The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -50%
-50% sur Radio-réveil LENOVO SMART CLOCK ...
Voir le deal
24.99 €

Little house in the woods
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1590
Sujet: Re: Little house in the woods   Dim 15 Aoû 2021 - 21:41
Elle était presque curieuse de savoir comment c’était, dans leur remorque, y jetant un coup d’œil alors qu’il lui affirmait que c’était chez eux. Ils devaient l’avoir aménagée pour qu’elle soit pratique, mais peut-être que chacun y avait, sans même s’en rendre compte, mis sa touche personnelle ? Hochant la tête, elle reprit la parole. « Ça va aller, pour les dégâts ? » Ils avaient été attaqués, eux aussi, après tout – c’était même la raison pour laquelle ils avaient échoué aussi et détruit leur palissade. Mais bon, peut-être pourraient-ils réparer ça sans trop de peine. Elle n’en savait vraiment rien du tout. De toute façon, ils préféraient rester là et la métisse pouvait aisément le comprendre, si c’était leur chez-eux. Elle aurait préféré ne jamais quitter la maison de son enfance, si elle en avait eu le choix.

Remerciant d’un signe de tête, elle rangea soigneusement les cachets dans la poche de son jean, grimaçant à l’idée qu’elle puisse ne pas guérir aussi vite qu’elle le pourrait. Sans l’usage de son bras… elle serait un poids mort. « Tu t’es déjà blessé au bras ? Ça a pris longtemps à guérir ? » Ok elle lui avait pas laissé l’occasion de répondre, ça se trouve il s’était jamais rien cassé du tout et répétait des conseils qu’il avait entendus avant. « Le plus douloureux, c’est la nuit. Peut-être que je devrais essayer de dormir assise. » C’était carrément impossible à ses yeux, mais si elle s’assoupissait, elle finissait par se réveiller quelques secondes – minutes, si elle avait de la chance – après, dans un sursaut de douleur parce qu’elle s’était appuyée sur le mauvais bras.

Elle ne put s’empêcher de grimacer, alors qu’il la questionnait sur le No man’s land. Elle s’était pas sentie en sécurité, et avait eu peur qu’il arrive quelque chose à Sara. « Que je devais rester sur mes gardes et faire confiance à personne. Et pas m’y attarder. » Elles étaient bien trop exposées là-bas. Peut-être n’était-ce que de la méfiance sans fondement, mais elles auraient pu disparaître, et personne n’y aurait rien trouvé à redire. C’est même pour ça qu’elles avaient fini par faire demi-tour. Pour ne pas disparaître sans pouvoir voir Julian une dernière fois. Même si elle ne lui avait jamais dit ça. Elle prit un air surpris, alors qu’il lui confiait leur vrai objectif. « Alors vous êtes tout le temps sur les routes, pour faire ça ? Vous connaissez bien les gens qui vont et viennent, du coup ? » Elle ne voulait pas lui demander d’infos sensibles – surtout qu’elle n’avait rien à donner en échange – mais c’était bon à savoir, non ? Elle pourrait bien en parler aux autres, s’ils n’étaient pas déjà au courant. Elle pourrait toujours en parler comme ça, d’un air nonchalant, à un des repas, en disant que c’était drôlement utile, ce qu’ils faisaient. Sans demander si les autres étaient au courant, au cas où.

« C’est nécessaire, parfois… C’est parce que les gens de notre ancienne ferme ont fait un accord avec Matias et Hazel qu’on a eu vent de leur existence et qu’on a pu venir. Là-bas… Ma sœur est morte là-bas. » Elle se rembrunit malgré elle. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle le lui confiait : ça ne le regardait pas vraiment, et il ne devait pas y accorder d’importance. Mais c’était sorti tout seul. « Vous avez vu beaucoup d’endroits, avec ton groupe, du coup ? Vous êtes passés par où, avant de venir ici ? » Elle aurait dû trouver des gens comme eux, peut-être, quand elle avait voulu partir avec Sara. Elle prit un air surpris en l’entendant demander comment ça marchait, ici. Allait-il seulement y croire ? Il avait déjà paru sceptique quand elle lui avait amené des coussins et des couvertures. « Matias vivait ici, avant. Et sa mère et sa sœur sont avec lui. Nous… On est venus parce qu’ils avaient besoin des compétences de mon parrain, et que j’étais dans ses bagages. » Elle eut un rire sans joie à cette idée – c’était bien ça, elle était un bagage qu’il se traînait. Même s’il s’était inquiété pour elle après l’attaque des morts-vivants dopés. Elle devait aller lui parler et régler les choses… « Ils accueillent les gens, pour peu qu’ils se rendent utiles, d’une manière ou d’une autre – même si c’est des petites tâches. Chacun s’investit dans la mesure de ses moyens, et aide au bon fonctionnement de la maisonnée. Des maisonnées, même. » Inutile de dire qu’ils avaient le cœur sur la main et que, même si les gens ne pouvaient pas leur être très utiles, ils leurs trouvaient des tâches simples à accomplir. Comme quand Jayden et elle avaient fait des conserves. Ou même si ça n’était que pour ranger et nettoyer si nécessaire. Ou ramener de l’eau. « Et vous, qu’est-ce qui vous a rassemblés ? » Elle ne pouvait pas prétendre savoir quoi que ce soit sur eux, mais ils étaient quand même un peu nombreux, donc ils devaient frocément être différents – et être rassemblés par quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5230
Sujet: Re: Little house in the woods   Jeu 19 Aoû 2021 - 11:37
A sa question, j’ai un bref haussement d’épaules. « Ouais, on s’démerde toujours. » On a sacrément morflé mais j’fais confiance à Salem pour nous rafistoler tout ça. Et puis, c’est pas ce genre de petit désagrément qui va nous abattre, loin de là. Au reste, j’me fais pensif avant de secouer la tête. « Pas ce type de blessure précisément. Mais j’ai assez morflé pour te dire que t’en as bien pour 3 semaines, 1 mois. Minimum. Avant de pouvoir être opérationnelle. » J’suis sceptique quand elle reprend. J’imagine que je dois trouver une réponse intelligente ou lui filer un truc pour mieux dormir mais là, y a pas grand-chose qui me vienne. Faut dire que j’ai jamais vraiment pensé à ce genre de conneries quand je me suis blessé, vu que j’étais toujours trop HS pour que ça pose réellement un problème.

Finalement, on cause du NML. « C’est bien, tu connais les bases. Remarque, ça marche pour tout c’que tu dis, pas que pour l’entrepôt. » On dirait que c’est un truc nouveau pour elle. Bon après, vu le coin, ça incite probablement moins à la méfiance. J’ai un vague hochement de tête à sa question. « Ouais, on bouge pas mal. Et on commence à connaitre du monde. » Pas autant qu’on le voudrait, mais ça fait aussi partie du boulot. Se faire des liens, avec des infos, ce genre de conneries. J’me demande si cet endroit nous sera vraiment utile pour la pêche aux infos vu comment ils sont isolés. Mais faut jamais cracher sur des alliés potentiels. Et si les types nous ont accueillis alors qu’on a bousillé leur porte et que l’autre pétasse a craché sur nous, je me dis qu’on peut ne pas les voir comme des ennemis.

Quand elle me parle de la mort de sa frangine, j’ai un temps d’arrêt, sans trop savoir quoi répondre. « Désolé pour elle. » Phrase toute faite et presque habituelle, mais c’est pas comme si on avait pas tous perdu un paquet de monde dans tout ce merdier. « Quel genre d’accord vous aviez ? » Ca peut toujours être bon à savoir. Je l’écoute quand elle m’en dit un peu plus. Ca me permet de me faire une meilleure idée du coin. « C’est pas con comme système. Du coup, ton parrain il sait faire quoi ? Et toi ? T’es juste dans les bagages ou tu sais te démerder ? Et tu comptes rester là alors ? » Ca va, je lui ai pas demandé si elle était juste un poids mort, c’est pas mal déjà je trouve.

Je pourrais presque me demander si elle m’interroge par politesse ou si elle a vraiment envie de savoir. Mais, vu comment la demoiselle a l’air curieuse, j’aurais tendance à pencher pour la deuxième option. « On a chacun des raisons différentes pour avoir intégré ce groupe… Enfin perso, je l’ai formé avec Ruby et Salem… mais le but c’était d’avoir un groupe avec des compétences variées, capable de trouver des infos qui pourraient servir. » Et qui pourraient rapporter de quoi survivre aussi, le bénévolat, c’est pas trop le délire de la maison. « Chez nous tout le monde a sa spécialité et se rend utile. » J’sais pas trop si ça répond vraiment à sa question mais, au pire, elle demandera des détails.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1590
Sujet: Re: Little house in the woods   Dim 22 Aoû 2021 - 19:29
Elle ne put s’empêcher de grimacer alors qu’il confirmait ses doutes : elle en serait quitte pour un long moment immobilisé, à ne rien pouvoir faire. Super. Ça ne dérangerait probablement personne ici, sauf elle, mais ça ne l’enchantait pas pour autant – elle espérait surtout que personne ne lui dirait qu’il valait mieux qu’elle reste à l’écart la prochaine fois. Après tout, elle s’était infligé sa blessure elle-même, alors qu’elle essayait de tirer… Ça n’aurait pas dû arriver, elle savait utiliser un fusil, après tout. C’était peut-être ça, plus que le reste, qui l’agaçait davantage. Même si ça n’était que peu de choses en comparaison avec la peur qu’elle avait eue face à ces nouveaux morts-vivants. Secouant la tête, elle finit par reprendre la parole. « J’ai pas le choix, malheureusement... » C’est pas comme si elle pouvait accélérer la guérison, quoi qu’il en soit.

Elle grimaça – encore – alors que la conversation dérivait sur le NML. « Ouais, j’imagine. Pourtant, j’ai rencontré des gens plutôt biens, malgré tout. » Mais combien de gens biens, pour combien d’autres qui chercheraient à tromper leur confiance ? « Enfin, pas au NML, dans la forêt, entre ici et Seattle. Mais j’avais mon fusil, ils ont peut-être jugé plus intelligent de pas nous provoquer inutilement ma sœur et moi... » Elle ne leur avait pas demandé, même si elle s’était posé la question, pour ne pas alarmer Sara. « C’est bien, j’imagine. Ça doit faciliter vos déplacements, si vous devez vous arrêter quelque part. » Elle s’arrêta un petit moment, avant d’ajouter quelque chose. « Je pense pas trop m’avancer en disant que vous serez toujours les bienvenus ici, si nécessaire. » Si la proposition ne venait pas d’elle, elle viendrait de Matias ou d’Hazel, elle en était à peu près sûre.

Elle secoua la tête légèrement à ses excuses. « C’est... » du passé ? Pas du tout, en réalité. « Merci. » Elle n’avait pas vraiment grand-chose d’autre à dire – ça ne l’intéressait pas, qu’elle surmonte difficilement la perte de Sara, et elle n’avait pas du tout envie de s’épancher dessus, de toute façon. « Il est charpentier. Plutôt utile pour les constructions, et pour s’occuper des maisons. » Bon, en vrai, elle avait jamais exactement su tout ce qu’il pouvait faire – il était très doué dans son boulot, c’est tout. « Les deux. Je sais chasser, depuis longtemps. Et m’occuper d’un potager. » Elle savait tisser aussi, mais elle avait pas envie qu’il se foute d’elle – ça se trouve, il penserait que c’était un truc de grand-mère. « Sûrement. Je suis bien ici. Ça ressemble à la maison de mon enfance. » Ouais, ok, elle venait de balancer qu’elle était une bouseuse qui vivait dans une ferme – mais c’était vachement utile maintenant, elle n’avait aucune raison d’en avoir honte… Si ?

Par réflexe, et parce qu’elle voulait le savoir, elle lui retournait ses questions, cherchant à en savoir plus sur eux. Ils étaient pas… classiques, si elle pouvait dire ça comme ça. Après tout, rester en permanence sur les routes avec la menace des morts, c’était risqué. Et ils avaient l’air de bien s’en sortir. « Vous avez l’air d’être pas mal… Et du coup, à part chercher des infos, vous savez faire quoi ? Enfin, si tu veux me dire, hein. » Parce que, clairement, ils devaient pas faire que ça. « Si vous êtes tout le temps sur les routes, vous devez savoir faire plein de choses. Pour vous protéger, et tout. Vous dormez dans le camion, vous vous êtes jamais fait attaquer la nuit ? » Parce qu’ici, ils avaient des barricades, plutôt éloignées des maisons qui permettaient plus ou moins de réagir en cas d’attaque, mais eux… « Vous vous en sortez comment pour survivre ? » C’était une question légitime.
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5230
Sujet: Re: Little house in the woods   Lun 23 Aoû 2021 - 15:55
J’la vois grimacer quand je prononce mon verdict. « Après, j’suis pas toubib, j’peux me planter. Mais t’es quitte pour quelques semaines à pas servir à grand-chose ouais. » Je suppose que c’est ça qui doit l’emmerder. Enfin perso, à sa place, c’est ce qui m’emmerderait. De dépendre des gens, d’être un boulet incapable de faire sa part pour mériter la bouffe et mon toit sur la tête. Sauf qu’ils fonctionnent un peu de travers ici alors, peut-être qu’au final, ça leur pose pas vraiment de problème.

Je laisse filer un ricanement quand elle se sent obligée de préciser que les gens bien, c’est pas au NML qu’elle les a rencontrés. « Possible ouais. Les flingues, ça a quand même un effet sacrément dissuasif. » Au reste, j’suis un peu plus dubitatif, avant de désigner la remorque. « On a ce qu’il faut si on veut s’arrêter quelque part. On dépend d’personne comme ça. » Quant à être les bienvenus, je hausse une épaule. « J’suis déjà surpris que vous nous ayez pas dégagés à coups de fusil à pompe en voyant les dégâts sur votre porte. »

Et j’ai un vague sourire poli quand elle me remercie. Je la fixe pourtant quelques secondes, avant de reprendre, d’une voix plus douce. « On finit par aller un peu mieux. Avec le temps. Mais la douleur sera toujours là. Tu t’y seras juste habituée. » Autant s’y faire, faire avec et éviter de trop se laisser submerger. Sinon, autant se flinguer direct quoi. Enfin ça, j’vais ptet éviter de lui dire à voix haute hein. Mais j’sais pas, avec sa tête de gamine paumée, j’avais pas envie de me contenter d’une putain de phrase qui veut plus rien dire aujourd’hui. « Ah ouais, charpentier, c’est pratique, je confirme. Comme tous les boulots manuels j’imagine. » Y a un paquet de trucs en ruine alors ouais, c’est mieux de savoir se servir de ses dix doigts. « Tu chasses ? Sérieux ? » Là ouais, j’suis un peu plus surpris. « C’est cool. » Je regarde vite fait autour de nous quand elle me dit que ça ressemble à la maison de son enfance. « Genre une ferme ? » Remarque, si elle sait s’occuper d’un potager, ce serait pas déconnant.

Je hoche la tête pour confirmer que ouais, on est plutôt pas mal dans notre petit groupe. « Oh, un paquet de trucs. De l’électricité, de la mécanique. On cherche des gens aussi. Chasses à la prime, combats dans la cage. Tout ce qui peut nous permettre de vivre un peu mieux et qui rapporte. » A sa question, j’suis un peu plus méfiant. Soit elle est vachement trop curieuse, soit elle cherche des infos précises. Et les bonnes bouilles innocentes, j’connais, j’ai l’habitude. « J’sais pas, vous faites comment pour pas vous faire attaquer la nuit vous ? » Autant lui renvoyer sa question pour voir comment elle réagit. « Mais j’pige pas trop là… comment ça comment on s’en sort ? » Là ouais, j’vois pas trop ce que je peux expliciter en fait.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1590
Sujet: Re: Little house in the woods   Jeu 26 Aoû 2021 - 0:33
Elle appréciait qu’il essaye de la rassurer, même si c’était sûrement par pitié. « Je pourrai profiter de mon statut de grande blessée, et demander à ce qu’on me coupe la viande, au moins ! » Elle essayait de plaisanter, même si le cœur n’y était pas trop. Elle essayait en temps normal de ne pas être un poids lourd, et avec un bras inutilisable… Même si personne ne lui dirait rien. Et qu’elle pourrait se rattraper plus tard. Sauf qu’elle tenait généralement pas vraiment en place, alors la situation lui plaisait pas trop, ouais. Preuve en était que, malgré son bras, elle s’était chargée pour venir amener des couvertures ici.

Bref. Elle préférait parler du NML, et de ses rencontres, même si ça impliquait de penser à Sara. Ça la rendait triste, évidemment, ce qui ne l’enchantait pas, mais… elle y arrivait, étonnement. Sans avoir envie de pleurer ou de crier. « Tant mieux, d’ailleurs ! Je suis sûre que ça nous a rendu service. » Parce que si elle avait pas eu son fusil… Elle n’imaginait même pas ce qui aurait pu leur arriver. Elle se fendit d’un petit rire, en l’entendant. « Parce que tu connais pas le fonctionnement des gens ici, et que ça te perturbe visiblement. Mais ils sont comme ça. Généreux, et accueillants. Même s’ils savent se battre s’il le faut. » Y compris si des gens nous voulaient du mal – ils… on, en fait, accordait peut-être notre confiance trop facilement, mais ça voulait pas dire qu’on se laisserait faire. Même si on ne comptait pas s’en prendre à son groupe, on avait aucune raison de le faire.

Elle grimaça malgré elle, alors qu’il renchérissait à nouveau. « J’imagine. C’est déjà moins dur. Un peu. Et elle s’en voulait un peu – elle avait pas le droit de se pardonner et de ne pas souffrir, alors que c’était sa faute. Désolée pour tes pertes à toi. » S’il lui disait ça, c’est qu’il parlait en connaissance de cause, non ? Et c’était pas beaucoup, mais elle était sincère, en lui disant qu’elle était désolée. « Oui – au moins, on peut être sûrs que le toit nous tombera pas sur la tête. Ce serait problématique. » Elle ne put s’empêcher de sourire avec un peu de fierté, en l’entendant. « Ouais, mon père m’a appris quand j’ai eu l’âge ! J’avais dix ans, je crois ? Il voulait pas que je sois dans la maison, autour de fusil, sans savoir les utiliser. Et il voulait aussi m’apprendre que tirer c’était pas anodin, et qu’il fallait pas le faire à la légère ou faire souffrir plus que de raison... » Même si ça se valait plus vraiment aujourd’hui. « C’est hyper utile, que j’ai appris ça. » Suivant son regard, elle hocha la tête. « Oui, mes parents avaient décidé d’avoir leur propre ferme. J’ai appris pas mal de trucs du coup. » Dont elle pouvait faire bénéficier les gens ici.

Elle l’écouta, curieuse et impressionnée – elle ne savait pas s’il lui disait tout, mais ils avaient plein d’atouts. Elle fronça les sourcils, toutefois. Des gens mettaient des primes sur d’autres ? Ils faisaient quoi, eux, ils les tuaient ? Ou ils les donnaient juste vivants ? Elle faillit demander, mais se disant qu’elle ne voulait pas vraiment la réponse, elle s’abstint. « La cage ? » Elle ne connaissait pas. Et elle sentit que son vis-à-vis était plus sur la réserve, alors qu’elle poursuivait. « Tu peux me dire que tu veux pas me répondre, hein. Je comprendrais. Je sais que je suis curieuse. C’est que… J’ai jamais vécu sur les routes, sauf pendant quoi ? Trois mois, peut-être un peu plus, je sais plus. Et c’était déjà galère d’éviter les rôdeurs. Alors avec votre camion qui fait du bruit et tout… Enfin, je sais pas, vous les semez et vous vous arrêtez quelque part ? » C’était sûrement ça, sa question d’avant était un peu idiote, elle avait pas réfléchi. « On a les barricades, enfin on avait, et les tours de guet. Et les maisons sont pas juste à côté, même s’ils franchissent les barricades, donc on peut voir venir. » Tout ça, il a pu le constater par lui-même. Elle secoua la tête, avant de répondre à nouveau. « J’ai pas réfléchi, en te demandant – forcément, vous allez plus vite que les rôdeurs. Et j’imagine que vous pouvez redémarrer aussitôt, si un danger se présente la nuit. Nous, on a le temps de réagir et vous, vous avez le temps de fuir. » Quoi que, pour les S.T.A.R.S. comme pour les gens de Sanctuary Point, ça risquait d’être plus compliqué avec la nouvelle menace. Elle ne put s’empêcher de grimacer en y pensant.
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5230
Sujet: Re: Little house in the woods   Sam 4 Sep 2021 - 17:39
J’lui lance un regard un peu dubitatif quand elle parle de gens pour lui couper la viande. Et je préfère m’abstenir de lui répondre qu’à la longue, ce sera le cadet de ses soucis. Que ce soit pour se laver, se fringuer et j’en passe. Elle va en chier pendant des semaines. Mais bon, j’vais éviter de la péter dans son élan, ce serait pas super sympa. D’autant qu’elle a quand même l’air de vouloir se bouger le cul malgré son état, ce qui serait pas forcément le cas de tout le monde.

J’ai un bref hochement de tête quand on parle de l’utilité des armes. « Surtout qu’il y a pas grand-chose qui dissuade les mecs devant une fille toute seule. » Encore que, elle parle de plusieurs personnes. J’ai un rire silencieux quand elle continue. « J’te confirme que des gens comme ça, j’en croise pas souvent. Même avant cette foutue fin du monde. Je pige pas comment vous avez pu survivre, même en sachant vous battre. » Ils nous ont accueillis alors qu’on a pété leur porte quoi. Alors je sais, c’était un accident, mais perso j’aurais pas réagi aussi bien. Bref. « Vous avez pas peur que ça vous retombe sur la gueule ? Des connards, y en a encore plus qu’avant. »

Et au reste, j’ai un haussement d’épaules. « On s’habitue ouais. » On fait avec. Et finalement, à force, on oublie à quel point respirer est devenu une corvée. J’ai un vague sourire quand elle me dit à son tour qu’elle est désolée pour moi. Avant de hocher la tête quand elle me parle de tout ce qu’elle sait faire. « Pas mal. T’es bien taillée pour la survie gamine. C’est pas le cas de tout le monde. » J’hésite un instant, quand elle parle de pas faire souffrir plus que de raison, la fixant quelques secondes sans rien dire. Ca, c’est juste parce qu’elle a encore jamais ressenti le besoin. De faire mal à quelqu’un, bien plus que de raison. Juste pour qu’il paie. De toute façon, vu l’monde dans lequel on vit, ça finira bien par lui arriver tôt ou tard, même si elle est toujours dans son monde de gentils. « Du coup, tous les trucs de b… de la campagne, tu gères. Comme dit, c’est pratique, surtout vu le contexte. » Ouais, ouais, j’ai failli dire bouseux. Bref, on s’en fout.

« La cage, c’est une espèce d’arène de combat. Tu descends dans une piscine vide et tu te bats. Pour des ressources. » Basique comme explication, j’imagine que j’ai pas besoin d’en dire plus. Si c’est pas le cas, j’ai pas de doutes sur le fait qu’elle va encore me bombarder de questions. « C’est l’idée ouais. On les sème sans trop de problèmes en général. Sauf avec ces putains de déviants. Et on a rien à perdre. Pas de terrain, pas de bêtes. Pas de stock. Donc c’est plus simple de fuit. On a moins d’attaches. » Pas comme ici quoi. Forcément, on appréhende pas les dangers de la même façon.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Amy Evans
Amy Evans
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1590
Sujet: Re: Little house in the woods   Dim 5 Sep 2021 - 21:03
Elle grimaça malgré elle, alors qu’il affirmait qu’il n’y avait pas grand-chose qui la protégerait des hommes. Elle n’avait jamais eu la malchance de subir quoi que ce soit mais… Enfin, ça lui faisait froid dans le dos. Beaucoup trop. Elle était en sécurité ici, mais si elle retournait dehors… ? Pas sûr. Elle avait bien plus peur qu’avant. Et pas nécessairement envie de le confier à son interlocuteur. « On a de la chance de pas être visibles facilement, et que les gens s’aventurent pas forcément par ici. » Même eux étaient arrivés par hasard, après tout, non ? Et leur venue était une aubaine, peut-être plus pour nous que pour eux, d’ailleurs. Parce que notre éloignement nous coupait aussi du reste du monde… les infos qu’ils pourraient nous donner valaient cher. « Peut-être que c’est notre mécanisme de défense : être tellement gentils que les gens sont déstabilisés, et tombent dans le panneau. » Elle ne put s’empêcher de sourire d’un air amusé, sachant pertinemment que, quand bien même ils surprendraient quelqu’un ainsi, ça ne durerait pas. Mais en réalité, elle n’avait pas de réponse à lui apporter. « Les menaces sont nombreuses, que ça soit les mordeurs ou les humains, alors… J’imagine qu’on fait comme on peut. Et le jour où on tombera sur quelqu’un de plus fort que nous et de cruel... » Eh bien, ça en serait probablement fini pour eux. Mais peut-être seraient-ils épargnés. Peut-être.

Elle essaya de ne pas se montrer trop fière d’elle à l’entendre la complimenter sur ses compétences, même si elle ne pouvait cacher son petit sourire satisfait. Elle n’était pas sûre de réussir à tenir plus de quelques jours, semaines peut-être, si elle s’aventurait vraiment dehors toute seule, mais… c’était rassurant et plutôt flatteur, qu’on lui dise qu’elle était taillée pour la survie, non ? Même si elle avait réussi à prendre soin de sa sœur pendant quelques mois… pour qu’elle soit emportée par la maladie, finalement. Son regard s’assombrit légèrement, alors qu’elle répondait. « Maintenant, faut que je m’endurcisse. Mais j’ai pas de solution miracle pour ça... » A moins d’aller tabasser les gens, jusqu’à y devenir insensible. Et ça, ça lui semblait improbable.

Elle ne put s’empêcher de rire légèrement, un peu jaune peut-être, alors qu’il manquait de la traiter de bouseuse. « Tu sais, on m’a souvent appelée bien pire qu’une bouseuse, même si ça revenait souvent. Je suis habituée. Et finalement, ça me sert bien, maintenant, c’est pas si mal ! J’aimerai juste les revoir tous, et leur dire que sans des gens comme moi, ils crèveraient de faim. » Ce qui n’était ni très charitable, ni très avouable. Mais il devait s’en foutre, non ? Et puis c’était pas comme s’il était réellement possible qu’elle les revoit : soit ils étaient morts, soit ils étaient loin. Peut-être.

La surprise la prit, alors qu’il lui expliquait ce qu’était la cage. Mais… « Mais… Je comprends de se battre pour des ressources mais enfin… T’es soigné après ? A quel point les gens se tapent dessus ? Parce que s’ils ne peuvent plus fuir les rôdeurs après… Enfin, c’est un peu con, quoi. Sans vouloir t’offenser si tu t’y bats, hein. » Peut-être qu’il l’enverrait chier, d’ailleurs, vexé. Même s’il semblait avoir la tête plus sur les épaules que ça. Surtout alors qu’il se méfiait des raisons de ses questions. « Ouais je vois… C’est sûr que ça facilite les choses. Vous êtes tous regroupés, vous avez qu’à mettre le moteur et vous les fuyez… » Et ils avaient pas à s’inquiéter de ne pas être regroupés et de devoir se rassembler pour se protéger mutuellement. Eux avaient cette sécurité de pouvoir fuir à tout moment, quand nous on avait une sécurité de pas crever de faim. La métisse supposait que les deux se valaient, même si elle se verrait mal vivre sur les routes comme ça. Elle se demanda un instant si leur espèce de caravane était leur chez eux, au final ? Ou s’ils n’auraient aucun scrupule à l’abandonner ? « Vous considérez votre camion comme votre maison ? » Ou peut-être qu’ils s’en foutaient, de pas avoir une maison, au final.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Little house in the woods   
Revenir en haut Aller en bas  
- Little house in the woods -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: