The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Heureux hasard ou hallucination visuelle partagée ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Merida d'Ali Express
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 736
Sujet: Re: Heureux hasard ou hallucination visuelle partagée ?   Ven 22 Oct 2021 - 10:46
Je continue de les observer tous les deux, la mine curieuse, alors que les échanges fusent déjà. Pas comme si j’étais du genre à faire ma timide ou à pas oser parler. Je suis même pas sûre que ce soit déjà arrivé en vrai. Je me tapote le nez, réfléchissant à ça, avant de reprendre, un large sourire sur le visage. « Ouais alors, j’suis paaas sure d’être dans la liste des gens importants. Ou de montrer que je suis forte. Je suis à peu près sûre que 90% des gens peuvent me péter la main s’ils le veulent. » Je suis une crevette, j’assume.

Et je plisse des yeux quand Tiago se marre. « Hé oh ! Je sais viser. Juste pas forcément à l’endroit indiqué. » Mauvaise foi niveau 100, c’est tout moi ça. J’ai un sourire plus franc quand il me confirme que ouais, c’est cool, avant de souffler, songeuse. « Perso, je sais quand même que ça m’a fait bizarre de retrouver mon père après plusieurs années. Parce qu’on finit tous par changer, surtout vu où on vit. Et j’crois qu’il était pas prêt à me voir comme ça. » J’ai une moue, avant de secouer la tête. Bref, c’est pas le sujet.

Par contre, y a un truc qui m’intéresse là. « Me raconter des trucs ? Ah ouais ? Du genre ? Non parce que je vais pas payer sans avoir une idée de la marchandise, c’est pas parce que j’suis une ado que je peux me faire avoir comme un lapin de trois semaines. » Je reste quand même un peu con quand j’pige que Tiago veut juste me présenter, qu’il est là pour ça. Forcément, je me sens un peu gênée et je me sens rougir avant de reprendre une contenance. Avant de hausser une épaule quand Tiago rappelle que je lui ai sauvé la mise. Et que son frère me remercie. Je vais vraiment finir par être mal à l’aise là ! « J’pouvais pas le laisser mourir dans mon repaire secret, ça aurait fait désordre. Même si je suis sûre qu’il aurait été un super mordeur de compagnie, c’est pas trop mon délire. » Il va bien maintenant, c’est le plus important. Et je tapote l’épaule de Tiago avec un sourire. « Maintenant, c’est lui qui gère si tu te fais tabasser, c’est ça ? »

Au reste, je me fais plus mutine à la question de Rafael. « Là, t’as la tête du mec qui se dit que je suis trop jeune pour tapiner, mais qui peut pas trop se permettre de dire quoi que ce soit parce que j’ai sauvé son frère. » Je me tourne vers ledit frère, le regard pétillant. « Tu vois, j’adoooore quand les clients débarquent et font cette tête. La gêne qui flotte autour d’eux alors qu’ils sont accueillis par une gamine, ça vaut tous les jugements du monde. » D’autant que ouais, je me fous totalement de ce que pensent les gens en sachant où je vis. « Bref… non j’suis pas une pute. J’aide à l’accueil, je monte la garde, j’aide à gérer les ressources. Oxana m’apprend à faire les comptes, ma sœur à me rendre utile autrement. Je suis pleine de talents. » Et je relève le museau, plutôt fière de moi. Faut bien non ?


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
Flynn Rider version Wish
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1390
Sujet: Re: Heureux hasard ou hallucination visuelle partagée ?   Ven 29 Oct 2021 - 15:18
Ils sont vraiment en train de discuter de l’importance, ou non, de se serrer la main ? Au secours, abattez-moi maintenant. Si Raf commence à surenchérir aux conneries d’Abi, je ne suis pas rendu. Mais en même temps, est-ce que je m’attends à autre chose de sa part ? Non. Je hoche la tête quand il s’adresse à moi concernant le combat. Déjà viser, ce serait bien. Viser au bon endroit et pas sur un coup de bol. Et je ne parle même pas de viser sur une cible en mouvement bien sûr. Du coup ; je lance un regard narquois à Abigail quand elle s’offusque et tempère ses propos. « C’est le principe même de viser : taper là où on veut. » Je réponds avec un sourire en coin. Je hausse une épaule ensuite, mon sourire s’effaçant un peu : « Comme ça ? Genre vivante ? Non parce qu’il devrait juste être heureux que tu le sois. » Et peu importe ce qu’elle a fait pour le rester finalement.

Rafaël propose ensuite d’échanger des informations me concernant et j’interviens : « Tut tut, il n’y a rien à raconter sur mon enfance. » Tu parles. De toute la fratrie, j’étais sûrement le plus tumultueux, mais pas la peine d’enfoncer le clou. Pis cela n’intéressera pas Abigail de toute façon. Ah… En fait si. « Je ne vois pas ce qui pourrait t’intéresser franchement. » Et surtout qu’est-ce que cela lui apporterait d’apprendre que j’étais un délinquant à son âge ? Pas comme si je ne lui avais pas déjà laissé entendre en plus. Sans entrer dans les détails. De base, je veux juste montrer à Rafaël qui est la fameuse petite rouquine qui m’a sortie de ma léthargie, c’est tout. Elle plaisante à ce sujet. A chaque fois qu’on évoque un sujet sérieux, elle dédramatise et trouve une pirouette, pour éviter de dire qu’elle a pu agir simplement par bonté d’âme en fait. Quand elle me tapote l’épaule, je réponds, nonchalant : « J’ai pas l’intention de me faire tabasser. » Enfin entre ce que je veux et ce que la vie me fout dans la gueule, il y a une marge. « Pas comme si il avait pas l’habitude… » Je reprends à mi-voix avec un regard appuyé vers mon frère. Ouais, il m’a déjà récupéré plusieurs fois dans un sale état. J’ai tendance à prendre la fuite quand ça chauffe, mais quand mon sang ne fait qu’un tour, je frappe. Et je ne gagne pas souvent. Du moins, c’était le cas avant. Maintenant… Je n’ai pas trop retenté le coup.

A la question de Raf sur l’activité de ma jeune fille, j’ai un ricanement et elle ne se démonte pas. « En vrai, il n’y a pas d’âge pour tapiner hein. » Même si elle est jeune, ma foi… Il y a des mecs qui aiment ça. Et des pays où ça se faisait avant alors maintenant, avec encore moins de morale… Mais non, elle ne tapine pas. Et je me rappelle de ce vieux mec dégueulasse qui la trouvait à son goût. Elle n’a plus l’air d’y penser. Ni d’en être affectée. Tant mieux.


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1746
Sujet: Re: Heureux hasard ou hallucination visuelle partagée ?   Sam 6 Nov 2021 - 22:15
Il rit légèrement, en l’entendant parler d’une liste de gens importants. « Tu nous as vus ? On serait plutôt sur la liste des gens indésirables pour ces gens prétendument importants alors… C’est pas plus mal, non ? Mais si tu tiens à ce que je te serre la main, je peux. Même si je suis presque sûr que tu es plus du style à faire un check. » Clairement plus – et c’était bien plus cool. Il sourit à nouveau. « Et pour l’histoire de te faire péter la main… Faut que tu sois juste assez agile pour les éviter s’ils essayent. Ou que tu les prennes par surprise en donnant le premier coup. » C’était peut-être pas le meilleur conseil à lui donner, du point de vue de ses protectrices, mais le gitan haussa les épaules. Ça ne le regardait pas vraiment, Abi le suivrait ou non.

Il ne surenchérit pas sur le fait qu’elle savait – ou non – viser : ce n’était pas son cas à lui, et c’était à Tiago de s’en soucier. Même si ça l’amusait, de l’entendre répondre cela : elle allait très probablement faire tourner son frère en bourrique. Il essaierait peut-être d’être dans le coin, parfois, pour voir ça. Penchant légèrement la tête, il haussa les épaules. « Tu l’as perdu de vue pendant longtemps ? A cause de l’apocalypse des mordeurs ? Mais c’est pas la même chose, du coup… Nous, ça fait que quelques mois, et tout ça, dit-il en désignant tout ce qui les entourait, on l’a découvert et vécu ensemble. On savait comment on se comportait. » Il eut un mince sourire à l’attention de Tiago, pensant à leurs désaccords, l’adressant ensuite à Abi. « Mais c’est sympa pour vous deux de vous être retrouvés. » Il était, dans une moindre mesure, content pour elle : la famille était ce qu’il y avait de plus précieux.

Jetant un coup d’œil à son frère, son sourire se fit plus vif, plus espiègle. « Rien à raconter, tu es sûr de toi ?, dit-il en se retournant vers la rouquine. Eh bien, je pourrai te raconter comment et pourquoi il a fini dans un baquet à cochons plein de boue, un jour… Ce genre de choses. » Il s’amusait clairement, mais de là à dire si l’anecdote était réelle ou non… Seule l’attitude de Tiago pourrait peut-être le trahir. Et, quoi qu’il en soit, son frère aurait lui aussi plein de choses à raconter en retour – sa jambe cassée, alors qu’il avait voulu imiter la trapéziste, s’était complètement raté et s’était accroché à la cape de son costume, cape attachée de manière à ce qu’elle tombe pendant sa performance pour ne pas qu’elle l’étrangle. Ou d’autres. « Eh ben heureusement qu’il s’y est retrouvé. Je le préfère bien vivant. » Il fit mine de réfléchir un bref instant, à la question de l’ado. « Carrément pas ! C’est la responsabilité de Ruby et des autres, ça. Moi, je prends que le meilleur, tellement il est content de me revoir ! » Il adressa un petit clin d’œil à son frère. Évidemment que Rafaël gérerait si besoin : jamais il n’abandonnerait son frère. Même si, au final, ça leur avait fait du bien d’être séparés. « Même si ouais, j’ai l’habitude. Je peux le sermonner, comme ça, quand je le sais. »

Et pourtant, le sportif grimaça malgré lui, alors qu’elle le taquinait. Elle n’avait pas tort. « Parce que je suis adorable, aussi. Je ne voudrai pas risquer de t’offenser, si tu penses que c’est le métier le plus parfait du monde pour une fille de ton âge, évidemment ! » Le problème résidait plutôt dans le fait que jamais il n’aurait voulu que sa sœur, à l’âge d’Abi, se retrouve contrainte à faire ça. Ou même plus âgée, mais c’était une autre question. « Ok, c’est plutôt bien. Ta sœur vit ici ? C’est qui ? » Oxana devait leur avoir trouvé une réelle utilité, pour que ni l’une ni l’autre ne se prostitue. Il grimaça à la réponse de son frère. « Non, mais tu n’aimerais pas que nos proches aient fait ça à son âge, je me trompe ? » Il savait que non.
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Merida d'Ali Express
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 736
Sujet: Re: Heureux hasard ou hallucination visuelle partagée ?   Dim 14 Nov 2021 - 20:32
Il est marrant le frangin de Tiago. Et, quand il renchérit à mes conneries sur le fait de serrer la main, je pouffe de rire avant de me tourner vers mon prof. « Hé, il est aussi bavard que moi en fait ! En fait, t’étais pas dépaysé avec moi ! » J’ajoute, en direction de Rafael. « Les check, c’est cool ouais. Et je suis cool… donc… » Un large sourire avant de hausser une épaule. « Ouais, clairement, je dois me tirer avant qu’on m’attrape. C’est la base de la survie ça. » Ca et rester silencieuse quand c’est nécessaire, je sais bien faire aussi, quoi qu’on en dise.

Je roule des yeux à la réplique de Tiago avant de soupirer quand on parle de mon père. « Vivante et surtout, capable de me démerder toute seule. J’sais pas s’il me donnait vraiment une espérance de vie sans homme grand et fort pour me protéger. » Un nouveau haussement d’épaules avant de continuer. « Depuis l’été 2017. Y avait eu un incendie et on a été séparés. On s’est débrouillées avec ma sœur depuis. » Et on s’en sort très bien d’abord. Là, voilà. Et je me contente de hocher la tête au reste. Ouais, c’est sympa. On va dire ça. Je réserve encore mon jugement quand même.

Au reste par contre, j’ai les yeux qui pétillent. « Rien à raconter ? Tu déconnes ! C’est quoi cette histoire de baquet à cochons ?! » Et je me retiens de sautiller, impatiente d’entendre une autre anecdote ou au moins, d’en savoir plus sur celle-là. J’ai de nouveau un rire au reste, même si l’affection qu’ils ont l’un pour l’autre est bien visible. Et clairement, je sais que si je perdais Johanna, je serais comme eux le jour où je la retrouverais. Je chasse cette pensée de mon esprit avant de froncer les nez quand on parle de tapinage. « Y a ptet pas d’âge, mais avant 15 ou 16 ans, c’est franchement glauque. Genre on a même pas de seins et tout quoi ! Et puis, comme dit, y a tellement de jolies filles au motel que perso, je suis invisible. Sauf pour les gros pervers et ceux-là, ils ont pas le droit de venir. » J’ajoute, un brin plus sérieuse. « Et puis, Oxana et ma sœur ont dit que jamais j’aurais à faire ça. Qu’elles veulent que je fasse autre chose de ma vie. » Même si en vrai, j’ai pas la moindre idée de ce que je pourrais faire d’utile en dehors du motel. Je fronce les sourcils à cette pensée avant de souffler. « J’suis bien entourée, alors j’ai pas trop à m’inquiéter pour ça. Et puis, au pire, je ferais fuir les gens avec mes couteaux ! »


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
Flynn Rider version Wish
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1390
Sujet: Re: Heureux hasard ou hallucination visuelle partagée ?   Ven 19 Nov 2021 - 13:45
Je pousse un profond soupir, alors qu’Abi se rend compte que Raf est un bavard aussi, me massant l’arête du nez. « Non, mais les deux ensemble, je vais exploser. » Je les laisse papoter de trucs futiles, avant de raccrocher un peu les wagons quand il est question du paternel d’Abi, retrouvé il y a peu. Et qui ne semble pas ravi de l’évolution de sa fille, d’après cette dernière. Mais c’est une adolescente, alors son avis est possiblement biaisé. Cela semble également intéresser mon frère d’ailleurs. Même si il glisse quelques informations concernant notre façon d’appréhender cette fin du monde épidémique. Cela n’a clairement pas toujours été facile d’ailleurs. On est différents sur bien des aspects. Mais on ne s’en est pas si mal tirés au final… Je sens la petite pique féministe de la part de la jeune fille quand elle parle de ses chances de survie sans mec pour s’occuper d’elle. Y’a pas à dire, elle a vraiment la mentalité des filles du motel, c’est terrible. « T’étais surtout une gamine. » Ce n’est pas tant une question de sexe que d’âge. Attends, elle avait quel âge en 2017 ? Une dizaine d’années ? Qui aurait parié là-dessus franchement ? Et même si elle était avec sa sœur, Johanna était jeune aussi, donc bon… Enfin, je ne vais pas me faire l’avocat de son père, ça se trouve, c’est un connard.

Et pourquoi est-ce que la conversation dévient sur des anecdotes ME concernant au juste ? En fait, j’aurais du me pendre plutôt que de les présenter ces deux là. « Je vais te couper la langue, tu arrêteras de raconter des conneries. Méfie toi Abi, mon frère a une imagination débordante, il te fait passer des vessies pour des lanternes. » Et 9 chances sur 10 qu’elle ne connaisse pas cette expression d’ailleurs. « Et si on commence à causer des situations embarrassantes, on va y passer des heures. » Parce que Raf n’est pas en reste non plus, faut pas croire hein. Souvent à cause de moi d’ailleurs, mais c’est un détail.

Hésitant, Raf se demande si la jeune fille tapine. Même si elle est jeune, je fais remarquer qu’il n’y a pas d’âge pour ça. Et il y a des détraqués partout. Je tousse à la réflexion de Rafaël. Surtout au qualificatif « adorable ». Non mais qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre. « Des jolies filles, mais pas commodes. » Alors peut-être que c’est plus simple de se dénicher une gamine qui ne vous émascule pas d’un regard assassin. « Sans vouloir te vexer… Les perspectives d’avenir sont assez limitées quand même. » Sans aller jusqu’à se prostituer, il n’y a rien à faire de nos vies maintenant, hormis survivre donc… Je hausse une épaule à la question de Raf. « Évidemment que non. » Quelle horreur de songer à notre petite sœur qui se serait vendue ainsi… J’ai quand même un rire à la réplique d’Abi sur les couteaux. « Oui, ils sont pas censés savoir que tu sais pas t’en servir. » Petite pique amicale envers la jeune fille alors que la discussion se poursuit ainsi quelques minutes, avant que nous ne devions nous séparer pour retourner à notre vie trépidante.


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Heureux hasard ou hallucination visuelle partagée ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Heureux hasard ou hallucination visuelle partagée ? -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: