The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

Broken wings
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1898
Sujet: Broken wings   Dim 5 Sep 2021 - 15:14
J’avais fini par m’écrouler quelque part, dès que les effets de l’adrénaline avaient fini par s’estomper. Tous les morts avaient été neutralisés dans le camp avant qu’ils ne se relèvent, à priori. Par contre, je n’avais pas réussi à en sortir la majorité des décombres de l’armurerie. J’avais dû laisser Jeremiah faire avec les autres, parce que mes côtes me lançaient trop pour que j’arrive à porter quoi que ce soit. Je lui avais épargné d’avoir à me ramasser à la petite cuillère ensuite, me traînant tant bien que mal jusqu’à la moto de Zack pour faire demi-tour jusqu’au dispensaire.

Là-bas, on m’avait installé un matelas dans le couloir comme nombre d’autres blessés qui n’étaient pas prioritaires. Franchement, ça me suffisait. J’avais fermé l’œil malgré l’agitation ambiante, le besoin s’en faisant cruellement ressentir. C’était Lenore qui avait fini par me réveiller avec son tact habituel, en me mettant un léger coup dans le pied. « Prends ça. » Je me relevai tant bien que mal pour aviser ce que ma colloc’ me tendait. « C’est quoi ce truc ? » J’avais déjà mis le médicament dans ma bouche et pris le verre qu’elle me tendait sans me faire prier. « Des opiacés, c’est pour la douleur. Maeve m’a dit de t’en donner en attendant… Et tu seras peut-être moins chiant avec ça. » Je rigolai un peu avant de me tenir les côtes. « Putain… Me fais pas rire, Lenore. » Elle avait trop d’espoir de m’arranger un peu, même si j’allais être shooté avec ça. « Il va falloir attendre encore un moment pour la radio par contre… Et sinon, tu as vu Will ? » J’haussai un sourcil perplexe. Will ? « C’est qui, lui ? » Elle leva les yeux au ciel, désespéré par mon cas. « Le mec qui était dans le matelas juste à côté de toi. Je devais lui en donner aussi. » Ah…

J’avisai le matelas vidé de son occupant. « Bah… Il est parti. » Je relevai l’évidence, ce qui l’exaspéra encore plus. « Sérieusement Locke, on t’avait dit de garder un œil sur lui à cause de son trauma crânien. » Franchement ? Je ne me souvenais pas avoir eu cette discussion avec qui que ce soit, mais si ça pouvait lui faire plaisir. « Ca va. Je vais le chercher. » Il ne devait pas être parti bien loin. Je récupérai le second médicament qu’elle me tendait, avant de sortir du dispensaire. « Et évite la moto ! » J’avais déjà mis le contact, balayant de la main les vaines protestations de Lenore. Elle n’allait pas commencer à me faire chier quand même.

J’arrivais à peu près à resituer la tête de ce type : Grand, blond… Je l’avais déjà vu assez souvent à l’aérodrome. Peut-être qu’il y était retourné ? Ou alors, il était rentré chez lui ? Ce n’était pas un pilote, en fait ? J’aurais peut-être dû m’y intéresser un peu plus. J’avançai à allure réduite en remontant la rue pour ne pas le rater et… Bingo. Je l’aperçus un peu plus loin sur la route, la remontant tranquillement à pied. « Hey, mec ! » Il ne se retournait même pas vers moi, ce con. Je n’allais pas le poursuivre en moto jusqu’à qu’il daigne s’arrêter, non ? Je le dépassai pour arrêter le véhicule en travers de sa route, histoire d’être immanquable cette fois. « Will, c’est bien toi ? » Je m’accoudai au guidon de la bécane de Zack. « Tu pouvais pas rester en place ? » C’était l’hôpital qui se moquait de la charité, oui. « Tu comptais aller où comme ça ? »


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 811
Sujet: Re: Broken wings   Dim 5 Sep 2021 - 21:04
Will était – sagement – assis sur un matelas à même le sol, quoi qu’il ait argué qu’il pouvait rentrer chez lui et laisser sa place à quelqu’un de réellement blessé. Même si l’idée était sûrement de pouvoir surveiller qu’il n’y ait rien de plus que son choc à la tête et ses côtes cassées. Son épaule aussi le lançait, mais il ne le sentait même pas, comparé au reste. Il s’était donc plié à ce qu’on lui demandait, finissant même par s’allonger, mais entre la douleur qui irradiait dans sa tête, qui jouait du tambour juste à côté de son oreille, et les différents bruits qui provenaient des gens qui s’agitaient autour de lui, c’était insupportable. Ils auraient franchement dû l’écouter, quitte à le faire reconduire par quelqu’un de plus valide : comment espéraient-ils qu’ils se remettent dans ce concerto de bips, de gens qui criaient de douleur, de passage… ? Il enviait presque son compagnon d’infortune, qui s’était endormi dès qu’il s’était allongé.

Sauf que… Sauf qu’il devait le surveiller. Et que c’était l’opportunité qu’il attendait, après avoir une énième fois eu l’impression qu’on lui enfonçait un clou dans le crâne : il pouvait partir, et retrouver la tranquillité de sa maison. Qui – normalement – n’avait pas été détruire par les tirs ennemis. Et il allait beaucoup mieux ! Le léger vertige qui l’avait pris alors qu’il se redressait était simplement dû au hasard, et l’impression que le sol n’était pas vraiment palpable aussi. Mais la maison n’était pas loin, il y arriverait, s’écroulerait dans son lit, et tout irait bien.

Sauf que marcher lui faisait un mal de chien, qu’il était plutôt désorienté, et qu’il avait l’impression qu’il n’arriverait jamais à bon port. Alors il mettait un pied devant l’autre, patiemment, hésitant à se laisser tomber là, en plein milieu du chemin, et à attendre que quelqu’un vienne le relever. Mais il avait plus d’amour propre et de volonté que ça, et il continuait, en dépit du bon sens – en même temps, il était plus proche de sa maison que du dispensaire, et il serait probablement incapable d’y retourner. Il aurait quand même dû attendre qu’ils lui donnent des antidouleurs. Parce que c’était de toute façon la seule chose qu’il pouvait faire.

Il entendit vaguement un bruit derrière lui, mais parmi le tumulte que faisait son crâne, il n’y prêta pas vraiment attention, supposant que c’était soit son imagination, soit adressé à quelqu’un d’autre. Probablement la première option, d’ailleurs. Sauf que la moto qu’il entendit bien vrombir et qui lui coupa la route, elle, semblait bien trop réelle. Il s’arrêta brusquement, un peu trop même, retrouvant un équilibre précaire au bout de plusieurs secondes. « Franchement, on se croirait dans un poulailler, là-bas. Ma tête allait exploser. Peut-être littéralement, même. Chez moi, dans mon lit, dans le silence. Et toi ? Jolie, dit-il, pointant la bécane d’un signe de tête. Tu m’emmènes ? » Où ? Il n’en savait rien.


WE ARE SOLDIERS
Broken wings Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender Broken wings Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1898
Sujet: Re: Broken wings   Mar 7 Sep 2021 - 22:54
Le grand blond avait l’air complètement à l’Ouest. Il faisait vraiment peine à voir. J’avais l’impression que le vent généré par le passage de ma moto allait suffire à le souffler et le mettre à terre, à le voir subitement tanguer sur ses appuis. « Je m’attendais pas à te faire un effet pareil. » Je rigolai un peu, avant de me crisper sous le coup de la couleur. Mes côtes me faisaient un mal de chien, même si j’avais réussi à les oublier l’espace de quelques secondes. C’était plutôt encourageant en soi. Les antidouleurs avaient dû commencer à faire effet. « Bref… Evite de tomber. J’ai pas très envie de te ramasser là. » Je pourrais surtout rien pour lui vu mon état. Je tendis la main pour lui tendre le comprimé restant. « Avale ça. Tu vas te sentir mieux après… Même si je garantis pas que ça va arrêter de tourner là-haut. »

Le fameux William m’expliqua rapidement que le dispensaire était bien trop bruyant pour qu’il puisse y rester avec un mal de crâne pareil. J’hochai la tête, avec une moue entendue. Ca me faisait un peu chier, en fait. Je n’avais pas très envie de jouer les baby-sitters avec un blessé un peu récalcitrant. « Alors quoi, tu veux rentrer chez toi ? Tu peux pas rester tout seul par contre. » Je ne savais pas qui était ses colocataires mais… Je marquai un temps d’arrêt avant de percuter. « C’est pas toi le coloc’ de Zack ? Il m’a parlé d’un certain William… » Ca pouvait être lui comme complètement quelqu’un d’autres. J’avais dû entendre ce prénom prononcé au moins dix fois à Fort Ward. Enfin si c’était lui, Zack n’était pas resté tranquillement dans sa colocation. Il devait s’activer et chercher à se rendre utile un peu partout en ce moment même.

« Je peux pas te laisser partir, on m’a demandé de te surveiller. Et ‘paraît qu’on doit bosser ensemble alors… » J’haussai les épaules, avant de réaliser avec un temps de retard qu’il avait complimenté ma moto. « Hein ? Ouais… Merci. » J’eus un sourire satisfait, qui disparut bien assez vite… Quand je réalisais subitement la bécane qui était sous moi. « En fait, c’est pas ma moto. » La blase.

Je le détaillai d’un air perplexe quand il me demanda de l’emmener. Où ça ? Chez lui ? Je n’étais même pas sûr de savoir où c’était. Je poussai un soupir qui m’arracha une nouvelle pique de douleur avant d’accepter contraint et forcé : « Ok, ok. Je te ramène chez toi. » C’était combien de temps de surveillance déjà ? Vingt-quatre heures non ? Je n’allais même pas pouvoir retourner dormir en paix, j’étais claqué là. « Putain, j’ai été tiré du lit pour courir après un mec qui veut monter derrière ma moto… C’est vraiment le monde à l’envers ici. » Les filles baisaient entre elles dans ce camp, et moi j’en étais réduit à ça. Je me retournai un peu pour l’avertir : « Tu te cramponnes derrière. » Je n’aimais déjà pas qu’un mec prenne appui sur moi en moto, là c’était juste hors de propos avec mes côtes brisées.

La route ne fut pas bien longue. Je suivis les indications de William jusqu’à m’arrêter devant une maison à quelques pâtés de là où se trouvait la mienne. Parfait. Je n’aurais pas besoin de rendre sa moto à Zack comme ça au moins, je pourrais faire le trajet retour à pied sans trop de problèmes malgré mes côtes douloureuses.


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 811
Sujet: Re: Broken wings   Mar 14 Sep 2021 - 17:31
Hein ? Lui faire un effet pareil ? Will cligna des yeux, pas sûr de bien comprendre, avant que ça ne lui monte – lentement et difficilement – au cerveau. Pointant ce dernier du doigt, il prit la parole. « C’est parce qu’il a pris trop de coup, je me rends pas compte de ce que je fais. » Ce n’était pas tout à fait faux, d’ailleurs. Sinon, il ne se serait pas retrouvé ici, au milieu de nulle part ou presque, sans être certain de bien se rendre chez lui. « Compris chef, ne pas tomber. Je devrais peut-être m’asseoir ici, ça m’éviterait de tomber... » Pas que ça soit vraiment une bonne idée. « Enfin, j’en ai pas vraiment très envie. Ça serait encore moins confortable que le lit au dispensaire. T’as vu que le toit était en partie détruit ? Il pourrait encore s’écrouler. » Bon, peut-être pas. Le pilote n’en savait strictement rien, en fait. Prenant le cachet, il le goba d’un coup. « Ça fait vite effet ? » Parce qu’il en aurait bien besoin. « Il sert à quoi, en fait ? » Pour le peu qu’il en savait, le mec aurait pu lui filer un cachet d’ecstasy qu’il se serait pas méfié. Il n’était pas assez alerte pour ça en ce moment.

Il haussa les épaules, tant pour la moue du motard que pour sa question. « Être au calme, en tout cas. J’crois pas qu’on me laisse faire quelque chose, pas comme ça… » Ou alors on lui filerait des légos en lui disant de les empiler, pour être sûr qu’il fasse pas n’importe quoi. « Ce sera notre secret, si je reste tout seul. » Il mit un doigt devant sa bouche, comme pour mimer qu’il dirait rien. « Mais j’aimerai autant pas, tout est bizarre. » Hochant la tête alors qu’il redonnait son nom, et celui de Zack, il eut l’impression que son cerveau se cognait contre toutes les parois de sa tête, et c’était pas très agréable. Portant sa main à cette dernière, il marmonna une exclamation de douleur, serrant les dents. « J’ai l’impression que j’ai une boule de flipper dans la tête... » A bouger partout, à se cogner, à rebondir, et à faire gling gling gling. Peut-être qu’il devenait fou. « Mais oui c’est moi. C’est toi son pote alors ! » Il le savait, en temps normal, mais il avait du mal à remettre les choses pour le moment.

« Ah bon ? T’es pilote aussi ? Ou alors t’es comme Kassandra, tu fais ratatata pendant que je pilote ? » Enfin, piloter… C’était un bien grand mot, vu l’état de l’hélico quand il avait réussi à les poser un peu brutalement, la jeune fille et lui. « Ah ? Dommage. Moi non plus, j’ai pas d’hélico à moi. Et vu l’état dans lequel les avions l’ont mis, je pense pas que je puisse en repiloter un... » Enfin, il faudrait déjà que ses côtes se remettent. Ou qu’il fasse comme si tout allait bien. « T’es blessé aussi ? T’étais à côté de moi au dispensaire. » Il le regarda avec soudain l’air de comprendre quelque chose. « C’est Maeva… Maeve... qui t’envoie pour m’engueuler ? Enfin, le doc’ Wheelan ? » Il avait pas fait exprès d’écorcher son nom, ses pensées perturbées par sa commotion. Mais elle ne le saurait jamais, et c’était pas plus mal.

« Cool ! Ça fait longtemps que je suis pas monté sur une moto. Tu en fais depuis longtemps ? » Perdant le fil de ses pensées, il n’attendit pas de réponse, qu’il en avait déjà une autre. Il avait rarement été réellement alcoolisé en ayant perdu ses capacités de concentration, mais il avait l’impression de l’être actuellement. « Tu es venu me chercher en fait ? » Et encore une autre question suivit la précédente. « Tu pourras dormir sur mon lit ou sur celui de Zack. Ça te va ? » Haussant les épaules, il monta sur la moto, et s’accrocha tant bien que mal à l’endroit indiqué. Ça faisait un mal de chien, mais il se garda bien de le dire.

Une fois arrivés, le pilote prit les clés, les fit tomber, tomba à son tour en marmonnant un câlisse ! agacé, avant de se relever et d’essayer en vain de mettre la clé dans la serrure. Comme s’il était incapable de coordonner pensées et gestes. « Tu peux ouvrir ? Quelqu’un a dû mettre du savon sur les clés, elles glissent et veulent pas rentrer dans la serrure... » Ok, il aurait peut-être vraiment mieux fait de rester au dispensaire.


WE ARE SOLDIERS
Broken wings Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender Broken wings Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1898
Sujet: Re: Broken wings   Ven 17 Sep 2021 - 20:47
« Ouais. Clair qu’on dirait que ça percute plus correctement là-haut. » Et je ne disais pas ça parce que le pilote ne rigolait pas à toutes mes blagues débiles. Il avait une tête à faire peur, comme un type qui reviendrait d’une soirée un peu trop arrosée. « On dirait que t’es complètement torché mec. » Il ne comptait pas sérieusement s’asseoir en plein milieu de la rue ? Putain, je le larguais sur place s’il me faisait un coup pareil. Tant pis pour Lenore et Maeve.

Et qu’est-ce qu’il me chantait maintenant ? Il était parti de peur que le toit du dispensaire lui tombe sur la tête ? Ca se comprenait. J’avais bien failli crever sous celui de l’armurerie alors… J’haussai les épaules sans répondre, attendant qu’il m’avale ce foutu comprimé. « D’ici une demi-heure je dirais… Non mais qu’est-ce que j’en sais moi ? Je suis pas médecin. » Je soufflai ce qui s’apparentait à un rire quand il me demandait après coup ce que c’était. « C’est maintenant que tu le demandes ? De l’opium, tu vas planer. C’est un antidouleur. » Enfin… A première vue.

Je penchai la tête avec un air vaguement perplexe quand il me proposa de garder le secret et de le larguer là. « Nan, nan. Les nanas sont trop pète-couille ici, je prends pas de risques avec. » Même si c’était tentant de rentrer chez moi me poser un peu. Il m’en dissuada bien vite en se prenant la tête d’une main dans une exclamation de douleur. Bon… J’allais le renvoyer chez lui.

Et c’était bien le William en collocation avec Zack. Ben putain… Ils allaient bien s’entendre tous les deux. Il me filait déjà mal au crâne. Et l’un comme l’autre avait l’air aussi perché. Je niai de la tête quand il me demanda si j’étais pilote comme lui moi aussi. « Je suis mécano. Je répare vos conneries. » Je grimaçai d’ailleurs quand il m’annonça que son hélicoptère devait être dans un suffisamment sale état pour qu’il ne le pilote plus. « Super. On verra ça demain. Ca me gonfle déjà. »

Et il avait beaucoup trop de questions. Si c’était Maeve qui m’envoyait ? Je chassai l’air de la main sans répondre. Ca n’avait pas tellement d’importance, puisque j’étais là. « J’ai des côtes cassées, comme toi apparemment. » J’avais à peine fini de lui répondre qu’il me posait déjà trois autres questions. Ce mec me filait complètement le tournis. « Mais t’as fini là ? T’étais flic ou quoi avant ? Ouvre plutôt la porte. » Je lui désignai du menton avant que d’autres questions ne fusèrent dans son esprit fêlé par un trauma crânien. Un soupir m’échappa quand il fit tomber ses clefs, trop gauche pour réussir à ouvrir la porte par lui-même. Je me rapprochai pour lui prendre des mains quand il me demanda de l’aide. « T’auras pas besoin que je te la tienne quand t’iras aux chiottes, c’est bon ? Putain… » Je déverrouillai la porte et lui tins pour qu’il rentre chez lui. « Le canapé est sur ta droite, fais comme chez toi. » C’était à mourir de rire.


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 811
Sujet: Re: Broken wings   Mar 21 Sep 2021 - 15:35
Will écoutait ce que disait… comment il s’appelait, déjà ? « C’est quoi ton nom ? » Il écoutait, mais il avait du mal à tout suivre et à tout comprendre. Il n’était clairement pas au mieux de sa forme. « J’ai déjà l’impression de planer. Avec les effets moins cool en prime. » Parce que, s’il planait vraiment, il serait juste euphorique et il aurait pas l’impression qu’on allait lui arracher le crâne ou quelque chose comme ça. « Ah bon, t’es pas médecin ? T’es infirmier alors ? » C’était parfaitement logique, sinon il ne lui amènerait pas un cachet et ne devrait pas le surveiller, non ? Même si, normalement, les infirmiers ne portaient pas des vestes en cuir couvertes de débris et de poussière, et ne traquaient pas les patients à moto pour leur filer des cachets dans la rue. Ouais, il y avait peut-être quelque chose qui clochait.

Il hocha vivement la tête, avant de laisser échapper un gémissement de douleur dû au geste. « J’te le fais pas dire, faut filer droit avec elles. » Ce qu’il ne faisait vraiment pas, marchant plutôt en zigzag comme s’il suivait une ligne imaginaire. Il se souvenait pas que les routes étaient aussi défoncées et qu’il était impossible de marcher correctement dessus ! Raison de plus pour que le motard-infirmier-pharmacien le ramène chez lui, parce qu’à ce rythme-là, il allait jamais y arriver. Au point qu’il envisageait sérieusement de s’asseoir là et d’attendre.

« Et t’as plus mal ? » Grâce au médicament. Parce que s’il les sentait encore, c’était l’arnaque. Il n’attendit même pas sa réponse, qu’il le questionnait sur le fait que Maeve l’ait envoyé ici – elle l’aimait bien, il en était presque sûr – avant même de percuter qu’il était peut-être pas là pour lui et de lui demander confirmation. C’était important à savoir, parce qu’il pourrait juste le planter sinon. Mais il avait pas l’air enclin à le faire et Will se fit pas prier pour monter sur la moto, le regrettant l’instant d’après – qui avait inventé des trucs aussi inutiles que les côtes ? A part lui faire mal, il voyait vraiment pas à quoi ça servait, là ! Et encore moi quand, faisant tomber ses clefs et cherchant à la ramasser, il se cassa lui-même la gueule, retenant à peine un grognement de douleur et jurant. Tendant les clés à l’inconnu, il en profita pour se relever tant bien que mal, alors que la porte s’ouvrait. « T’as pas dit Sésame, ouvre-toi ! » C’était important, les rituels. Quand bien même il venait de l’inventer. Gardant son sérieux, devant l’air dubitatif du mec – ou ce qu’il prenait pour tel - il finit par rire, et par entrer, se laissant tomber sur le canap qu’on lui avait montré. « C’est sympa mon pote ! Tu veux des trucs à boire ? Il doit y en avoir. » Le bar des gens qui vivaient là au début de toute cette merde avait été vidé depuis, mais Will l’avait rempli régulièrement. Ça faisait pas bon ménage avec les cachets ? Il s’en foutait pour le moment.


WE ARE SOLDIERS
Broken wings Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender Broken wings Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1898
Sujet: Re: Broken wings   Mar 21 Sep 2021 - 23:42
William me demandait sérieusement comment je m’appelais ? « T’es sérieux, mec ? » Il n’allait pas me faire croire que Zack ne lui avait pas parlé de moi alors qu’il avait percuté quinze secondes auparavant qu’on était potes. « Moi qui me pensais inoubliable. » Clair qu’il planait déjà complètement, avec ou sans les médicaments… « C’est Locke. »

Je levai les yeux au ciel quand il me demanda si je n’étais pas infirmier plutôt que médecin. « Tu piges l’ironie ou… ? Laisse tomber. » J’attendrais qu’il soit cohérent pour lui expliquer ce que je faisais dans la vie, à moins qu’il percute enfin de lui-même que je ne traînais pas du côté de la zone d’aviation juste pour faire joli sur un calendrier. « Putain, ça me pète déjà les couilles de faire les gardes malades… » Je ne pouvais pas le flanquer au lit, et basta ?

Je le laissais rentrer chez lui, hésitant à refermer derrière lui pour repartir de mon côté… Il faisait des blagues à deux balles qui me faisaient hausser un sourcil consterné. Je préférais ne pas surenchérir, surtout qu’il l’ouvrait enfin un peu moins. « Les médoc’, ça fait pas des miracles. T’auras moins mal, c’est tout. » Je m’appuyai contre la porte avec le sentiment du devoir accompli à voir l’autre fracassé s’aplatir dans le canapé. J’avais l’impression d’avoir raccompagné un pote bourré chez lui, des années en arrière.

En parlant d’alcool, il me proposa un truc à boire. « Là, tu m’intéresses. » Je refermai la porte derrière moi, toute envie de repartir aussi sec s’étant envolée. « C’est où ? T’inquiètes, te relève pas. Je nous trouve deux verres et une bouteille… Ah putain, rien de mieux qu’un bon verre après avoir échappé de si près à la mort ! » Ou deux, ou trois… Je fouillais un peu les placards, mais c’était clairement une collocation de mecs ici. C’était le bordel. « Putain… Zack a déjà commencé à désosser un grille-pain à la con dans la cuisine. Il fait chier, lui. » Il y avait plus de boulons et de pièces métalliques éparpillées dans cette cuisine que d’ustensiles de cuisine. Et voilà, impossible de trouver quoi que ce soit. Ca m’énervait quand je ne trouvais pas de quoi boire du premier coup quand j’en avais envie, vraiment.


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Broken wings   
Revenir en haut Aller en bas  
- Broken wings -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: