The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-46%
Le deal à ne pas rater :
Yakuza Like a Dragon Jeu PS5
32.19 € 59.99 €
Voir le deal

Come as you are
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1988
Sujet: Come as you are   Mer 4 Aoû - 18:28
C'est ouvert... indique-t-elle à Elena et Peter qui sont avec elle.

Ils se sont engagés sur une allée, dans la voiture qu'ils ont laissé au bout. Clé dans la poche, Tori avise autour, pousse le portail et surprise, rien n'est fermé. Pas de chaîne, c'est même plutôt entretenu. Rien de fou cependant, l'endroit bénéficie avant tout de sa taille, de quelques murets pour empêcher de passer, mais rien de transcendant par les temps qui courent. L'allée principale est faite de cailloux et de terre, remontent jusqu'à une sorte de chateau qui semble laissé à l'abandon. Sous cette chaleur de plomb, ça n'a pas encore des allures de lieu hanté, mais Tori se dit que quand la nuit tombera, ça sera sans doute le cas.

Les autres sont plus loin, dans un hotel où ils ont arrêté le bus pour quelques jours. Peut-être plus, si l'endroit semble viable. L'exploration des environs doit à l'évidence donner des idées pour la suite des choses, surtout maintenant que Fall City est loin. La japonaise appréhende de trouver une autre maison, mais sans doute est-elle un peu rassurée de s'éloigner de cet endroit qui renferme beaucoup de mauvais souvenirs.

Le lieudit se fait plus massif à mesure qu'ils en approchent, avec prudence. Tori serre le manche de sa hachette avec précaution, contournant en compagnie du duo l'endroit alors que la porte est bien fermée. Peut-être peuvent-ils passer par un autre endroit. Probablement même. Une fenêtre ouverte, et elle aura le gabarit pour se glisser à l'intérieur. Même si Peter refuse quasiment à chaque fois qu'elle s'éloigne de plus de trois mètres de lui, il pourra bien fournir un effort pour ça, non ? Elle n'a pas besoin de le dire, à peine contournent-ils la bâtisse que Tori tombe nez à nez avec un canon qui la fige sur place.

Allez pas plus loin, les jeunes, fait une voix qui appartient probablement à quelqu'un. Comme ce fusil d'ailleurs. Ses yeux louches sur l'arme, elle lève déjà les mains par précaution, tétanisée par ce qu'il se passe. Elle n'a rien entendu, rien vu, rien dit non plus. En fait, à quoi sert-elle ? Vous n'avez rien à faire ici, ajoute le timbre, enrouée par l'âge, du propriétaire des lieux.

La japonaise ose enfin relever ses pupilles. Un homme, la quatre-vingtaine à l'évidence, loin de se faire dicter sa conduite. Et derrière ? Une autre silhouette, une femme cette fois. Ils sont chez quelqu'un, mince.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Camila Moore
Camila Moore
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 159
Sujet: Re: Come as you are   Mer 4 Aoû - 19:20

On a entendu quelque chose et vite on s’est planqué avec nos fusils. J’ai une cartouche dans le mien, c’est la galère. J’espère presque que c’est des gens vivants, que nos canons suffiront à les faire rebrousser chemin, presque. Parce que les rôdeurs sont moins cruels que les Hommes en fait, plus prévisibles aussi. C’est Saul qui les a repérés en premier. Ils sont trois et ils avancent avec précaution jusqu’à chez nous. Ils ont l’air de chercher un moyen d’entrer. Deux femmes et un homme. Je serre les dents, franchement pas enchantée par tout ça. On n’est pas au meilleure de notre forme le vieux et moi. On a chaud, on manque d’eau et de nourriture… Saul est vieux et moi si je sais me battre, à trois contre une je ne me fais pas d’illusion.

J’ai le cœur qui tambourine jusque dans mes oreilles. J’ai un petit vertige nerveux, mais je sens l’adrénaline qui parcourt mes veines.

On se faufile sur le côté du bâtiment qui nous sert de planque. Le grand-père veut absolument être le premier en ligne, le connaissant c’est son côté protecteur qui prend le dessus, sauf que j’encaisserais mieux une attaque que Saul moi. Je m’inquiète pour lui, forcément, mais pas mal pour moi aussi. Pas question que je finisse dans un endroit comme Portland à nouveau.

Une des femmes tourne le coin et tombe nez à nez avec le canon de Saul. Je prends les autres en joug pendant que papy leur dit qu’ils n’ont pas affaire ici.

- Vous êtes chez nous. On n’a rien à voler. Que je leur siffle entre mes dents. J’imagine qu’à voir nos dégaines, nos joues un peu creuses aussi, ils ne pourront pas croire qu’on roule sur l’or.

Je resserre un peu ma prise sur ma winchester. J’espère vraiment qu’ils ne feront pas de conneries. Que je n’aurai pas à tirer la seule balle que j’ai. Que Saul ne sera pas blessé.

- On n’a pas de nourriture et presque pas d’eau. Va falloir aller chercher chez les voisins. Autrement dit, qu’ils dégagent. Il n’y a rien pour eux ici.


Two sides of the same coin
Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 452
Sujet: Re: Come as you are   Jeu 5 Aoû - 21:15
De fines perles de sueur ruisselaient le long de sa nuque, humectant un peu plus l’encolure de son débardeur. Les traits manifestement tirés par la fatigue, ses doigts tirèrent désespérément sur le tissu collé sur sa peau brûlante dans l’espoir de laisser passer un brin d’air salvateur. Mais rien. Cramoisie, moite, la brune progressait avec peine dans cette fournaise qui avait de plus en plus des airs d’Enfer. Elle n’avait pas souvenir d’avoir connu pareille chaleur, même en Grèce. En tout cas, la dizaine qu’ils étaient souffrait sérieusement de la cohabitation étroite dans le bus. Ils s’étaient donc volontairement éloignés de Seattle, de son épais nuage d’encre qui asphyxiait les rues et ses survivants, s’aventurant plus au Nord, tout en restant à distance raisonnable de la Cité Emeraude pour y poursuivre leurs affaires respectives. Ils avaient fait escale à Woodinville : ville en apparence tranquille, jouissant de terres fertiles et d’une rivière qui la traversait. Restait à l’explorer et l’étudier.

Talonnant de près son couple d’amis, Elena jaugeait d’un œil critique les alentours : des terres pour cultiver, un point d’eau qu’elle aperçut de loin, de l’espace… trop d’espace peut-être. Les défenses étaient quasiment inexistantes. Elle calculait déjà, imaginait le potentiel de cet endroit, les barrières qu’ils pourraient bâtir avec le bois qui bordait le château. C’était faisable. L’expertise de Sebastian leur serait d’une assistance précieuse à ce sujet. Et à cette pensée pour le chef d’entreprise, la grecque avorta prudemment les ramifications de son esprit que lui inspiraient les souvenirs encore incandescents qu’ils partageaient. Si une part d’elle maudissait cette distraction qui compromettait dangereusement ses capacités à raisonner avec le pragmatisme qu’on lui connaissait, l’autre part paraissait savourer avec une excitation juvénile ces émotions qui se rappelaient à elle.

Légèrement troublée, captive des ses méditations inavouables, elle se retrouva au même titre que Tori, prise au dépourvue lorsqu’un fusil se dressa devant eux, pointant son extrémité vers le visage figé d’effroi et de surprise de la japonaise. Sans réfléchir davantage, le canon de son Desert Eagle se redressa pour tenir en joue, à son tour, le vieil homme. Derrière lui, la silhouette d’une femme se matérialisa, elle aussi en position dissuasive. Son arme ne fit pas frémir la trentenaire ; elle s’inquiétait davantage pour son amie menacée.

« ça tombe bien : nous ne sommes pas des voleurs. » répondit froidement la grecque, évidemment tendue par la situation. La mâchoire serrée, elle ne lâchait pas l’homme du regard, comme si elle craignait qu’il ne profite d’une seconde d’inattention pour faire du mal à la violoniste. « Nous ne sommes pas venus piller qui que ce soit. Nous sommes seulement à la recherche d’un abri, et nous ne pensions pas surprendre quelqu’un. » Bien qu’en y pensant, la tenue acceptable du jardin aurait pu leur mettre la puce à l’oreille. A croire que le soleil incendiait leurs aptitudes à réfléchir correctement. Elle s’adressa directement au vieillard :

« Si vous n’avez pas l’intention de baisser votre arme : pointez-la sur moi, pas sur elle. Elle ne représente pas une menace, et vous la terrorisez. » Elena n’osa pas rompre le contact visuel, mais elle devinait Peter dans son angle.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Peter S. Hayworth
Peter S. Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 178
Sujet: Re: Come as you are   Ven 27 Aoû - 9:44
La chaleur était étouffante, crevante même parce qu'elle aspirait l'énergie de toute l'équipe, que ce soit notre trio à la recherche d'un nouvel  abris ou ceux encore au bus à crever de chaud. Le pire, c'était que moi, je l'avais bouffé de plein fouet, l'insolation et tout le tralala. La bouche sèche, une fièvre de chien, des douleurs musculaires. Malgré les médicaments, je sentais encore les vertiges et l'impression que ma peau brûlait d'elle-même. Pourtant, ça ne m'avait pas empêcher de prendre le risque d'aller en exploration avec Elena et Tori. Hors de question que je ne sois pas présent pour l'une et encore moins pour l'autre. Nous avions subit trop de drames pour que j'accepte facilement d'être évincer pour un coup de chaud. Alors, tandis que les nôtres attendaient dans un abris sommaire, nous avions prit la décision de fouiner vers un château que nous avions aperçus depuis le bus. L'endroit semblait désert bien que propre, avec une possibilité incroyable d'avoir droit à la fraicheur grâce à l'espèce de lac et les bois autour. Sans parler des terres qui devaient encore être cultivables. Je me voyais déjà faire pousser quelques légumes qui n'étaient pas trop difficiles à cultiver malgré les saisons. Peut-être était-ce un point de chute idéal et que la chance serait avec nous.

Malheureusement, trop espérer, c'était une mauvaise idée et l'univers me le rappela à travers deux voix humaines nous faisant face, l'arme à la main, dont l'une était pointée sur la japonaise. Dans un réflexe fou, j'avais sorti mon glock de son holster et je m'apprêtais à relever le canon vers eux pour protéger les miens. Elena cherchait déjà à calmer les tensions, voulant faire arrêter la pression qui pesait sur ma moitié. Un sale mal de tête me prit à ce moment là et je comprenais que si la situation s'éternisait, je n'arriverais pas à combattre dans ces conditions. Un grognement quitta mes lèvres et je rangeais mon flingue à sa place, dépassant alors la grecque pour m'approcher du vieux qui menaçais la muette. Sans crainte, j'attrapais le canon de son arme et le plaçait contre mon torse. "J'ai pas le temps de jouer avec vous les gars, donc si tu veux menacer quelqu'un, tu me vises moi et tu tires, le vieux." que je lançais fermement. Mon regard remonta jusqu'à la jeune femme qui accompagnait le centenaire et lui fit signe de me viser à la tête. Derrière moi, probablement que le regard désapprobateur de mes coéquipières se feraient sentir mais je ne me sentais pas de perdre du temps qu'on avait pas avec les degrés qui nous assaillait violemment. "Comme l'a dit mon amie, on est pas là pour voler, on veut juste se reposer. On est une douzaine. On a des enfants, des gens fatigués et malades qui ne demandent qu'à se reposer dans de bonnes conditions. Y a de l'eau, à côté. On sait comment filtrer. On sait chasser. On a des provisions et des munitions. Vous êtes assez loin de tout et plutôt bien placés. Maintenant, on peut faire un deal. On partage ce qu'on a avec vous et vous nous laissez passer quelques jours ici. On partira quand tout le monde sera remis. Et même pour votre sécurité, on restera dans notre coin."

J'avais lâché mon speech rapidement et je me retenais de ne pas essuyer la sueur qui coulait le long de mes tempes et sur mon visage, inquiet qu'ils prennent ça pour un geste dangereux et qu'ils tirent, finalement. "Hey, vous me regardez moi ! " que je réclamais pour leur éviter d'avoir l'idée de s'en prendre aux femmes et comme pour maintenir la pression, j'approchais un peu, de sorte que l'arme du vieux s'enfonce un peu plus contre mon tronc. "Je vous offre l'occasion de bouffer comme des rois pendant quelques jours, là. Et s'il vous faut encore plus, je m'engage à mettre mon groupe à votre service, le temps de notre passage, pour vous aider. Plantations, récoltes, réparations. On est travailleurs, on fait une bonne main d'oeuvre." que je continuais de plaider alors que mon corps recommençait à peser une tonne, me forçant à faire un pas en arrière à cause d'un vertige. Je me retins de justesse pour ne pas m'écrouler, venant porter la main à ma tête, tremblant sous les coups de gong qui fracassait mon crâne de l'intérieur. "Bon alors ? Oui ou merde ?!" tonnais-je comme si ça allait les faire se décider plus vite. "Bordel... J'aurais dû prendre un paracétamol avant de venir ici, nous faire chier avec eux." que je marmonnais, mécontent de la situation.


WHY SO SERIOUS?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1988
Sujet: Re: Come as you are   Ven 27 Aoû - 13:10
Tori louche sur l'arme qui la tient en joue, et "terrifiée" est un mot assez bas pour qualifier comment elle se sent à cet instant. Elena fait preuve d'un courage qu'elle n'a pas, en tentant d'apaiser les choses et d'aviser le duo qui leur fait face. La japonaise n'en est plus à ces considérations, elle est à deux doigts d'accepter d'opérer un demi-tour et de partir en courant, pourvu juste qu'on ne la chasse pas comme un lapin. Mais Peter intervient et dévie le canon lentement pour venir le placer sur son torse à lui. Il y a bien quelqu'un en joue désormais. Mais plus elle.

Tori bondit sur l'occasion pour s'écarter d'un grand pas en arrière et venir se cacher derrière Elena. Toujours pas dépassée par la témérité, la jeune femme avise finalement le regard de l'ennemi. Un vieil homme, une femme, toujours une arme entre eux, et des négociations qui s'amorcent pour essayer de tasser une situation compliquée de ce qu'elle en comprend. Mais Peter, prompt à se montrer ferme, propose déjà une ouverture qui pourrait bien satisfaire tout le monde. Sous ce soleil de plomb, un abri est le bienvenu, Tori sent que ça fait réfléchir en face. Voilà qui l'arrange, elle n'a aucune envie que Peter se retrouve avec un trou au milieu du torse pour rien.

C'est une sacrée paire que tu as, jeune homme, commente le vieillard sans un sourire. Mais la japonaise ne comprend pas : paire de quoi ? Vous êtes une douzaine, et vous avez envie de retrouver les vôtres, résume l'homme. Nous sommes ensemble avec Camila, et nous n'avons pas envie d'avoir de problème, ajoute-t-il.

Ses yeux quittent un instant Peter et Elena - elle ne se compte pas dans le lot, Tori n'est pas vraiment en train de participer à cette discussion - pour aviser sa partenaire derrière lui :

Je peux proposer de tous poser nos armes proches du mur et de nous en écarter pour converser calmement, voilà qui pourrait amorcer ce qu'il faut pour amener un peu de paix dans tout ça. Tori n'est pas contre. Elle est la première à hocher fermement la tête, et même à donner un coup de coude à Elena pour qu'elle s'exécute. Camila, qu'est-ce que tu en penses ? Demande-t-il à la brune derrière lui.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Camila Moore
Camila Moore
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 159
Sujet: Re: Come as you are   Sam 28 Aoû - 16:10

Mes yeux glissent sur les deux femmes, puis sur l’homme qui apparait derrière elles pour mettre le canon de Saul contre son torse. Il me dit quelque chose, mais je garde en joug la femme qui vient de faire son plaidoyer. Le grand type en rajoute une couche et j’ai presque envie de leur faire confiance. Presque, si ce n’était pas de cette méfiance qui me gruge les entrailles.

C’est pourtant Saul qui prend les devants, pendant que moi je fronce les sourcils. Oui d’accord, le grand blond est assez courageux, je veux bien lui accorder, mais de là à poser nos armes ? Je sais ce que mon ainé veut faire, je le connais. Trop bon. Je ne peux pas les tenir en joug toute seule ni me battre à une contre trois, donc je n’ai pas d’autre choix que d’abdiquer.

- Oui, d’accord. Que je souffle, en lançait un énième regard méfiant à ces gens.

Je pose quand même ma carabine contre le mur du château, en signe de bonne foi et j’attends que tous en fassent de même. Il faut dire qu’il y a bien quelque chose qui me motive, plus que de ne pas vouloir me battre seule. Ils ont parlé de nourriture et d’eau. On manque cruellement des deux Saul et moi.

- On a plusieurs chambres, vous le devinerez avec la taille de l’endroit. On a besoin de vivres et d’eau par contre. Si ça vous va de partager pendant votre séjour…

Ça me coute beaucoup de faire ça, mais… c’est une question de survie, il ne faut pas faire la fière dans ces conditions, mais il ne faut pas pour autant fermer les yeux.

- On ne vous fera aucun mal, si vous ne nous en faites pas, logiquement.

Saul qui est bien âgé et moi… Qu’est-ce qu’on pourrait bien leur faire ? Bien des choses je suppose, mais on n’est pas dérangés à ce point. Je ne peux pas les voler non plus, trop risqué, ils sont plus nombreux. Je n’ai pas envie de reprendre la route non plus, donc… il faut trouver un terrain d’entente. Ils ont quand même réussi à un peu me rassurer quant à leurs intentions premières pour le moment. Le souci ? C’est que ça peut rapidement évoluer s’ils veulent quelque chose…


Two sides of the same coin
Revenir en haut Aller en bas  
Elena Hortos
Elena Hortos
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Inglorious Fuckers
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 452
Sujet: Re: Come as you are   Mer 1 Sep - 22:17
Les regards se défiaient avec une méfiance propre aux animaux sauvages, les rythmes cardiaques s’exaltaient et une vive tension se propageait aussi sûrement que la chaleur qui coulait sur les épaules des survivants. Le bras tendu, la grecque ne lâchait pas des yeux cet homme qui menaçait directement son amie. Parce que peu importait qui il était, qu’il soit dans son bon droit ou non, si elle devinait ne serait-ce que l’esquisse d’un geste brusque, elle n’hésiterait pas une seule seconde à tirer. Mieux valait lui que la japonaise. C’était cette franche détermination qui luisait dans ses orbes sombres quand Peter la bouscula sur son passage pour s’interposer fermement. Evidemment, derrière, la grecque paraissait insignifiante. Elle échangea un bref regard en biais avec Tori avant de scruter nerveusement les différents protagonistes que le néo-zélandais brusquait avec toute la finesse qui était la sienne. Sa langue claque sa contrariété contre son palais alors que le blond jouait avec le feu.

Ses doigts moites agrippés autour de son arme n’avaient pas relâché leur pression, ils se raffermirent même à l’instant où elle sentit son ami défaillir. Il n’aurait pas dû venir, songea-t-elle avec humeur. Il était désespérément têtu et Elena serra les dents en se promettant de le forcer à garder le lit les prochains jours s’ils s’en sortaient vivants. Néanmoins, malgré le ton abrupt du botaniste, le vieillard sembla au moins impressionné et piqué par cet élan de spontanéité. Il les invita à baisser leurs armes pour poursuivre les négociations.

« Ok… » Elle obtempéra non sans scruter prudemment le duo d’inconnus qui s’exécutait de la même manière. « On est… » Elle calcula mentalement. « Une petite douzaine oui, avec deux enfants. Enfin une enfant et une adolescente. » précisa la brune comme si elle pouvait entendre d’ici les protestations enflammées d’Emily. « On a aussi une medic avec nous. » Sexologue plutôt, mais les détails de son curriculum importaient-ils réellement à leur époque ? « Les fortes chaleurs ont fatigué certains d’entre nous, ils ont juste besoin de repos. » Peter le premier. Elena acquiesça aux requêtes de Camila. « On a tout ça, comme l’a dit Peter. On cultivait dans notre refuge précédent et on a fait quelques réserves qui couvriront largement deux bouches de plus. » rassura la jeune femme. De la nourriture contre un abri sûr, c’était un deal honnête à son sens. Et puis, ils étaient en infériorité numérique, ils avaient plus à craindre d’eux que l’inverse…

« Nous ne sommes pas ce genre d’individus, je vous rassure. On suit la même logique que vous : on ne mord que lorsqu’on nous attaque. » fit-elle en lançant un sourire entendu à la jeune femme ; ils n’avaient rien à craindre d’eux tant qu’ils ne se montraient pas hostiles. « L’endroit semble cultivable. » fit remarquer Elena en désignant du pouce un point invisible derrière elle. « J’ai repéré quelques rangs de vignes à l’entrée. On pourrait vous filer un coup de main pour remettre en état les terres si besoin. Comme l’a dit mon ami, nous sommes rompus à l’exercice. » De vrais agriculteurs.


She was two sides of the same coin
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Come as you are   
Revenir en haut Aller en bas  
- Come as you are -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: