The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-43%
Le deal à ne pas rater :
CORSAIR – Souris Gaming M65 RGB ELITE
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Remember, it's never the knife's fault...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
Flynn Rider version Wish
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1390
Sujet: Re: Remember, it's never the knife's fault...   Lun 16 Aoû 2021 - 8:53
Elle est marrante. Un vrai livre ouvert alors que les émotions défilent dans ses yeux clairs et illuminent ou assombrissent son expression. Elle essaie de faire la grande, de maîtriser ce qu’elle ressent ou dit, mais elle le fait avec un succès quelque peu mitigé. Comme lors de notre première rencontre, quand elle a joué la dure… Mais ça s’est effondré assez vite. Et surtout quand elle s’est effondrée dans mes bras, redevenant une gamine effrayée. Y’avait de quoi cependant. Du coup, j’ai bien l’impression qu’elle guette mon approbation, rien de moins. Et elle l’obtient, avant que je ne tempère en disant vouloir tester. Ah des cibles… Ma foi… Ca peut être amusant. « On dirait que quand tu as une idée dans la tête, tu ne l’as pas ailleurs, toi. » Je me rappelle de comment elle a planifié son petit tour dans le métro, des semaines durant. Là, c’est pareil. Quand elle se jette dans un projet, elle le fait à fond. C’est bien. A sa question sur comment je vais, je réponds franchement, ce qui la fait rire. « Oui, j’essaie de ne pas répéter les mêmes erreurs. » Je précise bien que j’essaie. Cela ne fonctionne pas toujours.

Je la nomme première groupie de ma fabuleuse personne et elle semble perdre un peu de sa superbe et se faire un poil plus timorée. « Faudra parler de la répartition des parts quand ça se produira. » même si ce n’est pas près d’arriver, évidemment. Mais ça ne coûte rien de déconner. Je redeviens plus sérieux concernant son arme. Enfin, ses armes du coup, maintenant. Je hoche la tête avec le principe d’attaquer sans se mettre en danger. « Tu sais que ça prend des années pour maîtriser le lancer hein ? » Je fais ça depuis que je suis gamin. L’apprentissage sera plus long pour Abi. Et je ne peux clairement pas lui donner des cours intensifs comme je l’ai fait moi-même. Je ne suis dans le coin qu’une poignée de jours de temps en temps. « Va pour les clopes et l’informatrice. Mais tu peux vraiment ramener des informations intéressantes ? » Pas juste proposer dans le vent. Je me demande à quel point elle peut avoir accès à des trucs au sein du Motel… C’est un endroit de passage, les langues se délient, comme dans les bars.

On échange concernant les attaques des supers rôdeurs. Elle m’apprend qu’ils ont réussi à ouvrir leur grille. Génial… Mais ils ont ouvert des portes alors… Est-ce si étonnant ? « Ouais, j’aurais aimé déconné, mais c’est bien réel. Après, on roulait pas à fond non plus, notre véhicule est lourd, mais quand même. Ils frappaient dans la carrosserie. » Un cauchemar. Mais on s’en est sortis et avec l’adrénaline, je n’ai même pas eu le temps de flipper. Et je lui avoue que si je suis ci, c’est bien pour passer lui parler. « En effet. » Je lui décoche un sourire charmeur, avant de me saisir de son arme. « Alors, elles sont où tes cibles ? »


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Reign of Venus
Merida d'Ali Express
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 734
Sujet: Re: Remember, it's never the knife's fault...   Mer 18 Aoû 2021 - 9:12
J’essaie d’être un peu moins… pas gamine, ce serait pas forcément l’bon terme. Mais ouais, qu’il me voit pas forcément comme une petite fille. Sauf que ouais, faut pas que j’oublie qu’il est passé par le motel donc, en vrai, c’est carrément mort quoi. Je me demande si je pourrais arriver à le faire changer d’avis, avant de me dire que c’est pas si grave que ça. J’veux dire, il me traite pas non plus comme une petite fille, donc j’ai pas trop à me plaindre. A sa remarque, j’ai un petit sourire en coin et je hausse une épaule. « C’est important de bien faire les choses. Et de pas laisser de place au hasard. Y a un paquet de paramètres qu’on peut pas contrôler. Alors je me focalise sur le reste. Tu vois l’idée ? » J’imagine que oui. Au reste, mon sourire se fait plus large. « T’essaies ? Tu t’es raté et t’as repris des coups récemment ? » Ca a pas l’air pourtant.

Bon, j’vais quand même arrêter de le regarder comme une bête curieuse, ça se fait pas trop. Alors je me concentre sur le fait d’être la groupie numéro 1. Parce que ça, c’est carrément cool. « J’sens que tu vas essayer de m’arnaquer. Mais gaffe, j’suis pas née de la dernière averse ! » Ca se dit ça ? J’espère que oui, sinon je vais avoir l’air bête. Quand il continue je hoche la tête, la mine plus sérieuse. « Je sais. Et je m’attends pas à devenir une pro juste en cinq minutes. J’suis pas idiote. Mais faut bien commencer à un moment ou à un autre non ? » Au mieux, je serais pas la pire des lanceuses dans quelques mois, quelques années. Au pire, ça m’aura occupée et j’aurais appris des trucs. Et quand il reprend, je relève le museau, mutine. « Evidemment. C’est l’avantage d’être plus jeune que les autres là-dedans. Passé le moment de gêne de me voir trainer là, ils oublient même que j’existe. J’suis invisible vu qu’ils bavent sur les filles du motel. Et des fois, ils laissent échapper des trucs. » Plus ou moins utiles selon les jours. « Mais je sais surtout qui traine là et quand. Pareil au NML. J’y suis assez souvent pour voir les nouvelles têtes. » J’suis sure que pour leurs trucs de renseignement, ça peut servir. Et avec les clopes que j’arrive à chiper, ça devrait faire le compte.

Je fronce le nez à l’évocation des super-mordeurs, même si j’arrive quand même à être fière de mon coup. « Ca craint sérieux. » Et j’ai un profond soupir. « Tsais que je me souviens même pas d’un monde sans mordeur ? Genre c’est juste flou dans ma tête. Et là j’me dis qu’à ce train-là, j’vais finir comme vous et nostalgique d’un monde où y avait que des mordeurs normaux. » Je roule des yeux à cette idée avant de me mordre la lèvre pour pas glousser à son sourire charmeur. « Les cibles ? Ah euh ! Ouais ! Là-bas ! » Je lui désigne deux mannequins au fond de la pièce que j’ai récupérés dans un magasin et sur lesquels j’ai dessiné des cibles. « Sont en euh… j’sais plus la matière. Mais ça s’enfonce bien. La lame. Si on se rate pas. » Ce qui est pas mon cas donc. Ca on a déjà acté. Hum.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
Flynn Rider version Wish
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1390
Sujet: Re: Remember, it's never the knife's fault...   Sam 21 Aoû 2021 - 5:09
« Je vois oui. » J’ai tendance à me laisser porter par les évènements, parce qu’on n’a pas forcément de contrôle sur nos vies, mais j’aime bien ne pas plonger à pieds joints dans l’inconnu non plus finalement. Je suis plutôt prudent et réfléchi, quand je ne suis pas sous le coup d’une brusque montée d’adrénaline. Mais pour son âge, elle fait montre d’un sacré sang froid. Sérieux, les adolescents d’aujourd’hui, seront vachement plus débrouillards que nous, j’en suis quasiment sûr. Je secoue négativement la tête à sa question, répondant, toujours de bonne humeur : « Non, pour le moment, j’ai bien appris ma leçon, mais qui sait ? » Je pense notamment à Nova, qui ne m’apprécie pas et ne goûte pas du tout mon humour. Avec elle, je risque fort de m’en prendre une sans l’avoir vue venir à force de la chercher. C’est un exemple parmi d’autres, mais à l’heure actuelle, elle est la menace la plus imminente je dirais. Et je dois vraiment prendre sur moi pour ne pas m’amuser à la pousser à bout.

J’ai presque envie de lui tapoter la tête quand elle se la joue un peu dure et se plante d’expression. « Presque. » Je n’ajoute rien pour la laisser réfléchir à ça toute seule. « Un arnaqueur, moi ? Quelle piètre opinion tu as de moi. » Tout ça avec un sourire charmeur et un air innocent du plus bel effet. Pourtant, concernant ses capacités à savoir vraiment se servir de son arme de façon efficace, je met un bémol, douchant peut-être son enthousiasme. Mais non, elle semble bien consciente des difficultés à venir. Au moins, elle a la tête sur les épaules. « Parfait alors. » Mais mes leçons ne sont pas gratuites. Faut pas déconner. Déjà que je lui fais profiter avec largesse de ma merveilleuse présence, faudrait pas en abuser, non ? Du coup, les clopes, c’est deal. Ses services de petite espionne… Pourquoi pas ? J’attends de voir si elle peut vraiment être utile à ce sujet. « Je trouve quand même que tu as une vision très étriquées des mecs. » Genre on bave tous sur des gonzesses mignonnes et bien gaulées, au point d’en oublier le reste… Faut pas déconner. Je ne doute pas qu’il y en a plein comme ça, mais y’en a aussi plein qui ne passent pas leur temps à baiser ou à violer des nanas quoi. Après, vu comment est sa sœur, tu m’étonnes qu’elle a une vision biaisée. « Et bien écoute, je t’embauche comme petite fouine personnelle… J’attends de voir ce que tu sauras dénicher. » Je suis curieux pour le coup.

Parler des super rôdeurs est un peu moins festif. « Je m’en doute. Plus le temps passe, plus je me dis que je l’ai imaginé ce monde normal… Mais j’aimerais bien que les mordeurs normaux ne disparaissent pas au profit de ceux là quand même. » Parce que ça, ça puerait pour la survie de l’humanité. Bref, on se recentre et je lui demande les cibles. Des mannequins. « Mais tu as mis combien de temps à t’installer ça ? » Tain, elle est motivée. Une planche avec une cible, et ça aurait été bien aussi. Pour tester, je prends un de mes couteaux et je le lance. En effet, il se fiche comme il faut dans la tête du mannequin. Je le récupère et le tends à Abi. « Lance le, que je vois déjà comment tu te positionnes. »


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Reign of Venus
Merida d'Ali Express
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 734
Sujet: Re: Remember, it's never the knife's fault...   Dim 22 Aoû 2021 - 15:01
Je lui rends un sourire satisfait quand il me dit qu’il voit de quoi j’veux parler. « Cool. » Comme ça, j’aurais pas besoin de développer et de m’embrouiller dans mes explications. Et possible que je glousse un peu quand il fait le malin. « J’aime bien ton pour le moment. » J’aurais peut-être pas dû préciser ça. Bon, passons, c’est trop tard de toute façon.

Je fronce le nez quand il me balance un presque sans précision. « Quoi ? Pourquoi tu dis ça ? Et t’es pas un arnaqueur peut-être ? » Je me sens rougir avec son sourire-là, c’est trop de la triche. Du coup, pour le principe, je pose mes poings sur mes hanches en mode on me la fait pas à moi, ou un truc du genre. J’dois pas être super crédible mais je vais pas m’appesantir sur ce genre de détails.

Bon, forcément, il essaie de me rappeler à la réalité rapport à mes compétences avec un couteau. Mais je sais trop ce que je fais, j’vous jure. Enfin, je sais ce que je peux faire et ce que je pourrais jamais faire. C’est important de connaitre ses limites. Pour chercher à les dépasser. J’ai lu ça sur un vieux poster quand j’explorais une maison. Y avait même un chaton qui faisait une cascade dessus. J’avais envie de le prendre mais il s’est effrité entre mes mains. C’est con. Bref, c’est pas le sujet et je me contente de hocher la tête pour lui confirmer que j’suis pas idiote et que j’ai pigé le message. A sa remarque, je hausse une épaule. « Je parle des mecs au motel, pas de tous les mecs tout le temps. » Et j’ajoute, comme si je m’en fichais. « Et franchement, quand tu vois une fille comme Alba ou Ellie devant toi, la petite rouquine derrière, tu t’en fous complètement. C’est pas un drame, au moins, ça me permet d’entendre des trucs. » Enfin, le plus important, c’est qu’il m’embauche. « J’suis pas super fan du terme de fouine. T’as pas un truc plus classe ? » Reste à trouver un truc cool pour la prochaine fois que je le croiserais.

Je me contente d’une moue pas convaincue à l’idée que les mordeurs normaux disparaissent pour laisser la place aux autres. « On verra bien. Nous aussi, faudra bien qu’on s’adapte de toute façon. » C’est la clé de la survie. Ca et savoir se servir d’un couteau. Entre autres. Et, à sa question, je souffle, un peu inquiète. « Quoi ? C’est pas bien ? » Je regarde les mannequins, un peu inquiète avant de reprendre. « J’ai parfois des heures à rien faire… faut bien que je m’occupe. Au moins, on dirait des vraies personnes un peu. » Et je laisse échapper un sifflement admiratif en voyant qu’il mise dans le mille. « Ahaha. Faut que je tente après ça ? T’es un marrant toi hein… » Je plisse des yeux dans sa direction. Au moins, j’ai un bon prof, mais là, c’est trop la honte vu que j’hésite déjà à la façon dont je dois tenir l’arme. J’essaie de reproduire un peu ce qu’il a fait, mais c’est trop l’arnaque vu qu’il est allé super vite. Et je lance mon couteau… qui atterrit lamentablement à au moins deux mètres du mannequin. « … okay. C’est pathétique à quel point ? Genre sur une échelle de 1 à 10 ? » Et j’ai un soupir dépité.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
Flynn Rider version Wish
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1390
Sujet: Re: Remember, it's never the knife's fault...   Ven 27 Aoû 2021 - 14:21
« Bah… Je me connais. » Et j’ai un paquet de défauts. Et vu comment la vie est une chienne, d’ici à ce que je m’attire de nouveau des ennuis… Enfin bref, n’importe qui peut avoir des problèmes, même sans le chercher, alors moi, avec ma tête de gitan… j’attirais déjà les emmerdes avant même de les chercher. « Et tout le monde n’est pas réceptif à mon charme. » Ni à mon humour d’ailleurs. Je suis un mec vachement sociable et qui m’adapte beaucoup aux autres et à leurs attentes, pour mieux endormir leur méfiance, mais bon, j’ai quand même pas la tête d’un ange, ça me dessert. « La dernière pluie. » Je la corrige avec un sourire moqueur, qui ne disparait pas quand elle me qualifie d’arnaqueur. Il s’affine cependant alors que je fais du charme. « Je ne répondrais qu’en présence de mon avocat. » Abi essaie de se donner un peu de contenance, mais ce n’est pas hyper probant pour autant.

Pour son apprentissage au lancer de son arme cheloue là, je ne refuse pas, mais je préfère être clair. Elle a l’air bien au clair avec ça. De ce que je connais d’elle, elle semble avoir la tête sur les épaules et ça, ça me plait. C’est bien d’avoir confiance en soi, mais il faut aussi se connaître et savoir de quoi on est vraiment capable. Mais si elle peut me fournir des clopes et des infos, je ne vais pas cracher dessus, même si je suis plus sceptique concernant le second point quand même. Je lui fais remarquer qu’elle a possiblement une vision biaisée des mecs, mais elle m’apparaît moins sévère que sa sœur concernant la gente masculine. Je suppose que si c’était le cas, elle ne serait pas seule avec moi là, maintenant, n’est-ce pas ? « Alba… » J’ai un sourire amer. « Ouais, mais pas parce qu’elle éblouit par son charme. » Si je la recroise, je pense que je la fuirais. Comment y’a des mecs qui peuvent avoir envie de coucher avec ? Cela m’échappe. « J’ai taupe aussi, tu préfères ? » Surement que non. « Tu as déjà vu une fouine au moins ? C’est mignon tu sais. »

Difficile de ne pas évoquer le sujet des nouveaux rôdeurs, boostés aux stéroïdes. Va falloir faire avec ces nouveaux ennemis dans le paysage on dirait… Je me dis que son arme sera plus utile contre les vivants que contre les morts. Et je suis surpris de voir le mal qu’elle s’est donnée pour se faire des cibles de bonne facture. Trop de temps à perdre… J’ai pas tant de temps libre moi. Mais c’est vrai qu’au motel, vu qu’elle n’est pas sur le marché, le temps doit être un peu long. Bref, je teste un peu sa cible et vise, voyant le couteau se ficher dans le mannequin. « Ouais, je sais, je suis hilarant. Allez, au boulot. » Je me recule un peu pour la laisser faire et note déjà tout ce qui ne va pas dans sa posture, dans sa façon de lancer. Et sans surprise, la lame s’écrase au sol sans même avoir effleuré le mannequin. « 14. » Je réponds en me marrant, avant d’aller récupérer le pauvre couteau échoué. « Ne t’en fais pas, je ne m’attendais pas à ce que la lame se plante, mais au moins que ça touche. » Mon regard pétille de malice et je lui tend à nouveau. « D’accord, place toi, fais style de lancer, on va déjà revoir la posture de départ. » Je la laisse faire et viens me placer dans son dos, corrigeant sa position. Même si, avec le temps, ce sera moins strict et plus instinctif, il y a un équilibre à conserver. Je souffle dans ses cheveux : « Pff, quelle tignasse. » Heureusement qu’elle est plus petite que moi encore, mais quand même.


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Reign of Venus
Merida d'Ali Express
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 734
Sujet: Re: Remember, it's never the knife's fault...   Ven 3 Sep 2021 - 15:31
Forcément, j’ai un sourire amusé à sa réplique. Et je souffle, d’un ton que j’espère rendre détaché quand il parle des gens pas réceptifs à son charme. « J’comprends pas. T’as pas la tête de l’emploi ? Moi ça marche à tous les coups, c’est assez fou de voir comment les gens peuvent être crédules des fois. » Je me tapote le nez, la mine songeuse, avant de hausser une épaule. « Oh, la dernière pluie. C’est bizarre comme expression un peu non ? » Et je pouffe de rire au reste, forcément. Sans arriver à cacher que ouais, ptet que moi je suis pas insensible à son charme. Mais bon, j’ai une excuse, je suis qu’une ado de 14 ans (et demi !), du coup, je suis pas vraiment habituée qu’on me fasse des sourires comme ça.

Enfin, pour le moment, j’essaie de négocier pour qu’il accepte de m’entrainer. Et je crois que ça marche. Faut pas trop non plus que je crie victoire trop vite. Des fois que ça le saoule et qu’il change d’avis en cours de route. « Oh tu sais, les mecs ont des fois des envies… bizarres. » Y compris une fille plus grande qu’eux qui pourrait les plier en quatre sans problèmes. Je roule des yeux avant de lui asséner une tape sur l’épaule. « C’est moche les taupes ! Ca je sais. Et… nan, ça ressemble à quoi en vrai les fouines ? Ca sonne juste pas très sympa. »

L’entrainement commence et, bien évidemment, il fait mouche direct. Genre trop doué quoi. Alors ouais, je vais pas m’en plaindre vu que je cherchais un bon prof. « T’es super marrant ouais. Je comprends pas que des gens aient envie de te casser la gueule des fois. » Je fronce le nez quand la lame tombe au sol et, forcément, je l’entends qui se marre derrière moi. « Quatoooorze ? Mais c’est énorme ! » Bon, j’vais pas me décourager, m’en faudrait plus pour ça de toute façon. Et j’attrape le couteau avec un hochement de tête. « Okay. Je peux pas faire pire de toute façon. » A part lui planter dans le pied mais là, ce serait vraiment un signe que c’est pas fait pour moi. Et je crois qu’il risquerait de tirer un peu la gueule. Juste un peu.

Je prends une grande inspiration avant de me figer totalement quand il se place derrière moi et commence à rectifier ma position. Je me sens rougir comme une idiote avant de me dire, quand il parle de ma tignasse, que j’ai bien fait de me laver les cheveux ce matin et qu’ils sentent bon la rose. Sinon, ça aurait été teeeellement gênant ! Mais si ça se trouve, je sens mauvais. Oh l’horreur. J’vais pas me renifler maintenant. Bon, rester focalisée. « Quoi ? Tu vas pas t’étouffer dans mes cheveux quand même non ? » Là, voilà. Bonne réplique non ? Trop bien. Bref, lancer le couteau. Je le prends entre mes doigts et il corrige là encore ma façon de le tenir, m’arrachant un sursaut. Et je finis par le lancer. S’il se plante pas, cette fois, il rebondit. « Ouaaais ! » Et je tends les bras, oubliant ma gêne et l’étouffant probablement avec mes cheveux. Oups ?


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
Flynn Rider version Wish
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1390
Sujet: Re: Remember, it's never the knife's fault...   Sam 4 Sep 2021 - 4:22
Sans trop de réticences finalement, j’accepte d’apprendre à Abi à viser avec son arme. Même si ça va être long et fastidieux et qu’un entraînement en dilettante risque d’être compliqué. Mais bon, déjà avoir quelques bases, ce sera bien et ensuite, elle pourra s’entraîner autant qu’elle le souhaite. Cela ne nous empêche pas de discuter des services qu’elle peut me rendre, surtout en se faisant discrète. Ce qui amène à discuter des nanas qui vendent leurs services au motel, et qui, personnellement, refroidissent plutôt mes ardeurs, pour celles que j’ai croisé. Je sais bien qu’il y en a des plus douces et plus dociles, mais bon… De toutes façons, ce n’est pas vraiment ma came de payer pour des rapports, j’ai assez peu de biens pour les gaspiller là dedans. Je hausse un sourcil quand Abigail répond que les mecs ont parfois des envies bizarres. Ouais, c’est pas faux. Et ce ne sont pas forcément les plus sains d’esprit qui foulent encore ce monde malheureusement. Que ce soit pour se taper une grande black flippante… ou pour pister des adolescentes… Mais je ne dis rien à ce sujet, plaisantant plutôt sur son rôle de fouine. « Mais non c’est pas moche. C’est particulier. » J’ai un sourire plus franc. « Un peu comme les belettes. C’est grand comme ça. » Je montre des mains la taille de l’animal. « Curieux, rapide. Merde, va quand même pas falloir que je fouille dans une librairie pour te trouver une photo de fouine. » Je soupire et me passe la main dans les cheveux. Y’a vraiment toute une partie de l’éducation qui disparait en fait… Je n’avais pas pensé qu’elle puisse ignorer ce que c’est en fait. Mais c’est assez logique.

Du coup, on se met au travail, je teste son arme, je lance la mienne et l’enjoins à faire de même. J’ai quand même un rire quand elle réplique concernant mon humour : « Ceux qui sont dénués d’humour… » Je pense forcément à Nova, mais il y en a d’autres. Le couteau lancé par Abi s’écrase lamentablement à bonne distance de sa cible et je me montre sans pitié. « Ah si, tu peux te le planter dans le pied. » Oui, je suis très encourageant, je sais. Et pour éviter que cela arrive, je viens aider la jeune fille à bien se placer et faire moins pire. Je commente la masse rousse de ses cheveux qui me chatouille le menton. « C’est une arme de destruction massive en fait, tu en as pas conscience. » je la regarde tirer alors, me reculant légèrement pour ne pas la gêner et je fais bien quand elle lève soudain les bras, fière d’elle. Un peu plus, et j’en prenais une au passage. Je croise les bras et la regarde. « Un poil mieux. » Juste un peu. Je retourne chercher le couteau et le lui ramène. « C’est davantage de la dextérité que de la force en fait. Il faut surtout bien le lancer, que la lame perfore la cible. Un juste équilibre. Faudrait peut-être que je t’apprenne à jongler… » Je réponds pensivement. Un peu trop de choses à lui apprendre cependant, et trop peu de temps. Je m’empare de son poignet et l’attire plus près de la cible. « OK, essaie de planter la lame. » Je ne lui demande pas de viser, vu comme elle est proche, mais d’apprendre à ce que la lame pénètre dans la cible. On corsera après.


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Remember, it's never the knife's fault...   
Revenir en haut Aller en bas  
- Remember, it's never the knife's fault... -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: