de la glace qui la recouvrait, qui la protégeait. Si elle avait longtemps voulu le repousser, ne pas lui permettre de faire batte son cœur ainsi, la bataille était terminée. Grande perdante, elle acceptait volontiers son sort. Cette légèreté toute nouvelle, cette possessivité qui s’ancrait plus profondément, ces sentiments qui la liaient plus solidement.

Cette énième étreinte prit finalement fin et tous deux plongeaient dans les yeux de l’autre, bien incapables de faire autrement aussi mièvre cela pouvait être. Elle arquait cependant un sourcil à la remarque de son amant, amusée par celle-ci et ce que cela sous-entendait.

- Je m’attends à plus régulier effectivement, Mister Bishop. Lui répondait-elle avec malice.

Et il ne s’agissait pas simplement des moments charnels qu’ils partageaient, mais de plus. De tout. Layla lui offrirait la même chose, ce même dévouement, cette fidélité, ce respect et cette honnêteté. Il y avait longtemps que l’Anglaise n’avait pas réellement eu envie de s’attacher, de s’engager dans une relation, de donner de sa personne. Cela était à la fois effrayant et excitant.

Son regard clair suivait celui de son compagnon, s’attardant lui aussi sur la cicatrice à son avant-bras, celle dont ils n’avaient jamais parlé. C’était-elle posé des questions au sujet de celle-ci ? Bien entendu. Cependant Layla n’avait jamais forcé d’explications ou de confessions que ce soit par respect ou par crainte de devoir faire de même avec ses propres cicatrices invisibles.

Ses iris dépareillés retrouvaient le regard céruléen qui attendait, qui questionnait, qui craignait. Si elle savait qu’il ne lui ferait jamais de mal ? Mal qu’elle devinait être physique… puisqu’ils s’étaient tous deux attardés aux traces de dents imprimées dans la chair du grand blond. La réponse était simple, et ce malgré le vieux réflexe qui lui avait fait détourner le visage plus tôt dans la matinée. Il était le premier en qui elle avait eu confiance. Le premier qui avait réussit l’impossible de lui faire passer outre ses traumatismes sans même savoir qu’ils existaient. C’est sans doute pourquoi Layla avait tant douté également, tant repoussé ce qui était né dans son cœur depuis, tant tenté de rationaliser et d’éviter.

- Oui, je sais. Soufflait la jolie brune pour rassurer son amoureux. Tu es bien le premier et l’un des rares à qui j’accorde cette confiance. Confiait-elle à demi, laissant ses doigts délicatement caresser cette cicatrice à l’avant-bras du blond.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 638
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Ven 24 Sep 2021 - 20:24
Les doigts de la jeune femme sur les stigmates d’une période de sa vie qu’il tentait vainement d’oublier, couplé à l’affirmation soufflée par l’anglaise lui font relever les yeux sur elle, serrant les mâchoires par automatisme. Jeremiah n’était pas connu pour sa propension à se confier, surtout sur sa survie, qui ne comportait que des zones d’ombres, mystérieuses, inatteignables pour la masse. Jouant avec le liquide ambré dans son verre qu’il s’amuse à faire tournoyer pour se donner une sensation de contenance, il baisse de nouveau le regard, cherchant ses mots. Ce n’est définitivement pas son truc et il ne sait pas vraiment par où commencer, ni même si ces révélations ne sont pas précipitées. Mais comment repartir sur des bases plus solides autrement? Alors il opte pour le premier chapitre, celui-là même qui justifie la cicatrice qui couvre maintenant sa peau. “Un loup…” souffle-t-il simplement, le regard déviant à nouveau sur les traces de dents. “Un type était en train de se faire attaquer et Ralph et moi…. mon chien” précise-t-il pour parer à tout quiproquo… “On est allé l’aider.” Bordel ce qu’il aurait dû s'abstenir, avec le recul, et laisser mourir ce fils de pute. “Ça faisait trois ans que j’étais tout seul et je commençais à perdre la boule. Kieran, c’était son nom, m’a proposé de rejoindre son groupe. Que des hommes…” Il laisse le silence retomber un instant. Rien que cette précision aurait dû lui mettre la puce à l’oreille. “La survie devenait trop compliquée, j’avais besoin de me reconnecter avec des humains alors je l’ai suivi.”

Une nouvelle gorgée, comme pour s’offrir une dose suffisante de courage liquide, avant de reprendre. “C’était pas des types bien. J’suis resté une année entière avec eux, par peur de la solitude, parce que je savais que je deviendrais complètement cinglé si je retournais dans les bois. Mais…” Le quadragénaire déglutit péniblement, osant relever ses yeux dans ceux de la jeune femme. “J’ai fait un bon nombre de saloperies au cours de cette année-là. J’aimerais dire que c’était juste pour survivre, c’est ce que j’aime penser pour que ce soit moins difficile à accepter mais j’ai commis trop de méfaits, attaqué trop de groupes ou de voyageurs solitaires. Pour la bouffe, pour leurs fringues, parfois leurs armes. Tout était bon à prendre. Les mésententes se réglaient au poing et le gagnant avait raison par défaut. Quand l’un des membres du groupe s’opposait à la majorité, il se faisait lyncher.” Brutal, intransigeant, mais efficace. Les mêmes règles pour tous, pas de rancœur, pas de représailles.

“Ils ont fait pire…” finit-il par avouer, sans donner dans le détail sordide. “Je n’ai pas participé évidemment mais je n’ai rien fait pour les en empêcher.” À nouveau ses mâchoires se serrent. Il avait bien essayé en réalité, mais avait très vite compris qu’en insistant, il se ferait tomber dessus par six gars et ne s’en serait pas relevé. “J’ai pris mon sac et mon chien et j’suis reparti cette nuit-là, jusqu’à rencontrer Jackson un an plus tard et être amené ici.” Une nouvelle gorgée, terminant son verre d’une traite. “J’suis pas juste ce gars insouciant qui raconte des conneries pour éviter les questions trop sérieuses des autres. Parfois...il y a cette… rage à l’intérieur. Pour ce que j’ai fait et surtout ce que je n’ai pas fait.” Les yeux dans les siens, il inspire un grand coup. “J’veux être certain que tu sais dans quoi tu mets les pieds.” Non, il n’était pas violent et non, il ne la frapperait jamais. Mais il n’était pas que ce clown jouant les beaufs pour rendre les choses plus simples. “T’es la première personne à qui je le dis…” et pas besoin de préciser que le secret devait être gardé.


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   
Revenir en haut Aller en bas  
- Rebuild our home, rebuild our life -
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: