The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -37%
Fire TV Stick Lite avec télécommande ...
Voir le deal
18.99 €

A friend is a friend
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 856
Sujet: A friend is a friend   Dim 18 Juil 2021 - 18:21
19 juillet 2021 ••

L’eau se répandit sur le capot de sa machine de guerre pour achever de rincer ce qu’elle avait décrassé. Oxana reposa son seau et contempla le résultat en soufflant une mèche de cheveux blond échappée de sa queue de cheval. C’était satisfaisant. Elle avait dû nettoyer sa bagnole car, après avoir malencontreusement embouti une demi-dizaine de rôdeurs lors de sa dernière sortie, elle était maculée de fluides et de chairs putréfiées. La pluie ne pouvait pas tout lavée et en plus d’être immonde, ça empestait dans toute la cour du motel.

Voilà pourquoi elle se tenait au milieu de chez elle, en parodie de bimbo laveuse de carreaux. Elle portait un short et un chemisier dont elle avait noué le bas pour astucieusement révéler son nombril. L’art du double emploi : elle pouvait laver sa caisse et taper dans l’œil des clients. Rien de mieux pour leur donner envie de rester et d’y revenir. Elle avait juste fait l’impasse sur les talons, préférant le confort d’une paire de sneakers, et son flingue était coincé à sa ceinture. Depuis l’incident des super voraces, il ne la quittait plus.

La proxénète se dit qu’elle avait bien mérité une clope. De sa poche arrière, elle tira le paquet encore flanqué des couleurs de Malboro, même s’il était en réalité rempli des productions des sœurs Dean. Son briquet claqua, la flammèche embrasa l’embout de la roulée et la première bouffée lui irrita méchamment la gorge. C’était toujours si bon, paradoxalement. Oxana expira un nuage grisâtre, admirant les reflets du soleil dans le métal mouillé de la voiture, quand du mouvement près de la grille en travaux attira son attention.

De la visite, et pas n’importe qui. Valérian. Il avait un sacré culot de se pointer ici. La quadragénaire songea d’abord, assez mesquine, qu’il devait vouloir revenir pleurer dans les bras d’une de ses filles. Elle s’en voulut – juste un peu. Comme si une partie d’elle-même avait refusé d’effacer les bons moments passés ensembles et le lien inexplicable qui s’était tissé. Elle songea alors à l’ignorer, pour retourner dans ses quartiers, mais ses yeux bleus croisèrent ceux du grec. Merde. C’était donc foutu. Elle s’approcha de lui avec lenteur, clope fumante au bec, et lui demanda sèchement une fois assez proche :

- Qu’est-ce que tu veux ?!


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | The Exiles
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2410
Sujet: Re: A friend is a friend   Jeu 5 Aoû 2021 - 9:01
La façade du Merchants avait été proprement enfoncée par ces saloperies de rôdeurs. Certains étaient en effet parvenus à créer une brèche dans ses défenses et à pénétrer dans le bâtiment, prenant manifestement un malin plaisir à tout saccager sur leur passage. Quel désordre, avait pensé le grec, frappé de lassitude au milieu de la salle commune ravagée. Et dire qu’ils venaient tout juste d’entamer les travaux pour renforcer le bâtiment…

Valérian se pinça l’arête du nez. C’était exaspérant. Parfaitement exaspérant. Quelqu’un se fichait-il d’eux, là-haut ? C’était en tout cas ce que se demandait le grec, les lèvres ourlées par l'agacement. Le groupe avait du pain sur la planche pour réparer les dégâts causés par ces saloperies de rôdeurs, mais également consolider le Merchants de sorte à ce qu’ils ne pénètrent plus aussi facilement entre ses murs. Ces choses savaient courir, grimper et se déplacer avec une agilité surprenante… si elles se propageaient dans Seattle, nul doute que le paysage en serait dramatiquement modifié et que survivre deviendrait une toute autre paire de manches.

Quelques jours plus tard, le grec apprit ainsi que ces choses s’étaient également attaqué au No man’s land, occasionnant un mouvement de panique général dans le vieil entrepôt. Elles semblaient par ailleurs être à l’origine de nombreux incidents en ville, si bien qu’une certaine inquiétude s’empara rapidement de Valérian. Il songea inévitablement à Elena et Connor dont la localisation lui était inconnue : ses amis avaient-ils eu affaire à ces choses ? Et si oui, comment allaient-ils ? S'il parvint à obtenir des nouvelles du sportif par le biais de son talkie-walkie, le grec n'en eut toutefois aucune de sa compatriote...

Le visage d’une autre femme s’imposa rapidement à son esprit. En dépit de toute l’obstination dont il était capable, le grec fut incapable de l’en chasser. L’inquiétude avait en effet fermement planté ses crocs dans sa chair et refusait à présent d’en démordre, ce qui le plongeait à longueur de journée dans un mélange de dépit et de frustration. Il s’était en effet juré de ne plus laisser ses pensées s’égarer vers le souvenir de cette femme qui l’avait pourtant profondément marqué, d’une façon qu’il était incapable d’identifier. L’affection qu’il avait eue pour Oxana Lyssenko était en effet forte et trouvait ses origines dans une compassion que le grec ne s’expliquait en définitive pas.

Lorsque Oxana l’avait chassé du motel, Valérian s’était ainsi juré de ne plus laisser son souvenir parasiter son esprit. Mais force était de constater qu’il était incapable de lutter contre celui-ci ; aussi, l’inquiétude eut-elle finalement raison de ses résolutions. Se fustigeant intérieurement d’être un imbécile, Valérian se rendit par conséquent au motel où il se figea à la vue de la proxénète.

Ses yeux bleus, incisifs, croisèrent soudain les siens et elle se renfrogna immédiatement. Saisi à la gorge par un sentiment inexplicable, le grec demeura immobile tandis que Oxana s’approchait lentement de lui, sa clope au bec. Elle l’interrogea alors sèchement et Valérian fronça les sourcils, piqué au vif : « qu’est-ce que je veux ? » répéta-t-il en s'empourprant subitement.

Il secoua la tête et écarta les bras, agacé. « J’ai entendu dire que le motel avait été attaqué par ces saloperies de nouveaux rôdeurs. Alors je suis venu voir comment tu allais. Parce que je m'inquiétais pour toi, espèce de bécasse ! »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 856
Sujet: Re: A friend is a friend   Sam 7 Aoû 2021 - 19:55
« Espèce de bécasse »



Alors ça, ça l’avait scotchée. Complètement. Oxana dévisagea son cadet d’un air interloqué, comme si c’était un ovni. Tout était étonnant, depuis le nom d’oiseau sorti d’un siècle oublié à l’intonation vibrante d’affection, même s’il était visiblement agacé. En guise de réponse, l’ukrainienne éclata de rire. Une hilarité nerveuse, inattendue, débridée. Une main sur son ventre nu, l’autre devant la bouche, elle prit quelques secondes avant de se calmer. Valérian avait toujours l’art et la manière de l’amuser, même sans faire exprès.

- Tu t’inquiétais pour moi, hein ? Répéta-t-elle dans un nuage de tabac, trop mignon.

Sa tête se pencha légèrement sur le côté tandis qu’elle étudiait les réactions du grecs. Il n’avait effectivement aucune raison de se pointer là, surtout pas après la manière avec laquelle elle l’avait traitée. Mais Oxana avait trop été abusée pour croire qu’un homme pouvait effectivement s’inquiéter pour sa personne. Elle se pinça les lèvres, à deux doigts de congédier le trentenaire, en lui rappelant qu’elle ne voulait pas le voir. Mais… en observant le visiteur – ses expressions, sa manière d’attendre face à elle – elle dût se rendre à l’évidence que peut-être, il venait bien la voir elle et pas l’une de ses filles.

- Viens, si t’as du temps à perdre.

Elle prit les devants et le guida dans la salle commune. C’était déjà un privilège pour un invité, mais elle ne le ferait pas venir dans sa chambre – il se ferait des idées. D’ailleurs, pour signifier qu’elle n’était pas encore complètement convaincue de son manège, la proxénète ne lui proposa rien à boire cette fois. Le flingue dans son dos la gêna quand elle s’assit sur une banquette, elle l’en retira pour le poser lourdement sur la table. Mise en garde sous-entendue.

- Tu serais bien le premier homme à t’en faire pour moi depuis que les morts marchent, souleva-t-elle avec une froide nonchalance en tendant le bras pour attraper un cendrier, si c’est une technique de drague, je suis pas intéressée.

Néanmoins, elle évita brièvement son regard. Parce que quelque part, il lui avait manqué. Oxana avait apprécié sa compagnie, elle avait intimement adoré leur complicité naissance. Et avec un peut de recul, elle reconnaissait que peut-être… elle aurait dû lui laisser une chance d’en place une quand elle l’avait dégagé. Peut-être. Mais elle n’arrivait pas avec les gens de son genre, et il n’avait pas besoin d’être pour vivre, pas vrai ?

- T’as eu des soucis avec ces trucs toi aussi ? Demanda-t-elle finalement – non sans prendre soin de ne pas lui souffler sa fumée au visage.


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | The Exiles
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2410
Sujet: Re: A friend is a friend   Ven 17 Sep 2021 - 12:28
Face au rire cristallin d’Oxana, Valérian s’était sensiblement renfrogné. Les sentiments que lui inspirait cette rencontre se bousculaient dans un grand désordre, si bien qu’il était tout à fait incapable de dissocier les uns des autres pour les identifier. Crainte, regrets, affection, soulagement… toutes se heurtaient dans une assourdissante cacophonie. Une chose était sûre : le grec n’était pas insensible à la proxénète. Ces retrouvailles le plongeaient de fait dans un puissant embarras, quoiqu’il luttât de toutes ses forces pour n’en rien laisser paraître.

Ses yeux s’arrondirent à l’invitation d’Oxana qui, dans un nuage désinvolte de tabac, le pria sans cérémonie de la suivre. Elle tourna brusquement les talons et s’en alla à grandes et élégantes enjambées, laissant Valérian quelque peu coi. Il recouvra néanmoins ses esprits et lui emboîta rapidement le pas, tandis que martelait son palpitant contre sa poitrine. Qu’était-il venu faire ici, au juste ? Et pourquoi était-il incapable de résister à cette étrange attraction, à cette indéniable curiosité, qu’exerçait sur lui la proxénète ?

Dans la salle commune du motel, il s’installa silencieusement face à Oxana et supporta sans broncher son regard scrutateur. L’arme posée entre eux représentait à la fois une mise en garde et une barrière infranchissable ; un rempart dont se protégeait en toutes circonstances la proxénète...

« Ce n’est pas une technique de drague. » répliqua-t-il tranquillement en allumant sa propre cigarette. Très vite, leurs fumées respectives s’entremêlèrent dans des volutes informes. « Je pense à toi ; je m’inquiète pour toi, mais pas de cette façon. » la vérité était que la proxénète occupait une place toute particulièrement dans son coeur ; une place qu’il était bien incapable de définir.

Il inspira une bouffée de cigarette et hocha légèrement la tête. « Ils ont fait des dégâts dans Seattle : plusieurs attaques de ce type ont été répertoriées. Une petite dizaine d’entre eux s’est attaqué à mon refuge. Nous n’avons pas eu de pertes à déplorer, heureusement. (il croisa le regard bleu de la proxénète) et toi ? »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 856
Sujet: Re: A friend is a friend   Ven 17 Sep 2021 - 15:43
Clope coincée entre deux doigts, Oxana observait son invité. Oserait-elle dire son « ami » ? Elle ne savait plus que croire. Partir du principe que tous les hommes étaient malhonnêtes était une manière bien plus sécuritaire de se comporter. Mais Valérian… pourquoi s’obstinait-il avec elle ? Quelle valeur pouvait-elle bien avoir ? Qui voudrait d’une amie comme elle, si ce n’était pour pouvoir la posséder un jour ? L’Ukrainienne voulait s’accrocher à cette idée.

- On s’est débrouillées, comme d’habitude, répondit-elle à propos des rôdeurs, soufflant la fumée qu’elle venait d’inhaler à pleins poumons, on est pas si empotées.

Encore une pique, c’était réellement plus fort qu’elle. Puis dans un flash, elle revint leurs séances dans sa chambre. Elle s’habillait, il dessinait. Pas un mot au-dessus de l’autre, pas une suggestion déplacée, par un geste possessif. Valérian aurait certainement pu l’avait dix fois, tenter sa chance vingt fois, mais il s’était montré réglo et respectueux. Un soupir échappa à Oxana, qui chassa quelque chose d’invisible d’une main impatiente. Ses propres paroles, peut-être.

- Écoute, je vais te dire un truc… je vais pas le répéter et t’as intérêt à pas me faire regretter, elle le fixait de deux yeux bleus assassins, glacés, intenses, la dernière fois que t’es venu, je t’ai dégagé comme une merde.

Ce n’était même pas une question, elle ne nierait pas. Ses lèvres se refermèrent sur son cancer en tube, elle inspira le poison qui brûla ses poumons, puis le renvoya par ses narines. Ses prunelles s’abaissèrent sur les volutes de fumée qui tournoyaient.

- T’es passé au mauvais moment, j’aurais pas dû, ça lui écorchait presque la bouche de faire ça, mais… elle sentait que ça devait sortir, très exceptionnellement – c’était ce qu’elle avait le plus proche d’une demande d’excuse, c’est quoi ton secret ? Pour ne pas être complètement un connard je veux dire, tous les hommes l’étaient un peu, elle n’était pas naïve, t’es gay ?


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | The Exiles
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2410
Sujet: Re: A friend is a friend   Sam 18 Sep 2021 - 17:55
Un souffle amusé s’échappa des lèvres de Valérian à la répartie d’Oxana : il en avait régulièrement fait les frais, au cours des séances qui les avaient irrémédiablement liés l’un à l’autre. Quelque chose le poussait en effet de façon irrésistible vers elle, comme si des forces aux dessins obscurs intervenaient au coeur de cette relation improbable, inexplicable...

« Je n’en doute pas. » s’amusa-t-il, les yeux plissés de rides affectueuses, en expirant des volutes de fumée. « j’imagine que tu as viré à coups de pied au cul des hommes plus virulents encore de ton motel. » il inclina la tête sur le côté et dévisagea ostensiblement Oxana : ce visage opalin était gravé dans sa mémoire. Il le connaissait par coeur : ces yeux bleus dans lesquels brillait une mer de glace sous un soleil éclatant ; ces lèvres pincées qui réprimaient si souvent une risette ironique ; ces sourcils impérieux, infléchis sur ce front pâle…

Au soupir de la proxénète, Valérian haussa légèrement les sourcils. Comme une coquille qui se fend, Oxana changea soudain d’attitude et fit preuve d’une transparence inédite : ses yeux le transperçaient comme des poignards, quand sa voix était porteuse de regrets surprenants. Sans mot dire, le grec l’écouta et ne se déroba pas à son regard glacé. Elle effectuait un pas inédit dans sa direction - quoique manifestement à contrecoeur.

Presque suffoqué par cette franchise, le grec eût du mal à trouver ses mots : « oh, eh bien… » il blêmit à la remarque suivante de la proxénète et écarquilla les yeux. Les épaules de Valérian furent secouées d’un petit rire et il secoua la tête. « Je ne suis pas gay, non. » lui répondit-il doucement. « J'ai goûté à ces plaisirs-là, mais je préfère en définitive les femmes. (il sourit à la proxénète et ajouta poliment) pour ta gouverne, j’ai rencontré des homosexuels profondément cons, et des hétérosexuels tout à fait intègres. Je ne crois pas que l’orientation sexuelle ait quelque chose à voir avec la nature des gens. »

Le regard pétillant, il porta sa cigarette à ses lèvres puis expira par les narines sa fumée. Un certain sérieux s’empara alors de son visage : « et pour répondre à ta question : je suis intimement convaincu d’être un connard. Ce qui me préserve probablement - je l'espère - d’une certaine bêtise. Après tout, il n’y a rien de pire qu’un connard qui s’ignore. »

Il sourit un instant, indolent, et planta son regard dans celui de la proxénète : « je ne suis pas meilleur qu’un autre homme. Je te l'assure. C’est toi qui m’as laissé t’approcher. Et la question que je me pose depuis le premier jour, c'est pourquoi donc ? »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 856
Sujet: Re: A friend is a friend   Dim 19 Sep 2021 - 17:55
- Disons que les pédés ont moins tendance à nous violer, avait-elle sèchement répliqué.

Il n’y avait pas d’animosité dans sa phrase pourtant, seulement une pointe d’agacement – elle ne voulait pas entrer dans ce débat. Et l’utilisation de l’insulte homophobe tenait plus à un reste de son éducation qu’à une véritable aversion des gays. L’Ukrainienne pré-chute du mur n’était pas réputée pour sa tolérance à ce sujet – elle ne l’était pas beaucoup plus en 2015 d’ailleurs. Ceci dit, elle n’avait pas visé si mal puisque Valérian avait goûté aux mâles. En même temps, il n’avait pas l’air d’un archétype de la virilité qui puait la testostérone et l’Axe scorpion.

- Ne gâche pas tout, soupira-t-elle dans un nuage de fumée qui se mêla au sien, épargne-moi ta philosophie de la vie à deux dollars.

Il était un « connard éclairé », c’était pour ça qu’il sortait du lot ? C’était con. Très con. Un violeur ou un meurtrier avait généralement conscience d’en être un, ça ne faisait pas de lieu une personne plus appréciable aux yeux de la proxénète.

- Je t’ai laissé approcher parce que t’es différent. Et tu sais ce que je crois ? Elle expira un nouveau volute de nicotine et écrasa l’embout grillé dans son cendrier, c’est que ça te fout la trouille. D’être un homme différent je veux dire. Du coup, le matin, t’essaye de mettre un costume de fils de pute pour te fondre dans la masse et ressembler à tous les autres enfoirés qui violent et cognent à longueur de journée, c’était l’image qu’elle avait de l’écrasante majorité du genre masculin aujourd’hui, à très juste titre ! Et bizarrement, Valérian ne collait pas au tableau, ce que je sais pas, c’est pourquoi tu flippes. T’as peur de pas te sentir à la hauteur, alors tu te rassures en te disant que t’es un connard de toute façon ; ou bien t’as peur que les autres hommes flairent que t’es pas comme eux et te marchent dessus pour ça ? Après tout, qu’il n’oublie pas qu’elle l’avait vu pleurer ; elle n’avait pas vu beaucoup d’hommes pleurer dans sa vie, c’est sûr que vu comme les gars sont des animaux… ils ont besoin d’un mâle alpha à suivre, hein ?

Voilà pourquoi Valérien jouait la comédie à ses yeux. Pour ne pas être cette victime de prison qu’on encule dans les douches, pour avoir simplement montrer sa sensibilité. Mais qu’il ne croit pas avoir été le seul à la capturer pendant les heures qu’ils avaient passé dans sa chambre. Elle l’avait scruté, observé et décrypté mieux que personne. Oxanna le connaissait, et elle savait qu’il y avait quelque chose sous son apparente impertinence.


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A friend is a friend   
Revenir en haut Aller en bas  
- A friend is a friend -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: