The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-39%
Le deal à ne pas rater :
Apple Airpods 2 avec boîtier de recharge : offre Black Friday !
110 € 179 €
Voir le deal

It takes a lot to know a human
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 793
Sujet: It takes a lot to know a human   Sam 21 Aoû 2021 - 23:13
Août 2021.


Fermant la porte de son bureau après avoir raccompagné son dernier patient, elle grimace, grattant son avant-bras par-dessus le tissu en manchette de manière permanente autour de ce dernier. Le retirant et le posant sur son bureau, la quadragénaire s’approche du lavabo dans un coin de la pièce et fait couler l’eau froide sur la cicatrice difforme qui recouvre à présent sa peau. Évitant de trop s’attarder visuellement sur la plaie, le simple contact sous ses doigts la révulse et elle ferme les yeux, avant de couper l’eau pour récupérer un tube de crème apaisante à base de plantes. Prenant place dans son fauteuil, elle est obligée de glisser son regard sur les chairs déformées, gonflées, encore légèrement boursouflées et rosées par le manque de soleil. Ici, elle peut presque encore ressentir la douleur qui lui a vrillé le bras, le point d’impact de chaque partie de cette mâchoire. Si la partie supérieure ne comporte que quelques cicatrices disparates, chacune pointant la marque d’une dent, c’est bien la partie inférieure qui a causé le plus de dégâts. Dans un horrible arc-de-cercle, sa peau a été arrachée et soulevée et elle en ressent parfois encore le tiraillement. Réelle gêne ou effets psychosomatiques, elle ne saurait s’en soucier moins.
Appliquant la crème sur les zones qui la démangent le plus, elle finit par ranger le pot dans le premier tiroir de son bureau et attend quelques minutes que le produit agisse et la soulage quelque peu.

Si son moral va mieux, si sa dépression est un souvenir récent mais bel et bien un souvenir, affronter cette marque reste une épreuve. Elle la renvoie à ce couloir, à cette fatalité, à cette peur, cette impuissance. Jetant un coup d’oeil à sa montre, la fin de journée est enfin arrivée et passant à nouveau la machette de tissu noir autour de son avant-bras, la doc quitte son bureau, rapportant le dernier dossier de la journée à Lizzie, à l’accueil. Cette dernière se racle la gorge et pointe discrètement du menton quelqu’un derrière la chirurgienne. “Miss Jones désire te voir” précise la jeune femme dans un air trop sérieux qui lui correspond guère.

Faisant volte face, Maeve se demande un instant si elle a oublié une entrevue, ce qui ne serait pas évident après tout ce qui s’est passé dernièrement dans sa vie. Ne suivant pas médicalement l’intendant de manière régulière, ce n’est forcément pas sur ce sujet que l’anglaise souhaite la voir. “Layla?” Questionne-t-elle donc avec une légère surprise dans la voix. “Est-ce que j’ai oublié un rendez-vous que nous avions prévu? Un problème peut-être?” Après tout, même si elle n’était pas son médecin, l’hypothèse pouvait encore être vérifiée.

L’un ou l’autre, ça ne changeait pas l’issue et la quadragénaire lui fait signe de prendre la direction de son bureau où elles seront plus tranquilles. Adressant une légère grimace à Lizzie qui retient un sourire, elle peut dire au revoir à un repos pourtant bien mérité.


Beat happy stars, timing with things below, Beat with my heart more blest than heart can tell, Blest, but for some dark undercurrent of woe that seems to draw-but it shall not be so..
Let all be well, be well

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 783
Sujet: Re: It takes a lot to know a human   Dim 22 Aoû 2021 - 15:38

L’intendante avait préféré patienter jusqu’à la fin du quart de service de la responsable du dispensaire. Celle-ci avait bien évidemment beaucoup de choses à faire, comme l’endroit grouillait toujours de patients. Puis, le sujet à aborder serait des plus rapide de toute façon, elle ne la retiendrait donc pas éternellement au bureau.

La jeune femme à l’accueil l’avait donc fait s’asseoir le temps que le docteur Wheelan termine dans son bureau. Visiblement intimidée, Lizzie de son prénom n’osait pas prendre la parole ou même lui adresser un coup d’œil. Cela ne dérangeait évidemment pas la jolie brune qui n’avait cure de faire la conversation pour meubler le silence. Il était toutefois amusant de voir l’effet qu’elle pouvait avoir sur certains.

La responsable sortait finalement de son bureau et on lui indiquait la présence de l’Anglaise. Celle-ci s’était remise debout et s’approchait de la chirurgienne.

- Bonsoir Mrs Wheelan. La saluait-elle avec un sourire non feint. Elle était effectivement de ces rares personnes que Layla appréciait.

Avant de pouvoir exposer sommairement la raison de sa visite, on l’invitait directement à rejoindre le bureau de la responsable. Emboitant le pas à la professionnelle, l’intendant s’asseyait en face de cette dernière, séparée par le mobilier de bois entre elles.

- Je vous rassure, je ne vous retiendrai pas très longtemps, Mrs Wheelan. Je suis effectivement ici, car nous avons un léger problème. Inutile de tourner autour du pot. J’ai surpris l’une de vos infirmières subtiliser des médicaments de nos réserves pour les offrir à un patient qui lui faisait du charme pour les obtenir. Vous comprendrez que c’est un comportement des plus problématiques. Je me suis évidemment occupée du coupable, mais il reste l’infirmière sous votre supervision. Vous savez déjà que nos réserves sont bien précieuses. Si nous arrivons à produire des antibiotiques depuis peu, d’autres variétés de cachets sont assez rares cependant. Il est donc inquiétant que le personnel soignant ne se gêne pas pour piger à sa guise dans lesdites réserves, spécialement pour les beaux yeux d’un patient. Ne trouvez-vous pas ?

Layla laissait donc un petit moment filer, le temps pour la chirurgienne de digérer un peu toutes ces nouvelles informations.

- Je ne suggère pas le renvoi, cela me semblerait contre-productif. Nous avons besoin de notre personnel soignant. Cependant, je vous suggère une mise à pied temporaire et une perte de privilège au retour jusqu’à ce qu’elle prouve que nous pouvons lui faire confiance à nouveau. Qu’en pensez-vous ? L’Anglaise préférait tout de même laisser le pouvoir décisionnel à la responsable du dispensaire, même si cela touchait directement les stocks. Elle aurait pu sévir sans consulter Mrs Wheelan, mais… Layla avait préféré lui en toucher un mot.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 793
Sujet: Re: It takes a lot to know a human   Dim 22 Aoû 2021 - 17:32
Prenant place derrière son bureau, elle invite Layla à faire de même. Ne sachant pas encore la raison de sa visite, à titre médical ou personnel, la quadragénaire laisse l’intendante prendre les devants. Le nous employé pour désigner un problème qu’elles auraient en commun termine d’accaparer son attention et elle fronce les sourcils. Ça ne lui dit rien qui vaille et parce que la chirurgienne est comme elle est que la britannique gère les stocks, elle pense immédiatement à un nouveau souci concernant le nombre de médicaments. Problème soulevé de nombreux mois auparavant et dont le projet avance pourtant lentement mais sûrement. Après ceci, son cerveau bifurque vers un possible cluster d’une quelconque épidémie. Après tout, même ici, ils n’étaient pas dispensés. Mais elle aurait été la première avertie. Oui, elle pense au pire, comme toujours, si bien que lorsque sa vis-à-vis énonce ledit problème, elle marque un temps d’arrêt et se retient de rire. Si son visage reste impassible, elle ne peut nier un réel soulagement. Certes, c’est ennuyeux, et très peu professionnel. Ça va à l’encontre des règles que la doc a elle-même érigées une fois positionnée en tant que responsable. Mais après ce mois écoulé, sa condition, les peurs qu’elle a engendrées, elle ne peut que relativiser.

L’une de ses infirmières…
À dire vrai, s’ils étaient trois chirurgiens, deux gynécologues et un médecin généraliste, et si on enlevait les aides que certains habitants non spécialisés apportaient au dispensaire, il n’y avait que Lucy qui tenait ce rôle. Ce qui surprend sincèrement Maeve. La jeune femme est d’ordinaire discrète mais volontaire. Jamais un mot plus haut que l’autre, donnant sans compter. Visiblement un peu trop…

Néanmoins, si le ton employé reste courtois, si l’anglaise sait user des mots, certaines formulations font grincer les dents de la toubib. Oui, elle est prétentieuse, Maeve en a parfaitement conscience. Encore plus quand il s’agit de son métier et/ou de sa position. Davantage encore quand il s’agissait de son dispensaire. Oui, son dispensaire. Alors les conseils pour gérer un problème en interne écorchent un peu trop son orgueil. Alors histoire de remettre les choses à leur place, quand le renvoi est cité, même s’il a déjà été évincé des projets de la trentenaire, la chirurgienne ne peut s’empêcher de rétorquer. “Ce n’est de toute façon pas à vous d’en décider ni de le suggérer.” Il n’y a aucune condescendance, aucune agressivité. C’est un fait énoncé, ni plus, ni moins. Quant à la mise à pied… la quadragénaire n’est pas non plus pour cette solution. Vu le tempérament de l’infirmière, il lui suffirait de se faire souffler dans les bronches pour ne plus recommencer. “Je ne savais pas que nous avions des privilèges” ironise un instant la doc, avant de poursuivre. “Et s’il s’agit de l’accès aux stocks de médicaments, je n’en priverai pas Lucy.” Parce qu’il ne pouvait s’agir que d’elle non? “C’est elle qui gère la majeure partie des patients la nuit dans la salle commune. Je n’ai pas l’intention de lui coller un surveillant chaque fois qu’il faudra qu’elle y ait accès et même si nous bénéficions de l’aide extérieure de certains habitants, vous comprendrez aisément pour quelle raison l’accès au stock ne leur est pas autorisé.” Pour éviter justement ce genre de désagréments à répétition.

Et parce qu’elle a posé ses conditions, elle se laisse retomber dans le dossier de son fauteuil, concédant un peu de terrain. “Je parlerai à Lucy. Si vous pensez qu’une mise à pied est nécessaire, je veux bien céder sur ce point.” L’infirmière étant très investie dans la vie du dispensaire, ça devrait l’inciter à réfléchir. “Une semaine, maximum deux. Révocable en cas de besoin urgent de bras.” Mon Dieu ce qu’elle déteste se positionner en juge ou en avocat zélé. Ce n’est clairement pas ce pour quoi elle a signé. “Le nom du patient?” Interroge la quadragénaire. Même par élimination, difficile de trier parmi tous les hommes séduisants ou beaux parleurs du camp. La beauté étant en plus très subjective.


Beat happy stars, timing with things below, Beat with my heart more blest than heart can tell, Blest, but for some dark undercurrent of woe that seems to draw-but it shall not be so..
Let all be well, be well

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 783
Sujet: Re: It takes a lot to know a human   Dim 22 Aoû 2021 - 18:39

Layla laissait la responsable terminer son petit laïus sans broncher, conservant toujours ce petit sourire amical sur ses lèvres, bien qu’elle soit grandement piquée par les réponses de son ainée. Il fallait donc remettre les pendules à l’heure. Dommage. Malgré l’admiration qu’éprouvait l’intendante pour la chirurgienne, elle allait devoir mordre.

- Tout au contraire Mrs Wheelan. Il est question des réserves de médicament et de leur mauvais usage. Il n’est même pas nécessaire pour moi de venir vous voir pour m’occuper du problème. Je peux régler celui-ci moi-même sans même vous consulter. Tranchait-elle froidement. Toutefois, par respect pour vous, je suis ici ce soir pour en discuter avec vous, pour effectivement vous suggérer des façons de faire, mais m’en remettre à votre bon jugement. Car je crois que vous avez bon jugement. Maintenant, il n’est pas question de marcher sur les plate-bandes de l’autre, je crois avoir été plus qu’explicite sur le sujet. Je comprends que cette infirmière est donc la seule qui travaille ici, les autres étant des civils prêtant main forte. Il n’est donc pas possible effectivement de lui restreindre l’accès aux réserves. Je crois également que la mise à pied de quelques jours seulement serait préférable dans ce cas. Plutôt symbolique, car vous avez besoin de cette infirmière. Révocable bien entendu. Une simple leçon. Quant au patient le dossier est clos. Concluait-elle.

Voilà, l’Anglaise avait posé ses cartes. Laissait l’opportunité à la responsable de gérer ce problème. N’était-elle pas la mieux placée pour le faire en toute connaissance de cause ? C’est bien ce que pensait la jolie brune, mais s’il se trouvait que Mrs Wheelan en était incapable…

Il aurait été question de quelqu’un d’autre en face et Layla n’aurait pas fait preuve d’autant de diplomatie à dire vrai. Elle n’aurait pas accepté cette petite pique ironique non plus sans broncher. La chirurgienne avait cet avantage sur les autres, malgré que les deux femmes ne se connaissaient que très sommairement. Ne restait plus qu’à voir si cela allait changer en fonction des prochaines paroles de son ainée. La déception serait réelle, mais n’empêcherait certainement pas la terre de tourner pour l’Anglaise.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 793
Sujet: Re: It takes a lot to know a human   Lun 23 Aoû 2021 - 15:02
Arquant un sourcil surpris et quelque peu piquée par la réponse de sa vis-à-vis, la chirurgienne se redresse à nouveau sur son fauteuil, croisant les bras sur le bureau tout en maintenant le dos droit. Les yeux plongés dans ceux de l’intendante, sans ciller, elle l’écoute affirmer que sa présence ici n’est qu’une forme de respect et de politesse et non une nécessité en soi. Encore un point sur lequel leur opinion différait. “Votre autorité s’arrête là où commence la mienne” tranche-t-elle sur un ton neutre, ni froid, mais certainement pas amical. Maeve n’accepterait pas qu’on vienne marcher sur ses plates bandes. Oui, elle reconnaissait qu’une erreur avait été commise. Importante. Mais elle ne pensait pas Lucy stupide au point de rendre la chose régulière. Jeune, assez pour se laisser bercer d’illusions par des mots enrobés de miel. Mais pas suffisamment stupide pour ne pas apprendre de son erreur et réitérer ce genre de comportement. Pas après le face à face que la doc se promettait d’avoir avec elle en tout cas.

Il n’empêche, la quadragénaire est fatiguée et loin d’elle l’envie d’une prise de bec avec l’anglaise ou d’un concours phallocratien. Soupirant, un léger sourire finit par étirer ses lèvres quand l’intendante lui refuse le nom du patient fautif. Visiblement, l’équilibre n’était pas de mise présentement. Ou peut-être que Layla appréciait juste de posséder toutes les cartes en main, joker inclus dans chaque manche. La raison lui échappe et elle ne cherche pas vraiment à pénétrer son esprit. “Vous savez que je pourrais obtenir cette information auprès de Lucy dès demain?” Parce que ce n’est pas anodin à ses yeux. Qu’un patient demande des médicaments en passant par des chemins de traverse. Que ce soit pour calmer une éventuelle douleur ou simplement planer pour quelques instants récréatifs, Maeve avait besoin de savoir. S’il y avait eu mauvais diagnostic, incompétence de sa part ou l’un de ses collègues, ou si quelqu’un se payait simplement sa tête.

Soupirant à nouveau, elle plonge à nouveau son regard dans celui dans l’anglaise. “Écoutez, je ne cherche pas à minimiser votre rôle ici, ni même à vous rabaisser. Vous êtes trop maligne pour ignorer le respect que vous m’inspirez. Et je pense qu’on a passé l’âge des guerres de territoire ou qu’on vaut mieux que les concours très masculins de qui pissera le plus loin” souffle-t-elle, rentrant un peu ses griffes pour ne pas envenimer davantage cet échange qui tourne progressivement au vinaigre. “Je vous remercie d’être venue m’informer de la situation et j’agirai évidemment en conséquences. Mais comprenez que j’ai également besoin d’avoir toutes les informations.” Pour toutes les raisons évoquées mentalement plus tôt. “Information qui peut ne pas sortir de ce bureau, si c’est ce qui vous dérange.”


Beat happy stars, timing with things below, Beat with my heart more blest than heart can tell, Blest, but for some dark undercurrent of woe that seems to draw-but it shall not be so..
Let all be well, be well

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 783
Sujet: Re: It takes a lot to know a human   Lun 23 Aoû 2021 - 16:23

Layla arquait un sourcil et réprimait un soupire. Décevante, voilà ce que la réponse de Mrs Wheelan était. La responsable faisait la sourde oreille, préférant s’imaginer qu’elle avait bien plus de pouvoir qu’elle en avait réellement dans cette situation. Cela ne faisait que prouver à l’intendante que la prochaine fois, il vaudrait mieux régler les choses elle-même sans perdre sa salive et gaspiller ses bonnes intentions, aussi rares étaient-elles. Il était question des réserves et Layla pouvait sévir si elle le souhaitait, point. Elle se gardait bien de l’ajouter, car visiblement ce n’était pas acquis en face.

- Demandez-lui, si l’information vous empêchera tant de dormir la nuit. Futile, mais prévisible.

L’Anglaise savait que l’information fuiterait, l’important était que Mister Bélanger croit son secret bien gardé, même par le personnel soignant. Gageons qu’il n’apprécierait pas que la communauté soit mise au courant toutefois. Celle-ci pourrait lui faire la vie dure au sein du fort, rancunière, soupçonneuse et cruelle. S’il venait à manquer de médicaments, que certains décédaient lors de retour de mission, on parlerait. On mentionnerait son nom. On se souviendrait qu’une fois, il avait extorqué des cachets à une infirmière. Les gens se feraient des films et la machine serait lancée.

Layla n’en avait cure sincèrement. Tant que l’information resterait cachée, elle pourrait l’utiliser le moment venu pour obtenir quelque chose. C’est la seule chose qui l’intéressait.

Minimiser son rôle ? L’intendante avait envie de rire, mais s’abstint sagement de le faire, conservant toujours ce masque neutre de marbre sur son visage.

- Vous savez Mrs Wheelan quelles sont mes responsabilités. Si je surprends quelque chose contrevenant aux règles et touchant mon domaine professionnel, j’agirai. Avec ou sans le responsable en place. Je ne vous dis certainement pas comment gérer votre dispensaire ni comment organiser celui-ci. Vous êtes la meilleure personne pour le faire. Preuve étant que vous en êtes la responsable. Je vous dis simplement que si cela touche les stocks, c’est mon domaine avant le vôtre et que je suis légitimisée de prendre des mesures punitives si cela s’avère nécessaire. Ce que je n’ai pas fait, pour venir discuter avec vous et vous laisser l’opportunité d’appliquer vous-même votre autorité chez vous. Les cartes dont vous avez besoin, vous les avez déjà en main. Si vous cherchez à obtenir des informations superflues, soit. Le contrevenant n’avait pas besoin de ces médicaments. Il a agi par avidité, par peur et impatience. Je lui ai évidemment fortement suggéré d’être examiné s’il était réellement souffrant. Vous le reverrez donc si c’est réellement le cas et Lucy pourra vous donner l’identité de son béguin sur demande, à n’en point douter.  Le ton était neutre, parfait miroir de celui qui avait été employé à son encontre quelques secondes plus tôt. Des faits, voilà ce que Layla exposait tout en remettant les points sur les i, désirant toujours qu’on ne lui prête pas de fausses intentions. Elle n’était certainement pas ici pour savoir qui « pissait le plus loin », comme la chirurgienne l’avait mentionné.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 793
Sujet: Re: It takes a lot to know a human   Lun 23 Aoû 2021 - 17:58
La quadragénaire ferme un instant les yeux, sentant sa patience s’étioler au fil des secondes qui s’égrènent. Oh, il y a des tas de choses qui l’empêchent de dormir la nuit ces derniers temps. Les visions de cet enfant qui hante ses rêves, les cauchemars qui la renvoient dans le couloir sordide de l’hôpital, la morsure… oui, il y a un tas de choses qui l’empêchent de dormir ces derniers temps, mais certainement pas ce que suggère sa vis-à-vis. Rouvrant les paupières, elle plante ses iris dans les siens, miroirs glaciaux. Écoutant l’anglaise asseoir son pouvoir, elle soupire. Tout ce qu’elle voulait, c’était rentrer chez elle bon sang et pas se lancer dans un combat de coq. “Vous parlez de stock je vous parle d’humains, vous apposez le qualificatif superflue à ces informations, j’y appose le mot nécessaire. Et ce sera à moi de juger les besoins de ce patient.” Sur ce point, elle n’obtempérerait pas. Ce n’est pas comme si elle souhaitait savoir par pure caprice ou curiosité malsaine sur le sujet. Et se sentir ainsi infantiliser avait le don de la rendre chèvre.

Un léger rire finit par passer ses lèvres. Non pas par moquerie, mais par dépit. L’échange se transformait peu à peu en dialogue de sourd et elle n’avait clairement pas la force pour ça. Ni ce soir, ni demain, ni avant très longtemps elle l’espérait en réalité. “Je vous ai remercié il me semble. Je vous ai dit que je ferai ce qu’il faut. Libre à vous de fouetter les… contrevenants sur la place publique si ça vous chante” s’emporte la chirurgienne en reprenant l’un des termes employés par la britannique quelques instants plus tôt. “Mais foutez la paix à mon personnel!”

Elle n’y peut rien, Maeve reste à fleur de peau, même après les belles résolutions que sa dépression a fait naître. Et… trop loin. Comme toujours, elle est allée trop loin. Par prétention, parce qu’elle n’a pas cette faculté à rester de marbre, à jouer la reine des glaces, à se positionner avec un détachement sur les gens ou les situations. Parce que ça, c’est ce qui lui permet d’avancer et qu’y mettre les pieds, c’était l’attaquer personnellement. À défaut d’être la vérité la plus absolue, c’était un sentiment entier. Et voilà, maintenant, la honte et la gêne qui se profilent. Elle déteste ça. “Désolée…” finit-elle par souffler, une main devant son visage, les démangeaisons à son avant bras recommençant déjà à pomper le peu de patience qui lui reste.

“Je ne voulais pas…” commence cette dernière en se redressant, cherchant ses mots. Évidemment, sa pudeur légendaire et sa propension à tout intérioriser de ses problèmes la poussent un instant au mutisme. Hors de question de se confier sur les derniers événements. Alors… “Je suis fatiguée, ça a été une dure journée et…” Pas besoin d’être toubib pour constater ses kilos perdus, sa maigreur soulignée par une taille haute, les cernes striant ses yeux et le teint pâle malgré un été plus qu’ensoleillé. Et puis tout le monde savait maintenant que la doc mordue avait passé ces dernières semaines en ermite. “Ça n’excuse pas tout mais je n’aurais pas dû.” Maeve Wheelan qui reconnaissait ses torts. Il y avait un net progrès.

La quadragénaire se rapproche de l’anglaise. “Je ne remets pas en cause votre autorité, et je le répète, je ferai ce qui doit être fait. Tout comme j’espère que vous ne contournerez pas la mienne dans le futur.” Ce n’est pas une menace, loin de là. Juste le constat qu’en de telles circonstances, le respect qu’elle lui porte s’envolerait sur le champ. Elle tend tout de même une main vers l’intendante. “J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur.” Non, elle n’avait définitivement pas cette capacité de recul que semblait avoir sa vis-à-vis et très honnêtement, elle ne lui enviait pas. Certes, ça lui aurait évité de se donner en spectacle, mais elle avait mis trop de temps à découvrir le volcan sous la glace. Et Maeve préférait largement cette version d’elle-même. Ça ne l'empêche pas de se sentir présentement parfaitement ridicule.

Même si elle avait toutes les raisons de craquer, elle n'avait aucun droit de se défouler sur Layla et d'en faire un punching-ball. "Encore désolée. Sincèrement." Pour d'être emportée, pas pour tout ce qu'elle avait défendu plus tôt.


Beat happy stars, timing with things below, Beat with my heart more blest than heart can tell, Blest, but for some dark undercurrent of woe that seems to draw-but it shall not be so..
Let all be well, be well

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: It takes a lot to know a human   
Revenir en haut Aller en bas  
- It takes a lot to know a human -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: