The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -46%
Yakuza Like a Dragon Jeu PS5
Voir le deal
32.19 €

just another runaway. (RUYAN)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3090
Sujet: Re: just another runaway. (RUYAN)   Jeu 12 Aoû 2021 - 12:39
J'écoute Ryan, fronce les sourcils. Je sais pas si c'est ce qu'elle a sur le cœur ou simplement le joint qui commence à taper aussi rapidement, je penche plutôt pour la première réponse, et je pince les lèvres. Il y a des doutes dans son attitude et dans sa voix, une manière de voir le monde qui semble vraiment la perturber. Je vois pas quoi lui dire, je me contente de l'entendre, sans doute parce que c'est de ça dont elle a besoin actuellement, pas de moi qui la rassure sur ses convictions profondes.

Moi je trouve que ça a du sens, que je lui souffle avec un sourire après coup, dans un dernier soupir. Mais je comprends qu'elle soit paumée avec tout ça. Comme si là, elle prenait conscience de tout le chemin qu'elle avait parcouru ces derniers temps, sans reconnaitre la personne qu'elle est dans le miroir. Tu constates que y'a quelques années, t'as pris un chemin que tu t'imaginais pas emprunter et voilà ce que ça a fait de toi, je la désigne de mes deux mains, esquissant un plus grand sourire.

Je suis à deux doigts de la présenter à elle-même, pour qu'elle apprenne à se connaitre et peut-être à s'apprécier. Mais j'ajoute pas grand chose sur tout ça, je tâche surtout d'analyser comme je peux ce qu'elle me raconte :

Tu as pas agi seule, t'as réfléchi quand même, tu t'es pas contentée de foncer tête baissée sans rien préparer à tout ça, donc... T'es pas dans l'impulsivité, et c'est une bonne chose, au moins ça lui joue pas des tours : Peut-être que y'a quelques années tu les aurais laissé mourir, ce qui compte c'est ce qu'on fait aujourd'hui, non ? C'est sur ça qu'on sera jugés, pas sur des et si, que j'ajoute.

Qu'importe en quoi elle croit, cette société a pas accès à nos pensées profondes, elle peut pas connaitre tous nos pêchés. C'est mieux comme ça, sans doute, ça nous laisse l'opportunité d'être humain dans notre coin, et de pas se laisser dépasser par des attentes qu'on pourra jamais réaliser.

Et tu découvriras que c'est beaucoup plus compliqué de faire le bien qu'on peut le croire, je lui dis ça parce que j'ai vu des gens se donner beaucoup trop de mal pour faire le bien justement, et réussir à leur manière en s'investissant cent fois trop dans le projet. C'est pour ça que ça a plus de valeur au final, ça pèse plus lourd dans la balance, en fait je dis ça mais j'en sais rien du tout. Si ça peut te rassurer, t'es pas un monstre, t'es pas non plus une héroïne, que j'ajoute.

Tout du moins, je la vois ni comme l'un, ni comme l'autre.

Mais c'est pas grave, t'as déjà beaucoup à faire pour trouver comment tu es toi alors on va pas te rajouter de la pression non plus, en fait si, probablement. Parce que ce monde est impitoyable.





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Ryan E. Lewis
Ryan E. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 202
Sujet: Re: just another runaway. (RUYAN)   Lun 13 Sep 2021 - 14:05
Ryan écoutait le jeune homme parler, à défaut de participer à la conversation. Elle aimait bien la voix de Ruben, elle était basse, calme, elle résonnait dans sa gorge et ça l’apaisait. Elle esquissa malgré elle un sourire lorsqu’il la présenta en mode « voici le nouveau modèle de Lewis 2.0 » et renâcla en roulant des yeux, joint aux lèvres. En soit, ce n’était même pas le poison qui lui jouait des tours – c’était trop tôt, dans quelques minutes sûrement – c’était juste qu’elle avait eu besoin d’en parler et qu’il était là. Après des mois de silence, des mois passés à s’éviter, ils étaient juste là et ça lui suffisait. Elle continua cependant à tirer sur sa cigarette roulée, à faire plus de fumée pour cacher la vérité qu’il dessinait aux travers de ses mots. Ils changeaient, tous. Et sûrement que Ryan avait évité de se regarder dans le miroir pendant trop longtemps. Avec un soupir, elle se laissa porter par ce qu’il disait, surprise de la maturité avec laquelle il s’exprimait. Quand il rajouta, après un bref silence, qu’elle n’était ni un monstre, ni une héroïne, elle se sentit étrangement atteinte par cette simple déclaration. Peut-être qu’il avait raison, dans le fond.

Peut-être que pour l’instant, elle était juste elle et que c’était suffisant.
Même si ça n’avait pas suffi à retenir Milow.

Lorsqu’il termina, elle lui tendit le joint en guise de récompense, le gardant toutefois entre ses doigts quand il s’en empara. Elle se pencha légèrement vers lui, cherchant dans ses prunelles quelque chose auquel se raccrocher. “Depuis quand t’es devenu aussi réfléchi, toi ?” Elle relâcha son emprise sur le poison. “Me dis pas que c’est ça, parce que je suis pas prête à avoir des illuminations de mon côté. Je te laisse les épiphanies.” Elle n’avait pas besoin de ça en ce moment. Tout était déjà en train de se modifier, qu’elle le voulait ou non – qu’elle soit prête ou pas. La jeune femme passa une main entre ses mèches sombres, esquissa un vague sourire. “Je pensais pas que la musique pourrait me manquer à ce point, mais c’est vraiment ce qui manque là…” Haussement d’épaules. “Et puis c’est pas comme si on pouvait demander à quelqu’un de venir jouer de la guitare en fond.

Elle songea à lui dire qu’elle avait revu Milow, le jour du sauvetage, mais elle ne savait pas si le sujet serait bon pour des retrouvailles. Une intuition utile, puisqu’il était en quelque sorte la raison de leur éloignement, bien qu’elle l’ignorait encore. Peut-être aussi que si elle avait su que son cadet avait manifesté des sentiments à l’égard de Ruben, l’artiste n’aurait pas laissé son attraction l’attirer autant vers lui. Mais… avec lui, c’était facile d’oublier le reste. Ruben lui donnait cette impression que le monde n’était pas totalement parti en fumée, qu’il y avait toujours une chance de revenir à ce qu’ils avaient connu. Une existence plus simple, où leur vie n’était pas perpétuellement en danger, où les morts ne se relevaient pas pour vous bouffer la joue et la majorité des gens ne cherchaient pas un moyen de vous tuer ou de vous voler.

Au lieu de lui parler de son frère, Ryan le poussa doucement du genou, penchant la tête vers lui. “Donc, t’es vraiment venu m’offrir le calumet de la paix ou t’espères qu’en me droguant je serais plus sympa ?” Ses lèvres se retroussèrent en un sourire amusé, un rien taquin. “Vu qu’on a jamais fumé ensemble encore, il faut que je te prévienne que ça a tendance à me rendre tactile. Plus que d’habitude. Et j’voudrais pas que tu te crois irrésistible.[/color]” Oh, elle pourrait aussi réorienter la discussion sur les véritables raisons de la présence de Ruben. Parce que même s’il n’avait sûrement pas menti sur le fait qu’il voulait reconnecter avec elle, ça sortait un peu de nulle part. Et elle l’avait toujours vu très proche du reste du groupe, de son groupe, sa famille. Or, le fait qu’il se présente au beau milieu de la soirée alors qu’ils traînaient habituellement tous ensemble à cette heure, dans leur mobil-home aux allures de refuge pour gamins insupportables à problèmes. Mais quand elle avait tenté d’aborder le sujet, il l’avait habilement évité. Même chose concernant Caleb, il était loin du tyran comique qu’il avait dépeint. Il y a quelque chose d’autre derrière les cernes du jeune afro-américain, un trouble sur lequel elle n’arrivera pas à mettre le doigt dessus tant qu’il ne l’aurait pas décidé. Mais Ryan était prête à respecter le temps qu’il mettrait à se livrer – et s’il ne le faisait pas… elle serait sûrement déçue, d’avoir perdu cette place auprès de lui, néanmoins elle comprendrait. La distance avait cet effet chez les amis, cette perte de confiance et d’intimité. Ils n’auraient pas échappé à la règle.

Mais…” Sans prévenir, elle posa sa main sur la sienne, serrant doucement ses doigts. Et quelque part sur son visage, un sourire doux-amer flotta avant de s’éteindre. “Je suis contente que tu sois là, West. Mieux vaut tard que jamais, hein ?



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3090
Sujet: Re: just another runaway. (RUYAN)   Lun 13 Sep 2021 - 15:25
J'ai pris un peu d'avance sur toi ces derniers jours, c'est pour ça ! Que je lui souffle avec un sourire. Je blague juste, j'ai pas... Enfin, je crois pas avoir tant consommé que ça. Mais si je me voile la face, c'est un autre problème. C'est surtout que j'ai pas envie d'y penser. C'est plus simple de se contenter de ça, de se complaire là-dedans et de se faire que ça ira pour faire front pour le reste. Là-dessus, je suis pas du tout persuadé que le déni fonctionnera pour toujours, mais il est pour l'instant une issue préférable à me confronter à ce qui va pas. En vérité, figure-toi que je grandis hein, je suis plus un gamin, je deviens un vrai homme !

Je glisse ça à nouveau sur le ton de l'humour. Quand on s'est connu avec Ryan - et bordel, ça commence à se compter en années maintenant ! - j'étais pas encore comme je suis aujourd'hui. J'ose croire que j'ai pris un peu en maturité, que j'ai réussi à être mieux. Que je suis pas totalement demeuré aussi. Même si, finalement, je suis probablement loin d'être responsable comme je devrais l'être pour mon âge. Cette colocation par exemple, c'est un truc pour rester un gosse un peu plus longtemps, ou du moins profiter du fait que j'pourrais encore en être un. Pas réfléchir à ce que j'dois faire en tant qu'adulte. J'sais pas comment fait Ryan pour réussir à encaisser tout ça, j'suis vraiment admiratif.

On peut demander au mec de ma tante si tu veux, Corray, que j'ajoute au sujet de la musique avec un sourire amusé. Il était chanteur dans un groupe avant, plutôt connu il parait ! Du coup, j'suis sûr que si on demande gentiment, il nous fait un concert personnalisé, avec une oeillade de biche, j'suis persuadé que Ryan arrive à lui arracher un moment comme ça. Même si en vrai, Corray est tellement gentil que sans, il nous le fait quand même !

Un soupir m'échappe. Calumet de la paix ? Kind of. Je pose un regard sur Ryan dans la foulée, et j'lui dois quand même la vérité sur tout ça :

Si j'te dis que j'ai besoin de mettre de la distance avec la coloc et que j'ai cherché qui vivait le plus loin à un endroit où j'étais sûr qu'on viendrait pas me chercher, tu le prends mal ? Bon, je tourne ça de manière un peu ridicule pour que ça soit suffisamment absurde pour qu'on m'en tienne pas rigueur. Mais ouais quand on en est rendu à un point où on préfère aller s'excuser auprès d'une personne pour trouver refuge ailleurs que rentrer chez soi, c'est probablement que y'a un première : T'es bien ici, j'veux dire : j't'envie de pouvoir vivre toute seule dans ton coin à toi, je devrais sans doute me prendre une caravane. Eh, ça doit être super bien, même si j'ai le vertige !





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Ryan E. Lewis
Ryan E. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 202
Sujet: Re: just another runaway. (RUYAN)   Lun 27 Sep 2021 - 4:56
« Oh, oui, un vrai bonhomme. Avec du poil au torse, ou toujours pas ? » le taquina-t-elle en retour, roulant des yeux devant cet excès de masculinité maladroite et pourtant attendrissante. Il lui proposa de faire appel à Corray, un musicien que fréquentait visiblement Andrea et elle haussa les épaules. « Pourquoi pas à Rafaël ? Je sais pas si tu l’as entendu, mais il se débrouille plutôt bien. » Elle montra le joint entre ses doigts, esquissant un drôle de sourire un peu bancal. « Et si je fume assez, tu m’entendras peut-être pousser la chansonnette. » Oh, elle était pas incroyable, mais elle chantait plutôt juste et c’était pas désagréable à entendre de temps à autres. Même si ça faisait des lustres, maintenant. Il n’y avait pas vraiment d’occasion pour ça – ou l’humeur n’y était juste pas, généralement. Elle songea à lui parler de Milow, de leurs retrouvailles mouvementées, mais chassa l’idée aussi vite qu’elle lui était venue. Mieux valait garder ce sujet pour une autre fois. Ce soir leur appartenait, aussi étrange soit-il. Elle n’irait pas jusqu’à prétendre avoir le sentiment d’être revenue totalement en arrière, ceci dit cela lui faisait suffisamment de bien de l’avoir auprès d’elle pour qu’elle puisse se prêter au jeu de l’amnésie. Ils étaient… juste là, hors du temps, hors des emmerdes et des états d’âme. Ce qui était un peu une bouffée d’oxygène. Dans une pièce qui se remplissait lentement de fumée nocive et aux propriétés psychotropes.

Au moins, la drogue déliait leurs langues. Dans une moindre mesure. Il lui avoua, à demi-mots, qu’il fuyait son groupe et Ryan accepta son explication sans chercher à aller plus loin. S’il s’en sentait capable – s’il en éprouvait le besoin – il lui parlerait davantage des problèmes qu’il rencontrait. S’il était monté jusqu’ici, malgré la distance qu’ils avaient prise, c’était qu’il avait besoin de sa présence. « Nah, je suis trop défoncée pour être énervée », blagua-t-elle en tirant sur le joint, feignant l’indifférence. Presque vrai, principalement faux. Le poison s’instillait dans ses poumons et dans ses veines, allégeant le poids sur sa poitrine et sur ses épaules. Elle ne ressentait presque plus l’étreinte étouffante de la chaleur, concentrée sur sa fumette et sur la discussion. « C’est plutôt cosy, ouais. » La jeune femme jeta un regard autour d’elle, passant en revue ses maigres possessions et l’aspect somme toute austère de sa cabane. Elle pourrait sûrement donner un côté plus cocon en ajoutant quelques couvertures ici et là, mais ce n’était pas encore la saison pour ça. « Au moins, quand je m’envoie en l’air, j’ai pas peur de déranger quelqu’un. »

Cette fois, le sourire qu’elle afficha était presque arrogant, un peu fier. Un peu l’air de dire « et toc » parce que lui, il pouvait pas avoir ce genre d’intimité dans sa colocation. Peut-être qu’il s’en foutait, Ruben, mais elle était contente d’avoir ce carré rien qu’à elle. « Et le reste du temps, c’est tranquille… quand des mecs se pointent pas par l’échelle sans prévenir », qu’elle lui balança en le bousculant une nouvelle fois de l’épaule. Un peu trop fort, peut-être, parce qu’elle se sentit basculer franchement dans sa direction. Elle se redressa en prenant appui d’une main sur le lit, lui tendant le joint de l’autre. « Mais ça va, t’as ramené un cadeau pour ma crémaillère, alors j’te pardonne. » Ryan se réinstalla en tailleur cette fois, tendant les mains devant elle pour désigner l’espace de la cabane. « Mi casa es su casa », qu’elle annonça fièrement, avant de pouffer de rire devant son air grandiloquent.

Ouais, le poison faisait effet.

« En échange de mon hospitalité, tu me serviras de bouillotte pendant l’hiver ? » La jeune femme lui adressa sa plus belle œillade de biche pour appuyer sa demande, s’attendant à ce qu’il lui renvoie la balle de manière espiègle.



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3090
Sujet: Re: just another runaway. (RUYAN)   Mar 28 Sep 2021 - 13:31
Jamais entendu ! Que j'admets, un peu désolé de cet état de fait. Pas que j'aime pas Rafaël en plus - il est sacrément mignon et super cool - mais j'ai pas cherché à le connaitre plus que ça, et maintenant que Ryan le relève, je le regrette un peu, faut le dire. Un soupir m'échappe, je secoue la tête un temps avant de me reprendre : Il joue quoi ?

De la guitare j'imagine, mais ça se trouve c'est un pro de l'accordéon, on sait pas. Qu'importe, la discussion se fait, on comprend pas forcément toujours ce qu'on raconte parce que le joint fait aussi son effet. J'en suis rendu à un point où je rigole comme un crétin à chaque fois qu'elle fait une blague - même pas si drôle en plus. Le truc, c'est que je suis un public très facile quand on me connait un peu, même si ces derniers jours, ça s'est pas mal perdu malheureusement. J'suis persuadé que ça va me revenir par contre, j'veux dire, ça peut pas totalement disparaitre !

Alors là, tu peux croire que je vais ramener de quoi te faire chanter, que je lui assure.

Maintenant que j'y pense, ça fait combien de temps que je me suis pas posé pour faire de la musique ? Rien qu'avec Corray, y'avait une période où on pouvait s'installer plusieurs heures pour être bien, chanter, jouer. Apprendre. Je crois que ça me manque, et en même temps j'ai l'impression que c'est comme écrire... Y'a un moment où peut-être que ça reviendra, et probablement pas. Si ça revient pas, je... Je sais pas trop ce que je ferais, en fait. L'idée m'attriste vraiment. Mais mes yeux dévient vers Ryan et à sa blague, je reste bloqué quelques secondes, longues, très longues, à comprendre l'information qu'elle me donne :

Genre tu t'envoies en l'air avec qui ? Que je demande, sans tabou aucun, les sourcils froncés. Sérieusement. Premier degré. Loin de me douter que ça se fait pas trop normalement, mais bon... Si on doit rattraper le temps perdu a plus être amis, autant le faire d'un coup et puis poser les questions qui fâchent ! Je soupire, secoue la tête et regarde autour : T'auras pas froid pour l'hiver ?

Au pire, elle avisera à ce moment-là. Je croise son regard de biche, et mon cœur ratte un battement. Oh wow, c'est moi qu'elle fixe comme ça ? Je me détourne, un peu gêné, je pourrais rougir je croire, chargé d'une drôle d'émotion. Je sais pas, ça m'a l'air innocent, suffisamment pour que... Je sais pas.

Oh ouais carrément, que je souffle, incapable d'esquiver cette chance : Mais tu colles pas tes pieds froids sur moi par contre, ça, c'est mort ! Que je lui annonce ! Et si tu ronfles, je me casse !





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Ryan E. Lewis
Ryan E. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 202
Sujet: Re: just another runaway. (RUYAN)   Dim 3 Oct 2021 - 18:17
Les pensées voguaient paresseusement dans son esprit, à l’image des volutes qui s’étiraient devant eux, serpents de fumée lascifs et intangibles. Pendant un moment, Ryan s’amusa à faire des cercles, plus ou moins parfaits, en mimant un « O » avec ses lèvres et en poussant les fumeroles de sa langue et de son souffle. Parfois, le résultat était désastreux. D’autres fois, vraiment bon. Elle manquait cruellement de pratique récente, mais du moment que l’on avait déjà appris une fois, il suffisait de s’entraîner pour retrouver l’habitude. Toute à son exercice, elle manqua presque d’entendre la question de Ruben au sujet du musicien. Elle cilla, chercha la réponse dans sa mémoire, et fini par répondre en haussant les épaules : « De la guitare. Il chante aussi, des fois. J’aime vraiment bien sa voix. Je l’ai dessiné plusieurs fois… il me rappelle d’anciens potes guitaristes. Je pense qu’il est plutôt cool. » Trop d’informations, peut-être. Mais elle n’était pas vraiment en état de sélectionner avec attention les mots qui franchiraient ses lèvres. Bien que la jeune femme ne soit pas connue pour sa retenue, sa franchise dépassait la limite du personnel dès qu’elle était sous l’influence de Marie-Jeanne. Une bonne amie, MJ, qui la rendait autrement plus bavarde et qui la poussait à dévoiler tous les petits secrets qu’elle pouvait avoir au sujet des gens. Si elle n’avait pas eu brusquement soif – en vérité, elle en ressentait le besoin depuis plusieurs minutes, néanmoins à cet instant il était devenu impérieux – elle aurait sûrement continué sur sa description de Rafaël. N’en déplaise à Ruben. Il saisit la perche qu’elle lui tendit au vol, d’ailleurs, arguant qu’il ferait le nécessaire pour l’entendre pousser la chansonnette et Ryan roula des yeux au ciel en prenant une longue gorgée d’eau.

« T’es jaloux, West ? » qu’elle lui rétorqua au passage lorsqu’il tenta d’en savoir plus sur ses fréquentations. La vérité, c’est qu’elle n’avait personne depuis un bout de temps. Peut-être quelques œillades, ici et là, des flirts innocents, mais pas de concrétisation depuis… depuis… Non, ça servait à rien d’y réfléchir. Contrairement à son habitude, Ryan décida donc de renvoyer une question à l’interrogation de l’américain et continua sa diversion l’air de rien. Son espagnol n’était pas irréprochable, ceci dit, alors elle se mit à rire de sa propre prononciation. Parce que franchement, c’était drôle, non ? « Su. » La manière dont le S roulait sur sa langue, la chatouillant au passage. Ouais, c’était plutôt drôle. L’excès d’hilarité passa aussi vite qu’il était venu, s’évanouissant dans une grande inspiration chargée de poison qui créa par la suite un écran de fumée entre les deux jeunes adultes. C’est de là qu’elle émergea, yeux de biche et moue séductrice improvisée, pour le taquiner au sujet du « loyer » qu’elle exigerait de lui en retour de son hospitalité. Un service, vraiment. Elle était persuadée qu’il se moquerait simplement d’elle, mais quelque chose changea sur le visage de Ruben et il répondit d’un souffle un peu rapide, peut-être un peu rauque aussi. Comme si elle venait de lui donner un grand coup sur le torse, comme s’il était à bout de souffle justement. Il commença juste après à gueuler un peu sur le fait qu’elle ne devait pas avoir les pieds froids, ou ronfler, sans quoi il se tirerait et pendant qu’il parlait, Ryan le regardait simplement avec un sourire en coin.

Calant le joint entre ses lèvres, elle remua pour se mettre face à lui sur le lit, agenouillée, et lui tendit une main paume vers l’avant. « D’accord. Moi je veux pas que t’aie les mains froides si tu dois les poser sur moi. Alors fais voir ta main. » Puisqu’ils en étaient à devoir sortir les conditions en fin de contrat, autant qu’elle se prémunisse aussi d’éventuels problèmes. Devant l’absence de réaction de Ruben, l’artiste remua les doigts et insista. « Allez, bouge, donne ta main ! » Il amorçait à peine le mouvement que, impatiente, elle lui attrapait la dextre pour en jauger la chaleur. Mmh. Et sans le prévenir davantage, Ryan l’attira un peu plus vers elle, de manière à poser sa main dans son cou. Parce que la chair était plus fine ici, c’était plus facile de voir s’il avait les mains froides. Pas vrai ? « Passable. » Le verdict tomba après quelques secondes pendant lesquelles ils se regardaient, et elle relâcha sa main. Haussant les épaules, la jeune femme reprit avec un ton presque déçu : « J’croyais que t’étais plus chaud que ça. C’est un peu limite, pour une bouillotte… »



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3090
Sujet: Re: just another runaway. (RUYAN)   Dim 3 Oct 2021 - 19:06
J'suis pas quelqu'un de jaloux, j'suis juste curieux, que je lui souffle avec un grand sourire de circonstances.

Je sais qu'elle joue, mais je mentirais pas là-dessus pour donner de l'eau à son moulin. J'ai jamais été du genre à considérer que les gens m'appartenaient, et je crois qu'on est assez grands, tous, pour savoir parler et communiquer, et se dire les choses. Avec Freya ? C'était la même chose : je l'ai jamais privé de rien, jamais empêché de rien non plus, et ça me paraissait très bien comme ça. On s'en sortait bien. Mais c'est toujours galère de trouver une harmonie avec les gens, de comprendre comment ils fonctionnent, ce qu'ils veulent, leurs attentes, à tous les sujets. Tous sont pas comme ça, en amour surtout. Ils attendent une fusion parfaite, là où... Je crois que c'est impossible de l'atteindre.

Mais je la fixe quand même et peux pas m'empêcher de rigoler à tout ça. C'est... Spécial, une drôle de parenthèses qui me soulage. L'espace d'une seconde, je mettrais presque pas ça sur le compte du joint qu'on se partage - on en arrive au bout en plus - mais juste sur notre complicité immédiatement retrouvée.

Et même que j'te souhaite le meilleur, j'espère qu'au moins ton ou tes amants sont biens, peu importe qui ils sont, je lui précise ça rapidement avant de reprendre : Mais j'ai quand même envie de savoir !

Regard perçant, j'aimerais pouvoir le deviner ultra facilement, pouvoir lire dans son esprit. Mais elle me le dira si elle le sent, et si y'a quelque chose à dire surtout ! Quoi qu'il en soit, sa demande me scotche un instant alors que je reviens la fixer avec étonnement. Elle veut que je lui file ma main, et j'ai un grand moment d'hésitation avant de comprendre. Elle m'encourage, le contact se fait, elle pose ma paume dans son cou et mon cœur s'entortille un peu plus alors que je la fixe avec les yeux ronds. Oh, wow. A nouveau, le silence me semble religieux alors que j'ose pas bouger, presque tétanisé. Je peux pas m'empêcher de la regarder, même si j'vais remettre ça sur les effets du joint qu'on a partagé, qui la rendent encore plus belle que prévu.

Je me concentre, tâche de me rependre. Elle me défait de ça, se montre déçue de la température, et voilà qu'un rire crétin m'échappe. Oh ! Je sais pas pourquoi je sens une urgence me prendre soudainement, l'envie de lui dire que c'est pas ce qu'elle croit. Ou l'impression qu'elle vient même de critiquer une érection pas aussi ferme que prévue. J'me sens véritablement con et ça doit se voir :

Non mais c'est parce que tu m'as pris de court, normalement c'est pas comme ça d'accord ? Putain, je commence d'entrée de jeu, et j'ai l'impression de m'enfoncer : Et puis, elles se réchauffent vite, je te promets ! En plus, avec cette chaleur, t'as pas trop envie de ça, non ? Vaut mieux qu'elles soient fraiches pour pas étouffer !

Pourquoi je me défends à ce point ? J'suis sûr qu'elle doit se marrer de son côté, se dire que je suis un crétin. Je détourne les yeux, viens croiser les bras contre mon buste.

Oh et puis tu sais quoi, on s'en fiche ! Je crois ? Elles seront chaudes pour l'hiver, et tout le reste aussi !





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: just another runaway. (RUYAN)   
Revenir en haut Aller en bas  
- just another runaway. (RUYAN) -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: