The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Motherzone #2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 855
Sujet: Motherzone #2   Lun 12 Juil 2021 - 23:49
Sa lame brilla à la lumière du jour. D’un geste vif, elle l’enfonça dans la tempe de la charogne qu’elle venait de plaquer contre sa voiture. Celle-ci s’arrêta net et tomba comme une poupée de chiffon à ses pieds. Non sans renifler de dégoût, Oxana s’accroupit pour se servir des vêtements de sa victime afin de nettoyer son couteau, puis elle gagna l’habitacle à la place du conducteur. Calée contre son siège, elle s’offrit une paire de secondes pour souffler en expirant profondément.

Nouvelle journée au No man’s land. Elle n’avait pas été aussi fructueuse qu’espéré. C’était un cycle un peu interminable : le commerce fonctionnait, les hommes s’autorisaient à venir passer du bon temps, puis une catastrophe arrivait et tout le monde devenait plus frileux à mettre le nez dehors. Visiblement, ces espèces de « super voraces » avaient fait des dégâts dans plusieurs points de la ville et tous n’avaient pas eu autant de chance que le motel. Dans les périodes où les clients boudaient les draps de ses protégées, l’ukrainienne se montrait encore plus présente dans les points névralgiques pour attirer du monde, mais… pour l’instant, personne n’était prêt à risquer de devenir un monstre pour s’envoyer en l’air.

La quadragénaire mit le contact, ses énormes roues écrasèrent les membres du mordeur qu’elle venait de neutraliser, puis elle prit la direction de sa maison. En arrivant, elle vit un homme s’éloigner de son domaine pour disparaître à l’angle d’une rue. Thea lui ouvrit la grille pour qu’elle puisse entrer se garer. Oxana stoppa négligemment son bolide au travers de la cour et s’en extirpa avec son élégance naturel.

- Un client ?
- Nan… un type qui a déposé des choses pour Abi et Johanna.

L’ukrainienne fronça les sourcils mais monta dans sa piaule sans ajouter de commentaire. Le temps de se laver rapidement à l’eau froide et d’enfiler des fringues confortables qui ne puaient pas la mort, et elle était dans leur salle commune. Le soleil tirait sur le crépuscule mais elle ne dinerait pas tout de suite. Néanmoins, les sœurs Gordon étaient justement là toutes les deux. Oxana s’assit, tirant une clope manufacturée de sa réserve et croisant les jambes. A sa posture inquisitrice, on pouvait deviner qu’elle allait les interroger :

- C’est qui ce mec qui vous apporte des ressources ?


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus | Chasseur de primes
Administratrice
Raiponce du pauvre
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2023
Sujet: Re: Motherzone #2   Mar 13 Juil 2021 - 0:20
Elle avait le visage encore serré. A chacune des visites de son père, même si celles-ci s'éternisaient rarement, Johanna avait l'impression qu'une pression folle lui tombait sur les épaules. Elle attendait avec une vraie appréhension le jugement dans le regard de l'homme, les mots qu'il pourrait avoir à propos de l'endroit où elles vivaient. Peut-être s'inquiétait-elle aussi qu'il puisse prendre Mary-Abigail par la main et l'amener loin d'elle, après toutes ces années, en réclamant sa garde et en jugeant qu'elle avait suffisamment - mal - fait jusque là. Pourtant, rien ne venant. Evidemment, rien ne venait. Jamais une phrase plus haute que l'autre.

Et à chaque fois qu'il repartait, la blonde avait l'impression de pouvoir respirer enfin. Elle ne savait pas dire si ça serait ainsi pour toujours, elle n'espérait pas. Mais cet homme était un inconnu encore. Parfois, elle retrouvait l'image de son père, celui d'avant l'apocalypse. Cet homme qui essayait comme il pouvait de les tenir uni, de les aider à s'accomplir. Et puis, ce souvenir disparaissait à la moindre éclipse plus sombre dans son regard, comme un passager noir qu'elle reconnaissait, sur les périodes traumatisantes de ce nouveau monde. C'était la même ombre qu'elle avait deviné dans les yeux de son père lorsqu'il avait abattu les deux survivants qu'ils avaient accueilli.

Elle resta avec Mary-Abigail le reste de la journée, avant d'entendre le moteur d'Oxana. D'ici quelques heures, une ou deux maximum, elles mangeraient et regagneraient leurs chambres, Johanna mettrait la musique sur ses oreilles pour s'éviter d'entendre les ébats de ses voisines. Lorsque leur père passait, les deux filles restaient ensemble, sans doute pour se soutenir d'une certaine manière, partager des impressions, simplement être là l'une pour l'autre. Elles sortirent de la chambre de Johanna pour gagner la salle commune, commencer à préparer le repas notamment quand l'ukrainienne les retrouva, fraichement lavée. La question fusa d'entrée de jeu.

La blonde tourna un bref regard vers elle, haussant les épaules :

Notre père, répondit-elle sans un mot de plus. Mary-Abigail saurait développer.


Ombres chinoises
Je vois tes mains sur mon corps, en ombres chinoises ou à tort, rêverie en multicolore, jette-moi encore des sorts. Sous la mer, sous la vague, on se noie et on divague, je ne peux pas tourner la page, rappelle-moi les voyages
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
Merida d'Ali Express
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 652
Sujet: Re: Motherzone #2   Mar 13 Juil 2021 - 8:47
J’fais vachement bien la fille concentrée sur son bouquin de maths. Si, si, j’vous jure. Même si je pige toujours pas l’intérêt de lire des trucs sur le théorème de pitatruc, les filles arrêtent pas de me dire que je dois m’instruire. Pour pas être une idiote et blablabla. Suffit que je ferme les yeux pour les imaginer les unes après les autres à me faire la morale. Alors j’ai fait un deal. Je fais genre j’étudie tous les soirs, après avoir vadrouillé toute la journée, genre une heure ou deux. Et elles me foutent la paix. C’est le mieux que je puisse faire et si elles essaient de faire plus, je vais virer sale gosse.

Mais j’aime bien les maths en vrai. Je griffonne des chiffres sur mon cahier, essayant de comprendre ce que j’fais et surtout, essayant de me concentrer sur tout sauf la visite de p’pa. « Tu peux m’expliquer ça Joe’ ? » Je lui demande plus pour la distraire qu’autre chose en vrai, vu qu’elle est à peu près aussi douée que moi j’crois. Et ptet que je me blottis un peu contre elle à ses explications, comme pour être sûre qu’elle va pas disparaitre. Et puis, on passe du temps ensemble, à faire comme si l’ombre de notre famille planait pas sur nous à chacune de ses visites. J’ai une peur panique de Joe décrète un jour que je dois partir avec lui, qu’elle en marre de devoir me gérer ou un truc du genre. Comme ça, elle pourra enfin vivre sa vie sans m’avoir dans les pattes. Pas comme depuis cinq ans. Mais, à chaque fois que je pense à ça, je me mords l’intérieur de la bouche pour pas en parler. Et pour pas me mettre à pleurer comme une gamine.

Parce que j’suis plus une gamine. J’essaie de m’en convaincre en tout cas.

On triche un peu et on regarde la réponse au problème avant que je lâche un « ooooh » de compréhension. Et du coup, les autres sont plus faciles. On continue comme ça jusqu’à entendre le moteur de la voiture d’Oxana et je range tout mon bordel avant qu’on aille aider à préparer à manger.

Et quand elle débarque, j’suis super occupée à couper mes courgettes en ronchonnant que j’aime pas ça. Je lève les yeux quand elle se plante à côté de nous et, à la réponse de ma sœur, je lève les yeux au ciel. Elle va vraiment me laisser la partie chiante ? Elle est sérieuse là ? L’abus quoi !  J’agite un couteau menaçant dans sa direction avant de soupirer longuement et de me pousser, histoire de laisser un peu plus de place à Oxana.

Je mordille la lèvre, cherchant comment développer tout ça. On a pas vraiment pris le temps d’en parler à qui que ce soit au motel, probablement parce qu’on savait pas comment en parler. Ou quoi faire. S’il y a quelque chose à faire. « Il est… réapparu. Y a quelques semaines. Comme par magie. POUF ! » Je grimace, sans même me rendre compte de l’amertume de mes paroles. « Comme on lui a pas sauté dans les bras en le remerciant d’être toujours en vie, ça s’est pas super bien passé. Donc là… j’pense qu’il essaie d’acheter notre affection. D’nous acheter tout court, j’sais pas trop. Ou de remercier Johanna d’avoir géré le petit poids mort pendant des années. Allez savoir, j’suis pas dans sa tête moi. » Je me suis renfrognée à la fin et je pique du nez sur les légumes que je commence à massacrer pour la peine. Non mais, sérieux, il me faut un couteau. « Tu sais déjà pour nos frangins aussi non ? J’sais plus. Le monde est petit quand même. » Je me mords de nouveau l’intérieur de la bouche jusqu’à sentir le goût du sang. Le monde est ptet petit, mais il aura fallu des années et la présence de Kaycee pour qu’on arrive à savoir qu’ils étaient en vie. Alors visiblement, il est encore un peu trop grand pour eux.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 855
Sujet: Re: Motherzone #2   Mar 13 Juil 2021 - 16:25
- Votre père ?! Je pensais qu’il était mort, répondit-elle sans état d’âme.

Peut-être même y avait-il un brin de reproche là-dedans, comme si elle était contrariée d’apprendre qu’une personne ayant un lien de sang avec ses protégées était encore de ce monde. Un long nuage de fumée fut soufflé dans la direction opposée des courgettes de Mary-Abigail. Merde, d’ailleurs, elle n’avait rien pour ses cendres. Pendant que la pré-adolescente prenait le relais sur l’explication, l’ukrainienne demanda à l’ainée des Gordon, en train de préparer le repas aussi :

- Johanna, tu peux m’apporter un cendrier, s’il te plait ?

Il y en avait certainement un pas loin. Et elle allait en avoir besoin, vue la vitesse à laquelle elle grillait l’embout de sa mort roulée. La brûlure de ses poumons se répercutait jusque sur son estomac, accentuée par les nouvelles qui ne l’enchantait pas du tout. La seule bonne nouvelle, c’était qu’aucune des deux sœurs ne semblait ravi de cette réapparition. Mais Oxana était aussi suffisamment grande pour connaître la force qui pouvait résider dans un lien de sang, ou l’obstination dont ferait preuve un père décidé à récupérer ses enfants. Car il finirait par les réclamer frontalement un jour, n’est-ce pas ? Même s’il n’avait pas eu à se saigner pour elles ces dix-huit derniers mois.

- Le monde est petit en effet…, grinça-t-elle en réservant son avis, t’en penses quoi Johanna ? Tu voudrais retourner avec lui ?

Elle ne peut empêcher sa voix de se rafraichir. Bien sûr, la proxénète n’avait jamais empêché aucune de ses protégées de partir si elles ne se sentaient plus de rester. Mais également, elle serait fortement « contrariée » que cette arriviste débarque pour récupérer des enfants dont il n’avait plus la garde depuis des années. Par principe, forcément, mais surtout parce qu’en dépit des apparences, Oxana s’était particulièrement attachée aux deux Gordon. Elle aimait toutes ses filles, ce n’était pas la question, mais toutes les deux… elles avaient été les plus jeunes, les plus fragiles aussi. Celles pour lesquelles elle éprouvait le plus de tendresse – ou ce qui y ressemblait le plus.

L’ukrainienne avait bien entendu l’opinion de Mary-Abigail, mais sa grande sœur se montrant drôlement mutique, elle aimerait entendre le fond de sa pensée. C’était la moindre des choses avant de donner le sien.


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus | Chasseur de primes
Administratrice
Raiponce du pauvre
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2023
Sujet: Re: Motherzone #2   Mar 13 Juil 2021 - 17:09
Le résumé de sa sœur eut pour effet de la renfrogner davantage. C'était injuste sans doute envers ses frères et son père mais étrangement, Johanna n'était pas encore capable de passer au-dessus sa rancune. Elle n'y mettait pas de la mauvaise volonté, c'était surtout qu'ils n'imaginaient pas combien ça lui avait coûté ces dernières années. En apprenant évidemment que Wyatt et Jim connaissaient Kaycee, qu'ils s'amusaient bien avec en plus de ça, qu'ils la fréquentaient depuis plusieurs mois sans avoir jamais cherché plus loin... Tout ça lui donnait sacrément mal au ventre.

Alors, renfrognée oui, la blonde tâcha de s'appliquer plutôt sur la découpe des légumes, venant les mettre dans le faitout qu'elle utilisait pour l'occasion. Impensable d'écouter autre chose pour l'instant, de penser à autre chose encore plus. Il n'y eut bien que les questions d'Oxana pour la sortir de sa torpeur et peut-être lui faire froncer les sourcils. Cherchait-elle à savoir si elle parviendrait à se débarrasser d'elle ? Après tout, ça lui ferait deux bouches de moins à nourrir, un avantage pour elle, non ?

Pourquoi faire ? Demande la blonde : Et pour aller ou surtout ?

Avec eux ? Non merci.

On a vécu les uns à côté des autres pendant trois ans, ils ont arrêté de nous chercher après l'incendie de la ferme en nous déclarant mortes, avaient-ils vraiment chercher longtemps ou s'étaient-ils contentés d'abandonner rapidement ? Son père lui soutenait qu'ils avaient vraiment essayé avant d'abandonner, se faire une raison. Mais elle avait du mal à y croire. Finalement, ne l'avaient-ils pas laissé se faire violer ? Et puis oui, voilà, pouf, maintenant faudrait qu'on soit une grande famille à nouveau ?

Elle secoua fermement la tête, incapable de cacher son agacement. Là, Johanna portait un poil qui déformait tout sur les yeux, un voile qui augurait qu'elle ne passerait pas au-dessus dans l'immédiat. Mais Mary-Abigail n'était pas obligée de penser comme elle. C'étaient ses frères aussi, son père également. Elle pouvait envisager les choses tout à fait autrement.

Si tu veux qu'on parte, dis-le-nous tout de suite, on trouvera un autre endroit où tu n'auras pas besoin de t'occuper de nous, enchaîna Johanna en haussant les épaules, sans aigreur envers Oxana. Après tout, ce jour devait bien arrivé, non ?


Ombres chinoises
Je vois tes mains sur mon corps, en ombres chinoises ou à tort, rêverie en multicolore, jette-moi encore des sorts. Sous la mer, sous la vague, on se noie et on divague, je ne peux pas tourner la page, rappelle-moi les voyages
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
Merida d'Ali Express
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 652
Sujet: Re: Motherzone #2   Mar 13 Juil 2021 - 18:55
J’ai un haussement d’épaules à la remarque d’Oxana, pas vraiment perturbée par ce qu’elle dit. « Il pensait qu’on l’était aussi. Ca fait genre, match nul ? » Mouais. Au final, c’est pas si important que ça. Tout le monde est en vie, tout le monde va bien. Youhou. Je retiens un soupir alors que je continue de massacrer ces pauvres courgettes qui ont rien demandé, mon regard passant de l’une à l’autre de temps en temps.

Avant que je me fige quand Oxana demande à sœur si elle veut retourner avec lui. Et moi ? Mon avis ? Ca intéresse quelqu’un ? Je les regarde, les yeux écarquillés, alors que Johanna répond et je me renfrogne de plus en plus à mesure qu’elle parle. Je pique brusquement du nez quand elle demande clairement à Oxana si elle veut qu’on s’en aille, parce que là, c’est trop pour moi. Y a tout ce poids que j’essaie d’ignorer depuis des semaines, depuis qu’on a revu p’pa et les jumeaux, toute cette angoisse à l’idée qu’on m’oblige à partir d’ici, que Johanna se débarrasse de moi vu que là, elle est plus obligée de s’occuper de moi. Et c’est pareil pour Oxana en fait.

Je déglutis alors que j’ai une larme qui roule sur ma joue et que je l’essuie du revers de la manche. Je continue de baisser les yeux et je souffle, d’une voix sourde. « C’moi le problème en fait hein. C’est de moi dont on doit s’occuper. Pour pas changer. » J’en ai marre d’être un poids pour les gens. Si j’étais moins petite, si j’étais plus forte, moins malade, ça irait mieux. Je replie mes jambes contre moi, terrorisée à l’idée qu’Oxana confirme qu’elle veut plus s’occuper de nous… ou plutôt de moi. Et je souffle, d’une voix tremblante, les mots s’entrechoquant alors que je commence à avoir un peu de mal à respirer comme il faut. « …elle peut rester … Johanna. Je… j’trouverais un autre endroit. C’est pas grave. J’peux me débrouiller. Zoey elle y arrivait bien, j’vois pas pourquoi j’y arriverais pas. » Alors ouais, d’accord, c’est pas forcément le meilleur exemple là, de suite, surtout après ce qui a pu se passer. Mais c’est le seul que j’ai en stock. Et hors de question que j’aille vivre avec papa ou les garçons. De toute façon, c’est pas comme si qui que ce soit s’était posé la question. Je sais même pas comment Johanna fait pour rester aussi calme en fait. Ptet parce qu’elle s’y attendait au final. Alors que moi, pas du tout.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Reign of Venus
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 855
Sujet: Re: Motherzone #2   Mer 14 Juil 2021 - 1:38
Oxana conserva un masque impassible devant ses filles, qui prenaient sa question avec un manque flagrant – et appréciable – d’enthousiasme. Elles espérait évidemment que Johanna tiendrait ce genre de discours, sauf sa question finale, qui eut le don de lui faire lever un sourcil interloqué. Mary-Abigail en rajouta une couche, prenant alors à son compte que si l’ukrainienne s’était intéressée à l’avis de l’aînée, c’était parce qu’elle était un poids mort. Ça, c’était stupide : la proxénète avait interrogé Johanna car elle savait l’influence qu’elle avait sur sa cadette. Sa décision était fatalement une boussole pour la rouquine.

- Vous êtes sérieuses toutes les deux ?

Son filtre à peine écrasé dans le cendrier, elle enchaina immédiatement sur une autre cigarette qu’elle sortit de sa pochette. La quadragénaire prit le temps de l’allumer, non pas plaisir de faire durer le suspense, mais parce qu’elle se trouvait elle aussi dans une situation difficile à verbaliser. Elle tira donc une bouffée de poison sur son cancer en tube et expira longuement.

- Quand vous êtes arrivées ici, ce motel n’était rien d’autre qu’un business. On devait être rentable, parce que c’était notre seule moyen de survivre et qu’on ne se connaissait pas. A ce moment-là, je vous ai dit que l’une de vous devait rapporter pour que je vous garde…

C’était ses mots. A une époque où Oxana était paradoxalement plus tolérante et plus dure. Car son cœur était encore froid, tout n’était que calculs et arrangements. Mais avec les longs mois et toutes les difficultés traversées, s’était glissée dans leurs accords une notion qu’elle n’avait pas anticipée : de l’affection.

- C’était y’a longtemps. Entre temps, on est devenues autre chose que ça…, elle marqua une pause, ruminant le terme qu’elle a sur le bout de la langue, car elle n’aimait pas les formules toutes fait, j’ai pas envie que vous partiez, la proxénète n’avait pas dit qu’elles étaient une « famille » ; fidèle à sa nature slave, elle était terriblement avare en mot quand on en venait à l’affectif, au contraire. Vous êtes chez vous ici et je me saignerai autant de fois qu’il faudra pour vous garder en vie.

La main qui ne tenait pas la clope se tendit pour effleurer le visage de la rouquine, puis écarter l’une des mèches de sa crinière de son visage rond. L’esquisse d’un sourire plissa la commissure de ses lèvres, puis elle ajouta :

- S’il faut, je ferai comprendre à cet homme de ne plus foutre les pieds ici, « cet homme », pour lui refuser son rôle de parent jusque dans la sémantique, vous n’avez pas eu besoin de lui jusqu’à maintenant, de toute façon. Et vous aurez jamais besoin de lui, trancha-t-elle.


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Motherzone #2   
Revenir en haut Aller en bas  
- Motherzone #2 -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: