The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4160
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Lun 5 Juil 2021 - 14:51
Parce qu'ils sont trois ? Oh boy... Connor soupira.

Il était bien d'accord pour en accueillir deux, mais mieux valait que le troisième aille ailleurs que chez lui, surtout si l'ambiance n'était pas au beau fixe entre tous. Difficile d'en connaitre les raisons mais le blond n'avait pas véritablement envie de creuser pour l'instant, plutôt du genre à se satisfaire de ne pas être dans ces affaires-là. Il avait lui-même une sœur avec tout n'était pas au beau fixe, ceci étant il n'imposait rien aux autres, et c'était largement pour le mieux. Quand au reste, il baissa les yeux à la remarque d'Alex sur cette réalité alternative où il n'aurait pas réussi à les sauver.

Je n'aurais pas laissé faire, assura-t-il fermement à la blonde, en soutenant son regard. Autant pour Alex que pour Ava, les cris de cette gosse l'avaient rendu littéralement fou, comme un animal hargneux qu'on acculait sans réaliser que c'était une très mauvaise idée. Il va falloir beaucoup de choses, au prochain campement. Mais les défenses sont une priorité absolue, on ne peut pas se permettre de ne plus avoir de mur désormais, les gardes ne seront pas suffisante dans tous les cas, les rondes non plus. Quant à la mort de Chester, il secoua la tête : Pas vraiment, il ne voulait pas en parler.

Ce n'était pas contre le garçon, ou parce qu'il l'appréciait moins que les autres, loin de là. Chester était un sacré bout-en-train, toujours partante, optimiste, créatif, très étrange aussi mais il avait sa place dans ce groupe. Connor l'aimait beaucoup. Ne plus l'avoir ici lui donnait une impression particulièrement étrange. Il n'arrivait pas à se l'expliquer.

Bien sûr que je vous le présenterais, fit-il fermement. Il voulait déjà le présenter à tout le monde à dire vrai. Et ça approche si vite, encore un mois... Un mois, c'est rien, mais je suis vraiment impatient, ajouta-t-il avec un sourire plus présent. Joey aussi, au moins de plus être allongée, elle a envie de bouger, soupira-t-il. Il ne pouvait que comprendre sa compagne de son côté, surtout qu'elle devait souffrir de ne plus pouvoir faire comme elle voulait, elle qui était si active en temps normal. Tu veux que je t'amène à The Haven ? Ils ont ce qu'il faut là-bas pour gérer la situation, ça pourrait être l'occasion de te reposer...

Il la regarda, fixement. La proposition était sérieuse et l'idée venait tout juste de l'effleurer.

Et tu peux être sûre qu'on te trouvera pas là-bas, fit-il simplement en haussant les épaules. Quant à Emmie : Pas que je sache, je suis pas mécontent à cette idée mais bon... Tant que je verrais pas son cadavre de toute façon...


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4554
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Lun 5 Juil 2021 - 21:21
Celle qui hesite


Je souris amusée a sa tête en hochant la mienne a l’affirmative quand il découvre que les Brody ne s’arrêtent pas a deux.

« Oui, mais rassure toi, le troisième est dans un autre groupe, tu connais celui d’Elena ? »


Ma question est naïve, car je ne sais pas encore toute l’histoire qu’il y a enter le sportif et la jeune femme dont j’ai fait connaissance il y a peu. Pour moi, la seule bonne nouvelle c’est qu’on aura pas un trio incapable de se mettre d’accord ici.

Je ne sais pas si mes mots ont fait mouche et si Connor a compris qu’il ne faut pas regarder que la mort de Chester sur cette attaque. Il a géré au mieux avec ce qu’il avait comme latitude et il n’a rien a se reprocher, bien au contraire. Le bilan aurait bien plus lourd sans lui. Quand il me dit qu’il n’aurait pas laisser faire pour ce zombie un peu trop habile qui voulait entrer dans la voiture, j ’hoche la tête avec un :

« Je sais… »

Je n’ai aucun doute qu’il fera toujours de son mieux pour sauver tout le monde et en particulier Ava. Alan n’étant plus là, je m’en veux terriblement de les avoirs séparés tous les deux. Maintenant, comme moi je pensais ne jamais laisser faire du mal a mon frère, il y a souvent une marge entre ce que l’on veut et ce qu’on arrive a faire. Il pourrait y avoir deux tombes de plus a coté de celles de Chester.

« Pour la gestion des constructions de tout ce qui est liés a la securité, confis-nous le chantier a Deamon et moi. S’il accepte de travailler avec moi, on peut te présenter des plans intéressants et, avec les autres, gérer leur installation après ta validation. On avait fait celle du camp des Divas et pas mal appris de nos erreurs sur ce premier jet. Avec les bons matériaux on peut vraiment te faire un fortin. »

Daemon était maçon et, par la force des choses, nous avions dû improviser et tâtonner pour les Divas. Il y a pas mal de choses, avec du recul, que j’aurais fait autrement et je pense que cela peut nous servir de base pour sécuriser le jardin japonais suffisamment pour ne plus avoir à déplorer une telle attaque. En plus, avec la hauteur des arbres, il y a moyen aussi de faire un poste de vigie… j’ai déjà tellement d’idées… sauf que Daemon risque de refuser violemment que je travaille avec lui.

Je respecte son envie de ne pas parler de Chester. On a tous notre façon de gérer le deuil et d’affronter une perte. Il était plus proche que moi du jeune homme et je ne doute pas de sa peine. Si a un moment il change d’avis je serais la, en attendant, je ne force pas les choses.

Mon sourire s’agrandit devant ma tasse quand il me garantie que nous rencontrerons bientôt sa famille. En fait, je ne réalise même pas que c’est acte de confiance, comme sa proposition tellement j’ai hâte de découvrir cette qui arrive a faire entendre raison a cette bourrique. Derrière tout grand homme se cache une grande femme, je me demande bien a quoi ressemble Mme Sheppard. J’imagine parfaitement leur impatience, étrangement, moi, je ne suis pas si impatiente que ca d’accoucher. En fait, même si ne plus être enceinte me tente, le passage par la case accouchement puis me retrouver maman d’un tout petit bébé me terrifie. J’ai réussi a perdre Mateo et Violet je ne sais même pas s’ils vont bien ou s’ils sont vivants, on devrait m’interdire d’approcher des enfants.

Connor me surprend avec sa proposition et je reste a le regarder intriguée par son idée. A The Haven ils ont du matériel comme au dispensaire ? Une écho… être loin de tout le danger… la proposition est séduisante, beaucoup trop. Surement que l’espace de quelques minutes mon visage s’illumine a cette idée et puis… et puis… je plonge mes yeux dans l’eau chaude qui se colore doucement des feuilles séchées qui infusent. Je ne réponds pas toute de suite a cette offre, une part de moi rêve de voir un médecin compétant qui ne vient pas d’un groupe de fanatiques et de savoir que je pourrais accoucher dans des conditions « normales » et pas en pleine cambrousse sauf que je ne peux pas accepter. Je relève la tête avec un petit sourire aussi pale que moi.

« Avoue qu’en fait tu penses déjà a te débarrasser de moi ? Mes lasagnes sont si mauvaises ? Plus sérieusement, ca serait…. vraiment bien… et… merci … de ca et aussi de me faire assez confiance pour me proposer d’aller ou se cache ta femme. Ca me touche… sauf que… il y a Mateo et Violet a chercher, Ava, qui a déjà souffert de ne plus être ici et que je ne veux pas qu’elle se sente abandonnée si je repars, et aussi les deux Brody que je préfère garder a l’œil, sans compter tout ce que je veux avancer avant d’être trop impotente… ma place est ici, donc à moins que ca ne soit un aller-retour…»

Je ne finis pas ma phrase en me traitant d’idiote incapable de prendre les bonnes décisions. Surement que je ne suis pas aussi utile que la plupart des gros bras ici, mais j’ai déjà vue une foule de petites choses a régler qui relève plus de mes compétences, tant d’électricienne que de maniaque.

« Pour Emmie, une part de moi espère qu’elle est vivante, Violet était avec elle et c’est ma dernière piste pour retrouver mon frère… après… il y a peut être un moyen de la faire sortir de sa cachette. »

Je plonge mes yeux dans ceux de Connor avant de poursuivre, avec le plus grand sérieux.

« Elle ne sait surement pas qu’il y a d’autres centre de soin que le dispensaire pour suivre une femme enceinte… vue son degré d’obsession elle fera forcement guetter le dispensaire… je pense que si tu vas au centre avec une femme enceinte et qu’Emmie est vivante, on aura forcément « un signe » et peut etre une occasion d'en finir aussi. »




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4160
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Lun 5 Juil 2021 - 22:01
Il est avec Elena ? Demanda-t-il alors en fronçant les sourcils, étonné. Bon, tant mieux sans doute, en espérant qu'Elena s'en sorte bien avec son Brody, et lui avec les deux autres. Ok, je vous fais confiance pour ça alors, fit-il simplement avec un bref sourire en coin.

S'ils étaient tous les deux capables de s'entendre, ça pourrait permettre d'avancer le chantier, il fallait juste que le premier point soit bon pour ça. Connor espérait de fait que Daemon et Alex parviendrait à s'entendre tout simplement. Qu'il y aurait suffisamment de recul pour simplement bien travailler et permettre d'avoir des défenses au moins. Un soupir échappa à l'homme néanmoins et devant l'appréhension de la brune, il lui fit signe de s'apaiser :

Alex, je ne te proposais pas d'aller y vivre, juste de bénéficier des soins, Ava peut tout à fait t'accompagner le temps de faire cette échographie et pourquoi pas de faire l'accouchement là-bas, mentionna-t-il rapidement et fermement. Il ne comptait pas l'abandonner là-bas, et même pour lui faire plaisir, il tâcha de prendre une bouchée de lasagnes. Elles étaient bonnes, excellentes même. Je compte y aller pour celui de Joséphine, ça serait l'occasion pour toi d'en profiter et de pouvoir être tranquille, ajouta-t-il.

Rien de plus simple, ils n'allaient pas signer un contrat pour divorcer définitivement, et il ne la laisserait pas là-bas toute seule de toute façon. Pinçant les lèvres, l'homme soupira :

Ce n'est pas une solution miracle mais tu mérites aussi du repos, et ça nous permettra nous de continuer à chercher sans te mettre sur la ligne de mire, quant aux Brody qui avaient rien de mieux à faire que se chamailler : Les autres peuvent bien comprendre que tu as besoin de temps loin de leurs conneries, tu crois pas ?

Comme lui d'ailleurs. Après les Divas, Connor avait eu besoin d'une pause, le fait d'être en convalescence ne lui avait pas beaucoup changé les idées étrangement.

On pourra toujours tenter l'idée ouais, à voir si c'est judicieux, fit-il au sujet de sa suggestion. Je vais demander à... Roman d'aller jeter quelques coups d’œil au dispensaire justement, il émit l'hypothèse que l'homme pourrait faire ça mais interrogea la brune du regard : Elles l'ont jamais vu, elles savent pas qu'il est avec nous, il pourrait les observer et les filer s'il les déniche, avança-t-il.


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4554
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Mar 6 Juil 2021 - 10:22
Celle qui est partante


J’hoche la tête quand il me demande si Sebastian est avec Elena. La soirée avec ce groupe a la cage a été suffisamment marquante pour que je n’hésite pas dans ma réponse. Autant la jeune femme était vraiment charmante, autant j’ai bien cru qu’on allait au drame avec Roman devant son frère. Je souris franchement à Connor quand il me dit qu’il nous fera confiance pour les travaux.

« On ne te décevra pas. Même s’il est en colère, on a l’habitude de travailler ensemble. »


J’ai foi en Daemon pour essayer au moins de rester professionnel malgré sa haine pour moi. Quant à moi, je ne manque pas d’idées et je suis sûre de moi pour qu’on arrive a faire des propositions intéressantes afin de sécuriser au mieux notre prochain chez nous. J’articule un « oh » quand il éclaircit sa proposition. Juste un aller-retour, faire une écho, voir des vrai médecin et discuter pour accoucher… oui… oui je veux ca..  

« En plus je pourrais enfin rencontrer Joséphine. C’est… c’est vraiment une très bonne idée… »


Alors pourquoi j’hésite ? Parce qu’a chaque fois qu’il y a eu quelque chose de trop beau j’ai eu un revers ? Parce que j’ai l’impression de ne pas avoir le droit a quoique ce soit de bien alors qu’a cause de moi des enfants souffrent ? Non je suis juste idiote, me punir pour Mateo en mettant en danger le bébé ne changera rien a la situation de mon petit frère ou de Violet. Je soupire doucement quand il me dit que je mérite du repos :

« Avec toutes les merdes que j’ai faites, je ne mérite surement pas grand-chose de bon tu sais… et si ca peut me rendre les enfants, je suis prête a me mettre dans toutes les lignes de mire du monde. Ne pas savoir ou ils sont et ce qu’ils vivent est … enfin… j’ai du mal. Daemon m’a raconté un peu de ce qu’elles leur avaient fait subir en mon absence ? Je… je donnerais tout pour qu’on les retrouve sains et saufs… »


Et cela passe surement par Emmie plus que par la chance. Trois adresses, trois possibilités et ma seule vrai piste, un taré agressif qui se pensait encore a l’époque de la ségrégation, s’était effondrée quand j’ai compris que c’était un ami d’Ana Lucia et pas un esclavagiste qui prenait son pied a faire travailler « de la viande blanche ». Je ne sais pas si je le rejoins sui le fait que j’ai besoin de temps loin des « bêtises » des autres ou plutôt que c’est grâce a ca que je ne m’écroule pas… avec un peu d’humour je lui lance :

« Au moins avec ca, je ne pense pas a autre chose, mais… Il va surement falloir que tu promettes a Roman de me ramener en un seul morceau mais oui, je pense qu’ils devraient survivre sans moi dans leurs pattes… »


Je verrais avec Ava si elle préfère rester ici avec Alessia, Bruce, ses précieuses affaires retrouvées. Juste un aller-retour, qu’est ce qui pourrait lui arriver de grave ? Avec ce qui s’etait au camp de Diva, j’étais frileuse a l’idée de la laisser et j’allais surement harceler Roman pour veiller sur elle autant qu’il le ferait a Connor pour moi. Je me rends compte que je suis restée un peu pensive longtemps, ce n’est pas très poli et je m’excuse rapidement avant d’accepter :

« Merci… vraiment… tu es censé y aller quand ? »


Oui, je suis déjà en train de penser organisation, on ne me refera pas. Connor semble réfléchir a mon idée concernant le piège pour son ex a peine obsessionnelle. Je ne suis pas certaine de sa vision des choses :

« Emmie est peut-être folle mais elle n’est pas idiote. Elle sera plus du genre a payer des gens pour observer a sa place a mon avis. Pour la faire bouger, il faudrait un appât qui en vaille la peine. Roman risque de faire choux blanc… »

Si cela était si simple, sans compter qu’elle est peut-être déjà morte ou très loin d’ici. Cette idée me désespère et j’essaye de me focaliser sur le fait que Connor s’est enfin décidé a manger un peu. Chaque petite victoire compte…. Pour autant, la soirée n’est pas finie et j’ai un autre sujet compliqué et pas agréable a aborder. Je mets un peu de temps et d’hésitation avant de me lancer, me rappelant que je suis aussi tenue par les promesses faites au leader de ne pas lui cacher ce genre de choses :

« Tu te souviens que je t’ai promis de tout te dire de ce qui se passait dans le camp ? Je… j’ai un aveu a te faire et aussi une demande de conseil, j’ai… enfin… c’est compliqué. Tu as vu qu’il manquait des doigts a Derek ? Je… enfin… c’est moi qui lui ai fait ca. Il ne m’a pas reconnu et c’est le seul moyen pour lui éviter de se faire couper le bras et violé, dans le meilleur des cas… Je.. enfin… déjà je voulais que tu saches, ensuite… tu crois que je dois lui dire ou garder ça pour moi ? Je ne sais pas si dans sa panique il a vraiment réalisé ce qui se passait et que j’ai essayé de l’aider ou que je n’étais pas en meilleure posture que lui. »




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4160
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Mar 6 Juil 2021 - 11:17
J'aimerais partir assez tôt, j'avoue, peut-être d'ici une ou deux semaines, expliqua-t-il à Alex avec un bref sourire. Nous y passerions la journée, pas plus d'une nuit si jamais on doit s'éterniser parce que la route est mauvaise, fit-il ensuite. C'est même pas le temps de vacances, mais, au moins on aurait de quoi se distraire un peu, termina Connor.

Pas de quoi inquiéter vraiment Roman avec tout ça, même si tout pouvait évidemment arriver, ils le savaient tous les deux. Connor avait néanmoins bon espoir que ça se passe correctement, qu'ils n'aient pas à s'en faire, et de pouvoir rentrer dans la soirée au pire pour regagner leurs maisons roulantes. Un soupir lui échappa :

Si j'arrive pas à te ramener en un morceau avec tout ça, c'est vraiment que je suis le pire leader de la planète et qu'il vaudra mieux arrêter de m'écouter par la suite, ajouta-t-il sur le ton de l'humour. Pour le coup, le sportif avait suffisamment confiance en lui pour être sûr d'y parvenir.

Quant à Emmie, il secoua la tête. Le fait de parler d'elle le crispait, même s'il s'agissait d'une nécessité. La retrouver était une priorité absolue, déjà pour récupérer les enfant, ensuite pour l'empêcher de faire encore plus de mal. Si Connor avait à la base de l'espoir qu'elle puisse changer, évoluer, se calmer même, il réalisait depuis que c'était impossible : elle était malade et dangereuse. Et il n'avait aucune envie d'être la cible de ses délires possessifs.

Elle est peut-être tout ça mais personne ne peut disparaitre et nuire autant sans laisser de traces, on finira par la retrouver, arrête de croire qu'elle est infaillible, assura-t-il.

Proche de prendre une seconde bouchée, ce fut Alex qui le coupa dans sa lancée, pour lui faire une nouvelle confession. Posant sa fourchette, Connor se concentra et à la fin, laissa planer un silence. Ses yeux fixés sur la brune, il tâcha de bien tout comprendre, sans s'énerver pour autant. Même si dans l'idée, le fait qu'on l'oblige à faire quelque chose qu'elle ne voulait pas été vraiment pour le faire chier.

C'est le géniteur qui t'a fait faire ça ? Demanda-t-il d'une voix sombre. Inutile d'insister de trop, il connaissait déjà la réponse. Je ne sais pas ce qui est le mieux, je peux pas choisir pour toi. Je crois qu'à sa place, je préfèrerais qu'on me le dise. Même si ça me mettrait très en colère, forcément, avec les explications peut-être que ça sera plus simple de comprendre pourquoi, fit-il simplement. Sérieusement Alex... Ce type, il faut que tu nous le balances, ajouta-t-il. Tu sais à quoi il ressemble, tu sais de quoi il est capable. Dis-moi son nom et on va s'en occuper, sans lui donner les détails. C'est pas parce que c'est le père de ton enfant qu'il fera un bon père pour lui, au contraire.


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4554
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Mar 6 Juil 2021 - 13:50
Celle qui est toujours traumatisée


Je note dans ma tête cette fourchette de date qui ressemble presque a celle d’un rendez vous avec un agent de fournisseur d’électricité… en plus précis quand même. Une journée… Roman ne devrait rien dire, surtout si c’est pour voir des médecins et que je suis avec Connor. Je souris une nouvelle fois au sportif quand il dit que ca sera pas des vacances.

« Mince moi qui voulait déjà préparer les lunettes de soleil et voir si je rentrais encore dans mon maillot de bain… »


Il est confiant sur le voyage et j’avoue que moi aussi. Même si l’image d’une route mauvaise ne me fait pas rêver, je sais que Connor fera attention et qu’il ne me lâchera pas au premier coup dur. Je ne sais pas encore que ce n’est pas en un morceau qu’il va me ramener mais plus en deux, et j’avoue que si nous avions une seule idée de la suite, je rirais moins a sa plaisanterie. Je ne peux pas m’empêcher de surenchérir sans me rendre compte qu’on provoque le sort.

« De toute façon si je ne reviens pas vivante, tu n’auras plus de témoin pour te rappeler de ne plus t’écouter. En vrai, ne prends pas mal si Roman va quand même stresser, il… il a perdu sa femme enceinte, je crois que ça l’a vraiment traumatisé au point qu’il voit le pire partout. »

Et je suis loin du compte, si Roman respectera ce que lui demande son leader, son regard parlera pour lui quand au fait qu’il ne sera pas d’accord pour que je quitte le camp sans lui. En fait, il va même pester et aller jusqu’à promettre a Connor de très mal prendre sil venait a m’arriver quelques chose tout en lui disant qu’il lui fait confiance quand même. Bref, du Roman tout craché... C’est de la détresse pure qui se peint sur mon visage quand on reparle d’Emmie. Être loin de mon frère et de Violet et une telle torture. Comment accepter, après avoir autant donné, cette fin amère qui me semble si définitive.

« Connor, ne la sous-estime pas non plus, depuis le temps que les Divas enlèvent et vendent des hommes en toutes discrétions, elle aura surement de l’aide dans ses clients habituels et surtout, elle sait se faire discrète. Je ne dis pas qu’elle n’a pas laisser de trace, je pense juste qu’elle n’est pas assez idiote pour aller elle-même ou envoyer des visages connus épiés au NML. Pour moi il faut la pousser a l’erreur et on sait qui ici la fait vriller… »

Je le regarde de façon entendue. Au final, je ne sais pas ce qui c’est passé entre eux deux, ou ce qui ne sait pas passé, mais Connor est vraiment le bouton pour la faire exploser a coup sûr ? J’ai encore du mal a réaliser que toutes ces souffrances, tous ces morts, tout ce gâchis, c’est juste a cause d’une histoire de couple… ou de pas couple.  

Le sujet de Derek tombe enfin et je vois bien a ses traits que Connor aurait préféré la blague des saucisses dans le microonde. Au moins, il ne se met pas en colère ni m’hurle de quitter le camp a cette confession. Une fois de plus, les intentions étaient de limiter la casse, mais le résultat pour le jeune homme reste qu’il a deux doigts en moins. Je me fige quand il me demande si c’est le fou qui a fait ca et hoche la tête affirmativement.

« Derek a essayé de lui voler sa voiture pendant qu’il… qu’il voulait "jouer" avec moi. »


Pas la peine de donner plus de détail a ce qui se passait dans cette boutique de costume ni au fait qu’il m’a obligé a garder le déguisement d’écureuil. Une de ses fixations que je n’ai jamais comprises ?  Je l’écoute avec attention et me fie a lui. Il y a déjà eu tellement de secret et de non-dit qui ont fait des dégâts… Evidemment que je n’ai pas envie de le faire et que c’est bien plus confortable et facile de me taire, comme je n’avais pas spécialement envie de raconter a Connor ce soir, mais je ne suis pas le genre de personne a reculer devant les moments difficiles.

«Tu as raison, j’irais lui parler. »

Je ne réponds pas de suite quand il me demande de balancer le fou, la tentation est là, aussi. Mais je ne suis pas assez idiote pour ne pas mesurer les conséquences de ce geste. Si je connais bien le visage du géniteur, je ne connais pas celui de son ami qui est autrement plus dangereux et violent. Sans James, je serais surement toujours dans cette cave moisie a subir je ne préfère pas savoir quoi jusqu’à mon accouchement. Tuer James, c’est lâcher la laisse d’un autre monstre encore plus terrible. Est-ce que je me rends compte que le fou a prévu ses arrières ? Qu’accuser une personne aussi dévouée que Capitain Seattle ferait que je passerais pour une menteuse très certainement ? Non pas du tout.

Mon regard prend un tout autre éclat quand il me dit qu’il ne fera pas un bon père pour mon enfant. Il y a bien une facette de moi que Connor n’a pas beaucoup vu, contrairement au fou, mais c’est le menton haut, l’œil froid et la voix d’une douceur trompeuse, qui vibre d’une détermination farouche, que je lui réponds :

« Jamais.. tu m’entends, jamais moi vivante ni lui ni aucun de ses amis ne sera le père de MON enfant. Ils ne me le prendront pas et cet enfant ne saura jamais comment il a été fait. Je finirais pas oublier et mon bébé grandira surement avec l’image d’un père parfait parti trop tôt. Donc ne va pas croire que je le protège parce que je suis désespérée au point de vouloir qu’un gang de psychopathes assurent son rôle de parent. »

Je respire fort pour faire tomber la tension. Je sais que je devrais tenir mes engagements et montrer ce bébé a James si je veux qu’il m’aide a retrouver Mateo, mais ca se fera dans mes conditions et j’assurerais mes arrières pour qu’il ne parte pas avec. J’essaye de me calmer un peu avant de reprendre :

« Excuse moi, le sujet est sensible.  Derek t’en fera malheureusement la même description que moi, Il aime les masques, ceux qui font peur. Pendant un moment j’ai cru que c’était Alan dans sa façon d’être.  Son ami, c’est pareil sauf que lui, son masque était plus ouvert pour qu’il puisse mordre. Tout ce que je peux te dire c’est que lui a les yeux bleus, très clairs et la peau blanche. Avec ca, je n’aide pas trop… ha.. si… j’ai un H au fer rouge dans le dos mais je ne sais pas a quoi ca correspond. Il m’a dit avoir plein d’amis, mais je n’ai eu le « privilège » d’en rencontrer qu’un… qui était pire, largement pire… »


J’en frissonne malgré moi de repenser a cet homme et ce qu’il a fait. Sans m’en rendre compte j’ai perdu toute couleur et passe mes bras contre mon ventre dans une posture qui se veut autant défensive que rassurante. Si je ne dis pas toute la vérité, j'en suis pas loin non plus. J’essaye de sourire pour me reprendre :

« Au moins mon bébé aura plein de tontons bienveillants et puis, il sera peut être aussi très copain avec ton fils. »

Ca aussi, je suis loin du compte. Une fois de plus l’avenir est parfois traitre et ce n’est peut être pas plus mal d’ignorer la suite en se berçant d’espoirs pour ne pas devenir fou avant l’heure. Je me recolore en rougissant comme une gamine gênée quand je réalise que, cette fois, c’est peut être moi qui l’empêche de manger.

« Tu… tu me dis si tu veux que je te laisse manger tranquille… »



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4160
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   Mar 6 Juil 2021 - 14:30
Il eut un bref sourire. A priori, les choses étaient établies désormais, ils iraient ensemble à The Haven, le temps de profiter de quelques soins, de leurs amener des munitions avec ça pour payer le service. Joey serait vraiment contente de les voir, même de rencontrer Alex d'une certaine manière. Elle ne la connaissait que de loin, des mots qu'il lui avait donné, de ses quelques passages dans le coin. Jamais de défiance, encore moins de jalousie, juste la certitude qu'il était entièrement à elle. Le blond perdit brièvement son sourire, mais garda une expression sereine :

Je ne la sous-estime pas, mais j'ai autre chose à faire que conditionner ma vie en fonction de ses délires de persécution, si je m'arrête de vivre par sa faute, elle aura tout gagné, et moi tout perdu, plaida-t-il.

Il avait suffisamment donné à Emmie, suffisamment pour savoir qu'il en avait assez de devoir dépendre d'elle. Connor n'était pas dupe cependant, tant qu'elle était vivante, il aurait des emmerdes, une épée de Damoclès au-dessus de la tête, des doutes sur ce qu'il pourrait faire, vivre, penser, dire. C'était frustrant, mais il comptait aussi sur ses indics et ses alliés pour obtenir des réponses à ses questions. A la place, le blond fronça les sourcils à la remarque d'Alex. Ce ton front, ce menton dressé, il lut dans ses yeux un trait glacial qu'il n'y avait jamais vu. Pas suffisant pour l'intimider.

Ce n'est pas ce que j'ai dit, Alex, rappela-t-il dans la foulée, loin d'apprécier de se faire renvoyer ainsi dans ses buts. Connor restait lui-même, il n'y avait pas un monde où on lui parlait de cette manière. Sans faire mention d'agacement, il se contenta de tremper les verres dans sa tasse infusée : Mais je ne te crois pas quand tu dis ne l'avoir vu qu'avec un masque, fit-il simplement. Je pense que tu le caches, parce que tu es dans une situation difficile, que tu as peur de ce qu'il pourrait faire à toi, ou à ton bébé, souffla l'homme.

C'était son instinct, ses certitudes, ou plutôt les incertitudes qui ressortaient des discours de la blonde.

Tu fais ce que tu veux, et tu raconteras ce que tu voudras à cet enfant, il n'avait rien à dire là-dessus, ça n'était pas ses affaires. Mais si lui ou son cher ami repose la main sur toi ou sur ton enfant, je me passerais de tes informations, je le retrouverais, et je lui ouvrirais le crâne, promit-il simplement avant de reprendre une bouchée de son plat. Très bon. Tu peux rester, ajouta-t-il simplement.


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi   
Revenir en haut Aller en bas  
- Les lasagnes, c'est comme les emmerdes, si tu vas pas a eux, ils viennent a toi -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: