The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-46%
Le deal à ne pas rater :
Yakuza Like a Dragon Jeu PS5
32.19 € 59.99 €
Voir le deal

wake me up before i go go
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4371
Sujet: Re: wake me up before i go go    Mar 31 Aoû 2021 - 22:46
Nous avons aussi survécu à trop de trucs pour avoir nos propres expériences, pour connaitre le terrain, et pour avoir notre version de ce qu'il va se passer ensuite. On peut pas prendre ça pour argent comptant, nous devons préparer le terrain pour toutes les éventualités sur notre avenir, que je souffle à Isha fermement mais sans agressivité.

Je suis un peu surprise de ce qu'il se passe, en passant d'Emilie qui jusque là garde le silence et Isha qui semble se perdre lui même dans ses pensées. J'ai du mal à voir la cohérence de ce qu'il veut discuter, de ce qui lui convient pas. C'est parce qu'on lui tient une laisse trop courte, c'est ça ? Parce qu'on l'empêche de tuer des personnes qui peuvent soit devenir nos alliés, soit empêcher de nous condamner définitivement ? Comment peut-il se limiter à l'équation trop basique du taper = sauver ? C'est pas comme ça que ça marche, et il devrait le comprendre.

Kendale a sa fille au No Man's Land, s'il s'était fait retourner le crâne, il aurait plaidé pour que Kaycee les rejoigne là-bas et s'y installe. Et de toute façon, que vous le vouliez ou non, nous lui avons fait confiance ici, et nous avons pu rentrer avec Allïa. Il a joué sa part, sans contre-partie supplémentaire que celle de pas faire de mal à son homme, je crois que y'a pas plus clair comme indication. Il y a des fois où on peut prévoir, et il y a d'autres fois où nous devons faire preuve d'intuition. Au risque de perdre. Ou de tout gagner. Nous sommes en guerre, ça veut pas dire que nous sommes toujours en temps de bataille. Nous devons pas prendre les armes et aller nous battre, nous devons préparer le terrain pour remporter la prochaine manche, que je lui indique dans la foulée.

Non, vraiment, je comprends pas. Et au final, le fait qu'il parle de son ex morte y'a peu de temps à The Haven est un élément de réponse. J'échange un regard avec Valérian, qui demande à Isha de préciser sa pensée. Dans le même temps, c'est Emilie qui intervient et expose ce qu'elle pense faire. Décision déjà prise, c'est le genre de choses qui m'agace. Pourquoi nous faire perdre du temps pour des faits qui sont déjà avérés, en nous donnant l'impression que c'est discutable ?

Vous faites ce que vous voulez, nous pouvons pas vous retenir ici si vous estimez que vous y avez pas votre place, ou que vous avez pas envie de rester. Il y a des groupes desquels on part mort. J'ai un soupir. Nous commettrons pas d'erreur. Si vous nous faites pas confiance, c'est un autre problème, et pour moi, c'est ça le fond de problème. Vous traversez tous les deux de gros changements. Ce qu'il s'est passé avec ton ex-femme, le bébé qui arrive, c'est normal d'avoir peur. Mais prenez pas une décision parce que vous avez peur. Si vous partez, nous pourrons plus vous protéger, et qu'importe ta force Isha, tu y arriveras pas tout seul, que j'ajoute dans la foulée.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4627
Sujet: Re: wake me up before i go go    Mer 1 Sep 2021 - 11:47
Celui qui ne sait pas

C’est compliqué, ca l’est vraiment. Je reste silencieux a écouter tout le monde et a essayer de tout démêler dans ma tête ou a traduire ce qu’ils essayent de me dire. Nous ne parlons pas la même langue et comment nous le pourrions. J’ai passé presque une vie a me faire trahir, a me méfier de tout et je n’avais pas attendu la fin du monde pour savoir que la vue était dégueulasse et violente. Que je le veuille ou nous, mon vieux avait raison en disant que la chute de la civilisation était peut être une libération pour les gens comme nous, pourtant, je nourris encore l’idée que, surement, sans ca, j’aurais eu ma vie de mécanicien, j’aurais gagné assez de thune pour me payer ma Harley et faire mon road trip, vivant de réparations ici et la. Mais je sais bien que c’est surement illusoire et que les emmerdes m’auraient rattrapé tot ou tard. Je ne sais pas vraiment ce que les patrons ont fait avant, qui ils étaient, s’ils n’auraient pas changé de trottoir en me croisant dans l’ancienne vie ou juste pas capté. Je vois mal Valerian me parler de bouchon de nez de vin ou Yulia me supporter sans cette situation foireuse.

Toujours est il que j’ai l’impression qu’ils essayent de se justifier autant que m’expliquer alors que je ne suis pas sur que c’était ca que je voulais en venant ici. D’ailleurs, Val me déstabilise fortement en me demandant, justement, ce que je veux. A part Emie, je pense que personne ne m’a jamais posé la question. Des années ont l’Arène de Detroit m’avait aidé a ne plus vraiment me poser cette question. Je veux survivre, je veux que les miens survivent et cela passe souvent par l’obéissance. Je me contente de le regarder avec des yeux de gosses perdu et fatigué en guise de réponse. En fait je sais ce que je ne veux pas je crois.

Je ne sais pas si je réalise bien ce qui se passe mais ca me fait mal au cœur de noter ce que qu’Emie ressent. Je ne sais que serrer sa main un peu plus fort, sachant que, quoiqu’il arrive, la bonne solution impliquera que nous resterons unis et qu’elle se repose sur moi pour prendre la bonne décision pour leur sécurité a tous. Est-ce que c’est ca que je veux ?  Avec douceur je lui dis la seule évidence dans ce merdier :

« Emie, de toute façon tu ne vas nulle part sans moi, j’étais sérieux quand je t’ai promis de ne jamais nous séparer. Même si c’est pas ma gueule sur l’avis, ca reste moi ton mari. »

Avant que je ne sache en dire plus Yulia enchaine et lâche ce que personne n’a vraiment formuler a haute voix. Partir… partit d’ici. Laisser Allia, Maya et Daphné ainsi que tous les autres pour nous désolidariser de ce conflit que je n’ai toujours pas saisi ou de leur stratégie qui m’échappe. C’est ca la solution ? Est-ce que la patronne a raison ou pas ? J’ai bien réussi a protéger tous les gens de Detroit dans la LM. D’ailleurs c’est peut-être ca qu’on devrait faire, aller a Detroit ou dans une autre ville. Un endroit ou ma famille serait bien et ou je pourrais juste être moi sans avoir le sentiment d’être dans un panier de crabes la ou je vie, avec des tarés qui me fumeront au moindre faux pas.

Je relève la tête pour planter mes yeux dans ceux de la russe avec un regard qui en dit long sur le fait que le sujet est encore trop frais et trop douloureux quand le patron évoque la mort de mon ex femme. Je ne suis pas prêt a vraiment en parler, les questions de Gemma et ma peur pour la grossesse d’Emie suffisent, pour le moment, a m’angoisser aussi pour que j’entende la voix de mon ex me susurrer mes pires craintes.

« En fait, je comprends que tout le monde face au mieux et je suis pas la genre pour faire des reproches même si c’est vrai que ca en donne l’impression. C’est juste que la vie m’a appris a pas faire confiance et a gérer les problèmes sans compromis quand il y en a. C’est ce qui fait que je suis en vie et qu’on a survécu a la route aussi. »

Mieux vaut eux que nous. Tuer des enfants, des familles, des inconnus, c’est un poids qui me pèse de moins en moins quand je mets en face le fait que c’était pour prévenir des menaces. Je secoue la tete comme un chien mouillé. Non en fait on est en train de se perdre dans des conneries là.

« En fait on prend pas le problème dans le bon sens. Les vraies questions qui coincent c’est pas de savoir si on aurait du tuer le bridés ou pas. Est-ce que vous, vous savez au moins pourquoi vous êtes en guerre contre NE ? Ok ils ont tué des notres, mais je parle d’avant ca. Pourquoi ? Ils font des trucs moches ? Mais les TR aussi ? Et ca vous est pas venu a l’idée d’aller vous lancer dans une guérilla contre eux. Pis d’où que ca nous regarde ce qu’ils foutent tant qu’on est pas obligé d’etre dedans ? »


C’est peut être l’épicentre du problème avec moi. Je fais une guerre qui n’est pas ma guerre, je suis un commandement que je ne comprends pas, et je ne suis pas sur qu’eux aussi en vrai. A mon avis, on a tous le doigt dans un machin qui nous dépasse complétement tous. Et ceux qui pensent le contraire sont plus dangereux que les armes d’en face s’ils sont écoutés. Alors, comme en mécanique, devant une panne, je dis ce qui me semble être la réflexion a avoir :

« Faut simplifier les choses quand on est dans une impasse ; Avec toutes les primes, avec les personnes plus en état de se battre et vu ce qu’il y a en face, c’est pas les alliances qui nous sauveront. Donc la, soit on reste on se bat et on va jusqu’au bout, et faut accepter le prix, soit on admets qu’il y a bien un temps pour tout et que maintenant c’est celui du replis. On s’éloigne et on lèche nos plaies et on organise une vraie guérilla, mais sans avoir a serrer le cul parce que l’ennemi est a nos portes. »

Comme si je me souvenais juste de ce qu’on m’avait demandé je sors un papier bien froissé avec pleins d’adresse dessus. Surtout des banques, casino et bâtiment fédéral. Des endroits a l’épreuve des balles ou fortifié mais aussi des endroits plus inattendus. Tous avec du potentiel, de la place et de quoi se protéger.

« J’ai fait ce que vous m'avez demandé aussi. Tout est a Seattle, sauf le premier, c’est au sud de Tacoma, c’est un hôtel je crois, y’a tout a proximité, flotte, ancien garage militaire, y’a déjà des murs juste a consolider pour se protéger, c’est loin des regards… et du danger. Ca vaut la peine de se poser d’y réfléchir. »

Je leur pose sur le bureau avant d’ajouter.

Papier d'Isha:
 

« En fait, je.. je pense que j’en ai marre aussi qu’on me prenne juste pour un trou du cul, p’etre que j’en suis un, mais je crois que je suis pas que ça. »

Enfin, je voudrais vraiment qu’on me résume a plus que ca. A force de me faire confondre avec un paillasson par beaucoup, j’avoue que je me pose parfois des questions et que les trucs que j’ai fait sur Detroit me paraissent juste être des histoires qu’on se raconte pour s’endormir le soir ou se faire peur. Être considéré comme un clebs n’est pas un problème en soit, je me suis résigné depuis longtemps et j’ai appris a accepter a tel point que je suis angoissé quand ce n’est pas le cas. Après, me mettre dans un contexte hostile dans ce qui devrait être ma propre niche remet en question tout le fragile équilibre que j’avais réussi a me construire ici, déjà bien ébranlé avec les derniers évènements et décès.

« Le hic c’est que… »


Je baisse les yeux un peu gênés. Le souci c’est que je ne suis pas seul dans ma tête, que je suis le fils d’un psychopathe, que je connais plus de méthode pour tuer lentement que vous ne pourrez l’imaginer et que je me sens de plus en plus tenté de repartir dans mes travers. Je ne lutte que pour ma femme et mes gosses afin de garder le contrôle mais c’est de plus en plus compliqué quand j’ai pas de repère et là, j’en ai plus des masses. J’ai déjà perdu beaucoup a cause de ma vraie nature…  Sauf que voilà, ça, je ne peux pas le dire, pas vraiment que je n’en ai pas conscience, mais plus que je ne me sens pas d’assumer ça devant Emie.  Pudiquement, je me contente d’un :

« …si on continue comme ça, je vais péter un câble et croyez-moi, personne n’a envie de voir ça… d’où ma question, vous voulez quoi vous ?»


Codage par Libella sur Graphiorum







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2327
Sujet: Re: wake me up before i go go    Ven 3 Sep 2021 - 22:10
Jusqu’alors discrète, Emilie prit finalement la parole de cette voix douce qui la caractérisait tant, quoiqu’elle fût empreinte de crainte. La jeune femme était effrayée par le conflit dans lequel le groupe s’enfonçait et craignait de représenter un poids mort pour lui.

Valérian hocha la tête, sans quitter des yeux Emilie. « Je comprends. » lui répondit-il posément. Avec des gestes mesurés, il éteignit sa cigarette dans un cendrier puis contourna le bureau pour s’avancer vers elle. « Je comprends, Emilie. Ni moi, ni Yulia ne vous forçons à vous battre. Nous avons parfaitement conscience du danger que représente le Merchants à l’heure actuelle - qui plus est pour toi. Cependant, que vous le souhaitiez ou non, vous êtes désormais mêlés à cette guerre. Vos visages et vos noms sont liés aux nôtres. Pour cette raison, ce départ - quoique temporaire - devra s’effectuer à nos conditions. » Le timbre du grec était posé et ferme. Il regarda à tour de rôle Emilie et Isha avant de reprendre : « nous ne pouvons pas rompre tout contact avec vous. Pour votre sécurité comme pour la nôtre. Pas avec cette prime qui fait de toi une cible de choix, Emilie. » Dès lors qu’elle mettrait les pieds hors du Merchants, elle serait en effet exposée à un grand danger : la récompense qui était promise pour sa capture attiserait la convoitise de nombreux chasseurs de primes…

« Au-delà du fait que je ne souhaite pas te mettre en danger, ta capture compromettrait l’ensemble des Exilés : qui sait ce que New Eden parviendrait à te faire avouer ? C’est pourquoi, nous devons nous assurer que ces salopards ne mettent jamais la main sur toi. »

Le grec se tourna vers Emilie.

« Nous allons te mettre en sécurité. » lui affirma-t-il fermement, les yeux dans les siens. « Je te le promets. » Restait simplement à déterminer où, puisque Isha était résolument opposé à rejoindre the Haven ; ce qui leur compliquait considérablement la tâche. Combien de temps devrait-elle par ailleurs se cacher ? La lutte contre New Eden n’en était probablement qu’à ses balbutiements. Nul doute que la violence s’engrènerait à Seattle dans les mois qui se profilaient…
 
Isha leva alors les yeux vers Yulia et s’exprima d’une façon que le grec ne lui connaissait pas ; avec une sagacité surprenante. En silence, Valérian l’écouta avec attention. Pourquoi ? demandait-il. « Parce qu’ils s’imposent peu à peu à Seattle ; et que si nous ne réagissons pas, nous serons bientôt soumis à leur dictat. » répliqua calmement Valérian. « Regarde : ils condamnent Emilie pour la simple raison qu’elle a pratiqué des avortements. Si nous n’agissons pas, ils auront bientôt la mainmise sur Seattle. Voilà pourquoi nous sommes concernés. »

Un rictus écoeuré déforma son visage. « J’ai été témoin de toute la cruauté dont est capable New Eden à Colville. Et je ne veux pas ça ici. » Il regarda ses trois compagnons. « Vous voulez savoir pourquoi nos alliés ont parlé ? Ils ont été torturés pendant des heures, jusqu'à ce qu'un homme ne viole l’une d’entre eux devant les yeux de Selene. (il secoua la tête) parce que c’est ce qu’ils font. Et c’est ce qu’ils sont. »

Le grec regarda ensuite avec attention les documents qu’Isha avait déposés sur le bureau : « nous étudierons tout ceci avec soin. Merci, Isha. » les adresses avaient effectivement du potentiel. Il faudrait qu’ils se penchent sur ces idées avec attention.

Le jeune homme reprit alors la parole et fit preuve une fois encore d’une transparence qui surprit Valérian. Il le contempla quelques secondes puis dit : « tu n’es pas seulement un… trou du cul, Isha. Je ne le crois pas non plus. Mais pour que les autres le sachent, encore faudrait-il que tu en sois toi-même convaincu. » Et qu’il cesse de donner raison au reste du groupe en se comportant comme on attendait qu’il le fasse : « il ne tient qu’à toi de leur prouver qu’ils ont tort. »

Le grec regarda ensuite longuement Isha. Un silence s’installa brièvement entre les différents protagonistes de cet échange, jusqu'à ce que Valérian ne lance un regard équivoque à Yulia : « Nous voulons que tu restes. » répondit-il fermement au jeune homme. « Tu es l’un des nôtres. Peu importe que tes chaussettes soient une véritable infection ; que je m’échine à préserver un semblant d’ordre derrière toi, ou que tu sois incapable de distinguer un bon vin d'une piquette (les yeux du grec pétillèrent) tu fais partie de ce groupe. Mais s’il est primordial que tu cesses de te comporter comme un trou du cul, il est également nécessaire que tu nous dises comment t'aider à ne pas perdre pied. »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4371
Sujet: Re: wake me up before i go go    Dim 5 Sep 2021 - 23:30
Les questions d'Isha me retournent le poil là, j'en suis à le regarder avec des yeux surpris, pas sûre de comprendre tout ce qu'il demande. Pourquoi. Ça me butte totalement qu'il pose sérieusement la question. Il peut pas me demander ça. Valérian prend le temps de répondre, de développer mais je vais en faire autant :

Pourquoi ? Parce que si on agit pas maintenant, on pourra plus rien sauver, c'est ça le truc. New Eden est comme... Un cancer, tu vois ? On a découvert y'a un an qu'il existait, et au début on pensait que c'était juste une tumeur sans conséquence. Là, on commence à comprendre que c'est en train de tout nécroser à l'intérieur et que ça va finir par nous buter, lui explique avec des mots simples, encore et toujours. C'est pas seulement notre mode de vie qui est en danger, c'est même pas important : je veux pas que mon fils puisse grandir dans un monde où tout un système lui dira que violer les filles des autres est ok, parce que ça pourrait être sa fille. Ou n'importe quelle fille du groupe ici. Et si aujourd'hui New Eden est à Seattle, demain, il sera n'importe ou. Rien les arrêtera.

Parce que comme tous les cancers, faut le traiter avant que ça soit trop tard. Avant que y'ait plus la possibilité de faire marche arrière. Je peux pas mieux lui expliquer la chose que ça, c'est pas seulement une gangrène ou au pire, tu amputes quand ça sent le pourri. On peut pas amputer un poumon, un estomac, un rein, un foie, ou tout ça en même temps. Et du reste, comment dire ?

T'es pas un trou du cul, Isha. T'es pas le couteau le plus affûté du tiroir, mais je t'échange contre rien au monde avec un type plus malin que toi, comme ça, c'est dit. Qu'il me demande pas de le répéter. Je vais pas non plus lui faire pat-pat dans les cheveux pour qu'il pige. Et si quelqu'un t'emmerde, t'as le droit de lui en coller une pour qu'il arrête, moi je valide la méthode en tout cas, ça met tout le monde d'accord.

Du reste, quand il nous souligne qu'il risque de péter un plomb si ça continue comme ça, qu'il se connait, à son air coupable, je revois le mien devant le miroir à chaque fois que j'ai voulu décrocher sans réussir. On a pas la même drogue par contre. Y'a un truc mauvais chez lui, qui a besoin de mordre pour s'éviter de crever, parce que y'a que ça qui le fait sentir vivant.

Je crois que je sais... que je souffle à Valérian en posant la main sur son bras. Tu sais qu'on a eu une réunion y'a quelques jours avec d'autres personnes, les gens de la cage ont découvert un truc commis par New Eden, que j'entame alors. Le nuage de fumée du début de l'été a été causé par un incendie, ils ont trouvé le foyer de l'incendie : c'est un village entier qui a été totalement cramé, les gens qui y vivaient se sont fait crucifier, brûler vif, il y avait des hommes, des femmes, même des gosses, bref, l'histoire est horrible et filerait la gerbe à n'importe qui. Ils ont trouvé des survivants, des gamins qui ont réussi à se cacher et qui sont pas sortis pendant une semaine de leur planque... Ils ont témoigné du fait que c'était New Eden les responsables.

Simple.

Retrouve ces mecs, et démembre-les.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4627
Sujet: Re: wake me up before i go go    Jeu 9 Sep 2021 - 9:44
Celui qui parle trop

Je fronce les sourcils quand le boss explique que si je dois mettre ma femme en sécurité comme elle le veut, c’est selon leurs conditions à eux. Ils ont le droit de faire ça ? Je tourne ma tête vers Emie pour essayer de deviner ce qu’elle en pense. C’est p’être moi qui l’ouvre le plus mais ne vous y tromper pas, ma tendre épouse est sous hormones et sous pression, c’est plus trop moi qui porte la culotte en ce moment… ni le caleçon…  C’est donc elle qui décidera la suite.

« Tu en penses quoi Emie ? »

Pour le moment je n’arrête pas de me dire que la plaque des Robin des bois, ouai, l’ancien appart de Connor quoi, est une bonne solution mais ça m’inquiète qu’elle y soit seule avec les enfants, quand je m’absenterais. P’etre en voir avec les Expendables ? Avec eux, elle serait entourée, elle resterait accessible, Gemma serait pas dans un endroit qui lui rappelle trop sa mère et elle adore Connor. Quand le boss explique pourquoi c’est lui qui doit choisir, je me détends et c’est presque sur le ton de la plaisanterie que je lui réponds pour le rassurer :

« Non mais non, faut pas te prendre la tête avec ca patron, mon vieux m’a entrainé de ouf quand j’étais p’tit, j’ai mis un peu de temps a comprendre, des mois et des mois de supplice de la flotte, mais quand il a désossé mon clebs vivant avant de me le faire bouffer pendant des jours, je vous jure que j’ai percuté comment gérer. J’expliquerais les astuces a Emie. »

Il faut parler, ne jamais cesser de le faire ! Raconter des semi vérités, des mensonges bien construits, renvoyer la balle vers d’autres piste et surtout... y croire soi-même. C’est la clé !! Et si on ne peut pas, faut s’arranger pour que les otages meurent vite et sans souffrance excessive. Finalement ce vieux fou avait raison, j’aurais d’être dû le remercier de nous avoir si bien préparé, mes frères et moi, avant de lui exploser la gueule sur un trottoir. Non je déconne ! Je reprends mon sérieux quand le boss enchaine et l’écoute avec attention, même si je suis pas certaine de voir les choses comme lui.

En fait j’entends ce qu’il me dit mais … mais je n’ai pas une notion du bien et du mal qui me permets de vraiment le comprendre. Le seul truc qui me fait chier c’est la prime sur ma femme, le reste… en fait je suis trop partagé. Je compatis a ma façon au fait que des gens se fassent torturer, enfin, je crois, mais je n’ai pas cette capacité de projection ou d’empathie quand je connais pas les gens, sinon, je pourrais pas faire ce que je fais j’imagine. Pour moi, ce sont des gens sans visage, sans vraie existence, contrairement à eux deux. Autrement dit, si je dois résumé : c’est ballot et le vrai hic c’est qu’ils ont balancé et que ca fait de la peine a ceux que je connais.

Au moins le patron est content de mon taff, c’est déjà ca, en espérant que ca lui plaise. Avant que je trouve mes mots, parce que je suis un orateur de merde, il enchaine, avec un peu d’humour sur le fait que je suis pas seulement un trou du cul.

« Faudrait penser a mettre un post it sur le frigo, je suis pas sur que tout le monde soit au courant »

Je mets un peu de temps a comprendre qu’il déconne ensuite, Emie enceinte, je fais gaffe avec mes chaussettes, elle supporte plus les odeurs. Je m’offusque donc un peu avant de rire doucement. Ouai, coté rangement je suis pas loin du top là ! C’est comme ca que je sais qu’il blague parce qu’on sait marcher dans le garage en voyant le sol a certain endroits et avec de la volonté, tout passe même son jus de raisins.  

Par contre, le moment de joie d’évapore vite et je me referme complétement quand il me demande comment m’aider a pas perdre pieds. Il arrive surement 27 ans trop tard. La liste serait longue et je ne pense pas qu’ils sont vraiment prêts à l’entendre. Peu de personne pourraient comprendre le supplice que c’est pour moi de renoncer a une proie, j’ai déjà Charlette, ou Charline, enfin le sac d’os quoi, en tête, maintenant, y’a aussi le bridé NE… les voix dans ma tête font leur grand retour avec celle de mon ex en bonus,  et la mauvaise entente avec les autres Exilés aide pas des masses. J’ai l’impression que quoi que je fasse, ca va jamais, ne plus me comporter comme un trou duc, je veux bien, j’essaye, mais visiblement pas assez. Je crois que j’ai baissé les bras en fait. A part éviter les zones communes pour ne pas les subir avec leurs tacles de merde que je bite même pas toujours ou tous essayé de les buter, j’ai pas trop de solution. Un peu gêné, c’est les yeux dans le vague que j’essaye de m’expliquer :

« Je sais pas…. je pense que sans la fin du monde, bah… vous auriez pas trop voulu me croiser, on était surement pas vraiment du même quartier. Du coup je me sens pas toujours a ma place. Les autres groupes ou j’étais, les choses étaient plus simples a comprendre pour moi, fallait juste jouer du muscle jusqu’à tomber sur plus fort. Allia m’a fait jurer de ne plus refaire ça, surtout ici.»


C’est animal d’avoir besoin de trouver sa place dans la chaine alimentaire. On essaye de me faire comprendre que la mienne est en dessous de mon propre chien a longueur de journée et je ronge mon frein de ne pas essayer de « m’élever », comme chez les Punishers, a coups de latte et de saloperies. Même a l’arène de Detroit les choses étaient simples et claires : on se bat pour survivre et exister. Ici c’est trop flou pour un type qui a autant de problème que moi. Mon seul repère c’est les patrons et des que des gens leur disent « fuck » ca me paume encore plus.  

Ca me gênait moins en fait, je crois, avant que Gemma soit la tout le temps. Je veux dire c’est pas comme si depuis l’école j’avais bien compris que j’étais plus doué pour taper ces sales cons de bourges avec leur vêtement propres, leur cheveux sans poux, leur gouter dans le cartables et leur maman a la porte de l’école qu’être pote avec eux. Surement que je m’en foutais d’ailleurs, si ma femme et ma fille m’aime et que j’ai de quoi bricoler et taper, tout va. Sauf que je veux pas que ma gosse ou Emie me regardent comme les eux. Je veux pas être un paillasson a leur yeux aussi.

« J’imagine que c’est a moi de faire plus efforts… c’est juste compliqué pour moi qu’on fasse un putain de drame qui se termine a la cage parce que j’ai du mal a me souvenir d’un prénom mais qu’on trouve ca normal de tuer un de mes potes « parce qu’il vrille » ou de faire ami ami avec un groupe qui vaut pas plus cher que les NE.»


La patronne enchaine avec passion, elle aussi, sur les fanatiques et je percute, soudain, le vrai problème et le pourquoi je suis pas a l’aise quand ils parlent des NE. A un moment je les croyais hypocrite, ou cherchant un ennemi pour souder le groupe, mais en fait, c’est vachement pire. Ils ont un étendard et se battent pour des principes. Putain…. Je l’avais pas vu venir celle la. Ouai, moi, je suis un peu le bon chien qui mord ceux qu’on me désigne ou quand on s’attaque au miens, les causes, les convictions et tout ca, je m’en suis jamais encombré. Fainéantise, lâcheté, envie de m’adapter ou juste parce que je suis le fils d’un malade mental, trouvez l’explication qui vous plait le plus. J’ai suffisamment changé de proprio pour pas me poser trop de questions.

Y’a rien de plus dangereux que des gens avec une cause disaient mon vieux, surtout quand elle est perdue d’avance, sauf que je crois que les boss, ils pensent vraiment faire la différence et que Seattle vaut la peine de crever pour elle. Je me passe une main sur le visage en essayant de déterminer comment leur expliquer le truc « non mais Jérusalem c’est surfait » serait un bon raccourci, mais j’ai pas assez de culture pour savoir ce que ca veut dire. En plus les voix dans ma tête sont tellement pas d’accord entre elle et ça ne m’aide pas a me concentrer.  

Je me radoucis et me recentre quand Yulia parle de nos enfants. C’est un argument qui me parle car si je porte Mauricette, c’est vraiment pour ma famille et ma meute. C’est pourtant tristement que je lui dis, sans jugement, mais parce que, pour le coup, je vois trop ce qu’elle peut ressentir et ce qui risque de se passer :

« Alors prends ton fils et emmène-le loin d’Ici Yulia. »


Il y a de la gentillesse dans ma voix et mon regard. Je pense sincèrement ce que je lui dis sans oser préciser que ca sera partout pareil de nos jours. La moralité, les principes, c’est l’apanage des plus forts, et là, clairement, même pour moi, je sais que c’est pas nous. Avec un peu d’embarras et presque de la pudeur j’essaye de m’ouvrir un peu plus, surtout après cette confidence. Il faut préciser, aussi, qu’a force d’être raillé par les autres, déjà que j’étais pas a l’aise de dire les choses, ca c’est pas arrangé.

« Pour le cancer, on ampute la partie pas saine quand il est trop avancé non ? Je sais plus si c’est ca ou la leucémie, bref, sans être défaitruc, et ca va pas dire que je me bats plus avec vous, quoique vous fassiez, vous ne ferez que les retarder, au mieux. S’ils sont aussi nombreux et équipés qu’on me pense en plus d’avoir déjà bien gagné le terrain, a part être le caillou de leur chaussure, on les blessera pas plus en restant ici. »


Je soupire en sachant que je vais regretter de dire la suite, mais au point ou j’en suis, autant tout dire. C’est aussi une certaine émotion qui me traverse quand j’essaye de vraiment exprimer ce qui fait que je suis perdu.

« Je crois que je capte ce que vous dites, mais c’est pas les NE qui sont violents, c’est le monde qu’il l’est. Regardez autour de nous, vous focalisez sur eux parce que leurs idéaux vont pas avec les vôtres et qu’ils sont nombreux mais en vrai… ils font quoi de pire ou de mieux que ceux que je dois maraver dans le NML avec la milice oui qu’on croise partout? Vous croyez que c’est eux qui m’ont pelé le dos, m’ont laissé des mois enfermé dans une cage dans le noir, entouré de rodeurs, pour le sortir juste pour me cogner ? Qui ont violé ma copine avant de la pendre en robe de mariée dans ma maison ou obligé a regarder mon gosse se faire bouffer vif devant mes yeux ?  Qui m’ont fait choisir entre sauver mon père ou mon ex avec gosses ? Et ca c’est rien… demandez à n’importe quel survivant. Des trucs moches ont en a tous pleins les valises. C’est juste ça nos vies maintenant, qu’on le veuille ou non. Le seul truc qu’on sait faire c’est savoir quand se battre et quand se barrer quand on a des gens à sauver. Quant aux NE, en admettant qu’on arrive a faire un truc contre eux, vous pensez qu’il faudra combien de temps avant qu’un autre regroupement de connards ne revendiquent Seattle avec des idéaux à la con? Detroit est tombée comment a votre avis ?»


Je n’ai pas fait de philosophie ou d’étude de psychologie, mais mon corps témoigne bien que j’ai dû me frotter a pas mal de gens et que j’ai appris a la dur ce qu’est un « humain ». Pour ca que je me formalise que peu d’être vue comme un clebs. Je me rends compte que je m’emporte. Je ne plaide pas la neutralité ou le laissez faire, juste un peu de réalisme quand on sait qu’il y a des bébés ici ou des femmes enceinte ou allaitante. Le prix de ce combat au regard de nos chances d’arriver a quelque chose demande surement qu’on revoit nos méthodes.

« Desolé je devrais pas dire des trucs comme ça, je suis un gros naze. Je vous dis pas que vous faites de la merde, ca me viendrait pas a l’idée, je sais que vous faites des choses top, même a 14 contre des milliers, et je suis pas la pour vous ruiner le moral, après tout, même Troie a fini par tomber face a la coalition Agamemnon, je me suis assez tapé les reconstitutions dans l’Arène pour connaitre la chanson. Sauf que le roi de Mycènes il a galéré de ouf avant de biter que pour gagner, fallait pas y aller de front façon Achille quoi. Ils ont fait genre on vous avez gagné, on se barre, tenez je vous fais une offrande vous êtes les plus forts. Parce que quand les choses coincent, il vaut mieux un Ulysse et savoir reculer a priori qu’un Achille. »

J’essaye de leur sourire mal a l’aise d’avoir autant parler et conscient de surement la saoulé. Ensuite je me demande pourquoi j’ai pas d’amis. Je crois que j’ai ma réponse. Heureusement, la boss me propose un truc qui colle bien avec ce que j’ai besoin.

« Pour les types ? T’as plus d’infos ? Tu crois que je saurais causer aux gosses ? Je te ramène des trophées ? »


Me lancer sur une traque, c’est la garantie que je lâcherais rien avant de l’avoir fait et ca va surement me faire du bien de faire du mal a des gens qui méritent. Qui que soit ces types sur qui la boss vient de me lâcher, ils sont en sursis et ça, au moins, c’est dans les cordes


Codage par Libella sur Graphiorum







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4371
Sujet: Re: wake me up before i go go    Sam 25 Sep 2021 - 15:08
Je vais pas insister sur le reste. Isha comprend pas. Soit parce qu'il veut pas, soit parce qu'il peut pas. L'un dans l'autre, c'est pas moi qui vais lui expliquer comment ça se passe et pourquoi. Tout comme je vais pas le retenir si ça lui plait pas ici, parce qu'il pige pas pourquoi un cancer de l'estomac ou du pancréas quand t'en as qu'un seul et aucun moyen d'en changer, c'est pas la plus grande idée du monde d'amputer. La stratégie c'est pas son truc, donc on va laisser ça à ceux qui savent réfléchir et on va lui donner ce dont il a besoin pour aller de l'avant :

Je vais te dire ce qu'on sait, mais tu vas devoir chercher le reste, que je lui souffle.

Il aura forcément qu'un résumé avec des tonnes de zone d'ombres, je suis à peu près sûre que ça va pas lui plaire des masses cette histoire, mais j'en suis pas à lui chanter la berceuse pour qu'il dorme bien. Je laisse ça aux autres. Donc il a des grandes lignes, un truc sordide qu'on a pas envie d'entendre.

Y'a des gamins à la cage qui ont des informations sur tout ça, mais t'es gentil avec eux parce que l'histoire est encore fraîche et disons qu'ils ont pas eu le temps de s'en remettre : ils ont vécu au milieu des rôdeurs de leur ancien campement pendant des semaines, j'imagine même pas comment ces gosses arrivent à fermer l'oeil dans leurs états. Tu devras peut-être aller voir sur place ce qu'il y a, que j'ajoute dans la foulée.

On continue à en parler. Au moins c'est du concret, et Isha a l'air d'en avoir besoin.

FIN



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: wake me up before i go go    
Revenir en haut Aller en bas  
- wake me up before i go go -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: