The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-21%
Le deal à ne pas rater :
-260€ sur Samsung GALAXY S21 ULTRA Noir 5G 128Go
999 € 1259 €
Voir le deal

Il faut souffrir pour être beau | Nolan
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2583
Sujet: Il faut souffrir pour être beau | Nolan   Sam 4 Sep 2021 - 11:22
J’essaie de me secouer un peu, de me réveiller, après une énième nuit trop courte. L’aube s’est levée, il est encore très tôt, mais j’ai rendez-vous avec Nolan. Je sais, c’est cruel de faire ça au petit matin, mais c’est aussi là qu’il fait le plus frais, surtout après cette violente vague de chaleur qui nous a complètement mis à plat. Enfin, pas tout le monde… Notamment les Wilson. Ils ont quand même une santé de fer. D’ailleurs, Farah proteste un peu quand je remue pour me lever et m’interpelle d’une voix encore ensommeillée. Je lui rappelle avec un sourire que j’ai promis de martyriser son frère aujourd’hui. Elle me rend mon sourire et quête un baiser, que je lui offre dans me faire prier. Franchement, je serais bien rester à traîner, mais je ne me serais pas rendormi de toute façon. Je soupire intérieurement et me lève, allant quêter un café bien fort pour émerger. Cela ne suffit pas vraiment, alors que je me débarbouille à l’eau fraîche. J’enfile un short et un débardeur, au vu du climat actuel, c’est parfait. Puis je sors dans la fraîcheur du matin et inspire profondément.

Cette petite séance d’entraînement ne nous fera pas de mal. L’exercice permet de vider la tête en général. Et dieu sait qu’on en a besoin… Je jette un regard lointain vers l’infirmerie… La mort de Joséphine plane sur nous. Je sais que cela a terriblement affecté Nolan, comme cela m’affecte. Il était proche d’elle et c’est lui qui a mis au monde son enfant… et a perdu la jeune femme. On n’aurait rien pu faire, mais cela ne rend pas la perte moins douloureuse pour autant. Il va sans dire que j’ai béni Farah de ne pas vouloir d’enfants après une telle perte. Je ne pense pas pouvoir encaisser la même chose, si personnellement…

Je prends la route vers notre point de rendez-vous et m’étire un peu. Je n’ai pas envie de ressasser tout ce qui concerne la mort mais… Difficile de passer outre en fait. Elle plane sur nous, tout le temps. Je n’ai même pas eu l’occasion de me retrouver seul avec Nolan. Entre les insolations et divers symptômes rendant la moitié du camp malade, dont moi, et le drame… Nous avons tous été occupés. J’espère que Nolan a réussi à retrouver un terrain d‘entente avec Cassidy et lui dire qu’il n’apprécie pas vraiment d’être traité comme une petite chose fragile. Ils n’ont pas l’air de se faire la gueule. Tiens, d’ailleurs, elle doit déjà être levée aussi, il a du lui emboiter le pas. J’ai embarqué de l’eau pour nous hydrater, pas envie de refaire la même erreur et me retrouver encore à moitié cloué au lit. Finalement, j’avise mon frère et l’accueille avec un sourire, pas aussi gai qu’il aurait du l’être, alors que des ombres cernent nos regards. « Tu aurais pu amener les pancakes quand même. » Je croise les bras et le salue de la tête : « Prêt à me détester ? »


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1919
Sujet: Re: Il faut souffrir pour être beau | Nolan   Dim 5 Sep 2021 - 17:40
Je m’étire longuement, alors que Dawn sautille autour de moi en jappant joyeusement. « Beaucoup trop d’énergie à cette heure de la journée boule de poils. Tu m’épuises. » Et je fais rouler la balle dans le salon. Evidemment, elle s’y précipite, manquant de faire un strike sur Cassidy qui lance une exclamation offusquée. « Désolé ! » Bon, en vrai, je le suis pas du tout. Elle aussi est beaucoup trop réveillée à mon goût. Je plisse des yeux dans sa direction alors qu’elle m’envoie un baiser et qu’elle quitte le mobile-home avec Dawn.

Je finis par me lever et je sais pas si je dois être content ou agacé qu’elle ait tout prévu sans dire un mot. J’ai même mes fringues soigneusement pliées à côté du lit. Les baskets par terre. Ouais, elle fait chier à être sympa, surtout de si bon matin. « Ah mais elle m’a même un café. Putaaaain, elle abuse. » Ah ! Y a pas de sucre ! Là, voilà, je peux râler en paix. Je bois quelques gorgées avant de réaliser que si, elle a mis du miel dedans et juste ce qu’il faut. Fait chier. Je soupire et je finis par m’habiller avant de finir ma tasse. J’ai même pas faim. Il est trop tôt pour avoir faim.

… j’vous ai dit que j’étais pas du matin ?

Enfin bref, j’enfile mes baskets et j’essaie de ne pas réfléchir. C’est le plus compliqué, surtout dans des moments comme ceux-là en fait, où rien ne vient troubler le cours de mes pensées. Les dernières semaines ont été vraiment difficiles, entre l’attaque des nouveaux rôdeurs, la chaleur, la perte de Joey… et de Joséphine. J’ai encore parfois l’impression de voir son sang sur mes mains et je me retrouve souvent à me frotter les mains en essayant de le faire disparaitre. Avant de réaliser que ça marche pas terrible. Et le pire ? C’est que je sais même pas ce qu’est devenu le petit. Je comprends que Connor ait plus envie d’avoir le moindre lien avec nous, avec moi surtout. Mais ça fait chier quand même, comme si absolument rien de bon n’était sorti de cette histoire.

… forcément, dès que je suis dehors, je recommence à cogiter. Et la culpabilité commence à prendre le pas sur tout le reste. Le seul truc où je me disais bon, où je me pensais bon. Pourtant, j’ai essayé d’être rationnel. Je n’aurais rien pu faire, personne n’aurait rien pu faire. Et même avec les meilleurs moyens du monde, je suis même pas sûr qu’on aurait réussi. J’ai fait de mon mieux. J’ai appris depuis longtemps que ça suffisait pas toujours mais, quand ça concerne un proche, c’est quand même sacrément difficile à digérer.

Et j’ai un profond soupir alors que je finis par deviner la silhouette de Tom. Il a grosso modo la même tête que moi. En plus pâle. Sachant que c’est lui le plus bronzé de nous deux en temps normal, y a presque de quoi se marrer. Mais le pauvre a été malade avec la chaleur. Ca aide pas. « Tu m’as dit que j’allais avoir envie de gerber alors j’ai zappé l’étape petit dej. » Pas envie de vomir des bons pancakes. « Et t’en fais pas, je déteste déjà tout le monde ce matin. » Pour la peine, je lui décoche un large sourire qui masquerait presque mes cernes. « C’est quoi le programme alors ? »


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2583
Sujet: Re: Il faut souffrir pour être beau | Nolan   Mar 7 Sep 2021 - 14:20
« Toi oui, pas moi, égoïste. » J’ai quand même une petite grimace quand il avoue avoir sauté l’étape petit déjeuner. « Hum… Ca aurait été bien d’avoir quelque chose dans le ventre quand même… C’est pas à toi que je vais apprendre que ton corps a besoin de carburant… » Surtout en n’étant pas habitué. Nolan est médecin, les hypoglycémies tout ça, il connaît. J’ai quand même emmené un petit en cas et surtout de quoi boire. Je ne sais pas si il y a pensé, je crois ne pas le lui avoir dit. Mais je ne suis pas sa mère non plus n’est-ce pas ? Et puis, Cassidy est une sportive, je l’imagine encore bien préparer son petit sac pour Nolan qui va faire du sport. Et cette idée me fait sourire, même si il va se demander ce qui me prend.

Je pouffe de rire quand il ajoute qu’il déteste tout le monde ce matin. « T’es vraiment pas du matin. » Je vais lui éviter le sempiternel adage de « le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt », je ne le sens pas très open pour adhérer à des proverbes à la con. Le pire… C’est que même si il râle, je suis presque sûr qu’il ne dormait plus. A moins qu’il ne dorme sur le matin, après une nuit à cogiter. Ce ne serait pas déconnant et ce serait vraiment moche pour ce matin. Surtout en vivant avec Cass qui se lève aux aurores tous les jours.

« Déjà, un échauffement. Ce serait con que tu te fasses un claquage non ? » Ce serait une trop belle occasion de ne pas y revenir. « Ensuite, quelques tours de terrain, pompes, abdo, squats, gainage… Je vais te tester un peu, voir où tu es bon et où tu es moins bon et adapter en fonction… Une sorte de coaching personnalisé, tu vois le genre ? » Je suis loin d’être entraîneur ou je ne sais quoi, mais j’ai passé assez de temps dans des salles ou en plein air à entretenir la forme pour savoir travailler à peu près tout. Et c’était davantage vrai encore chez les pompiers où il valait mieux avoir une bonne forme pour affronter les divers exercices d’entraînements aux situations délicates. Et je ne suis pas sûr de le leur avoir déjà avoué, mais j’en ai vraiment chié à l’époque, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

Du coup, je commence à m’étirer et faire quelques mouvements pour chauffer mes muscles, laissant Nolan faire comme moi. « Ca va aller ? T’as pas l’air très frais. » Oui je sais, ça me va bien de dire ça, mais je sais que je ne vais pas tomber raide au bout de 15 minutes. Pour Nolan, je n’en mettrais pas ma main à couper, surtout en ce moment où il a vraiment l’air au bout de sa vie.


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1919
Sujet: Re: Il faut souffrir pour être beau | Nolan   Dim 12 Sep 2021 - 18:58
Je lève un sourcil dubitatif et je le fixe quelques secondes, avant de souffler. « Parce que je devrais t’apporter le petit dej ? C’était dans les petites lettres du contrat, c’est ça ? » Et je regarde le sac de toile que m’a préparé Cass. « Je te parie qu’elle m’a mis un truc à manger là-dedans va… » J’ai même pas envie de regarder, parce que je vais commencer à me sentir coupable d’être d’aussi mauvais poil.

Je grimace quand il reprend et je hausse une épaule. « C’est pas que le matin. Même quand je me faisais réveiller à des heures improbables quand je faisais les gardes. Ca me rend… chafouin. » Ouais voilà, chafouin. Un truc du genre. Et c’est sans compter sur le fait que je dors super mal ces derniers jours. Mais déjà, je dors un peu, je vais pas me plaindre j’imagine.

Je m’étire longuement et je baille à m’en décrocher la mâchoire avant de m’ébrouer comme le fait Dawn le matin. Aussi classe qu’elle quoi. « Va pour l’échauf… ah tout ça. » J’écarquille les yeux au programme. « J’vois le genre… mais tu sais que je vais être à peu près mauvais partout hein. » Je préfère anticiper, qu’il soit pas trop déçu. Je me masse la nuque alors que je reprends. « Un coach personnalisé… si on m’avait dit que je demanderais ça un jour, j’aurais beaucoup rigolé. » Là, forcément, je me marre un peu moins, parce que c’est carrément en train d’arriver. Et que je sais que Tom sera intraitable. Comme je le suis quand on bosse sur ses compétences médicales. C’est aussi pour ça que je lui ai demandé à lui. Même si je suis bien conscient que je vais le détester dans quelques heures… minutes.

Et je prends une grande inspiration, alors qu’on commence l’échauffement. Je suis les mouvements qu’il fait, grimaçant alors que je réalise à quel point je suis tendu. C’est même encore pire que ce que je pensais en vérité, mais ça va au final. Et je me tourne vers lui, levant un index dans sa direction. « T’es en train de me dire que j’ai une sale gueule ? » J’ai un sourire sans joie avant de reproduire une nouvelle fois son mouvement. « T’en fais pas pour moi. C’est pas… les exercices. Ca va. » Bon, ça pas vraiment, mais c’est pas comme s’il était pas déjà au courant de toute façon. Pas comme si lui aussi était déprimé par ce qui s’est passé. Sans compter que lui s’est tapé un coup de chaud en plus du reste. En résumé, c’est pas la joie.


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2583
Sujet: Re: Il faut souffrir pour être beau | Nolan   Mar 21 Sep 2021 - 20:35
Je feins l’innocence et même l’outrage, quand Nolan s’offusque à l’idée de devoir m’apporter le petit déjeuner. « Faut être plus attentif quand tu signes pour quelque chose. » Je rétorque avec un sourire éblouissant. Même si je suis crevé et encore tourmenté, je suis plutôt heureux d’être là avec Nolan. Même si nos vies sont émaillées de drames, je savoure le simple fait d’être vivant, qu’il le soit aussi, et que nous puissions passer du temps ensemble. Tant que nous pouvons… Mais je rejette aussitôt cette idée qui n’a pas lieu d’être. Apprécier ce qu’on a. C’est comme ça que j’arrive à saisir quelques instants de répit. « C’est fort possible. » Il faut reconnaître que c’est commode d’avoir quelqu’un qui prend soin de nous… Apaisant. Je connais Cassidy, elle pense à tout ou presque. Farah n’est pas mal dans son genre non plus, même si je suis moins tête en l’air que Nolan. Même si j’ai été méchamment affecté par la chaleur, avoir ma jolie infirmière dévouée a été un bénéfice secondaire, comme on appelle ça.

Je me moque de son humeur massacrante, avant de pouffer de rire quand il me sort un mot sorti tout droit d’un dictionnaire. « Expression utilisée pour la dernière fois en 1902. » Bon j’exagère, mais si je l’ai déjà entendu, je ne sais pas vraiment ce que ça signifie, même si j’ai une vague idée avec le contexte. Il sait pourtant qu’il ne faut pas sortir des mots trop élaborés avec moi. Je ne suis pas illettré, mais je suis loin d’avoir sa culture. Je n’ai pas passé ma vie à lire tout ce qui me passait sous la main et les romans que j’ai pu lire, c’étaient ceux imposés par l’école… Et que je ne finissais pas toujours, demandant à Nolan ou Cassidy un petit résumé. « J’espère que tu faisais pas cette tronche avec tes patients. » Parce que ce n’était pas très encourageant.

Ce qui est bien, c’est qu’à côté de lui, j’ai l’impression d’être super en forme. En tous cas, beaucoup mieux réveillé. Je lui déroule le programme, déjà prêt à le rattraper par le col si il décide de s’enfuir, mais il n’en fait rien. « Allons, tu vas peut-être être un peu moins mauvais dans un de ces exercices. » Je lui met une petite tape sur le dos. En vrai, je suis presque sûr qu’il ne sera pas si nul que ça. Son corps a forci depuis le lycée et il a bien du développer de l’endurance et des muscles pour crapahuter toutes ces années. « J’aurais ri aussi. Comme de me dire que j’apprendrais des trucs de médecin. » Parce que je savais pertinemment ne pas avoir les capacités de suivre les cours de l’université. Contrairement à lui. Je n’avais jamais aspiré à si haut diplôme. Et aujourd’hui, je me retrouve à faire des trucs qui m’ont toujours fait rêver, sans que je ne le pense accessible. Alors si j’arrive à mobiliser mes neurones, il peut mobiliser ses muscles, non ?

On se met alors au travail, histoire d’échauffer tout ça et de ne pas risquer le claquage. Surtout pour lui, même si je ne suis pas à l’abri. Je note bien qu’il est un peu raide. Je sais aussi que je dois prendre en compte sa blessure à la jambe qui restreint ses mouvements, surtout alors qu’il a du compenser avec d’autres muscles. Je ne suis pas kiné, même si j’ai essayé de l’aider comme j’ai pu, je ne m’y connais pas assez pour rééquilibrer tout ça, mais je vais faire au mieux. « Je ne me permettrais pas. » Il ajoute alors que ce n’est pas ce qu’il se passe là. Ah… Oui, naturellement. « Tu sais que se défouler fait du bien aussi. Je sais que ça fait cliché, mais… C’est vrai. » Malgré les circonstances, j’ai un petit sourire : « Dommage que je n’ai pas ce qu’il faut, je t’aurais laissé me frapper pour sortir tout ça. » Comme dans les émissions à la con qu’on a pu regarder autrefois. « Allez, on va faire quelques foulées. » Ce qui n’empêche pas de parler.


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1919
Sujet: Re: Il faut souffrir pour être beau | Nolan   Dim 26 Sep 2021 - 16:00
Je plisse des yeux en direction de Tom avant de souffler, bougon. « J’ai commis l’erreur de vous faire une confiance aveugle. J’ai arrêté de lire depuis longtemps les petites lettres dans les contrats que je signe avec vous. » Et je lui tire la langue en une réponse parfaitement mature à son sourire digne d’une pub de dentifrice. J’ai un regard mi-dépité, mi-content à regarder le petit sac à dos que Cassidy m’a préparé et j’ai un profond soupir. « Faudra que je m’excuse d’avoir été de mauvais poil avec elle hein, c’est ça ? » La vie est moche des fois. Enfin, au moins, que mon plus gros problème soit que la femme que j’aime s’occupe de moi ou mon meilleur ami qui se moque de moi, c’est plutôt cool. Ca change de d’habitude. Surtout ces derniers temps.

Je fronce les sourcils sans même m’en rendre compte avant de me fendre d’un joli roulement d’yeux quand il se moque de mon expression. « Quoi ? T’as noté la date et tout ? Je te savais pas aussi attentif en cours tiens. » Ouais, c’était facile, mais on sait tous les deux que c’était pas le cas, surtout pour les dates, l’histoire et ce genre de trucs. « Moi je l’aime bien cette expression. Chaaaafouin. » Je surarticule avant de me focaliser de nouveau sur Tom. « Hein ? Non, les gamins me rendaient toujours de bonne humeur. » Je saurais pas dire pourquoi, mais c’était automatique, dès que je mettais les pieds dans les salles de consultation.

Bref. Faire du sport donc. « T’es optimiste toi… » J’ai un temps avant de secouer la tête. « J’sais même pas pourquoi je te dis ça, c’est une évidence. » Enfin, j’ai quand même un sourire amusé quand il renchérit. « T’es quand même plus crédible en étudiant en médecine que moi en sportif, je te le garantis. » Et je suis fier de ses progrès ces derniers mois. Il devient vraiment une aide essentielle à l’infirmerie et ça, c’est carrément cool. Ca me met aussi en confiance sur mes propres capacités à enseigner aux autres, ce qui est une nécessité avec le peu de médecins qualifiés toujours en vie aujourd’hui.

Mais là, c’est moi qui suis sur la sellette. Et je sens que ça va pas trop me plaire. Pas du tout même. Le pire ? C’est que c’est moi qui l’aie réclamé. « Ouais, ouais… » Et j’ai un bref soupir quand il continue. « J’arrive pas. A me défouler assez pour que ça… aille mieux. » Mais je tiens bon. Pas comme si on avait bien le choix de toute façon. « J’ai pas envie de te frapper, désolé de briser tes fantasmes. Je suis juste un peu… fatigué ? Je sais pas trop si c’est le bon terme mais… j’imagine que tu piges l’idée. » Et j’ai peur de pas être à la hauteur. Ce qui était pas arrivé depuis des années.

Je finis par hocher la tête et je prends une grande inspiration alors qu’on commence à courir tranquillement autour du camp. Et je sais VRAIMENT PAS comment je fais mon affaire. Ptet des lacets mal serrés, le karma ou j’en sais trop rien. Mais au bout de genre cent mètres, je m’emmêle les pinceaux et j’évite la chute par je ne sais quel miracle. Enfin si, parce que le bras de Tom me retient. « Oooooh merde ! » Je sautille sur place, grimaçant alors que mon genou a un peu craqué avant de souffler un « ça va, ça va, t’inquiète. » Et j’écarquille les yeux. « Vache, j’ai failli faire la cascade du siècle là. On peut… souffler deux secondes ? Le temps que je refasse mes lacets. » Un truc du genre. Paie ton champion quoi.


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Tomeo A. Carrera
Tomeo A. Carrera
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2583
Sujet: Re: Il faut souffrir pour être beau | Nolan   Dim 3 Oct 2021 - 11:13
« Quelle mauvaise idée. » Je réponds avec un sourire taquin, avant de me faire un peu plus sérieux quand il conclut qu’il devrait s’excuser auprès de Cassidy pour avoir été de mauvais poil, alors qu’elle prend soin de lui. Je pense qu’il y a toujours un brin de rancœur après leur accrochage et la façon dont elle a balayé la maigre confiance en lui que Nolan peut avoir. « Ca dépend, elle le mérite ? » lui en veut-il toujours pour ce qui est arrivé ? Bon moyen de le savoir. Je me moque de lui et de ses vieilles expressions alors qu’on rebondit sur le fait qu’il ne soit pas du matin. « Je suis surprenant. » Mais en fait, en effet, je n’écoutais pas toujours tout et j’aurais encore moins noté ce genre de truc et encombré mon esprit avec ça. Faut pas déconner. « Je ne sais même pas ce que ça veut dire. » Autant l’avouer, je n’ai pas à me faire passer pour plus intelligent que je ne suis avec lui. « Heureusement. » Cela aurait été balot pour un pédiatre de ne pas supporter les gosses, non ?

« Toujours. C’est pour ça que tu m’aimes. » Je lui lance un sourire éblouissant, avant de tempérer : « Ou que tu as envie de me mettre des classes. C’est ambivalent à ce que j’ai compris. » Cela dépend de la situation surtout. Je lui met une claque dans le dos quand il souligne que ma situation est plus crédible que la sienne. « Il est jamais trop tard. Si je peux faire bosser mon cerveau, tu peux faire travailler tes muscles. T’es plus le petit nerd gringalet tu sais. » Je n’ai pas l’impression qu’il s’en rende bien compte. Si déjà, il pense comme l’ancien Nolan qui se faisait enfermer dans le casier, on est mal parti. Faut penser positif.

Sauf que déjà en temps normal, c’est pas fameux, mais là… Avec tout ce qui nous est tombé dessus, on voit les choses en noir, forcément. Et si le sport, le fait de se dépenser physiquement est un exutoire pour moi, Nolan m’avoue ne pas réussir à le faire. « Je saisis oui. » Ma voix est davantage compatissante pour le coup. Mais Nolan et moi sommes différents concernant la façon dont nous gérons les situations, quelles qu’elles soient. Je ne peux pas l’obliger à adopter mon point de vue et moi le sien. Même si on essaie de prendre un peu de l’autre tout de même.

Après quelques étirements, je le mets en route pour courir un peu, et ce qui est censé être quand même quelque chose de… classique, se révèle un poil plus périlleux que prévue. Je le vois trébucher à mes côtés et j’ai juste le temps d’agripper son bras pour l’empêcher de s’écrouler de tout son long. Le terrain n’est pas forcément régulier. « Ca va ? » Je demande inquiet, alors qu’il sautille. Il s’est possiblement blessé. Manquerait plus que ça. On vient juste de commencer… Là, je serais quand même obligé de me foutre de lui. Je soupire et hoche la tête quand il demande de s’arrêter deux secondes. J’ai pas envie de le démoraliser, mais là… c’est l’apéritif. On n’a même pas commencé les choses sérieuses. « Tu te sens vraiment bien ? » Je le regarde, inquisiteur : pas de signe de malaise parce qu’il n’a rien dans l’estomac, parce qu’il st mort de fatigue et que son corps lui hurle juste que non, aujourd’hui, on ne le pousse pas dans ses retranchements, il n’y a pas de réserves. Pour avoir déjà vécu ça, ce ne serait pas impossible. On veut mais… les forces manquent.


Survivor

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Il faut souffrir pour être beau | Nolan   
Revenir en haut Aller en bas  
- Il faut souffrir pour être beau | Nolan -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: