The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -37%
Fire TV Stick Lite avec télécommande ...
Voir le deal
18.99 €

Rebuild our home, rebuild our life
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Rebuild our home, rebuild our life   Lun 6 Sep 2021 - 18:42
Septembre 2021.

Le soleil cogne dur sur sa nuque, presque autant que les coups de marteau qu’il donne depuis le début de matinée. S’il n’a pas la formation pour entreprendre un tel gros œuvre, être sous les ordres de plus performant que lui ne le dérange pas. Maintenant que l’orage était passé, que leurs morts avaient été enterrés, il fallait reconstruire. C’était leur seule option, avec une épée de Damoclès toujours plus menaçante au-dessus de leur tête. Dans l’impossibilité de sortir du camp, à cause de la menace, le garde forestier, privé de grands espaces, s’était vite senti prisonnier.
C’est donc tout naturellement qu’il s’était proposé pour les chantiers de réparation, ayant passé quelques mois sur des chantiers à son début de vingtaine. S’il n’avait jamais été un élève brillant, il apprenait vite dès que le travail était manuel et depuis une semaine déjà, tous les jours, le quadragénaire participait à la réfection de leur lieu médical.

Ça lui évitait de trop penser, de tout ressasser. Sauf quand il était tout seul sur le toit, comme présentement. Harnaché d’une corde et d’un baudrier pour ne pas risquer une blessure stupide à cause d’une chute, les images l’assaillaient sans lui laisser de répit. D’abord les morts, puis les balles fusant pour déchiqueter les chairs de ses camarades. La peur qui l’avait tenaillé dès la première seconde. Ce qu’il avait du faire ensuite, en compagnie de Locklan. S’assurer que les morts le restent et ne se réveillent pas. C’était une chose de tuer ces choses, c’en était une autre de planter une lame dans le crâne de quelqu’un, surtout quand on avait bu un verre avec lui ou elle au Summers ou qu’on avait plaisanté sur tel ou tel sujet. Et bien qu’il ne l’évoquait pas, bien qu’il ne le montrait pas, les cauchemars continuaient de le hanter. Et puis les visages de Jaimie et Halsey se rajoutaient aux autres. Ils avaient été achevés comme du bétail. Par nécessité certes, mais le résultat restait le même.

Pendant ses longues nuits d’insomnie, Jeremiah avait pensé à partir. À retourner à sa solitude, dans les bois de Whiskey bend. Parce que c’était trop dur de perdre des gens. Parce que c’était trop compliqué de passer à autre chose. Mais il s’était déjà trop investi. S’attacher était une faiblesse pour lui, mais il avait déjà mis les deux pieds dedans. “Descends de là Jeremiah! Pause déjeuner!” Un sourire sans joie se profile sur ses lèvres. Une vraie union syndicale!
Terminant de clouer une planche, il se laisse glisser prudemment jusqu’à l’échelle et la descend, se détachant arrivé à mi-hauteur.

Les deux pieds au sol, il retire le baudrier et les gants, et passe au-dessus de sa tête le débardeur trempé qui lui colle désagréablement à la peau. Sa casquette chute évidemment au sol et alors qu’il se penche pour la ramasser, une ombre plus qu’appréciable lui offre quelques secondes de répit. Relevant la tête en direction de son sauveur, il se retrouve face à deux prunelles glacées un peu trop familières. Oups…

“Layla” la salue-t-il sobrement, sans fioritures. Ils ne se sont pas vraiment reparlés depuis… qu’il l’a planté dans cette ruelle. Et si son inquiétude a été réelle le jour de l’attaque, s’il a refusé de la lâcher pour s’assurer qu’il ne lui arriverait rien, le garde forestier n’a pas poussé sa chance plus loin. Il sait l’anglaise orgueilleuse et n’ayant pas fait le deuil de ceux qui étaient tombés et desquels il était plus ou moins proche, il n’a pas voulu tenter un cocktail explosif. Ça n’enlevait pas la peur qu’il avait eu pour elle. Ni la révélation tardive qu’elle comptait plus qu’il n’avait bien voulu le montrer. Plus qu’il n’avait bien voulu lui prouver. Mais il ne dit rien. Parce qu’il ne supportera pas son indifférence. Parce qu’il ne supportera pas ses piques assassines, il le sait. Pas maintenant. Pas encore. “Comment tu te sens?” Elle n’avait pas été blessée, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu’elle allait bien. Et malgré les apparences, il s’en souciait. Sincèrement.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 783
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Lun 6 Sep 2021 - 19:14

Difficile de fermer l’oeil depuis l’attaque. Déjà que d’ordinaire, Layla souffrait toujours de ces terribles cauchemars de son passé, en ce moment si elle arrivait à dormir une heure ou deux, il s’agissait d’un miracle. Elle palliait à tout cela par un peu de maquillage, forçant plus qu’à l’accoutumer pour cacher les cernes qui commençaient à creuser son visage opalin.

Avec quelques chemises de documents sous le coude, elle faisait un petit détour vers l’armurerie et le dispensaire afin de pouvoir constater l’avancée des travaux de réparation. Les choses auraient sans doute pu être pire, bien pires, mais les pertes avaient néanmoins été importantes. Entre armes, médicaments, bâtiments et habitants… Les cicatrices seraient longues à guérir pour leur communauté. Cette épée de Damoclès au-dessus de leur tête n’avait rien pour arranger les choses…

À hauteur du dispensaire, elle en faisait le tour pendant que les travailleurs arrêtaient les travaux, le temps de faire une pause. Les réserves de bois étaient touchées, au point où il faudrait redoubler d’ardeur pour en récolter de nouveau avant l’hiver. Ne parlons même pas du grenier… Quand on le jugerait sécuritaire, il faudrait organiser de nouvelles expéditions pour refaire les stocks manquants depuis l’attaque également. Aller le plus possible vers l’océan lui semblait être la seule solution. S’éloigner de ces sauvages le plus possible.

Perdue dans ses pensées, la jolie brune remarquait trop tard qu’on lui bloquait la route. Elle s’arrêtait, mais en détournant les yeux du dispensaire, reconnaissait nul autre que le garde forestier. De toutes les personnes sur qui elle avait pu tomber par hasard… il avait fallu que ce soit lui. Elle détestait ce qu’il remuait en elle. Cette frustration, cette inquiétude, ce dédain et cet attachement… Elle l’avait compris le soir où ils avaient partagé leur dernier verre. Sans pouvoir mettre les mots dessus, elle l’avait sentie que la situation commençait à glisser entre ses doigts. Elle avait obtenu ce qu’elle désirait non ? Elle avait été glaciale, ils avaient arrêté de se voir, fin.

- Mister Bishop. Lui répondait-elle tout aussi sobrement.

Et pourtant… si l’on mettait de côté son manque de délicatesse, l’insulte et l’humiliation, Layla ne digérait toujours pas ce qui c’était passé, écœurée de vivre tout cela comme une… rupture.

- Je vais bien.

Ce n’était évidemment pas la vérité, mais ses lunettes soleil et fond de teint sur son visage cachait les signes de l’épuisement. Son masque de marbre cachait le chaos de ses émotions. Elle avait autant envie de lui retourner la question que de l’ignorer. Ce serait toutefois lui donner une victoire que de céder à ce genre de facilité. L’indifférence était mieux, la laissait plus en contrôle.

- Et vous ? Lui demandait-elle avec détachement, comme elle le ferait pour n’importe quel habitant lambda du fort. Au couvert de la politesse, Layla devait bien avouer vouloir prendre de ses nouvelles.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Lun 6 Sep 2021 - 21:33
Mister Bishop
De cette formule, il en avait longtemps tiré un amusement certain. Cette politesse désuète, ce petit air hautain. Il lui fait détourner les yeux présentement. Oui, ces deux mots sont difficiles à encaisser. Pas pour leur sonorité mais pour la distance qu’ils évoquent. Oh, rien qu’il n’a pas cherché, rien qu’il n’ait pas mérité, mais ça le blessait, bien plus qu’il ne l’admettrait. Là, relégué comme un vulgaire cancrelat. Sans différence aucune. Sans importance. Pour elle, il était redevenu comme tous les autres, sans distinction. Il baisse un instant la tête et le vouvoiement l’achève. Le quadragénaire retient une réplique mordante. Honnêtement? Il n’a pas la force de se prendre la tête avec elle ni de chercher la petite bête. Elle aurait tout aussi bien pu l’ignorer comme elle l’avait si bien fait ces dernières semaines. Pourtant, elle était là, à lui retourner la question. Ça devrait le rassurer mais ça ne fait que poser les nouvelles bases d’une relation que Jeremiah n’a pas envie d’avoir elle la britannique. Il ne veut pas de ce mister Bishop détaché et pompeux, tout comme il refuse les banalités d’usage juste pour se prétendre civilisé.

“Moi pas” tranche-t-il dans cette sincérité qui lui ressemble bien. Pourquoi prétendre n’avoir aucun problème après tout ce qu’ils avaient vécu et enduré? Pour être fort? Brave? Courageux? Il estimait l’avoir été sur l’instant et avait fait sa part, ce qu’il pouvait en tout cas. Maintenant que l’adrénaline ne le portait plus et que les fantômes s’en mêlaient, à quoi bon se planquer derrière un masque auquel il ne croyait pas? Faire semblant, ce n’était tout simplement pas pour lui.

Et parce qu’elle lui vole l’éclat glacé de ses yeux derrière les verres opaques de lunettes solaires, il se rapproche, la dominant de sa hauteur. Doucement, l’une de ses mains se lève à hauteur de son visage et il fait glisser l’accessoire. Le refermant, il laisse une branche sortie, la glissant dans le haut de son débardeur, et la toisant, il fait encore ce qu’il sait faire de mieux. Ne pas lui offrir ce qu’elle attend, et la prendre à contre pieds. “Menteuse…” souffle-t-il en plantant ses yeux dans les siens. Parce qu’elle prétend aller bien. Parce que personne ne peut aller bien après tout ça à moins d’être un robot fait d’acier. “Je suis content que tu n’aies rien, que tu n’aies pas été blessée. Mais si tu veux te la jouer princesse arrogante, tu peux passer ton chemin” reprend ce dernier sur un ton neutre, ni agressif, ni amical. La pousser dans ses retranchements, réveiller le volcan qu’il sait dormir sous la glace. Pas juste cette Layla des apparats avec un rôle adapté pour la majorité. La sienne. Celle qu’il a côtoyé pendant quelque temps. Sa Layla Jones.


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 783
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Mar 7 Sep 2021 - 2:39

Il aurait été mentir que de dire qu’elle était surprise par la franchise dont l’Américain savait faire preuve. Non, plutôt Layla s’était attendu à une réponse facile comme elle le lui avait offert, n’ouvrant sur aucun dialogue et puant la politesse et le désintérêt. Il aurait été trop facile également de supposer qu’il cherchait à se faire questionner, à dialoguer sur le pourquoi et les raisons, même si ce mal-être était généralisé au sein de la communauté. L’intendante ne le relançait pas, ne souhaitait lui offrit aucun intérêt.

Il s’approchait, comme il l’avait déjà fait tant de fois avant pour la surplombé de sa hauteur, pour la toiser comme il s’était toujours permis de le faire. Layla elle ne bougeait, même si l’irritation lui donnait envie de faire un pas vers l’arrière pour remettre un peu de distance entre eux. Elle ne flancherait pas non plus face à ses propres sentiments contradictoires en essayant de réduire cettedite distance à l’inverse. Elle maudissait ce cœur faible où substituait quelque chose… où s’était développé quelque chose des mois auparavant.

Non, elle restait parfaitement immobile, même lorsqu’il retirait ses lunettes soleil pour les pendre à son haut. Même lorsqu’il l’insultait et cherchait à la piquer. De marbre. Inatteignable. Impassible, mais fermement présente.

- Rien de nouveau sous le soleil, ai-je envie de vous dire.
Le mensonge… La jolie brune lui avait bien dit qu’elle s’adonnait à la chose lors de cette fameuse soirée de juillet. Si alors il n’avait pas bronché, qu’il ne fasse pas l’effarouché maintenant. Il n’avait aucun droit à la vérité, de savoir comment elle se sentait réellement. Tout ce qu’il avait à faire s’était passé son chemin. Je vois que vous êtes d’excellente humeur Mister Bishop. Répondit-elle avec sarcasme. Je ne joue ni les princesses ni les arrogantes. Vous me demandez comment je vais, je vous réponds et j’ai même la politesse de vous retourner la question. Elle supportait son regard sans grand souci, toujours avec ce ton détaché et ce masque calme. Maintenant, si je vous pose problème, ne prenez pas des détours en m’insultant gratuitement voulez-vous ?

Elle faisait un pas de côté pour lui laissait la liberté de poursuivre son chemin qu’elle avait malencontreusement bloqué sans le vouloir.

- Voilà. Toutes mes excuses de vous avoir retenu pour votre pause. Si vous voulez bien m’excuser… Fit-elle en commençant elle-même à poursuivre sa propre route.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Mar 7 Sep 2021 - 19:52
Il ferme les yeux, de longues secondes, pour faire refluer la colère qu’il sent déjà monter. Il déteste lui offrir autant de pouvoir sur sa personne. Le quadragénaire n’a jamais été dans cette position, s’est toujours assuré de pouvoir prendre la tangente quand la situation devenait trop complexe. Mais ici, encore plus depuis qu’ils ne pouvaient plus sortir, la présence de l’intendante se faisait oppressante. Partout où Jeremiah posait les yeux il risquait de la voir déambuler dans sa toute puissance, de devoir lui parler et de subir … précisément ce qu’elle lui offrait maintenant. Oui, il détestait subir cette emprise qu’elle avait gagné au cours des derniers mois. La planter dans cette ruelle n’avait rien changé à cet état de fait. Pire. Layla lui manquait. Et il n’avait aucun échappatoire. Pas cette fois. “Arrête ton vouvoiement à la con” lâche-t-il, se moquant du congé qu’elle semble lui offrir. Puisqu’ils n’avaient pas le choix de cohabiter, autant crever l’abcès tout de suite.

Sa vulgarité reprend le dessus mais il s’en moque. Le garde forestier a toujours pris soin de surveiller son langage en sa présence mais le manque de sommeil et les derniers événements ont raison de ses efforts. “J’me fous de ta politesse de bourgeoise. C’est quoi la prochaine étape? On parle météo et Cac 40? Si tu veux jouer à l’intendante derrière son masque et sa poigne de fer, t’as tout un camp pour le faire mais on sait très bien que ça n’a jamais pris avec moi, Miss Jones” ironise-t-il. “T’as gagné! Oui, ça me fait chier. Et je vais clairement pas la jouer cinéma d’auteur à faire des courbettes ou des politesses chaque fois que je te croiserai, ce qui risque d’arriver très souvent” Planté face à elle, ce dernier ne se démonte pas. Il a toujours préféré fuir le conflit. Mais ici, ce n’est pas possible, et c’est en train de le faire devenir chèvre. “Alors vas-y, balance tout le venin que tu retiens, ou frappe-moi si ça peut te faire du bien. N’importe quoi plutôt que ton indifférence et ta déférence de ministre!” Et comme pour imaginer son postulat, le blond ouvre les bras, lui laissant le champ libre. “Oui, j’tai planté dans cette foutue ruelle! Oui, j’suis un gros connard de première, et tu sais quoi? J’regrette pas d’avoir heurté ta fierté, ça prouve que t’en avais quelque chose à foutre et ce même si t’as pas arrêté de répéter que ce n’était qu’une distraction!” Autant en profiter pour lui renvoyer ses propres erreurs non? C’était aussi ça, même cartes sur table. Et possiblement ce qui avait piqué son propre orgueil de mâle. Et puis ça fait tilt…

“C’est ça finalement, qui t’emmerde hein? Que je t’ai coupé l’herbe sous le pied? De pas avoir initié la fin de… peu importe ce que c’était d’ailleurs.” Oui, il cherche, comme toujours. Il ne serait pas son pantin, ni un petit chiot docile qui donne la patte face à son charisme légendaire. “Si t’as plus envie de me voir, si t’as plus envie que je t’adresse la parole, il suffit de le dire. Mais je jouerai pas à ça!”


Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 783
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Mer 8 Sep 2021 - 2:02

Visiblement même malgré le calme et la neutralité dont elle avait essayé de faire preuve, le garde forestier s’emportait en causant une scène. Serrant les dents, elle se retournait et le laissait la blâmer de tout et rien.

Apparemment, elle rendait son quotidien fort invivable, alors qu’elle l’évitait au maximum. Alors qu’elle ne s’adressait à lui que lorsque cela était nécessaire. Alors qu’elle le traitait simplement avec indifférence, alors qu’il avait décidé de mettre fin à leur entente. Layla encaissait ses reproches, cette petite crise publique, ce besoin de se dédouaner visiblement… mais pas une minute de plus.

- Si vous aimez vous donner en spectacle, ce n’est pas mon cas. Lui lançait-elle avec un regard sévère, avant de faire un pas vers lui pour conserver un minimum cette conversation entre eux deux. La seule personne ici qui déverse son venin, c’est vous. Et pourquoi ? Car je vous traite comme tous les autres ? C’est pourtant ce que vous avez choisi en me remerciant. L’Anglaise arrivait encore à contenir la colère qui grondait sous son masque. Son ton ferme ne trahissant rien du maelström qui s’éveillait. Vous êtes déçu, je suppose ? Vous auriez peut-être aimé que je vous supplie ? Que je revienne à genoux vous avouer un quelconque sentiment ? C’est votre orgueil qui est touché, ne transposez pas les choses sur moi. Vous avez manqué de savoir-vivre j’en conviens et cela a son effet sur moi et vous continuer de me mettre plus bas que terre. Pourquoi ? Parce que vous regrettez ? Vous m’avez prouvé comment vous souhaitez me traiter désormais, le peu d’estime que vous aviez et avez pour moi, mais consolez-vous au moins avec ceci : félicitations, vous avez sagement mis fin à une entente qui commençait vraisemblablement à déraper. Lui sifflait-elle avec mépris.

Layla s’était pensée en contrôle, s’était pensée plus forte, capable de noyer et de faire disparaitre ce qui avait poussé là où aurait dû régner la stérilité même. Il était toutefois temps de faire face aux choses, ou du moins avec elle-même. Humaine malheureusement, il y avait de ces choses qui ne pouvait être soumis à la simple volonté.

- Il n’y a pas de jeu. De la politesse simplement, même à sens unique, et ce malgré le ressentiment. Nous ne sommes pas des enfants, ou du moins je le croyais jusqu’à ce que vous proposiez de ne plus s’adresser la parole. Si du simple savoir-vivre vous offusque à ce point… Vous me voyez fortement soulagée de ne plus supporter votre présence outre mesure. Un nouvel avant-poste est en construction, si ma personne vous incommode à ce point vous vous y sentiriez sans doute mieux… Loin d’ici. Elle remettait lentement ses lunettes soleil sur son nez, réprimant cette colère vive qui brûlait dans ses chairs.

Tournant les talons, elle décidait de poursuivre son chemin n’importe où, mais à une sage distance de ce sauvage. Déjà quelques regards trainaient sur eux et cela irritait au plus haut point Layla. Pourquoi était-elle restée ? Pourquoi avait-elle répondu ? L’Anglaise aurait pu tourner les talons dès le départ et ne pas lui donner une seconde de son temps et pourtant… Malgré sa placidité sous les injures, ou du moins lors des premiers échanges, il avait fallu qu’elle perde sa salive avec lui, qu’elle rétorque ou souligne son comportement de bambin égoïste. Est-ce que tout au fond, dans les méandres de sa conscience, n’avait-elle pas deviné un certain aveu de la part abruti ? D’orgueil ou de faiblesse ou d’autre chose ?


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 644
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   Ven 10 Sep 2021 - 22:36
Il serre les dents, piqué. Pourquoi ne peut-il pas simplement s’en moquer comme du reste? Pourquoi faut-il qu’elle ait cette emprise sur sa personne? “Non mais tu t’entends? Une entente qui commençait à déraper? C’était quoi? Une putain d’affaire commerciale à conclure? Pas assez de bénéfices rentables?” L’intendante parle de ce qu’ils ont partagé comme d’un business qui n’a pas assez rapporté et oui, clairement, ça le fait chier. Il aimerait que ce soit juste une question d’orgueil, de fierté mal placée, mais ça va plus loin que ça. Parce qu’il a été assez stupide pour penser qu’ils partageaient plus qu’un banal accord entre deux adultes consentants. Parce que c’était précisément ce qui l’avait effrayé et forcé à faire marche arrière mais que sa vis-à-vis balayait tout ça d’un simple revers de la main. Ça n’avait été rien d’autre que ça pour elle, et le fait qu’elle conserve son rôle de parfaite petite Miss Jones comme la première fois qu’ils s’étaient rencontrés l’insupporte au plus haut point. Cette espèce de pimbêche inatteignable qui ne renvoie que mépris et distance. Parce durant un instant, il ne sait pas si celle qui se trouve en face de lui a revêtit de nouveau son masque ou si elle jouait depuis tout ce temps et est finalement redevenue elle-même.

Alors il éclipse ses mots, se moque de sa proposition de départ de cet avant-poste. Il la laisse même lui échapper, le temps de quelques mètres, avant de la rattraper par le poignet, la forçant à lui faire face de nouveau. Là, à l’ombre d’un arbre probablement centenaire, il la coince, lui offrant la discrétion qu’elle réclamait quelques minutes auparavant. “J’ai jamais attendu de toi que tu m’supplies. J’ai jamais attendu de toi que tu t’mettes à genoux. Parce c’est pas toi. Tout comme cette princesse frigide ne l’est pas. Du moins j’ose l’espérer. Parce que ça voudrait dire que j’me suis vraiment planté sur toi. Sur…” Non, il retient ce nous qui lui brûle les lèvres. “La fille que j’ai découverte chez elle, qui a eu les tripes de baisser sa garde pour montrer ce qu’il y avait derrière le rideau, amusante, douce, passionnée, elle méritait qu’on creuse, elle m’a intéressé, séduit, charmé. Cette Layla, oui, j’lavoue, elle me manque!” Aveu de faiblesse ou vérité crue? Probablement un peu des deux, ça lui allait plutôt bien. “Jusqu’à ce qu’elle redresse la muraille et me fasse comprendre que je ne pourrais pas gratter plus loin, qu’elle enfile à nouveau son masque de Miss Jones, comme tu le fais maintenant!” Les yeux dans les siens, le ton n’est plus vraiment agressif. Peut-être qu’il veut juste qu’elle comprenne, au-delà de sa fierté blessée.

Inspirant une profonde goulée d’air, le quadragénaire ferme un instant les yeux, tentant de trouver le courage. À la fois de mettre son propre orgueil de côté, de lui céder du terrain et de se montrer honnête. “Ouais j’ai eu la trouille. Du pouvoir que tu commençais à avoir sur moi. Du pouvoir que tu as clairement encore sur moi. J’ai fait de la merde! Et j’ai l’honnêteté de l’avouer. Mais aie celle d’admettre que tu n’as rien fait pour que je me sente autrement qu’un gigolo avec une date de péremption durant cette dernière soirée au Summer’s.” Oui, il avait été un connard, mais clairement pas le seul fautif dans cette histoire. À bas sa pseudo politesse théâtrale. Ce n’était pas la glace qu’il avait un jour apprécié plus qu’il ne l’aurait dû. C’était le volcan caché en-dessous.


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Rebuild our home, rebuild our life   
Revenir en haut Aller en bas  
- Rebuild our home, rebuild our life -
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: