The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Adhérents FNAC : 20€ offerts en ...
Voir le deal

It's not where you got, it's who you go with...
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5061
Sujet: It's not where you got, it's who you go with...   Ven 16 Juil 2021 - 23:46
Je reprends mon souffle, m’étirant longuement alors qu’autour de moi c’est… putain de calme. Je supporte pas ça. Enfin pas le calme mais… les oiseaux, le vent dans les arbres, le clapotis de l’eau pas loin… je suis pas habitué et ça me rend complètement dingue. Faut dire que ouais, dans le genre pur produit de Seattle et de la ville, j’me pose là. J’crois que j’suis un peu le seul dans cet état alors, forcément, je ferme ma gueule. En plus, vu que l’autre pétasse était là pendant près de 10 jours, autant dire que non seulement j’étais pas jouasse, mais qu’en plus, j’essayais au max d’éviter de la croiser.

Autant dire que j’ai pas vécu la meilleure semaine de ma vie là. J’ai filé un coup de main comme j’ai pu pour réparer nos conneries et nos hôtes ont été beaucoup trop … sympa. C’est comme le paysage là, on dirait un film des années 50 sur l’Amérique profonde où tout le monde est gentil, accueillant et j’en passe. J’vous jure, je pensais que c’était clairement des conneries tout ça. Bah visiblement, non seulement c’est pas le cas mais, en plus, l’apocalypse les a pas fait changer d’avis. A se demander comment ils ont survécu.

Le départ de Raina et de sa clique m’a un peu détendu. Mais c’est pas encore gagné. J’attends toujours le moment où on va se prendre un nouveau truc sur la gueule et, même si on est les bienvenus ici – contre toute attente donc – j’ai quand même hâte qu’on mette les voiles.

En attendant, je passe du temps à faire du sport. Le matin surtout, quand il fait pas encore trop chaud. Je me suis mis à courir au bord de l’eau et ouais, peut-être que c’est le seul truc que je trouve plutôt cool ici. Je reste à portée de la barricade et de la remorque, au cas où on aurait des emmerdes. Et là, je vois même Salem qui monte la garde posée sur le pick-up.

Je me pose devant un arbre, celui sur lequel je fais mes tractions depuis 10 jours et je saute pour attraper la branche, mettant mon cerveau en off, comme je sais si bien le faire. Ouais, j’ai toujours été doué pour pas réfléchir, mais j’crois que ça va mieux. Beaucoup même depuis qu’on est… qu’on a créé ce groupe. J’ai l’impression de trouver enfin qui j’suis et de trouver ma place. J’ai mis le temps hein, je sais. Mais mieux vaut tard que jamais. Ou une connerie du genre.

Et j’suis tellement perdu à pas faire gaffe à ce qui se passe autour de moi que je mets bien quelques secondes à piger qu’on me… marche sur les mains. Je lâche le tout dans une volée de jurons et je chope ma machette posée pas loin par réflexe. Pour voir un putain d’écureuil posé sur la branche, comme si de rien était. Je pointe ma machette dans sa direction dans un geste menaçant dont il a absolument rien à foutre, bien évidemment. « Saloperie va. » Putains d’animaux de la forêt. Je lance ma lame sur mon t-shirt que j'avais aussi posé au sol en arrivant et je soupire longuement. Avant de sursauter de nouveau quand j’entends des bruits de pas. Je me retourne brusquement, lâchant d’un ton sec. « Putain chica, t’es là depuis quand ? » J’vais finir par faire une attaque à force sérieux.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2489
Sujet: Re: It's not where you got, it's who you go with...   Lun 19 Juil 2021 - 18:10
Si on excluait la menace latente des déviants à l’extérieur, c’était plutôt agréable de se retrouver à nouveau en pleine campagne. Je lisais calmement un livre sur le toit de la remorque-couchette, les pieds battants dans le vide. On se sentait vraiment comme en plein camping, ce qui me rappelait avec nostalgie mon chez moi. Ma mère départageait alors son temps entre le camping et sa maison d’hôte en bordure de mer. Il manquait juste le parcours d’accrobranche pour que le tableau soit parfait. Et, bien entendu… Que ma famille soit là elle aussi. Je souris un peu tristement à cette pensée, avant de caler une mèche de cheveux blonde derrière mon oreille pour tourner la page suivante de mon ouvrage.

Je devais avouer qu’il y avait quelque chose d’autres d’assez appréciable aussi pour dénoter dans le paysage. Je me laissais détourner de ma lecture pour suivre du regard Joaquin qui faisait son petit footing matinal. Il avait trop d’énergie dès le matin, lui… Mais la vue valait le détour. Je pris mon ipod au fond de ma poche pour le filmer un peu quand il faisait ses tractions. Quoi ? J’avais bien le droit, non ? Sauf que ce cliché était plutôt prévu pour me rincer l’œil à la base, et… Qu’il venait de se rétamer quand un écureuil vint malencontreusement le déranger dans ses exercices. Je ne pus m’empêcher de pouffer de rire alors qu’il agitait sa machette comme un barbare, agressé par la nature environnante. J’arrêtai de filmer pour descendre de mon perchoir et aller à sa rencontre.

Je retins un nouveau rire à le voir sursauter à mon approche, avant de jouer aussitôt les grognons. Il m’avait vu le filmer ou quoi ? « Tu m’as prise pour un terrifiant écureuil ? Relax ! » J’haussai les épaules, avant de lui montrer ipod avec un sourire mutin. « Je suis là depuis assez longtemps pour avoir filmé la scène en détail. » On était chez les STARS après tout. Je l’abaissai ensuite pour pianoter sur l’écran. « Je vais créer un dossier dessus qui s’intitulera Joaquin à la campagne… » Je lui lançai un regard d’avertissement. « Ne tente même pas de me le piquer. »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5061
Sujet: Re: It's not where you got, it's who you go with...   Mar 20 Juil 2021 - 8:53
Forcément, fallait que ce soit Ruby qui tombe sur moi quand j’me retrouve à faire de la merde. C’est karmique à ce niveau-là. Et je plisse des yeux à son petit sourire mutin. « Tu pourrais être aussi terrifiante que cet écureuil. Ou que n’importe quoi dans cette forêt. » J’me sens pas à l’aise, j’y peux rien moi.  Avec le temps, ça devrait s’arranger. Vaut mieux pour moi, vu qu’on a quand même prévu de passer quelques temps dans le coin et que, de ce que j’en ai vu, j’suis pas prêt de retrouver le bitume de Seattle. A croire que j’ai vraiment besoin de quatre murs et de barreaux pour me sentir à l’aise. Putain, ça craint quand même.

Je secoue la tête quand elle m’annonce avoir eu le temps de filmer la scène en détail. « Pourquoi j’suis même pas étonné ? T’es toujours là où on t’attend pas. » Vu ma gueule, difficile de se dire que c’est un compliment. Et pourtant, c’en est un. Et je lève un sourcil quand elle me parle de faire un dossier. « Tu vas pas me dire que t’as d’autres photos ou vidéos de moi ? J’vais finir par me poser des questions chica. » J’ai un froncement de sourcils alors que je la dévisage de bas en haut, comme si je réfléchissais très sérieusement à ce qu’elle vient de me dire. Bon, j’en profite un peu pour me rincer l’œil, j’vais pas non plus me priver. Mais je souffle, le plus sérieusement du monde. « Oh, j’me demande plutôt si je peux arriver à te faire voler jusqu’à la flotte. Si j’m’y prends bien, avec le bon angle, y a moyen que tes preuves prennent cher et que ton joli petit t-shirt soit suffisamment transparent pour me mettre de bonne humeur. » Tout en parlant, je me rapproche d’elle jusqu’à me retrouver à quelques centimètres à peine, la gueule toujours aussi sérieuse. « T’en penses quoi ? » Et, sans lui laisser vraiment le temps de réfléchir, je l’embrasse alors que j’ai déjà une main posée sur sa taille, non sans lever un sourcil quand j’entends l’autre saloperie d’écureuil dans l’arbre.

Avant de lâcher, comme si je pouvais pas l’attraper en un clin d’œil et l’embarquer comme un sac à patates si l’envie m’en prenait. « T’as l’air comme un poisson dans l’eau ici. Comme les autres. J’sais pas comment vous faites. » J’suis preneur de tout ce qui pourra m’aider à me sentir un peu moins con, même si j’sais que j’m’expose à son putain de petit sourire qui me donne autant envie de la baffer que de la plaquer contre un arbre. Bon, on va pas se mentir, ça va quand même mieux depuis le départ de l’autre pétasse, même si juste le fait de penser à elle arrive à me tendre de nouveau. Et sans même m’en rendre compte, j’fronce de nouveau les sourcils. Mouais, c’est pas vraiment gagné pour le weekend détente hein. Ou un truc du genre.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2489
Sujet: Re: It's not where you got, it's who you go with...   Ven 23 Juil 2021 - 11:03
Moi, terrifiante ? Peut-être autant qu’un mignon petit écureuil, en effet ! Un petit rire m’échappa à cette simple pensée. « Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre… » Je secouai négativement la tête, avec un petit sourire en coin. « Tu flippes vraiment pour rien. » Quelle chochotte ! Je rangeai mon portable dans la poche arrière de mon jean avec un haussement d’épaules innocent à sa remarque. « Je suis un vrai ninja. » C’était à moitié une blague. Il n’avait pas complètement tort. « Ou une petite souris des champs… Quelque chose de très terrifiant en somme. » Je lui décochai un clin d’œil amusé. Quand il commença à s’enquérir que je puisse monter un dossier entier sur lui, mon expression se fit faussement innocente en réponse. Il ne pouvait vraiment pas s’y tromper. « J’en ai des tonnes ! J’ai même demandé à mon drone de te suivre des fois. » Il flippait pour de vrai, maintenant ?

Je levai les yeux au ciel à sa répartie. « Et voilà, on passe déjà aux menaces… Du Joaquin tout craché. Mais toi et moi, on sait tous les deux que c’est que de la gueule. » Je le provoquai par simple jeu, même si je n’avais pas plus que ça l’envie de mouiller mon ipod. Je tenais à mes musiques et mes clichés, même si j’avais bien entendu fait une copie au préalable. C’était que ce type d’appareils ne se retrouvait pas si aisément en bon état, même si tout le monde les avait vite abandonnés une fois que la batterie avait lâché. Forcément, il s’amusait déjà à faire monter un peu la pression. Je levai un peu la tête vers lui quand il me demanda mon avis, à quelques centimètres à peine de mes lèvres. Je lui répondis avec une moue appréciatrice, sans trop rien répondre. Je le laissais faire ses propres conclusions.

Ses lèvres vinrent naturellement trouver les miennes alors que sa main glissée à ma taille. « Hm-hm. » Je lui souris un peu en me reculant. « C’est une manœuvre de détournement pour me voler mon ipod, ça ? Pas très subtil. Il va falloir travailler tes méthodes d’approche. » Je le regardai de haut en bas, un petit sourire mutin aux lèvres. Je m’en allai déjà vers la remorque, dans l’intention ferme d’y planquer mon ipod en sécurité, loin de ses mains curieuses. Le connaissant, il allait me balancer à l’eau d’un moment à l’autre, cédant trop aisément à la provocation.

Pour autant, il m’avait relâché sans se faire prier. Sa remarque m’arracha un nouveau sourire. « Tu n’as jamais fait de camping étant gamin ou quoi ? » Je le jugeais beaucoup, sur ce coup-là. D’où je venais, c’était juste impossible de ne pas partir en camping pour un weekend ou une petite semaine. Ma mère en avait même géré un en plus d’une maison d’hôte. Ca avait été mon quotidien. « Tu n’es jamais sorti de ta cité ? » Tiago était certainement le plus à l’aise d’entre nous avec ce rythme de vie, mais Salem et moi n’étions pas en reste. Les autres n’avaient pas l’air de s’en formaliser. Il fallait dire que nous étions plutôt bien lotis. « Tu as conscience qu’on voyage en première classe avec une remorque pareille ? » Ils n’étaient pas nombreux à pouvoir se vanter d’avoir une remorque avec de quoi loger neuf personnes, une kitchenette, et même des panneaux solaires. Franchement, c’était la classe.


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5061
Sujet: Re: It's not where you got, it's who you go with...   Jeu 5 Aoû 2021 - 20:51
Je la désigne de l’index, le plus sérieusement du monde. « J’sais de quoi t’es capable chica. Alors ouais, tu peux être terrifiante. » Bon, pas autant que ce foutu écureuil, mais merde quoi, j’suis pas habitué à ce genre de bruit, j’y peux rien moi. J’la vois déjà prête à bien se foutre de moi. Je la suis des yeux quand elle planque le portable et je lève un sourcil. « Dans le genre discrète tu te poses là, je confirme. » Dans la finesse et la discrétion. Comme une souris des… des quoi ? Putain, j’vais quand même pas lui demander ce que c’est et la différence avec une souris normale quand même ? J’vais tellement passer pour le dernier des cons Alors je me contente de hocher la tête avant de plisser les yeux quand elle continue. « J’sais pas si j’dois me sentir flatté à l’idée que t’aies envie de mater des clichés de moi en train de courir ou si j’dois flipper. Les deux probablement. »

Quand elle lève les yeux au ciel, j’ai un sourire qui se dessine sur mes lèvres. « Que de la gueule hein… toi, t’as vraiment envie de prendre un bain on dirait. » Bon, en vrai, j’irais pas foutre en l’air son téléphone. Mais j’avoue que j’aime bien sa façon de me provoquer un peu. C’est pas désagréable, même si je sais pertinemment qu’elle finira par gagner et que j’vais vite perdre patience. Et je cherche pas à la retenir quand elle va reposer le téléphone. Mais ça, c’est feu vert pour la foutre à la flotte donc. « Difficile de m’entrainer à être plus subtil pour faire les poches. Avant, j’avais juste à braquer un flingue, ça me suffisait. Mais parait qu’il faut s’adapter ou une merde du genre. »

Je grimace quand elle reprend et je regarde autour de nous. Avant de laisser filer un ricanement. « Chica, on était un paquet de gosses entassés dans un trois pièces miteux du pire quartier de Seattle et on avait même pas de quoi se payer des fringues neuves. Alors ton camping... La première fois que j’suis sorti de la ville, c’était pour aller en taule. » Je lui lance un regard amusé. « T’en faisais tout le temps, c’est ça ? » Et je l’observe un peu plus attentivement. « D’où est-ce que tu débarques en vrai petite souris ? » J’sais pas pourquoi, dans ma tête, elle avait l’air tellement à l’aise à Seattle que j’avais pas pensé à l’imaginer ailleurs. Et c’est pas comme si on avait beaucoup parlé de nos enfances respectives. Comme si tout ce qui était de la vie d’avant était bien cadenassé. Probablement parce que j’ai vu ce que ça fait quand un truc remonte à la surface et explose. Mais là, je crois qu’on est pas trop sur un terrain glissant. Et j’avoue que j’suis curieux. Même si je me focalise sur la remorque, avant de hocher la tête. « Ouais, ça j’avais pigé quand même que c’était le grand luxe. Suffit de voir la baraque où l’a dégoté. Mais j’imagine que tu t’y connais bien mieux que ce que je pensais. » Je croise les bras, oubliant même, l’espace d’un instant, le gazouillis des oiseaux qui me donne envie de gâcher des balles.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Ruby Finley
Ruby Finley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2489
Sujet: Re: It's not where you got, it's who you go with...   Sam 7 Aoû 2021 - 17:43
Je retins un rire à sa répartie. C’était tellement drôle de se faire qualifier de terrifiante par un mec qui faisait froid dans le dos d’un simple regard. C’était vraiment différent une fois qu’on le connaissait bien. On savait à quel point il y avait un petit cœur tout mou sous cette épaisse carapace. Il ne faisait plus trop illusion ici. Je le soupçonnais même de ne plus le faire non plus envers nos hôtes. Mon sourire s’étira, d’un air mutin, quand il se préoccupa que je puisse le faire suivre par mon drone. Il allait peut-être avoir plus peur de ce petit engin du diable que d’écureuils mutants maintenant non ?

Je le provoquais un peu trop pour ne pas finir à la flotte, alors j’avais prévu le coup en rangeant bien à l’abri mon cher ipod. Ca n’aurait pas été le premier qui aurait connu un malheureux accident avec toutes ses précieuses données dessus. Je commençais à me faire une belle banque de clichés photographiques, que ce soit pour déconner un peu ou tout simplement pour le boulot. Je risquais de lui en vouloir s’il foutait tout en l’air.  « Tu devrais essayer de sourire un peu pour voir… En fait non, c’est trop flippant quand tu te forces à le faire. » On avait l’impression qu’il allait dévorer quelqu’un. Et il se demandait encore pourquoi je le prenais en photo qu’à l’improviste ?

Par contre, je ne m’étais pas attendue au petit laïus sur le pauvre gosse des rues qui avait à peine de quoi se mettre sous la dent. « Je croyais que tu faisais des braquages à mains armées pour t’acheter des baskets neuves ? » Il devait avoir eu plus de moyens que moi en se mouillant de la sorte. S’il avait vraiment voulu sortir de la ville, qu’est-ce qui l’aurait empêché de le faire ? C’était plus à cause de sa famille qu’autre chose. « Tu n’as surtout jamais eu la volonté d’aller voir ailleurs. » On avait déjà eu cette discussion. Il aimait bien être entre quatre murs. La prison avait quelque chose de presque rassurant pour lui, comme une cage physique qui le maintenait dans un carcan bien défini. Franchement, je ne le comprenais pas du tout sur ce point-là. « J’ai vécu au grand air moi. » Ca répondait à sa question ? J’avais bien eu un toit au-dessus de ma tête, mais le camping était juste en bas de l’escalier de ma maison.

J’eus une légère moue sans vouloir répondre quand il me demanda ensuite sans détour d’où je venais exactement. J’avais subi bien trop de brimades à l’université pour vouloir étaler mes origines. S’il se mettait à son tour à se moquer de moi parce que je venais de la campagne canadienne reculée, je risquais de très mal le prendre. C’était certainement pour cette raison que je ne lui avais jamais parlé d’où je venais exactement. Pour autant, j’appréciais qu’il pose la question. Ca prouvait qu’il s’intéressait un peu à celle que j’étais.

Un silence s’installa entre nous. Je relevai la tête en remarquant qu’il avait croisé les bras en me détaillant longuement. « Quoi ? » Non sérieusement, il n’allait pas lâcher l’affaire ? « Ma mère s’occupait d’un camping et d’une maison d’hôte et… Mon père du port de plaisance. » Je balayai l’air de ma main d’un geste nonchalant, pour oublier un peu ma gêne. « C’était… Vraiment cool comme endroit. Je n’ai pas pu y retourner après que l’épidémie se soit déclenchée. Les avions ne décollaient plus. »


« Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi.
Ils vivent à l'intérieur de nous et parfois ils gagnent. »
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5061
Sujet: Re: It's not where you got, it's who you go with...   Dim 8 Aoû 2021 - 11:21
Bon, c’est acté, tôt ou tard, elle va finir à la flotte. Probablement que je finirais avec, mais ce détail-là, on s’en fout. Pour le moment, ce qui m’inquiète, c’est son délire avec le drone. Elle déconne quand elle dit qu’elle me fait suivre avec là non ? Pas que j’ai quoi que ce soit à lui cacher, quand on vit H24 ou pas loin avec quelqu’un, c’est pas le genre d’exercice auquel j’ai envie de m’essayer. Et puis, elle s’imagine déjà assez de conneries toute seule sans que j’en rajoute. « Non mais… pourquoi tu me prends en photo ? » Ptet que la réponse va m’éclaire un peu. Ou pas. J’ai souvent du mal à suivre tout ce qui se bouscule dans sa jolie petite tête. Et clairement, y a toujours un paquet de trucs.

Je lève un sourcil quand elle me dit que je devrais sourire un peu. « On a pas déjà eu cette conversation ? » Forcément, je lui décoche un de ces sourires qu’elle qualifie de flippant. Ca, j’sais bien faire. Le reste ouais, c’est un peu plus merdique. « Si j’souris trop, ça va te paraitre louche en plus. » Pourtant, je suis de bien meilleure humeur ces dernières semaines, ces derniers mois même. Depuis qu’on est sur les routes paradoxalement. J’ai pas trop cherché à analyser le pourquoi du comment de tout ça, de peur de m’empêtrer là-dedans et de pas savoir comment en sortir.

Et je ricane carrément au reste. « Nan, je faisais passeur de drogue pour avoir des pompes neuves. Jamais fait vraiment de braquage à main armée. Me suis fait braquer une paire de fois à l’épicerie paternelle par contre. » Y avait toujours des cons pour tenter leur chance. Ca leur a rarement réussi, sauf une fois. J’ai un bref froncement de sourcil, chassant ce souvenir avant de hausser une épaule. « Possible ouais. » Ouais, ouais, on a déjà discuté de ça aussi. « Sauf que… ouais, ptet que j’aime bien. Notre nouveau mode de vie. » Même si une part de moi a toujours du mal à gérer cette liberté qu’on a. Ne plus être constamment entre quatre murs à chaque fois que la journée se termine, autant dire que les premiers jours, j’ai pas aimé. Mais j’crois que je commence à y prendre goût. Si on écarte ces saloperies d’animaux de la nature quoi. Je lui lance un regard en coin alors qu’elle répond pas vraiment à ma question.

Alors, au lieu de lâcher l’affaire comme j’aurais pu le faire avant, je lui pose la question plus franchement. « Quoi, quoi ? Tu crois que j’vais me contenter de ça ? » Et elle en balance un peu plus. Beaucoup plus même, même si elle dit toujours pas clairement d’où elle vient. « C’était un gros truc ? » Je vois bien qu’elle est pas aussi à l’aise qu’elle pourrait l’être en temps normal, sans arriver à mettre le doigt dessus. « Ca ressemblait à quoi ? C’était comme ici ? » Et j’ai un temps d’arrêt, réfléchissant à son histoire d’avion. Ca devrait – en théorie – pouvoir me donner une idée d’où ça se situe, mais pas vraiment au final. Je lui fais un léger signe de la tête pour qu’on se bouge en direction du ponton et je finis par lâcher, avec un sourire. « J’vais pas passer 1 heure à te filer des noms de bleds ou de pays et me rater comme un con parce que j’vais pas trouver. D’autant que j’ai toujours été une brèle en géographie. Alors, c’était quoi le nom de de ton endroit cool ? »


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: It's not where you got, it's who you go with...   
Revenir en haut Aller en bas  
- It's not where you got, it's who you go with... -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: