The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-59%
Le deal à ne pas rater :
5 x 20 pastilles Lave vaisselle Fairy Platinum+ Tout-en-1 Citron à ...
10.23 € 24.91 €
Voir le deal

A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats...
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 796
Sujet: A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats...   Mar 31 Aoû 2021 - 19:57
William était cantonné au camp – encore – alors qu’il savait qu’un départ se préparait, pour une action d’envergure. Il était terriblement frustré que sa guérison ne se passe pas plus rapidement de prévu, alors qu’il avait des projets, et qu’il était impatient de les voir se réaliser. Il ne se rendait pas compte, avant qu’il ne soit réellement possible pour lui d’envisager voler à nouveau, à quel point être aux commandes d’un hélicoptère lui manquait. Il se disait même, par moment, que ce n’était pas une vocation, mais qu’il avait juste été influencé par la carrière dans l’aérospatiale de son père. Alors qu’au final, il pilotait des hélicoptères, quand son père était astronaute, ce qui n’était pas réellement la même chose. Toujours est-il qu’actuellement, il n’était rien, sinon un blessé en convalescence, et que malgré les mois qui s’étaient écoulés, il ne l’acceptait pas.

Alors autant se rendre utile, n’est-ce pas, plutôt que de ne rien faire et de s’énerver seul dans son coin ? Locklan, initialement, devait faire visiter les lieux à Zack, un nouvel arrivant qu’il connaissait a priori. Mais il avait été appeler en urgence pour être briefé concernant la mission à venir, et William ne savait trop comment, c’était à lui qu’on avait confié la tâche. Haussant les épaules, il avait accepté, ne sachant pas grand-chose de l’homme, hormis qu’il avait déjà rencontré June. Au moins, ce serait une façon comme une autre de passer le temps.

Se rendant à l’école d’un pas vif, où les nouveaux devaient rencontre leurs guides à ce qu’on disait, il n’eut pas beaucoup de mal à trouver son futur interlocuteur – probablement parce qu’il avait l’air un peu perdu. A moins que ça ne soit un préjugé du pilote, qui s’attendait à trouver quelqu’un les bras ballants et qui ne savait pas ce qu’il devait faire, ni où il devait aller. Il portait un t-shirt et un jean, malgré la chaleur, et tendit la main à l’homme. « William. Tu es bien Zack ? » Pure formalité que cette question – le Québécois ne pouvait prétendre connaître personnellement tout le monde dans le camp, mais il n’avait jamais vu son vis-à-vis, quoi qu’il en soit.


WE ARE SOLDIERS
A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats... Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats... Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Zack Robinson
Zack Robinson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 754
Sujet: Re: A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats...   Jeu 2 Sep 2021 - 22:16
Bon.

Bon, bon, bon.

Locke est en train de préparer sa grosse mission de la mort qu’il fallait surtout pas rater. Et moi bah…

… je sais pas trop en fait. Enfin je pourrais faire des trucs, me rendre utile, mais encore faudrait-il que je sache où sont les putains de bâtiments. Et vu que mon pote a dû partir à toute vitesse pour aller à son briefing, bah là, la seule option que j’ai c’est de me paumer comme un con. Et probablement jamais me retrouver. Ce serait moche de crever de faim dès le premier jour ici quand même.

Je fouille dans ma poche pour choper une clope et je l’allume regardant autour de moi avant qu’on m’annonce que je peux aller jusqu’à l’école. Que quelqu’un va me faire faire le tour du proprio.

Ahahaha. Parce que je sais où est l’école ? Bon, on va dire que oui. Je crois que c’est… par là.

Ou par là.

Bon, de fil en aiguille, je finis quand même par y arriver. J’ai quand même le temps de m’en griller une deuxième avant d’arriver. Et je reste planté là, en espérant vaguement que c’était pas une connerie et que quelqu’un va vraiment venir jouer au guide touristique avec moi. Au pire, j’aurais réussi à trouver l’école, c’est déjà un début. Je crève un peu de chaud quand même là, planté au soleil et j’me dis que je vais pas rester à cramer bien longtemps.

Jusqu’à ce qu’un type arrive à ma hauteur. Il a l’air un peu trop sûr de lui pour qu’il s’approche de moi par hasard. Et je hoche la tête quand il me demande si j’suis bien. « Ouais. C’est toi mon guide pour la journée ? Enchanté. » J’ai un sourire alors que je lui serre la main avant de reprendre, avec une moue penaude. « Désolé, je sais que ça doit être chiant de faire la visite guidée. Locklan est parti à son briefing et il aura pas le temps de me montrer les bases avant son départ. Donc… ça tombe sur toi visiblement. » J’ai un temps, levant un sourcil. « T’es puni ou tu t’es genre volontaire ? » Il répondra peut-être pas. Mais au final, j’serais pas si vexé que ça que ce soit une punition. En tout cas, le coin a l’air quand même sacrément grand, je me demande combien de temps il faut pour en faire le tour. Et je me rends quand même compte que j’suis un peu tendu à voir autant de monde passer autour de nous. Ca fait longtemps, trop longtemps, que j’ai pas vu plein de gens rassemblés au même endroit. Je me sens un peu sauvage alors que c’est pas trop mon genre d’habitude. Ca fait sacrément bizarre. Et je sais pas encore si c’est du bon bizarre ou pas.  


A lot of life is just surviving what happens...
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 796
Sujet: Re: A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats...   Dim 5 Sep 2021 - 21:03
Bon, au moins, il ne s’était pas planté – après tout, il y avait peu de chance que l’homme hoche la tête pour confirmer qu’il était Zack si ça n’était pas le cas, et il était certain de ne pas le connaître. « Enchanté de même. » Il lui sourit, balayant sa remarque d’une main après qu’il lui eut présenté ses excuses quant au fait qu’il se retrouve en guide improvisé des lieux. « Je lui aurai bien proposé d’assister au briefing et à sa mission à sa place, mais ordre du docteur oblige, ce sera pour une prochaine fois. » Peut-être. Anticipant une éventuelle question de l’homme face à lui, il poursuivit. « Je me suis fait blesser par balle dans le dos. Repos obligatoire depuis décembre. » Il n’avait nul besoin d’en dire plus : il se douterait bien qu’il combattait et que la blessure n’avait pas été si grave, vu qu’il était sur ses deux jambes.

Il ne put s’empêcher de sourire à nouveau, à sa question. « Volontaire, et même pas désigné ! T’imagines même pas ce que ça peut avoir d’attirant, de pouvoir faire quelque chose, plutôt que de ronger son frein à attendre d’avoir l’autorisation de reprendre une vie normale. » Bon, il exagérait le trait, mais sa patience s’amenuisait petit à petit. « Et autant que je le fasse, plutôt que quelqu’un qui peut faire autre chose. » Même s’il espérait que ce serait bientôt son cas aussi. « Alors, à part Locklan, qu’est-ce qui t’amène ici ? » Il pouvait y avoir plein de raisons qui justifiaient sa venue ici : l’attrait de la sécurité, de l’électricité, de l’accès à tout un tas de choses dont la plupart des gens étaient privés.

« Je suis ici depuis 2015, moi. Je connais plutôt bien le camp. T’as fait quoi, jusqu’à présent ? » Il n’était pas obligé de lui faire une visite morne, et de décamper, après tout. L’idée était de le faire se sentir le bienvenu, non ? « Bon ici, tu as l’école, même si je suppose que tu as déjà usé les bancs de tes salles de classe ! » A quel point ? Il ne semblait pas si vieux que ça, et peut-être était-il encore en train de faire des études, quand tout avait éclaté. Même s’il n’avait pas la gueule de l’emploi – ce qui ne voulait rien dire, Will était bien placé pour le savoir.

Se retournant, il pointa du doigt un bâtiment.« Ça, faudra que tu le retiennes je suppose, c’est l’armurerie. On manque de rien, mais à moins d’assurer la sécurité de l’île, personne ne porte d’arme à feu ici. Et elles sont sous bonne garde. Juste, si tu en as besoin et l’autorisation, ça sera ici. » Mais est-ce que ça serait utile à Zack ? Ça, William ne le savait pas – pas encore, du moins. « Tu sais tirer ? Si oui, je peux te montrer le terrain de tir qu’on a. Mais en attendant, on va remonter par là, dit-il en indiquant la route qui partait de l’armurerie maintenant dans leur dos, et qui passait devant l’école. La plupart des lieux important se trouve pas loin d’elle. « Locklan t’a parlé un peu du camp ? » Ça évitera au pilote de lui répéter ce qu’il savait déjà.


WE ARE SOLDIERS
A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats... Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats... Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Zack Robinson
Zack Robinson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 754
Sujet: Re: A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats...   Mar 7 Sep 2021 - 12:38
Je lui rends son sourire, plutôt soulagé de pas avoir à passer les prochaines minutes planté comme un con en attendant que ça passe. Après, j’suis pas de mauvaise humeur non plus. Les gens sont pas à ma disposition et j’suis un grand garçon, je sais me démerder. Mais c’est quand même mieux d’avoir quelqu’un qui m’aide à me retrouver un minimum. J’ai une grimace quand il parle d’une blessure dans le dos. « Vache, ça fait plus de six mois… ça a dû être violent. » D’autant qu’ils ont des soins vachement plus élaborés qu’au NML. Donc ouais, ailleurs, pas dit qu’il s’en serait sorti.

Je me marre quand il reprend. « Ah ouais, c’est à ce point-là. Et tu fais quoi sinon, dans ta vie normale ? » Bon, c’est un soldat ou un truc du genre, j’ai pas trop de doutes là-dessus. Mais des précisions, ce serait cool. « Mmmh l’électricité et l’eau courante, ça se dit ou pas ? » J’ai une œillade malicieuse avant de me faire un brin plus sérieux. « J’me suis dit que je pouvais avoir des compétences qui pourraient être utiles dans le combat que Locke mène… que vous menez donc. Et si ça peut m’assurer un minimum de confort, je vais pas cracher dessus. » J’imagine que j’aurais dû balancer un truc un peu idéaliste ou j’sais pas trop quoi dans le genre. Mais en vrai, pour le moment, j’attends aussi de prendre la température du coin. Voir comment sont les gens, ce qu’ils attendent de ce groupe aussi.

J’suis quand même impressionné quand il me dit qu’il est là depuis 2015. « Ce groupe existe depuis le début de la fin alors ? C’est… ouais c’est pas mal quand même. Et t’en es jamais parti ? » Ca doit faire bizarre, d’être resté tout le temps au même endroit. « Perso, j’ai beaucoup suivi Locklan… j’sais pas si tu connais son parcours ou pas. » Histoire de pas faire une redite un peu casse-couilles. « Et depuis qu’il vous a rejoints, j’étais resté à Seattle, à faire des petits boulots pour survivre. » Je note mentalement l’emplacement de l’école avant de laisser filer un rire. « Pas assez à mon goût. J’ai jamais eu mon diplôme d’ingénieur. C’est con. » Ma plus grande frustration quand même. Enfin, j’en ai appris assez pour être dégourdi, mais ça fait un peu chier.

Je hoche la tête quand il me montre un nouveau bâtiment. « L’armurerie. Okay. Aucune arme si on est pas en train de patrouiller ou un truc du genre c’est ça ? » Je dois lui préciser que je sais à peu près me servir d’un flingue ou c’est superflu pour le moment ? Je sais pas vraiment si je dois me vendre ou pas au reste du groupe. J’suis supposé m’intégrer, faire mes preuves, mais c’est compliqué de savoir par où commencer. Ah bah finalement, pas besoin de trop m’interroger. « Ouais, j’ai appris à tirer au début de tout ce merdier. J’suis pas un pro mais au moins, pas de risques que je me tire dans le pied. » J’ai un sourire que j’essaie de rendre convaincant avant de le suivre sagement. « De la vie en elle-même, pas tellement. Pas dans les détails en tout cas. » Je préférais voir les choses de moi-même. « Si tu devais me le résumer en une phrase, tu dirais quoi ? » Hey, c’est une bonne question non ?


A lot of life is just surviving what happens...
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 796
Sujet: Re: A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats...   Lun 13 Sep 2021 - 21:01
L’ancien pilote ne put retenir une grimace en écho à celle de l’homme face à lui – non, effectivement, ça n’avait rien eu d’anodin. « La balle a manqué de peu la colonne, et l’extraction elle-même a été risquée. Le moindre faux pas, et je me serai retrouvé paralysé. » C’était valable pour tout, y compris la rééducation. Il avait échappé de peu à un sort définitif et moins enviable que d’avoir succombé à ses blessures. Même s’il n’avait pas réellement vu les choses comme ça, ayant plutôt tenté de se convaincre que tout irait bien, et qu’il ne serait pas condamné à être dans un fauteuil roulant pour toujours. « Mais tout va bien ! J’ai eu de la chance. » Et il espérait que ça dure. Une autre blessure au même endroit… Il n’avait même pas idée des conséquences que ça pouvait avoir. Rien de bon, probablement.

Il exagérait évidemment le trait, en disant à quel point l’idée de faire visiter le camp était attirant, mais pas tellement concernant son ennui et sa difficulté à accepter de ne pas pouvoir se battre. Plus encore à l’idée de ne pas pouvoir voler. « Je fais partie de l’armée du camp. J’ai été formé ici. En… 2016, je pense. » Il en était même sûr, ça devait être en août de l’année en question, s’il ne se trompait pas. Il laissa échapper un rire à la réponse de son interlocuteur. « Pourquoi tu crois que je reste, depuis tout ce temps ? » Bon, la sécurité – relative dans ce cas, vu qu’il combattait hors de l’île – et une vie presque normale n’y était pas étrangers non plus. Avec ou sans eau courante et sans électricité. « Suffisamment pour avoir convaincu June, en tout cas ! » A quoi se rendrait-il utile ? Le Québécois ne le savait pas, mais il le découvrirait bien assez vite – et Zack aussi, s’il ne savait pas encore ce qu’il ferait.

Hochant la tête, il dévisagea son vis-à-vis quelques secondes. « Le fait que le sénateur rappa trie des gens – et l’armée – ici a beaucoup aidé. A sécuriser le lieu, à faire en sorte qu’il ne tombe pas. Même si quelques tentatives ont eu lieu. » Secouant la tête, il poursuivit. « Je suis sorti, pour assurer notre protection, mais je n’ai jamais quitté définitivement l’île. Et je ne le ferai pas – je pense que nous sommes mieux ici que dehors. » S’arrêtant un bref moment, il finit par poser une question à son tour. « C’est comment, de vivre dehors ? Et je connais très peu Locklan. De nom, en fait. » Mais il l’avait vu aux côtés d’Adrienne. Peut-être seraient-ils amenés à se connaître mieux. « Tu avais un abri là-bas ? » Sûrement, sans quoi il ne serait pas ici. « Ingénieur en quoi ? Mais bon, diplôme ou pas, si tu sais te débrouiller un minimum, on en demande pas plus. » Comme si on était revenu dans le passé, où les diplômes n’avaient aucune valeur.

« C’est ça. Enfin, aucune arme à feu. Si tu as des armes blanches, c’est autorisé. » Mais s’il posait la question, c’est qu’il avait dû déposer les siennes en arrivant. « C’est une bonne chose, ça ferait désordre. » Il lui adressa un sourire. Si cela arrivait réellement, ce serait probablement plus compliqué que ça et, à moins d’être au stand de tir pour s’entraîner, ce serait le cadet de ses soucis. « Je dirai que c’est ce qui se rapproche le plus de notre vie d’avant. » Et en même temps, pas tellement. « Peut-être la vie dans un complexe comme ceux qui apparaissaient dans les génériques de films, avec des maisons en enfilade. Si tu omets l’armée. Après tout, on a un quartier résidentiel, un réfectoire, nos propres médecins et lieux de divertissement, un parcours santé… Une vraie petite ville dans la ville. » Pointant du doigt le bout de la route, il montra les enfilades de maisons. « On finira par le quartier résidentiel. Mais ici, tu as l’église et, en face, le bar. Pour les retrouvailles du dimanche, elles commencent dans la première et finissent dans le second. Ou alors l’inverse peut-être, pour confesser ses pêchers. » Même si c’était plutôt un truc de New Eden, ça. Le bar en moins, sûrement. Même si lui ne fréquentait pas régulièrement l’église.

« Et du coup, si t’étais presque ingénieur, t’es plutôt doué de tes mains je suppose ? Tu faisais quoi, avant ? » Ça pourrait l’aiguiller sur ce qu’il pourrait faire pour se rendre utile. Sauf s’il était genre joueur de flûte. Ça serait pas vraiment utile. Mais il avait pas une tête de joueur de flûte.


WE ARE SOLDIERS
A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats... Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats... Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Zack Robinson
Zack Robinson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 754
Sujet: Re: A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats...   Mar 21 Sep 2021 - 12:26
Forcément, je l’écoute avec attention, écarquillant les yeux quand il donne un peu plus de détails sur son opération. « Ah ouais, z’ont de quoi faire ce genre de trucs ici donc. C’est encore plus impressionnant. » Au no man’s land, on lui aurait, au mieux, tiré une balle dans la tête histoire d’abréger ses souffrances. Comme quoi, y a vraiment plusieurs mondes qui gravitent les uns autour des autres maintenant. « Aucune séquelle ? C’est cool ça. » Parce que bon, même dans le monde d’avant, ça aurait pu être une possibilité non négligeable alors, maintenant, c’est encore pire.

Je l’écoute, alors qu’il continue de papoter, de m’en dire plus sur lui. « Et… t’es souvent sorti ? J’veux dire, plus que pour un ravitaillement ou autre quoi. » Si ça se trouve, ils ont même pas besoin de sortir pour se ravitailler en vrai. J’avoue que l’idée d’avoir passé les dernières années sans bouger a un côté totalement improbable. Je me demande si j’aurais aimé ou pas. De toute façon, c’est pas comme si la question se posait réellement. J’ai un rire quand il explique qu’il est resté pour l’eau courant et l’électricité, avant de hausser une épaule au reste. « J’espère qu’elle restera convaincue. Et que je pourrais vraiment me rendre utile. » J’ai pas envie de me tourner les pouces, ça tombe plutôt bien. Je risquerais de vite m’emmerder sinon.

Et je lève un sourcil perplexe au reste. « Le sénateur ? » Ouais, j’ai raté un peu l’historique du camp, autant être honnête. Et il répond un peu au reste aussi. « De ce que j’ai pu en voir, ouais le niveau de vie est carrément mieux que ce qu’on peut trouver au quotidien à Seattle, je confirme. » Je me masse la nuque, non sans une grimace. « C’est… tu vois le far-west ? Les nouvelles villes, sans lois, sans cadres. C’est un peu ça. Les rôdeurs et les mitrailleuses en plus. C’est de la débrouille, de la survie avant tout le reste. Rester en vie et avoir de quoi bouffer relève du défi la plupart du temps. » Mais au final, ça forge le caractère, ou quelque chose du genre. « En tout cas, j’ai jamais aussi bien dormi que depuis que je suis ici. » Sur mes deux oreilles, pour la première fois depuis… longtemps. Très longtemps.

Je hoche la tête quand il continue à me décrire le camp et j’avoue que ouais, ça vend quand même un peu du rêve. Y a des règles, forcément, mais c’est aussi la preuve que c’est réellement organisé. Et ça, c’est carrément cool. Même si j’attends de voir les règles qui me plairont pas. Y en aura forcément, surtout après autant d’années passées en roue libre ou à suivre ce que me disait mon ainé. « Y a des lieux de divertissement… genre un bar ? Ou y a autre chose ? » Non parce que ça me suffirait pour être diverti hein, mais on sait jamais. J’essaie de retenir les différents lieux qu’il me désigne, dont le fameux bar. « … vous allez vraiment à l’église ? Sans dec ? » Je me demande s’il est sérieux ou pas et, ptet que ouais, j’ai une vague appréhension. Mais Locke m’aurait prévenu si c’était des putains de bigots quand même, non ? Et j’le vois pas trop rester, même pour retrouver sa femme et sa fille.

« Ouais je me démerde plutôt pas mal. J’étais presque ingénieur en électronique donc. Je me spécialisais en robotique médicale. C’était carrément intéressant. Et j’suis à peu près capable de démonter et remonter n’importe quel objet un tant soit peu élaboré, depuis que je suis tout gosse. J’ai rendu ma mère complètement dingue à démonter grille-pain et compagnie. » J’ai un sourire nostalgique avant de reprendre. « Et toi alors ? Tu fais quoi concrètement ? A part te prendre des balles et t’occuper des nouveaux paumés. T’as parlé de sécuriser le coin, donc j’imagine que t’es soldat ? » Un peu comme Locke, même si c’est pas le même profil.  


A lot of life is just surviving what happens...
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 796
Sujet: Re: A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats...   Sam 25 Sep 2021 - 23:34
Il hocha la tête, un léger sourire sur les lèvres. « Ils sont plutôt bien équipés, oui. T’es mieux ici que n’importe où ailleurs, si tu te blesses. T’as bien fait de nous rejoindre. » Will pouvait l’affirmer ans même faire preuve d’une fierté exacerbée concernant l’île et les infrastructures qui y avaient vu le jour. Après tout, ils mangeaient à leur faim, ils étaient protégés, ils avaient une vie à peu près normale, et c’était quand même beaucoup. « Ouais, j’ai eu beaucoup de chance. Et les médecins sont compétents ici. » Bon, s’il avait été blessé plus grièvement, il aurait pu être autre chose que soldat, même s’il ne savait pas vraiment quoi, mais la question ne se posait pas, et il n’avait absolument pas envie d’y réfléchir.

Il secoua la tête. « Pas vraiment non. Déjà, on sort pas tout seul, et puis là… Avec la guerre contre New Eden, c’est risqué. T’es au courant au moins ? » Il espérait que Locklan lui avait au moins expliqué ça – parce que ouais, c’était sympa, avec une vraie chance de survie, mais ils étaient quand même exposés. Si New Eden s’en prenait à eux sur place… Chacun risquait sa vie. Allez savoir à quel point ça pouvait rebuter Zack, qui avait vécu sur les routes des années durant. William n’en avait aucune idée. « T’aurais envie de faire quoi, dans un monde à peu près normal ? Parce que ça doit pouvoir s’adapter à ce qui est faisable ici. »

Il reposa son regard sur Zack, alors qu’ils parlaient sans que le Québécois ne réalise qu’il ne savait pas forcément les bases de l’histoire du camp. Qui n’avaient pas forcément d’importance cela dit. « Ouais, le sénateur Chambers. Il a été évacué ici au tout début de ce bordel, avant même que l’on sache ce qu’il en était réellement. Ou peut-être que lui savait, lui et ses hommes. Il est mort il y a plusieurs années maintenant. Mais j’imagine qu’on lui doit au moins ça – d’avoir évacué des gens ici – quoi qu’il en soit. » Il ne serait pas là, n’eut-ce été pour le sénateur et ses parents. Il hocha la tête plus gravement, à écouter Zack lui parler de la vie à Seattle. « Ouais, je vois. Je suppose. Ici, tu as tout ça, pour peu que tu mettes la main à la pâte. Mais quoi qu’il en soit,on est vraiment en guerre. L’idée n’est pas de te faire peur, mais les enflures de New Eden sont après nous. » Bienvenue.

Il sourit, haussant les épaules. « Ça dépend qui. Pas moi, pas vraiment. Mais y’en a une, pour ceux qui voudraient. Pas d’obligation en tout cas – tu peux passer par la case direct, qui a l’air de plus t’intéresser ! Et t’as aussi une bibliothèque dans l’école. Après, ça dépend des maisons, des gens. Tu peux trouver d’autres trucs. » S’avançant un peu, Zack sur les talons, il pointa du doigt le dispensaire puis, plus loin, à proximité des maisons, la place des discours. « Ces deux lieux, t’as tout intérêt à les retenir. Il y a le dispensaire, tenu par Maeve, le docteur Wheelan, qui accueille tous les blessés, des plus légers aux plus graves. Et derrière, à proximité du quartier résidentiel, Il y a la place des discours. Si on doit apprendre quelque chose d’important, ça sera communiqué là-bas. Et plus loin encore, c’est la zone d’agriculture. On va pas aller jusqu’à là-bas, faut que je te montre l’autre côté du camp. T’en as aussi une autre partie pas loin de l’école. Je te montrerai en passant. » Revenant sur leurs pas, il lui désigna du doigt la zone concernée, s’arrêtant pour lui montrer des lieux qu’il aurait tout intérêt à éviter. « En tout cas, tout ce qui est utile au quotidien est rassemblé ici. Tu vois là, dit-il en pointant des bâtiments à leur droite, tu as le bureau des médiateurs. S’il y a un problème au quotidien. Si un voisin est trop bruyant, c’est chez eux que tu vas. » Il avait pris un ton léger, montrant qu’il plaisantait, même si pas tant que ça. « Et donc derrière, t’as la prison. Si quelqu’un fait une connerie suffisamment importante. Ou si on ramène des prisonniers ennemis. » Il lui souhaitait de ne jamais avoir à y aller, mais au moins il savait.

Lui adressant un regard impressionné, il attendit qu’il ait fini, avant de reprendre la parole. « Eh beh ! Pas mal. Tu devrais aller proposer tes services au dispensaire – ça serait carrément bénéfique pour tout le monde. Il laissa échapper un rire, à l’imaginer tout démonter. Ça fait un peu savant fou, tu le sais ? » Il haussa les épaules. « Avant tout ça, j’étais pilote pour des ONG. Adrienne a remis l’aérodrome en marche. Je vais piloter un hélico. Mais j’étais soldat avant, ouais. Elle a réhabilité l’aérodrome après que je me sois blessé, et je pouvais clairement pas piloté. » Il souriait très franchement, à l’idée de pouvoir repiloter – il avait l’impression que ses ailes étaient revenues depuis qu’il avait vu Adrienne.


WE ARE SOLDIERS
A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats... Helico1 It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats... Helico2
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats...   
Revenir en haut Aller en bas  
- A gauche, des écoliers, à droite, un troupeau de soldats... -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: