The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-54%
Le deal à ne pas rater :
Colle Pattex « Ni clou ni vis » – Tube 52 g à 2,95€
2.95 € 6.35 €
Voir le deal

Doctor Who, pardon, Vaughn
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5040
Sujet: Doctor Who, pardon, Vaughn    Sam 4 Sep 2021 - 0:57
Celle qui le sent pas en fait


Elliot et Ana ont un peu de fièvre et sont très grognons. Ca ne semble pas vouloir passer et, durant cette nuit pire que les autres, ou les deux n'ont que vaguement somnolé, entre deux gémissements d’inconfort dans nos bras, la décision de voir un médecin c’est imposé a nous.

Connor était très inquiet et je le comprends. Je le suis aussi, peut être encore plus que lui, mais je prends sur moi pour ne pas le montrer et être rassurante. En fait, quitter le camp sans lui me terrorise, malgré l’escorte qu’il y aura avec moi, cela fait des semaines que le sportif et moi faisons équipe pour s’occuper des bébés et me retrouver sans mon binôme est stressant.

« Tu sais que je ne laisserais jamais rien arrivé a nos bébés ? Ca va bien se passer, Anatole et Aaron seront avec nous et on fait juste un aller-retour.»

Peut-être qu’a force de le dire, je vais finir par y croire. Ma dernière sortie du camp a été une telle catastrophe, on a failli y rester, Bruce aussi…  Une raison de plus pour expliquer la difficulté pour Connor de laisser Elliot partir aussi loin, dans un endroit avec tant de risques, quelques soient les précautions prises. Je lui ai promis de lui rapporter tout ce que me dira le docteur. Il ne peut pas venir avec nous car sa tête a été mise a prix par les NE, et pas un petit prix. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Sortir maintenant dans e NML est plus que dangereux pour lui. Qui plus est, je sais qu’il doit aller a une réunion secrète entre leaders avec Roman, sur ca aussi je ne suis pas tranquille et j’ai déjà fait tout autant de recommandation que lui en plus de préparer leur sac pour le « au cas ou ».

Je lui laisse le temps d’un dernier câlin a son fils et s’assurer qu’ils sont bien attachés dans leur siège auto avant qu’il redonne ses indications une ultime fois aux deux hommes et nous voilà en route vers le NML. Je ne suis pas sortie depuis mon accouchement et plus on approche plus je suis fébrile. Le NML est synonyme de menace. Le géniteur d’Ana, son amis, les homophobes…  Assise entre les deux sièges bébé, je regarde la route défiler, essayant de me rassurer d’être avec Aaron et Anatole. Eux aussi loyauté et je préfère n’accorder mon attention qu’eux deux enfants, presque étonnés de cette balade nouvelle.

Arrivé devant le dispensaire, je suis obligé d’être un peu aider pour sortir de la voiture et installé es deux bambins dans mon écharpe. Anatole se rapproche de moi et Aaron avant de nous chuchoter, comme s’il vérifiait les nœuds de mon écharpe de portage :

« Il y a plein de types armés, je n’aime pas ça. »

Je relève la tête et comprends ce qu’il veut dire. C’est inhabituel et ils n’ont pas le profile de types de faction ou de milice du coin. J’ai un frisson en pensant que cela pourrait être les fameux NE et lance un regard de détresse. Je suis a deux doigts de proposer de faire  demi-tour mais les soldat nous regardent et ca ferait louche, surement plus que d’arrivé a trois pour une consultation. Anatole croise mon regard et pense surement la même chose que moi.

« Je vous attends dehors, on a les talkies de toute façon, je passe rapidement aux panneaux de prime voir s’il y a du nouveau et on se retrouve ici. Ne trainez pas. »


Je n’arrive même pas a parler, je ne fais qu’opiner du chef et peine a déglutir alors qu’Anatole nous laisse et que nous avançons vers le dispensaire qui prend des allures d’abattoir a mes yeux. Les deux soldats nous scrutent de la tête aux pieds. A chaque pas, je tremble un peu plus et mon instinct me hurle de fuir en me souvenant des mots de Bruce sur les NE. Ils violent les femmes, les mettent enceintes, leur arrache leur bébé et recommencent. Je m’agrippe un peu plus au mieux, autant pour les protéger que me donner du courage. Je me sens mal quand je souffle a Aaron, avec un regard de panique :

« Je…. je ne vais pas y arriver… »  


Je n'ai pas le temps d'en dire plus qu'un des hommes armés s'approche de nous, avec un air aussi méfiant qu'inquiet, pour nous dire:

« On peut vous aider Monsieur Dame? »


Je reste muette de peur et pas loin du malaise, me redemandant pourquoi il y a autant de NE devant le dispensaire et si on a une chance de s'en sortir sans que ca se termine comme Bruce l'a si sinistrement dépeint.



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Aaron Greenwood
Aaron Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 503
Sujet: Re: Doctor Who, pardon, Vaughn    Sam 4 Sep 2021 - 15:51
Visiblement, les deux bébés du campement des Expendables ont de la fièvre. Ce n'est probablement rien mais mieux vaut faire preuve de prudence. Malgré toutes les précautions prises, ils sont encore loin des conditions de vie d'avant, un simple virus peut se révéler mortel désormais, surtout pour des nouveaux-nés dont une prématurée. Alex a demandé à Anatole et lui de les accompagner au dispensaire, vu que Connor ne peut s'y rendre. Ils n'ont pas de médecin au camping alors ça reste encore le meilleur endroit pour une consultation. L'ancien gardien de prison se rend encore de manière régulière au No Man's Land. Il cherche à mettre la main sur les anciens membres de son groupe. Par contre, il ne s'est jamais rendu au dispensaire, ce sera une première. Il n'est pas inquiet, visiblement, c'est un endroit neutre, créé pour assurer plus de conforts aux survivants du coin.

Arrivés sur place, Anatole préfère s’éclipser. Effectivement, ils ont des talkies si besoin. Aaron regarde les hommes armés postés un peu plus loin. Il est au courant pour la prime sur la tête de Connor et du montant des ressources. Visiblement, les New Eden ont envoyé plus d'hommes sur place. Alex devient hésitante. Il s'arrête, l'attrape par les épaules et la regarde. « On ne fait rien de mal. On vient juste consulter pour les bébés. Tout va bien se passer. » Il est rassurant dans ses propos. Après tout, c'est la réalité, comme tous survivants, ils ont le droit de venir consulter en cas de problème médical. « Nos têtes ne sont pas à prix. On voit un docteur, il nous dit ce qu'ont les bébés et on repart. » Ils ne s'éterniseront pas dans le coin. Rapidement, il décroche les deux sièges auto et les pose à terre.

Un des hommes armés s'approche et les interpelle. Aaron s'avance à son encontre. « Bonjour, on vient voir un docteur, nos enfants ont de la fièvre depuis hier. » Il préfère mentir, affirmer que les bébés sont d'Alex et lui. Inutile de se perdre dans de vastes explications, moins ils en diront et mieux ce sera. Et puis, même si Elliot est légèrement plus costaud qu'Ana, ils peuvent aisément les faire passer pour des jumeaux. Ils restent des nouveaux-né d'à peine quelques semaines. Et eux, ils peuvent se faire passer pour des parents inquiets. « On a de quoi payer. » Il avance un sac avec quelques provisions vers le garde et le lui montre.

L'homme valide d'un hochement de tête et leur montre l'entrée du dispensaire. Aaron soulève les deux sièges auto et prend la direction du cabinet médical avec Alex sur les talons.



Storm
You ever danced with the Devil in the pale moonlight ?
Revenir en haut Aller en bas  
Vaughn O'Mucrhúlu
Vaughn O'Mucrhúlu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 71
Sujet: Re: Doctor Who, pardon, Vaughn    Sam 4 Sep 2021 - 19:10
C'est qu'une fois devant le dispensaire que mon sourire s'efface à moitié, ce n'est pas censé être un lieu neutre et sans combat ? Alors pourquoi il y a autant d'hommes armés dans le coin ? C'est méfiant que je m'approche de cet endroit, heureusement pour moi je crois que Bill a prévenu de ma visite car je suis vite reçu par un hurluberlu qui semble être le gérant par intérim de cet endroit, enfin …. Je crois … Je vous avoue que j'étais plus concentré sur une patiente qui rentrait que vraiment sur tout le pitch qu'il me donnait. En tout cas ils ont besoin d'aide aujourd'hui et serait pas contre une paire de main en plus et seraient prêt à payer pour mes services. Écoutez même si niveau ressource on est bien avec les GB, on ne crache jamais sur un peu plus et ça fera moins parasite qui se rajoute.

Et moi voilà embaucher au dispensaire, rien de plus simple, je demande rapidement où je peux trouver la belle Kaycee qui est censé travailler aussi dans le coin mais elle n'est plus dans le coin. Son doux sourire et l'harmonie de son petit rire lorsque je lui faisais un compliment me manque déjà, va falloir que 'expédie cette histoire de dispensaire si Kaycee n'est plus dans le coin je n'ai presque aucun intérêt immédiat a venir. Enfin je peux toujours croiser de nouvelles personne et essayer dans apprendre plus grâce à elles.

Bref pour le moment je tombe sur rien de vraiment intéressant, les classiques plaies faites à l'arme blanche, quelques diarrhée et des débuts de rhum avec le temps qui commence à s'humidifier. Mon envie de me barrer sans me demander mon reste est presque à son paroxysme lorsque l'on m'apporte des nouveaux patients, intrigué je lève un sourcil et regarde le bonhomme en face de moi. Une belle montagne de muscle ce type, un peu plus et je dirais qu'il a exactement les mêmes proportions que moi, enfin sans mon charme légendaires car avec sa tête de rottweiler il inspire pas la joie de vivre.

Alors mon bon monsieur qu'est-ce qui vous amène ici aujourd'hui ? Dis-je machinalement, mon regard finissant par atterrir sur les deux sièges pour bébés. Ah j'crois avoir deviné, c'est pas la forme pour les petits ? Posez les sur la table d'auscultation juste à côté s'il vous plaît je vais prendre le nécessaire pour les enfants.

Quand il se décale pour poser les deux petits, mon regard finit par se poser sur la demoiselle qui l'accompagne. Un sourire charmeur refait instinctivement surface sur mon visage alors que je récupère les instruments. Je continue en demandant à la belle brune :

S'il ont la moitié de votre beauté en grandissant, ils seront bien chanceux. Ils vont avoir quel âge ?

Une fois devant les deux bébés, je me rappelle exactement le pourquoi du comment j'ai jamais aimé les services pédiatriques, ces deux machins ressemblent à rien et en plus ils détruisent mes tympans. Je donne un petit sourire espiègle au brun en lui disant discrètement :

Vous avez bon goût en terme de femme monsieur. Puis reprenant mon sérieux. Du coup des symptômes à déclarer ? Depuis quand ça dure ? Enfin vous connaissez la chanson.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5040
Sujet: Re: Doctor Who, pardon, Vaughn    Dim 5 Sep 2021 - 1:16
Celle qui en voit partout

C’est moi ou ils me dévisagent ? J’ai vraiment l’impression, que c’est le cas et je n’arrive pas a m’enlever ce sentiment alors qu’Aaron donne le chance. Il me fixe comme si je n’étais qu’un objet a tel point que je me sens obligée de baisser les yeux, me servant des bébés en écharpe pour donner le change. J’observe discrètement que le soldat, après avoir bien examiné l’alliance a mon doigt, enfin, la bague d’une autre restée coincée la, scrute mon « mari » avec un peu trop d’intérêt pour que cela ne m’alarme pas. Je ne manque pas le coup de tête qu’il donne a son collègue qui lui fait non de la tête sans que je sache si c’est bien ou pas.

Je crois que sans Aaron pour m’aider a avancer, je ferais un malaise. La fatigue de ces nuits blanches a répétition et de mon incapacité a rester en place a trop érodées le peu d’endurance qui me restait après mon accouchement acrobatique. Sans le savoir, ma fébrilité me fait surement plus passer pour la bonne petite épouse selon leur critère. Ils nous laissent passer mais je sens encore leur regard sur ma nuque qui me hérissent les poils. Je glisse discrètement a Aaron :

« Je suis parano ou ils continuent de nous regarder ? »


En fait je devrais surtout dire « je » et je vie très mal d’être l’objet d’autant d’attention de la part d’hommes. Ce ne sont pas les seuls hommes qui ne semblent pas être de Seattle, je ne fais que supposer que les « étrangers » viennent des si redouté NE.

« C’est moi ou Vegas a bien fait de ne pas venir ? »


Et nous nous aurions mieux fait de nous tourner vers TH. Nous arrivons dans le dispensaire et cherche désespérément des yeux Emilie avant qu’on nous conduise a un docteur au nom imprononçable. Très éprouvée par cette entrée, et peu rassurer pour la suite, je me contente de dire bonjour poliment et de l’observer alors qu’il parle avec notre armurier.

Nous sommes peut être en face d’un des hommes qui a mis la tête de Connor a prix, un de ces fanatiques religieux. En silence je place les enfants sur la table me faisant aider d’Aaron. Ana est née le 24 juillet, elle devait arriver en octobre, elle semble si petite et si chétive a côté d’Elliot, qui lui, a 2 semaines mais est un beau bébé arrivé a termes et qui profite bien.

Je sursaute quand le docteur m’interpelle et rougie jusqu’à la racine de mes cheveux alors qu’il me fait ce qui a tout l’air d’un compliment. Mal a l’aise je bafouille un merci très laborieusement sans trop savoir si c’est ca que je suis censée dire. En fait, j’aimerais bien parler des ressemble avec le papa, mais quand on sait qui est le géniteur de ma fille, je préfère m’abstenir.

J’arrive a me reprendre quand il parle des enfants avec un peu plus de sérieux. Autant je suis perdue dans certains arcanes, autant dès qu’on rentre dans un sujet bien cadré, comme le travail ou les enfants, je suis plus dans mon élément. Je sors de mon sac un carnet ou il est scrupuleusement noté, les repas, la durée des tétés, les températures, le nombre de scelles et j’en passe. Certain vous diront que je suis une maniaque a l’extrême, moi je préfère dire que je suis juste organisée :

« En fait, nous ne connaissons pas la chanson car c’est la première fois que nous consultons, on va dire que nous sommes en rodage … »


J’espère qu’Aaron ne m’en voudra pas, car lui, il a de l’expérience a coté de moi.

« Comme vous pouvez le voir, depuis 3 jours il y a une perte d’appétit, un fond de fièvres, ils sont grognons tous les deux, ne dorment presque plus, ils somnolent tout au plus dans les bras… et ils sont du 8 aout… »

J’ai coupé la poire en deux pour la date.

« D’ailleurs, vous sauriez si le Dr Knox est ici ? Elle m’avait suivi pendant ma grossesse… »


Je ne suis pas au courant de la prime sur Emilie aussi et je me sentirais plus a l’aise a avec une femme en qui je peux avoir conscience que ce NE qui a bien trop de siens avec nous pour me détendre. Il n’a pas le temps de répondre la porte s’ouvre sur un homme qui semble aussi en être. Il explique, tout en tendant une feuille pré rempli :

« Docteur O'Mucrhúlu, Le Docteur Vanhooten a demandé a tous les praticiens de remplir des questionnaires pour mettre en place des dossiers de suivis médicaux. Je me permets de vous le donner Monsieur pour que vous le remplissiez ce document pour votre femme et vos deux enfants. »


Je jette un œil, nom, prénom, âge, religion, lieu de naissance, lieu de résidence, raison de la visite, groupe sanguin… le tout a faire signer par le médecin. Je me sens mal…

« Le docteur O'Mucrhúlu vous aidera a le remplir si vous avez des questions, c’est comportant pour la mise en place des registre de suivi et pour limiter les infiltrations de terroriste qui souillent nos villes. D’ailleurs, Madame, toutes les félicitations pour ce don de Dieu. Deux d’un coup, vous êtes bénie et je vous souhaite bien d’autres enfants. »

Avec son « d’ailleurs » juste après « terroriste » je crois que je suis pas passé loin de la crise cardiaque. J’ai un sourire crispé et je suis pas loin de vomir quand je lui fais un signe de tête qui j’espère ressemble a un merci avant qu’il ne s’en aille. J’ai peur, nous n’aurions jamais du venir ici.  Je laisse Aaron gérer le formulaire, je suis trop nerveuse pour paniquer avec ça en plus.



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Aaron Greenwood
Aaron Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 503
Sujet: Re: Doctor Who, pardon, Vaughn    Dim 5 Sep 2021 - 11:00
« Ce n'est pas toi qu'ils regardent, ce sont tes fesses. » Aaron tente de la déstresser, comme il le peut. « Détends-toi Alex. Ne leur donne pas une occasion de te trouver suspecte. » Clairement en ayant l'air d'un petit chiot sur la défensive, ils risquent au contraire de s'attarder sur elle un peu trop. « On est de jeunes parents inquiets pour nos bébés, c'est tout. » En réalité, il ne voit pas le mal. Les soldats ont l'air d'être là pour surveiller le dispensaire. C'est normal, non ? Les médecins sont devenus rares, ils sont tellement précieux par les temps qui courent. Le brun se doute qu'ils doivent être protégés.

Par contre concernant Vegas, il ne peut que donner raison à Alex. Il y a beaucoup d'hommes armés, il n'aurait pas fait un pas sans se faire arrêter. « Il va devoir se montrer prudent à l'avenir et éviter le coin. » De ce qu'il en a compris, leur leadeur est actuellement à une réunion avec d'autres dirigeants des factions alliées. Les choses bougent dans le coin, s'il ne se sent pas particulièrement concerné par la lutte contre les New Eden pour le moment, ça ne devrait pas trop tarder. Difficile de rester neutre quand on voit le nombre de gardes déployés ici.

Ils entrent dans le dispensaire et un médecin s'avance vers eux. Aaron lève un sourcil quand ce dernier prend un sourire charmeur et flatte Alex. Il ne manque pas de culot celui-ci. Il le toise, hésitant entre se moquer et ignorer. Il préfère cette dernière option. « Merci. » répond-il quand le médecin lui dit qu'il a bon gout sur les femmes. « C'est vrai que ma femme est canon... » Il jette un regard amusé vers la principale concernée qui rougit déjà.

Le brun laisse son amie expliquer les raisons de cette visite quand ils sont interrompus par un autre homme. Il attrape les feuilles de papier que ce dernier lui tend. « Super. » lâche-t-il avant de s'installer dans un coin. Il va se marrer, tiens. « Alors, Mia et David Springfield. » commence-t-il en notant les noms et prénoms inventés. Il ne va quand même pas donner sa réelle identité. De toute façon, si quelqu'un les connait dans le coin, ils sauront déjà qu'il n'est pas le père des gosses et donc qu'ils mentent.

« Religion ? » Il fronce les sourcils. Là, clairement, c'est ridicule. En quoi leur religion peut-elle changer quelque chose aux soins apportés ? Il secoue la tête en écrivant "Bouddiste", la première religion qui lui passe par la tête. Taille et poids ? « Ils veulent la taille de mon sexe aussi ? » grommelle-t-il. « Chérie ? Ton groupe sanguin ? » De son côté, il note le sien, O- sur la case. Lieu de résidence ? Il écrit Capitol Hill. Clairement, c'est un moyen de fliquer les habitants ici. Il se demande combien d'habitants racontent des bêtises, comme lui. Il est quasi certain que beaucoup sont honnêtes, de peur de représailles ou de se faire interdire les soins ici.

L'homme repart en félicitant Alex et en lui souhaitant d'avoir beaucoup d'autres enfants. « Deux c'est déjà bien, non ? » Aaron secoue la tête, de quoi se mêle-t-il lui ? L'ancien gardien de prison a clairement l'impression d'être au cirque là. Toute cette mascarade est ridicule. Il repose le formulaire remplie de bêtises sur la table et se tourne vers le médecin qui ausculte les deux enfants. « Alors ? Votre verdict ? » Qu'ils s'en aillent vite, cette situation est agaçante.



Storm
You ever danced with the Devil in the pale moonlight ?
Revenir en haut Aller en bas  
Vaughn O'Mucrhúlu
Vaughn O'Mucrhúlu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 71
Sujet: Re: Doctor Who, pardon, Vaughn    Dim 5 Sep 2021 - 14:25
Bon des deux loustiques j’ai le grand pas content et la petite timide … Vous parlez d’un cliché. Je demande alors rapidement quelques informations sur les têtards. Je récupère le nécessaire pour une consultation, et commence à jouer de l’otoscope sur les petits. Je fronce un peu les sourcils lorsqu’elle me dit qu’ils sont tous les deux de début aout … C’est moi qu’elle prend pour un lapin de deux semaines là ? Prenant mon stéthoscope, j’écoute à moitié ce que raconte le grand gaillard tout en remplissant la feuille « d’information ». Ces types sont des malins, ils prennent un des besoin vital des survivants pour en faire une ressource d’information, enfin c’était pas mieux par le passé mais au moins ils avaient la décence de mieux le cacher.

Je suis nouveau dans le coin, enfin nouveau oui et non … Je ne connais pas de docteur Knox mais je lui transmettrais le dossier en main propre si ça peut vous rassurer. Effectivement c’est pas la grande forme pour les deux … Heureusement pour vous ça n’a pas l’air trop trop sérieux, même si à cet âge il faut rester vigilent.

Je pars chercher deux compresses que je passe sous l’eau fraîche et les donne à la jeune maman en lui donnant les instructions suivantes :

Dès qu’il commence à être trop agité des compresses ou un linge propre avec de l’eau frâiche sur les joues devrait soulager un peu la douleur.

Je la laisse partir s’occuper des bébés pour me poser devant le grand barbu qui lui à l’air beaucoup moins timide pour parler. J’attends qu’il finisse de remplir les papiers et qu’il me les tendent pour lui faire un petit sourire espiègle et lui demander :

Donc ils sont tous les deux du 8 août ? Etrange … On pourrait presque croire que l’un des deux est né bien plus tôt que prévu … Enfin je suis pas un expert en pédiatrie et si vous mentez c’est que vous devez avoir une bonne raison monsieur … Je regarde rapidement la feuille. Springfield.

Je note sur la feuille les symptômes, mon diagnostic et le traitement a suivre que je recopie sur une feuille à part. Je retends la feuille des informations à « David » pour qu’il lise ce que j’ai écrit et me relève en direction du placard des médicaments. Je demande alors d’abord sur un ton calme :

Vous êtes libre de me croire ou non mais je ne fais pas parti de cet bande d’illuminés. Notant les médicaments que je vais sortir je continue. Pour des raisons personnelles j’ai été éloigné d’ici pendant environ 6 mois, à la base les NE n’avait guère qu’une ambassade dans le coin. Alors je me demande ce qu’il s’est passé en 6 mois pour qu’on passe d’une entente cordiale à une putain de dictature communiste qui nous flic h24 ?

Je me retourne jouant avec la boîte de médicaments et regardant les deux complices d’un air interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5040
Sujet: Re: Doctor Who, pardon, Vaughn    Lun 6 Sep 2021 - 13:51
Celle qui pense qu'il faut partir


Avant d’arriver dans le cabinet, quand Aaron m’a dit que les soldats regardaient surtout mes fesses, j’ai trébuché et faillit me vautrer comme je sais si bien le faire, aussi surprise que gênée par cette affirmation. Incrédule je lui ai demandé :

« Tu… tu es sur ?? »


Question idiote, c’est un homme, il comprend forcement plus de choses que moi sur ces pairs. Moi qui ai passé ma vie a être invisible aux yeux des hommes mis a part un fou psychopathe, je suis encore moins rassurée pour le coup et ma démarche doit être un peu raide. C’est pas simple de marcher sans trop bouger les fesses.

Tout ca pour en revenir dans le cabinet. Je suis loin de me douter que l’homme qui s’occupe de nous est un allié, un Bastard, et je reste persuadée que le dispensaire, ainsi que tout ceux qui travaillent dedans, sont a la solde des NE, surtout après l’interruption de son « collègue ». Au moins, ca implique la plus grande prudence mais aussi une petite opportunité.

« Vous venez d’arriver ? Vous étiez dans une autre grande ville avant ? »

Avec un peu de chance, chose qui me manque cruellement depuis des années, on aura des informations a partager avec les nôtres en rentrant en plus des soins. Aaron est dans le dossier et j’ai du mal a rester sérieuse ou ne pas paniquer, vois les deux en même temps, en écoutant ses réponses. Mia et David, c’est nous ou les bébés ? Nous aurions du nous concerter avant au cas ou nous n’aurions pas trouvé Emilie. Cette fois, c’est le grand saut. Quand il parle religion je prie pour qu’il mette catholique… et tourne ma tête légèrement avec un regard qui en dit long sur le fait que je ne suis pas sur d’avoir compris quand il marmonne quelque chose sur la taille de son sexe. Est-ce le moment ? Avec une aisance au mensonge, je lui réponds, avec un sourire niais, quand il m’appelle chérie :

« AB + mon cœur. »

Toutes ces questions m’angoissent même si je me garde bien de le montrer. Un seul faux pas et nous ne sortirons pas d’ici vivant. Connor perdra son fils … J’essaye de me répéter en boucle que les NE vénèrent les enfants et que l’homme va forcement faire tout son possible pour les petits. Je suis, d’ailleurs un peu soulagée quand il dit que ce n’est pas grave. Si j’étais décidé a me la jouet épouse discrète et soumise, la mère en moi reprends vite le dessus et c’est spontanément que je pose la question qui pourrait agacer :

« Vous êtes sur ? »

Deuxième fois que je doute d’une personne en moins d’une heure. J‘écoute avec attention ses conseils et sors même de quoi noter d’un sac qui trahis, une nouvelle fois, que je suis « un peu trop organisée ». Quand c’est fini je rhabille nerveusement les bébés, presque a la hâtes, alors que le doc part discuter avec Aaron qui continu avec les papiers sans que j’entende ce qu’il se disent. Il faut partir et vite !!

Je vois l’homme aller chercher les médicaments et entend son histoire qui sent le piège autant que le rackette a plein nez. Au moins, je me reprends, suffisamment pour comprendre les enjeux. Je lance un regard a Aaron, partir en courant est exclu avec tous les NE dans le dispensaire et sans garantie qu’Anatole soit a la voiture. C’est donc avec douceur et un peu d’humour, comme si tout allait bien, je me contente d’un :

« C’est une bonne question, hélas, même si nous avions une chaine infos, avec deux nouveaux nés, on ne s’occupe plus de l’actualité. »

Je lui fais un sourire que j’espère amicale, les bébés en écharpe, tout en tendant la main pour obtenir les médicaments, j'ajoute :

« Je vous remercie pour votre aide docteur, inutile de gâcher plus votre temps, combien nous devons vous ? »


Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Doctor Who, pardon, Vaughn    
Revenir en haut Aller en bas  
- Doctor Who, pardon, Vaughn -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: