The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -43%
Fire TV Stick 2021 avec télécommande ...
Voir le deal
22.99 €

I'll meet you on the other side
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1883
Sujet: I'll meet you on the other side   Lun 16 Aoû 2021 - 21:25
I'll meet you on the other side



Ray & Milow



Au départ, c'était juste pour son plâtre. Pour voir où il en était, si, par hasard, il était possible de le retirer plus tôt, ou au moins le changer. La chaleur, le manque de précaution et la transpiration l'avait bien abimé. Dans tous les cas, fallait le changer.

Mais sur la route menant au dispensaire, Milow s'était senti mal. Faible. Devant ses yeux s'étaient mises à danser de petites lucioles, et il avait eu subitement l'impression que son crâne se remplissait d'eau bouillante. Il avait senti ses jambes se dérober sous lui, et il n'était pas parvenu à se relever, comme s'il était d'un seul coup trop lourd. Bref, pas vraiment agréable, et il se maudit d'être parti seul. Anatole avait proposé de l'accompagner, ce qu'il avait, bien sûr, refusé.

Alors il avait pris son mal en patience. Pris le temps de revenir à lui et reprendre des forces. Bu beaucoup d'eau. Finalement, il avait pu se relever et reprendre la route. Le temps pour rejoindre le dispensair avait été doublé, car il était contraint de s'arrêter souvent pour reprendre son souffle.

Autant dire qu'il était entré dans le bâtiment avec un soulagement palpable. On l'avait fait un peu patienter, puis diriger vers une petite pièce.
Il s'attendit à tomber sur un visage connu, mais celui qui se dévoila à lui plusieurs minutes après n'en était pas un. Comme un chat sauvage, immédiatement, Milow se renfrogna. Il observa cette nouvelle tête, hésitant presque à lui dire que, non, en fait, ça ira, il allait se débrouiller seul.

Il se redressa sur son fauteuil et garda sa bouche fermée en le dévisageant des pieds à la tête. Ca le faisait chier que ce soit typiquement le jour où il avait l'impression de peser trois cents kilos. Parce qu'il avait bien l'impression qu'il s'agissait, en prime, d'un mec de New Eden.

Après un instant, il s'éclaircit la gorge. Autant faire ça rapidement, qu'il soit vite libéré.

Je ... j'pense qu'il faut changer mon plâtre. Il a pris le chaud.

Son bras se tendit devant lui. Il prit soin, à présent, d'éviter le regard de cet inconnu, mais tout sur son visage démontrait son envie d'être ailleurs.


✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 815
Sujet: Re: I'll meet you on the other side   Mer 18 Aoû 2021 - 14:04
“Oui, ça va aller. Merci.” Sourire compatissant à Min-Oh qui s’en va gérer un cas plus difficile en me laissant seul, pour la première fois, prendre les consultations. Si le schéma des derniers jours se répète, ça devrait être plutôt simple. La plupart des patients se présentent pour des conséquences de la canicule. D’autres, pour des blessures. Rien d’insurmontable, même si je redoute toujours le moment où on me demandera une nouvelle amputation sur le tas.

Un adolescent passe la porte, l’air un peu renfrogné, beaucoup le sont en constatant notre présence pourtant bienveillante - au moins pour ce qui est du dispensaire. “Bonjour, je vous en prie, asseyez vous.” Politesses habituelles auxquelles il m’est maintenant coutume d’ajouter ce qui ressemble étrangement à un mea culpa, “Je m’appelle Ray, je fais partie de la délégation de New Eden. Je suis ici avec le docteur Yeo-Jeong pour soutenir les équipes du dispensaire.” Et rencontrer du monde pour montrer patte blanche, accessoirement. Sourire aimable, le pauvre jeune homme n’a pas l’air bien en forme. Mon regard glisse de ses airs épuisés au bras qu’il me tend. Je viens le soutenir doucement d’une main.

Le plâtre est abîmé par la transpiration et probablement des efforts qu’il aurait fallu éviter. “Il vaut mieux le changer effectivement. On va en profiter pour vérifier que tout se passe bien en dessous.” Qu’il n’y ait pas de lésions en surface principalement, mais ce sera aussi l’occasion de faire une palpation à défaut d’une radio pour comprendre quel os est touché, de quelle façon et s’il est correctement placé.

"Ça fait combien de temps que vous le portez ? Vous avez mal quelque part ?” Pendant mon petit interrogatoire, je le relâche délicatement pour aller fouiller dans les tiroirs. Pas encore bien habitué, il me faut quelques secondes pour trouver de quoi le libérer.

Je reviens vers lui en tirant avec moi un petit chariot, et avec en main ce qui ressemble à une petite scie. “Ca, c’est pour fissurer le plâtre, mais ça ne coupe pas.” Je sais que ça peut être intimidant, sans cette précision. Je m’installe devant lui, positionne son bras avec précaution et presse l’outil qui se met à vibrer. "Comment supportez- vous la chaleur, autrement ? Vous avez suffisamment à boire ?” Il ne sera pas question de le laisser filer dans l’idée qu’il fasse un malaise après deux pas. D’ailleurs, à travailler ainsi sur son bras, sa maigreur est assez flagrante. “On pourra aussi contrôler rapidement la taille et le poids.” je garde mon sourire, ne veux ni l'inquiéter ni le culpabiliser - ce qui n'est pas aisé selon les caractères auxquels on peut se confronter.




I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1883
Sujet: Re: I'll meet you on the other side   Jeu 19 Aoû 2021 - 14:17
Ses mains étaient devenues moites d'une certaine appréhension. Il scruta l'homme, Ray, sous toutes les coûtures, comme s'il redécouvrait un humain après des années en solitaire. Des souvenirs lui revinrent en tête, que ce soit au No Man's Land ou, il y a moins longtemps, à l'avant-poste de Georges, lors de leur mission échec.

Milow garda sa bouche solidement fermée alors qu'il tendait son bras. Son subconcient s'attendait peut-être à un danger imminent venant de ce mec. À ce que son masque tombe et que des types débarquent pour le kidnapper. À ce qu'il lui fasse un piqûre dans le bras qui le transformerait en super-Z, même, après tout, pourquoi pas ? Dans tous les cas, il ne se laisserait pas faire, il s'en faisait la promesse.

Ça m'gratte dedans, souffla-t-il cependant.

D'ailleurs, ça lui arrivait souvent, au milieu de la nuit – surtout en ce moment avec la chaleur – de se gratter quand même. Avec une tige en métal, ou n'importe quoi. Pas très hygiénique, effectivement.

Mi-juin j'crois.

Il haussa une épaule et laissa ses prunelles glisser sur Ray pendant qu'il fouillait, dos à lui. Puis il regarda son propre bras, et puis par la fenêtre. Sa jambe gauche remuait frénétiquement, seul témoin de son hyperactivité perçant à travers sa fatigue.

Ouais. Aux côtes, répliqua-t-il quand il lui demanda s'il avait mal, sans se douter qu'il devait parler exclusivement de son bras, à la base.

Son bras aussi, oui, mais à ce stade, c'était accessoire. Depuis quelques temps, les gens semblaient faire une fixation sur ses côtes. Elles ne guérissaient pas, ça devenaient handicapant.

Il se mordilla l'intérieur des joues, l'observant revenir. Enregistrant tout ce qu'il voyait, tout ce qu'il disait, toutes ces mimiques et petits tics de visage, sans trop savoir pourquoi. Il se contenta de remuer le menton à ses mots concernant la scie, et lui offrit son bras dès qu'il lui demanda, docilement. Curieux, tout de même, il ne détacha plus son regard du petit outil sur son plâtre.

Hm, ouais je crois. On fait avec, quoi.

Sûr que lui et son groupe n'avaient pas le même confort que Ray. Ça devait lui faire bizarre, à ce bourge, de se retrouver avec des bouseux comme Milow. Il l'imaginait sans mal se désinfecter tout le corps plusieurs fois, de retour chez lui. Histoire de pas ramener une sale maladie comme la gale ou même des puces.

On pourra aussi contrôler rapidement la taille et le poids.

Ses yeux se relevèrent vers son visage, cherchant la faille.

On me fait pas ça, d'habitude.

C'était la partie candidature secrète, c'est ça ? Voir les braves et jeunes gaillards que leur groupe pouvait éventuellement recruter ? Impossible pour Milow de ne pas se montrer méfiant, voir carrément paranoïaque.
Il baissa les yeux, appréhendant cette suite possible. Parce qu'il savait ce qui allait se passer : Ray allait lui dire qu'il était trop maigre. Il savait, il était pas con. Et après ? Il lui conseillera de manger plus, ce genre de conneries. Qu'est-ce qu'il pouvait foutre de ce genre de conseils ?


✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 815
Sujet: Re: I'll meet you on the other side   Ven 20 Aoû 2021 - 18:37
“Ok, on va d’abord s’occuper du bras pour vous soulager tout de suite. Je regarderai aussi vos côtes.” Il pourrait être d’usage de lui demander d’où lui viennent toutes ces blessures, mais je me doute que la réponse n’aurait rien de réjouissant dans ce contexte. De la simple chute au passage à tabac, une infinité de possibilités plus glauques les unes que les autres.

Le poids ne sera pas forcément directement un problème. Le garçon semble pouvoir se mouvoir et penser correctement malgré les fortes chaleurs. Mais ça couve sans doute quelque chose qui sera amené à empirer : anorexie, maladie chronique, inflammation ou comportements dangereux… Au moins, on aura un point de contrôle daté d’aujourd’hui. Il faudrait idéalement en suivre l’évolution, mais je ne me fais pas trop d’illusions : ça risque d’être compliqué à mettre en place. Je lui glisse d'un ton bienveillant tout en m'occupant du plâtre, "Est-ce que vous avez maigri dernièrement ?" S'il a toujours été comme ça, je me ferai moins de soucis.

Fragilisé, le plâtre finit par s’ouvrir de part et d’autre de son bras encore enfilé dans une “chaussette” médicale, imbibée d’humidité. C’est sans doute déjà un soulagement pour le jeune homme de sentir un peu de fraîcheur au niveau de son bras dont l’odeur est assez désagréable. Je ne montre aucun inconfort pour ne pas le gêner davantage, et saisis la paire de ciseaux pour le libérer de ce dernier carcan. Petit sourire au jeune homme, "Ça fait un bien fou, non ?” Je me débarrasse de son ancien sarcophage dans l’une des grandes poubelles du cabinet et vais me laver les mains pour la suite. “Je vais vous nettoyer le bras.” Pas question de l’envoyer à la douche comme ça, il aurait vite fait un malaise et recassé ce qui n’est pas encore assez consolidé.

Je reviens vers lui avec la solution nettoyante et reprends son bras avec précaution. Sa peau est pâle mais de couleur normale, le muscle pas tellement atrophié, il l’a surement un peu travaillé malgré le plâtre. Quelques irritations sont visibles sur la peau, des rougeurs dues au frottement et à la sueur, quelques griffures qu’il a dû se faire en allant chercher à se gratter. “Rien d’alarmant pour la peau, juste quelques irritations, on va mettre une pommade.” A l’aide d’une compresse imprégnée de produit, je passe en larges gestes tout le long de son bras, du biceps à sa main, pour décrasser tout ça. Ce doit être plutôt rafraîchissant et je l’espère, pas trop désagréable.

Il faut bien quelques minutes pour le lui rendre aussi propre qu’un sou neuf. Poubelle, nouveau lavage des mains, me revoilà pour lui faire tendre le bras que je prends entre mes deux mains. “Dites moi si je vous fais mal.” Il serait normal qu’il ressente encore une légère douleur à certains mouvements. C’est dans l’intensité de celle-ci que je pourrai deviner l’avancée de sa guérison. Alors je lui fais plier le coude, bouger le poignet puis chacun de ses doigts. Pour une fois qu’on est dans un domaine que je maîtrise, je me sens plus à l’aise.

J’arrête finalement de l’embêter après une petite minute, et ouvre un tiroir pour en tirer la pommade que je lui ai promise. “C’est bien, l’os n’a pas bougé, vous n’en avez plus que pour quelques semaines. Je peux vous proposer de passer sur une attelle finalement, ce sera moins chaud et encombrant qu’un plâtre. Vous pourrez la retirer pour vous laver.” Petit sourire compatissant à mon jeune patient pendant que j’applique le produit qui devrait rapidement soulager l’irritation. “On en a ramené quelques unes, je vais voir si ça peut correspondre.” Je me lève pour aller ouvrir la petite réserve attenante au cabinet. J’y disparais l’espace d’un instant, fouillant dans les différents cartons avant de trouver ce que je cherche. “Ah, super !” Je reviens vers le garçon en ouvrant les attaches de l’attelle toute neuve. “Je vous montre comment ça se met, c’est assez simple.” Je guide son bras - sec à présent - pour le glisser le long de la partie rigide. “Ca s’enfile dans ce sens, là vous passez le pouce, et là vous serrez pour que ça ne bouge pas, sans couper la circulation du sang non plus.” Je cale les sangles correctement. "Ça va aller ?” Je lui laisse le temps de me poser ses questions bien sûr, avant de tourner les yeux vers son buste. “Est-ce que vous voulez bien retirer votre haut pour que je regarde vos côtes ?” Ce n'est pas rhétorique, il a le droit de dire non.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1883
Sujet: Re: I'll meet you on the other side   Dim 22 Aoû 2021 - 20:05
Son médecin du jour paraissait imperturbable. Pas impressionné par le regard de Milow, ni par le fait qu'il parle si peu. Concentré sur son travail. Y'avait un truc un peu fascinant à l'observer bosser ainsi méticuleusement. Au moins, il avait l'air de savoir ce qu'il faisait.

Est-ce que vous avez maigri dernièrement ?
Hm … ouais sans doute un peu.

Pour être franc, il ne surveillait pas vraiment son poids. Mais s'il se fiait aux remarques des gens autour de lui, alors … oui, il avait maigri. Ou grandi. Des deux, sûrement.
Il ne réagit pas plus que Ray quand l'effluve sous son plâtre lui remonta dans le nez, habitué aux odeurs désagréables. Se contentant d'un petit hochement de tête, s'apparentant à une attitude un brin timide, il le laissa lui nettoyer le bras. Bien que jamais enchanté par l'idée d'être touché, il dût admettre que, oui, ça faisait vraiment du bien. Au point où il se détendit un peu, malgré lui, et offrit un petit sourire fatigué à son médecin.

Vint ensuite la partie manipulation, moins agréable mais, il le savait, tout autant nécessaire. Même si ça l'emmerdait d'être là et de faire ça, il se rendait à l'évidence : il avait besoin de tout ça. Il s'était trop négligé toutes ces années. Grimaçant à certains moment, le verdict tomba, pas si mauvais, à sa grande surprise, au point où une attelle sera à présent suffisante.

Cool.

Il profita de son instant de solitude pour observer son bras, bouger ses doigts, se rendre compte de lui-même des douleurs restantes, histoire de jauger un peu tout ça. Ray revint bien vite, juste au bon moment pour que Milow ne commence pas à réfléchir à ce qu'il pourrait bien chiper dans la pièce. Y'avait pas à dire, il était efficace. Calme, professionnel, et il ne cherchait pas à faire la conversation en prime. Ça lui rappelait un peu Nolan, même si ce dernier était plus cynique. Ça lui avait plu aussi, à l'époque. Au moins, avec Ray, il n'avait pas l'impression de devoir se forcer ou quoi. Les smalltalk, très peu pour lui.

Il observa avec attention la pause de l'attelle.

Okay ça marche. Oui oui. J'peux rebouger mes doigts ou vaut mieux le moins possible ?

Vint ensuite le moment réellement désagréable, qu'il ne pouvait même pas lui reprocher puisque c'était lui qui avait mentionné ce sujet. Retenant un soupir, il hésita quelques secondes avant de se redresser partiellement pour retirer son haut avec précaution. Même s'il pouvait faire du sport, certains gestes, comme lever les bras, étaient particulièrement désagréable.

Gardant son t-shirt sur ses genoux, ses épaules se voûtèrent en avant. Il eut envie de refermer ses bras contre son buste, avec la désagréable impression d'avoir fait une bêtise, ou d'être humilié. D'ailleurs, ses joues étaient devenues légèrement rosées.

J'ai … j'ai eu quelques côtes brisées y'a quelques mois. J'suis resté plusieurs jours dans le coma, au dispensaire après. Puis y'a encore quelques semaines, j'ai repris des coups. Il baissa le regard. Ça veut pas guérir et ça me fait mal même quand je respire.

C'était bête, il avait l'impression de dévoiler toutes ces faiblesses et d'ainsi courber l'échine face à ce médecin qui ne dégageait pourtant rien de malveillant. Chaque fois, de toute manière, que Milow devait s'admettre qu'il n'était qu'un humain, il avait l'impression d'être pathétique.

Ca fait longtemps que vous faites ça ? demanda-t-il d'un seul coup. Et que vous êtes à New Eden ?

C'était peut-être une manière bête pour détourner l'attention.


✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ray Dobrowolski
Ray Dobrowolski
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 815
Sujet: Re: I'll meet you on the other side   Jeu 26 Aoû 2021 - 19:22
“Vous pouvez les bouger, mais évitez de serrer fort ou de mettre du poids dessus. Si ça fait mal, n’insistez pas, ça retarderait juste la guérison. Normalement d’ici trois à quatre semaines vous devriez pouvoir l’enlever, mais c’est mieux si vous pouvez faire contrôler par un médecin avant.” Ou tout ce qui pourrait s’y apparenter.

Le garçon semble avoir bien assimilé la manière d’attacher son attelle, et lorsque l’on aborde la question de ses côtes, il se referme aussitôt. Je comprends que ça ne soit pas évident de se déshabiller devant un inconnu, en particulier l’un d’entre nous. Il ne s’y oppose pas cependant, et je me relève pour approcher de la table d’examen. J’y tire un drap en papier et l’invite d’un hochement de tête souriant à approcher.

Un coma ? Et encore des coups… Difficile de masquer complètement le chagrin qui me pique le regard. Le pauvre doit avoir quoi, seize ans à peine ? Il a déjà traversé beaucoup d’épreuves. Il est peut-être de ceux qui gagneraient à rejoindre New Eden. Si son mode de vie s'y prête bien sûr, mais il n’est pas question de l’y pousser en pleine consultation. Je peux, au mieux, tenter de mettre en avant les meilleures conditions de vie qu’ici.

J’en profite pour répondre à ses questions. “Quand l’épidémie a frappé, j’étais assez fraîchement diplômé en kiné. On venait d’ouvrir un cabinet avec une amie. Et puis après, je me suis improvisé médecin, urgentiste, sage-femme, et tout ce dont les survivants pouvaient avoir besoin. On n’était plus assez de soignants pour avoir chacun sa spécialité. Vous pouvez vous allonger sur le dos ?” Je n’hésite pas à lui présenter ma main pour l’aider si besoin, avant de reprendre. “Je suis avec eux depuis bientôt deux ans. J’ai pu reprendre une activité de kiné là-bas, avec du matériel de bonne qualité et une patientèle qui cherche de la rééducation, du soulagement et du confort. La survie n’y est plus la seule préoccupation.” Léger sourire à mon patient. “Je continue d’apprendre la médecine avec le docteur Yeo-Jeong, comme son interne en quelques sortes.” Même si ce rôle était légèrement différent à l’époque.

Je pose doucement les mains sur ses côtes - pas besoin de les réchauffer étant donnée la fournaise. “Désolé, est-ce que je parle trop ? Dites moi si je vous fais mal.” L’examen clinique ne sera pas très difficile, la déformation se devine à l’oeil nu sous sa peau plaquée sur ses muscles et ses os. Mais pour établir l’avancée de la guérison, il va falloir que je l’embête un peu. Je guette les éventuelles crispations réflexes à la palpation, capte une sensibilité bien localisée sur deux côtes avant de le relâcher.

“On a déjà dû vous le dire quand vous êtes venus vous faire soigner ici, mais les côtes se réparent seules, on ne peut pas y poser de plâtre. Il faut surtout compter sur le temps et… éviter les nouveaux chocs. C’est ça qui a retardé la guérison, mais je sais bien que… les conditions de vie ici ne permettent pas de se reposer correctement." Il n'y a aucun cachet qui y changera quoi que ce soit. "Ce sont ces deux côtes qui sont fragilisées.” dis-je en posant les doigts sur les sa cage thoracique, sans appuyer cette fois. "Vu la souplesse et la sensibilité, je pense qu’il y en a pour deux à trois semaines avant consolidation. Vous pouvez vous rhabiller.” Je m’éloigne un peu pour fouiller dans l’une des pharmacies.

“Vous faites partie d’une communauté ici, ou vous évoluez en solitaire ?” dis-je en ouvrant un carton d’analgésiques fraîchement arrivés de Walla-Walla. J’en sors un flacon et reviens vers le garçon. S'il est accompagné, il pourra peut-être plus facilement s'épargner de nouvelles complications. “Ca, c’est pour la douleur, jusqu’à trois par jour.” Je le pose sur le bureau en attendant la fin de la consultation. Car on a encore des choses à voir, au-delà de ses blessures.

“Vous pouvez passer ici ?” dis-je en lui désignant l’outil pour prendre la taille à deux pas de là. “Et ensuite, la balance. Vous pouvez garder vos vêtements.” Je me doute qu'il y aura une certaine appréhension à la prise du poids ; je ne vais pas le mettre plus mal à l'aise que nécessaire, et il pourrait se rassurer en se disant qu'il grapillera habilement un kilo de tissu sur le résultat.



I tak nikt tego nie przetłumaczy.
x Moodboard x


Best Bromance:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1883
Sujet: Re: I'll meet you on the other side   Mer 1 Sep 2021 - 12:58
Hm okay.

Trois, quatre semaines, il nota. Pas sûr qu'il prenne le temps de revenir se faire contrôler, cela dit.

Il s'extirpa du fauteuil avec une certiane lenteur pour ne pas se faire surprendre par une baisse de tension, faisant mine de ne pas voir la main tendue de Ray au passage, et rejoignit la table d'examen où il s'allongea sans un mot, un peu impressionné sans doute. À part durant sa longue convalescence en début d'année, il n'avait jamais été chez le médecin ou à l'hôpital. Il s'y sentait faible et vulnérable. Impossible de se cacher derrière son arrogance ou la fuite.

Le médecin répondit à ses questions désintéressées, qu'il écouta en silence. Il n'était pas spécialement captivé, en règle générale, par la vie des gens, mais le fait qu'il vienne de New Eden l'intriguait. Il avait conscience qu'il n'aurait pas survécu à ses blessures en début d'année sans la technologie des Eden.
Il fut surpris par la brusque douleur que suscita la pression de Ray sur lui. Dans un réflexe, il attrapa le poignet de l'homme, et le relâche presque aussitôt, gêné de sursaut de survie malvenu.

Ça fait mal, se contenta-t-il de répondre en détournant son regard froncé.

Il garda ensuite ses prunelles rivées au plafond pendant l'examen, maltraitant la nappe en papier de ses doigts serrés à chaque vague de douleur, hochant la tête en réaction aux indications de son docteur.

Les autres se sont bien réparées, alors, remarqua-t-il en se redressant, touchant à son tour les fameuses côtes récalcitrantes.

Il ne se fit pas prier pour remettre son haut, toujours avec précaution. Son regard réapparut dans le col pour détailler son vis à vis et la boîte qu'il exhiba.

J'ai un groupe, oui.

Y'avait pas grand chose à dire d'autres à ce sujet, si ce n'était qu'il n'avait jamais été autant blessé que depuis qu'il était avec eux. Alors, la sécurité … Lee avait raison, sur ce point. Il fallait se fier qu'à soi-même.

Un peu comme un automate, il s'approcha du mètre et se positionna comme on le lui disait. Droit, pieds serrés. L'esquisse d'un sourire égaya brièvement son visage à l'annonce de sa taille. Ce n'était peut-être pas super grand, mais il avait bien pris dix centimètres depuis le début de l'épidémie. Il était temps.

Mais la satisfaction fut de courte durée. Il eut d'abord un léger vertige qui le fit reculer d'un pas avant de monter sur la balance, comme s'il était déséquilibré. Clignant des yeux, il les garda baissés pour voir le résultat, et quand il les rebraqua devant lui, il vit des tâches noires. Comme sur le chemin pour venir jusqu'ici. Il eut d'un seul coup extrêmement froid, et Ray dût remarquer qu'il chancelait, luttant contre le malaise, en vain.
De nouveau, le corps de Milow lâcha prise, et son cerveau déconnecta sans plus de cérémonie.

Il reprit conscience complètement perdu, et son rythme cardiaque s'accélera immédiatement, envoyant de l'adrénaline dans ses veines. Ses yeux s'ouvrirent, cherchèrent partout sans accrocher nul part. Les éclats noirs étaient toujours présents devant ses rétines.

J'crois que j'ai fais un malaise, baragouina-t-il en portant une main à son visage et en voulant se redresser immédiatement.

Il refoulait l'anxiété qui avait pris d'un seul coup toute la place dans son corps dans l'espoir d'amoindrir ses ressentis.


✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: I'll meet you on the other side   
Revenir en haut Aller en bas  
- I'll meet you on the other side -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: